loader

Principal

Bronchite

Qu'est-ce qu'un nez qui coule et pourquoi cela se produit-il?

Le site fournit des informations générales à titre informatif uniquement. Le diagnostic et le traitement des maladies doivent être effectués sous la supervision d'un spécialiste. Tous les médicaments ont des contre-indications. Une consultation spécialisée est requise!

Un nez qui coule est un processus inflammatoire qui recouvre la muqueuse nasale. Cette maladie est le plus souvent accompagnée d'autres affections. C'est généralement le signe d'une autre maladie. La rhinite est un phénomène courant dans les maladies virales respiratoires aiguës telles que la parainfluenza, la grippe, la rougeole, l'adénovirus... Avec de telles combinaisons, les médecins appellent une rhinite nasale qui coule, qui signifie en grec "inflammation du nez".
Les patients préfèrent appeler cette maladie un rhume. Les premier et deuxième noms, bien qu'ils soient très similaires et même synonymes l'un de l'autre, sont néanmoins quelque peu différents. Ainsi, le nom de «rhinite» implique le mécanisme de l'apparition d'un symptôme, puis le nom de «nez qui coule» parle de signes d'inflammation, par exemple l'écoulement de mucus. Dans ce document, il n'y aura pas beaucoup de différence entre ces deux termes..

Dans un grand nombre de cas, la rhinite est une manifestation allergique et se développe lorsqu'un agent provoquant pénètre dans les tissus. Il existe donc deux types de rhinite: allergique et infectieuse. Vous pouvez lire pourquoi et comment ces deux types de maladies évoluent dans cet article. Il faut dire qu'un minimum d'informations sur le développement de la rhinite aidera les personnes qui n'ont pas de formation médicale non seulement à aborder correctement le traitement de cette maladie, mais également à prévenir son apparition..

Quelles sont les causes de la rhinite?

Pour toute raison qui provoque l'apparition d'une rhinite, c'est nécessairement le signe d'un processus inflammatoire dans la muqueuse nasale. Les maladies allergiques et infectieuses diffèrent les unes des autres non pas par le mécanisme de survenue, mais uniquement par la cause qui les a provoquées. Il existe des facteurs spécifiques dans la structure du système respiratoire qui contribuent au développement de ce processus inflammatoire. Certains d'entre eux seront décrits ci-dessous:

1. Le nez est l'endroit le plus important par lequel l'air atmosphérique pénètre dans le corps. Pour la santé humaine, il est nécessaire que la respiration se fasse par le nez. Les sages orientaux avaient un tel dicton que l'inhalation d'air par la bouche équivaut à manger de la nourriture par le nez..

2. La membrane muqueuse du nez est constamment «testée pour la résistance» par divers facteurs agressifs, tels que la microflore pathogène, l'air glacé, les substances corrosives, la poussière, le pollen et d'autres allergènes. Ainsi, c'est ici que tous ces agents sont neutralisés. Ici, les particules de poussière se déposent, l'air acquiert la température et l'humidité nécessaires pour pénétrer dans les bronches et les poumons. En raison de l'abondance de petits capillaires dans la muqueuse nasale, un nez qui coule se développe. Ce mécanisme sera discuté plus en détail ultérieurement..

Ainsi, la muqueuse nasale est constamment sous l'influence de facteurs assez agressifs. Par conséquent, un nez qui coule est assez courant..

Rhinite infectieuse

Il faut dire que l'apparition de mucus du nez est la réponse des vaisseaux sanguins de la membrane muqueuse au processus inflammatoire. L'apparition de mucus est la tentative du corps d'évacuer les agents nocifs du nez. Il faut dire que par l'apparence et la quantité de mucus, on peut juger par quels microorganismes le processus a été provoqué. Dans le cas où le mucus est transparent et liquide, il s'agit le plus souvent d'une origine virale de la maladie, si le mucus est jaune, la cause de la maladie est une bactérie.
Parlant de la forme infectieuse de la maladie, il faut dire que c'est souvent le premier signe d'un rhume. À cet égard, dès les premiers symptômes de la rhinite, le traitement doit être instauré de toute urgence. Ensuite, le processus peut être arrêté à temps.

Rhinite allergique

Les principaux signes d'une forme allergique de la maladie sont le même écoulement de mucus et le nez «bouché». Le processus de développement de cette maladie est complètement différent de celui sous forme infectieuse. L'impulsion pour l'apparition d'une rhinite allergique est l'interaction de la cavité nasale et de tout allergène. Avec les micro-organismes, un grand nombre de ces substances pénètrent dans le nez: il s'agit des poils des chats et des chiens, du pollen, de la poussière domestique et bien plus encore. Si le corps humain est sujet aux allergies, ces contacts provoquent une réaction violente. À l'endroit où il y a eu contact, le processus inflammatoire commence. L'apparition d'une abondance de mucus dans ce cas indique le «désir» du corps de laver rapidement tous les allergènes de la cavité nasale. Souvent, cette forme de rhume s'accompagne d'une inflammation de la membrane muqueuse des yeux, d'un larmoiement et d'une insuffisance respiratoire. Ce sont ces facteurs qui indiquent l'origine allergique de la maladie. La suspicion de cette forme de rhinite est une raison de consulter une consultation allergologue.

Une maladie apparentée est la rhinite neurovégétative. Les deux variétés appartiennent au groupe vasomoteur. Dans cette maladie, des signes apparaissent en raison de l'instabilité de la régulation nerveuse de l'état des artères sanguines..

Auteur: Pashkov M.K. Coordonnateur de projet de contenu.

Qu'est-ce qu'un nez qui coule et comment le traiter correctement

Un nez qui coule est une chose extrêmement désagréable. Dans cet article, nous déterminons de quoi il provient, quels remèdes contre la congestion nasale sont les plus efficaces et lesquels sont inutiles..

Important: nous fournissons des informations générales, mais en aucun cas nous ne vous exhortons à vous soigner. L'utilisation incontrôlée de produits pharmaceutiques peut entraîner une aggravation des symptômes. Votre médicament doit être motivé, alors avec les connaissances et le bon sens, consultez votre médecin..

Si la cause du rhume est un rhume

Tout d'abord, parlons de la terminologie: en médecine, il n'y a pas de rhume. Ce terme est utilisé dans le langage courant et est un nom collectif pour les symptômes des ARVI, des infections respiratoires aiguës et de la grippe.

Bien qu'il soit largement admis que le froid provoque le rhume, il n'y a aucune preuve scientifique à ce sujet. La cause de l'ARVI est un virus. Oui, pendant la saison froide, les gens tombent plus souvent malades, mais cela est dû au fait qu'un environnement est propice à l'infection. De nombreuses personnes respirent le même air à l'intérieur sans ventilation suffisante (les fenêtres sont fermées, non ventilées), se transmettant des virus. De plus, le chauffage aide à sécher les muqueuses, ce qui augmente leur perméabilité aux virus.

L'ARVI est une maladie virale respiratoire aiguë. Autrement dit, un rhume est aigu, non chronique, affecte le système respiratoire (système respiratoire) et est causé par un virus. Il existe au moins trois cents virus de ce type et il n'y a pas d'agents antiviraux spécifiques..

