loader

Principal

Sinusite

Comment traiter correctement un rhume chez une femme enceinte au troisième trimestre

Pendant la grossesse, le corps de la femme doit fournir pleinement au fœtus en développement des nutriments et de l'oxygène. Cela est important à chaque trimestre, que la pose d'organes et de systèmes se produise à un stade précoce ou que la différenciation tissulaire et la croissance fœtale se produisent à une date ultérieure..

Au troisième trimestre, le futur bébé se développe le plus rapidement possible. Tous ses organes doivent être pleinement fonctionnels au moment de la naissance, afin qu'il puisse s'adapter immédiatement à des conditions modifiées..

Le travail du corps de la mère au troisième trimestre ne vise pas seulement à assurer le métabolisme normal du fœtus et à lui fournir de l'oxygène et de la nutrition. Il est également nécessaire de protéger l'enfant à naître de toutes sortes d'infections. En pratique, il s'avère que chaque femme enceinte au moins une fois, mais souffre d'une infection respiratoire aiguë, dont la principale manifestation est un écoulement nasal..

Formes froides au troisième trimestre de la grossesse

Au cours du dernier trimestre de la grossesse, le nez qui coule peut être d'origines diverses. Durant cette période, trois formes de rhinite sont diagnostiquées: infectieuse, allergique et hormonale, ou nez qui coule chez la femme enceinte. En termes de fréquence, la rhinite des femmes enceintes est en premier lieu..

Cette pathologie est enregistrée chez près de la moitié des femmes pendant la grossesse. À partir du deuxième trimestre, la forme hormonale du rhume dure dans la plupart des cas jusqu'à la naissance même. La deuxième place en fréquence est occupée par la forme infectieuse, qui se développe lorsque la microflore virale-bactérienne est introduite dans la muqueuse nasale. La rhinite allergique est la moins courante..

La forme hormonale peut être appelée la réaction naturelle du corps de la mère pendant la grossesse à un fœtus en croissance. Ce type de rhinite a deux mécanismes de développement: la restructuration endocrinienne de la mère avec l'influence des hormones de l'enfant sur elle et l'augmentation constante du volume de sang en circulation.

Au cours du dernier trimestre, ces mécanismes conduisent au fait que les hormones œstradiol de la mère et œstriol du fœtus ont un effet maximal sur les capillaires de la muqueuse nasale. Ils se dilatent, leurs parois deviennent perméables au plasma sanguin, qui pénètre dans les tissus muqueux. En conséquence, le gonflement augmente, la femme se plaint d'une congestion nasale constante ou périodique et d'une perte d'odorat.

De plus, un fœtus en croissance augmente chaque jour le volume de sang circulant dans le corps de la mère. Cela conduit à une augmentation de la pression dans les vaisseaux de la cavité nasale, ce qui permet aux éléments plasmatiques de quitter les capillaires et d'augmenter l'œdème de la membrane muqueuse.

Tous ces mécanismes de développement de la rhinite hormonale pendant la grossesse ne sont pas pathologiques. Dans la plupart des cas, la rhinite pendant la grossesse ne nécessite pas de traitement urgent et sérieux. Mais il y a des situations où le gonflement de la membrane muqueuse est constant et significativement prononcé, ou lorsqu'une femme a d'autres maladies des voies respiratoires supérieures.

Pris ensemble, cela peut entraîner de graves difficultés de respiration nasale, une détérioration de l'apport d'oxygène au fœtus, le développement de complications sous forme de sinusite. Par conséquent, dans certains cas, il est nécessaire de traiter la rhinite des femmes enceintes à n'importe quel trimestre..

Chaque femme peut avoir le nez qui coule d'origine infectieuse, mais pendant la grossesse, son corps est particulièrement vulnérable. Commençant par une invasion virale, la rhinite se poursuit avec l'ajout de microflore bactérienne. L'inflammation de la muqueuse nasale se caractérise non seulement par la destruction des cellules épithéliales, l'apparition d'un œdème et un écoulement mucopurulent abondant, ce qui complique la respiration nasale et la ventilation des poumons de la mère et du fœtus.

Les toxines de la microflore étrangère pénètrent dans la circulation sanguine générale et ont un effet pyrogène sur le corps de la mère. L'intoxication commence par une augmentation de la température corporelle, des maux de tête, une faiblesse sévère et un manque d'appétit. Et cela ne peut qu'avoir un effet indésirable sur l'organisme en croissance du fœtus..

De plus, un nez qui coule d'origine infectieuse à n'importe quel trimestre de la grossesse peut entraîner des complications. Le plus souvent, il s'agit de diverses formes de sinusite ou d'inflammation des sinus paranasaux. Par conséquent, le traitement d'une rhinite de nature infectieuse pendant la grossesse doit être effectué sans faute. Mais il doit être traité avec soin et, en même temps, aussi rapidement et efficacement que possible..

La rhinite allergique pendant la gestation (grossesse) se développe principalement chez les femmes présentant une disposition allergique existante. Ce sont généralement des manifestations de formes cutanées de pathologie. Si la rhinite de nature allergique était même avant la période de gestation, ses manifestations deviennent plus prononcées.

Les symptômes caractéristiques sous forme de congestion, d'éternuements, d'écoulement muqueux abondant du nez et de larmoiement, la détérioration de l'odorat compliquent considérablement la vie d'une femme enceinte quel que soit le trimestre. Par conséquent, il est également nécessaire de traiter cette forme de rhinite..

Comment traiter une rhinite infectieuse au troisième trimestre

Le choix des méthodes et des moyens de traitement de la rhinite virale-bactérienne chez une femme enceinte doit être abordé très attentivement. Certaines méthodes seront acceptables, tandis que d'autres devront être éliminées. Par conséquent, vous ne devez pas commencer l'auto-traitement et utiliser des médicaments nasaux qui ont bien fonctionné avant la gestation. Tout d'abord, vous devez consulter un médecin qui vous recommandera le médicament le plus optimal..

Le traitement de la rhinite chez la femme enceinte va dans plusieurs directions. Il s'agit de l'utilisation de médicaments bactéricides, de l'élimination de la congestion nasale, d'une diminution de la production d'écoulement nasal, de la restauration de l'intégrité et de la fonctionnalité de la couche épithéliale.

Pour affecter la microflore étrangère, des médicaments antibactériens sont théoriquement nécessaires, mais pendant la grossesse et à aucun de ses stades, ils ne sont pas utilisés. La seule exception est la menace de développement de complications ou leur présence. Dans ces cas, la sélection des médicaments est effectuée strictement individuellement..

Dans le traitement étiologique de la rhinite, des antiseptiques d'origine naturelle peuvent être recommandés à la place des antibiotiques. Par exemple, les oignons ou l'ail, correctement transformés. Vous pouvez utiliser le jus de ces légumes, obtenu à la fois pressé à froid et traité thermiquement. La condition principale est de traiter avec du jus dilué mélangé avec de l'eau 1: 1 ou avec une huile végétale 1: 1. Le cours du traitement - en moyenne 4-5 jours, 2-3 gouttes 3 fois par jour.

Une direction importante du traitement est le rétrécissement des capillaires de la membrane muqueuse, à laquelle de nombreux vasoconstricteurs sont destinés. Mais pendant la grossesse à tout moment, ces fonds peuvent avoir des effets secondaires indésirables, de sorte que leur rendez-vous n'est pas pris.

De nombreuses gouttes et sprays vasoconstricteurs agissent de manière systémique, c'est-à-dire qu'ils augmentent le tonus vasculaire non seulement dans la muqueuse nasale. Ce faisant, ils affectent les vaisseaux placentaires, ce qui perturbe l'apport sanguin au fœtus. De plus, ils peuvent entraîner une augmentation de la pression artérielle de la mère, ainsi que des crampes douloureuses..

Si, néanmoins, les médicaments vasoconstricteurs ne peuvent pas être supprimés, le médecin traitant prescrit les moyens les plus doux (Nazivin, Vibrocil, Galazolin). La posologie est réduite de 2 fois et la durée du traitement ne doit pas dépasser 3 jours.

Au lieu de médicaments nasaux synthétiques pendant la grossesse, la rhinite peut être traitée avec des remèdes naturels. Il a été prouvé que le jus naturel de carotte fraîche ou de betterave rouge a un léger effet vasoconstricteur. Des décoctions d'herbes médicinales (calendula, sauge, camomille), qui ont également un effet anti-inflammatoire, en fournissent également..

Une méthode très efficace pour traiter un nez qui coule, le rinçage du nez, n'est pas du tout limitée pendant la grossesse. Vous pouvez utiliser à la fois une solution saline (une demi-cuillère à café pour 500 ml d'eau) et des décoctions d'herbes médicinales.

Vous pouvez rincer 3-4 fois par jour. Cela aide à réduire l'œdème et la congestion, à réduire la quantité de contenu mucopurulent et à restaurer l'odorat. À chaque lavage, une femme enceinte commence à respirer de plus en plus librement, ce qui a un excellent effet sur l'apport d'oxygène au bébé.

En ce qui concerne les procédures thermiques, elles devraient être rarement abordées pendant la gestation. Il n'est pas recommandé de traiter la rhinite avec une chaleur générale, par exemple dans un bain. Il est également impossible d'utiliser la chaleur locale sous forme d'enduit à la moutarde ou de cuire les pieds à la vapeur. Mais vous pouvez appliquer de la chaleur localement sur la zone du nez (œufs ou pommes de terre bouillis chauds, sacs de sel chauffé).

Un point important dans le traitement du rhume est de créer toutes les conditions afin que le corps de la mère puisse lutter avec succès contre l'infection. Fournir du confort à la maison, ventiler régulièrement la maison, manger plus de vitamines et boire plus de liquides pour que les toxines des micro-organismes soient éliminées plus rapidement.

Comment traiter la rhinite hormonale et allergique au troisième trimestre

Les principes de la thérapie pour ces formes du rhume sont très similaires. La rhinite hormonale n'est pas soumise à un traitement dans toutes les situations, et allergique - en fonction de la saisonnalité et de la gravité des symptômes cliniques. Il est nécessaire de traiter ces pathologies pendant la grossesse, en sélectionnant individuellement le dosage des médicaments, car les fonds sont utilisés assez fortement.

Ce sont des médicaments nasaux avec corticostéroïdes, antihistaminiques, barrière, vasoconstricteur, stabilisants des membranes cellulaires, immunomodulateurs. Leur rendez-vous complexe n'est pris que dans des cas extrêmes, généralement le médecin est limité à un petit ensemble d'outils. Un point important dans le traitement de la rhinite allergique est d'exclure le contact d'une femme enceinte avec des allergènes.

Pour traiter correctement un rhume au troisième trimestre, vous devez d'abord déterminer sa forme. Ce n'est qu'après cela que le médecin prescrit un ensemble de mesures thérapeutiques nécessaires..

Comment traiter un nez qui coule pendant la grossesse 3 trimestre

Comment traiter un nez qui coule pendant la grossesse (3 trimestre) - les femmes enceintes se tournent souvent vers leur thérapeute ou leur médecin ORL avec cette question. Le fait est que la rhinite apparaît assez souvent à cette époque..

Dès que vous ressentez un mal de gorge ou de nez, vous devez immédiatement commencer le traitement, après avoir consulté votre médecin. Il est conseillé d'essayer de traiter la maladie à l'aide de vieilles recettes folkloriques et non de médicaments. Mais dans certains cas, vous ne pouvez tout simplement pas vous passer de médicaments, nous en parlerons plus tard dans cet article..

