loader

Principal

Bronchite

Gouttes nasales pour bébés

Un nez qui coule chez un bébé est un indicateur que les fonctions protectrices du système immunitaire ont commencé à agir dans le corps de l'enfant. Dans une telle situation, il est important d'essayer d'aider le système immunitaire à combattre lui-même l'infection, et non l'inverse pour l'interférer. Afin d'assurer le bon fonctionnement des muqueuses du nez de l'enfant, il est nécessaire de nettoyer et d'hydrater régulièrement les voies nasales. Seulement après de telles procédures, si nécessaire, recourir à un traitement médicamenteux.

Les principaux symptômes du rhume chez les nourrissons

Dans la petite enfance, l'enfant n'est pas encore capable de respirer par la bouche et, comme ses voies nasales sont assez étroites, la membrane muqueuse, qui gonfle, rend la respiration très difficile. En conséquence, un simple nez qui coule chez un nourrisson est un symptôme très fatigant qui donne au bébé un inconfort sévère. Avec un nez bouché, le bébé devient de mauvaise humeur, refuse de manger, ne dort pas bien.

Habituellement, le nez qui coule d'un nouveau-né dure environ deux semaines. Au début, les miettes ont une production de mucus abondante, et lors d'un rhume ou en raison d'une hypothermie, cela peut également s'accompagner d'une élévation de la température corporelle.

Un nez qui coule est le plus souvent accompagné de:

  • écoulement aqueux abondant du nez;
  • détérioration de l'état général dans le contexte d'une température élevée, à partir de 37 ° C;
  • l'apparition d'essoufflement et une violation de la respiration normale;
  • des écarts par rapport au rythme de vie habituel, y compris des troubles du sommeil, de l'état de veille et de l'alimentation;
  • abandon du sein ou du biberon et interruptions fréquentes dans le processus de succion.

Dans les cas où une allergie est à l'origine d'un écoulement nasal, elle se caractérise non seulement par un écoulement aqueux, mais également par des crises d'éternuements, des yeux rouges et des démangeaisons près du nez. De plus, avec un nez qui coule ou une congestion des voies respiratoires, un nourrisson tend inconsciemment ses mains sur son nez et le frotte..

Variétés du rhume et leurs causes

Il existe 4 principaux types de rhinite au total. Il peut être:

  1. Rhinite physiologique. Un tel nez qui coule chez les nourrissons se trouve souvent dans 1 à 3 mois et n'a pas besoin de traitement. Son aspect est expliqué assez simplement. Pendant la grossesse, alors que l'enfant vivait à l'intérieur de la mère, il était constamment dans le liquide. En conséquence, la formation de muqueuses en lui ne commence qu'à la naissance. Au stade initial, les voies nasales sont complètement sèches, seulement quelques semaines après la naissance, la production de mucus commence. Puisque ce mécanisme n'a pas encore été établi et que les passages sont plutôt étroits, l'enfant peut avoir une décharge de liquide transparente en petite quantité. La morve chez un bébé d'un mois est un phénomène naturel qui n'est pas dangereux pour le bébé et ne lui cause aucun inconvénient particulier. Après un certain temps, un tel nez qui coule chez un nourrisson disparaît tout seul sans traitement, ce qui dans une telle situation ne peut que nuire.
  2. Infectieux ou viral. La cause de la maladie est une infection provoquée par une bactérie ou un virus, et la morve agit comme une réaction protectrice du corps.
  3. Allergique. Il peut être provoqué par toutes sortes d'allergènes - par exemple, la poussière, les fleurs, les produits chimiques ménagers, les animaux ou les produits de l'alimentation de la mère, qu'il obtient à travers son lait lors de l'allaitement. Dans ce cas, une déchirure des yeux est ajoutée au nez qui coule..
  4. Vasomoteur. Cela se produit rarement chez les nourrissons. Apparaît en cas de problèmes avec les vaisseaux des muqueuses du nez.

