loader

Principal

Scarlatine

Naphthyzin

Prix ​​dans les pharmacies en ligne:

La naphtyzine est un médicament vasoconstricteur, un agoniste alpha-adrénergique.

Forme de libération et composition

Naphthyzine est disponible sous les formes suivantes:

  • Gouttes nasales (5, 10 ou 15 ml dans des flacons en polyéthylène ou en verre, dans une boîte en carton 1 flacon);
  • Spray nasal (10 ml en flacon polyéthylène ou verre, en carton 1 flacon).

Ingrédient actif: nitrate de naphazoline - 0,5 mg ou 1 mg dans 1 ml de solution.

Composants auxiliaires: acide borique, eau purifiée.

Indications pour l'utilisation

  • Rhinite aiguë;
  • Eustachite aiguë;
  • Laryngite chronique et aiguë;
  • Hay coryza;
  • Œdème laryngé (allergique ou lié aux radiations);
  • Conjonctivite chronique;
  • Hyperémie des muqueuses après une chirurgie des voies respiratoires supérieures;
  • Troubles asthénopiques;
  • Conjonctivite d'origine bactérienne (en traitement complexe);
  • Facilitation de la rhinoscopie;
  • Arrêtez les saignements de nez;
  • Prolongation de l'action des anesthésiques locaux.

Contre-indications

  • Athérosclérose sévère;
  • Rhinite chronique;
  • Hypertension artérielle;
  • Maladies oculaires graves;
  • Hyperthyroïdie;
  • Diabète;
  • Enfants de moins d'un an;
  • Utilisation simultanée d'inhibiteurs de la monoamine oxydase, ainsi qu'une période allant jusqu'à deux semaines après la fin de leur prise;
  • Hypersensibilité à la naphazoline.

Mode d'administration et posologie

Dans la pratique oto-rhino-laryngologique, la naphtyzine est utilisée par voie intranasale.

Les patients adultes se voient prescrire une solution à 0,05-0,1%, 1 à 3 gouttes dans chaque passage nasal 3 à 4 fois par jour; enfants de 1 à 6 ans - 1 à 2 gouttes d'une solution à 0,05% 1 à 3 fois par jour; enfants et adolescents de 6 à 15 ans - 2 gouttes de solution à 0,05% 1 à 3 fois par jour.

En pratique ophtalmique, une solution à 0,05% est utilisée, instillant 1 à 2 gouttes de naphtyzine dans la cavité conjonctivale de 1 à 3 fois par jour.

À des fins de diagnostic, 3-4 gouttes du médicament sont instillées dans les voies nasales préalablement nettoyées ou un tampon imbibé d'une solution aqueuse à 0,05% est injecté et laissé pendant 1-2 minutes.

En cas d'œdème des cordes vocales, 1 à 2 ml du médicament sont administrés avec une seringue laryngée à petites doses; pour les saignements de nez, utilisez des tampons imbibés d'une solution à 0,05%.

Pour l'anesthésie de surface (en tant qu'adjuvant), 2 à 4 gouttes de solution de Naphthyzine à 0,1% sont mélangées à 1 ml d'anesthésique local.

Effets secondaires

Réactions indésirables locales: irritation des muqueuses et lors de l'utilisation de gouttes pendant plus d'une semaine - rhinite atrophique et œdème de la membrane muqueuse.

Réactions secondaires systémiques: nausées, maux de tête, tachycardie, hyperémie réactive, augmentation de la pression artérielle.

instructions spéciales

La naphtyzine peut avoir un effet résorbant.

La gravité de l'effet vasoconstricteur du médicament avec une utilisation prolongée diminue progressivement (ce que l'on appelle la tachyphylaxie), par conséquent, après 5 à 7 jours de traitement, il est recommandé de faire une pause de plusieurs jours..

Interactions médicamenteuses

La naphazoline allonge l'action des anesthésiques locaux, ralentissant leur absorption.

Termes et conditions de stockage

Conserver à une température de 10 à 25 ° C, à l'abri de la lumière. Ne congelez pas. Tenir hors de portée des enfants.

Durée de conservation - 3 ans.

Vous avez trouvé une erreur dans le texte? Sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée.

NAFTHIZINE

  • Pharmacocinétique
  • Indications pour l'utilisation
  • Mode d'application
  • Effets secondaires
  • Contre-indications
  • Grossesse
  • Interaction avec d'autres médicaments
  • Surdosage
  • Conditions de stockage
  • Formulaire de décharge
  • Composition
  • aditionellement

Le médicament Naphtizin est un médicament décongestionnant à usage topique dans les maladies de la cavité nasale.
La naphtyzine a un effet vasoconstricteur prononcé sur les vaisseaux périphériques en raison de son effet sur les récepteurs α-adrénergiques. Lorsqu'il est appliqué sur les muqueuses, il réduit l'œdème, l'hyperémie, l'exsudation, ce qui aide à faciliter la respiration nasale en cas de rhinite. La naphazoline favorise l'ouverture et l'expansion des canaux excréteurs des sinus paranasaux et des trompes d'Eustache, ce qui améliore l'écoulement des sécrétions et empêche les bactéries de se déposer.

Pharmacocinétique

Lorsqu'elle est appliquée localement, la naphazoline est complètement absorbée..
L'effet thérapeutique se produit dans les 5 minutes et dure 4-6 heures avec une administration intranasale.

Indications pour l'utilisation

Les gouttes de naftizine sont destinées au traitement de la rhinite aiguë.
La naphtyzine est utilisée comme adjuvant pour l'inflammation des sinus paranasaux et de l'oreille moyenne.
La naphtyzine est utilisée pour réduire le gonflement de la membrane muqueuse lors d'une intervention diagnostique.

Mode d'application

Enterrez la naphtyzine dans chaque passage nasal, en inclinant légèrement la tête en arrière et en l'inclinant vers la droite lorsqu'elle est instillée dans la narine gauche et vers la gauche - lorsqu'elle est instillée dans la narine droite.
À des fins médicinales. Adultes et enfants de plus de 15 ans - 1 à 3 gouttes de solution à 0,05% à 0,1% dans chaque passage nasal.
Les enfants de 3 à 6 ans appliquent une solution à 0,05% - 1-2 gouttes, les enfants de 6 à 15 ans - 2 gouttes dans chaque passage nasal.
Appliquer naftizin 3 fois par jour, mais pas plus souvent qu'après 4 heures.
Naphthyzin ne doit pas être utilisé pendant plus de 5 jours pour les adultes et plus de 3 jours pour les enfants..
Re-naftizin ne peut être utilisé qu'après quelques jours.
En cas de saignement de nez, utilisez des tampons humidifiés avec une solution à 0,05% du médicament.
À des fins de diagnostic. Après avoir nettoyé la cavité nasale, instiller 3-4 gouttes d'une solution à 0,05% -0,1% dans chaque passage nasal ou injecter un tampon imbibé d'une solution à 0,05% -0,1% pendant 1 à 2 minutes.
En cas d'œdème des cordes vocales, injectez 1 à 2 ml de médicament avec une seringue laryngée.
Enfants.
Les enfants de 3 à 15 ans peuvent utiliser Naphtizin 0,05%.
Les enfants de plus de 15 ans peuvent utiliser Naphtizin 0,1%.