Symptômes du SRAS: écoulement nasal d'intensité variable, toux, mal de gorge, faiblesse, fièvre dans différentes combinaisons.

Comment traiter une rhinite froide

La congestion nasale n'est pas due à une importante accumulation de mucus dans les narines, mais à un gonflement des muqueuses du nez. Par conséquent, pour que le nez respire, il est nécessaire d'éliminer le gonflement et de ne pas museler soigneusement.

Pour soulager l'œdème, des médicaments vasoconstricteurs sont utilisés - l'efficacité de ces sprays et gouttes est assez élevée. Par exemple, des scientifiques allemands dans leur étude ont testé l'efficacité de l'oxymétazoline, une substance qui est incluse dans de nombreux médicaments vasoconstricteurs modernes [1]. Les résultats de l'expérience ont montré que l'utilisation d'oxymétazoline réduit la durée de l'inflammation des muqueuses nasales de 6 à 4 jours. De plus, l'effet vasoconstricteur de l'oxymétazoline se manifestait déjà après 25 secondes. Alors que la solution saline physiologique a pris effet après 90 secondes.

Veuillez noter que les médicaments nasaux en vente libre peuvent créer une dépendance. Le Dr James Lee, professeur de médecine et chercheur à l'American College of Allergy, Asthma and Immunology, affirme que l'utilisation à long terme de médicaments vasoconstricteurs peut réduire la sensibilité du nez à la substance active [2].

Cela conduit au fait qu'une personne doit utiliser de plus en plus souvent un décongestionnant, et sans lui, le nez ne respire pas du tout. Par conséquent, le Dr Lee conseille d'utiliser ces sprays et gouttes pendant pas plus de 5 jours d'affilée et de réduire progressivement la posologie. De plus, le médecin recommande d'utiliser des corticostéroïdes au lieu de simples sprays, car ils ne créent pas de dépendance..

Médicaments contre le rhume

Un remède abordable et sûr contre le rhume consiste à rincer les voies nasales avec une solution saline (solution saline à 0,9%). Cette procédure élimine le mucus, les bactéries et les cellules mortes du nez, ce qui peut aider à raccourcir la durée de l'inflammation des muqueuses..

Pourquoi peut-être"? Parce que l'efficacité des lavages n'a pas été prouvée. Cochrane, une organisation internationale à but non lucratif qui analyse la recherche médicale, n'a pas trouvé d'avantages significatifs à l'utilisation de solutions salines dans le traitement de la rhinite [3].

Néanmoins, le ministère de la Santé de la Fédération de Russie et l'Union des pédiatres de Russie recommandent l'utilisation de solutions salines pour laver les sinus des enfants atteints d'ARVI [4]. Selon les médecins, l'introduction de solution saline dans le nez 2 à 3 fois par jour aide à éliminer le mucus et à restaurer le travail de l'épithélium cilié - la couche de cellules tapissant les muqueuses du nez.

Dans les pharmacies, vous pouvez trouver des solutions salines prêtes à l'emploi, complétées par d'autres composants utiles (iode, magnésium, zinc et autres). Les médicaments les plus populaires: "Aqua-lor", "Dolphin", "Aqua-Maris".

Les remèdes pharmaceutiques pour la congestion nasale diffèrent non seulement par leurs noms, mais également par le principal ingrédient actif:

  • Naphazoline (médicaments: "Sanorin", "Naphtizin", "Naphazolin");
  • Xylométazoline (médicaments: "Rinostop", "Snoop", "Xymelin");
  • Phényléphrine (médicaments: «Adrianol», «Vibrocil», «Nazol Baby»);
  • Oxymétazoline (médicaments: «Nesopin», «Afrin», «Nazivin»).

Le coût des médicaments dépend de la marque du fabricant, mais, en règle générale, les médicaments contenant le même ingrédient actif ont la même efficacité.

Si la cause du rhume est la sinusite

Congestion nasale sévère, écoulement nasal offensant de couleur jaune ou verte, douleur dans la région des sinus paranasaux, température supérieure à 37 ° C - ce sont tous des symptômes de sinusite - une complication infectieuse du rhume, caractérisée par une inflammation des muqueuses des sinus paranasaux.

Dans la plupart des cas, la sinusite n'est pas grave et disparaît après quelques jours avec un rhume. Mais dans le cas de la sinusite bactérienne, des complications potentiellement dangereuses peuvent survenir. Le fait est que les parois des sinus paranasaux sont très minces, ce qui crée un risque de pénétration de bactéries dans la circulation sanguine et la lymphe.

Selon la faculté de médecine de l'Université de Chicago, la pénétration de bactéries dans la circulation sanguine peut déclencher les complications dangereuses suivantes [5]:

  • Infections oculaires;
  • Méningite;
  • Thrombose sinusale;
  • Abcès cérébral;
  • Infection osseuse.

Pour éviter de telles complications, dès les premiers signes de sinusite, vous devez immédiatement consulter un médecin, et le ministère de la Santé de la Fédération de Russie et l'Association médicale nationale des oto-rhino-laryngologistes recommandent les méthodes suivantes de traitement conservateur (médicamenteux) de la sinusite aiguë [6]:

  • Médicaments antibactériens prescrits par un médecin UNIQUEMENT (par exemple, amoxicilline). Le changement de médicament en cas d'inefficacité est également effectué par le médecin traitant sur la base d'un examen;
  • Antimicrobiens pour les muqueuses. Prescrit en association avec des antibiotiques. Une préparation combinée combinant le thiamphénicol et l'acétylcystéine est recommandée;
  • Médicaments vasoconstricteurs. Ces médicaments vous permettent d'éliminer rapidement le gonflement des voies nasales. Remèdes recommandés: oxymétazoline, xylométazoline, naphazoline, etc.
  • Solutions salines pour se rincer le nez. Les procédures de lavage éliminent les bactéries et les virus. De plus, la solution saline aide à libérer les sinus du pus;
  • Thérapie antihistaminique. La nomination d'antihistaminiques permet aux stades précoces de l'infection virale de prévenir l'action de l'histamine et, ainsi, de réduire l'inflammation des voies nasales;
  • Thérapie glucocorticostéroïde. Les glucocorticostéroïdes arrêtent le développement de l'œdème nasal, rétablissent la fonction des fistules sinusales, suppriment la formation de liquide et réduisent les colonies bactériennes;
  • Thérapie mucolytique. Réduit la viscosité du mucus et améliore le nettoyage mucociliaire du nez. A noter que dans les recommandations internationales EPOS-2012 (document de consensus européen sur la rhinosinusite et les polypes nasaux) les médicaments mucolytiques ne sont pas pris en compte, car il n'y a pas d'études scientifiques prouvant l'efficacité des mucolytiques.

De nombreux médicaments pour la sinusite sont vendus sans ordonnance, mais nous ne recommandons pas d'utiliser le médicament sans surveillance. Veuillez consulter votre médecin.