Vous ne devez pas non plus exclure la possibilité de pathologies congénitales des voies nasales et du nasopharynx - par exemple, courbure de la cloison nasale, fusion complète ou partielle des choanas, hémangiomes, polypes et tumeurs. De tels écarts par rapport à la norme peuvent être la cause de la sécrétion de mucus dans les miettes âgées de 3 à 4 mois.

Chez les nourrissons, la pathologie la plus courante de la fusion choanale. Dans ce cas, la sortie dans le nasopharynx des voies nasales est bloquée, ce qui entraîne un arrêt complet ou partiel de la respiration par le nez. Il est conseillé de ne pas manquer ou de reporter un examen préventif par un spécialiste ORL - ils sont généralement effectués à 3 et 12 mois.

Un examen préventif par un médecin ORL permettra une détection précoce des maladies congénitales et, si nécessaire, les traiter

Complications possibles après un rhume

Un nez qui coule chez un bébé peut ensuite entraîner diverses complications..

Rhinite chronique

La rhinite chronique est très répandue. Périodiquement, les miettes tapissent à tour de rôle les voies nasales, de sorte que la respiration par le nez devient difficile, voire parfois impossible. Le traitement de cette condition est nettement plus compliqué par rapport à la rhinite ordinaire. Cependant, il est tout à fait possible d'effectuer un traitement à domicile..

Sinusite

La sinusite est un processus inflammatoire dans les sinus paranasaux. Il peut être provoqué, comme d'autres maladies, par un liquide physiologique infecté qui, en raison du manque de tension dans le nasopharynx, a la capacité de se propager dans tout le système respiratoire. Le principal problème est qu'en raison d'un mauvais développement des sinus à un âge précoce, la sinusite peut survenir sans symptômes visibles. Le traitement de la sinusite, ainsi que des inflammations similaires, telles que l'amygdalite ou la pharyngite, peut être fait à la maison.

Les maladies des organes ORL sont la principale cause d'odeur désagréable du nez.

Otite moyenne

Le danger d'écoulement nasal chez un enfant de moins de six mois est précisément associé à un risque élevé de développer cette maladie. Il y a 2 explications que les enfants de cet âge sont sujets à cette complication:

  • Tout d'abord, jusqu'à 5-6 mois, la miette repose beaucoup et, dans cette position, il n'est pas difficile pour la sécrétion de la membrane muqueuse de s'écouler dans l'oreille moyenne à travers le tube auditif.
  • Deuxièmement, à cet âge, le tube auriculaire lui-même est court et large. Cette structure contribue au développement de l'otite moyenne..

Le principal symptôme de l'otite moyenne est la douleur à l'oreille. Dans le même temps, le bébé commence à se comporter de manière agitée, tournant constamment la tête dans différentes directions. Dans cette situation, un examen obligatoire de l'ORL est requis. À l'avenir, les miettes, sans une attention particulière, peuvent avoir un écoulement purulent d'oreille. Cela indique que le processus inflammatoire a atteint un point critique. De plus, du pus s'échappant de l'oreille signifie que le tympan s'est rompu..

Avec une réponse rapide aux symptômes et en prenant les mesures nécessaires, l'otite moyenne peut être traitée à domicile. De plus, lorsque le bébé est déjà assis, rampe ou apprend à marcher, à l'approche de 8 à 9 mois, la probabilité d'otite moyenne diminue fortement. De plus, le développement du tube auditif se poursuit progressivement, de 7 à 11 mois, il s'allonge et s'élargit. En conséquence, un nez qui coule chez un enfant de 9 mois est dangereux non pas avec une otite moyenne, mais avec d'autres maladies respiratoires..

Les principales approches de traitement

Le désir naturel de toute maman, dès que les miettes commencent à couler de la morve, est de l'aider à s'en débarrasser. Cependant, le traitement d'un rhume dépend directement des raisons exactes qui ont conduit à son apparition. Avant d'essayer de guérir un enfant avec différentes méthodes, il est nécessaire de comprendre pourquoi la morve coule des miettes, et pour cela, vous devez être examiné par un pédiatre. Le médecin, voyant un écoulement nasal et évaluant l'état du patient, pourra établir un diagnostic et prescrire un traitement approprié.