Effets secondaires

Si les doses recommandées sont respectées, la naphtyzine est généralement bien tolérée. Dans des cas isolés, des effets secondaires surviennent.
Du système immunitaire: réactions allergiques, y compris l'œdème de Quincke.
Du système respiratoire, de la poitrine et des organes médiastinaux: brûlure et sécheresse de la muqueuse nasale. Il peut y avoir une sensation de congestion nasale sévère après la disparition du médicament.
Des effets secondaires systémiques sont observés, provoqués par une irritation des nerfs sympathiques et surviennent principalement après un surdosage du médicament:
du système nerveux: nervosité, maux de tête, tremblements;
de la part du système cardiovasculaire: tachycardie, palpitations, hypertension artérielle;
de la peau et du tissu sous-cutané: augmentation de la transpiration.
Une application de plus de 5 jours pour les adultes et de plus de 3 jours pour les enfants ou une utilisation très fréquente peut entraîner une dépendance au médicament, qui s'accompagne d'un gonflement de la muqueuse nasale après son utilisation.
Une utilisation prolongée peut entraîner un affaiblissement de l'activité ciliaire et des lésions irréversibles de la muqueuse nasale, une inflammation sèche de la muqueuse nasale.

Contre-indications

La naphtyzine est contre-indiquée en cas d'hypersensibilité aux composants du médicament; inflammation sèche de la muqueuse nasale.

Grossesse

L'utilisation du médicament Naphtizin n'est possible que selon les directives d'un médecin, qui déterminera le rapport avantages pour la mère / risque pour le fœtus (enfant). Il n'y a aucune information concernant la pénétration du nitrate de naphazoline à travers le placenta ou dans le lait maternel.

Interaction avec d'autres médicaments

L'utilisation de Naphthyzine simultanément avec des inhibiteurs de la MAO, des antidépresseurs tricycliques et de la maprotiline ou pendant plusieurs jours après leur annulation peut entraîner une augmentation de la pression artérielle..

Surdosage

Un surdosage ou une ingestion accidentelle du médicament Naphthyzinum peut se manifester par des symptômes d'action systémique du médicament: nervosité, transpiration excessive, maux de tête, tremblements, palpitations, tachycardie, hypertension. Une pâleur de la peau, une cyanose, de la fièvre, des nausées, des spasmes, une crise cardiaque, un arrêt cardiaque, un œdème pulmonaire, une détresse respiratoire, des troubles mentaux peuvent survenir. L'effet dépresseur sur le système nerveux central se manifeste par les symptômes suivants: diminution de la température corporelle, bradycardie, augmentation de la transpiration, somnolence, choc, apnée, coma.
En cas de surdosage accidentel, arrêtez d'utiliser le médicament et consultez immédiatement un médecin. Traitement symptomatique.
Le risque de surdosage augmente chez les enfants qui sont plus sensibles aux influences négatives que les adultes.

Conditions de stockage

Conserver dans son emballage d'origine à une température ne dépassant pas 25 ° C. Garder hors de la portée des enfants.
Après ouverture du flacon, la durée de conservation du médicament est de 28 jours.
N'utilisez pas le médicament après la date de péremption indiquée sur l'emballage.

Formulaire de décharge

Naphthyzin - gouttes nasales.
Conditionnement: 10 ml dans une bouteille en verre. 1 bouteille par paquet.

Composition

1 ml du médicament Naphtizine contient du nitrate de naphazoline 0,5 mg ou 1 mg.
Excipients: acide borique, eau purifiée.

Naphthyzin® (gouttes nasales, 0,1%)

Instructions

  • russe
  • қazaқsha

Nom commercial

Dénomination commune internationale

Forme posologique

Gouttes nasales 0,05 et 0,1% 10 ml

Composition

1 ml de solution contient

substance active - nitrate de naphazoline 0,5 mg (solution à 0,05%) ou 1 mg (solution à 0,1%)

excipients: acide borique, eau pour injection.

La description

Liquide transparent incolore ou légèrement jaunâtre

Groupe pharmacothérapeutique

Anticongestants et autres préparations topiques. Sympathomimétiques. Naphazoline.

Code ATX R01A A08.

Propriétés pharmacologiques

Pharmacocinétique

Lorsqu'elle est appliquée localement, la naphazoline est complètement absorbée..

L'effet thérapeutique se produit dans les 5 minutes et dure 4-6 heures avec une administration intranasale.

Pharmacodynamique

Naphthyzin® a un effet vasoconstricteur prononcé sur les vaisseaux périphériques en raison de son effet sur les récepteurs alpha-adrénergiques. Lorsqu'il est appliqué sur les muqueuses, il réduit l'œdème, l'hyperémie, l'exsudation, ce qui aide à faciliter la respiration nasale en cas de rhinite. La naphazoline favorise l'ouverture et l'expansion des canaux excréteurs des sinus paranasaux et des trompes d'Eustache, ce qui améliore l'écoulement des sécrétions et empêche le dépôt de bactéries.

Indications pour l'utilisation

inflammation des sinus paranasaux

pour réduire l'œdème lors des procédures diagnostiques et thérapeutiques.

Mode d'administration et posologie

Naphtizin® est instillé dans chaque passage nasal, inclinant légèrement la tête en arrière et l'inclinant vers la droite lorsqu'il est instillé dans la narine gauche et vers la gauche - lorsqu'il est instillé dans la narine droite.

À des fins médicinales. Adultes et enfants de plus de 15 ans - 1 à 3 gouttes d'une solution à 0,1% dans chaque passage nasal. Les enfants âgés de 2 à 6 ans utilisent une solution à 0,05% - 1 goutte, les enfants âgés de 6 à 15 ans - 2 gouttes dans chaque passage nasal.

Naphtizin® est utilisé 2 à 3 fois par jour, mais pas plus souvent qu'après 4 à 6 heures.

Naphtizin® ne doit pas être utilisé pendant plus d'une semaine pour les adultes et plus de 3 jours pour les enfants..

