loader

Principal

Consultant

Causes et symptômes d'un rhume, comment traiter?

Un nez qui coule est une inflammation de la muqueuse du nez. Le nom médical de la rhinite est la rhinite. Un nez qui coule (ou rhinite) est le plus souvent causé par des virus et des microbes.

La membrane muqueuse de la cavité nasale est la principale barrière contre les infections; les villosités à sa surface retiennent la poussière et les impuretés qui pénètrent dans le nez lors de la respiration. De plus, l'air de la cavité nasale est chauffé à une température confortable. Le nez qui coule et le rhume surviennent souvent avec l'hypothermie, l'immunité locale s'affaiblit et les agents pathogènes peuvent se multiplier et se propager plus loin le long du nasopharynx et des voies respiratoires.

Causes du rhume

Un nez qui coule peut survenir pour diverses raisons. La cause la plus courante du rhume est les agents infectieux - virus, bactéries et champignons. La cause la plus fréquente est celle des virus du groupe des rhinovirus, coronavirus et adénovirus. Ensuite, la maladie est classée comme rhinite infectieuse..

Une autre cause d'inflammation de la muqueuse nasopharyngée est une réaction allergique. Les allergènes pénètrent dans les voies nasales pendant la respiration, provoquant un gonflement, du mucus et une congestion nasale. Dans ce cas, la maladie est classée comme rhinite allergique..

La rhinite allergique et infectieuse nécessite différentes approches de traitement - pour atténuer les signes négatifs de la maladie, des vasoconstricteurs sont utilisés dans les deux cas, ce qui permet de soulager brièvement la respiration du patient et de modérer la sécrétion de mucus. Cependant, avec la rhinite infectieuse, une thérapie complexe avec l'utilisation de médicaments antiseptiques est nécessaire, et des agents hormonaux et des inhibiteurs des récepteurs de l'histamine sont utilisés dans le traitement de la rhinite allergique..

Causes possibles d'un nez qui coule:

Rhinite infectieuse. Ce type de rhinite est plus courant que d'autres et est familier à presque tout le monde. La rhinite infectieuse survient sous une forme aiguë, le plus souvent causée par des bactéries, des virus, moins souvent des champignons. Si le patient a un système immunitaire stable, la rhinite infectieuse se termine rapidement et sans complications..

Causes congénitales. Les anomalies de la période prénatale perturbent le fonctionnement normal de la cavité nasale et provoquent une rhinite chronique. Ces raisons comprennent des anomalies de la structure des os du visage, la courbure de la cloison nasale, une hypertrophie ou une déformation des cavités nasales. Le plus souvent, un défaut unilatéral se produit lorsque la narine déformée ne fonctionne pas et que l'air circule librement dans l'autre cavité.

Est rarement une cause de rhinite chronique telle que le syndrome de Kartagener. Un autre nom de la pathologie est la dyskinésie ciliaire primaire. La maladie perturbe le mécanisme d'élimination du mucus de la muqueuse nasale en raison d'un mauvais fonctionnement de l'épithélium cilié. Il en résulte une stagnation du mucus dans la cavité nasale et dans les bronches, le développement de la bronchite, la transition de la rhinite vers une forme chronique.

Allergie. Une des raisons courantes de l'apparition chez les enfants et les adultes d'une rhinite chronique à long terme est la rhinite allergique. Il apparaît non seulement au moment de la floraison, mais aussi en hiver, quand, semble-t-il, il ne devrait y avoir aucune raison d'allergies..

Poils d'animaux;

Duvet et plume de perroquets;

Livre, ménage, poussière industrielle;

Produits chimiques des détergents, vernis et peintures.

Rhinite médicinale. Un nez qui coule causé par la prise de médicaments se produit pour deux raisons:

La rhinite est un effet secondaire des médicaments (tels que les médicaments contre l'hypertension);

Un effet rebond se manifeste après une surdose d'un vasoconstricteur pour un rhume.