En cas d'ARVI

Au cours des six premiers mois, les bébés allaités souffrent rarement d'ARVI. Cela est dû au fait que le lait maternel contient une grande quantité d'immunoglobulines qui protègent le corps de l'enfant contre les infections virales et bactériennes. Dans la petite enfance, les experts recommandent d'utiliser le nombre minimum de médicaments afin de ne pas provoquer une éventuelle réaction allergique.

Avec ARVI, les parents doivent recourir aux mesures suivantes:

  • Nettoyez votre nez avec des solutions salines. Pour ce faire, vous pouvez acheter une solution saline ordinaire dans une pharmacie ou préparer vous-même une solution spéciale pour l'instillation dans le nez à la maison. L'eau bouillie pure ne convient pas à ces fins, car elle irrite la muqueuse nasale. Des exemples d'antiseptiques en pharmacie sont "Furacilin" et "Miramistin".
  • Utilisez des gouttes nasales antivirales. Ils sont basés sur l'interféron. Ils aident à renforcer l'immunité locale et empêchent le virus de se propager.
  • Recourir à l'aide d'immunomodulateurs locaux. Le plus souvent, des gouttes nasales Derinat sont prescrites. Cependant, de nombreux pédiatres estiment qu'il ne vaut pas la peine de traiter les infections virales respiratoires aiguës chez les nourrissons avec des immunomodulateurs, car leur immunité est en cours de formation et leur introduction peut nuire à la santé..
Avec un rhume avec ARVI, les gouttes nasales Derinat sont utilisées avec succès
  • Traitez avec des gouttes homéopathiques. Leur utilisation est assez courante dans le traitement de la morve chez les nourrissons. À de rares exceptions près, ils ne provoquent pas de réaction allergique. Dans la première année de vie, les gouttes homéopathiques "Euphorbium Compositum" sont généralement prescrites.

Pour les complications de nature bactérienne

Les complications de nature bactérienne comprennent des maladies telles que l'otite moyenne, la sinusite, l'adénoïdite, la conjonctivite. Habituellement, dans de telles situations, une antibiothérapie est nécessaire, qui consiste à utiliser:

  • Antibiotiques locaux. Ils se trouvent généralement dans les gouttes nasales. L'utilisation d'antibiotiques locaux est contre-indiquée chez les enfants de moins de 2-3 ans. Cependant, pour une otite moyenne ou une sinusite sévère, le pédiatre peut les prescrire avec une posologie plus faible..
  • Antibiotiques systémiques. Leur utilisation est justifiée dans le cas d'une rhinite purulente prolongée, qui signale la présence d'une sinusite chez un bébé. En outre, les antibiotiques de la série des pénicillines sont très efficaces dans les infections streptococciques et staphylococciques. Hélas, souvent chez les nourrissons, la pénicilline peut provoquer des allergies, puis le médecin prescrit un antibiotique d'un autre groupe.
  • Vasoconstricteur gouttes. Ils sont utilisés comme analgésiques pour l'otite moyenne, car ces gouttes soulagent rapidement le gonflement et réduisent les douleurs aux oreilles. En plus des otites moyennes, ils peuvent être prescrits en cas de difficulté prolongée à respirer par le nez. Le manque d'oxygène avec une respiration altérée peut nuire au développement global du système nerveux du corps. Les gouttes à effet doux, comme Otrivin, conviennent mieux aux nouveau-nés. "Vibrocil" ou "Nazivin" s'utilise après 1 an (nous vous recommandons de lire: est-il possible de dégoutter "Vibrocil" pour un bébé?).
  • Gouttes antiseptiques. Le plus populaire parmi les mères de bébés est "Protargol". Cette solution d'argent est largement utilisée par les spécialistes ORL. Il est important d'observer la posologie lors de l'utilisation, car en cas de surdosage, il y a un fort séchage excessif, un resserrement de la membrane muqueuse et une accumulation d'argent dans le corps.

