loader

Principal

Consultant

Rhinite - symptômes et traitement chez l'adulte

Qu'est-ce que c'est - l'inflammation de la muqueuse nasale s'appelle «rhinite», qui dans la vie quotidienne s'appelle un nez qui coule.

Chaque personne a rencontré ce syndrome, qui survient généralement en conjonction avec la maladie sous-jacente..

La rhinite est caractérisée par une congestion nasale avec une sécrétion abondante de sécrétions muqueuses. Il existe plusieurs formes de rhinite, dont chacune survient pour des raisons spécifiques.

Le développement de la rhinite dans la plupart des cas est favorisé par l'hypothermie, la poussière de l'air, ainsi que la présence d'infections aiguës. Sans traitement, la rhinite peut devenir chronique.

Causes et types de rhinite

Comment la maladie se développe-t-elle et qu'est-ce que c'est? Il existe de nombreuses raisons au développement de la rhinite, qui déterminent sa forme..

Ainsi, parmi les causes de l'inflammation de la muqueuse nasale, on trouve les infections et les virus, les allergènes, par exemple, la poussière ou le pollen, ainsi que l'air froid et les particules de substances irritantes. Pour effectuer un traitement efficace, vous devez comprendre ce qui a exactement causé le développement de la rhinite..

La réaction au même stimulus chez les personnes est individuelle, par conséquent, il peut être difficile de déterminer la cause de la rhinite sans l'aide d'un spécialiste et de prescrire un traitement adéquat. Un traitement inapproprié de la rhinite peut entraîner un certain nombre de complications.

Il existe de nombreuses classifications de la rhinite, mais en général, la rhinite peut être divisée en aiguë, chronique et vasomotrice.

Rhinite aiguë se développe sous l'influence de virus, d'infections ou de champignons. Il convient de noter que presque tous les jours une personne est exposée à des micro-organismes pathologiques, mais dans la plupart des cas, l'immunité générale et locale la protège des maladies.

Cette forme se produit dans le contexte d'une hypothermie et d'une diminution de l'immunité générale ou locale, par exemple en automne ou au printemps froid, lorsque de nombreuses personnes souffrent d'un manque de vitamines. Une personne dotée de forces de protection adéquates est capable de résister à l'influence des virus et des infections.

En outre, la rhinite allergique, qui survient en réaction à un allergène, est également appelée rhinite aiguë. Il peut apparaître à certaines périodes de l'année, par exemple, lors de la floraison de certaines fleurs (voir allergie à la floraison), et également uniquement lorsqu'il y a un allergène dans l'air, ce qui indique une allergie constante.

Rhinite chronique est une inflammation persistante et souvent exacerbée de la muqueuse nasale. Elle peut survenir à la suite d'une rhinite aiguë non traitée, comme une complication d'une maladie ou d'une blessure primaire, et également en raison d'une exposition constante à des facteurs environnementaux défavorables, par exemple, l'air poussiéreux et sec..

Parfois, la rhinite n'est pas associée à une maladie infectieuse ou à une allergie. Une personne peut souffrir d'un nez qui coule persistant en raison de la courbure de la cloison nasale, des polypes formés, des épines et des crêtes. Dans ce cas, il existe une rhinite dite vasomotrice..

De plus, il se produit également en réponse du corps à un changement du tonus de la paroi vasculaire, ce qui est typique de certaines maladies (dystonie végétative-vasculaire, hypotension, etc.).

Symptômes de la rhinite

Les symptômes cliniques de la rhinite chez l'adulte dépendent principalement de son type, ainsi que de l'état de santé humaine. La rhinite aiguë se manifeste en plusieurs étapes, chacune avec ses propres symptômes:

Pour première étape la rhinite est caractérisée par une irritation de la muqueuse nasale, qui se traduit par une sensation de brûlure et des démangeaisons. Une personne commence souvent à éternuer, un larmoiement apparaît souvent. La rhinite aiguë étant toujours associée à une maladie sous-jacente de nature infectieuse ou virale, s'ajoutent les symptômes de la maladie primaire, par exemple maux de tête, fièvre, faiblesse, douleurs musculaires, toux. À mesure que la maladie progresse, une sensation de brûlure dans le nez se transforme en congestion nasale. Un nez qui coule apparaît, ce qui est caractéristique du deuxième stade de la rhinite.

Deuxième étape La rhinite aiguë est une étape de décharge au cours de laquelle une personne souffre d'un écoulement abondant de la muqueuse nasale en raison de son inflammation. L'écoulement a une consistance aqueuse, ce qui nécessite un nettoyage constant du nez. Cependant, la congestion nasale à ce stade est toujours présente. Dans la plupart des cas, des sons nasaux apparaissent, une personne parle comme "dans le nez" et l'odorat diminue.

Lorsque l'écoulement devient mucopurulent, nous pouvons alors parler de la transition de la rhinite à troisième étape développement. La personne commence généralement à se sentir mieux, mais les symptômes généraux de la rhinite persistent. Le troisième stade de la rhinite est caractérisé par le fait que l'écoulement nasal devient plus épais, d'aspect jaune ou vert. La production de sécrétions diminue, la congestion nasale s'affaiblit ou disparaît complètement, mais le nez qui coule reste. Il faut plusieurs jours pour récupérer plus tard.

La forme chronique de rhinite se caractérise par une congestion nasale constante, ce qui rend la respiration difficile pour une personne, un écoulement abondant du nez d'une consistance aqueuse ou épaisse, une diminution de l'odeur, parfois des croûtes sèches formées à partir de sécrétions muqueuses apparaissent. La rhinite chronique étant une maladie permanente, des symptômes supplémentaires peuvent commencer à tourmenter une personne.

Par exemple, il peut apparaître: des maux de tête chroniques qui surviennent avec une exacerbation de la rhinite, une toux due à une irritation de la gorge, un mal de gorge, une otite moyenne, une conjonctivite, une température sous-durale, etc..

Les symptômes de la rhinite allergique comprennent la congestion nasale et un écoulement nasal abondant et aqueux. Un larmoiement et une conjonctivite se développent parfois. Malgré le nombre de symptômes, une personne atteinte de rhinite allergique se porte généralement bien. Les symptômes disparaissent toujours lorsque la saison des allergies commence.

La rhinite vasomotrice est marquée par une congestion nasale alternée, ce qui est particulièrement perceptible lorsqu'une personne est en décubitus dorsal. Les crises de rhinite vasomotrice surviennent dans la plupart des cas le matin et se caractérisent par une sensation de brûlure et des démangeaisons dans le nez, ainsi qu'un écoulement abondant.

Traitement de la rhinite

Chez l'adulte, chaque type de rhinite nécessite un traitement rapide et adéquat, ce qui réduira au minimum le risque de complications. Il existe différents schémas thérapeutiques pour la rhinite, qui sont utilisés en fonction de la forme de la maladie..

La rhinite aiguë est traitée en conjonction avec la maladie sous-jacente. Des procédures de rinçage nasopharyngé sont présentées, ce qui réduit la quantité de mucus sécrétée. Pour faciliter la respiration, des médicaments vasoconstricteurs sont prescrits, dont l'utilisation doit être surveillée par un médecin, car ils créent souvent une dépendance. Un traitement antibiotique est rarement prescrit, uniquement en cas de rhinite bactérienne aiguë.