Si la cause du rhume est une allergie

Assez souvent, une rhinite froide est confondue avec une rhinite allergique. Mais une rhinite allergique présente plusieurs autres symptômes qu'un rhume: rougeur des yeux, larmoiement, démangeaisons au nez, congestion nasale, écoulement abondant de mucus liquide, éternuements, lésions cutanées, parfois fièvre (mais pas plus de 37,5 ° C).

Pour les allergies, des gouttes et des sprays vasoconstricteurs sont prescrits en association avec des antihistaminiques et des glucocorticostéroïdes. La plupart des symptômes sont généralement traités avec cette thérapie. Si les médicaments de la pharmacie n'aident pas, le médecin peut vous prescrire ASIT - immunothérapie spécifique à l'allergène.

Si la cause du rhume est une rhinite non infectieuse non allergique

Selon des études, de 20 à 70% des patients adultes atteints de rhinite ont précisément une rhinite non infectieuse non allergique (NNAR) [7]. Les causes de cette maladie ne sont pas entièrement comprises. La rhinite vraisemblablement non infectieuse et non allergique survient à la suite de conditions environnementales défavorables, d'un surmenage, ainsi qu'après la prise de certains médicaments et même à cause de la nourriture.

La HNAP s'accompagne le plus souvent des symptômes suivants: légères démangeaisons et éternuements, tendance à l'apparition de polypes dans le nez, absence d'effet positif de l'utilisation d'antihistaminiques et de vasoconstricteurs. La HNAP est bien traitée avec des glucocorticostéroïdes intranasaux, mais uniquement selon les directives et sous surveillance médicale.

Les gouttes n'aideront pas. Au médecin!

Dans certains cas, les gouttes vasoconstricteurs sont inutiles ou inefficaces. Considérez ces situations:

  • Blessure. Le plus souvent, c'est un nez cassé. Les causes de l'essoufflement dans de telles situations sont le déplacement de la cloison nasale ou un œdème traumatique;
  • Sinusite persistante. Si la difficulté à respirer par le nez et l'écoulement de pus ne disparaissent pas après un mois (même lors de l'utilisation de lavages et de sprays), vous devez immédiatement contacter un ORL;
  • Maladies des dents supérieures. Si certaines dents sont gravement endommagées, l'infection peut pénétrer dans les sinus maxillaires. À propos, selon les études de scientifiques américains, de 10 à 40% des sinusites surviennent précisément à cause de la carie [8]. Dans une telle situation, la consultation de deux médecins est nécessaire: un oto-rhino-laryngologiste et un dentiste..

Remèdes inutiles pour le rhume

Nous listons les médicaments dont l'efficacité n'a pas été prouvée:

  • Grippferon. Selon l'organisation internationale à but non lucratif Cochrane, les interférons sont inefficaces dans le traitement du rhume [9];
  • IRS-19 (spray avec des lysats bactériens). À l'heure actuelle, il n'existe aucune étude fiable prouvant l'efficacité du médicament. Mais en 2018, l'Agence européenne des médicaments a commencé à examiner les médicaments à base de lysat bactériologique pour voir dans quelle mesure ces médicaments sont efficaces dans le traitement des voies respiratoires;
  • Derinat. Ce médicament n'est pas inclus dans les normes de traitement des infections virales respiratoires aiguës et de la grippe, ni dans les listes des médicaments essentiels (étrangers et nationaux). Des examens médicaux et méta-analyses n'ont pas été réalisés, l'efficacité n'a pas été prouvée;
  • Pinosol, cameton. Il n'existe aucune étude fiable prouvant l'efficacité de ces médicaments. Mais, peut-être, en combinaison avec des médicaments standard, ces fonds peuvent aider à éliminer l'infection bactérienne [10] et faciliter la respiration [11].

Rhinite (nez qui coule). Description, causes, symptômes et traitement du rhume

La rhinite (nez qui coule) est le principal symptôme du rhume et de diverses infections virales.

De plus, un nez qui coule est une réaction protectrice du corps à l'irritation par divers microbes, virus et allergènes muqueux. La protection muqueuse se manifeste sous la forme d'une augmentation de la sécrétion de mucus, d'éternuements et d'œdèmes, qui éliminent les agents pathogènes au stade initial de la pénétration dans le corps.

La rhinite appartient à un groupe de maladies appelées sinusite. Ce groupe, en plus de la rhinite, comprend également: la sinusite, l'ethmoïdite, la sinusite frontale, la sphénoïdite. Pour un exemple illustratif, considérez l'image ci-dessous:

Types et causes de rhinite (nez qui coule)

  • Rhinite vasomotrice. Ce type de rhinite est causé par une violation de la respiration nasale due au rétrécissement de la cavité nasale, qui est une conséquence du gonflement des tissus des conchas nasaux, en raison d'une violation du tonus vasculaire de la muqueuse nasale. La rhinite vasomotrice est divisée en:

- Rhinite allergique. Raisons: la réaction du corps à - la poussière domestique, les peluches de peuplier, les poils d'animaux, les peluches, les plumes, le pollen.

- Rhinite neurovégétative. Causes: troubles des mécanismes nerveux responsables de la physiologie normale du nez.

  • Rhinite infectieuse. Ce type de rhinite est le plus courant. Les principales causes sont les virus et les bactéries. De plus, n'importe lequel des types de rhinite infectieuse est un compagnon de maladies telles que les ARVI, la grippe, la rougeole, la scarlatine, la diphtérie, etc. C'est dangereux car le virus, en pénétrant dans le nasopharynx, perturbe le travail des mécanismes de défense de l'organisme et ouvre une libre entrée au virus. La rhinite infectieuse est subdivisée en:

- Rhinite aiguë;
- Rhinite virale;
- Rhinite bactérienne.

  • Rhinite chronique. Subdivisé en:

- rhinite atrophique. Causes: Un type complexe de rhinite chronique, dont les causes sont une prédisposition héréditaire, des infections virales et des maladies à long terme de la cavité nasale. Ce type de rhinite a été nommé "rhinite fétide de l'Ozen".

- rhinite hypertrophique. Causes: Se produit au contact de la poussière et du gaz. En raison de ces facteurs, le cadre osseux de la conque nasale et de la membrane muqueuse se développe.

  • Médicament contre la rhinite. En règle générale, la cause d'une rhinite médicamenteuse est la dépendance et l'abus de diverses gouttes et sprays..
  • Rhinite traumatique. Causé par des dommages à la cloison nasale.

Les principales causes du rhume

Pour tout résumer, les principales causes suivantes d'un rhume (rhinite) peuvent être distinguées:

- hypothermie du corps;
- forte teneur en poussière et en gaz de l'air;
- virus, bactéries et autres agents pathogènes;
- rhumes et autres maladies associées au nasopharynx;
- mauvaise utilisation des médicaments;
- prédisposition héréditaire.

Symptômes de rhinite (nez qui coule)

  • Symptômes d'une rhinite allergique:

- congestion nasale;
- nez qui coule, comme de l'eau;
- démangeaisons et mouvements du nez;
- rougeur des yeux.

Formes de rhinite allergique:
- saisonnier;
- toute l'année;
- professionnel.

Ce à quoi vous êtes allergique peut être trouvé à l'hôpital, par conséquent, il est préférable de consulter un spécialiste, car la rhinite allergique, avec un traitement inapproprié, peut conduire à l'asthme bronchique..