Naftizin® ne peut être réappliqué qu'après 7 à 14 jours.

En cas de saignement, utilisez des tampons humidifiés avec une solution à 0,05% du médicament.

À des fins de diagnostic, pour réduire l'œdème - après le nettoyage de la cavité nasale, 3-4 gouttes d'une solution à 0,05% sont instillées dans chaque passage nasal ou un tampon imbibé d'une solution à 0,05% est injecté pendant 1 à 2 minutes.

Effets secondaires

Actions locales du médicament:

sensation de brûlure et sécheresse dans la cavité nasale, hyperémie réactive; avec une utilisation prolongée - gonflement de la muqueuse nasale; réactions allergiques, extrêmement rarement - œdème de Quincke.

Peut créer une dépendance s'il est utilisé pendant plus d'une semaine.

Une utilisation à long terme peut provoquer une rhinite atrophique.

Action systémique du médicament:

du système nerveux: faiblesse, tremblements, nausées, maux de tête, irritabilité, transpiration excessive;

de la part du système cardiovasculaire: dans certains cas, chez les patients prédisposés - augmentation de la pression artérielle, tachycardie, arythmie

de la peau et de ses phanères: pâleur de la peau.

Ces effets secondaires surviennent principalement après un surdosage médicamenteux..

Contre-indications

hypersensibilité aux composants du médicament

inflammation sèche de la muqueuse nasale

enfants de moins de 2 ans pour une solution à 0,05%

enfants de moins de 15 ans pour une solution à 0,1%

ischémie cardiaque

utilisation simultanée d'inhibiteurs de MAO et une période allant jusqu'à 14 jours après la fin de leur utilisation

Interactions médicamenteuses

Naphthyzin® réduit l'activité thérapeutique des antihypertenseurs administrés par voie orale, ralentit l'absorption des anesthésiques.

En association avec des inhibiteurs de la MAO (nialamide, befol) et des antidépresseurs tricycliques ou pendant plusieurs jours après leur arrêt, il existe un risque de forte augmentation de la pression artérielle.

Les inhibiteurs non sélectifs du recaptage de la monoamine renforcent l'effet vasoconstricteur de Naphthyzin®.

instructions spéciales

L'utilisation à long terme du médicament peut entraîner une congestion nasale chronique et une atrophie muqueuse..

Le médicament doit être utilisé avec beaucoup de prudence chez les personnes atteintes de maladies graves du système cardiovasculaire, souffrant d'asthme bronchique. La prudence est nécessaire lors de l'utilisation concomitante d'anesthésiques qui augmentent la sensibilité myocardique aux sympathomimétiques (par exemple, halothane).

Application en pédiatrie

Naphtizin® 0,05% ne doit pas être utilisé chez les enfants de moins de 2 ans.

Les enfants âgés de 2 à 15 ans peuvent utiliser Naphtizin® 0,05%.

Application pendant la grossesse ou l'allaitement

L'utilisation du médicament pendant la grossesse et l'allaitement est possible si le bénéfice attendu justifie le risque potentiel pour la mère et l'enfant.

Caractéristiques de l'effet du médicament sur la capacité à conduire des véhicules et mécanismes potentiellement dangereux

Lorsqu'il est utilisé à des doses thérapeutiques, il n'affecte pas la capacité de conduire des véhicules et de travailler avec d'autres mécanismes.

Surdosage

Un surdosage ou une ingestion accidentelle du médicament peut se manifester par des symptômes d'action systémique du médicament: augmentation de la pression artérielle, tachycardie, maux de tête, tremblements, irritabilité, transpiration accrue, palpitations, troubles de la conscience. Peut survenir - cyanose, nausée, arrêt cardiaque, œdème pulmonaire, troubles mentaux, fièvre. L'effet dépresseur sur le système nerveux central se manifeste par les symptômes suivants: somnolence, bradycardie, diminution de la température corporelle, choc, apnée, coma.

En cas de surdosage accidentel, arrêtez d'utiliser le médicament et consultez immédiatement un médecin.

Formulaire de décharge et emballage

10 ml en flacons en polyéthylène, scellés avec des bouchons.

Les étiquettes sont collées sur des bouteilles - auto-adhésives.

1 bouteille, accompagnée des instructions à usage médical en l'état et en russe, est placée dans une boîte en carton.

Conditions de stockage

Conserver dans un endroit sombre à des températures de 15 ° C à 25 ° C.

Garder hors de la portée des enfants!

Période de stockage

Après ouverture du flacon, le médicament est utilisable pendant 28 jours.

N'utilisez pas le médicament après la date de péremption indiquée sur l'emballage..

Conditions de délivrance des pharmacies

Fabricant

PJSC "Farmak", Ukraine, 04080, Kiev, st. Frunze, 63 ans.

Titulaire de l'autorisation de mise sur le marché

PJSC "Farmak", Ukraine

Adresse de l'organisation qui accepte les réclamations des consommateurs sur la qualité des produits (biens) en République du Kazakhstan

République du Kazakhstan, 050009 Almaty, st. Abay 157, bureau 5

"Naphtizine": effets secondaires, indications et contre-indications

Qu'est-ce que la dépendance à la naphtyzine

La «naphtizine» a été inventée par les pharmaciens à une époque où la science n'avait pas encore pensé aux effets secondaires et à la dépendance aux drogues. Les chimistes modernes mettent davantage l'accent sur la recherche approfondie de nouveaux médicaments précisément en relation avec les conséquences de leur utilisation..

La dépendance à la naphtyzine dépasse tous ceux qui enfouissent trop souvent leur nez pendant la période de la maladie, habituant progressivement le corps à ce médicament apparemment inoffensif. Graduellement, les vaisseaux sont ajustés à la dose du médicament, sans laquelle ils ne peuvent plus se rétrécir d'eux-mêmes.

Un coût peu coûteux et un effet rapide ont fait de la «naphtizine» une panacée, elle peut être achetée en pharmacie sans prescription médicale. C'est le premier remède que toute connaissance vous conseillera pour ne pas penser et ne pas chercher des analogues plus chers, mais pas si nocifs. Un soulagement instantané et la capacité de respirer calmement par le nez sont dus à la composition du médicament, à base de naphazoline. Cet excellent composant vasoconstricteur et décongestionnant aide à faire face rapidement à une infection virale, car personne ne veut apporter les conséquences d'un rhume comme la trachéite et la sinusite..

Traitement et prévention de la dépendance à la naphtyzine

Afin de ne pas rencontrer de complications sous forme de dépendance aux gouttes, vous devez tout d'abord consulter un médecin pour un traitement qualifié et compétent de la rhinite chronique. Après avoir diagnostiqué et effectué les examens d'accompagnement nécessaires, l'oto-rhino-laryngologiste (ORL) sélectionnera une thérapie efficace pour un cas spécifique..

