loader

Principal

Scarlatine

Inflammation des voies nasales (sinus) - symptômes, causes et traitement

L'œdème des sinus est une pathologie caractérisée par l'expansion des vaisseaux sanguins locaux et une rougeur des tissus muqueux, et s'accompagne de la production de sécrétions muqueuses. Les patients souffrant de rhume font souvent face à un gonflement, beaucoup moins souvent un gonflement de l'organe olfactif chez l'adulte se produit sous l'influence d'allergies et d'une maladie chronique, comme en témoigne l'absence de nez qui coule.

Il est strictement interdit d'ignorer le gonflement de la membrane muqueuse du nez sans écoulement nasal, car ce symptôme précède le développement d'une carence en oxygène. Étant donné que les causes et le traitement des poches sont étroitement liés, en cas de gonflement, le patient doit consulter un médecin.

Raisons possibles

Voyons pourquoi le sens de l'odorat gonfle. Le gonflement des sinus se développe non seulement avec un rhume, souvent la cause du gonflement de l'organe respiratoire est l'effet négatif de facteurs externes.

Facteurs externes

La particularité de l'œdème des sinus nasaux, formé sous l'influence de facteurs externes, est que le gonflement se développe sans écoulement nasal. Les facteurs les plus courants qui déclenchent un œdème muqueux comprennent:

  1. Air sec. Une légère congestion nasale, accompagnée d'un œdème, se forme principalement en hiver dans un contexte de faible humidité dans la pièce.
  2. Régime déséquilibré. La présence dans le régime alimentaire d'une quantité excessive d'aliments contenant du sucre perturbe non seulement le fond hormonal, mais ralentit également le flux sanguin global, ce qui fait que l'épithélium muqueux de l'organe manque de minéraux utiles.
  3. Traumatisme facial. Les dommages mécaniques aux tissus mous entraînent une violation de leur intégrité et, par conséquent, un gonflement. Malgré l'absence de sécrétions muqueuses, l'œdème s'accompagne d'autres symptômes - saignements et rougeurs de la peau..
  4. Allergie. Si les poches sont complétées par des déchirures, des éruptions cutanées et des démangeaisons, ainsi que des écoulements atypiques, cela indique une réaction allergique qui se produit au contact de la poussière, de la moisissure ou des poils d'animaux.
  5. Thérapie médicamenteuse. L'utilisation prolongée de gouttes qui ont un effet vasoconstricteur provoque le développement de symptômes secondaires, dont un œdème. Ce phénomène est dû au fait qu'avec une utilisation prolongée de gouttes nasales, elles ne soulagent pas le rhume, mais au contraire stimulent la formation de congestion dans la cavité nasale..

Une autre raison de gonflement est la pénétration d'éléments étrangers dans les voies nasales, ce qui rend la membrane muqueuse sensible, gonfle et sèche..

Les enfants d'âge préscolaire sont considérés comme les plus vulnérables à ce type de poches: si un enfant a un œdème nasal, un besoin urgent de consulter un médecin pour prévenir le développement de l'asphyxie.

Maladies

Souvent, le nez gonfle sans nez qui coule dans le contexte de maladies aussi graves:

  1. La polypose est une pathologie qui se développe dans le contexte d'une irritation régulière des tissus muqueux et se caractérise par la formation de polypes qui remplacent l'épithélium local. En plus du gonflement, la maladie s'accompagne d'une congestion nasale et d'une faible sécrétion de sécrétions muqueuses..
  2. La sinusite se caractérise par une inflammation des sinus maxillaires, ce qui conduit à l'accumulation de décharge purulente en eux. La principale complication de la sinusite est considérée comme une violation de la fonction respiratoire, à la suite de laquelle un gonflement se développe.
  3. Une maladie du froid se développe sous l'influence de microbes pathogènes et entraîne une inflammation et un gonflement des amygdales. Avec un traitement intempestif, le froid est aggravé, ce qui provoque la prolifération des tissus adénoïdes.
  4. La rhinopharyngite se développe principalement chez les enfants et provoque des éternuements actifs, un gonflement et des troubles du sommeil.
  5. Les néoplasmes, quelle que soit leur nature, ont tendance à augmenter et à limiter l'accès à l'oxygène. En conséquence, un œdème nasopharyngé se forme sans la présence d'un nez qui coule, ce qui est aggravé par la sécheresse de l'épithélium muqueux..
  6. Une maladie infectieuse se développe dans un contexte d'immunité affaiblie et se caractérise par un gonflement des tissus muqueux du nasopharynx. En plus du gonflement, l'infection déclenche le développement de symptômes tels que des brûlures et des rougeurs..

Beaucoup moins souvent, l'œdème est un symptôme de rhinite médicamenteuse. Le développement de cette maladie est précédé d'une prise irrationnelle de médicaments antibactériens..

Types et symptômes

Selon la nature du gonflement, ils sont divisés en 2 types.

VueCaractéristiques
DysfonctionnelAvec ce type de gonflement, une congestion nasale sévère est observée, ce qui conduit au développement d'un manque d'oxygène. Une carence en oxygène entraîne un trouble du flux sanguin général, à la suite duquel le travail du cerveau est perturbé, le patient souffre d'une perte de mémoire à court terme.

En plus des effets négatifs sur le cerveau, un œdème dysfonctionnel réduit la capacité olfactive et le patient a du mal à reconnaître les odeurs..

Une autre caractéristique distinctive est une augmentation de la synthèse d'exsudat muqueux, qui contient une protéine uniforme.

InflammatoireSous l'influence du processus inflammatoire, l'épithélium muqueux de l'organe olfactif commence à se dessécher, à la suite de quoi le patient éternue souvent et ressent une sensation de brûlure dans la cavité nasale.

Étant donné que l'œdème inflammatoire précède le gonflement du nasopharynx et le développement d'une carence en oxygène, le patient développe un mal de tête sévère..

D'autres symptômes comprennent une augmentation du larmoiement, une forte fièvre et une rougeur de la peau du visage..

Les poches sont accompagnées de signes typiques tels que rougeur et gonflement du système respiratoire. En plus des symptômes typiques, la pathologie est souvent complétée par des signes spécifiques - brûlure de la membrane muqueuse, difficulté à respirer, congestion nasale..

Si la cause du gonflement est le développement d'une maladie virale, le patient note le développement de douleurs dans les muscles et une gêne dans le globe oculaire. La nature mécanique du gonflement est mise en évidence par un ronflement prononcé..