Après avoir commencé le traitement, ne vous attendez pas à être guéri en quelques jours seulement, laissez votre corps récupérer en douceur et continuer à porter le bébé. Les mesures les plus importantes à prendre en premier lieu sont la réduction du stress et la marche au grand air..

En règle générale, un nez qui coule chez une femme enceinte apparaît précisément à une date ultérieure. La rhinite au troisième trimestre se déroule de différentes manières, a une durée différente et peut apparaître pour de nombreuses raisons. Dans chaque cas, un ensemble approprié d'outils et de méthodes est sélectionné.

Souvent, un nez qui coule apparaît juste avant l'accouchement, et même pendant l'accouchement, une femme peut avoir une rhinite. Après la naissance du bébé, tous les symptômes disparaissent. Cela se produit avec la rhinite hormonale (rhinite vasomotrice). Cependant, la rhinite précoce peut être dangereuse..

Quel est le danger d'un nez qui coule pendant la grossesse au 3ème trimestre

Un nez qui coule à un stade ultérieur peut affecter le développement du fœtus. Si la congestion nasale ne disparaît pas pendant une longue période, l'enfant reçoit moins d'oxygène et est obligé de se développer dans des conditions d'hypoxie. Cela peut entraîner une perte de poids et un sous-développement de certains organes. Un nez qui coule qui apparaît une semaine et demie à une semaine avant l'accouchement est totalement sans danger et n'affecte en aucun cas la santé du bébé à naître.

Les maladies dangereuses sont celles qui accompagnent le rhume. Par exemple, si la congestion nasale est associée au SRAS, l'infection peut affecter le fœtus et entraîner une infection du bébé immédiatement après l'accouchement. De plus, au cours de la maladie, l'état général de la femme enceinte s'aggrave, ce qui peut provoquer une naissance prématurée..

Les médicaments que de nombreuses femmes prennent pour traiter le rhume sont très dangereux sans consulter leur médecin. Croyant que les vasoconstricteurs sont sûrs, les femmes enceintes les utilisent. Cependant, beaucoup de ces médicaments sont contre-indiqués, car lorsqu'ils sont ingérés, ils traversent le placenta et empoisonnent le fœtus. En outre, ils peuvent affecter l'activité de travail et le processus de naissance..

Causes du rhume au 3ème trimestre, formes

Au 3ème trimestre, un nez qui coule peut apparaître pour des raisons complètement différentes, mais la principale est l'effet de la libération d'hormones sur l'état de la muqueuse nasale. Ceci est typique de la rhinite de la grossesse, dans laquelle il y a un gonflement de la membrane muqueuse.

Souvent, un nez qui coule est causé par un rhume ou des infections respiratoires aiguës, il s'accompagne de maux de gorge, de maux de tête, de fièvre, de malaise général.

Dans les derniers stades, une rhinite allergique peut également survenir, mais c'est extrêmement rare, car à la fin de la grossesse, la femme enceinte a le temps d'éliminer tous les allergènes. La rhinite allergique s'accompagne de la libération de mucosités par le nez, de l'apparition d'une éruption cutanée sur le corps, d'une déchirure.

L'une des raisons les plus rares est l'air très sec dans la pièce où vit la femme enceinte. Dans le même temps, une sécheresse du nez, des croûtes dans le nez, des fissures et une inflammation de la membrane muqueuse apparaissent..

36 semaines de grossesse

Un nez qui coule à ce moment peut provoquer une température corporelle élevée, ainsi que des conséquences telles que des effusions d'eau prématurées, un décollement placentaire. Aux premiers symptômes de la rhinite, effectuez des inhalations à base de plantes, buvez du thé à la camomille, reposez-vous bien.

37 semaines de grossesse

À ce stade, la femme enceinte a un système immunitaire affaibli, car le corps se prépare à l'accouchement. Aux premiers symptômes, consultez un médecin, sinon l'infection peut nuire à l'enfant à naître.

38 semaines de grossesse

À 38 semaines, un nez qui coule doit être traité pour que les virus et les microbes ne nuisent pas pendant l'accouchement. Vous devez vous débarrasser de la rhinite avant l'accouchement, le traitement peut être effectué à l'aide de remèdes populaires. Si un nez qui coule à ce moment est un symptôme d'ARVI, vous devez absolument consulter un médecin.

Comment traiter un nez qui coule pendant la grossesse (3 trimestre)

Le traitement d'un rhume aux stades ultérieurs doit être strictement sous la surveillance d'un médecin. Vous ne pouvez pas sélectionner indépendamment des médicaments ou des remèdes populaires.

Tout d'abord, des procédures standard sont prescrites pour le traitement d'un rhume au 3ème trimestre, telles que:

  • Humidification de la pièce
  • Des promenades fréquentes à l'air frais aident à réduire le gonflement du nez
  • Maintien de la température ambiante entre 20 et 22 ° C
  • Rincer le nez.

Souvent, de tels événements suffisent et la femme enceinte n'a pas besoin de médicaments. L'inhalation d'eau minérale, l'instillation nasale ou le rinçage avec une solution saline (eau salée) aideront à renforcer l'effet de ces procédures..

Pour le traitement de la rhinite allergique, le médicament Nazaval est utilisé, qui crée une barrière pour les particules d'allergènes et protège la membrane muqueuse.

Les médecins recommandent de ne pas traiter du tout une rhinite vasomotrice, car elle disparaît d'elle-même immédiatement après l'accouchement.

Le traitement du rhume des femmes enceintes au 3ème trimestre doit avoir lieu sous la stricte surveillance d'un médecin, lui seul peut prescrire des agents pharmacologiques.

De plus, le besoin de tels fonds n'existe que lorsqu'un nez qui coule peut entraîner des conséquences plus graves. Habituellement, les médecins prescrivent des médicaments tels que:

Ils soulagent le gonflement et assurent une meilleure perméabilité des voies nasales. Ces médicaments ne peuvent être pris plus de 3 jours, mais dans ce cas, ils sont sûrs, sinon une intoxication fœtale peut survenir..

Nez qui coule pendant la grossesse (3ème trimestre): traitement avec des remèdes populaires

Avant d'utiliser des remèdes populaires, lisez les précautions:

  • Si au début de la grossesse, avec un nez qui coule et des symptômes qui l'accompagnent, une boisson chaude abondante est recommandée, cela est contre-indiqué à un stade ultérieur, car cela peut entraîner un gonflement des jambes et de tout le corps..
  • Les herbes utilisées en plus des effets médicinaux peuvent provoquer une transpiration excessive.
  • Lors du choix des tisanes, assurez-vous de consulter votre médecin. Vous devez discuter du rapport entre le produit et le liquide. Par exemple, la mélisse faiblement brassée apaise, et la mélisse fortement brassée, ce qui augmente l'activité du bébé, ce qui n'est pas toujours bénéfique pour l'enfant et la femme enceinte qui se sent mal pendant la rhinite. Certaines herbes peuvent abaisser ou augmenter la tension artérielle.
  • Certaines herbes et remèdes populaires peuvent provoquer un travail prématuré. Par conséquent, vous devez être prudent avec eux..
  • Ne vous soignez pas et consultez rapidement un médecin. Seul votre médecin peut trouver le programme de traitement qui vous convient.

Le miel et les framboises (confiture) sont très utiles dans le traitement des rhumes et des infections. De plus, les inhalations d'herbes telles que la menthe, l'eucalyptus, la camomille, l'arbre à thé ne feront pas de mal. Il ne faut pas oublier qu'une vapeur trop chaude peut brûler la membrane muqueuse et que la vapeur froide favorise la propagation des microbes.

L'utilisation d'antibiotiques naturels - oignons et ail - est d'une grande importance dans le traitement de la rhinite. Ils sont utilisés en interne ou utilisés pour l'inhalation. Les oignons pelés et coupés en quartiers à la tête du lit aident à soulager le nez qui coule.

Réchauffer le nez avec un œuf de poule ou des pommes de terre bouillies dans une veste est efficace et absolument sans danger..

Les huiles essentielles sont utilisées pour l'aromathérapie, elles agissent comme agents de prévention et de traitement des maladies virales. Cependant, vous devez être prudent avec les huiles essentielles. Selon certains experts, certaines huiles peuvent provoquer une contraction de l'utérus et une fausse couche, d'autres médecins affirment que ces fonds sont absolument sans danger. Les médecins conviennent que les huiles essentielles telles que le citron, le citron vert, la bergamote, l'orange douce, la mandarine et le pamplemousse sont vraiment sans danger..

Prévention d'un rhume au 3ème trimestre

Pour réduire le risque d'écoulement nasal et d'autres maladies, les recommandations suivantes doivent être suivies:

  • Visitez moins souvent les endroits bondés, prenez rendez-vous avec un médecin pour ne pas vous asseoir en ligne, portez un bandage de gaze, ne communiquez pas avec les personnes malades.
  • Maintenez la température ambiante autour de 20-22 ° C et l'humidité autour de 65-75% (utilisez un humidificateur). Aérez régulièrement, quelle que soit la saison.
  • Marchez beaucoup au grand air et faites des exercices spéciaux pour les femmes enceintes.
  • Habillez-vous pour la météo.
  • Évitez les allergènes.
  • Avant de sortir pendant les épidémies, lubrifiez votre nez avec une pommade oxolinique. Rincer le nasopharynx de tout résidu de pommade à son retour à la maison, car les bactéries et les virus peuvent s'y accumuler.
  • Placez une soucoupe d'oignons et d'ail finement hachés dans votre chambre avec un peu d'eau. Ces produits ont un effet antiviral et désinfectent l'air intérieur..

Seule une attitude prudente d'une femme enceinte envers sa santé peut la sauver du rhume et ne pas mettre l'enfant en danger.

Nos experts

Le magazine a été créé pour vous aider dans les moments difficiles où vous ou vos proches êtes confrontés à un problème de santé.!
Allegology.ru peut devenir votre assistant principal sur le chemin de la santé et de la bonne humeur! Des articles utiles vous aideront à résoudre les problèmes de peau, l'obésité, le rhume, vous diront quoi faire si vous avez des problèmes d'articulations, de veines et de vision. Dans les articles, vous trouverez les secrets pour préserver la beauté et la jeunesse à tout âge! Mais les hommes ne sont pas non plus passés inaperçus! Il y a toute une section pour eux où ils peuvent trouver de nombreuses recommandations et conseils utiles sur la partie masculine et pas seulement!
Toutes les informations du site sont à jour et disponibles 24h / 24 et 7j / 7. Les articles sont constamment mis à jour et révisés par des experts du domaine médical. Mais dans tous les cas, rappelez-vous toujours que vous ne devez jamais vous soigner vous-même, il est préférable de contacter votre médecin!

Nez qui coule pendant la grossesse 3 trimestre: comment traiter, comment se protéger?