Pour surmonter la dépendance à la naphtyzine, une personne devra certainement renoncer à l'utilisation incontrôlée de sprays et de gouttes contenant de la naphtyzine. Pendant les premiers jours, l'état de santé sera très difficile. Au fil du temps, l'état de la membrane muqueuse commencera à s'améliorer et un soulagement viendra..

Si, dans le contexte de la prise de naphtyzine, une prolifération de la membrane muqueuse s'est produite, ce qui a provoqué des difficultés physiques à respirer, le médecin peut prescrire une ablation chirurgicale des corps caverneux.

L'opération est simple et se résume à ce qui suit: une sonde à ondes radio est insérée dans le nez, sous l'influence du rayonnement duquel se produit une cicatrisation du tissu vasculaire spongieux et une restauration presque instantanée de la respiration nasale est notée.

Pour éviter l'apparition de la dépendance à la naphtyzine, il suffit de suivre seulement 2 recommandations simples:

  • consulter un médecin en temps opportun;
  • ne pas utiliser de sprays et gouttes contenant de la naphtyzine, ou les utiliser strictement conformément aux dispositions du mode d'emploi, sans dépasser la posologie et la durée d'utilisation autorisée.

Répondez correctement aux changements indésirables de votre état, respectez les recommandations médicales!

Rendez-vous


La solution est souvent prescrite en pratique oto-rhino-laryngologique afin de réduire l'inflammation des voies nasales. Le plus souvent, ces gouttes sont recommandées aux patients atteints de pathologies:

  • rhinite d'origine allergique;
  • inflammation aiguë du larynx;
  • conjonctivite bactérienne;
  • exacerbation de la rhinite virale;
  • traitement combiné de la tubo-otite et de l'otite moyenne;
  • gonflement des surfaces muqueuses après une chirurgie du nez.

De plus, l'agent est utilisé dans la période préparatoire avant les procédures médicales, par exemple la rhinoscopie..

Quand et pourquoi la dépendance à la naphtyzine se développe

Dans la plupart des cas, la dépendance à la naphtyzine se développe lorsque les règles d'utilisation de la naphtyzine sont violées et son utilisation continue pendant plus de 5 à 7 jours. Il peut y avoir deux raisons dans ce cas:

  1. La tachyphylaxie se développe - une adaptation rapide du corps à l'action du médicament, ce qui entraîne une diminution de l'efficacité de la naphtyzine elle-même. Déjà après quelques doses du médicament, son effet à chaque instillation dure beaucoup moins et la restauration complète de la respiration nasale ne se produit pas. Le patient instille involontairement le médicament à des intervalles plus courts et en grandes quantités et s'habitue rapidement au fait que le médicament doit être instillé et sans cela, il est impossible d'aller à l'extérieur ou dans un lieu public. La dépendance se développe.
  2. Une rhinite médicamenteuse se développe. Avec lui, sous l'action du médicament, l'épithélium cilié de la muqueuse nasale s'atrophie et après la fin de l'action de Naphthyzin, le nez se bouche, même s'il n'y a pas d'autres raisons à cela. En termes simples, la naphtyzine elle-même provoque le développement de la rhinite chronique, et plus elle est utilisée longtemps, plus le nez gonfle après la fin de son action, plus le patient essaie de couler dans le nez. La rhinite d'origine médicamenteuse provoque un effet de rebond lors de la prise de naphtyzine, car après l'annulation du médicament, le fonctionnement de la muqueuse nasale et l'état du patient sont plus graves qu'avant la prise du médicament.

En règle générale, ces raisons se complètent: en raison de la tachyphylaxie, le patient commence à verser de la naphtyzine dans le nez de manière continue et souvent, cela conduit au développement d'une rhinite d'origine médicamenteuse, qui, à son tour, réduit l'efficacité de la naphtyzine en raison de l'incapacité de la membrane muqueuse à s'autoréguler son propre état. En conséquence, le patient se retrouve dans un cercle vicieux et atteint très rapidement le point où il instille le médicament dans le nez toutes les heures et demie et a peur de quitter la maison sans lui. Ce sont les premiers signes de dépendance à la naphtyzine..

Pour une personne sans dépendance, une telle bouteille suffit pour un an et demi, et une telle batterie est un signe clair d'une habitude incontrôlée.

La dépendance à la naphtyzine se développe à des moments différents, en fonction de la fréquence de prise du médicament, du développement d'une rhinite médicamenteuse et de la stabilité mentale du patient lui-même. La toxicomanie se développe le plus rapidement chez les adolescents et les jeunes hommes qui ont confiance en l'innocuité du produit et sont traités avec un certain dédain au mode d'emploi..

En règle générale, l'habitude d'instiller de la naphtyzine dans le nez à la moindre difficulté ou inconfort dans le nez se forme dans les 3-4 jours, la dépendance se développe le 7-8ème jour.

De plus, la toxicomanie se développe rapidement chez les toxicomanes qui utilisent la naphtyzine pour diluer l'héroïne. Ce mélange fournit une image hallucinogène plus prononcée lors de la prise de drogue, c'est pourquoi le toxicomane essaie de prendre le médicament en permanence. Une pharmacodépendance typique à la naphtyzine ne se développe pas dans ce cas, mais un attachement psychologique à celle-ci, similaire à celui des patients atteints de rhinite, est souvent observé.

C'est à partir de l'argot des toxicomanes que des phrases telles que «sortir de la naphtizine», «sortir de la dépendance à la naphtyzine», «sauter de la naphtyzine», «devenir accro à la naphtizine», «sortir de la dépendance» ont migré dans la vie de tous les jours. Cette terminologie n'est pas utilisée en médecine officielle..

Dans tous les cas, plus la naphtyzine est prise longtemps, plus il sera difficile à l'avenir de se sevrer de celle-ci et de restaurer le fonctionnement normal de la muqueuse nasale..

Instructions

En oto-rhino-laryngologie, le médicament est utilisé par voie intranasale. Le schéma posologique est déterminé par l'âge:

  1. Les adultes et les enfants à partir de quinze ans se voient prescrire trois fois par jour de une à trois gouttes ou un spray de spray (0,05-0,1%).
  2. Il est recommandé aux enfants de six à quinze ans d'utiliser des gouttes une à trois fois par jour, deux gouttes ou un spray de spray (0,05%).
  3. Il est recommandé aux bébés de un à six ans (pour les gouttes) et de deux à six ans (pour un spray) d'appliquer le médicament trois fois par jour, deux gouttes ou 1 irrigation par pulvérisation (0,05%).