La prévention

La principale mesure préventive pour réduire le risque de développer un œdème est considérée comme un nettoyage régulier de la pièce, grâce auquel vous pouvez éliminer les principaux allergènes (poussière, laine, pollen) et augmenter l'humidité de l'air..

Le patient doit maintenir un niveau de température confortable, normalement il ne doit pas dépasser 22 degrés.

Puisque l'enflure se manifeste souvent comme un symptôme d'un rhume, l'immunité doit être augmentée pour réduire le risque de le développer. Une activité physique régulière a un effet bénéfique sur la fonction protectrice. En tant que méthode auxiliaire, il est recommandé de prendre des complexes vitaminiques contenant de l'acide ascorbique.

S'il n'est pas possible d'empêcher le développement d'un rhume, le patient doit suivre les règles pour accélérer le processus de guérison. Tout d'abord, vous devez augmenter votre apport hydrique sous forme de thés médicinaux, ainsi que nettoyer régulièrement la cavité nasale avec une solution saline afin d'arrêter le processus inflammatoire..

Méthodes de traitement et de soulagement des poches

Que faire pour enlever la tumeur et restaurer la fonction respiratoire?

Pour que le traitement de l'œdème soit efficace, il est démontré qu'il consulte au cours de son développement un médecin qui effectuera un diagnostic complet et déterminera les tactiques de traitement les plus optimales..

Médicament

Le traitement des poches par un traitement médicamenteux repose sur la prise complexe des médicaments suivants:

    les gouttes vasoconstricteurs (Nazol, Naphtizin, Nazivin) assurent la normalisation de la respiration;

Gonflement de la muqueuse nasale sans écoulement nasal: causes et traitement

Il est strictement interdit d'ignorer le gonflement de la membrane muqueuse du nez sans écoulement nasal, car ce symptôme précède le développement d'une carence en oxygène. Étant donné que les causes et le traitement des poches sont étroitement liés, en cas de gonflement, le patient doit consulter un médecin.

Symptômes de poches dans le nez

Comment se manifeste le gonflement de la muqueuse nasale sans écoulement nasal? Une personne confrontée à un tel problème ne peut pas respirer normalement. Il perd son odorat, est incapable de ressentir même les odeurs fortes. En cas de gonflement sévère de la membrane muqueuse, le patient doit respirer par la bouche. Tout cela est non seulement désagréable, mais aussi assez dangereux..
Avec un long séjour dans un état similaire, les muqueuses du nez se dessèchent, s'enflamment, des fissures et une érosion apparaissent sur elles. Traiter ce problème est déjà plus difficile qu'une congestion banale. Par conséquent, si vous ressentez un gonflement du nez (sans écoulement nasal), les raisons doivent être déterminées dès que possible. Un spécialiste peut le faire correctement.

Comment les poches apparaissent-elles? Lorsque des microbes et des virus frappent la surface muqueuse, une réponse protectrice se produit. Sur la surface interne du nez, une hyperémie se produit, les vaisseaux se dilatent et une rougeur des membranes est notée. Dans ce cas, la personne ressent un gonflement et des difficultés à respirer. De cette façon, le corps essaie de se protéger de la pénétration plus profonde de l'infection. Le plus souvent, au même stade, le patient développe une sécrétion abondante, simplement de la morve.

Mais que signifie un gonflement de la muqueuse nasale sans écoulement nasal? S'il n'y a pas de décharge liquide, plusieurs scénarios sont possibles:

  1. Il n'y a pas d'infection et une hyperémie est survenue en raison d'un stimulus externe.
  2. Il y a une infection, mais l'écoulement muqueux se dessèche très rapidement.
  3. Le gonflement est si grave qu'une sécrétion épaisse ne peut pas s'échapper des sinus.
  4. Il y a contact avec un objet solide, ce qui provoque une irritation.

Considérez ce qui cause un gonflement du nez sans écoulement nasal et comment y faire face.

Pour déterminer si une personne a un œdème de la muqueuse nasale, les spécialistes sont aidés par des symptômes qui peuvent être présentés sous la forme de deux groupes principaux:

Les symptômes de type inflammatoire se manifestent sous la forme de troubles associés au bien-être général du patient. Les plus courants sont:

  • sécheresse du nez, augmentation de la zone d'œdème de la muqueuse nasale, brûlure;
  • sur fond de surface sèche, le tissu est constamment irrité, provoquant des éternuements fréquents;
  • dans certains cas, le patient peut ressentir une gêne, une irritation des yeux, ainsi qu'une augmentation du larmoiement;
  • congestion nasale, à cause de laquelle des maux de tête surviennent, ainsi que des douleurs au front et aux tempes;
  • élévation de température possible.

Les symptômes dysfonctionnels sont principalement représentés par des troubles qui provoquent des modifications plus graves du fonctionnement de l'organisme:

  • la respiration est perturbée ou complètement arrêtée, ce qui affecte négativement la circulation sanguine dans le cerveau. Pour cette raison, les patients subissent souvent une diminution de la capacité de travail, ainsi que des troubles de la mémoire;
  • une personne commence à reconnaître les odeurs pires, ce qui entraîne une diminution de l'appétit;
  • une décharge liquide apparaît, parfois un exsudat purulent se produit;
  • changements de voix.

Si les symptômes ci-dessus se trouvent chez un bébé qui n'a pas encore appris à respirer par la bouche, il y a un risque d'arrêter sa respiration pendant l'allaitement..

La cause exacte du gonflement du nez est calculée par les symptômes qui l'accompagnent:

  1. Augmentation de la température corporelle rhinorrhée maux de tête douleurs musculaires toux = ARVI.
  2. Sensation de lourdeur dans l'un des sinus fatigue irritabilité lors de l'abaissement de la tête en bas sensations caractéristiques de l'inhalation d'eau = sinusite.
  3. Éternuements, larmoiement, mucus abondant = rhinite allergique.

En sachant quels symptômes correspondent à quelle maladie, vous pouvez facilement résoudre le problème du diagnostic de la maladie.

En outre, un gonflement du nez peut être observé après des blessures au visage ou une chirurgie des voies respiratoires..

L'exécution des fonctions respiratoires, protectrices, olfactives par le nez dépend directement de l'état de sa coque interne.

Un gonflement sévère rend difficile la respiration nasale, dans laquelle plus complètement que lors de l'inhalation par la bouche, la poitrine se dilate et l'oxygène est fourni aux tissus. L'absence de ce dernier affecte négativement le travail des organes et des systèmes humains..