Causes du rhume chez la femme enceinte

Un nez qui coule pendant la grossesse peut survenir pour les raisons suivantes:

  1. Très souvent, une réaction allergique du corps peut provoquer un écoulement nasal. Pendant cette période, il y a une augmentation des larmes, de la fièvre et des éternuements, et le corps peut être recouvert d'une éruption cutanée. Une telle réaction peut être provoquée par les poils d'animaux, la poussière, le pollen ou certains types d'aliments, tels que: les bonbons et le chocolat, les agrumes, les fraises, toutes sortes de noix, le miel et autres..
  2. En outre, un nez qui coule peut être causé par des maladies respiratoires aiguës (IRA), la grippe et le rhume. Le corps affecté par le virus réagit avec une élévation de température, un mal de gorge, des éternuements, de la toux et des maux de tête apparaissent. Un rhume pendant la grossesse peut apporter de nombreux symptômes désagréables à la future mère et au fœtus..
  3. Les changements hormonaux dans le corps de la femme enceinte sont appelés rhinite de grossesse. Pendant cette période, un gonflement de la membrane muqueuse apparaît. En règle générale, cette maladie ne provoque pas d'augmentation de la température corporelle ni de libération de morve purulente par les canaux nasaux..
  4. Un nez qui coule peut causer de la sécheresse à la maison. Le microclimat dans ce cas est perturbé, à la suite de quoi la muqueuse nasale se dessèche, après quoi de petites blessures apparaissent dans le nez et près du nez..
  5. La rhinite vasomotrice peut être une autre cause du rhume. Il apparaît en raison d'une violation du tonus vasculaire, ou en raison d'une inflammation des végétations adénoïdes ou d'un septum nasal dévié. Cette maladie peut provoquer des maux de tête, de l'insomnie et un inconfort général..

Compte tenu de tous les facteurs ci-dessus pour l'apparition de la rhinite, le médecin doit prescrire un remède efficace et sûr contre le rhume pendant la grossesse..

Nez qui coule, à la suite d'une perturbation hormonale

Si vous avez déterminé que l'écoulement abondant du nez est causé par une perturbation hormonale, alors dans ce cas, les médecins recommandent:

  • Utilisez un spray nasal à base d'eau de mer, comme Aqualor.
  • Rincer périodiquement la cavité nasale avec une solution saline pendant la grossesse.

Il est strictement interdit d'utiliser des médicaments à base d'hormones ou d'analgésiques. Cela peut nuire à la santé du fœtus..

Attention, aucun autre traitement n'est prescrit lors du diagnostic de «rhinite de grossesse»! Il suffit de garder la cavité nasale propre avec des solutions salines en pharmacie ou maison.

Rhinite allergique chez la femme enceinte

Ce type de rhinite est très fréquent chez les femmes enceintes. Selon les statistiques, il est observé chez plus de 30% des futures femmes en travail. Pour résister efficacement à la rhinite allergique, vous devez suivre ces conseils.

  • Les oreillers en plumes doivent être retirés de la vie quotidienne et remplacés par des oreillers en syntomycine, et essayez de les laver souvent.
  • Retirez de votre alimentation tous les aliments sucrés et fumés, ainsi que les aliments contenant divers colorants et émulsifiants. Mangez plus souvent, mais en petites portions. La nutrition doit être aussi équilibrée et saine que possible.
  • Si un nez qui coule a fait réagir le corps aux poils d'animaux, vous devriez essayer de minimiser le contact avec votre animal de compagnie bien-aimé ou de le retirer complètement de la maison..
  • Faites un nettoyage humide constant à la maison.
  • Remplacez les rideaux par des stores pour éliminer une autre source de poussière.
  • Retirez toutes les fleurs de la chambre de la femme enceinte pour éliminer la source de pollen.
  • Essayez de ventiler souvent les pièces.
  • Passez en revue vos affaires. Privilégiez les vêtements de qualité fabriqués à partir de matières naturelles.

Rhinite virale chez la femme enceinte

Si la cause du rhume est des infections respiratoires aiguës, cela peut mettre en danger la santé de la femme enceinte. Un rhume est particulièrement dangereux pendant la grossesse au 3ème trimestre. Dès que vous remarquez les premiers symptômes de la maladie, essayez de suivre ces conseils:

  • Soulevez l'oreiller pour permettre à la future mère de respirer plus facilement.
  • La température ambiante ne doit pas dépasser 24 degrés.
  • Vous devez vous rincer le nez plus souvent avec de l'eau salée.
  • Si une femme enceinte a de la fièvre, il n'est pas recommandé de la réduire avec des antipyrétiques. Les médecins conseillent de boire du thé avec du tilleul ou des framboises, qui ont des qualités antipyrétiques.
  • Lors de la première détérioration de la santé, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Rhinite «sèche» et vasomotrice

Si le nez qui coule a été causé par la sécheresse de la pièce, vous n'avez pas besoin d'utiliser de médicaments pour l'éliminer. Essayez simplement de faire un nettoyage humide aussi souvent que possible. En outre, la future mère devrait passer beaucoup de temps à l'extérieur. Vous pouvez hydrater la muqueuse nasale avec des solutions d'huile, rincer avec une solution saline ou une composition ionisée.

Les médecins ne recommandent pas de traiter la rhinite vasomotrice avec des médicaments, car après l'accouchement, de nombreux processus inflammatoires dans le corps devraient se normaliser d'eux-mêmes. Si la cause fondamentale n'a pas été éliminée avant l'accouchement (végétations adénoïdes, courbure de la cloison nasale, etc.), elle devra être traitée de près après l'accouchement afin de ne pas nuire à la santé de l'enfant..

Médicaments au 3ème trimestre de la grossesse

Si vous avez le nez qui coule au troisième trimestre de la grossesse, les médecins vous conseillent de commencer le traitement si la rhinite et ses complications peuvent entraîner de graves conséquences pour la santé de la femme enceinte ou du fœtus. Alors, voyons comment traiter un nez qui coule pendant la grossesse 3 trimestre.

En cas d'écoulement nasal sévère, causé par des infections respiratoires aiguës, des médicaments décongestionnants, tels que Farial et Vibrocil, peuvent être prescrits à la femme enceinte. Ces médicaments sont efficaces pour soulager les poches et assurer une respiration naturelle et saine. Mais il convient de rappeler que ces médicaments doivent être pris à petites doses et pas plus de trois jours de suite. L'utilisation à long terme de ces médicaments peut entraîner une intoxication fœtale..

Des spécialistes compétents essaient toujours de prescrire un remède efficace et sûr contre le rhume, en essayant d'aider la femme enceinte et de protéger le fœtus de divers problèmes. Ces fonds comprennent des médicaments efficaces, tels que: Salin et Aqualor, Pinosol et Aquamaris, Dolphin et Humer. Ils aident à éliminer les processus inflammatoires et infectieux. La durée de prise de ces sprays ou gouttes ne doit pas dépasser 3 à 5 jours. Avec un nez très bouché, il est recommandé d'enterrer 1% de Nazivin.

Dans les cas où une femme enceinte au nez qui coule ressent une élévation de température et une détérioration générale de son bien-être, le médecin peut lui recommander Grippferon. Il contient un ingrédient actif - l'interféron alpha, qui contribue à augmenter les propriétés protectrices du corps.

Il existe également un autre médicament sûr, Curantil, qui a un effet immunostimulant prononcé. Grâce à cela, vous pouvez combattre avec succès un rhume..

Si le nez qui coule est de nature allergique, il serait alors approprié d'utiliser Nazaval. Ce médicament a une solution de cellulose finement dispersée et protège qualitativement la muqueuse nasale de toutes sortes de contact avec des allergènes.

Un point important! En aucun cas, n'utilisez de gouttes vasoconstricteurs pendant le traitement d'un rhume, non seulement au troisième trimestre, mais pendant toute la durée de la grossesse.

Cette recommandation est associée à la présence des propriétés vasoconstrictrices de ces médicaments, qui affectent entre autres la vasoconstriction du cordon ombilical et du placenta. Cela entraîne un risque, car le fœtus commence à ressentir une hypoxie (manque d'oxygène). En outre, ces médicaments peuvent provoquer une augmentation de la pression artérielle et une augmentation de la fréquence cardiaque fœtale..

Au 3ème trimestre de la grossesse, il est interdit d'utiliser les médicaments suivants: Otrivin, Sanorin et Nazol.

Procédures de physiothérapie. Traitement d'un rhume chez la femme enceinte 3 trimestre

Certaines des procédures de physiothérapie les plus efficaces pour le traitement d'un rhume, que les médecins conseillent pour le traitement des femmes enceintes au troisième trimestre, sont:

  1. Rincer les voies nasales. Pour ce faire, vous pouvez utiliser une théière en porcelaine ordinaire ou un appareil spécial que vous pouvez acheter à la pharmacie. Pour préparer une telle solution, vous devez prendre 5 grammes de sel de mer et les diluer dans un verre d'eau chaude. Laisser refroidir légèrement et rincer la cavité nasale au moins 3 fois par jour. Cette méthode aide à soulager rapidement les poches et à éliminer l'inflammation de la membrane muqueuse.
  2. Rincer avec une solution saline. Si les traitements salins ne fonctionnent pas bien, les médecins recommandent d'utiliser un rinçage au chlorure de sodium (NaCl). Pour ce faire, prenez un demi-verre d'eau tiède et mélangez avec 100 ml. saline. Il est nécessaire de rincer les voies nasales avec cette solution 4 fois par jour..

Recettes de médecine traditionnelle contre le rhume chez la femme enceinte

Étant donné que de nombreux médicaments qui traitent un rhume sont contre-indiqués pour les femmes enceintes, les remèdes populaires peuvent être une excellente alternative. Quelques recettes efficaces seront présentées ci-dessous..

  1. Inhalation de pommes de terre. Faites bouillir quelques pommes de terre pelées et placez-les dans un bol profond. Une femme enceinte a besoin de respirer cette vapeur pendant quelques minutes tandis que la vapeur reste chaude. Pour des résultats optimaux, couvrez votre tête avec une serviette.
  2. Inhalation avec décoction de camomille et huiles essentielles. Prenez 100 grammes de camomille séchée et versez dessus un verre d'eau bouillante. Ajoutez encore 3 gouttes d'huile d'orange. Vous devez respirer la vapeur de cette infusion pendant 10 minutes.
  3. Le raifort ordinaire aidera à traiter un nez qui coule. Râper le raifort sur une râpe fine et mélanger avec le sucre. Prenez une cuillère à café une fois par jour. Le raifort contient des ingrédients naturels qui résistent très efficacement aux microbes.
  4. Versez l'iode dans de petits récipients et placez-les dans les pièces où se trouve le plus souvent la femme en travail. Au fur et à mesure que l'iode s'évapore, la future mère inhalera ses vapeurs et recevra une bonne protection antimicrobienne.
  5. Faites une inhalation à base de plantes. Prenez la camomille, la sauge et le millepertuis dans des proportions égales et couvrez d'eau bouillante. Vous devez respirer les vapeurs de cette infusion pendant 15 minutes. La procédure doit être répétée deux fois par jour. Cela réduira l'inflammation et réduira le mucus des voies nasales..
  6. Versez les feuilles de cassis, le bouleau et l'eucalyptus doivent être remplis d'eau bouillante. Utilisez cette solution pour l'inhalation.
  7. Râpez quelques gousses d'ail. Le gruau résultant doit être placé dans un récipient profond et respiré dans ces vapeurs. L'ail a d'excellentes qualités antimicrobiennes et aide à soulager l'inflammation nasale.
  8. Le baume populaire "Star" pour un rhume pendant la grossesse doit être appliqué sur les tempes et dans la zone de l'arête du nez. Aide à soulager parfaitement les maux de tête.

Si une femme enceinte a un écoulement purulent de son nez avec du mucus, il est recommandé de préparer la solution suivante:

  • quelques cuillères à soupe de plantain et de millepertuis versez 500 ml. eau bouillante;
  • laissez infuser pendant 1 à 2 heures;
  • passer à travers une étamine;
  • boire une cuillère à soupe 3 fois par jour.