La rhinite chronique nécessite un traitement plus approfondi. Selon la forme de la maladie, un traitement différent est prescrit. Dans la plupart des cas, un lavage du nasopharynx est nécessaire, l'utilisation de médicaments vasoconstricteurs, d'antiseptiques, de pommades émollientes et d'huiles pour muqueuses sèches. Dans les cas graves de rhinite chronique, lorsqu'une personne est complètement incapable de respirer par le nez, un traitement chirurgical est indiqué, ce qui facilite la respiration nasale en retirant le cornet inférieur.

Le traitement de la rhinite allergique est réduit à la prise d'antihistaminiques, ainsi qu'à l'utilisation de gouttes nasales vasoconstricteurs.

Pour la rhinite vasomotrice, le schéma thérapeutique standard est inefficace. Un traitement actif de la maladie initiale est nécessaire. Dans les cas graves, la chirurgie est indiquée..

Complications

Des complications de la rhinite se développent en cas de traitement inapproprié ou d'absence de celui-ci. L'inflammation se propage le plus souvent. Il "descend" vers le bas, affectant le larynx et les bronches. En conséquence, une angine de poitrine peut survenir, ainsi qu'une toux fréquente due à une irritation de la gorge. De plus, très souvent, en particulier chez les enfants atteints de rhinite aiguë, une otite moyenne se développe..

Les personnes atteintes de rhinite vasomotrice peuvent à peine respirer par le nez. Cela conduit au fait qu'ils respirent par la bouche, ce qui augmente le risque de maux de gorge, de laryngite ou de pharyngite.

La conjonctivite peut devenir une complication de la rhinite allergique et, par conséquent, d'autres lésions oculaires, allant jusqu'à la kératite, sont possibles. En outre, une dermatite allergique se produit parfois. Il convient de noter que toutes les complications ci-dessus peuvent être facilement évitées si un traitement adéquat est effectué à temps.

La prévention

La prévention de la rhinite comprend un ensemble de mesures pour vous protéger du rhume, qui dans la plupart des cas entraîne un écoulement nasal..

Ces événements comprennent:


  • durcissement, qui renforce les défenses de l'organisme;
  • des mesures préventives, qui comprennent des procédures qui renforcent l'immunité locale (lavage, physiothérapie);
  • engagement à un mode de vie sain;
  • éviter l'hypothermie du corps et l'influence d'autres facteurs négatifs pouvant contribuer au développement de la rhinite.
Avec la rhinite allergique, la prévention consiste en des actions humaines qui lui permettront d'éviter l'exposition à l'allergène. La composante émotionnelle de la vie d'une personne est également très importante..

Il est nécessaire, si possible, de minimiser les situations stressantes qui affectent négativement le système immunitaire, ou de prendre des mesures pour réduire considérablement l'impact du stress sur le corps humain.

Quel médecin contacter pour un traitement?

Si, après avoir lu l'article, vous supposez que vous présentez des symptômes caractéristiques de cette maladie, alors vous devriez demander l'avis d'un médecin ORL..

Rhinite: symptômes et traitement

La rhinite est une inflammation de la muqueuse des voies nasales. Cette maladie est connue de tous comme un rhume. Ceci est un terme collectif pour l'inflammation résultant de diverses raisons:

  • Infections, généralement virales (ARVI, ARI).
  • Réaction allergique à la pénétration de substances la provoquant dans la membrane muqueuse.
  • La rhinite vasomotrice est la conséquence d'une réponse perturbée et excessive à des stimuli habituels: air froid ou sec, poussière, minuscules gouttelettes de produits chimiques ménagers, etc..
  • Rhinite post-traumatique, qui survient à la suite de lésions de la membrane muqueuse par des facteurs traumatiques (coups, grattage).

La rhinite peut être:

  • aigu - commence brusquement, passe après la guérison ou l'élimination du facteur causal. C'est ainsi que la rhinite infectieuse et allergique survient le plus souvent..
  • chronique - dure des années, puis disparaît, donnant à nouveau une exacerbation. Ce cours est typique de la rhinite vasomotrice et traumatique..

Le mécanisme de formation d'un rhume

La réponse inflammatoire dans la rhinite aiguë passe par trois étapes.

  1. Le stade de l'irritation. C'est le tout début de la maladie, les premières heures où l'agent causal de l'infection ou de l'allergène, l'irritant, pénètre juste sur la membrane muqueuse. Cela provoque des rougeurs, un gonflement et une vasodilatation. C'est à ce moment qu'une personne ressent un nez sec, une irritation, des chatouilles. Les éternuements sont encore rares, il n'y a presque pas d'écoulement ou très peu. En raison du fait que la cavité nasale est anatomiquement reliée au canal lacrymal, l'irritation affecte la membrane muqueuse de l'œil, elle démange, aqueuse, une sensation de lourdeur y apparaît. À ce moment, la température peut augmenter, un malaise peut apparaître et la tête peut faire mal (souvent dans la partie frontale). Durée de la phase sèche de plusieurs heures à 2 jours.
  2. Stade humide de décharge séreuse. Les vaisseaux sont dilatés, du plasma s'en échappe, ce qui devient la base de la formation de sécrétions séreuses. La membrane muqueuse gonfle, s'épaissit, il y a une sensation de congestion nasale, il devient difficile de respirer. L'écoulement nasal s'intensifie, il coule littéralement dans un ruisseau - c'est ce qu'on appelle la rhinorrhée (littéralement, «coule du nez»). La teneur et la concentration d'irritants (en particulier de chlorure de sodium) dans le mucus augmentent, ce qui entraîne une irritation des ailes du nez, de la peau autour de l'entrée du nez et dans la zone de la lèvre supérieure. Les éternuements sont fréquents. En raison de l'œdème de la membrane muqueuse, la perception de l'odorat et du goût est altérée. L'état général est assez grave: fièvre, faiblesse, troubles du sommeil et de l'appétit. Cette étape dure de 3-4 jours (avec la nature infectieuse du rhume) à plusieurs semaines, voire mois (rhinite vasomotrice, allergique, traumatique).
  3. Le stade de l'écoulement mucopurulent. Dans le contexte du traitement et avec la rhinite infectieuse à la suite du travail du système immunitaire, l'inflammation diminue progressivement, les cellules qui se sont accumulées en grande quantité dans le mucus sont rejetées.

La sécrétion de mucus diminue, elle sèche et une décharge assez épaisse de couleur verdâtre ou jaune-verte apparaît. Peu à peu, le travail de la membrane muqueuse se normalise, diminue, puis la rhinorrhée disparaît, la respiration et l'odorat sont rétablis. L'état de santé s'améliore, les phénomènes d'intoxication disparaissent. Cette étape dure de 4-5 jours à plusieurs semaines..

Causes de la rhinite

La rhinite infectieuse survient lorsque des agents infectieux sont introduits dans la muqueuse nasale. Leur activité vitale provoque une inflammation, qui se manifeste par des symptômes locaux (démangeaisons, écoulement nasal, éternuements, etc.) et généraux - maux de tête, fièvre, c'est-à-dire symptômes d'intoxication.