Ce n'est que lorsque la membrane muqueuse est dans un état normal que l'air traversant la cavité nasale est réchauffé, humidifié, nettoyé de la poussière et des micro-organismes, et les substances odoriférantes pénètrent dans les récepteurs sensibles, déclenchant la procédure de reconnaissance des odeurs. L'œdème perturbe non seulement ces processus, mais empêche également la formation correcte des sons. En conséquence, le timbre de la voix change, des sons nasaux apparaissent.

Développement de complications

Le manque de correction en temps opportun et les facteurs prédisposants conduisent au développement de complications. Une faible immunité, des maladies systémiques et endocriniennes, des variétés de microflore pathogène résistantes aux antibiotiques contribuent à leur apparition. Ce dernier est particulièrement important, car ce sont les infections bactériennes qui ont le plus souvent des conséquences négatives..

La propagation du processus inflammatoire de la cavité nasale à la membrane muqueuse d'un ou plusieurs sinus paranasaux conduit au développement d'une sinusite. Les sinus maxillaires et frontaux sont plus souvent touchés. Inflammation de la première - sinusite, la seconde - sinusite frontale. La percée du pus dans les tissus environnants avec un traitement inefficace de la sinusite bactérienne provoque l'implication de l'orbite et même des méninges dans le processus pathologique.

Complications possibles

Un symptôme apparemment inoffensif avec une évolution prolongée peut entraîner diverses complications. Parmi eux: dysfonctionnement de la membrane muqueuse, diminution de l'odorat, otite moyenne, avec une nature allergique de la maladie - l'asthme. De plus, une congestion nasale persistante peut entraîner des troubles nerveux, une diminution générale des performances et une fatigue accrue..


La rhinite comme complication de la congestion nasale

Si le symptôme dure plusieurs mois d'affilée, des troubles du fonctionnement des vaisseaux du cerveau, accompagnés de maux de tête, sont possibles..

Les conséquences les plus graves sont la congestion nasale constante du corps de l'enfant. Ici, cela peut entraîner des écarts de développement mental et physique, une déficience auditive. C'est pourquoi, lorsqu'un tel symptôme apparaît chez les plus petits patients, il est si important de consulter immédiatement un médecin..

Œdème muqueux: causes courantes

Les experts identifient trois raisons principales qui peuvent provoquer un gonflement des tissus dans le nasopharynx:

  • impact mécanique;
  • réactions allergiques;
  • maladie respiratoire.

Selon les statistiques, le tissu gonfle le plus souvent en raison de l'hypothermie du corps. Si, après un long séjour dans le froid, les jambes d'une personne gèlent ou si sa tête se refroidit, l'épithélium protecteur cilié remplit bien pire sa fonction principale. C'est à ce moment que commence la maladie respiratoire. Et si la personne continue d'être inactive, un gonflement chronique de la membrane muqueuse peut se développer progressivement.

Cette condition doit être traitée avec une grande attention car elle peut provoquer une insuffisance respiratoire, ainsi qu'un blocage de la circulation cérébrale normale. Dans le contexte d'un manque d'oxygène, des maux de tête fréquents surviennent et, en raison d'une ventilation insuffisante des sinus paranasaux, une sinusite et une sinusite commencent à se développer.

Au début du développement, l'œdème chronique se manifeste par des difficultés respiratoires, et cette condition est observée à la fois au travail et au repos. Dans certains cas, la respiration est difficile avec une seule narine, tandis que l'autre permet à l'air de passer beaucoup mieux. Après avoir trouvé de tels symptômes chez vous, vous devez immédiatement subir un examen avec un ORL, car après l'œdème, vous pouvez bientôt développer d'autres maladies plus graves:

  • hernie dans le cerveau;
  • végétations adénoïdes et polypes;
  • mauvaise structure de la cloison nasale;
  • réactions allergiques.

Lors de réactions allergiques, un gonflement de la muqueuse nasale est causé par un certain type d'allergène. Le plus souvent, le pollen saisonnier, l'utilisation de certains médicaments, la nourriture, un environnement défavorable et d'autres facteurs sont à blâmer. Avec une condition similaire, un gonflement important de la muqueuse nasopharyngée se produit..

Dès que l'allergène pénètre dans le nasopharynx, la membrane commence immédiatement à réagir, ce qui se manifeste par le développement d'un œdème de la muqueuse nasale, la libération de mucus liquide, la survenue d'éternuements fréquents et un mal de gorge. Certains patients peuvent ressentir une toux sèche, changer la voix. Dans certains cas, des symptômes supplémentaires sont ajoutés - l'apparition de saignements, de maux de tête et de douleurs faciales, la peau au bout du nez commence à irriter, des cernes apparaissent sous les yeux.

Après avoir réalisé que vous présentez des symptômes de gonflement allergique de la muqueuse nasale, vous devez d'abord rincer le nasopharynx pour l'éliminer de l'allergène. Cela peut être fait avec de l'eau bouillie tiède, après quoi assurez-vous de prendre un agent anti-allergique..

Dans la période post-rééducation, chez certains patients qui ont subi une intervention chirurgicale, la membrane muqueuse du nasopharynx gonfle souvent. Une condition similaire peut survenir avec une mauvaise circulation et un drainage insuffisant des sinus. Pendant cette période, le patient doit prendre soin de la cavité nasale, car tant que les plaies ne sont pas complètement guéries et que le tissu conjonctif n'est pas formé, la coquille sera irritée et influencée par des processus inflammatoires tout le temps..

Pour éviter le gonflement chronique de la muqueuse nasale causé par des dommages mécaniques, les experts recommandent les mesures suivantes pour prendre soin du nasopharynx:

  • pendant les cinq premiers jours après l'opération, il est nécessaire de rincer le nasopharynx avec des antiseptiques;
  • il est possible d'éliminer les croûtes et les caillots de sang séchés uniquement à partir du quatrième jour;
  • pour nettoyer rapidement la cavité nasale des tissus morts, il est recommandé d'utiliser des corticostéroïdes sous forme de pommades;
  • de temps en temps, il est nécessaire d'hydrater la membrane muqueuse;
  • des mucolytiques sont recommandés pour améliorer le drainage de l'exsudat.

Il peut être bloqué pour diverses raisons, notamment:

  • ARVI;
  • traumatisme et chirurgie;
  • allergie;
  • troubles hormonaux;
  • polypes.

De plus, une condition où il n'y a pas de morve et que le nez est bouché peut être le signe d'une maladie totalement indépendante du système respiratoire..