S'il est difficile de respirer et que le nez est très bouché, vous devez préparer le mélange suivant:

  • mélanger l'origan et l'achillée millefeuille à parts égales;
  • verser la collection résultante avec un verre d'eau;
  • laissez infuser pendant environ une heure;
  • porter ensuite à ébullition à feu doux;
  • laisser refroidir et passer à travers une étamine;
  • instiller 3 gouttes dans chaque canal nasal.

Un rhume au troisième trimestre de la grossesse est très dangereux pour la femme et le bébé. Par conséquent, il est recommandé de ne pas visiter les endroits bondés en fin de grossesse et de minimiser au maximum la communication avec les patientes. La femme enceinte a besoin de beaucoup de repos, de manger des aliments sains et de s'accorder pour un accouchement réussi..

Traitement d'un rhume au troisième trimestre de la grossesse

Il est nécessaire de traiter un nez qui coule au troisième trimestre de la grossesse immédiatement après la détection des premiers symptômes. Un nez qui coule est dangereux car il limite la quantité d'oxygène fournie au corps, ainsi que le déroulement même de l'accouchement. En fonction de la cause profonde du nez qui coule, des procédures appropriées sont prescrites.

Causes de la congestion

  • L'allergie est une cause causée par une sensibilité accrue du corps au contact de l'un ou l'autre allergène (pollen, laine, poussière, agrumes, noix).
  • Rhumes ou lésions virales - se produit en raison de la pénétration de micro-organismes nocifs dans le corps affaibli. Symptômes supplémentaires: fièvre, gonflement des sinus maxillaires, maux de gorge et maux de tête, toux.
  • Les déséquilibres hormonaux sont une condition courante chez les femmes enceintes. La membrane muqueuse gonfle sous l'influence des microparticules sécrétées par le placenta. Des symptômes supplémentaires sous forme de température, une sécrétion abondante ne sont pas observés.
  • Mauvais climat environnemental - locaux d'habitation avec une température de l'air de plus de 22 degrés et une humidité insuffisante. La membrane muqueuse des organes olfactifs s'assèche, à la suite de quoi elle est recouverte de microrani.
  • L'affaiblissement du tonus vasculaire est le nom clinique de la rhinite vasomotrice. Une autre cause de l'événement est la déformation de la cloison nasale. Ce type de rhinite peut être accompagné de troubles du sommeil, de maux de tête et d'inconfort général..

Principes de base de l'élimination

Comme vous le savez, un déséquilibre hormonal entraîne un dessèchement de la cavité nasale interne. La pharmacothérapie dans ce cas détermine l'utilisation des fonds suivants: Aqualor, solution saline, Calendula. Les préparations à base de composants hormonaux sont strictement interdites..

La rhinite allergique accompagnant le 3ème trimestre nécessite un traitement avec peu ou pas de médicament. Il est conseillé à une femme en position d'éviter le contact avec un allergène, de surveiller son alimentation (ne pas manger sucré, gras, fumé, se débarrasser temporairement des animaux de compagnie, nettoyer la pièce, se débarrasser des plantes d'intérieur, aérer la pièce, remplacer tous les tissus synthétiques par des tissus naturels.

La congestion virale peut nécessiter la prise de certains médicaments, dont le choix doit être effectué par le médecin traitant. Il est recommandé de se rincer le nez, de boire du thé avec des framboises, de ne pas trop refroidir. Si votre température corporelle augmente dans des limites acceptables, essayez d'éviter les médicaments antipyrétiques.

Le nez qui coule sec causé par une humidité insuffisante dans la pièce peut être guéri en installant un spray ou un nettoyage humide constant. Marchez dehors plus souvent, n'abandonnez pas les activités physiques légères. Vous pouvez hydrater votre nez avec du pinosol et des pommades à base de plantes..

L'alignement du septum, le retrait de l'adénoïde est extrêmement rare au troisième trimestre de la grossesse. Habituellement, toutes les interventions chirurgicales et autres manipulations graves sont effectuées après l'accouchement..

Comment traiter un nez qui coule au troisième trimestre de la grossesse

Si une maladie virale a atteint une forme aiguë, des décongestionnants (Farial, Vibrocil) peuvent être prescrits à une femme. Le dosage des médicaments est minime et la durée du traitement ne dépasse pas trois jours, sinon vous risquez d'empoisonner le fœtus. Les sprays suivants peuvent être utilisés: Pinosol, Salin, Dolphin, Aquamaris, Aqualor. Sous la surveillance d'un médecin, un traitement par Nazivin peut être effectué (solution ne dépassant pas un pour cent). Avec une température élevée et une faiblesse générale, il peut être attribué à Grippfer (fabriqué à base d'interféron alpha). Une amélioration significative de la santé peut être obtenue en prenant des immunostimulants, dont le plus populaire est Curantil.

Les symptômes de la rhinite allergique peuvent être soulagés avec Nazaval. Le médicament est fabriqué sous la forme d'un spray à base de cellulose, cette substance recouvre la membrane muqueuse et bloque son contact avec les allergènes. Au troisième trimestre, il n'est pas recommandé d'utiliser des gouttes à effet vasoconstricteur. De plus, il est strictement interdit d'utiliser Nazol, Otrivin, Sanorin.

Traitements de physiothérapie, représentés par un rinçage du nez avec une solution saline, du sel de mer ou des herbes. Le rinçage à domicile peut être effectué à l'aide d'une théière en porcelaine (disponible dans toutes les pharmacies). La solution médicinale a les proportions suivantes: 5 grammes de sel pour 200 grammes d'eau chaude. Le rinçage des organes olfactifs avec une solution saline peut être effectué 4 fois par jour. La préparation nécessite de mélanger la solution elle-même dans un volume de 100 millilitres avec 100 millilitres d'eau bouillie.

ethnoscience

L'utilisation de certaines techniques traditionnelles peut avoir un impact négatif. Toutes les procédures ci-dessous ont un effet ambigu. Consulter un médecin avant utilisation.

Les recettes folkloriques les plus populaires:

  • inhalation avec des pommes de terre;
  • inhalation d'herbes médicinales et d'huiles essentielles;
  • prise orale de raifort râpé (20 grammes 4 fois par jour);
  • récipients contenant de l'iode (juste placés dans la pièce);
  • l'utilisation de décoctions d'églantier;
  • inhalations de menthe groseille, d'eucalyptus, de feuilles de bouleau;
  • inhaler les vapeurs d'ail haché.

Toutes ces inhalations sont préparées à base d'eau bouillante avec l'ajout d'agents dans différentes proportions (herbes - pas plus de 10 grammes, fleurs et feuilles pas plus de 100 grammes). Avec un écoulement purulent, la médecine alternative recommande une infusion de plantain et de millepertuis. Une congestion sévère peut être éliminée en instillant une décoction d'origan et de millénaire.

Détails sur le traitement d'un rhume au troisième trimestre de la grossesse

Détails sur le traitement d'un rhume au troisième trimestre de la grossesse

C'est dans les derniers stades de la grossesse que les femmes ont le plus souvent une congestion nasale et de la morve. Les statistiques sont éloquentes: à 30 semaines, une obstruction nasale est observée chez 40% des femmes enceintes, à 40 semaines - chez 42%. Un nez qui coule pendant la grossesse au 3ème trimestre peut être dû à diverses raisons. Le traitement est sélectionné individuellement.

La congestion nasale survient souvent avant l'accouchement, parfois 10 à 12 jours avant l'accouchement. Dans ces cas, les symptômes persisteront probablement tout au long du travail et une semaine ou deux après. Tout cela est caractéristique de la rhinite dite hormonale. Elle est associée à une laryngopathie (mal de gorge et enrouement), normal pour les femmes en travail, perte de l'ouïe et de l'odorat.

Il est faux de dire qu'un nez qui coule est une maladie. Il serait juste de dire qu'il ne s'agit que d'un ensemble de symptômes résultant de la maladie - la rhinite. Cependant, dans le langage courant, ils croient que ce sont des synonymes.

De nombreuses femmes accouchent en toute sécurité avec une rhinite vasomotrice.

Mais ce ne sont pas toutes les conséquences des éternuements et de la congestion nasale pendant la grossesse au 3ème trimestre..

Quel est le danger d'un nez qui coule en fin de grossesse

Le danger réside dans l'effet possible sur le développement du fœtus. Si la congestion nasale constante dure plus d'une semaine, l'enfant ne reçoit pas d'oxygène et se développe dans des conditions d'hypoxie. Pour cette raison, il peut y avoir un manque de masse et dans les cas chroniques graves, un sous-développement des organes individuels.

La rhinite précoce apparaît pendant la gestation et plus elle dure longtemps, plus le risque de conséquences indésirables pour le fœtus est probable. Un nez qui coule qui apparaît une semaine et demie avant l'accouchement n'a pratiquement aucun effet sur le développement du fœtus.

Un nez qui coule dans les derniers jours de la grossesse n'affecte en rien la santé du bébé à naître.

«J'ai eu le nez qui coule trois fois pendant toute ma grossesse, mais les trois fois, il est parti très rapidement. La première fois de la semaine à midi, mais là, je me suis figé. Puis il était enceinte de 28 semaines, je ne sais même pas pourquoi. Pendant trois jours, j'ai probablement tenu bon, et quand je suis allé chez le médecin, j'avais déjà disparu. Et la dernière fois s'est produite à 40 semaines, cinq jours avant l'accouchement. J'ai lu sur ce nez bouché. Mais non, c'est vrai. Le jour du voyage à l'hôpital le matin, il y avait encore un nez bouché, mais dans la confusion et avec les préparatifs, je n'ai même pas remarqué que c'était passé. Et déjà à l'hôpital, je n'ai pas remarqué qu'il n'était pas là. Déjà le matin après l'accouchement, elle respirait normalement. Je n'ai jamais utilisé aucun moyen, je n'ai fait que des inhalations avec du millepertuis et j'ai enduit mon nez de Star. À mon avis, c'est comme un cataplasme mort. ".

La présence d'ARVI chez une femme enceinte est une indication pour l'envoyer au service infectieux de la maternité.

Dangereux pour le fœtus et les maladies associées au rhume. Si la congestion nasale est due au SRAS, l'infection peut affecter le fœtus et entraîner une infection du bébé après l'accouchement. Une détérioration générale de l'état de la mère avec un rhume ou des infections respiratoires aiguës peut entraîner une naissance prématurée.

Mais les médicaments que de nombreuses femmes prennent habituellement pour traiter la rhinite sans consulter un médecin sont encore plus dangereux. Pendant la grossesse au 3ème trimestre, les vasoconstricteurs les plus courants sont strictement contre-indiqués: lorsqu'ils pénètrent dans le corps, ils traversent facilement la barrière placentaire et empoisonnent le fœtus. L'utilisation de corticostéroïdes puissants (la plupart des gouttes nasales en contiennent) ou d'antihistaminiques peut même entraîner une intoxication fœtale ou affecter le travail de l'utérus et le déroulement du travail en général..

La prise de médicaments avant l'accouchement doit être strictement coordonnée avec votre médecin..

«J'ai eu le nez qui coule à 32 semaines de gestation. Il avait un rhume et un mal de gorge avec lui. Elle n'a été traitée qu'avec des remèdes populaires - j'ai grimpé les jambes, j'ai fait des inhalations, je suis allée au sauna deux fois. Je n'ai pris aucun médicament. Tout s'est passé en 8 jours, il n'y a eu aucune conséquence, la naissance est alors devenue tout à fait normale ".