La rhinite allergique est une réponse immunitaire excessive lorsque les allergènes pénètrent dans la muqueuse nasale. Il s'agit de la soi-disant «allergie respiratoire», c'est-à-dire qui se produit dans le système respiratoire. Le système immunitaire reconnaît les allergènes, et comme ce sont des "étrangers" pour cela, il envoie des cellules au lieu de rencontre avec l'étranger, qui le détruisent. Ce processus s'accompagne de la libération d'histamine. Il dilate les capillaires, sous son influence, la membrane muqueuse gonfle, la production de mucus augmente. Tout cela se manifeste par des symptômes de rhinite..

La rhinite chronique se forme soit comme une complication aiguë - par exemple, avec une rhinite répétée fréquente, ou avec une mauvaise utilisation des gouttes d'un rhume - plus longtemps que les jours indiqués dans les instructions ou une instillation trop fréquente, une forme atrophique de rhinite chronique peut également se développer. Une personne devient littéralement accro aux gouttes: elle est obligée de les enterrer très souvent, sinon la rhinorrhée sera abondante et l'odorat disparaîtra pratiquement.

La rhinite après des blessures est associée à des troubles de la membrane muqueuse et des vaisseaux sanguins, ainsi qu'à une hypertrophie - prolifération de la membrane muqueuse, formation de polypes. La raison de ces changements est une violation de la forme anatomique du nez et des voies nasales, des changements au niveau de la physiologie.

Symptômes et plaintes pour différents types de rhinite

Les symptômes de la rhinite infectieuse aiguë sont familiers à beaucoup:

  • Malaise, faiblesse, fatigue accrue.
  • Augmentation de la température corporelle. Avec la grippe, elle peut augmenter fortement, rapidement, pratiquement dès les premières heures après l'infection. Avec d'autres types de SRAS, la fièvre peut être légère.
  • Mal de crâne.
  • Éternuements. En règle générale, les éternuements surviennent plus souvent au début de la maladie qu'au stade de l'apaisement de la rhinite..
  • Rhinorrhée. Selon le stade de la maladie, la gravité de l'inflammation, le mucus du nez peut être libéré de manière modérée ou très abondante..
  • Dans la période aiguë, respirer par le nez est presque impossible, la personne respire par la bouche. Pour cette raison, il y a un manque d'oxygène, qui peut se manifester par une somnolence, une fatigue rapide. En raison du dessèchement de la membrane muqueuse, vous avez souvent soif.
  • Irritation de la membrane muqueuse des yeux, démangeaisons, rougeurs.
  • Sensation de congestion nasale, parfois bilatérale, mais plus souvent d'un côté. La congestion est particulièrement perceptible en position couchée. En position couchée, il pose les deux voies nasales, en position latérale - du côté sur lequel la personne se trouve. Parfois, le degré de congestion est si prononcé que les gens le décrivent «comme s'il était obstrué par du ciment»..
  • Congestion de l'oreille, souvent accompagnée d'une perte auditive temporaire. Cela est dû au fait que la membrane muqueuse de la trompe d'Eustache, qui relie le pharynx et l'oreille, gonfle également avec le rhume. En raison du rétrécissement du passage, il se remplit de mucus et de congestion.
  • Douleur dans la région des sinus due au gonflement de leurs muqueuses.
  • Diminution de l'odorat et du goût. Dans la rhinite infectieuse aiguë, il est moins fréquent que dans les autres types de rhinite, passe rapidement.

Symptômes de la rhinite allergique

  • Écoulement nasal abondant.
  • Éternuements, généralement le matin ou le soir. Parfois, cela se manifeste comme un semblant d'attaque: une personne éternue plusieurs fois de suite, puis il y a une courte pause et une autre attaque d'éternuements. Après 2 à 5 épisodes de ce type, l'attaque s'arrête.
  • Démangeaisons prononcées dans le nez. Parfois, il descend au nasopharynx. Il y en a un très intéressant qui a été remarqué pour la première fois par les pédiatres: afin de réduire la gravité des démangeaisons, les personnes atteintes de rhinite allergique courent plusieurs fois avec l'intérieur de leur paume le long du bout du nez de bas en haut. Pour cette raison, le bout du nez semble enflammé, il peut y avoir des éraflures ou des rayures dessus et un pli transversal apparaît sur l'arête du nez. Ce symptôme a été appelé «salut allergique», et ce mouvement aide en fait à réduire quelque peu l'intensité des démangeaisons..
  • Congestion nasale sévère, souvent des deux côtés.
  • Respiration nasale bruyante, aspirée et reniflante.
  • Respiration buccale.
  • Changer le ton de la voix.
  • Essoufflement lorsque vous parlez en déplacement ou à un rythme rapide.
  • Tousser.
  • Détérioration de l'odorat (plus fréquente en cas de rhinite allergique prolongée sans traitement adéquat).
  • Sensation "d'eau" dans les oreilles, en particulier lors de la déglutition.
  • Diminution de la qualité du sommeil.

Rhinite vasomotrice: symptômes

  • Écoulement abondant de mucus. De plus, il commence immédiatement après l'exposition à un facteur irritant..
  • Éternuements fréquents, survenant également soudainement.
  • Remplissage alterné du nez d'un côté à l'autre.
  • Irritation du nasopharynx et toux due au mucus abondant.
  • Il peut y avoir un mal de tête.
  • Diminution de l'odorat, généralement au milieu d'une rhinorrhée.

La rhinite traumatique s'accompagne de symptômes similaires à ceux de la vasomotrice. Parfois, une douleur sur le site de la blessure leur est ajoutée - constante ou périodique. Cependant, s'il s'agit d'un trouble à long terme de l'anatomie du nez ou des voies respiratoires, tel qu'une déviation congénitale de la cloison nasale, il n'y a pas de douleur.

Rhinite aiguë et chronique: traitement

Avec les principales plaintes d'un nez qui coule, les patients se tournent vers un thérapeute. De plus, en fonction du diagnostic, ils sont référés à un oto-rhino-laryngologiste, un allergologue ou poursuivent le traitement avec un thérapeute, et un chirurgien ORL s'occupe du traitement de la rhinite post-traumatique. Le diagnostic de la rhinite, en règle générale, n'est pas difficile et vous permet d'établir les causes du rhume avec une précision suffisamment élevée. En fonction de l'étiologie, c'est-à-dire des raisons du développement de la rhinite, un traitement est prescrit.

L'état de santé avec la rhinite ne souffre pas beaucoup, mais s'il s'accompagne de symptômes d'intoxication, de fièvre élevée, il vaut mieux ne pas être héroïque, mais prendre un congé de maladie, pour réduire le stress physique et psycho-émotionnel.

La pièce doit être souvent ventilée et humidifiée: en raison d'un nez qui coule, une personne n'a pas assez d'oxygène et en raison d'une faible humidité, la membrane muqueuse sèche et la rhinite s'intensifie.

Un lavage nasal peut être recommandé. Vous ne devez pas utiliser les méthodes de la médecine traditionnelle pour cela: une mauvaise méthode d'absorption de l'eau par le nez peut entraîner une otite moyenne sévère, beaucoup plus difficile à traiter qu'un nez qui coule. Les pharmacies vendent des irrigateurs nasaux, des pulvérisations d'eau de mer ou de solution saline, et elles éliminent parfaitement la membrane muqueuse des germes et des cellules mortes.