La rhinite «ricochet» peut se développer dans les 4 à 5 jours suivant le début du traitement de la rhinite habituelle avec des gouttes à effet vasoconstricteur. L'annulation intempestive des gouttes du rhume entraîne une dépendance à la muqueuse nasale. L'annulation du médicament entraîne une augmentation de l'œdème, une augmentation de la dose entraîne la résistance des cellules muqueuses à la substance active. Le résultat d'une telle situation est la persistance des symptômes de la rhinite même aux doses maximales. C'est pourquoi il n'est pas recommandé d'utiliser des gouttes vasoconstricteurs plus longtemps que la période spécifiée dans les instructions..

Végétations adénoïdes. La prolifération des végétations adénoïdes situées à l'entrée de la cavité nasale du côté du pharynx provoque une rhinite chronique chez les enfants. L'amygdale palatine hypertrophiée bloque la lumière des voies nasales, obstruant ainsi le flux d'air. Il existe souvent une combinaison d'hypertrophie adénoïde avec une otite moyenne, une sinusite, une amygdalite chronique. La prolifération du tissu amygdalien provoque la multiplication des bactéries pathogènes qui provoquent une inflammation des tissus du nasopharynx. En savoir plus: causes et symptômes des végétations adénoïdes

Corps étranger. Le plus souvent, cette cause de rhinite atypique survient chez les enfants en âge préscolaire précoce..

Un enfant peut, à l'insu des parents, placer dans le nez:

Petits jouets et leurs pièces;

Vitamines et petits bonbons;

Petite papeterie et articles ménagers;

Un symptôme caractéristique d'un corps étranger dans le nez est l'écoulement de mucus liquide par une narine. Avec un nez qui coule prolongé, un oto-rhino-laryngologiste expérimenté soupçonne toujours d'abord la présence d'un corps étranger dans le passage nasal. Un cas de rhinite chronique d'une durée de 20 ans a été enregistré, dont la cause était un bouton entré dans le nez dans l'enfance. Il a été découvert chez une femme par accident lors d'un examen aux rayons X..

Polypes du nez. En raison d'une inflammation chronique ou d'effets allergiques, des polypes bénins se développent sur la muqueuse nasale. Les formations atteignent une taille significative, bloquant les cavités nasales et bloquant le flux d'air.

Le plus souvent, des polypes se forment chez les adultes. S'ils sont diagnostiqués chez un enfant de moins de 10 ans, leur cause possible est la sinusite chronique, la fibrose kystique. Souvent une combinaison d'un polype avec l'asthme bronchique, une allergie à l'acide acétylsalicylique ou aux fruits jaunes.

Rhinite vasomotrice. La cause de la pathologie est une violation de la régulation du tonus vasculaire du nez. Avec cette pathologie, le système nerveux parasympathique est activé, dont les terminaisons nerveuses présentent un effet vasodilatateur. Les vaisseaux de la muqueuse nasale regorgent de sang, ils gonflent beaucoup, l'air ne passe pas par les voies nasales. Les symptômes de la rhinite vasomotrice comprennent les éternuements, le nez bouché et beaucoup de mucus. Ils s'intensifient sous l'influence du stress, du froid, des odeurs intenses, des pulvérisations chimiques dans l'air et des émotions fortes..

Rhinite atrophique. Ce type de rhinite est rare, sa cause est l'amincissement de la muqueuse nasale, son atrophie due à un type rare de processus inflammatoire. Il est provoqué par des types de bactéries tels que Proteus, Klebsiella, ainsi que par une prédisposition héréditaire. Symptômes de la rhinite atrophique - ozène (écoulement nauséabond), perte d'odeur, mucus vert avec des croûtes.

Nez qui coule comme symptôme d'autres maladies. Une des raisons possibles d'un nez qui coule à long terme est l'hypothyroïdie latente - une fonction réduite de la glande thyroïde, une production insuffisante d'hormones. Pour cette raison, les tissus conjonctifs de tout le corps, y compris la muqueuse nasale, gonflent. En raison de l'œdème, la prise d'air diminue, une congestion se produit. La clarification du diagnostic est effectuée en passant une analyse des hormones thyroïdiennes.

Les maladies auto-immunes sont une autre raison du développement de la rhinite chronique:

Symptômes courants du rhume

Les symptômes d'un rhume diffèrent selon le stade de la maladie:

La première étape dure de plusieurs heures à deux jours. Le patient ressent à ce moment une sécheresse de la membrane muqueuse, une sensation de brûlure dans le nez et des démangeaisons continues. Déjà à ce moment, la respiration par le nez devient difficile, la perception des goûts et des odeurs est altérée. La température est généralement normale, parfois (plus souvent chez les enfants) une légère hyperthermie peut être observée.