Tous les patients qui viennent en ORL ne sont pas des patients de ce médecin particulier. Selon les statistiques, lors de l'examen de 6 patients sur 10, il s'avère que la congestion nasale n'est pas un rhume, mais le signe d'une maladie des organes internes. Alors ne soyez pas surpris si vous obtenez une référence à un thérapeute..

Un exemple d'une telle situation est la déformation de la vésicule biliaire, dans laquelle se produit une stagnation de la bile et, par conséquent, des substances toxiques sont réabsorbées dans le sang. Avec le flux sanguin, ces toxines se dispersent dans tout le corps et la muqueuse nasale, en tant que plus sensible, réagit instantanément et un gonflement se produit.

Le traitement moderne des maladies de l'oreille, du nez et de la gorge est avant tout une approche intégrée. Aujourd'hui, les médecins ont toutes les chances de voir le corps humain comme un système complexe, où rien n'existe séparément les uns des autres..

Si le gonflement du nez est apparu littéralement à un moment donné et qu'il a été précédé d'éternuements et de déchirures fréquents, il s'agit probablement d'un œdème allergique. La meilleure option ici est d'éliminer l'allergène. Les éléments suivants peuvent agir comme provocateurs d'un tel état:

  • Poils d'animaux;
  • pollen de plantes;
  • détergents et nettoyants;
  • médicaments.

Au total, on connaît environ 300 irritants pouvant provoquer une réaction allergique..

L'œdème de nature allergique est dangereux car il peut se propager à la gorge, provoquant ainsi l'œdème de Quincke.

Le manque ou l'excès d'hormones peut également provoquer un gonflement de la muqueuse nasale. Cette option est courante pendant la grossesse. Ici, il vous suffit d'informer le médecin qui vous dirige de votre état. Il prescrira des médicaments qui soulageront la congestion..

L'œdème de la muqueuse hormonale peut être considéré comme un symptôme concomitant d'un dysfonctionnement de la glande thyroïde (hypothyroïdie).

La poussée hormonale pendant la puberté peut également provoquer un œdème muqueux. Ici, il vous suffit de soulager symptomatiquement l'état de l'adolescent en le rinçant avec une solution saline ou de l'eau de mer (à la pharmacie, vous pouvez acheter des préparations spéciales Aqualor ou Aqua Maris ou préparer une solution de 1 cuillère à café à la maison..

Étiologie

Causes de l'œdème nasal, qui causent beaucoup de problèmes à une personne et aggravent la qualité de vie:

  • L'infection est bactérienne ou virale. En raison de l'hypothermie ou sous l'influence d'autres facteurs défavorables, la défense immunitaire locale diminue, les fonctions de l'épithélium cilié dans le nez sont perturbées et une inflammation se développe dans le nasopharynx..
  • Réactions allergiques du corps. Les allergènes, pénétrant dans la cavité nasale, provoquent une inflammation aseptique locale, qui s'accompagne d'une dilatation des vaisseaux sanguins, d'un gonflement de la membrane muqueuse.
  • Blessure traumatique du nez et des corps étrangers. La violation de l'intégrité de la membrane muqueuse se termine par le développement d'un œdème sans écoulement nasal. Chez un enfant, après une chute et une blessure au nez, un hématome interne peut se former, qui devient la cause immédiate du gonflement du nez.
  • Malformations congénitales du nez - courbure de la cloison nasale et étroitesse des voies nasales.
  • Irritants non infectieux - poussières, pesticides, détergents, aérosols chimiques.
  • Tumeurs, polypes nasaux.
  • Changements hormonaux au cours du premier trimestre de la grossesse.
  • Utilisation à long terme de gouttes vasoconstricteurs et développement de la «dépendance».
  • Chez les personnes immunodéprimées, un œdème nasal se développe après la baignade dans l'eau froide, les promenades hivernales sans bonnet, la consommation d'eau froide ou de nourriture.
  • Chez les enfants, les végétations adénoïdes, la prolifération des tissus lymphoïdes situés dans le nasopharynx, deviennent une cause fréquente d'œdème nasal..
  • Gonflement postopératoire de la pointe du nez. Après rhinoplastie, tous les patients, sans exception, présentent un gonflement du nez.
  • Le gonflement des sinus est souvent causé par l'air intérieur sec. La membrane muqueuse se dessèche et gonfle.

L'épithélium cilié tapissant la cavité nasale et les voies respiratoires a des cils qui se déplacent de manière synchrone et unidirectionnelle - du vestibule du nez vers le nasopharynx. Normalement, en raison de leur mouvement, les substances étrangères qui sont entrées dans la cavité nasale avec l'air atmosphérique inhalé se déplacent vers le pharynx et l'estomac, où elles sont détruites. L'impact négatif des facteurs environnementaux perturbe cette fonction. La poussière et les microbes sont introduits dans la muqueuse nasale, l'irritent, améliorent le processus de sécrétion et d'accumulation de liquide.

Rhinopharyngite ou écoulement nasal postérieur

Souvent, les bébés de la première année de vie souffrent d'un gonflement de la muqueuse nasale. Dans ce cas, les symptômes sont les suivants: le bébé dort la bouche ouverte, ronfle, avale de l'air pendant la tétée et émet des grognements. Les parents ont le sentiment que le nez du bébé est plein de morve. Mais c'est loin d'être le cas. Au contraire, la membrane muqueuse des voies respiratoires du bébé est très sèche..

Cela se produit souvent dans une pièce chaude ou avec une humidité de l'air insuffisante. Le mucus épais qui reste dans les voies respiratoires supérieures après la naissance contribue à la formation de croûtes dans le nez. Il n'y a rien de mal dans un tel état. Mais comment pouvez-vous aider le bébé? Que faire si un enfant a un gonflement de la muqueuse nasale?

Le traitement implique l'organisation de conditions de vie confortables: humidité de l'air supérieure à 50%, température ne dépassant pas 22 degrés, boisson abondante et vêtements amples. En outre, il est permis d'utiliser des préparations à base d'eau de mer, par exemple "Aquamaris", "Otrivin More". Ils hydratent la surface du nez, ramollissent les croûtes et, si nécessaire, éliminent les agents pathogènes.

Une personne peut ressentir une congestion sans écoulement nasal dû à une rhinite postérieure. Les enfants sont souvent confrontés à ce problème. Les parents notent qu'au début, le bébé a éternué, après quoi son nez est devenu bouché, mais il n'y a pas de morve en tant que telle. En même temps, vous pouvez entendre un silencieux caractéristique lors de la respiration.