Pour la congestion nasale, des gouttes vasoconstricteurs et des sprays nasaux (décongestionnants) peuvent être utilisés. Ils régulent le tonus des vaisseaux sanguins, ce qui réduit la gravité de l'œdème, facilite la respiration nasale. L'un des décongestionnants nasaux recommandés en pratique clinique est Xymelin Eco. Son ingrédient actif, la xylométazoline, a longtemps fait ses preuves pour son efficacité et sa sécurité lorsqu'il est utilisé correctement. L'un des avantages du spray Xymelin Eco est la durée d'action, jusqu'à 12 heures. Cela vous permet d'utiliser le médicament 1 à 2 fois par jour ou uniquement pendant le sommeil. Et comme les autres médicaments vasoconstricteurs nasaux, vous pouvez utiliser des gouttes ou un spray pour le traitement de la rhinite Xymelin pendant pas plus de 10 jours consécutifs pour les adultes.

Pour la rhinite allergique, des médicaments contre la rhinite avec des corticostéroïdes et / ou des antihistaminiques peuvent être prescrits. Avec la rhinite chronique, non seulement un traitement médicamenteux est effectué, mais des mesures sont également prises pour limiter le contact avec des substances irritantes. Les blessures nasales sont corrigées chirurgicalement: parfois un nez ou un septum en plastique est le seul moyen de se débarrasser d'un nez qui coule.

La rhinite vasomotrice, les symptômes et le traitement chez les adultes de cette forme est un processus assez long. Son traitement est difficile et prend du temps, et sa formation est associée à une mauvaise utilisation des décongestionnants. Vous devez abandonner les gouttes et endurer la congestion nasale et l'écoulement nasal sans fin, cela provoque certaines difficultés psychosociales. Prescrire des gouttes avec corticostéroïdes, et dans les cas avancés, la rhinite ne peut être guérie que chirurgicalement: excision de la muqueuse par ultrasons ou laser, ou vasotomie (dissection des connexions vasculaires entre la membrane muqueuse et le périoste des cornets).

Les procédures physiothérapeutiques peuvent être utilisées selon les directives d'un médecin: inhalations, y compris les plantes médicinales, UHF, courants diathermiques.

Prévention de la rhinite (nez qui coule)

Il n'y a pas de prophylaxie spécifique pour la rhinite. Pour augmenter la résistance du corps aux maladies infectieuses, vous pouvez appliquer un durcissement, faire du sport. Et comment se débarrasser de la rhinite allergique? Cela peut nécessiter non seulement un traitement, mais le respect du régime anti-allergique à la maison, au travail (ne pas utiliser de produits chimiques ménagers, enlever les tapis et les textiles, ne pas avoir d'animaux, partir pendant la floraison des plantes allergènes, etc.).

Lors d'épidémies d'infections virales respiratoires aiguës, l'irrigation de la muqueuse nasale avec des gouttes ou des sprays hydratants peut être utilisée comme prophylaxie. Ils normalisent le travail de la membrane muqueuse, éliminent les micro-organismes et les particules de poussière qui y sont tombés.

3-4 irrigations suffisent pendant la journée de travail et après le retour à la maison.

Il existe des contre-indications. Vous devez consulter un spécialiste.

Rhinite vasomotrice: symptômes et traitement

La rhinite vasomotrice est un processus inflammatoire de la muqueuse nasale. Dans un état sain, les vaisseaux sont capables de contrôler le volume d'air, en modifiant leur taille en se remplissant de sang. Lorsque des bactéries, virus, microbes, allergènes et autres corps étrangers pénètrent dans le corps de l'extérieur, les tissus des coquilles augmentent et, par conséquent, le rétrécissement de la cavité nasale. De plus, une augmentation de l'excitabilité des parties périphériques du système nerveux autonome (SNA) conduit à une réaction œdémateuse sécrétoire..

La rhinite vasomotrice survient chez des personnes d'âges différents. Plus de 10% des habitants des mégapoles en souffrent. Un tiers des patients avec une fréquence régulière ressentent des signes prononcés de la maladie. L'âge moyen des patients est de 35 à 45 ans. Selon les statistiques, les femmes sont deux fois plus susceptibles que les hommes d'avoir une rhinite vasomotrice. Le traitement doit être administré après le diagnostic. En raison du fait que la maladie se développe lentement, il n'y a généralement pas de précipitation pour éliminer ses symptômes. En conséquence, cela commence à progresser, des complications apparaissent..

Formes de la maladie

La rhinite vasomotrice est de deux types: allergique et neurovégétative.

Rhinite allergique

La rhinite allergique est un dysfonctionnement de la circulation sanguine qui se produit sous l'influence d'allergènes, ainsi que d'autres facteurs irritants.

Au moment où ils pénètrent dans le corps, une réaction allergique commence, qui est spécifique et non spécifique. Une réaction spécifique comporte trois étapes:

  • immunologique (production d'anticorps),
  • émergence de médiateurs,
  • physiopathologique (processus inflammatoire).

La symptomatologie d'une réaction non spécifique est due à un contact étroit avec l'allergène.

La maladie peut se manifester sous une forme saisonnière ou toute l'année. Dans le premier cas, la violation est de courte durée et ne nécessite pas de réponse rapide. Dans le second cas, le patient doit identifier le type d'allergène à l'aide de tests. Le traitement de la rhinite allergique vasomotrice implique l'utilisation d'antihistaminiques.

Rhinite de forme neurovégétative

La rhinite de la forme neurovégétative est un trouble observé en raison d'un mauvais remplissage de la cavité nasale avec du sang.

Il se développe généralement chez les personnes atteintes de maladies VNS ou sous l'influence de tels facteurs externes:

  • résines agressives,
  • poussière,
  • odeurs irritantes.

La saisonnalité dans ce cas n'a pas d'importance. Le principal symptôme est un nez qui coule, qui apparaît le matin et disparaît le soir. Les symptômes et le traitement de la rhinite vasomotrice neurovégétative sont établis par l'oto-rhino-laryngologiste et le neurologue.

Stades de la maladie

Au fur et à mesure que la rhinite vasomotrice progresse, elle passe par trois stades de développement:

  1. Première étape. Les symptômes ne sont pas prononcés, le nez s'encrasse en présence d'une odeur désagréable ou en cas de changements de température.
  2. Deuxième étape. L'inflammation de la membrane muqueuse commence, la personne s'inquiète des attaques de démangeaisons. Développement possible de polypes.
  3. Troisième étape. Le patient perd son odorat, un écoulement nasal commence, une sensation de mucus dans la gorge. Diminue l'immunité.

Les personnes à risque sont les personnes qui vivent dans des endroits à forte humidité climatique, qui sont sujettes à de mauvaises habitudes et à une exposition aux allergènes, ainsi que celles qui ont des niveaux d'hormones instables dans le corps..

Raisons de l'apparition

Les raisons qui contribuent au déséquilibre de la structure de la conque nasale inférieure peuvent être physiologiques, psychologiques, écologiques et pharmacologiques..

Facteurs externes:Facteurs internes:
  • des changements de température, un changement brusque de la pression atmosphérique et d'autres changements du temps;
  • maladies respiratoires virales;
  • l'action des aliments malsains;
  • les effets de la nicotine et de l'alcool;
  • utilisation à long terme de gouttes;
  • pollution de l'air par la fumée, le goudron;
  • inhalation d'odeurs désagréables;
  • utilisation de produits chimiques ménagers nocifs.
  • état mental instable;
  • forte activité physique;
  • problèmes de nature sexuelle;
  • perturbation hormonale dans le corps;
  • signes d'acromégalie, gigantisme;
  • reflux pathologique dans l'estomac;
  • déformation de la cloison nasale;
  • maladies des organes ORL;
  • obstruction des voies respiratoires;
  • pathologie thyroïdienne.