  • Symptômes d'une rhinite neurovégétative:

- respiration difficile;
- écoulement liquide et aqueux;
- épisodes fréquents d'écoulement de liquide lourd après le sommeil.

Le traitement de ce type de rhinite doit inclure un traitement du système nerveux, des sédatifs et des traitements à l'eau.

  • Les symptômes d'une rhinite aiguë:

- éternuements fréquents;
- larmoiement;
- malaise général;
- écoulement séreux-muqueux abondant, acquérant un caractère mucopurulent.

  • Les symptômes d'une rhinite virale

- sécheresse et brûlure du nez;
- gonflement des cornets;
- Difficulté à respirer par le nez;
- éternuements;
- une augmentation de la température corporelle (après un certain temps).

Si vous présentez ces symptômes, il est préférable de consulter un médecin..

  • Symptômes de la rhinite bactérienne:

- augmentation de la température corporelle;
- mal de crâne;
- gonflement des cornets;
- écoulement nuageux, épais jaune ou vert;
- rougeur sur la lèvre supérieure et près du nez.

La rhinite bactérienne à long terme peut entraîner une inflammation de tous les sinus (sinusite), une otite moyenne et d'autres maladies plus graves..

  • Symptômes d'une rhinite atrophique:

- atrophie des muqueuses et des parois osseuses de la cavité nasale;
- écoulement de sécrétions purulentes avec une odeur désagréable piquante;
- croûtes séchées;
- perte d'odeur.

Ayant ce type de rhinite, il est préférable de consulter immédiatement un médecin.

  • Symptômes d'une rhinite hypertrophique:

- difficulté constante de la respiration nasale.

Il est traité en supprimant les zones hypertrophiées de l'os et de la membrane muqueuse.

  • Symptômes d'une rhinite médicamenteuse:

- les vaisseaux de la membrane muqueuse cessent de fonctionner indépendamment.

Il s'agit d'un type de rhinite difficile en traitement, car la nutrition de la membrane muqueuse est perturbée et elle meurt.

  • Les symptômes d'une rhinite traumatique:

- souvent, une moitié du nez souffre de rhinite et l'autre de sécheresse de la membrane muqueuse;
- la morve ne sort pas. Ils s'épaississent et coulent le long de la paroi du larynx dans la gorge..

Dans ce cas, il est nécessaire d'abaisser la température et d'augmenter l'humidité dans la pièce où se trouve le plus souvent la personne. Cela peut être fait par exemple avec un humidificateur..

Traitement de la rhinite (nez qui coule)

Comme nous le savons déjà en vous, la rhinite (nez qui coule) est un symptôme, par conséquent, pour son traitement, il est nécessaire d'identifier la maladie qui a provoqué l'écoulement nasal.
Il convient également de noter que certains types de rhinite ne nécessitent pas de traitement en tant que tel, mais simplement la prévention des irritants. Par exemple: parfois, pour arrêter un rhume, il suffit de mouiller le salon et d'éliminer la source du pathogène (un animal, des plantes d'intérieur fleuries, un vieux tapis, ou même changer l'oreiller).

Pour déterminer correctement le diagnostic et corriger le traitement, vous devez consulter un médecin.

Pour le traitement de la rhinite, des gouttes et des sprays vasoconstricteurs sont principalement utilisés, ainsi que des médicaments antiviraux efficaces contre de nombreux types de virus ARVI..

Médicaments vasoconstricteurs contre le rhume

Diverses gouttes et sprays, contre le rhume, tombant sur la muqueuse nasale, provoquent une constriction des vaisseaux sanguins. L'œdème diminue dans la cavité nasale, ce qui bloque l'air. La vitesse à laquelle le nouveau mucus se forme diminue et il devient plus épais.

Si vous choisissez entre des gouttes et un spray, il est préférable de privilégier un spray, car il contient un dosage exact du médicament, c'est pourquoi il est plus économique, évite le surdosage et les effets secondaires..

Produits contenant de la xylométazoline: «Galazolin», «Dlyanos», «Rinonorm», «Xymelin», «Farmazolin».

La durée d'action des médicaments avec la xylométazoline est d'environ 4 heures.

Produits contenant de l'oxylométazoline: "Nazivin", "Fervex", "Nazol", "Knoxprey", "Fazin".

Durée d'action des médicaments avec oxylométazoline 10-12 heures.

Les médicaments contenant de l'oxymétazoline sont strictement contre-indiqués dans: la grossesse, le diabète sucré, la dysfonction rénale et les enfants de moins de 1 an.

Produits contenant de la naphazoline: "Sanorin", "Naphtizin".

La durée d'action des médicaments contenant de la naphazoline est de 4 à 6 heures.

Toutes les gouttes et sprays vasoconstricteurs contre le rhume ne sont pas recommandés pendant plus de 7 jours consécutifs. Avec une utilisation hebdomadaire de ces médicaments, les effets secondaires ne sont pas observés, mais avec une utilisation régulière à long terme, les vaisseaux deviennent dépendants du médicament.

Pilules froides

Sinupret. Ils sont utilisés pour traiter les rhumes des bronches, des poumons et du nasopharynx. Ils ont des effets mucolytiques, expectorants et anti-inflammatoires. Contient des extraits de fleurs de gentiane, de remuer, de verveine, de sureau, d'onagre avec une tasse. Contre-indiqué chez les enfants de moins de 3 ans.

"Coldact". Une préparation complexe à base de maléate de chlorphéniramine et de chlorhydrate de phénylpropanolamine. Il est utilisé pour éliminer les symptômes de nombreux rhumes accompagnés d'allergies, d'un gonflement de la matité respiratoire et du nasopharynx, et de l'écoulement nasal. Contre-indiqué chez les enfants de moins de 12 ans, les femmes enceintes, souffrant de maladies coronariennes et d'hypertension. Avec l'autorisation d'un médecin, prendre pour l'asthme bronchique, le glaucome, le diabète sucré et les personnes âgées.

Rinopront. Un vasoconstricteur et un antihistaminique, soulage l'évolution de tout type de rhinite jusqu'à 12 heures, réduit la perméabilité des parois capillaires et les manifestations exsudatives.
Contre-indiqué chez les femmes enceintes et allaitantes présentant un glaucome, une hypertension artérielle et une hypertrophie de la prostate.

Pour déterminer correctement le diagnostic et corriger le traitement, vous devez consulter un médecin.

Traitement du rhume avec des remèdes populaires

Inhalation

Huiles essentielles. Dans 0,5 litre d'eau bouillante, déposez 2-3 gouttes d'huile: eucalyptus, genévrier, sapin ou pin. Ou un mélange d'huiles, 1 goutte chacune: citron + cannelle, pin + eucalyptus ou pin + thym.

Kalanchoe. Ajoutez 2 cuillères à soupe à 0,5 litre d'eau bouillante. cuillères à soupe de jus de Kalanchoe fraîchement pressé et continuez.

Jus d'oignon ou d'ail. Ajoutez quelques gouttes d'oignon ou de jus d'ail fraîchement pressé à l'eau chaude et démarrez la procédure.