Selon les instructions d'utilisation du médicament, il est connu que les enfants en spray à 0,05% peuvent être dilués avec de l'eau dans des proportions de un à un (jusqu'à 0,025%). Il n'est pas conseillé d'ajuster le schéma posologique..

La durée du traitement pour un rhume ne doit pas dépasser cinq à sept jours chez les patients adultes et trois jours chez les enfants. Pour le diagnostic, le médicament est utilisé après le nettoyage des voies nasales..

Trois à quatre gouttes doivent être versées dans chaque narine, ou une irrigation doit être effectuée. Vous pouvez également insérer un tampon imbibé d'une solution à 0,05% pendant quelques minutes.

Méthodes pour se débarrasser de la dépendance à la naphtyzine

Les patients qui sont emportés par ce médicament commencent très vite à se demander s'il est possible de se débarrasser de leur dépendance à la naphtyzine et comment le faire. La première chose à faire est de demander l'avis d'un médecin, car souvent le traitement de ce phénomène peut nécessiter une intervention chirurgicale.

Considérez les méthodes pour se débarrasser de la dépendance à la naphtyzine.

Médicament

Il consiste à remplacer le médicament par un analogue. Les médecins recommandent d'acheter des gouttes nasales, dont les principaux composants sont des huiles essentielles. Le représentant le plus éminent des fonds de ce groupe est Pinosol. Il contient des huiles de pin, d'eucalyptus, de menthe et d'autres composants végétaux.

Le pinosol est un médicament sûr qui ne provoque pas de dépendance et de dépendance. Il peut être utilisé par les enfants et les femmes enceintes. L'outil a des effets similaires à la naphtyzine, soulageant le gonflement de la membrane muqueuse de la cavité nasale, sans la dessécher..

Il est à noter qu'une transition brusque d'une goutte à l'autre ne donne souvent pas de résultat. Par conséquent, les experts recommandent de commencer à utiliser l'analogue progressivement: pendant plusieurs jours, il est nécessaire d'enterrer le pinosol dans une narine et dans la seconde - Naphtizine. De plus, ce dernier est progressivement remplacé par une préparation à base de plantes..

Pourquoi est-ce dangereux?

Beaucoup de gens achètent régulièrement de la naphtizine à la pharmacie, estimant que les «gouttes ordinaires» ne nuiront en rien à leur santé. Cependant, peu de gens ont pensé aux dangers de leur utilisation. Avec le développement de la dépendance à la naphtyzine, la probabilité de conséquences graves augmente..

Les principaux sont:

  • Développement de la rhinite chronique. Dans l'épaisseur de la membrane muqueuse tapissant le tissu nasal, les fibres du tissu conjonctif se développent progressivement, comprimant les vaisseaux sanguins. Dans les premiers stades, les gouttes nasales soulagent temporairement les difficultés respiratoires, mais plus tard, la naphtyzine peut devenir inefficace. Les processus hypertrophiques peuvent se propager, affectant le pharynx et les ouvertures des tubes auditifs. Cela se manifeste par une sensation de congestion dans les oreilles et une sensation de corps étranger dans la gorge. Par la suite, le risque de développer des pathologies des voies respiratoires inférieures, des sinus paranasaux et des organes du tube digestif augmente.
  • Diminution de la fonction de protection. L'utilisation fréquente de Naphthyzin sèche fortement la muqueuse nasale, réduisant le nombre de cils de l'épithélium cilié. Cela conduit à la perturbation de nombreuses fonctions importantes remplies par l'organe. L'air passant par les voies nasales n'est pas nettoyé des particules de poussière et n'est pas humidifié. La conséquence en est une augmentation de la probabilité de développer des maladies de la trachée, des bronches, des poumons.
  • Augmentation de la pression. La naphtyzine est un médicament qui a un effet vasoconstricteur prononcé en stimulant les récepteurs adrénergiques. Par conséquent, avec l'utilisation fréquente de telles gouttes nasales, la pression artérielle augmente. Cela menace le développement de pathologies du système cardiovasculaire et une augmentation de la probabilité d'accident vasculaire cérébral. Il est à noter que l'utilisation de Naphthyzin est contre-indiquée chez les patients souffrant d'hypertension..
  • Perturbation des vaisseaux sanguins. Au départ, le médicament perturbe la circulation sanguine dans la muqueuse nasale, puis le processus se propage aux vaisseaux du cerveau. Par conséquent, les personnes souffrant de dépendance à la naphtyzine se plaignent souvent de maux de tête sévères, de changements d'humeur, de troubles de l'attention.

À propos de la naphtyzine et de la dépendance aux gouttes nasales

Les oto-rhino-laryngologistes qualifiés conviennent que la naphtyzine (également vendue sous le nom commercial de Naphazoline) est l'un des médicaments les plus nocifs du groupe des gouttes nasales. Si le "traitement" avec cet agent est retardé de plus de 7 jours, des conséquences aggravantes surviennent sous la forme d'une dépendance à la naphtyzine, après l'apparition de laquelle, en règle générale, d'autres affections beaucoup plus graves doivent être traitées.

Sous l'influence du médicament en question, il y a un rétrécissement prononcé des vaisseaux sanguins dans le nez. À la fin de l'action à court terme du médicament, les vaisseaux se dilatent à nouveau. Ainsi, la congestion ne disparaît nulle part, mais ne fait qu'empirer. Pour soulager son état, une personne, au lieu de se référer à un spécialiste qualifié, instille une autre «dose». Selon ce mécanisme, la dépendance à la naphtyzine se développe..

Les caractéristiques sont les suivantes:

  • bourrage constant du nez;
  • sensation de manque d'air;
  • les troubles du sommeil;
  • maux de tête;
  • panique sans gouttes à portée de main.

Si le patient utilise des gouttes de naphtyzine de manière incontrôlable pendant une longue période, il a une vasodilatation dans le nez, accompagnée de la formation de ce que l'on appelle. corps caverneux dans la muqueuse. La membrane muqueuse gonfle à partir de cela, c'est pourquoi une congestion constante se fait sentir dans le nez..

Comment la dépendance apparaît

La dépendance survient en raison de la courte durée de l'action de la "naphtizine". Après avoir instillé un nez et ressenti un soulagement, le patient pense qu'il s'est débarrassé de l'infection, mais le nez qui coule ne disparaît pas si facilement. Lorsque l'effet du médicament cesse, vous devez y recourir encore et encore. Le moment le plus difficile pour survivre est la nuit, lorsque, en raison de la position basse de la tête, le gonflement de la muqueuse nasale augmente, obligeant à saisir de plus en plus souvent le flacon miraculeux..