Les symptômes de la maladie peuvent apparaître pendant la période de changements corporels liés à l'âge (ménopause féminine, masculine), lors du port d'un enfant et de l'allaitement. En outre, des médicaments réguliers peuvent entraîner une rhinite:

  • antidépresseurs,
  • tranquillisants,
  • alpha-bloquants,
  • contraceptifs,
  • médicaments non stéroïdiens.

Chez un enfant, la rhinite peut être due à une poussée dentaire. Aussi, la raison peut résider dans des pathologies primaires: amygdalite, pharyngite, courbure du septum, etc..

Symptômes et signes

Le principal symptôme de la rhinite vasomotrice est une insuffisance respiratoire persistante. La congestion nasale se produit spontanément. Cela se produit généralement le matin et en position couchée. Les troubles respiratoires s'accompagnent d'éternuements, de larmoiements et de la libération de mucus clair de la cavité buccale. Si la maladie est accompagnée d'une infection bactérienne, la décharge devient jaune et verte. La température corporelle avec la rhinite vasomotrice n'augmente pas.

Le nez peut également devenir obstrué lorsque le patient change de région climatique ou est exposé à un effort physique excessif.

De plus, le tableau clinique comprend les principaux symptômes suivants:

  • crampes dans les tempes,
  • rougeur des globes oculaires,
  • lourdeur et gonflement de l'arête du nez,
  • libération incontrôlée de mucus et de salive,
  • diminution de la qualité de la perception des odeurs,
  • rougeur de la muqueuse nasale.

Parmi les symptômes secondaires:

  • diminution des performances,
  • se sentir faible,
  • état mental instable,
  • troubles nerveux,
  • perte d'appétit,
  • amertume dans la bouche,
  • diminution de l'immunité,
  • dyspnée,
  • transpiration excessive.

L'utilisation incontrôlée de gouttes pour la rhinite vasomotrice peut provoquer des épisodes inattendus de démangeaisons dans le nez. Une ventilation insuffisante des poumons entraîne une violation du processus de circulation sanguine et, par conséquent, une détérioration de l'apport d'oxygène au corps. Cela conduit à des troubles fonctionnels du SNA.

Diagnostique

Avant de commencer le traitement de la rhinite vasomotrice, vous devez diagnostiquer la maladie.

Les critères sur lesquels le médecin est guidé lors de l'entretien:Signes typiques de l'état du patient:
  • le fait qu'il y ait des signes de rhinite,
  • facteurs externes,
  • violations d'accompagnement,
  • durée de la maladie.
  • congestion nasale persistante,
  • gonflement des sinus,
  • éternuer,
  • manque d'odeur,
  • niveau de pollution atmosphérique,
  • l'effet des odeurs irritantes,
  • la présence d'une infection virale,
  • dystonie vasculaire végétative (VVD),
  • hypertension,
  • amygdalite,
  • pharyngite,
  • échec hormonal.

Le médecin évalue les données historiques au cours desquelles la cause et les antécédents du développement de la rhinite sont établis. À ce stade, la présence d'autres maladies de la cavité nasale doit être exclue..

Examen du patient

La détermination du tableau clinique implique un examen objectif du patient. Avant d'établir comment traiter la rhinite vasomotrice chronique, l'oto-rhino-laryngologiste doit établir si les événements suivants se produisent:

  • contraction difficile des parois pendant la respiration;
  • une augmentation de la taille des parois de la cavité nasale;
  • écoulement de caractère muqueux ou aqueux;
  • violation du bien-être humain (faiblesse, fatigue).

Si nécessaire, un allergologue et un neurologue sont impliqués dans le diagnostic. À ce stade, les symptômes du VSD sont révélés:

  • abaisser la tension artérielle,
  • sensation de froid dans les membres,
  • douleurs articulaires et musculaires,
  • transpiration élevée,
  • anxiété.

Après cela, des méthodes de recherche en laboratoire et clinique sont effectuées..

Rhinoscopie

Rhinoscopie - examen de la cavité nasale à l'aide d'instruments auxiliaires: entonnoirs pour enfants et miroirs pour adultes. Dans des conditions modernes, la procédure est effectuée à l'aide d'une caméra vidéo. Le résultat est affiché sur le moniteur, ce qui permet d'analyser la maladie en dynamique.

Lors de la rhinoscopie antérieure, le miroir est inséré dans le trou sur une profondeur d'un à deux centimètres, après quoi il s'ouvre dans les sections antérieures du sinus. Cela vous permet d'évaluer l'état de la partie antérieure du septum, ainsi que le passage nasal général..

La rhinoscopie moyenne consiste à insérer le spéculum sous la coque médiane. Le médecin peut voir le passage nasal moyen.

En rhinoscopie postérieure, un fibroscope est inséré à travers la cavité buccale jusqu'au pharynx. De cette manière, l'état de l'arrière de la coque peut être évalué. Pour éviter le réflexe nauséeux, un traitement anesthésique est effectué. Selon les résultats de la rhinoscopie, il est déterminé comment traiter la rhinite vasomotrice sans chirurgie.

Méthodes de recherche en laboratoire

Pour savoir comment guérir la rhinite vasomotrice, vous devez effectuer des diagnostics de laboratoire:

  1. Un test sanguin général et biochimique vous permet de voir le nombre d'éosinophiles.
  2. Tests d'allergie:
    • tests d'allergie cutanée - lorsque l'agent pathogène pénètre dans la peau, une réaction allergique se produit;
    • l'évaluation de l'immunoglobuline G pour l'agent pathogène implique une analyse en laboratoire du sérum sanguin à l'aide d'un comprimé spécial.
  3. L'immunogramme vous permet d'évaluer la qualité du système immunitaire.
  4. L'analyse de l'écoulement nasal d'ensemencement exclut l'ajout d'une infection supplémentaire (rhinite, sinusite).
  5. Une radiographie montre un changement de couleur des sinus maxillaires et la présence d'un processus de formation de polypes.

La liste des méthodes de diagnostic supplémentaires comprend un électrocardiogramme et un électroencéphalogramme.

Traitement

Le traitement des formes initiales et chroniques de rhinite vasomotrice n'est pas un processus facile.

La thérapie complexe comprend:

  • prendre des mesures pour se protéger contre l'infection,
  • normalisation du mode de vie et des loisirs,
  • correction du régime,
  • rejet des mauvaises habitudes,
  • traitement médical,
  • procédures de physiothérapie,
  • intervention chirurgicale.

Le complexe de mesures dépend de la forme de la maladie, de l'âge du patient, ainsi que de la présence d'autres troubles dans le corps. Le traitement de la rhinite vasomotrice est effectué à domicile ou à l'hôpital.

Thérapie médicamenteuse

Le but du traitement médicamenteux est d'éliminer les symptômes de la maladie tout en soulageant davantage l'état du patient. Pour cela, l'oto-rhino-laryngologiste peut prescrire:

  • Antihistaminiques des 2e et 3e générations. Ils éliminent les signes d'allergies, luttent contre les agents pathogènes du virus.
  • Médicaments qui contractent les vaisseaux sanguins. En raison de la taille réduite des vaisseaux, la respiration libre est rétablie.
  • Préparations à base d'hormones corticostéroïdes. Ils éliminent le processus inflammatoire, améliorent le système immunitaire.