Décoction d'herbes. Ajoutez l'herbe sélectionnée à 1-2 litres d'eau bouillante: 2 c. cuillères à soupe d'eucalyptus ou de feuilles de camomille, 3 cuillères à soupe. cuillères de boutons de pin ou 2 cuillères à soupe. cuillères de feuilles de camomille et d'eucalyptus. Nous bouillons pendant 5 minutes et respirons.

Le médicament "Rotokan". Contient des extraits de camomille, achillée millefeuille et calendula. Dans un demi-litre d'eau chaude, nous versons 2 cuillères à soupe. cuillères de médicament et procédez.

Gouttes

Aloès. Nous déchirons la feuille d'aloès, en pressons le jus et enterrons le nez au moins 5 fois par jour dans chaque narine, 3-4 gouttes. Après instillation, nous massons les ailes du nez pendant une minute..

Pétrole. Nous mettons 500 g de beurre dans un bol en émail et mijotons 40 minutes à feu doux. Après cela, filtrez à travers une double couche de gaze. Versez l'huile filtrée dans un bocal et mettez au réfrigérateur. Nous prenons un peu d'huile et le faisons fondre dans un bain-marie, le refroidissons et égouttons le nez avec de l'huile chaude, quelques gouttes dans chaque narine 3 fois par jour.

Betterave. Mettez 5-6 gouttes de jus de betterave cru fraîchement pressé dans le nez ou humidifiez un coton-tige avec le jus et mettez-le dans chaque narine.

Huile de menthol. Instillez 3-4 gouttes dans chaque narine tout au long de la journée. Lors de l'instillation, lubrifiez également le front, les tempes et les ailes du nez..

Ledum et huile végétale. Prendre 1 g (quelques gouttes) d'extrait de romarin et 9 g d'huile végétale (près de 2 cuillères à café) et cuire à la vapeur au four. Rafraîchissez-vous et enterrez votre nez 2 fois par jour.

La lessive

Comment se rincer le nez?

Versez la solution dans une tasse peu profonde, penchez-vous et aspirez juste assez pour la libérer de votre bouche. L'agent de rinçage doit être chaud. Mouchez-vous après le rinçage..

Camomille. 2 cuillères à soupe. verser des cuillères de fleurs de camomille avec un verre d'eau bouillante et laisser reposer 20-30 minutes.

Eucalyptus et guimauve. Prenez 20 g de feuilles de guimauve et 10 g de feuilles d'eucalyptus pour 1 tasse d'eau bouillante. Cuire pendant 5 à 10 minutes, filtrer et rincer le nez 5 à 6 fois par jour, 2 à 3 fois pour 1 procédure.

Le brassard est ordinaire. 1 cuillère à soupe. verser une cuillerée de brassard avec un verre d'eau bouillante et laisser reposer 20 minutes.

Sel de mer. Dissoudre 1/3 cuillère à café de sel dans un verre d'eau bouillie et rincer votre nez.

Savon à la racine. Insister sur 30 g de racine de soapwort dans un verre d'eau froide pendant 8 heures, faire bouillir et refroidir.

Autres remèdes contre le rhume

Gâteaux au miel avec raifort et farine de seigle. Mélangez 1 cuillère à soupe. une cuillerée de raifort râpé avec 1 cuillère à soupe. cuillère de miel et ajouter la farine de seigle jusqu'à la consistance de la pâte (pas plus de 1 cuillère à soupe). Nous faisons un gâteau et le mettons sur l'arête du nez. Peut également être appliqué sur le front et les sourcils. Si vous avez la peau sensible, vous pouvez mettre le gâteau sur de la gaze, puis sur votre visage. Nous faisons cette procédure quelques jours avant le coucher.

Infusion de poivre alcoolisée. Avant de vous coucher, enveloppez vos pieds de gaze imbibée d'un extrait alcoolisé de poivron. Mettez des chaussettes chaudes sur le dessus et allongez-vous sous les couvertures. Mouchez-vous bien au réveil. Dormez comme ça pendant au moins 2-3 jours.

Savon à lessive. Faites tremper une barre de savon à lessive brun et faites mousser votre doigt mouillé. Lubrifiez toute la surface interne des deux narines, en atteignant le plus profondément possible. Répétez la procédure 3 fois par jour.

Kalina avec du miel. Mélangez un verre de jus de viorne avec un verre de miel et prenez 1 cuillère à soupe. cuillère 3 fois par jour.

Moutarde. Diluez la moutarde sèche dans un bol d'eau chaude et faites cuire vos jambes à la vapeur avant d'aller vous coucher, puis immédiatement sous les couvertures. Ou mettez de la moutarde dans des chaussettes pendant la journée et portez-les..

Pourquoi un nez qui coule persistant est-il dangereux??

Chaque personne au moins plusieurs fois dans sa vie a été confrontée à une maladie aussi désagréable qu'un nez qui coule. Le plus souvent, un nez bouché suivi d'un nez qui coule est le premier symptôme d'un rhume. Nous prenons des médicaments spéciaux, déposons des gouttes et après quelques jours, le nez qui coule disparaît. Mais parfois la plus ordinaire, pourrait-on même dire, la rhinite banale évolue vers un stade chronique.

Quelle est la différence entre un nez qui coule persistant et l'habituel?

Un nez qui coule, aka rhinite, est une inflammation de la muqueuse nasale résultant de l'action irritante de divers micro-organismes. Mais des facteurs externes tels que la poussière, les gaz, etc. peuvent irriter la délicate membrane muqueuse. Lorsque la muqueuse du nez est enflammée, le corps humain est peu résistant aux bactéries et aux virus..

En règle générale, après le traitement (et même sans lui), le nez qui coule disparaît et vous pouvez à nouveau respirer librement par le nez..

Contrairement à d'habitude, un nez qui coule persistant dure très longtemps (parfois plus d'un an), provoquant un inconfort sévère, et le plus souvent son traitement symptomatique indépendant n'a pas l'effet souhaité.

Causes de l'écoulement nasal persistant

La rhinite chronique est généralement le résultat d'une rhinite aiguë non traitée. Parfois, cela peut être une conséquence d'une pharyngite, d'une otite moyenne ou d'une sinusite (due à la propagation de l'infection).

Dans certains cas, la maladie provoque une exposition à long terme de la muqueuse nasale à des facteurs irritants (substances toxiques, air pollué par la poussière, etc.), ce qui se produit généralement sur les lieux de travail - industries dangereuses.

Un nez qui coule persistant peut se développer sur fond de tabagisme prolongé.

Types de rhinite chronique

La rhinite permanente est caractérisée par une alternance de périodes d'exacerbation et de rémission. Il se fait souvent sentir et se manifeste comme une rhinite ordinaire, et en état de rémission, il devient presque asymptomatique.

La rhinite chronique s'aggrave assez souvent. Les facteurs contribuant à son exacerbation sont le surmenage constant, la diminution de l'immunité, l'hypothermie.

Pour prescrire correctement le traitement d'une rhinite persistante, vous devez établir avec précision la cause de son apparition.