Pendant les allergies

Pour le traitement de la rhinite allergique, des antihistaminiques, des gouttes vasoconstricteurs ou des hormones peuvent être prescrits si les miettes ont une congestion nasale pendant une longue période. Cependant, il disparaît généralement si tous les allergènes possibles sont éliminés. Cela nécessite:

  • Faites un nettoyage humide de haute qualité dans la pièce où l'enfant passe le plus clair de son temps. Enlevez tout ce qui en retire beaucoup de poussière, cela vaut également pour les peluches.
  • Si possible, il vaut la peine d'acheter un humidificateur et un purificateur d'air, un filtre à eau (pour plus de détails, voir l'article: Avez-vous besoin d'un humidificateur pour un nouveau-né?).
  • Vérifiez la certification et la qualité des produits pour enfants. Cela s'applique aux jouets, vêtements, détergent à lessive, produits d'entretien et mélanges.
  • Revoir le régime d'une femme qui allaite.
  • Si un nez qui coule apparaît au stade initial de l'introduction d'aliments complémentaires, réviser les composants du menu du bébé.
Même les allergies à certains aliments complémentaires peuvent provoquer un écoulement nasal.

Des soins appropriés jouent un rôle important dans la thérapie. Tout d'abord, il est nécessaire que l'air dans la chambre du tout-petit soit toujours propre, frais et humide. En outre, la surchauffe doit être évitée, car avec elle, en raison du dessèchement des muqueuses, des croûtes sèches se formeront dans le nez du nouveau-né, ce qui rendra la respiration par le nez difficile..

6 astuces interdites pour traiter la rhinite infantile

Il y a un certain nombre de choses à ne pas faire lors du traitement de la morve chez un enfant. Ceux-ci inclus:

  1. Rincer le nez. Les conséquences d'une telle procédure peuvent être une inflammation de l'oreille moyenne due à la pénétration de liquide lors du lavage dans la trompe d'Eustache, ou une toux et, dans certains cas, un laryngospasme, en raison de la pénétration de liquide dans le nasopharynx et le pharynx..
  2. Utilisation de sprays. À l'âge d'un an, le bébé ne sait toujours pas comment retenir son souffle lors de l'injection de liquide, ce qui peut par conséquent pénétrer dans les poumons et le bébé peut s'étouffer. Il est donc permis d'utiliser des sprays seulement après avoir atteint 3 ans.
  3. Application de solutions concentrées. L'enfant peut avoir une brûlure des muqueuses, ce qui provoque une forte réaction allergique.
  4. Instillation du nez avec des solutions d'huile. Il existe une opinion selon laquelle, en raison de l'huile, les cils de l'épithélium collent ensemble, ce qui réduit les fonctions protectrices de la muqueuse nasale. L'utilisation fréquente de telles solutions n'est pas souhaitable..
  5. Inhalation de vapeur. De telles procédures sont dangereuses avec des brûlures du corps et des voies respiratoires, le laryngospasme.
  6. Traitement avec des remèdes populaires, par exemple, instiller le lait maternel. Cette approche peut apporter la miette aux soins intensifs..
Les sprays nasaux ne peuvent être utilisés que par des enfants plus âgés

Les questions les plus courantes pour un rhume chez un nourrisson

La petite enfance est une période importante dans le développement et la formation d'un corps sain. Afin d'éviter les soucis inutiles et les soucis associés à la morve et à leur thérapie, il est préférable de poser une question au médecin traitant et de lui poser des questions passionnantes. Parmi leurs nombreux, les plus fréquemment posées sont:

Combien de temps dure généralement un nez qui coule??

Tout dépend de la raison qui l'a causé. Dans le cas où il s'agit des symptômes respiratoires des ARVI, la durée varie dans la semaine. Une infection bactérienne est caractérisée par un écoulement vert ou jaune qui dure jusqu'à 2 semaines. Si la morve ne s'arrête pas après une période de deux semaines, cela indique une possible réaction allergique.

Quelle est la thérapie pour un rhume chez un nouveau-né?