Si le médecin examine un patient présentant de telles plaintes, une rhinoscopie du nez montrera une rhinite postérieure. Le médecin peut l'appeler rhinopharyngite ou rhinopharygite. Avec une telle pathologie, la muqueuse nasale devient enflammée, mais l'écoulement des sécrétions ne sort pas, mais vers l'intérieur. Dans ce cas, une gorge rouge "fleurie" est souvent notée. Le problème peut être compliqué par une bronchite ou une pneumonie lorsque le mucus pénètre dans le larynx et les voies respiratoires inférieures.

Le traitement de la rhinopharyngite implique l'utilisation de gouttes vasoconstricteurs pendant trois jours (si non contre-indiqué), le traitement du nez avec des composés anti-inflammatoires («Pinosol», «Chlorophyllipt»), l'utilisation d'immunomodulateurs («Grippferon», «Cycloferon»). Si l'ajout d'une rhinite bactérienne est prouvé, des composés antimicrobiens sont prescrits (principalement à base d'amoxicilline).

Actions préventives

Pour éviter le problème de gonflement de la muqueuse nasale sans morve et autres manifestations désagréables de ce type de rhinite, suivez des règles préventives simples. Ceux-ci comprennent les suivants:

  • examens réguliers par un oto-rhino-laryngologiste. Grâce à cela, il est possible d'identifier des maladies graves telles que des polypes ou des formations tumorales dans la cavité nasale aux premiers stades. Cela vous permettra de commencer le traitement à temps et de lutter efficacement contre la maladie;
  • hygiène personnelle;
  • nettoyage humide régulier pour réduire le risque de maladies allergiques;
  • traitement rapide des maladies associées au système respiratoire;
  • contrôle du niveau d'humidité dans le salon;
  • évitement des situations lourdes d'hypothermie du corps;
  • éducation physique, natation dans la piscine, durcissement;
  • promenades régulières au grand air.

Quelles que soient les mesures thérapeutiques choisies pour lutter contre le problème du gonflement de la membrane muqueuse des voies nasales sans écoulement nasal, il est impossible de s'automédiquer. Dans de nombreux cas, c'est la principale raison de l'aggravation de la situation..

Il est particulièrement inacceptable de choisir vous-même un médicament pour traiter un enfant. Les médicaments et autres procédures physiothérapeutiques pour éliminer cette affection douloureuse ne sont prescrits que par un médecin ORL après le diagnostic et les résultats des tests..

Traitement médical

Les experts identifient plusieurs domaines de la pharmacothérapie.

  • Médicaments vasoconstricteurs. Nécessaire pour la normalisation à court terme de la respiration. Ils utilisent Naphtizin, Sanorin, Rinofluimucil, Nazol, Nazivin.
  • Moyens pour nettoyer la cavité nasale. Les plus efficaces: Saline, Aqualor, Aqua Maris, Marimer.
  • Gouttes antiseptiques et antibactériennes. Ils ont un effet antiseptique et antibactérien. Les médicaments ont montré une efficacité élevée: Dioxidin, Miramistin, Isofra.
  • Gouttes de glucocorticostéroïdes. Bien adapté pour le traitement de la rhinite allergique. Les plus populaires: Avamis, Nazonex, Polydex.
  • Antibiotiques à large spectre. En cas de sinusite ou d'évolution compliquée de la maladie, il est recommandé de prendre des antibiotiques à large spectre.

Si un trouble respiratoire est associé à un traumatisme facial, une courbure du septum, une polypose, il est recommandé de consulter un chirurgien.

Avant de commencer le traitement, vous devez identifier la cause de la congestion nasale..

Si nous parlons d'œdème allergique, il serait alors correct d'identifier l'allergène et de le supprimer de votre environnement (dans le cas d'une allergie au pollen, il faut parfois le retirer du lieu de floraison). Il est souvent difficile de déterminer à quoi le corps réagit exactement. Par conséquent, ici, vous devrez prendre des antihistaminiques..

Il y a beaucoup d'antihistaminiques, dans les pharmacies on leur donne des vitrines séparées. Parmi les plus populaires, on trouve Suprastin, Loratal, Zodak.

En accompagnement des antihistaminiques, des gouttes vasoconstricteurs sont également prescrites. Si le gonflement du nez est associé à une conjonctivite, des gouttes oculaires sont également prescrites - des antihistaminiques ou des médicaments hormonaux afin de soulager la réaction inflammatoire.

Si la raison est une infection virale, alors tout un complexe de médicaments est prescrit qui agissent sur tous les fronts du corps:

  • antiviraux (ils sont particulièrement efficaces au stade le plus précoce de la maladie);
  • antipyrétiques (en cas de fièvre, en règle générale, il s'agit de préparations de paracétamol et d'ibuprofène, et ils peuvent être trouvés dans une pharmacie sous différents noms commerciaux);
  • gouttes vasoconstricteurs.

Une infection bactérienne nécessite un lavage antiseptique. Il peut s'agir d'un médicament prêt à l'emploi Miramistin, ou il est possible de préparer une solution de Furacilin (1 comprimé pour un demi-verre d'eau bouillie).

Pour une blessure au nez, de la glace enveloppée dans une serviette doit être appliquée pour éviter les saignements et réduire l'enflure. S'il y a des caillots de sang dans le nez, ils doivent être soigneusement éliminés, en les ramollissant en les rinçant avec une solution saline. Ici aussi, les gouttes vasoconstricteurs peuvent être utiles pour soulager l'œdème..

Les polypes sont traités avec des médicaments et de la physiothérapie, mais si ce tandem n'a pas aidé, une intervention chirurgicale est indiquée.

Pour toute cause d'œdème, un rinçage salin apportera un soulagement.

Médicaments vasoconstricteurs - l'un des plus grands groupes parmi les gouttes nasales.

Ces médicaments doivent être utilisés avec prudence, car si vous les utilisez pendant une longue période, vous pouvez obtenir non seulement l'effet inverse, mais également une maladie supplémentaire..

Plus de cinq à un maximum de sept jours, vous ne pouvez pas utiliser de médicaments vasoconstricteurs.

Si l'état ne s'est pas amélioré après 5 jours (le nez est toujours enflé et la morve coule), il est impératif d'en parler avec le médecin et d'ajuster le traitement.

Tout le monde a probablement entendu dire qu'après cinq jours d'utilisation, la drogue crée une dépendance. Ainsi, ils appellent la réaction des vaisseaux, car ils commencent paradoxalement à réagir, non pas en se rétrécissant, mais au contraire en se dilatant. Et il peut être très difficile d'aggraver l'évolution d'un nez qui coule et un gonflement de la membrane muqueuse.