Il existe plusieurs types de rhinite persistante:

1. Catarrhal se développe, en règle générale, après une rhinite aiguë, qui n'a pas été guérie jusqu'au bout, peut parfois être la conséquence de maladies des organes internes (reins, cœur) ou d'autres maladies des organes ORL (pharyngite, amygdalite, sinusite). La maladie ne se prolonge pas, se manifeste périodiquement, accompagnée d'un écoulement nasal rare et d'une diminution de l'odorat. Les violations sont réversibles.

2. L'hypertrophie survient le plus souvent dans le contexte de la rhinite catarrhale chronique. Symptômes: nez bouché de manière persistante, petit écoulement muqueux, efficacité réduite ou inutilité totale des médicaments contre le rhume. La maladie a des conséquences presque irréversibles, puisque la muqueuse nasale se développe avec le tissu conjonctif, le nombre de vaisseaux sanguins diminue.

3. L'atrophie est le stade final de la rhinite chronique et diffère en ce que le processus, en plus de la muqueuse nasale, implique le cartilage, les tissus et les os du nez. Parfois, cela peut survenir dans le contexte d'un rhinosclérome, d'une rhinite aiguë fréquente, de la syphilis, d'opérations, à la suite de blessures, sous l'influence d'un climat défavorable. Un patient atteint de rhinite atrophique chronique se plaint d'une sensation de sécheresse dans le nez, d'une diminution de l'odorat, de la formation de croûtes dans les voies nasales et d'un écoulement purulent constant.

Pourquoi un nez qui coule persistant est-il dangereux?

Si un nez qui coule persistant n'est pas traité, cela peut entraîner certaines complications et conséquences, telles que:

  • maladies du pharynx, de la gorge, des voies lacrymales;
  • maux de tête sévères;
  • conjonctivite;
  • problèmes cardiaques;
  • insuffisance de la circulation cérébrale;
  • troubles de la fonction cérébrale: troubles de la concentration et de la mémoire, difficultés d'apprentissage, etc..

Il convient également d'ajouter qu'un nez qui coule persistant est un inconfort constant: congestion nasale, morve, dans certains cas fièvre de bas grade.

Traitement de la rhinite persistante

Comme mentionné ci-dessus, la première chose qu'un médecin doit déterminer est les causes d'une rhinite persistante. Après tout, c'est sur les facteurs qui ont conduit à la manifestation de la rhinite chronique que dépend le type de thérapie effectuée.

Bien sûr, un nez qui coule aigu est mieux traité dès la première manifestation des symptômes. Il est recommandé d'inhaler avec des huiles essentielles de conifères, de vaporiser vos pieds dans un bain chaud, puis de mettre des chaussettes en laine et d'aller au lit. Les aliments riches en vitamine C aideront le corps à combattre les bactéries et les virus. Ne négligez pas les remèdes populaires pour le traitement de la rhinite..

Mais avec un nez qui coule persistant, il est préférable de contacter le personnel médical pour identifier ses causes et prescrire un traitement approprié. Mais la thérapie principale vise précisément à éliminer la cause qui a conduit à l'apparition de la maladie. Des médicaments antiviraux sont également prescrits, des gouttes hydratantes ou vasoconstricteurs, selon ce qui est exactement nécessaire pour la guérison. Il est impératif de respecter toutes les procédures prescrites par le médecin, afin d'exclure de l'environnement d'éventuels facteurs irritant la membrane muqueuse. Des gouttes spéciales aideront à faire face à l'inconfort du nez et à rétablir la respiration libre. Les inhalations à base de plantes deviendront de bonnes aides - elles soulageront l'irritation de la membrane muqueuse.

Cependant, assez souvent, le traitement prescrit ne suffit pas, il est donc nécessaire de cautériser la muqueuse nasale à l'aide de médicaments ou d'un équipement spécial. Si les tissus de la cavité nasale se développent fortement, ils sont enlevés par chirurgie.

Dans le cas de la rhinite atrophique chronique, le traitement vise à éliminer la croûte et la sécheresse de la cavité nasale. Parfois, une intervention chirurgicale est effectuée pour rétrécir la cavité nasale.

En d'autres termes, il convient de garder à l'esprit que le traitement professionnel précoce de la rhinite persistante est commencé, plus il y a de chances de prévenir une exacerbation de la maladie et de ses complications..

Prévention de la rhinite chronique

En principe, les mesures préventives pour un nez qui coule persistant sont assez simples, il faut:

  • traiter en temps opportun les maladies concomitantes des organes ORL;
  • améliorer l'immunité;
  • faire tout ce qui est nécessaire pour augmenter les fonctions de protection du corps;
  • manger correctement, y compris plus de fruits contenant de la vitamine C dans l'alimentation;
  • éviter les facteurs externes qui irritent la muqueuse nasale.

Le sport aidera à renforcer la condition physique, à la suite de quoi le corps commencera à résister plus activement à diverses maladies et infections..

Rhinite: causes, types, symptômes de la maladie

Le terme «rhinite» est utilisé pour décrire une inflammation du nez qui entraîne une rhinorrhée (écoulement nasal), une congestion, des démangeaisons nasales, des éternuements, un drainage postnasal et des yeux larmoyants. La maladie est l'une des affections chroniques les plus courantes pour lesquelles des soins médicaux sont recherchés..

Physiopathologie de la maladie

Le nez et les cavités nasales ont plusieurs fonctions importantes. Tout d'abord, leur rôle est de fournir les voies respiratoires, qui sont essentielles pour l'odorat et le goût. Les voies nasales agissent également comme des filtres, protégeant les poumons des irritants nocifs de l'environnement. De plus, la grande surface de la membrane muqueuse revêtue de la turbine réchauffe et humidifie l'air avant de pénétrer dans les poumons..

Lorsque le flux d'air est gravement bloqué, toutes les fonctions ci-dessus peuvent être endommagées. Dans la rhinite, qui est généralement causée par une augmentation des taux d'histamine, une combinaison d'inflammation de la muqueuse nasale et d'une production accrue de mucus peut entraîner une obstruction (blocage) du flux d'air.

La rhinite peut être causée par:

  • stimuli allergiques,
  • déclencheurs non allergiques
  • ou les deux ensemble (rhinite mixte).

La rhinite allergique ne survient que chez les patients ayant une prédisposition génétique à développer des allergies.

Étapes du rhume: types et classification, premiers symptômes et traitement

La rhinite (nez qui coule) est par nature un processus inflammatoire qui apparaît et se développe sous l'influence de facteurs négatifs - l'influence de bactéries, de virus, d'allergènes. Des manifestations de changements sont visibles sur la muqueuse nasale. Un nez qui coule peut être reconnu par ses manifestations caractéristiques - gonflement, congestion, apparition d'un écoulement (transparent, coloré, aqueux ou épais). Le bien-être général d'une personne pendant cette période se détériore considérablement, le processus de reconnaissance des odeurs (odeur) et du goût est perturbé. Parmi les principaux facteurs contribuant à l'apparition de la rhinite, les experts distinguent l'hypothermie et l'effet sur l'organisme des virus et des infections.