Vidéo: SRAS et rhume chez la femme enceinte

Causes de la congestion nasale et des éternuements au 3ème trimestre

Comme pour les autres étapes de la grossesse, les éternuements et la congestion nasale peuvent être causés par diverses raisons au cours du 3ème trimestre. Cependant, selon les statistiques, le principal d'entre eux est l'effet de la libération d'hormones sur l'état de la muqueuse nasale. Avec une telle rhinite hormonale (en oto-rhino-laryngologie, on l'appelle simplement rhinite de la femme enceinte), seul un œdème muqueux est observé. Les éternuements, la morve et la fièvre ne surviennent généralement pas.

La toux d'une femme enceinte est beaucoup plus dangereuse qu'un nez qui coule..

La rhinite allergique peut également apparaître à un stade ultérieur, mais cela se produit moins souvent: généralement, la femme enceinte a le temps de réagir plus tôt à tous les allergènes et à la fin de la grossesse, ils sont éliminés. Une rhinite allergique se caractérise par un écoulement de mucosités par le nez, des déchirures, l'apparition d'une éruption cutanée sur le corps. En clinique, il est diagnostiqué par l'augmentation de la teneur en anticorps dans le sang, ainsi que par la vérification de la réaction cutanée aux allergènes.

La rhinite vasomotrice ne survient pas soudainement en fin de grossesse. Une femme vit constamment avec lui et lors de la planification d'une grossesse, elle prépare et convient avec le médecin de toutes les mesures pour atténuer ses symptômes.

La congestion nasale et les éternuements causés par des infections respiratoires aiguës ou des rhumes s'accompagnent généralement de maux de gorge, de fièvre, de douleurs à la tête et d'une détérioration générale de la santé.

Si un nez qui coule s'accompagne d'une détérioration de l'état général, vous devriez consulter un médecin.

«J'ai failli me faire tomber les pieds en courant dans les hôpitaux. J'avais le nez qui coule à la 35e semaine de grossesse, pas de morve, pas de toux, seulement un nez bouché. Mon gynécologue doit juste sortir des vacances, dans la clinique régionale de l'ORL, il y a une file d'attente pour deux étages, et toute grippe ne s'est rendue qu'à Intosana. Je n'ai pensé à l'argent, à rien. Je n'aurais pas dû paniquer. Il y a de si bons médecins. Ils m'ont calmé, ils ont dit que cela arrivait à beaucoup de femmes enceintes. Ils ont prescrit des gouttes nasales d'eau de mer, l'air devait être humidifié à la maison. En effet, après cela, le nez qui coule n'a pas disparu, mais c'est devenu plus facile. Là, à la clinique, j'ai rencontré une fille avec les mêmes symptômes à 38 semaines, mais elle avait une terrible allergie, car c'était arrivé en août, l'ambroisie fleurissait partout. Elle, bien sûr, a été conduite avec différents médicaments, mais encore une fois, très soigneusement. Récemment, au fait, je l'ai rencontrée. J'ai donné naissance à un garçon en bonne santé, mmm ".

Un humidificateur est souvent nécessaire dans la pièce où vit la femme enceinte.

Et dans de très rares cas, un nez qui coule peut apparaître en réaction à un air intérieur très sec. En règle générale, lorsque les conditions du microclimat sont violées, la sécheresse du nez, l'apparition de croûtes dans le nez, des fissures et une inflammation de la membrane muqueuse apparaissent aux premiers stades et à la fin de la gestation, elles sont déjà éliminées. Mais lors de mouvements ou de fortes fluctuations du temps, cela peut également se produire..

Règles pour le traitement sûr de la rhinite au troisième trimestre

Il est nécessaire de traiter un nez qui coule au 3ème trimestre de la grossesse strictement selon les instructions du médecin. L'auto-administration de médicaments ou de remèdes populaires n'est pas autorisée ici en raison de l'effet négatif possible sur le fœtus et sur le corps de la mère.

Rincer le nez avec de l'eau salée peut réduire le gonflement des muqueuses.

Pour les éternuements et la congestion nasale pendant la grossesse, des procédures standard sont généralement prescrites pour aider à soulager autant que possible les symptômes. Au 3ème trimestre de la grossesse, ils ne sont pas différents de ceux des autres périodes - il s'agit d'humidifier l'air dans la pièce, de promenades fréquentes à l'air frais, de se rincer le nez à l'eau salée, de lever la tête du lit, de maintenir la température de la pièce à 20-22 ° C.

Dans certains cas, ce complexe de mesures suffit à une femme pour respirer par le nez et n'a pas besoin de médicaments..

L'effet de ces procédures peut être amélioré à l'aide d'inhalations avec de l'eau minérale, d'une instillation dans le nez ou d'un rinçage avec une solution saline ou de l'eau salée ordinaire. Mais avec des gouttes à base d'huiles essentielles, vous devez être plus prudent: si une simple solution saline au 3ème trimestre peut être utilisée sans crainte, alors les mêmes gouttes naturelles sont dangereuses à utiliser pour la rhinite allergique, et si elle s'intensifie, vous devez complètement abandonner un tel remède.

Spray pour la rhinite allergique Nazaval.

À propos, pour le traitement de la rhinite allergique, le médicament Nazaval est souvent utilisé - une solution finement dispersée de fibres de cellulose qui, lorsqu'elle est pulvérisée dans le nez, crée une barrière pour les particules allergènes et protège la membrane muqueuse du contact avec elles..

«J'ai le nez qui coule car il a commencé à 34 semaines de grossesse et a duré jusqu'à l'accouchement et une autre semaine après. J'ai tenu bon, aucune goutte n'a coulé, même si ORL m'a dit que si c'était complètement insupportable, vous pouviez goutte à goutte Tizin. L'inhalation et les pommes de terre m'ont bien aidé - après eux pendant quelques heures, mon nez respirait presque normalement, puis progressivement il a recommencé à couler. J'ai fait des inhalations le matin, après avoir dormi, j'ai duré jusqu'au déjeuner, puis j'ai généralement marché. C'est devenu aussitôt plus facile dans les airs. Puis, deux heures avant le coucher, elle a fait de la camomille à l'eucalyptus et s'est enduit le nez d'un astérisque. Il s'est avéré s'endormir avec un nez respirant, et au milieu de la nuit, c'était promis. Mais, en général, c'est tolérable ".

En plein air, le gonflement du nez diminue nettement.

Le traitement d'un rhume chez la femme enceinte au 3ème trimestre à l'aide d'agents pharmacologiques n'est prescrit que par un médecin et uniquement si ses causes ou complications peuvent entraîner des conséquences plus graves que les médicaments. Par exemple, certains sprays hormonaux topiques sont prescrits en cas de besoin..

Dans certains cas, le médecin décide de prescrire des décongestionnants tels que Otrivin, Farial, Vibrocil en très courte durée et en quantité réduite pour soulager le gonflement et assurer la perméabilité des voies nasales. En général, avec une utilisation à court terme - pas plus de 3 jours - ils sont tout à fait sûrs, mais leur utilisation prolongée peut entraîner une intoxication fœtale.

La naphtyzine est l'un des remèdes les plus connus pour soulager rapidement l'enflure..

Les médecins préfèrent ne pas traiter du tout une rhinite vasomotrice entre 39 et 40 semaines de gestation, car dans la plupart des situations après l'accouchement, elle disparaît d'elle-même à mesure que l'équilibre hormonal se normalise..

«Nous avons souvent des patients atteints de rhinite en fin de grossesse. On explique à tout le monde que c'est la spécificité des poussées hormonales dans le corps, on vous persuade de se passer de médicaments, mais tout le monde n'écoute pas. Ici, tout dépend de la future maman: si la santé de l'enfant est plus importante pour elle, elle écoute les conseils, si son bien-être est important pour elle, alors elle fait ce qu'elle veut. Habituellement, uniquement à la maternité, immédiatement avant l'accouchement, vous pouvez vous égoutter le nez avec des gouttes vasodilatatrices, cela vous aidera à respirer normalement pendant l'accouchement. Mais vous devez d'abord déterminer la cause du rhume. S'il est associé à une infection, il ne peut pas être caché pour ne pas infecter toute la maternité. Dans ce cas, la femme en travail sera placée dans le service des maladies infectieuses. S'il s'agit de rhinite vasomotrice, ORL donnera à la femme enceinte une confirmation appropriée, avec laquelle elle sera admise à l'hôpital. "

Larisa Grigorievna, Samara

Protégez-vous et votre bébé à naître contre les infections

Un nez qui coule en fin de grossesse est inévitable pour de nombreuses femmes enceintes. D'autres formes de celui-ci - rhumes, infectieux - peuvent être évitées et ne pas se développer.

Dans tous les cas, afin de réduire le risque d'écoulement nasal à la suite d'autres maladies ou de réduire la gravité des symptômes de la rhinite hormonale et allergique, il n'y a pas grand chose à faire:

    Évitez l'infection par le SRAS - visitez moins souvent dans les endroits bondés, ne faites pas la queue à l'hôpital (venez chez le médecin sur rendez-vous ou faites la queue dans la rue, si le temps le permet), mettez un bandage de gaze dans les endroits bondés, ne communiquez pas avec des porteurs évidents d'infection;

Les femmes enceintes doivent se méfier des maladies infectieuses.

Et surtout, si un nez qui coule apparaît et que ses symptômes se manifestent pendant plus de 3 jours, vous devez consulter un médecin. C'est lui qui décidera s'il vaut la peine de prescrire un traitement, et si oui, lequel. Il est très important de trouver à l'avance un bon spécialiste à qui on peut faire entièrement confiance sur les recommandations d'amis. Il n'y aura alors aucun problème pour la mère, aucun danger pour le bébé à naître..

Comment traiter un nez qui coule pendant la grossesse

Pourquoi un nez qui coule peut apparaître pendant la grossesse

Un nez qui coule peut assombrir l'état de presque toutes les femmes dans une position intéressante. C'est une femme enceinte qui est plus sensible aux infections respiratoires aiguës que les autres personnes. Et il y a une explication parfaitement logique à cela..

  • Rhumes. L'immunité d'une femme portant un enfant est réduite, ce qui la rend plus vulnérable aux maladies virales et infectieuses.
  • Changement des niveaux hormonaux. En raison de changements hormonaux et d'une production accrue de progestérone et d'œstrogène, un gonflement de la muqueuse nasale se produit, ce qui entraîne une congestion chez la femme..
  • Séchage de la muqueuse nasale pendant la grossesse. Premièrement, cela est dû à une augmentation de la quantité de sang dans le corps. Deuxièmement, la cause du problème peut être une humidité insuffisante ou la présence d'allergènes..
  • Maladies chroniques du nasopharynx existant avant la grossesse - courbure du septum, sinusite, végétations adénoïdes. Ils peuvent s'aggraver pendant la période de naissance d'un enfant. C'est pourquoi il est important de consulter un oto-rhino-laryngologiste au stade de la planification..

À quel point un nez qui coule est dangereux pendant la grossesse

Si les femmes non enceintes ne prêtent souvent pratiquement aucune attention à un nez qui coule, alors, étant dans une position intéressante, de nombreuses questions se posent à ce sujet. Chef parmi eux - quel est le danger d'un rhume?

Au début, ce n'est pas le nez qui coule lui-même qui pose un grand danger, mais ce qui a causé son apparition. Cela peut être le résultat d'une infection pénétrant dans le corps. À leur tour, les virus pénètrent également dans le sang de l'enfant, ce qui, dans les premiers stades, peut provoquer une fausse couche.