L'utilisation fréquente de gouttes entraîne une atrophie du système vasculaire du nez, ce que l'on appelle une rhinite vasomotrice. Les vaisseaux sont habitués au médicament et sans lui, ils ne peuvent plus se rétrécir d'eux-mêmes. En l'absence de "Naphthyzin", le nez qui coule s'intensifie et la muqueuse nasale gonfle à nouveau. Même avec une utilisation à court terme, pas plus d'une semaine, vous devez vous sevrer progressivement de l'utilisation de gouttes. Que dire de la dépendance grave, qui prend parfois des mois et des années et nous oblige à recourir à des mesures radicales pour se débarrasser.

Restrictions supplémentaires

Selon les instructions d'utilisation du médicament, il est connu que la «naphtizine» sous forme de spray doit être utilisée avec une extrême prudence lorsque:

  1. Cardiopathie ischémique (lésion des muscles du cœur, causée par un manque ou un arrêt de la microcirculation myocardique).
  2. Angine de poitrine (une crise de douleur sévère dans le sternum, qui survient à la suite d'une insuffisance aiguë de l'apport sanguin au myocarde).
  3. Hyperplasie de la prostate (une condition qui résulte de l'élargissement de la prostate, conduisant à un blocage des voies urinaires inférieures).
  4. Phéochromocytome (une tumeur active des cellules chromaffines du système surrénalien du système surrénalien ou extra-surrénalien, qui produit une énorme quantité de catécholamines).

Le médicament peut-il être utilisé dans une «position intéressante»? La «naphtizine», quelle que soit sa forme posologique, ne peut être utilisée que dans les situations où les bienfaits possibles pour la santé de la mère sont supérieurs au risque pour le bébé ou le fœtus..

Conséquences possibles de la dépendance à la naphtyzine

Le principal symptôme de la dépendance aux médicaments contenant de la naphtyzine se résume au fait qu'une personne perd simplement la capacité d'exister normalement sans leur utilisation..

C'est pourquoi il est très important d'attraper le moment où l'utilisation des gouttes passe du stade de l'application pour un soulagement temporaire du bien-être à celui où l'instillation devient une obsession, et l'absence de «sauveteur» à portée de main plonge dans la panique.... Il n'est pas facile de refuser les gouttes et les sprays de naphtyzine - le corps y est habitué et a besoin de temps pour se réorganiser.

L'essentiel est d'endurer les premiers jours, puis cela deviendra plus facile.

Il n'est pas facile d'abandonner les gouttes et les sprays de naphtyzine - le corps y est habitué et doit avoir le temps de se réorganiser. L'essentiel est d'endurer les premiers jours, puis cela deviendra plus facile.

S'il n'est pas encore possible d'abandonner complètement la Naphthyzine, elle doit être enterrée le plus rarement possible, en cas d'urgence. Une option encore plus raisonnable et efficace consiste à consulter immédiatement un médecin afin de choisir une thérapie de substitution sûre..

Avec un abus prolongé de naphtyzine, des maladies graves se développent. Tout d'abord, une personne perd son odorat, elle a de graves dysfonctionnements respiratoires, jusqu'à la nécessité d'utiliser des méthodes de traitement chirurgical afin de rétablir une respiration nasale adéquate.

Avec la dépendance à la naphtyzine, non seulement le système respiratoire en souffre. Par exemple, les maux de tête persistants sont un symptôme caractéristique de l'état pathologique considéré. Souvent, il y a des cas où un patient se présente chez un neurologue pour se plaindre de migraines, et ce n'est qu'au cours de mesures de diagnostic qu'il s'avère que le problème réside précisément dans l'abus de gouttes.

C'est pourquoi, lors de la visite chez le médecin traitant, il doit être informé du traitement en cours afin que le spécialiste puisse avoir une image complète de la maladie..

Des complications peuvent également être ressenties après s'être débarrassée de la dépendance à la naphtyzine. Certains patients, ayant surmonté cela, commencent à paniquer et à utiliser tout type de sprays et de gouttes nasales. Vous ne pouvez vous débarrasser de la situation qui est survenue que par votre propre volonté et une attitude psychologique adéquate.

Ainsi, si vous craignez un nez qui coule, ne vous précipitez pas pour acheter de la naphtizine et, en général, abstenez-vous de l'automédication incontrôlée - consultez un médecin, il sélectionnera certainement une option thérapeutique efficace et sûre..

À propos du médicament Naphtizine

La naphtyzine est un médicament vasoconstricteur avec le mécanisme d'action suivant:

  1. sous l'influence de tout facteur, comme le rhume ou les allergies, il se produit un gonflement de la muqueuse nasale et un rétrécissement des voies nasales, ce qui rend la respiration difficile;
  2. la naphtyzine rétrécit les vaisseaux de la membrane muqueuse, ce qui élimine l'œdème et restaure la largeur normale des voies nasales - la respiration normale est rétablie.

La naphtyzine ne guérit pas l'écoulement nasal et ne tue pas les microbes, mais élimine uniquement l'œdème muqueux, ce qui conduit à l'expansion des voies nasales et à la normalisation de la respiration. Ce médicament est destiné uniquement à soulager le stade aigu du rhume (1-2 jours).

L'irresponsabilité des médecins qui n'informent pas les patients des dangers d'une utilisation prolongée de la naphtyzine est frappante. Disons "merci" aux fabricants qui n'indiquent que ce qui suit dans l'annotation:

Avec une utilisation prolongée, la sévérité de l'action vasoconstrictrice diminue progressivement et il est donc recommandé de faire une pause de plusieurs jours après 5 à 7 jours d'utilisation..

Cependant, dans l'annotation «accidentellement», ils ont oublié de mentionner que si vous ne faites pas de pause dans l'utilisation de la naphtyzine, vous ne pourrez plus respirer dans quelques semaines. Au début, sans cela, vous ne pourrez pas dormir, car en position couchée, les vaisseaux du nez se dilatent. Si vous goutte à goutte dans votre nez et plus loin, vous devrez bientôt transporter la bouteille partout, car le nez sera bloqué toutes les deux heures..

La tête commence à faire mal régulièrement, le sommeil s'aggrave, la faiblesse et la fatigue apparaissent, l'irritabilité.

Il est catégoriquement impossible d'utiliser des médicaments vasoconstricteurs pendant plus d'une semaine sans interruption! Il est recommandé de les appliquer pendant 3 jours consécutifs maximum..

Tout ce qui précède s'applique également aux analogues de la naphtyzine: "Adrianol", "Galazolin", "Sanorin", "Vibrocil".