Tout d'abord, vous devez informer votre médecin de la congestion nasale. L'automédication est ici inacceptable, car l'utilisation incontrôlée de gouttes vasoconstricteurs peut entraîner une dépendance et la manifestation d'effets secondaires. De plus, de nombreux médicaments sont tout simplement interdits pendant cette période..

Le gonflement de la muqueuse nasale ne peut pas être relâché sur les freins, un traitement est nécessaire, car cela aggrave non seulement l'état de la mère, mais affecte également le bébé. Le manque d'oxygène dans le corps de la mère menace l'hypoxie fœtale.

Le médecin sélectionnera le bon traitement en fonction de l'état et de la santé de la femme enceinte. En règle générale, des corticostéroïdes et des gouttes nasales hormonales sont administrés. Pour soulager la condition, rincez le nez avec une solution saline (cela n'a pas d'effets secondaires et un surdosage est impossible).

Le médecin expliquera également qu'il est nécessaire d'ajuster le régime de température (18-22 ° C) et le niveau d'humidité (40-60%) dans la pièce..

Les allergies et leurs manifestations pendant la grossesse ne sont traitées qu'en collaboration avec un médecin, vous devez vous rappeler que les antihistaminiques et les médicaments non hormonaux sont contre-indiqués pour les femmes en position.

Qu'est-ce qui aidera les enfants?

En cas de gonflement de la muqueuse nasale chez les enfants, il existe de nombreuses interdictions, et si la raison n'est pas claire, il est préférable de montrer d'abord l'enfant à l'oto-rhino-laryngologiste, car la cause peut être un corps étranger dans les voies respiratoires.

Les préparations à base d'huile sont contre-indiquées pour les bébés de moins d'un an. Les sprays sont également tabous. Ils signifient tout jet sous pression, c'est-à-dire provenant d'une seringue ou d'une seringue, le médicament ne doit pas non plus être injecté dans le nez de l'enfant..

Avec une rhinite infectieuse ou allergique, des gouttes vasoconstricteurs sont prescrites. Ici, vous devez suivre les règles générales d'utilisation des gouttes vasoconstricteurs - pas plus d'une semaine.

Le schéma thérapeutique chez un enfant est généralement similaire à celui d'un adulte, mais ici une attention particulière est accordée à l'indicateur d'âge du médicament et à la posologie..

Le conseil le plus courant que toute mère a probablement entendu des grands-mères et des voisins est de verser du lait maternel dans le nez avec le rhume d'un bébé. Certainement pas nécessaire! "Pourquoi? - tu demandes. «Après tout, c’est ce qu’ont fait la grand-mère de ma grand-mère et la meilleure amie de ma mère.» Il existe un risque de transformer une rhinite infectieuse en une rhinite bactérienne et d'aggraver seulement l'évolution de la maladie.

Un nez sec est mauvais, car la membrane muqueuse est vulnérable à toutes sortes de virus, bactéries.

La membrane muqueuse du nez est recouverte de villosités, elle doit avoir un secret. Un nez sec est ouvert à toute infection, car c'est le secret qui ne permet pas à «l'invité non invité» de s'attarder et de pénétrer plus loin le long des voies respiratoires.

Il est impératif d'hydrater la membrane muqueuse. Tout d'abord, l'humidité intérieure doit être de 40 à 60% dans la zone verte de votre hygromètre. L'air humide de l'appartement hydrate à lui seul la membrane muqueuse. Il existe également des sprays spéciaux, ils n'appartiennent pas à des médicaments, ce sont juste un liquide qui aide la membrane muqueuse à ne pas sécher. Ceux-ci incluent des solutions isotoniques, de l'eau de mer.

Le choix des médicaments pour éliminer la congestion nasale dépend directement de sa nature. Pour un résultat efficace et durable, la correction symptomatique ne suffit pas, il faut influencer la cause de la maladie. L'absence de traitement adéquat et l'utilisation prolongée et incontrôlée de médicaments sont inacceptables..

Traiter une infection

Dans les infections virales aiguës, vous pouvez vous limiter à l'utilisation de gouttes vasoconstricteurs. En agissant sur la couche musculaire de la paroi vasculaire, ils réduisent leur lumière et facilitent la respiration. Il est recommandé d'utiliser ces fonds pendant 5 à 7 jours au maximum. Pendant ce temps, le corps fait généralement face aux virus. La prolongation de l'admission entraîne une malnutrition des cellules de la membrane muqueuse et la survenue d'une rhinite médicamenteuse. Les infections bactériennes nécessitent des antibiotiques.


Les gouttes vasoconstricteurs aident à soulager le gonflement de la muqueuse nasale, mais n'éliminent pas sa cause

Avec un œdème nasal d'origine microbienne, un rinçage de la cavité avec des solutions salines est indiqué. Les procédures contribuent au nettoyage mécanique des passages des écoulements muqueux et purulents, soulagent la congestion. Les solutions salines peuvent être préparées à la maison ou achetées à la pharmacie. D'autres méthodes folkloriques sont également appropriées, vous pouvez faire de l'irrigation avec des décoctions d'herbes (camomille, sauge, prêle des champs), des inhalations aux huiles essentielles (eucalyptus, cèdre, sapin).

Traitement des allergies

Pour se débarrasser des poches allergiques, le contact avec l'allergène est exclu, en parallèle, des antihistaminiques d'action locale et systémique sont utilisés. Les sprays et les gouttes soulagent rapidement les démangeaisons et les éternuements. Les préparations de comprimés de générations ӀӀ et ӀӀӀ sont dépourvues d'effet hypnotique, ne perturbent pas le travail du tractus gastro-intestinal, elles sont donc prises pendant une longue période.

Le traitement conservateur de la congestion du septum nasal ne suffit pas. Seule l'élimination rapide des déformations anatomiques peut obtenir un résultat durable. L'intervention chirurgicale est également utilisée pour les blessures qui violent la structure du nez. Pendant la période de récupération, des agents antimicrobiens sont présentés, à des stades ultérieurs - des solutions d'huile qui empêchent la formation de croûtes.

Résumer

Il est incontestable que la congestion est toujours une source d'inconfort important. Un tel état pathologique, surtout sans rhume, nécessite une attention particulière, car il peut entraîner les complications les plus graves et les conséquences indésirables, par exemple le développement de l'asthme bronchique, de la pharyngite, de l'otite moyenne, des maux de gorge, de la laryngite, etc..