Au cours des 2e et 3e trimestres, un nez qui coule et ses symptômes, en particulier la congestion nasale, empêchent l'oxygène de pénétrer dans le corps de la mère et du bébé. Si rien n'est fait, cela peut provoquer le développement d'une hypoxie..

De plus, les complications qui peuvent provoquer l'apparition d'un rhume sont également dangereuses. Parmi ceux-ci:

  • sinusite aiguë;
  • prolifération de polypes dans la cavité nasale.

Comment et quoi traiter un nez qui coule pendant la grossesse

1 trimestre

Lors du traitement d'un rhume au cours des premières semaines de grossesse, il convient de rappeler que le placenta est encore au stade de formation et que tout ce qui pénètre dans le corps de la mère parvient facilement au fœtus. L'utilisation de techniques simples aidera à résoudre le problème sans nuire à l'enfant à naître. Parmi eux, on note les options suivantes.

  • Il est nécessaire de s'assurer que le taux d'humidité dans la pièce est d'au moins 60-65%. Cela empêche la muqueuse nasale de se dessécher et facilite la respiration..
  • Il est nécessaire de fournir une aération régulière pendant 15 à 20 minutes et de maintenir la température à une température ne dépassant pas 22-23 ° C, ce qui permettra d'éliminer le virus le plus rapidement possible.
  • Si vous avez un écoulement, vous devez régulièrement vous nettoyer le nez avec une solution saline. Vous pouvez le préparer vous-même ou vous pouvez l'acheter prêt à l'emploi à la pharmacie.
  • Pour faciliter la respiration, vous pouvez utiliser le baume "Star", qui s'applique sur les ailes du nez..
  • Pour hydrater la membrane muqueuse après le lavage, elle doit être lubrifiée avec de l'huile de pêche ou d'argousier..

2 trimestre

À partir d'environ 12 à 13 semaines, en plus du rhume habituel, une femme en position peut développer une rhinite vasomotrice. Le phénomène n'est pas rare et est causé par une production accrue de progestérone et d'œstrogène, qui provoque un œdème des muqueuses et, par conséquent, des difficultés respiratoires..

Cette condition ne nécessite pas de traitement spécial, cependant, avec des symptômes graves, le médecin peut prescrire des gouttes vasoconstricteurs autorisées..

Lorsqu'un rhume survient, il est recommandé:

  • rinçage régulier du nez avec une solution saline;
  • maintenir le niveau d'humidité requis dans la pièce.

Dans les cas particulièrement graves, afin d'éviter les complications, le médecin peut prescrire un traitement médicamenteux. Le médicament est sélectionné individuellement, en tenant compte de la progression de la grossesse.

Si le nez qui coule est de nature bactérienne, des agents antiseptiques, par exemple la miramistine, aideront. Dans les cas graves, le médecin peut prescrire des antibiotiques..

Lorsqu'une rhinite allergique survient, il est nécessaire d'identifier l'allergène et de prescrire le traitement approprié. Habituellement, le médecin vous prescrira l'utilisation de gouttes nasales hormonales.

3 trimestre

Les procédures standard restent inchangées dans le traitement:

  • rincer le nez et hydrater sa membrane muqueuse;
  • maintenir l'humidité dans la pièce;
  • promenades en plein air et ventilation régulière.

Si cela ne suffit pas à soulager la maladie, vous devez consulter un médecin. Il peut prescrire des inhalations avec de l'eau minérale ou des huiles essentielles. Dans des situations particulièrement difficiles, le médecin prescrit une courte cure de médicaments vasoconstricteurs, tels que Vibrocil ou Otrivin.

Si nécessaire, s'il y a un risque élevé de complications, des antibiotiques ou des agents hormonaux peuvent être prescrits.

Quels médicaments pour le rhume sont catégoriquement contre-indiqués pendant la grossesse

Pendant la grossesse, les médicaments vasoconstricteurs nasaux, tels que Naphthyzin, Otrivin, Vibrocil, etc., sont strictement contre-indiqués. Non seulement ils ne traitent pas l'écoulement nasal, mais affectent également négativement le développement du fœtus.

Le danger réside également dans le fait que lors de l'utilisation de gouttes vasoconstricteurs, une partie de la dose pénètre dans l'œsophage et, par conséquent, vers le fœtus, provoquant par son action une altération de la circulation sanguine..

Les gouttes à base de plantes doivent également être traitées avec précaution. Vous devez étudier attentivement la composition et vous assurer qu'aucun des composants ne provoquera une réaction allergique.

Remèdes populaires pour le rhume et ce qu'il faut éviter

Certains des médicaments traditionnels peuvent être utilisés pour traiter le rhume et pendant la grossesse.

  • Gouttes nasales de jus de pomme ou d'aloès: 5 à 7 gouttes, 3 fois par jour. Cette méthode fournit un effet antiviral et antibactérien..
  • Boire beaucoup de décoctions à base de plantes et de boissons contenant des vitamines. Cela peut être un bouillon d'églantier, du thé au jus de citron, du lait chaud avec du miel, des canneberges et des boissons aux fruits de cassis.
  • Rincer le nez à l'eau salée. Pour la cuisson, utilisez un verre d'eau tiède et 1 cuillère à café de sel.

Prévention d'un rhume pendant la grossesse

Peu de personnes parviennent à éviter un rhume pendant la grossesse. Pourtant, des directives simples peuvent aider.

  • Évitez l'hypothermie.
  • Restez le moins possible dans les endroits bondés.
  • Ne contactez pas les personnes qui ont ou ont récemment eu des infections respiratoires aiguës.
  • Soyez plus à l'extérieur.
  • Évitez d'avoir des allergènes dans la cavité nasale.
  • Prenez des vitamines prénatales pour aider à renforcer l'immunité affaiblie.
  • Gardez un œil sur l'humidité de la pièce: elle doit être d'au moins 50%.

Vidéo sur le rhume pendant la grossesse

Une courte vidéo sur le traitement d'un nez qui coule vous aidera à savoir quoi faire si la maladie vous a attrapé pendant la grossesse. Des techniques simples et des recommandations vous permettront de vous débarrasser de la maladie dans les plus brefs délais.

AIDEZ-MOI! 40 semaines. Nez qui coule.

Recherche de forum
Recherche Avancée
Trouver tous les messages remerciés
Rechercher dans les agendas
Recherche Avancée
Aller à la page.

28 ans, 158 cm de hauteur, 2 grossesses. poids avant la grossesse - 44 kg, maintenant - 55 kg.

Je suis dans un état de panique. Deux semaines se sont écoulées depuis la guérison de la rhinite bactérienne, elle n'a disparu qu'après la prise d'antibiotiques (l'ensemble du traitement avec le coucou a pris environ un mois).
Et maintenant, vous avez les mêmes symptômes aujourd'hui ((Le nez est enflé, la couleur jaune vient d'une narine. Je goutte le bébé nasivin pour que je puisse me rincer le nez. Mais seulement 2 heures suffisent.
La gorge est également douloureuse.
Probablement, il y a encore une rhinite virale, puisque les gouttes agissent si rapidement? cela pourrait être?
Bioparox est resté du traitement précédent - elle a commencé à vaporiser son nez après le lavage.
encore mal de gorge - dissoudre le lysobact, rincer avec une solution saline et hexoral.

Est-ce que je fais tout correctement? Il n'y a pas le temps de recommencer à "cucking" - nous attendons un accouchement cette semaine.
J'ai peur qu'à cause d'un nez qui coule, ils soient emmenés dans une maternité infectieuse si cela.
Peut-être pouvez-vous conseiller quelque chose pour accélérer le processus?

Congestion nasale pendant la grossesse

Quelle est la cause de la congestion nasale pendant la grossesse et comment y faire face?

Le corps d'une femme enceinte, en raison d'une immunité réduite, devient plus vulnérable au rhume. Mais tous les symptômes caractéristiques n'apparaissent pas uniquement dans le contexte d'un rhume. Par exemple, la congestion nasale peut souvent accompagner la majeure partie de la grossesse ou, au contraire, apparaître au troisième trimestre et disparaître complètement après l'accouchement..

Bien sûr, cela ne signifie pas que la femme a constamment un rhume. Découvrons-le ensemble, pour commencer, dans les raisons de l'apparition de ce symptôme désagréable.

Causes d'occurrence, symptômes caractéristiques

  1. Au premier trimestre de la grossesse, la cause la plus fréquente de congestion nasale est la rhinite, qui apparaît sur fond de rhume (en savoir plus dans l'article Nez qui coule pendant la grossesse >>>);
  2. En outre, la cause peut être une sinusite, une réaction allergique du corps à un certain allergène;
  3. L'état d'une femme enceinte peut être instable et des facteurs négatifs se manifestent par d'éventuels maux de tête (lire les informations sur le sujet dans l'article Maux de tête pendant la grossesse >>>), des démangeaisons nasales, un essoufflement, des éternuements, des maux de gorge.

Effets:

  • Si un nez qui coule se produit et est de nature à court terme, passe sans complications, jusqu'à 8 semaines de grossesse, cela ne présente absolument aucun danger;
  • Mais si la rhinite ne disparaît pas en quelques mois, elle menace de retarder la formation des organes de l'enfant. Cela peut se produire du fait que le fœtus se développe dans des conditions d'hypoxie (manque d'oxygène);
  • Si la congestion nasale est déclenchée par une infection bactérienne virale, elle est dangereuse pour le fœtus - elle menace de fausse couche.

Au deuxième trimestre de la grossesse, une autre raison se joint à celle ci-dessus..

  1. Pendant cette période, des changements hormonaux dans le corps se produisent, le fœtus grandit, se forme et nécessite de plus en plus d'attention de la part des vaisseaux sanguins (ils se dilatent), les œstrogènes et les progestérone sont produits en plus grande quantité. En conséquence, les vaisseaux sanguins se dilatent dans tout le corps et dans le nez, y compris, provoquant ainsi un gonflement de la membrane muqueuse et l'apparition d'un nez qui coule;
  2. Ce type de rhinite, appelé «rhinite hormonale» ou «rhinite de grossesse», ne présente aucun danger pour la mère et le fœtus. En plus de la congestion nasale, il n'a absolument aucune manifestation (toux, éternuements, mal de gorge).

En raison de la libération d'hormones pendant la grossesse, la sensibilité d'une femme enceinte à divers allergènes peut augmenter. Une réaction allergique complètement nouvelle peut survenir dont vous n'aviez jamais entendu parler auparavant.

Effets:

  • Pendant cette période, un nez qui coule, qui est provoqué par une maladie froide (virale ou infectieuse), est beaucoup plus dangereux qu'un nez qui coule au premier trimestre de la grossesse - un enfant, au deuxième trimestre de la grossesse, a besoin de plus d'oxygène (pour plus d'informations sur ce qui arrive au bébé, lisez l'article Développement de l'enfant dans l'utérus >>>);
  • S'il s'agit d'une rhinite hormonale ou allergique, une femme peut facilement contracter une infection virale respiratoire aiguë en respirant de l'air par la bouche. Le virus a la capacité d'infecter le fœtus. Il se révèle une sorte de cercle vicieux.

Au troisième trimestre de la grossesse, la principale raison, comme au deuxième, est les niveaux hormonaux (dont il est question ci-dessus).

  1. Au stade de l'approche du travail, le volume de sang en circulation augmente. Les statistiques médicales indiquent que pendant cette période, la congestion nasale est observée chez 50% des femmes enceintes;
  2. Une réaction allergique et un air sec peuvent en être la cause..