Au deuxième stade, le virus se multiplie activement, un écoulement abondant commence par le nez et il est impossible de respirer par le nez. Souvent, le patient «se couche» dans les oreilles, la température augmente, le larmoiement et les éternuements fréquents commencent. La maladie s'accompagne de maux de tête, de perte d'appétit et d'autres symptômes.

Le troisième stade survient 4 à 5 jours après l'infection. La membrane muqueuse du nasopharynx, endommagée par des virus, est colonisée par diverses bactéries, à la suite de quoi un écoulement mucopurulent du nez apparaît.

Si le système immunitaire d'une personne est en bonne forme, le corps est activé pour combattre l'infection. Le gonflement diminue progressivement, l'odorat s'améliore et la respiration nasale est rétablie. La personne récupère en quelques jours. Si le corps d'une personne est affaibli, sans traitement adéquat, il peut ne pas faire face à la maladie.Dans ce cas, le pire est que diverses complications, y compris graves, peuvent se développer..

Nez qui coule sans fièvre - qu'est-ce que cela signifie?

Un nez qui coule, qui ne s'accompagne pas d'une augmentation de la température corporelle, peut être le signe d'une infection virale, en particulier, il est typique des rhinovirus. La congestion nasale, les écoulements muqueux abondants et les difficultés respiratoires sont les principaux symptômes de cette maladie. Ceux-ci peuvent inclure des maux de tête, des maux de gorge, une congestion des oreilles et une perte auditive. Le plus souvent, ce type de rhinite apparaît chez l'adulte et est le signe d'une bonne immunité, car dans le processus de lutte contre l'infection, l'hypothalamus, où se trouvent les centres de thermorégulation, n'est pas affecté..

La cause d'un rhume sans fièvre est considérée comme une hypothermie du corps, à la suite de laquelle il devient plus sensible aux infections.

Une autre raison de l'apparition d'un rhume sans fièvre est les caractéristiques individuelles de l'état du patient. Ainsi, la rhinite peut apparaître chez les femmes au cours du premier trimestre de la grossesse et chez les jeunes enfants lorsque leurs dents font leurs dents. Le traitement dans ce cas est purement symptomatique, car un nez qui coule n'est pas le signe d'une pathologie grave, mais se développe en raison d'une immunité affaiblie.

Facteurs provoquant le développement d'un rhume sans fièvre:

Pollution de l'air avec poussières, substances toxiques et irritantes pour les muqueuses. Ainsi, la rhinite allergique se développe souvent à la suite d'un contact constant avec des animaux, d'un tabagisme passif ou actif, rester dans une pièce poussiéreuse;

Les épices chaudes, si elles pénètrent dans la cavité nasale, peuvent provoquer une irritation de la membrane muqueuse et, à l'avenir, provoquer le développement d'un rhume;

Changements brusques de température et d'humidité - par exemple, pendant la saison froide, il y a souvent une différence entre la basse température de l'air à l'extérieur et l'augmentation de la température dans la pièce;

Les excroissances adénoïdes des amygdales sont une cause fréquente du rhume chez les enfants;

Lorsque des corps étrangers pénètrent dans la cavité nasale, un nez qui coule agit comme un symptôme, cette raison est également plus fréquente chez les enfants;

Les polypes et autres néoplasmes du nez, ainsi qu'une structure anormale de la cloison nasale, peuvent provoquer une rhinite chronique..

Comment traiter correctement un nez qui coule?

Il existe certaines règles à la suite desquelles vous pouvez guérir rapidement et efficacement un rhume..

Comment traiter correctement un rhume chez l'adulte?

Il est important d'apprendre à se moucher correctement afin que se moucher n'entraîne pas de complications. L'augmentation de la pression dans la cavité nasale peut amener des bactéries à pénétrer dans la trompe d'Eustache. Les micro-organismes pathogènes peuvent facilement provoquer une otite moyenne (otite moyenne). Si vous vous mouchez mal, vous pouvez endommager la membrane de l'oreille moyenne déjà irritée. La technique correcte consiste à souffler doucement chaque narine séparément, tout en ouvrant la bouche pour ne pas augmenter la pression dans la cavité nasale..