Il est très important de consulter un médecin en temps opportun pour éliminer les processus pathologiques. Plus tôt la cause de la maladie est identifiée, plus vite le patient peut commencer le traitement. Dans cette situation, l'autodiagnostic et l'automédication ne sont pas autorisés. Avec la bonne thérapie, une personne pourra bientôt inhaler de l'air par le nez et en apprendre davantage sur le monde qui l'entoure, ce qui est particulièrement important pour les bébés. Tout cela détermine l'utilité et la qualité de vie..

Gonflement du nez pendant la grossesse

Les femmes enceintes souffrent également souvent de congestion nasale. Cela se produit à des moments différents. Il a été cliniquement confirmé qu'une femme sur deux présentait un gonflement nasal pendant la grossesse. Elle est causée par des changements hormonaux. Pendant cette période, la progestérone prédomine dans le corps. Il a un effet relaxant sur les tissus musculaires.

Il n'y a pas de médicaments spécifiques pour corriger cette condition. Il n'est pas du tout recommandé aux femmes enceintes d'utiliser des médicaments. Par conséquent, les experts sont autorisés à utiliser uniquement des solutions salines. Ils soulagent les gonflements dus à leur composition. Le sel attire l'excès de liquide, réduisant son contenu dans la muqueuse nasale.

Procédures de physiothérapie

En plus des principales méthodes thérapeutiques, les spécialistes prescrivent la physiothérapie:

  1. Inhalation. Avec la rhinite vasomotrice, le médicament pulvérisé est inhalé par le nez. Cela vous permet d'accélérer le processus d'absorption du médicament par la membrane muqueuse.
  2. Exposition aux ultraviolets. La thérapie dure 2 à 6 jours. La période d'exposition aux voies nasales est calculée sur une base individuelle. Le plus souvent, la plage est de 0,5 à 2 minutes.
  3. Thérapie par ultrasons. La durée des procédures est de 5 à 8 jours, le plus souvent avant le déjeuner. La méthode est basée sur l'amélioration de la microcirculation sanguine, la réduction du processus inflammatoire, l'accélération de la régénération tissulaire.
  4. Traitement au laser. La durée du cours est de 7 à 11 jours. Vous devez effectuer la procédure uniquement le matin. En combinaison avec la ponction laser, il donne des résultats tangibles.

Médecine douce

Les remèdes populaires viennent à la rescousse lorsqu'il n'est pas possible d'utiliser des produits pharmaceutiques pour une raison ou une autre, et la question de savoir comment éliminer l'enflure du nez avec un nez qui coule doit être tranchée.

Avec ARVI soulage le gonflement avec une infusion de millepertuis dans l'huile d'olive.

Le millepertuis doit être collecté pendant la période de floraison, placez les inflorescences dans un récipient en verre foncé et versez 300 ml d'huile d'olive. Pendant 3 semaines, infusez l'huile dans un endroit frais et sombre en agitant quotidiennement. La perfusion finie est conservée au réfrigérateur jusqu'à six mois.

Vous pouvez également vous rincer le nez avec une infusion ou une décoction de camomille, qui a des propriétés anti-inflammatoires. Pour préparer une décoction 2 cuillères à soupe. l. fleurs de camomille versez un verre d'eau bouillante et laissez mijoter pendant 5 minutes.

La médecine alternative s'est avérée efficace dans les premiers stades de la rhinite. Le principal avantage du traitement traditionnel est que les recettes sont approuvées pour une utilisation non seulement par les adultes, mais aussi par le bébé..

  • Inhalation. L'inhalation de vapeur avec de la camomille, du calendula, de la propolis, de la prêle a un effet antiseptique et anti-inflammatoire. La chaleur élimine le gonflement, favorise le mucus des sinus.
  • Compresses de chaleur. Une compresse chaude éliminera le gonflement des sinus en peu de temps. Le sel de table ou de mer, les œufs durs, les gâteaux de seigle au miel sont utilisés comme moyens de réchauffement. Le rendement élevé a été démontré par l'utilisation d'une lampe bleue.
  • Gouttes sur une base naturelle. Le miel en tant que composant supplémentaire aux gouttes naturelles soulage facilement le gonflement du nez avec un rhume. Pour lutter contre la rhinite, utilisez des gouttes de jus d'aloès avec du miel, de l'aloès avec du Kalanchoe, du jus de betterave. Dans le cas des végétations adénoïdes, il est recommandé d'instiller de l'huile de thuya.
  • La lessive. L'irrigation avec une solution saline ou une infusion d'herbes soulagera l'inflammation, apaisera la membrane muqueuse et aura un effet anti-inflammatoire. Une solution saline est utilisée pour le rinçage. Si ce n'est pas le cas, préparez une solution isotonique (9 grammes de sel par litre d'eau), une décoction de camomille, de calendula, une solution de sel, de soude et d'iode.

Selon les raisons et le traitement prescrit, le gonflement de la muqueuse nasale disparaît sans écoulement nasal en 5 à 10 jours. Le respect du schéma thérapeutique prescrit vous permet de vous débarrasser complètement de la pathologie et de normaliser la respiration.

Réactions allergiques

Les symptômes typiques des allergies sont des éruptions cutanées, des démangeaisons cutanées, des yeux larmoyants, une congestion nasale, des éternuements et du mucus provenant des voies nasales. Le dernier point n'est pas toujours trouvé, parfois les symptômes ne se manifestent que par des difficultés respiratoires et de légères rougeurs. Si une personne est sujette à des réactions allergiques ou souffre d'intolérance à l'un des composants, vous devez toujours avoir avec vous les antihistaminiques sélectionnés par votre médecin.
Ceci est important, car avec une irritation grave, un angio-œdème et des réactions anaphylactiques peuvent se développer, ce qui peut entraîner une sténose du larynx et la mort par asphyxie (suffocation)

Il arrive également qu'une personne qui n'a jamais reçu de diagnostic d'allergie présente des symptômes similaires. S'ils sont apparus pour la première fois, il est nécessaire d'analyser dans quels endroits le patient a été et ce qu'il a mangé. Si aucun nouveau produit n'a été introduit au menu et que la personne n'est pas entrée en contact avec de nouvelles substances, vous devez vous rendre à l'hôpital pour identifier la cause. Vous pouvez soulager les symptômes et soulager la maladie avec une seule utilisation de médicaments - les inhibiteurs de l'histamine.

Qu'est-ce qu'une allergie et à quoi peut être allergique

Ceux-ci inclus:

Diazolin; "Tavegil"; Suprastin; Claritin; «Zodak».