Effets:

  • Un nez qui coule qui survient dans le contexte d'une infection respiratoire aiguë et s'accompagne d'une inflammation du larynx, de fièvre, de maux de tête, d'une détérioration de l'état général de la mère peut entraîner une naissance prématurée.

Important! La congestion nasale ne doit jamais être traitée avec des médicaments seuls..

La plupart des vasoconstricteurs et des corticostéroïdes sont strictement contre-indiqués pendant la grossesse! Ces médicaments pénètrent facilement dans le placenta et empoisonnent le fœtus, ce qui, bien sûr, affecte négativement le bébé et peut avoir un effet négatif sur l'activité générique de l'utérus..

Comment traiter la congestion nasale pendant la grossesse?

Il est clair qu'au premier signe d'un rhume, pas une seule femme enceinte ne se précipitera chez le médecin. Cela ne vaut certainement pas la peine de recourir à l'automédication, mais vous pouvez vous aider. Vous pouvez faciliter votre respiration avec:

  1. Humidification suffisante de l'air dans la pièce avec des serviettes mouillées ou vous pouvez utiliser un appareil spécial - un humidificateur (l'humidité doit être d'au moins 65%);
  2. Maintenir la température de l'air dans la pièce ne dépassant pas 20 degrés, ventilation constante;
  3. Boire suffisamment de liquide (de préférence de l'eau chaude ordinaire);
  4. Toutes sortes d'éviter les allergènes;
  5. Élevez la tête pendant le sommeil et le repos, en plaçant un oreiller de manière à ne pas être complètement horizontal. Lisez l'article utile sur les oreillers de maternité >>>;
  6. Rinçage fréquent du nez avec une solution de chlorure de sodium, une solution saline ou des solutions spéciales de pharmacie (Aquamaris, Aqualor, Marimer);
  7. Effectuer des inhalations avec de l'eau minérale sans gaz (Borjomi, Eseentuki 4 ou 17), solution de chlorure de sodium.

Lorsqu'une femme enceinte a une congestion nasale prolongée sans aucun autre symptôme, comme nous l'avons vu ci-dessus, nous parlons de rhinite hormonale. Cette condition ne peut pas être traitée du tout, elle disparaîtra d'elle-même dans les 1-2 semaines suivant l'accouchement..

Pour hydrater la membrane muqueuse et faciliter la respiration, vous pouvez constamment irriguer le nez avec des sprays hydratants ou des solutions salines, qui n'ont absolument aucune contre-indication.

Remèdes populaires pour la congestion nasale pendant la grossesse

La médecine alternative peut être utilisée pour traiter la congestion nasale.

Important! De nombreux remèdes populaires pour le traitement de la congestion nasale sont dangereux pour l'enfant, certains d'entre eux contribuent à la prolongation de la maladie et à l'apparition de complications.

Les remèdes populaires les plus courants pour la congestion nasale pendant la grossesse sont:

  • Inhalation de vapeur avec des herbes telles que calendula, thym, sauge;

Pour plus d'effet, vous pouvez ajouter 1 goutte d'huile d'eucalyptus. Vous pouvez également respirer la vapeur de pommes de terre fraîchement bouillies..

Important! Ces procédures sont contre-indiquées à température corporelle élevée..

  • Lavage de la muqueuse nasale avec une solution de sel;

Dissoudre dix grammes de sel (de préférence du sel de mer) dans un litre d'eau tiède. Rincez-vous le nez aussi souvent que possible.

Préparez les gouttes de phyto comme suit - mélangez 25 ml de jus de citron fraîchement pressé, 40 ml d'eau bouillie tiède, 3 grammes de sel (de table, iodé, sel de mer). Instiller deux gouttes 3-4 fois par jour.

Aide à hydrater la muqueuse nasale sèche. Il est nécessaire de mélanger le miel et le beurre dans des proportions égales et de lubrifier le nez périodiquement..

  • Un mélange de jus d'oignon, d'aloès, de vitamine E;

Mélangez tous les ingrédients dans des proportions égales sur un coton-tige, appliquez le mélange et essuyez les sinus. Avant utilisation, verser du jus de Kalanchoe dans le nez (nettoie les voies nasales en éternuant).

Mélangez des proportions égales d'huiles végétales, d'argousier et de pêche. En position couchée, enterrez votre nez plusieurs fois par jour. L'huile végétale peut être remplacée par de l'huile d'olive et l'huile d'argousier par de l'huile d'églantier ou de rose.

La grossesse dure en moyenne 40 semaines, il est très difficile pour une femme enceinte de se protéger de toutes sortes de plaies et de symptômes indésirables, même tout simplement irréalistes. L'essentiel est de faire attention à temps à tout changement affectant l'état de santé et, si nécessaire, de consulter un médecin.

Quand voir un médecin?

Avec un nez qui coule pendant la grossesse, qui dure plus de trois jours, vous ne pouvez pas reporter une visite chez un médecin (thérapeute ou oto-rhino-laryngologiste). Lui seul pourra déterminer les véritables causes d'un nez qui coule et de la congestion nasale, prescrire un traitement qui ne nuira ni à la mère ni à l'enfant..

Naturellement, lors de la confirmation de la rhinite hormonale, aucun traitement n'est prescrit. Le schéma thérapeutique général, en fonction des causes identifiées, est le suivant:

  1. Avec la rhinite allergique, tout d'abord, l'allergène est détecté et éliminé, des médicaments sont prescrits qui créent une sorte de barrière entre la muqueuse nasale et les allergènes (spray Nazaval);
  2. En cas de rhinite virale (dans le contexte d'une infection virale respiratoire aiguë), des gouttes vasoconstricteurs (Nazol Baby) sont prescrites, dont l'utilisation n'est pas interdite pendant la grossesse, lavage nasal (Humer, Marimer, Aquamaris);
  3. Avec la rhinite bactérienne, il est possible de prescrire des agents antiseptiques (Miramistin, baume «Zvezdochka») ou de pratiquer une antibiothérapie (les antibiotiques modernes peuvent tuer les bactéries sans nuire à la santé de la mère et de l'enfant);
  4. Dans les cas particulièrement avancés, il est possible de prescrire des corticostéroïdes (médicaments hormonaux).

Tous les médicaments et remèdes populaires ne peuvent être pris par une femme enceinte qu'avec l'accord d'un médecin.

Congestion nasale pendant la grossesse

Quelle est la cause de la congestion nasale pendant la grossesse et comment y faire face?

Le corps d'une femme enceinte, en raison d'une immunité réduite, devient plus vulnérable au rhume. Mais tous les symptômes caractéristiques n'apparaissent pas uniquement dans le contexte d'un rhume. Par exemple, la congestion nasale peut souvent accompagner la majeure partie de la grossesse ou, au contraire, apparaître au troisième trimestre et disparaître complètement après l'accouchement..

Bien sûr, cela ne signifie pas que la femme a constamment un rhume. Découvrons-le ensemble, pour commencer, dans les raisons de l'apparition de ce symptôme désagréable.

Causes d'occurrence, symptômes caractéristiques

  1. Au premier trimestre de la grossesse, la cause la plus fréquente de congestion nasale est la rhinite, qui apparaît sur fond de rhume (en savoir plus dans l'article Nez qui coule pendant la grossesse >>>);
  2. En outre, la cause peut être une sinusite, une réaction allergique du corps à un certain allergène;
  3. L'état d'une femme enceinte peut être instable et des facteurs négatifs se manifestent par d'éventuels maux de tête (lire les informations sur le sujet dans l'article Maux de tête pendant la grossesse >>>), des démangeaisons nasales, un essoufflement, des éternuements, des maux de gorge.

Effets:

  • Si un nez qui coule se produit et est de nature à court terme, passe sans complications, jusqu'à 8 semaines de grossesse, cela ne présente absolument aucun danger;
  • Mais si la rhinite ne disparaît pas en quelques mois, elle menace de retarder la formation des organes de l'enfant. Cela peut se produire du fait que le fœtus se développe dans des conditions d'hypoxie (manque d'oxygène);
  • Si la congestion nasale est déclenchée par une infection bactérienne virale, elle est dangereuse pour le fœtus - elle menace de fausse couche.

Au deuxième trimestre de la grossesse, une autre raison se joint à celle ci-dessus..

  1. Pendant cette période, des changements hormonaux dans le corps se produisent, le fœtus grandit, se forme et nécessite de plus en plus d'attention de la part des vaisseaux sanguins (ils se dilatent), les œstrogènes et les progestérone sont produits en plus grande quantité. En conséquence, les vaisseaux sanguins se dilatent dans tout le corps et dans le nez, y compris, provoquant ainsi un gonflement de la membrane muqueuse et l'apparition d'un nez qui coule;
  2. Ce type de rhinite, appelé «rhinite hormonale» ou «rhinite de grossesse», ne présente aucun danger pour la mère et le fœtus. En plus de la congestion nasale, il n'a absolument aucune manifestation (toux, éternuements, mal de gorge).

En raison de la libération d'hormones pendant la grossesse, la sensibilité d'une femme enceinte à divers allergènes peut augmenter. Une réaction allergique complètement nouvelle peut survenir dont vous n'aviez jamais entendu parler auparavant.

Effets:

  • Pendant cette période, un nez qui coule, qui est provoqué par une maladie froide (virale ou infectieuse), est beaucoup plus dangereux qu'un nez qui coule au premier trimestre de la grossesse - un enfant, au deuxième trimestre de la grossesse, a besoin de plus d'oxygène (pour plus d'informations sur ce qui arrive au bébé, lisez l'article Développement de l'enfant dans l'utérus >>>);
  • S'il s'agit d'une rhinite hormonale ou allergique, une femme peut facilement contracter une infection virale respiratoire aiguë en respirant de l'air par la bouche. Le virus a la capacité d'infecter le fœtus. Il se révèle une sorte de cercle vicieux.

Au troisième trimestre de la grossesse, la principale raison, comme au deuxième, est les niveaux hormonaux (dont il est question ci-dessus).

  1. Au stade de l'approche du travail, le volume de sang en circulation augmente. Les statistiques médicales indiquent que pendant cette période, la congestion nasale est observée chez 50% des femmes enceintes;
  2. Une réaction allergique et un air sec peuvent en être la cause..

Effets:

  • Un nez qui coule qui survient dans le contexte d'une infection respiratoire aiguë et s'accompagne d'une inflammation du larynx, de fièvre, de maux de tête, d'une détérioration de l'état général de la mère peut entraîner une naissance prématurée.

Important! La congestion nasale ne doit jamais être traitée avec des médicaments seuls..

La plupart des vasoconstricteurs et des corticostéroïdes sont strictement contre-indiqués pendant la grossesse! Ces médicaments pénètrent facilement dans le placenta et empoisonnent le fœtus, ce qui, bien sûr, affecte négativement le bébé et peut avoir un effet négatif sur l'activité générique de l'utérus..

Comment traiter la congestion nasale pendant la grossesse?