Pour un traitement efficace d'un rhume, ne pas irriter la membrane muqueuse en s'exposant au froid, à la fumée de tabac, aux odeurs fortes, à la poussière et aux éternuements intenses. L'activité physique augmente la force de la respiration, donc même pendant la saison chaude, vous pouvez augmenter l'écoulement nasal en marchant et en faisant de l'exercice.

Il est impossible d'augmenter l'utilisation de médicaments à effet vasoconstricteur sans prescription médicale. En suivant les instructions, vous pouvez réduire considérablement le risque de rhinite «rebond» en utilisant des gouttes pendant plus de 4 à 6 jours.

Les gouttes sur une base naturelle comme le Pinosol éliminent efficacement les symptômes d'un rhume. Ses constituants (huiles essentielles d'eucalyptus, de menthe et de pin) agissent comme un agent antiseptique et anti-inflammatoire.

Le rinçage du nez avec de l'eau salée élimine la poussière, les allergènes, l'excès de mucus, les agents pathogènes et les croûtes séchées de la muqueuse nasale. Cette procédure est effectuée au moins 3 fois par jour, la quantité optimale est de 150-200 ml pour chaque cavité nasale..

Comment traiter correctement un nez qui coule chez les enfants?

Il est important de maintenir la température optimale (+ 20 + 22 ° C) et l'humidité dans la pièce où se trouvent les enfants. L'air trop sec dans une habitation avec chauffage central irrite la muqueuse nasale, il est donc impératif d'utiliser un humidificateur. Assurez-vous de ventiler la pièce et d'en sortir les enfants..

Les enfants d'âge préscolaire plus jeunes n'ont pas la possibilité de se moucher, de sorte que le mucus accumulé rend difficile la respiration avec un nez qui coule. Ils éliminent le mucus de leur nez avec des appareils spéciaux. Rincer le nez de la même manière que les adultes, les enfants ne sont pas autorisés avant 3 ans.

Un traitement approprié soulage efficacement les symptômes de la rhinite. Étant donné que la muqueuse nasale chez les enfants absorbe rapidement la substance active des médicaments, il est préférable d'utiliser des produits sur une base naturelle. La pommade et les gouttes sont utilisées pour traiter les enfants à partir de 2 ans, en spray - à partir de 3 ans. Le médicament ne crée pas de dépendance, agit comme un agent anti-inflammatoire, ses ingrédients naturels et sa base d'huile hydratent parfaitement la muqueuse nasale.

Pour éviter que les végétations adénoïdes chez les enfants ne deviennent une source de complications sous forme de rechutes de rhinite et d'apparition de complications, elles sont rapidement supprimées. La propagation de bactéries pathogènes ralentit le développement physique normal des enfants.

Comment traiter correctement la rhinite allergique?

La règle principale est de ne pas provoquer de rhinite allergique par contact avec un allergène. L'inflammation prolongée de la muqueuse nasale est compliquée par une sinusite, l'apparition de polypes et une hypertrophie muqueuse. Si l'allergène entre en contact avec la peau et les vêtements, ils sont immédiatement éliminés.

Pour éliminer les allergènes de la muqueuse nasale, il est lavé avec une solution saline à 1%, il est important d'effectuer cette procédure avant le coucher..

Pour éviter les complications, des antihistaminiques modernes (Zodak) doivent être pris pour aider à arrêter le processus, l'empêcher de devenir sévère.

Comment traiter correctement une rhinite chronique?

Il est nécessaire de clarifier le diagnostic, consultez un oto-rhino-laryngologiste.

Il n'est pas nécessaire de provoquer une augmentation des symptômes de tout type de rhinite par exposition à la fumée, à la poussière, aux pulvérisations de produits chimiques.

S'il est impossible de déterminer avec précision la cause du rhume, l'état du patient s'améliorera sensiblement lors du rinçage de la cavité nasale avec de l'eau salée.

Si un nez qui coule, en réaction à des médicaments (médicaments contre la pression, contraceptifs), vous devez trouver des analogues sans effets secondaires;

Les maladies somatiques doivent être soigneusement traitées, dont les manifestations peuvent être un nez qui coule..