Rhinite médicamenteuse, ou comment s'habituer aux gouttes

Pourquoi une personne a-t-elle un gonflement du nez sans écoulement nasal? Les raisons peuvent résider dans le mauvais usage des médicaments vasoconstricteurs. Comme vous le savez, ils ne peuvent pas être utilisés plus de trois jours. Certains fabricants autorisent l'utilisation des médicaments jusqu'à 5 jours. Seuls quelques types de médicaments peuvent être utilisés pendant une semaine, voire 10 jours. Toutes ces restrictions sont écrites dans les instructions. Mais tous les consommateurs n'y adhèrent pas..

Lors de l'utilisation de formulations vasoconstricteurs, un effet sur la membrane muqueuse se produit. Les vaisseaux se rétrécissent, ce qui fait disparaître l'hyperémie et l'œdème. La respiration après une manipulation aussi simple est rétablie en quelques minutes. Si vous ne tenez pas compte des recommandations du médecin et des conseils de l'instruction, alors la membrane muqueuse et les vaisseaux sanguins s'habitueront rapidement à cette "stimulation" par gouttes.

En conséquence, une personne ne pourra pas respirer normalement sans eux. Souvent, ces patients sont appelés «dépendants de la naphtyzine». Se débarrasser d'un tel problème est déjà assez difficile. Plus vous utilisez des médicaments, plus vous en avez besoin, les gouttes commencent à aider en moins de temps: d'abord, les médicaments agissent pendant 6 heures, puis 4 heures, et ainsi de suite..

Méthodes de diagnostic à domicile: ce que vous pouvez faire vous-même?

Les poches des sinus peuvent-elles être supprimées à la maison? Tout dépend de la cause du développement de la pathologie. Définissez-le avec un maximum de confiance. Utilisez cette méthode uniquement si vous n'êtes pas accro aux gouttes vasoconstricteurs:

  1. Injecter des médicaments pour soulager le gonflement de chaque narine (respecter la dose indiquée dans les instructions).
  2. Allongez-vous sur le côté avec une congestion nasale..
  3. Retournez de l'autre côté après 5 minutes.

Si la congestion s'est déplacée de l'autre côté, nous parlons alors de rhinopharyngite, de courbure de la cloison nasale, d'accumulation abondante de sécrétions épaisses (sinusite, sinusite). Lorsque le gonflement reste en place, c'est en présence d'un corps étranger, d'un kyste ou d'une blessure au nez.

La prévention

Pour les personnes allergiques, après un contact avec un allergène, il est impératif de se rincer le nez avec un liquide - il peut s'agir d'une solution saline ou d'eau ordinaire. La tâche consiste à éliminer les allergènes qui pourraient pénétrer dans la membrane muqueuse avec l'air.

En hiver et en automne, il est recommandé de rechercher des allergènes afin de déterminer quel est l'allergène causal le plus important et de faire le traitement allergique dit spécifique. C'est ce qui donne à la personne allergique par la suite, après avoir effectué le traitement pendant plusieurs mois, la prochaine saison allergique se déroulera sans symptômes graves. La thérapie allergique est l'approche la plus sérieuse pour traiter les allergies.

Il est nécessaire d'humidifier en permanence l'air de l'appartement à l'aide d'un humidificateur spécial. Dans l'air humide, les particules de poussière ne pourront plus voler et ne seront pas dangereuses. Les muqueuses humides seront moins cassantes et il vous sera plus facile de vous moucher. La membrane muqueuse humide est une garantie de respiration libre.

Une solution avec une solution isotonique, qui doit être rincée, peut aider un nez bouché. À la pharmacie, vous pouvez acheter un flacon spécial pour se rincer le nez, il est en plastique souple et, lorsqu'il est pressé, le liquide se déverse dans une narine et sort de l'autre. Vous devez donc rincer les deux narines en alternance. Après cela, vous devriez vous moucher facilement, car la solution est isotonique, le mucus se détachera facilement.

Le massage aide également à soulager temporairement la congestion nasale. Il est nécessaire de masser la peau au-dessus des sinus maxillaires, à l'emplacement des sinus supra-frontaux et des ailes du nez elles-mêmes, entre les sourcils. Par réflexe, le gonflement de la membrane muqueuse disparaît et le nez qui coule recule. Vous sentirez immédiatement que la respiration est devenue plus facile..

Il est impératif de lutter contre la congestion nasale, car avec un gonflement de la membrane muqueuse, une personne commence à respirer par la bouche, ce qui la rend encore plus vulnérable aux allergies et à toute maladie virale et bactérienne..

Néoplasmes ou présence d'un corps étranger

La congestion et les problèmes respiratoires peuvent être des symptômes qu'une personne a un kyste dans les sinus. Il s'agit d'une pathologie très désagréable, car le néoplasme se développe progressivement et peut bloquer complètement la lumière pour le passage de l'oxygène. Cette maladie est traitée chirurgicalement. Une rhinoscopie du nez est réalisée au préalable. Après la procédure, le médecin prescrit des anti-inflammatoires et des antihistaminiques, des antibiotiques à usage topique peuvent être recommandés.

Si aucun polype ou kyste n'est trouvé lors de l'examen, il peut y avoir un corps étranger dans le sinus. Les enfants sont souvent confrontés à ce problème. Tout en jouant, les enfants peuvent enfoncer une perle, une petite balle ou un jouet dans leur nez. Dans ce cas, la surface muqueuse en contact avec un objet solide est irritée, un œdème se produit.

Blessure

Un gonflement sévère du nez sans écoulement de morve se produit lorsque les tissus sont endommagés. Si vous avez eu une blessure au nez, dans le domaine de laquelle vous remarquez des difficultés à respirer, il y a très probablement des dommages. Ce n'est pas forcément une fracture. Même une fissure dans le nez ou des dommages au septum se manifestent avec ces symptômes. Extérieurement, cela ressemble à ceci: une personne a des difficultés, puis la respiration par les narines s'arrête complètement, la membrane muqueuse est irritée et a une teinte rouge, il y a des saignements du nez, la peau du visage dans cette zone devient rouge et devient même cyanosée.

Un chirurgien et un oto-rhino-laryngologiste sont impliqués dans le traitement des blessures au nez. Les médecins procèdent à un examen, après quoi ils rendent leur verdict. Certaines situations nécessitent des tampons et des bandages nasaux indéfiniment.

Catégories Populaires

Un Kyste Dans Le Nez

Perte De L'Odorat