Il est important de prendre en compte le fait que sans un traitement débuté en temps opportun, un nez qui coule peut passer d'une forme aiguë à une forme chronique - cela nécessitera un traitement sérieux et à long terme. Les symptômes concomitants et les caractéristiques de l'évolution de la maladie aideront à déterminer le type spécifique de maladie. Une caractéristique de la maladie - la rhinite sous quelque forme que ce soit - n'est pas une maladie indépendante, mais une manifestation symptomatique de la pathologie d'une personne. Afin d'éviter les erreurs et de choisir le bon programme de récupération, vous devez consulter un médecin pour un examen diagnostique..

Classification de la rhinite

L'état inflammatoire de la muqueuse nasale (rhinite) est classé par les experts selon plusieurs critères: type, forme d'écoulement, type de l'agent pathogène principal. Types principaux:

Nez qui coule vasomoteur

Désigne un type de problème chronique. Les médecins classent ce type de rhinite en:

  • allergique - rhinite, qui a été causée par une réaction incorrecte des vaisseaux de la cavité nasale aux irritants qui sont tombés. À son tour, il a une division en saisonnier, permanent et professionnel (différences d'allergènes);
  • neurovégétatif - un nez qui coule sur fond de changements pathologiques dans le système nerveux;
  • hormonale - rhinite, qui est le résultat de perturbations de l'équilibre hormonal (peut se manifester dans le contexte de la grossesse, des complications après la prise de médicaments, pendant la période de changements liés à l'âge);
  • physiologique - le problème est lié aux caractéristiques anatomiques de la cavité nasale.

La forme physiologique de la rhinite se manifeste même chez les nouveau-nés et les jeunes enfants, car la structure de la cavité nasale au cours de cette période de développement n'a pas encore atteint les indicateurs requis.

Rhinite infectieuse

L'écoulement nasal, causé par une variété d'infections, de virus ou de bactéries (rhinite infectieuse), est également divisé en plusieurs sous-espèces:

  • aigu - caractérisé par l'apparition rapide d'une affection douloureuse, le processus inflammatoire commence soudainement. Il existe des symptômes tels que congestion, hyperthermie, écoulement nasal abondant (dans la plupart des cas, incolore);
  • viral - le processus est la réponse du système immunitaire à l'action des virus qui sont entrés dans le corps. Les principales manifestations symptomatiques sont la congestion, les écoulements abondants (sans coloration), une augmentation de la température corporelle;
  • bactérienne - est une forme compliquée de rhinite aiguë. Cela se produit après la pénétration de micro-organismes bactériens dans le corps. Les principaux symptômes sont la durée (l'écoulement nasal dure en moyenne 10 jours), il y a un fort gonflement de la membrane muqueuse, l'écoulement est de couleur verte ou jaune, épais, il y a congestion et douleur à la tête.

Lisez aussi sur la rhinite catarrhale ici.

Le choix du processus de récupération est une tâche responsable, car chacune des formes nécessite des médicaments spéciaux. La recherche d'un examen diagnostique en cas de suspicion de nature infectieuse de la rhinite est une étape obligatoire de la guérison.

Nez qui coule chronique

Cette espèce a un parcours prolongé. Il est subdivisé en:

  • atrophique - ce type de rhinite apparaît dans le contexte de processus atrophiques sur la membrane muqueuse de la cavité nasale. La raison principale est les troubles vasculaires existants survenus après une rhinite prolongée. L'influence négative des virus et des bactéries entraîne également des modifications de la structure et de l'état des vaisseaux sanguins. Symptômes: échange d'air altéré, congestion sévère, maux de tête;
  • hypertrophique - une telle rhinite se développe après des modifications des tissus mous de la cavité nasale. Il y a une violation prononcée des processus respiratoires. La raison principale est la présence de composants chimiques dans l'air, la poussière ou une pollution accrue des gaz.

Comment traiter la rhinite allergique pendant la grossesse lisez ici.

Le traitement de la rhinite chronique est à long terme. Cela comprend l'exposition aux médicaments conventionnels, aux médicaments traditionnels et au nettoyage humide fréquent de la pièce..

Médicament

La rhinite causée par une réaction médicamenteuse négative se développe chez les personnes qui utilisent trop souvent des médicaments ayant l'effet d'une vasoconstriction. En outre, le problème est typique si vous dépassez la dose prescrite par le médecin pendant une longue période..


Comment traiter la rhinite vasomotrice lire dans ce matériel.

Lors de la rhinite médicamenteuse, un gonflement de la muqueuse nasale est constamment observé. L'apport de nutriments à celui-ci est altéré, par conséquent une atrophie tissulaire est enregistrée, ce qui nécessite un traitement supplémentaire.

Traumatique

Au cœur de l'évolution du problème se trouve la blessure subie. Cela peut être non seulement mécanique, mais aussi thermique ou chimique. En conséquence, la membrane muqueuse est perturbée, les vaisseaux et les tissus souffrent. Lors d'un nez qui coule, une quantité accrue de mucus est sécrétée. Caractéristique - la congestion n'est fixée que dans l'une des narines, la seconde reste sèche, il y a une irritation.

En cours de traitement, il est nécessaire non seulement de prendre les médicaments prescrits par un médecin, mais également d'effectuer un nettoyage humide dans la maison afin de réduire la concentration d'irritants, afin de réduire le risque d'infection secondaire.

Stades de la rhinite

La rhinite se déroule selon une ou plusieurs étapes. Chacun d'eux a ses propres manifestations symptomatiques, selon lesquelles il est facile pour les médecins de déterminer le type de traitement ultérieur. Les étapes suivantes sont distinguées:

Stade sec

À ce stade, des symptômes tels que sont présents:

  • irritation de la muqueuse nasale;
  • brûlant;
  • démangeaisons sévères;
  • éternuements (dans la plupart des cas, ils sont fréquents ou prolongés);
  • yeux larmoyants (symptôme rare).

Les manifestations peuvent être confondues avec une réaction allergique, par conséquent, un avis médical est nécessaire. Le stade est initial, donc un nez qui coule peut être rapidement guéri

Le stade peut également se manifester par des symptômes de rhume ou de maladies virales: un mal de tête apparaît, la température corporelle augmente, une faiblesse sévère, une toux commence.

Stade humide

Cette étape apparaît ensuite après séchage. Le moment de son apparition ne dépasse pas 12 à 24 heures. La manifestation des symptômes dépend des caractéristiques individuelles de l'organisme, ainsi que de la vitesse à laquelle les infections se propagent. Symptômes typiques de cette étape:

  • congestion;
  • rhinorrhée;
  • processus inflammatoire sur la membrane muqueuse;
  • gonflement de la cavité nasale.

Un écoulement aqueux apparaît, transparent, abondant. Souvent, la congestion et la rhinorrhée conduisent au fait qu'une personne a un ton nasal dans sa voix, une diminution de l'odorat.

Stade purulent

Elle survient dans le contexte d'un traitement négligé (débuté tardivement ou selon la mauvaise méthode) Caractéristiques et symptômes - écoulement nasal important, épais, jaune ou vert (des taches sombres peuvent être présentes). Peu à peu, la quantité de mucus diminue, la congestion diminue. Si le traitement est effectué conformément aux recommandations du médecin, il restera 2-3 jours jusqu'à la guérison complète..