De plus, des bloqueurs des récepteurs M-cholinergiques et des stabilisants de la membrane cellulaire sont prescrits. Nous vous recommandons de poser une question à votre médecin sur les gouttes que vous pouvez utiliser pour la rhinite vasomotrice.

Assurez-vous de rincer la cavité nasale avec une solution de sel marin. Assurez-vous que la température de la solution est comprise entre 35 et 40 ° C. Il est préférable de le préparer avant l'utilisation directe. La procédure est effectuée quotidiennement pendant 10 jours.

Le traitement de la rhinite vasomotrice peut être effectué à domicile. Sa durée est déterminée individuellement. Le médecin le détermine en fonction des caractéristiques de l'évolution de la maladie.

Préparations pour la rhinite vasomotrice

Le traitement de la rhinite vasomotrice avec des médicaments donne un résultat stable et durable. Des médicaments tels que "Sialor Reno" et "Sialor Aqua" sont très appréciés en raison de leurs avantages indéniables par rapport à d'autres médicaments..

«Sialor Reno»

«Sialor Rino» est un collyre nasal à effet vasoconstricteur. Indications pour leur utilisation:

  • rhinite vasomotrice,
  • maladies respiratoires aiguës,
  • restauration de la fonction de drainage en cas d'inflammation.

Le médicament est prescrit aux enfants et aux adultes.

Parmi les avantages du médicament "Sialor Reno":

  • moyen pratique d'utiliser,
  • effet instantané (en quelques minutes),
  • la possibilité d'une double utilisation par jour,
  • la présence de trois variations de dosage,
  • aucun risque de contamination croisée (contamination pendant la production),
  • emballage scellé (conteneurs en polymère).

La base de "Sialor Reno" est l'oxymétazoline - un alpha-adrénostimulant local. L'outil réduit le degré de gonflement des muqueuses des sinus, libère les voies respiratoires et allège également l'état du patient. Son effet commence après cinq minutes et dure jusqu'à 12 heures..

Sialor Aqua

Sialor Aqua est une solution isotonique à usage intranasal. Il est à base d'eau de mer purifiée, qui non seulement aide à maintenir l'hygiène nasale, mais combat également les signes de rhinite allergique vasomotrice.

Parmi les caractéristiques de Sialor Aqua:

  • composition de sel,
  • effet sûr sur le corps,
  • la possibilité d'utiliser à tout âge (même pour les enfants de moins d'un an),
  • forme de libération pratique et économique (ampoules en plastique).

Le médicament soutient la microflore normale de la membrane muqueuse, favorise la saturation du mucus avec des cellules de gobelet, a un effet anti-inflammatoire et antibactérien. L'utilisation régulière de la solution vous permet de stabiliser les processus de régénération et augmente également le niveau d'activité de l'épithélium face aux stimuli externes.

Les médicaments pour la rhinite vasomotrice doivent être pris selon les directives de votre médecin. L'automédication peut être lourde de conséquences désagréables..

Physiothérapie

La physiothérapie aidera à se débarrasser de la rhinite vasomotrice. Comment et pendant combien de temps le réaliser - il est nécessaire de discuter avec un spécialiste.

La physiothérapie comprend:

  • Traitement au laser. Le flux de lumière est dirigé vers la zone touchée du nez, ayant un effet bénéfique sur le système vasculaire.
  • Thérapie UHF. La procédure est effectuée en utilisant des fréquences élevées. Aide à réduire les poches et à stabiliser le flux sanguin.
  • Irradiation par ultrasons. Facilite l'état général du patient. Topique en cas d'écoulement nasal sévère et de gonflement.

Une physiothérapie régulière (tous les six mois) réduira la probabilité de développer la maladie à l'avenir.

Intervention chirurgicale

En cas d'échec du traitement conservateur, la rhinite vasomotrice est traitée par chirurgie. Il s’agit d’une mesure extrême à laquelle il faut recourir en cas de besoin urgent. Les patients en rémission y sont admis.

Indications de la chirurgie:

  • hyperplasie,
  • processus de polypose,
  • courbure du septum,
  • présence de pus et de crêtes.

Il existe plusieurs méthodes de traitement chirurgical. Le plus populaire d'entre eux est considéré comme la vasotomie - le processus de destruction des vaisseaux conjonctifs du périoste et de la membrane muqueuse, en raison duquel leur taille diminue. L'opération est réalisée avec des appareils radiochirurgicaux, moins souvent les médecins utilisent un scalpel. La septoplastie est utilisée s'il est nécessaire d'aligner la cloison nasale.

La coagulation Electroplasma vous permet d'obtenir l'effet à l'aide d'un coagulateur, désintégration par ultrasons - grâce aux ultrasons.

D'une manière ou d'une autre, chacune de ces méthodes vise la destruction des tissus pour réduire l'inflammation dans la rhinite vasomotrice. Le spray dans le nez et les autres médicaments en période postopératoire sont prescrits sur une base individuelle.

Prévention de la maladie

Afin de ne pas vous poser la question de savoir comment guérir la rhinite vasomotrice chronique à l'avenir, vous devez prendre des mesures pour la prévenir. Cela nécessite:

  • surveiller le niveau de pression artérielle;
  • n'utilisez pas de produits chimiques et cosmétiques nocifs;
  • éliminer les anomalies dans la structure de la cavité nasale;
  • éliminer l'obstruction des voies respiratoires;
  • réviser le régime alimentaire en faveur d'une alimentation saine;
  • enrichissez votre menu de minéraux, de vitamines A et E;
  • abandonner les mauvaises habitudes (alcool, tabac, drogues);
  • stabiliser l'état psycho-émotionnel;
  • faire une thérapie d'exercice modérée;
  • éviter l'infection par des maladies virales et respiratoires;
  • normaliser le système immunitaire.

Un examen médical régulier aide à prévenir le développement d'une rhinite vasomotrice allergique. Le traitement des symptômes doit être convenu avec un spécialiste..

finalement

L'augmentation de l'incidence de la rhinite vasomotrice n'est pas seulement un problème médical, mais aussi un problème social. Le patient devient handicapé, son activité physique diminue, la concentration de l'attention diminue, les indicateurs d'activité intellectuelle se détériorent.

Pour commencer le traitement de la rhinite vasomotrice, il est nécessaire d'établir ses symptômes à temps. Cela aidera à éviter les complications et à améliorer la qualité de vie..

Environ cinq à sept séances de thérapie conservatrice aident à rétablir la condition chez 85% des patients. Les 15% restants suivent un deuxième cours dans le mois suivant, après quoi ils ressentent une amélioration significative. Le traitement de la rhinite vasomotrice est effectué sous la stricte surveillance du médecin traitant.

Rhinite: symptômes et traitement chez l'adulte et l'enfant

La rhinite, qu'est-ce que c'est? La rhinite, ou écoulement nasal, est un gonflement de la muqueuse nasale résultant d'une infection ou de composants allergiques pénétrant dans sa cavité ou d'une hypothermie. Le plus souvent, il s'agit d'une maladie indépendante, mais dans certains cas, elle se développe comme un symptôme d'une autre maladie, telle que la rougeole, la grippe, une infection virale respiratoire aiguë.