Précautions

L'utilisation à long terme du médicament entraîne une atrophie muqueuse..

Après ouverture du flacon, sa durée de conservation est réduite à 28 jours, après quoi le reste du médicament doit être retiré. Lors de l'utilisation du médicament en ophtalmologie, la stérilité du flacon doit être observée, en évitant de toucher les yeux ou la peau.

Après instillation dans les yeux, la naphtyzine provoque une sensation de brûlure. En raison de l'expansion de la pupille, il y a une diminution temporaire de l'acuité visuelle, vous devez donc vous abstenir pendant un certain temps de faire un travail qui nécessite de la concentration.

Comment se débarrasser de la dépendance à la naphtyzine

Le principal conseil ici encore est de consulter un médecin..

J'ai lu beaucoup de critiques quand les gens le conseillaient et je m'en suis même débarrassé comme ça, juste par un effort de volonté, en endurant trois jours et en ne laissant rien couler dans le nez. Quelqu'un par hasard: laissé loin de chez soi, oubliant les bulles qui sauvent, quelqu'un le fait délibérément. Mais en fait, endurer, surtout le premier jour, est très difficile, je ne peux même pas imaginer comment cela est possible.

Mais il existe une vraie méthode douce que tout le monde peut appliquer chez soi. Soyez simplement patient, car c'est un long chemin, dans certains cas cela peut prendre plusieurs mois..

Donc le plan est.

Dépendance à la naphtyzine: traitement:

Nous exécutons tous les éléments simultanément!

  1. Nous abandonnons progressivement la naphtyzine en la diluant avec une solution saline (ou simplement de l'eau). Dans les cinq premiers jours, uniformément - par exemple, 5 cubes de naphtyzine et 5 cubes d'eau. Dans les cinq prochains jours - 4 cu. naftizin, 6 mètres cubes l'eau. Plus loin - 1 mètre cube. naftizin, 9 mètres cubes l'eau. Et la dernière étape est une eau.
  2. Enterrez la naphtyzine strictement uniquement dans une seule et même narine, par exemple à droite. À ce stade, la membrane muqueuse de gauche commencera progressivement à se rétablir..
  3. Si possible, goutte à goutte juste avant le coucher..
  4. Vous pouvez enterrer un analogue sûr dans l'autre narine, ce sera donc plus facile pour vous, mais vous ne pourrez pas y passer complètement tout de suite, les médecins disent que cela ne fonctionne pas.
  5. Prenez des antihistaminiques la nuit pour aider à soulager la congestion nasale..
  6. Dans les cas graves, des sprays hormonaux seront nécessaires: un à la fois - quatre injections dans chaque narine le matin et le soir.

Remèdes populaires

Je sais peu de choses sur les résultats positifs de l'utilisation des remèdes populaires, mais ils le sont toujours. Au moins en tant que traitement supplémentaire, ils ne seront pas superflus. Je les ai lus dans le journal "HLS".

Recette 1. Jus d'une feuille d'aloès, d'un comprimé de chloramphénicol et d'une diphenhydramine, broyés en poudre. Mélangez bien le tout et enterrez-le dans le nez au lieu de la naphtyzine.

Recette 2. Combinez un citron, roulé dans un hachoir à viande, avec une quantité égale de miel. Insister le jour, égoutter et enfouir dans le nez.

Je ne peux rien dire sur le citron, mais même avec du miel seul, mon parent a pu guérir la rhinite chronique.

Recette 3. Huile de sapin (lire ci-dessus).

Recette 4. Mélanger l'huile de camphre, l'huile d'olive et la teinture de propolis, prendre également. Instiller dans le nez, bien agiter avant utilisation.

Recette 5. Huile d'arbre à thé à raison d'une cuillère à café mélangée à la même cuillère d'huile végétale et lubrifiez-la dans le nez. Vous pouvez également utiliser de l'huile de ricin, qui soulage parfaitement les gonflements, les médicaments qui en contiennent sont même recommandés pour les enfants.

Analogues de gouttes

Si les méthodes ci-dessus ne conviennent pas pour une raison quelconque, la "naphtizine" doit être remplacée par des analogues d'une action plus longue. Ceux-ci incluent le médicament allemand «Rinonorm-Teva», qui contient de la xylométazoline, qui est un agoniste alpha-adrénergique, comme la naphazoline. Cette substance active se caractérise par un effet vasoconstricteur plus prolongé et une faible capacité à se dissoudre dans le plasma sanguin, ce qui lui confère un avantage sur le premier. Rinonorm-Teva est moins susceptible que le médicament dont nous discutons de provoquer des effets secondaires, tels que sécheresse et irritation des muqueuses, gonflement accru, augmentation de la pression artérielle, nausées, maux de tête, tachycardie. Cependant, il convient de noter la présence de telles conséquences qui ne sont pas mentionnées lors de l'utilisation de gouttes avec de la naphazoline dans la composition. Rarement (
La naphtyzine peut ralentir ou réduire l'effet thérapeutique d'autres anesthésiques locaux. La solution ne doit pas être utilisée en association avec des inhibiteurs de la MAO, tandis que l'intervalle entre leur utilisation doit être d'au moins deux semaines.
De plus, il n'est pas recommandé d'utiliser la naphtyzine et l'alcool en même temps. L'utilisation du médicament est autorisée 8 à 12 heures avant de boire de l'alcool, ainsi que 6 à 9 heures après la prise de boissons alcoolisées.

Lors de l'interaction avec l'alcool, le composant actif du médicament réduit son effet thérapeutique, jusqu'à son arrêt complet.

De plus, l'éthanol peut augmenter les réactions secondaires et provoquer des éruptions cutanées. Dans de rares cas, les patients présentent une somnolence et une léthargie excessives.

Dépendance à la médecine

Les personnes qui consomment de la drogue depuis longtemps réfléchissent à la façon de «sortir» de «Naphthyzin» lorsque les gouttes les conduisent à une dépendance persistante. Cela est dû à une diminution de la tolérance, lorsque de fortes doses du médicament doivent être utilisées pour obtenir l'effet. Cette complication survient dans la semaine suivant la prise de gouttes vasoconstricteurs..

Dans le même temps, il est impossible d'appeler la «naphtyzine» une drogue sous sa forme pure, car elle ne provoque pas les effets que les toxicomanes obtiennent en prenant une dose d'une substance nocive. Des gouttes vasoconstricteurs, il n'y a pas d'euphorie, d'amélioration de l'humeur, elles ne donnent pas de force et de confiance, ne privent pas de sommeil. Et le retrait, caractéristique de l'abolition des médicaments classiques, lorsque l'utilisation de gouttes nasales est arrêtée, ne se produit pas.