Les principes de base de la thérapie sont réduits au même niveau que chez les nourrissons plus âgés. Cependant, il convient de considérer les caractéristiques anatomiques des miettes, telles que la sensibilité de la membrane muqueuse et l'étroitesse des voies nasales. Le nettoyage du nez doit être fait très soigneusement. Il est important de surveiller la posologie des médicaments et de ne pas abuser des gouttes vasoconstricteurs nasales et des agents hormonaux.

À l'avenir, l'utilisation d'un grand nombre de médicaments topiques pendant la période néonatale peut entraîner une rhinite allergique et une dysbiose de la microflore intestinale. Dans les cas où le nez qui coule est de nature physiologique, aucun traitement n'est nécessaire. La période de formation de la membrane muqueuse peut durer jusqu'à 10 semaines, elle s'accompagne de sécrétions abondantes de mucus.

Quelles mesures prendre pour aider le bébé atteint d'un rhume sévère?

Lorsqu'un nourrisson a trop de mucus et qu'il s'accumule dans le nasopharynx, il s'agit d'un chemin direct vers l'otite moyenne. La morve doit être aspirée à l'aide d'aspirateurs spéciaux pour enfants et continuez à le faire lorsque le mucus s'accumule.

Les mères s'inquiètent souvent de la manière d'éliminer les écoulements muqueux verts du nez, car les enfants ne savent toujours pas comment se moucher comme les adultes. Les jeunes enfants ont besoin d'une aide mécanique pour nettoyer leurs voies nasales. En guise d'aide, les turundas de coton, préalablement immergés dans une solution saline, ou des dispositifs conçus spécifiquement pour aspirer la morve peuvent agir.

Les aspirateurs nasaux sont considérés comme sûrs dès les premiers jours de la vie. Cependant, ils ne doivent être utilisés qu'en cas de rhinite aiguë; pour les soins quotidiens, il est préférable d'utiliser des turundas en coton. Les seringues et les petites seringues ne conviennent pas à de telles fins, car il existe un risque élevé de lésions de la membrane muqueuse..

Vous pouvez éliminer les sécrétions muqueuses à l'aide d'un aspirateur mécanique ou électrique

Un autre problème auquel les parents de bébés sont confrontés est la morve prolongée. Un nez qui coule chez un enfant de 6 mois et un an peut être un signe de poussée dentaire et le symptôme dure jusqu'à ce qu'ils éclatent. Il s'agit généralement d'une décharge liquide transparente sans fièvre ni autres symptômes du SRAS. De plus, si un enfant continue d'éternuer avec des sécrétions vertes ou jaunes après une maladie ou un rhume, cela indique une complication ou une infection. Il est nécessaire de recourir à un traitement médicamenteux, et parfois antibactérien.

Qui contacter pour obtenir des conseils?

Appeler un médecin local est l'une des mesures les plus raisonnables et les plus correctes que les parents devraient prendre avec un nez bouché. Cependant, toutes les mères ne seront pas satisfaites des recommandations d'un pédiatre, et il est peu probable qu'elle veuille verser des gouttes au bébé qui lui seront prescrites, en particulier après avoir lu les composants constitutifs et les effets secondaires..

De nombreuses personnes commencent à chercher des réponses sur Internet, à regarder des didacticiels vidéo du Dr Komarovsky et à lire des forums. Malheureusement, même les conseils d'un pédiatre bien connu Komarovsky, qui sait comment traiter la morve chez les enfants, n'aident pas toujours à cent pour cent. Sans examen personnel, le médecin n'a aucune idée de ce qui est arrivé à l'enfant..

En conclusion, il convient de noter qu'il est nécessaire de traiter un nez qui coule chez les nouveau-nés et les enfants de moins d'un an uniquement sous la surveillance d'un pédiatre. Sans sa nomination, les médicaments hormonaux, antibactériens et vasoconstricteurs ne peuvent pas être utilisés. Avec une otite moyenne, une sinusite ou une adénoïdite, un oto-rhino-laryngologiste doit traiter la morve chez un bébé et un allergologue pour les allergies.