En fonction de la cause de son apparition, la rhinite est divisée en plusieurs types:

  • infectieux: aigu, chronique, hypertrophique, catarrhale, atrophique, ozène (rhinite fétide);
  • vasomoteur (non infectieux): neurovégétatif, allergique.

Les raisons

Les raisons du développement de la maladie comprennent:

  • infection (virus ou bactéries) dans la muqueuse nasale;
  • troubles congénitaux de la structure des os nasaux;
  • courbure de la cloison nasale;
  • Syndrome de Kartagener (stagnation du mucus dans la cavité nasale à la suite d'un mauvais fonctionnement de l'épithélium cilié);
  • allergie;
  • l'utilisation de médicaments qui augmentent la pression artérielle;
  • utilisation à long terme de médicaments vasoconstricteurs;
  • végétations adénoïdes;
  • polypes de la muqueuse nasale;
  • corps étrangers pénétrant dans le nez;
  • violation du tonus vasculaire du nez;
  • amincissement de la muqueuse nasale à la suite du processus inflammatoire;
  • maladies auto-immunes (sclérodermie systémique, polyarthrite rhumatoïde, psoriasis, granulomatose de Wegener).

Les facteurs suivants influencent le développement de la maladie:

  • pollution de l'air par des substances toxiques ou de la poussière qui irritent la membrane muqueuse;
  • tabagisme actif ou passif;
  • changements soudains de la température de l'air;
  • néoplasmes dans le nez;
  • travailler avec des produits chimiques.

Symptômes de la rhinite

Dans un processus aigu, les deux cavités nasales sont affectées, le patient a une respiration altérée et d'autres manifestations cliniques se produisent, qui dépendent du stade de la maladie:

  1. Cela peut durer de plusieurs heures à deux jours. Un inconfort dans le nez se produit, le plus souvent - brûlure et sécheresse. Des symptômes généraux d'intoxication peuvent également être observés sous forme de faiblesse, de malaise et d'une légère augmentation de la température corporelle..
  2. Elle se caractérise par l'apparition de sécrétions séreuses abondantes de la cavité nasale. La congestion nasale devient maximale, la respiration nasale est absente. En raison du fait que la décharge irrite grandement la peau près du nez, une macération apparaît (la peau devient rouge, devient enflée, parfois des fissures, des douleurs surviennent).
  3. Il est observé 4 à 5 jours après le début de la maladie. La respiration nasale est rétablie et l'état du patient s'améliore. La couleur et la consistance de la décharge changent. Ils deviennent trouble et épais, peuvent acquérir une teinte jaunâtre ou verdâtre..

La durée de la maladie peut varier de 3 jours à 4 semaines. Parfois, la maladie devient chronique. Dans ce cas, une rhinite catarrhale chronique se développe..

Rhinite catarrhale

Cette maladie est caractérisée par les symptômes suivants:

  • violation de la respiration nasale, tandis que la congestion nasale augmente en position couchée, pose la moitié du nez qui se trouve en dessous;
  • écoulement muqueux du nez, dans certains cas avec un mélange de pus;
  • augmentation des symptômes de rhinite par le froid;
  • diminution de l'odorat;
  • la transition du processus inflammatoire vers la trompe d'Eustache, qui relie la cavité de l'oreille moyenne et du nez.

Rhinite hypertrophique

La principale différence entre la rhinite hypertrophique chronique et la rhinite catarrhale est l'absence de réaction de la muqueuse nasale aux gouttes vasoconstricteurs.

Afin de réduire le gonflement de la membrane muqueuse et de restaurer la respiration nasale, les vasoconstricteurs sont utilisés sous forme de gouttes ou de sprays à base de naphazoline, oxymétazoline, phényléphrine ou xylométazoline.

La maladie se manifeste sous la forme des symptômes suivants:

  • violation de la respiration nasale, elle n'est rétablie ni avec l'utilisation de gouttes vasoconstricteurs, ni en position horizontale;
  • changement du timbre de la voix et apparition de la nasalité;
  • écoulement de mucus mélangé avec du pus;
  • yeux larmoyants ou oreilles bouchées (dans certains cas).

Rhinite atrophique chronique

La maladie se manifeste sous la forme de symptômes tels que:

  • nez sec et croûtes;
  • difficulté à respirer par le nez;
  • démangeaisons, à cause desquelles les patients endommagent souvent la membrane muqueuse, entraînant des ulcères et des saignements;
  • une odeur désagréable de la cavité nasale, qui n'est pas perçue par le patient lui-même, mais est clairement entendue par les autres (dans les cas graves).

Rhinite vasomotrice

Ce type de maladie est caractérisé par les symptômes suivants:

  • éternuements (souvent répétés);
  • écoulement aqueux abondant du nez;
  • démangeaisons et chatouillements dans le nez;
  • trouble respiratoire.

Dans le cas où la cause de la maladie est l'utilisation prolongée de gouttes vasoconstricteurs, une rhinite dite à ricochet apparaît. Dans ce cas, les symptômes de la maladie s'intensifient, le gonflement augmente et la sensibilité de la membrane muqueuse aux médicaments vasoconstricteurs diminue. Le patient a une congestion nasale la nuit, il ne peut pas dormir sans l'utilisation de gouttes.

Si un nez qui coule se développe à la suite de la pénétration de corps étrangers dans le nez, du liquide est libéré d'une seule narine.

Traitement

Le diagnostic est établi par un oto-rhino-laryngologiste (ORL) après une anamnèse et une rhinoscopie. En fonction de la gravité des symptômes, il prescrit un traitement.

Avec un nez qui coule, il est important d'apprendre à bien nettoyer le nez afin d'éviter que du mucus ne pénètre dans la trompe d'Eustache et le développement d'une otite moyenne. Cela doit être fait avec soin, en pinçant une narine et en fermant la bouche, ce qui permet de réduire la pression dans la cavité nasale..

Afin de réduire le gonflement de la membrane muqueuse et de restaurer la respiration nasale, les vasoconstricteurs sont utilisés sous forme de gouttes ou de sprays à base de naphazoline, oxymétazoline, phényléphrine ou xylométazoline. L'action de ces fonds dure de 4 à 12 heures. La durée du traitement ne doit pas dépasser 7 jours, car ils deviennent rapidement addictifs.

Dans le traitement complexe de la maladie, les préparations sont utilisées sous forme de poudre ou de comprimés effervescents contenant des composants vasoconstricteurs (Fervex, Coldrex, Teraflu). Ils soulagent également les symptômes généraux tels que la température corporelle élevée, les frissons..

Si la cause du rhume est une allergie, des antihistaminiques à base de cétirizine, de lévocétirizine et de loratadine sont utilisés pour le traitement. Ils sont pris une fois par jour. De plus, vous pouvez utiliser des médicaments sous forme de gouttes ou de sprays (Kromofarm, Kromoglin, Edem Rino).

Les croûtes et le mucus épaissi sont éliminés par rinçage avec des solutions salines. Après cette procédure, vous pouvez utiliser des gouttes vasoconstricteurs et, si nécessaire, des antibiotiques..

En présence d'une infection bactérienne, des antibiotiques locaux sont prescrits (Isofra, Polydex avec phényléphrine). Dans une forme sévère de la maladie, des agents antibactériens sont utilisés qui ont un effet systémique sur le corps..