Alors pourquoi les toxicomanes utilisent-ils la «naphtizine»? Les toxicomanes utilisent ces gouttes comme solvant pour leur substance principale. La naphazoline seule ne conduira jamais à la toxicomanie, mais son utilisation conjointe avec des composants psychoactifs peut augmenter non seulement l'euphorie, mais aussi les effets secondaires qui affectent tous les autres organes et systèmes. La probabilité d'une surdose de drogue dans ce cas augmente également, de même que la possibilité de décès, car la solution préparée renforce l'effet de l'héroïne. De plus, des changements pathologiques sont provoqués par l'introduction de ce mélange infernal dans la circulation systémique..

Une autre raison d'utiliser des gouttes avec de la naphazoline dans la composition est leur capacité à ramener à la normale les pupilles des toxicomanes, dilatées sous l'influence de la cocaïne, de la marijuana, du haschich et d'autres substances psychoactives. Ces nuances doivent être connues de ceux qui travaillent avec des personnes dépendantes, soupçonnent ou identifient les personnes qui consomment des drogues..

Pendant ce temps, il n'y a aucune raison pour de tels patients à problèmes atteints de maladies du nasopharynx, accompagnées d'un œdème de la membrane muqueuse. Lorsque vous arrêtez d'instiller des gouttes dans le nez, la maladie continue comme d'habitude et la toxicomanie ne dépend que de la drogue utilisée par une personne..

Exercices de respiration

La gymnastique respiratoire n'est pas un moyen d'aider à se débarrasser de la naphtyzine, mais elle fonctionne bien en combinaison lors de l'utilisation d'une autre méthode. Pour ce faire, il est nécessaire de changer périodiquement la respiration, la rendant très peu profonde, les narines ne devraient pas, pour ainsi dire, participer au processus.

Il devrait y avoir un léger manque d'air pendant la procédure. Il est recommandé de faire des exercices au moins 2-3 fois par jour. L'effet le plus bénéfique est obtenu si la gymnastique est effectuée à l'air frais ou près d'une fenêtre ouverte..

Le nez qui coule est différent

Un nez qui coule n'est pas une maladie? Eh bien, oui... En tant que lecteur de ces lignes, vous sourirez sûrement amèrement, vous rappelant, plein d'incompréhension, les points de vue de ceux qui n'ont jamais été dans un état de plusieurs mois, voire de nombreuses années de lutte contre le manque d'oxygène. Vous comprenez parfaitement à quel point il est bon lorsque le nez remplit ses fonctions, et pas seulement "dépasse" au milieu du visage. Vous pouvez agiter votre main sur un nez qui coule s'il est éphémère. Mais avec toi, tout est différent? Une fois, après avoir essayé la naphtyzine ou d'autres vasoconstricteurs sur les conseils de bonnes personnes, vous êtes tombé sur le crochet de la dépendance à un médicament. Sur ce, le processus de respiration normale s'est arrêté - sans portions goutte à goutte, et très fréquent, maintenant il est impossible de le faire.

C'est particulièrement difficile la nuit sans médicaments. Le corps a besoin de repos, mais il est très difficile de s'endormir, car il faut respirer par la bouche. En conséquence, la cavité buccale s'assèche, mais ce n'est pas si grave - même une telle respiration est difficile. C'est pourquoi le nez a été «inventé» pour que l'air humide, chaud et propre puisse pénétrer dans les poumons, ce que la bouche est incapable de fournir. Dans d'autres circonstances, il y a des problèmes: pour pouvoir faire le travail, ou du moins ne pas utiliser la gorge, il faut «arroser» ses narines toutes les deux heures. Tout le monde a probablement remarqué que dans les lieux publics, se cachant des gens, les malheureux naftizins jettent à la hâte la tête en arrière et brandissent la bouteille tant convoitée, dont l'absence périodique provoque la panique. Tous ces signes indiquent qu'une personne a une dépendance à la naphtyzine.

La muqueuse nasale est responsable de la "ventilation" normale de l'oxygène. Avec la congestion nasale, la membrane muqueuse gonfle, les vaisseaux se dilatent - en conséquence, l'air ne peut pas pénétrer dans les poumons, provoquant une suffocation et forçant la bouche à se connecter. Les raisons de la panne du système de ventilation sont multiples: maladies endocriniennes, tension artérielle, courbure du nez, rhumes... La prise de vasoconstricteurs aggrave le problème: la naphtyzine est bonne tactiquement, mais terrible stratégiquement. Grâce à lui, la membrane muqueuse sèche, brûle et le corps perd la capacité de respirer par lui-même. C'est la dépendance à la naphtyzine - tomber dans l'esclavage de la drogue, qui, à mesure que la durée du service augmente, nécessite de plus en plus d'attention..

À en juger par l'expérience, la majorité des personnes dépendantes de la naphtyzine ne soupçonnent même pas que, d'une part, elles ne sont pas du tout seules, et, d'autre part, le traitement de la maladie est possible, et presque toujours vous pouvez vous passer de chirurgie. Voici quelques moyens efficaces pour vaincre la dépendance.

En bref sur l'anatomie des cornets

Et donc, comprenons d'abord un peu l'anatomie de la cavité nasale, pourquoi avons-nous besoin des cornets? Quelle est leur fonction principale? Mais parfois ils nous apportent tant de problèmes, n'est-ce pas?

Les cornets sont composés de tissu caverneux, qui a normalement la capacité de se contracter et de se détendre. Ce processus dans notre corps se produit constamment pendant la journée et même la nuit et dépend de nombreux facteurs. Tout d'abord, c'est un état de notre système nerveux, par exemple, l'influence du système nerveux parasympathique sur le sympathique conduit à la relaxation du tissu caverneux du nez, le remplissant de sang et, par conséquent, la congestion nasale. Et vice versa…

De plus, les propriétés des tissus caverneux du nez sont affectées par le fond hormonal de notre corps (par exemple, pendant la grossesse), les situations stressantes, les conditions météorologiques, la consommation excessive d'alcool, etc..

La fonction principale des turbinats est le chauffage. Les conchas nasaux fonctionnent comme un climatiseur, ils réchauffent et humidifient l'air que nous respirons.

Dans la rue, avec l'arrivée du froid, le nombre de rhumes augmente et, en conséquence, l'utilisation de vasoconstricteurs. Et cela est tout à fait normal, car avec un rhume, la membrane muqueuse s'épaissit fortement et nous devons éliminer ce gonflement, afin d'éviter le développement de complications du rhume - sinusite, sinusite frontale, etc.... Et croyez-moi, il y a beaucoup de telles personnes.