Causes de la rhinite

La principale cause de rhinite aiguë est une infection virale ou bactérienne. La nature infectieuse de la maladie est la présence dans l'histoire de maladies telles que:


Une rhinite non infectieuse survient lorsque:

  • un contact avec des produits chimiques se produit;
  • les irritants agissent sur le corps;
  • il y a une situation environnementale défavorable;
  • il y a eu un choc mécanique ou une brûlure;
  • la personne a des kystes ou des polypes dans la cavité nasale;
  • une cloison nasale courbée (de nature ou due à une blessure).

Il ne peut être exclu que la rhinite survienne en raison de maladies de la cavité nasale ou devienne un symptôme d'une réaction allergique.

L'écoulement nasal est un symptôme d'intolérance individuelle ou d'hypersensibilité au composant ingéré (médicament ou nourriture).

Symptômes de la rhinite

Les symptômes peuvent varier légèrement, car ils sont influencés par les types, les formes et les stades de la rhinite. C'est pourquoi certaines personnes n'ont que des brûlures et de la sécheresse, tandis que d'autres ont des difficultés à respirer et de la congestion. Parfois, la décharge contient des particules de sang ou de pus.

En cas de stade chronique, les symptômes sont ajoutés:

Au cours de l'évolution aiguë de la maladie, les symptômes seront les suivants:

  • les processus respiratoires sont perturbés;
  • les éternuements sont fréquents;
  • l'odorat peut disparaître partiellement ou complètement;
  • un larmoiement est noté;
  • sécheresse de la muqueuse nasale se produit.

En outre, une personne développe des maux de tête sévères ou prolongés (résultant d'un manque d'air), de petites croûtes sèches se forment dans le nez. D'autres manifestations sont observées telles que le ruissellement de mucus le long de l'arrière du pharynx ou un changement de couleur du transparent au jaune ou au vert.

Les symptômes actuels ne peuvent être ignorés, car un nez qui coule léger, s'il n'est pas traité, peut provoquer le développement de maladies graves - sinusite, sinusite frontale ou sinusite.

Diagnostique

Un diagnostic rapide vous permet d'identifier la forme, le stade et le type de rhinite. Dans la plupart des cas, cela se fait par rhinoscopie - examen de la cavité nasale avec un instrument spécial. Dans le cas où le processus bactérien est au cœur, un semis d'un frottis de la cavité nasale est prescrit. Après avoir déterminé le type d'agent pathogène, les médicaments appropriés sont prescrits (pour les bactéries et les virus - un antibiotique).

Le diagnostic en cas de suspicion de nature allergique consiste en la nomination d'études pour déterminer la sensibilité de l'organisme à d'éventuels allergènes (test spécial). De plus, le médecin mène une enquête orale pour identifier le type d'allergène possible avec lequel le patient a été en contact.

Traitement de la rhinite

Pour obtenir un résultat de qualité, il est nécessaire de réaliser une thérapie complexe, qui dépend du type de problème et du stade en cours. La classification des effets thérapeutiques comprend:

  • traitement médical;
  • intervention chirurgicale;
  • physiothérapie.

De plus, les connaissances de la médecine traditionnelle sont appliquées.

Toutes les recettes «folkloriques» doivent être discutées avec votre médecin. Le traitement à base de plantes est de soutien et peut provoquer une réaction allergique.

Traitement médical

Dans la plupart des cas, des gouttes (sprays) sont prescrites, qui sont subdivisées en fonction de l'action principale et sont:

  • vasoconstricteur - les poches disparaissent, la respiration est rétablie, la congestion diminue progressivement (naphtyzine, galazoline);
  • hydratants - éliminent les démangeaisons et les brûlures, adoucissent la membrane muqueuse, peuvent être utilisés pendant le processus de lavage (Aqualor);
  • antihistaminiques - utilisés lorsque la nature allergique de la maladie est révélée dans le processus de diagnostic. L'action des irritants est bloquée, la congestion, l'irritation de la membrane muqueuse, le larmoiement disparaissent (Suprastin)
  • antibactérien - le rendez-vous survient lorsqu'il est révélé que les bactéries sont devenues la cause de la rhinite. Leur activité diminue, la destruction de ces microorganismes se produit (Bioparox).

Le médecin peut prescrire des gouttes qui renforcent le système immunitaire. Le plus souvent, cela se produit avec un effet viral sur le corps..

Chirurgical

En cas de complications ou de rhinite sévère, une intervention chirurgicale peut être prescrite:

  • adénotomie;
  • amygdalectomie;
  • correction du septum (courbure, conséquence d'un traumatisme);
  • destruction laser;
  • coagulation par ondes radio des vaisseaux sanguins;
  • vasotomie;
  • vaporisation laser.

La technique est choisie en fonction des pathologies présentes. Avant d'effectuer l'étape principale, le patient subit des diagnostics supplémentaires et une préparation à l'opération. Après cela, il faudra du temps pour récupérer complètement..

Physiothérapie

Pour éliminer certaines des manifestations de la rhinite, soulager l'état général et accélérer le processus de guérison, l'une des procédures suivantes est prescrite:

  • inhalation - vous permet de vous débarrasser de la congestion, d'hydrater la membrane muqueuse, de soulager l'inflammation et les démangeaisons;
  • aspiration de mucus - réalisée avec une congestion sévère;
  • méthode du coucou (méthode Proetzu) - efficace pour la sinusite ou la sinusite;
  • procédure yamik;
  • physiothérapie thermique - non prescrite en cas de présence de pus;
  • tube-quartzing - est prescrit pour se débarrasser des virus et des bactéries.

L'électrophorèse de cours peut également être attribuée.

Méthodes folkloriques

Les recettes folkloriques sont utilisées comme élément supplémentaire de l'effet thérapeutique. Ils peuvent également être utilisés en phase prophylactique. Les moyens les plus efficaces:

  • rinçage - de la saumure est appliquée. Permet d'éliminer l'excès de mucus;
  • échauffement - compresses, roulant sur l'arête du nez des œufs de poule chauds. Cette méthode ne peut pas être utilisée si du pus est présent ou si le processus inflammatoire est trop prononcé..

La prévention

La prévention de la rhinite doit être effectuée fréquemment, car le corps sans formation spéciale ne pourra pas résister aux infections ou aux allergènes. Afin de prévenir l'apparition de la rhinite sous l'une de ses formes, il est nécessaire:

  • aérer la pièce régulièrement;
  • effectuer un nettoyage humide tous les jours;
  • faire du sport;
  • tempéré;
  • bouger activement;
  • marche;
  • observer l'équilibre de température optimal (pour ne pas dessécher la membrane muqueuse).

Il est nécessaire d'éviter l'hypothermie et de minimiser le contact avec des allergènes potentiels. L'hygiène quotidienne de la cavité nasale éliminera la pénétration de bactéries et d'infections sur les muqueuses.

Vidéo

Cette vidéo raconte ce qu'est la rhinite, quels types existent et en quoi ils diffèrent.

Catégories Populaires

Un Kyste Dans Le Nez

Perte De L'Odorat