Un nez qui coule au stade initial peut être guéri avec des remèdes populaires. Les bains de pieds chauds fonctionnent bien. Les membres sont immergés dans l'eau à une température d'environ 45 ° C. Vous pouvez y ajouter de la moutarde ou du sel de mer. La procédure est effectuée pendant 10 à 15 minutes. Ensuite, vous devez essuyer vos pieds, mettre des chaussettes en laine et aller au lit. Avant cela, vous pouvez boire du thé avec des framboises, des raisins de Corinthe ou du bouillon d'églantier.

L'inhalation d'huiles essentielles (eucalyptus, arbre à thé) peut soulager les symptômes de la rhinite. Ils peuvent être ajoutés à l'eau chaude et inhalés ou utilisés dans une lampe aromatique.

L'utilisation du baume vietnamien Golden Star, qui contient des huiles essentielles, est efficace. Il est utilisé pour l'inhalation, appliqué sur les ailes du nez ou frotté sur les orteils pour soulager les symptômes de la rhinite chez les adultes et les enfants.

Rhinite chez les enfants

La rhinite est souvent diagnostiquée chez les patients pédiatriques. Dans la plupart des cas, la cause de son développement est des maladies infectieuses qui se transmettent rapidement d'un enfant à l'autre dans les groupes d'enfants. De plus, un petit objet placé dans le nez peut provoquer la maladie..

Pour soigner un nez qui coule chez un enfant, il est nécessaire de maintenir une température confortable dans la maison (pas supérieure à 22 ° C) et une humidité de l'air optimale. Un air intérieur trop sec (surtout en hiver) irrite la muqueuse nasale. Par conséquent, vous devez utiliser des humidificateurs et ventiler régulièrement la pièce..

Les enfants de moins de 3 ans ne peuvent pas expulser le mucus seuls, par conséquent, pour nettoyer la cavité nasale, ils doivent utiliser des dispositifs spéciaux (seringues, aspirateurs).

Les croûtes et le mucus épaissi sont éliminés par rinçage avec des solutions salines. Après cette procédure, vous pouvez utiliser des gouttes vasoconstricteurs et, si nécessaire, des antibiotiques..

Pour le traitement de la rhinite chez les enfants, ainsi que chez les adultes, des gouttes à base d'oxymétazoline ou de xylométazoline sont utilisées. Il est possible d'utiliser des produits avec des ingrédients à base de plantes - Pinosol, Euphorbium compositum, Delufen, Sinupret, Asinis, Cinnabsin.

Les nouveau-nés souffrent également de congestion nasale. Dans la plupart des cas, il s'agit de la rhinite dite physiologique. Il peut se développer chez un enfant de la naissance à trois mois. Il se caractérise par un écoulement nasal aqueux légèrement mousseux et un léger grognement. En même temps, le bébé se sent bien, mange avec appétit et dort normalement. Il n'a pas d'œdème de la membrane muqueuse et sa température corporelle est normale.

Si la cause du rhume est une allergie, les antihistaminiques à base de cétirizine, la lévocétirizine, la loratadine sont utilisés pour le traitement.

Un tel nez qui coule ne nécessite pas de traitement spécial; il suffit de créer des conditions confortables pour le bébé, de normaliser la température de l'air et de le rendre suffisamment humide pour qu'aucune croûte ne se forme dans le nez. Certains pédiatres conseillent de se rincer le nez avec des solutions salines en cas de rhinite physiologique chez les nourrissons.

Complications possibles

Si vous ne commencez pas le traitement de la maladie à temps, des complications peuvent survenir:

  • processus inflammatoires dans les voies respiratoires supérieures et inférieures;
  • sinusite;
  • otite;
  • inflammation dans la région de l'oreille;
  • végétations adénoïdes.

Bien que l'écoulement nasal soit considéré comme une maladie mineure qui ne nécessite pas de traitement spécial, il peut entraîner des complications ou devenir chronique. Par conséquent, lorsque des symptômes apparaissent, un traitement doit être instauré. Si les signes de rhinite ne disparaissent pas en une semaine, vous devez consulter un oto-rhino-laryngologiste.

Vidéo

Nous proposons de visionner une vidéo sur le thème de l'article.

Formation: Université médicale d'État de Rostov, spécialité "Médecine générale".

Les informations sont généralisées et fournies à titre informatif uniquement. Au premier signe de maladie, consultez votre médecin. L'automédication est dangereuse pour la santé!

De nombreux médicaments étaient initialement commercialisés en tant que médicaments. L'héroïne, par exemple, était à l'origine commercialisée comme médicament contre la toux pour les enfants. Et la cocaïne était recommandée par les médecins comme anesthésie et comme moyen d'augmenter l'endurance..

La plupart des femmes peuvent tirer plus de plaisir de la contemplation de leur beau corps dans le miroir que du sexe. Alors, les femmes, luttez pour l'harmonie.

Si votre foie cessait de fonctionner, la mort surviendrait dans les 24 heures.

Pendant le fonctionnement, notre cerveau dépense une quantité d'énergie égale à une ampoule de 10 watts. Ainsi, l'image d'une ampoule au-dessus de votre tête au moment où une pensée intéressante surgit n'est pas si loin de la vérité..

Lorsque les amoureux s'embrassent, chacun d'eux perd 6,4 calories par minute, mais échange près de 300 types de bactéries différents..

Tomber d'un âne est plus susceptible de vous casser le cou que de tomber d'un cheval. N'essayez pas de réfuter cette affirmation..

Le premier vibrateur a été inventé au 19ème siècle. Il travaillait sur une machine à vapeur et était destiné à traiter l'hystérie féminine.

Le médicament contre la toux "Terpinkod" est l'un des meilleurs vendeurs, pas du tout à cause de ses propriétés médicinales.

La maladie la plus rare est la maladie de Kuru. Seuls les représentants de la tribu Four en Nouvelle-Guinée en sont malades. Le patient meurt de rire. On pense que la cause de la maladie est de manger le cerveau humain..

Plus de 500 millions de dollars par an sont dépensés en médicaments contre les allergies aux États-Unis seulement. Vous croyez toujours qu'un moyen de vaincre enfin les allergies sera trouvé.?

Sourire seulement deux fois par jour peut abaisser la tension artérielle et réduire le risque de crise cardiaque et d'accident vasculaire cérébral..

Les dentistes sont apparus relativement récemment. Au 19e siècle, arracher les mauvaises dents faisait partie des tâches d'un coiffeur ordinaire..

James Harrison, un résident australien de 74 ans, a fait un don de sang environ 1000 fois. Il a un groupe sanguin rare dont les anticorps aident les nouveau-nés atteints d'anémie sévère à survivre. Ainsi, l'Australien a sauvé environ deux millions d'enfants.

En plus des humains, une seule créature vivante sur la planète Terre souffre de prostatite: les chiens. Ce sont vraiment nos amis les plus fidèles.

Des millions de bactéries naissent, vivent et meurent dans notre intestin. Ils ne peuvent être vus qu'à un fort grossissement, mais s'ils étaient rassemblés, ils rentreraient dans une tasse à café ordinaire..

L'année a commencé et nous avons commencé à penser aux vacances d'été. Où aller? Que dois-je apporter avec moi? Ne devriez-vous pas vous mettre en forme pour la saison de baignade? Bien sûr, vous le faites. Même.

Catégories Populaires

Un Kyste Dans Le Nez

Perte De L'Odorat