Il est clair qu'au premier signe d'un rhume, pas une seule femme enceinte ne se précipitera chez le médecin. Cela ne vaut certainement pas la peine de recourir à l'automédication, mais vous pouvez vous aider. Vous pouvez faciliter votre respiration avec:

  1. Humidification suffisante de l'air dans la pièce avec des serviettes mouillées ou vous pouvez utiliser un appareil spécial - un humidificateur (l'humidité doit être d'au moins 65%);
  2. Maintenir la température de l'air dans la pièce ne dépassant pas 20 degrés, ventilation constante;
  3. Boire suffisamment de liquide (de préférence de l'eau chaude ordinaire);
  4. Toutes sortes d'éviter les allergènes;
  5. Élevez la tête pendant le sommeil et le repos, en plaçant un oreiller de manière à ne pas être complètement horizontal. Lisez l'article utile sur les oreillers de maternité >>>;
  6. Rinçage fréquent du nez avec une solution de chlorure de sodium, une solution saline ou des solutions spéciales de pharmacie (Aquamaris, Aqualor, Marimer);
  7. Effectuer des inhalations avec de l'eau minérale sans gaz (Borjomi, Eseentuki 4 ou 17), solution de chlorure de sodium.

Lorsqu'une femme enceinte a une congestion nasale prolongée sans aucun autre symptôme, comme nous l'avons vu ci-dessus, nous parlons de rhinite hormonale. Cette condition ne peut pas être traitée du tout, elle disparaîtra d'elle-même dans les 1-2 semaines suivant l'accouchement..

Pour hydrater la membrane muqueuse et faciliter la respiration, vous pouvez constamment irriguer le nez avec des sprays hydratants ou des solutions salines, qui n'ont absolument aucune contre-indication.

Remèdes populaires pour la congestion nasale pendant la grossesse

La médecine alternative peut être utilisée pour traiter la congestion nasale.

Important! De nombreux remèdes populaires pour le traitement de la congestion nasale sont dangereux pour l'enfant, certains d'entre eux contribuent à la prolongation de la maladie et à l'apparition de complications.

Les remèdes populaires les plus courants pour la congestion nasale pendant la grossesse sont:

  • Inhalation de vapeur avec des herbes telles que calendula, thym, sauge;

Pour plus d'effet, vous pouvez ajouter 1 goutte d'huile d'eucalyptus. Vous pouvez également respirer la vapeur de pommes de terre fraîchement bouillies..

Important! Ces procédures sont contre-indiquées à température corporelle élevée..

  • Lavage de la muqueuse nasale avec une solution de sel;

Dissoudre dix grammes de sel (de préférence du sel de mer) dans un litre d'eau tiède. Rincez-vous le nez aussi souvent que possible.

Préparez les gouttes de phyto comme suit - mélangez 25 ml de jus de citron fraîchement pressé, 40 ml d'eau bouillie tiède, 3 grammes de sel (de table, iodé, sel de mer). Instiller deux gouttes 3-4 fois par jour.

Aide à hydrater la muqueuse nasale sèche. Il est nécessaire de mélanger le miel et le beurre dans des proportions égales et de lubrifier le nez périodiquement..

  • Un mélange de jus d'oignon, d'aloès, de vitamine E;

Mélangez tous les ingrédients dans des proportions égales sur un coton-tige, appliquez le mélange et essuyez les sinus. Avant utilisation, verser du jus de Kalanchoe dans le nez (nettoie les voies nasales en éternuant).

Mélangez des proportions égales d'huiles végétales, d'argousier et de pêche. En position couchée, enterrez votre nez plusieurs fois par jour. L'huile végétale peut être remplacée par de l'huile d'olive et l'huile d'argousier par de l'huile d'églantier ou de rose.

La grossesse dure en moyenne 40 semaines, il est très difficile pour une femme enceinte de se protéger de toutes sortes de plaies et de symptômes indésirables, même tout simplement irréalistes. L'essentiel est de faire attention à temps à tout changement affectant l'état de santé et, si nécessaire, de consulter un médecin.

Quand voir un médecin?

Avec un nez qui coule pendant la grossesse, qui dure plus de trois jours, vous ne pouvez pas reporter une visite chez un médecin (thérapeute ou oto-rhino-laryngologiste). Lui seul pourra déterminer les véritables causes d'un nez qui coule et de la congestion nasale, prescrire un traitement qui ne nuira ni à la mère ni à l'enfant..

Naturellement, lors de la confirmation de la rhinite hormonale, aucun traitement n'est prescrit. Le schéma thérapeutique général, en fonction des causes identifiées, est le suivant:

  1. Avec la rhinite allergique, tout d'abord, l'allergène est détecté et éliminé, des médicaments sont prescrits qui créent une sorte de barrière entre la muqueuse nasale et les allergènes (spray Nazaval);
  2. En cas de rhinite virale (dans le contexte d'une infection virale respiratoire aiguë), des gouttes vasoconstricteurs (Nazol Baby) sont prescrites, dont l'utilisation n'est pas interdite pendant la grossesse, lavage nasal (Humer, Marimer, Aquamaris);
  3. Avec la rhinite bactérienne, il est possible de prescrire des agents antiseptiques (Miramistin, baume «Zvezdochka») ou de pratiquer une antibiothérapie (les antibiotiques modernes peuvent tuer les bactéries sans nuire à la santé de la mère et de l'enfant);
  4. Dans les cas particulièrement avancés, il est possible de prescrire des corticostéroïdes (médicaments hormonaux).

Tous les médicaments et remèdes populaires ne peuvent être pris par une femme enceinte qu'avec l'accord d'un médecin.

SRAS dans les dernières semaines de grossesse

Toute femme peut soudainement tomber malade d'ARVI ou de grippe juste avant l'accouchement. Il n'y a rien d'agréable à cela, et il est naturel de s'inquiéter de la façon dont la maladie peut affecter la santé du bébé, mais ce n'est pas une phrase et vous pouvez lutter contre la maladie. Il vous suffit de respecter certaines règles, de ne pas commettre d'actions irréfléchies, de ne pas paniquer, mais de prendre les mesures appropriées pour traiter la maladie. Dans ce cas, vous n'avez pas à vous soucier de la santé de l'enfant à naître et votre accouchement se déroulera sans aucune complication..

Symptômes du SRAS aux stades ultérieurs

Le SRAS au cours des dernières semaines de grossesse se manifeste par les symptômes suivants:

  • La température corporelle augmente (en règle générale, pas plus de 37,5 degrés).
  • Nez bouché, mal de gorge.
  • Toux sèche.
  • Faiblesse générale, perte d'appétit.

En principe, ce sont des signes standard d'un rhume, qui est facilement traité dans des conditions normales, mais une attention particulière doit être accordée à la maladie pendant la grossesse. Le fait est que le corps d'une femme est affaibli, son système immunitaire ne peut pas faire face à l'action des infections, à la suite de quoi un rhume ordinaire peut avoir un effet négatif important sur le développement d'un enfant dans l'utérus..

Il est important de rechercher une aide médicale qualifiée sans auto-médication, surtout si c'est la première fois que vous êtes confronté à un problème similaire..

Le danger associé aux ARVI

Certaines personnes croient à tort que le rhume n'est pas aussi dangereux dans les derniers stades que dans les premières semaines de grossesse. Malheureusement, l'infection virale respiratoire reste dangereuse à tout moment. Naturellement, cela ne peut plus affecter la formation des organes du bébé, puisqu'ils sont déjà formés, mais il y a d'autres raisons sérieuses de s'inquiéter:

  1. Une hypoxie fœtale peut survenir lorsqu'il n'y a pas assez d'oxygène traversant le placenta.
  2. Il peut y avoir des problèmes avec le fonctionnement des systèmes internes du fœtus, à la suite desquels, après la naissance, l'enfant aura certains problèmes de santé.
  3. Le bébé peut naître pâle et léthargique, avec un système respiratoire altéré.
  4. En fin de compte, les ARVI peuvent entraîner une naissance prématurée et la mort du bébé..

Les conséquences d'une maladie du rhume peuvent être extrêmement difficiles pour la mère et son enfant, il est donc nécessaire de prendre des mesures rapides pour traiter la maladie avec des méthodes sûres et les plus efficaces..

Que faire en cas de maladie?

Tout d'abord, vous devez savoir de quel type de maladie vous êtes atteint - la grippe ou le SRAS. Cela peut être fait après un examen par un spécialiste, en passant certains tests. Ne désespérez pas, ne paniquez pas, car de telles actions ne font qu'exacerber la situation. Calmez-vous et consultez un médecin.

N'oubliez pas qu'à ce stade, vous ne pouvez pas prendre beaucoup de médicaments, donc l'automédication doit être reportée au moins jusqu'à ce que vous ayez accouché..

Aux premiers signes du SRAS, il est recommandé de prendre certaines mesures pour arrêter la propagation de l'infection:

  • Observez le repos au lit, reposez-vous plus, ne soyez pas nerveux.
  • Buvez autant de liquide que le corps a besoin, ne vous limitez pas à l'eau, au thé au citron et au miel, s'il n'y a pas d'autres contre-indications. Réduire l'apport hydrique en cas d'œdème.
  • Aérez la pièce dans laquelle vous vous trouvez la plupart du temps aussi souvent que possible.

Parfois, même ces conseils simples aident à se débarrasser des premiers symptômes d'un rhume et à prévenir une maladie grave qui peut nuire à la santé de l'enfant à naître..

Comment traiter?

En règle générale, les ARVI sont accompagnés de signes tels que fièvre, toux et écoulement nasal, vous devez donc vous débarrasser de ces symptômes pendant la grossesse dès que possible..

Température

La principale chose à retenir est la suivante: si la température ne dépasse pas 38 degrés, elle n'a pas besoin d'être abaissée. De nombreuses femmes enceintes, déjà à une température de 37 degrés, commencent à paniquer et recherchent des méthodes pour faire baisser la température.

Il est permis d'essayer de telles méthodes pour normaliser la température corporelle:

  • thé aux framboises ou au miel, si vous n'êtes pas allergique à ces produits;
  • lait chaud;
  • préparations à base de plantes;
  • compote de fruits secs;
  • plus de repos et un bon sommeil.

Ce symptôme est dangereux car l'enfant n'a pas assez d'oxygène lorsque sa mère a le nez qui coule. Il est permis d'utiliser des gouttes Aqua Maris et des solutions salines à base de substances naturelles. En aucun cas, vous ne devez prendre des gouttes qui contractent les vaisseaux sanguins..

Il est nécessaire d'abandonner toutes sortes d'antitussifs, qui contiennent des éléments chimiques. La toux pendant la grossesse est traitée avec un rinçage avec des décoctions à base de plantes, une inhalation, ainsi que des préparations à base de plantes spéciales, par exemple, Dr.Mom.

Dans l'un de ces cas, vous devez consulter votre médecin, car il connaît mieux les caractéristiques de votre corps et le déroulement de la grossesse.

ARVI à 40 semaines

Comme vous le savez, la durée moyenne de la grossesse est de 40 semaines. Mais que faire si vous avez un ARVI juste à la 40e semaine de grossesse?

Le plus souvent, les femmes à 40 semaines de grossesse sont envoyées au service d'observation de la maternité si le moment est venu pour elles d'accoucher. N'ayez pas peur des mots «observationnel» ou «infectieux», car ce sont les mêmes unités avec une maternité, une salle d'opération et une unité post-partum, et non les maladies infectieuses standard, où il y a beaucoup de personnes atteintes de diverses maladies infectieuses.

Ainsi, une femme est envoyée à l'hôpital, en plus de cela, elle se retrouve dans un service individuel, où la désinfection est beaucoup plus souvent effectuée..

Bien sûr, personne ne veut tomber malade avec les ARVI dans les dernières semaines de grossesse, mais même si cela se produit, ne vous découragez pas, mais prenez de toute urgence toutes les mesures en votre pouvoir. Laissez une telle maladie ne vous faire aucun mal et le bébé naîtra heureux et en parfaite santé..