L'effet négatif des médicaments vasoconstricteurs pour le traitement de la rhinite est éliminé avec des gouttes sur une base naturelle, qui ne provoquent pas de dépendance, agissant à la fois comme agent antiseptique et anti-inflammatoire.

Que signifie un nez qui coule??

En l'absence de traitement, un nez qui coule peut entraîner de graves complications - processus inflammatoires dans le sinus maxillaire, membrane muqueuse du pharynx et du larynx, otite moyenne aiguë ou chronique, ethmoïdite.

Mais comment traite-t-on un nez qui coule? Dans les premiers stades d'un rhume, il est recommandé de quitter la maison moins souvent et d'entrer en contact avec les autres. Bien qu'un nez qui coule en soi ne soit pas dangereux, avec un traitement inapproprié ou son absence, il peut désactiver une personne pendant plusieurs jours, voire plusieurs semaines. Par conséquent, vous devez éviter la propagation de l'infection et créer toutes les conditions pour un rétablissement rapide..

Les mesures médicales dans les premiers stades comprennent des procédures de réchauffement des jambes, des inhalations avec des solutions médicinales avec du sel ou des huiles essentielles, la prise d'une grande quantité de liquide - thé, boisson au citron avec du gingembre, infusion d'herbes médicinales, décoction d'églantier.

Vous devez suivre toutes les règles d'hygiène de la cavité nasale et la nettoyer constamment de l'excès de mucus à l'aide de becs jetables. Vous devez faire attention à nettoyer les voies nasales sous l'eau courante, car l'augmentation de la pression dans la cavité nasale peut propager l'infection, provoquant une otite moyenne, une pharyngite, une laryngite et une inflammation des sinus maxillaires. Vous devez nettoyer les narines une par une, car avec leur nettoyage simultané, il existe un risque d'endommagement des vaisseaux sanguins, la formation d'astérisques de couperose.

Au deuxième stade de la maladie, si toutes les procédures préliminaires sont inefficaces, vous pouvez commencer à utiliser les médicaments prescrits par votre médecin. Les vasoconstricteurs pour le traitement d'urgence de la congestion nasale ne sont pas utilisés plus de cinq jours pour éviter la dépendance.

Pour liquéfier le mucus, il est important d'assurer en permanence l'écoulement du liquide dans le corps et la prise de médicaments contenant des mucolytiques aide également. Le mucus trop visqueux et épais est mal séparé de la cavité nasale, rend la respiration difficile et prolonge le temps de récupération.

Médicaments vasoconstricteurs pour le rhume. Le plus grand groupe de médicaments est représenté par les médicaments vasoconstricteurs, après l'utilisation desquels le gonflement de la membrane muqueuse diminue presque instantanément et l'état subjectif du patient est facilité. Cependant, les médicaments vasoconstricteurs ont leurs propres contre-indications et caractéristiques d'application.Par conséquent, dans la lutte contre la maladie, il ne faut pas compter uniquement sur ce groupe de fonds..

Les médicaments vasoconstricteurs sont généralement libérés sous forme de gouttes ou de spray, tombant sur la muqueuse nasale, ces médicaments rétrécissent les vaisseaux sanguins, ce qui fait disparaître le gonflement, la congestion nasale disparaît et la personne peut respirer normalement.

Une autre propriété utile des vasoconstricteurs est la capacité d'influencer la quantité de mucus et le taux de sa production, ce qui élimine les symptômes d'un rhume. Les principaux composants actifs des vasoconstricteurs sont la naphazoline, la xylométazoline, l'oxymétazoline.

En fonction du principe actif principal, trois groupes de vasoconstricteurs sont distingués:

Xymelin, Dlyanos, Rinonorm - gouttes à base de xylométazoline, Galazoline sous forme de gouttes, de spray ou de gel - un médicament à base de xylométazoline, la durée d'exposition peut aller jusqu'à 4 heures;

Fervex, Nazol, Nazivin - contiennent de l'oxymétazoline à différentes concentrations, ce qui leur permet d'être utilisé pour traiter le rhume chez les adultes et les enfants. La période de validité est plus longue - jusqu'à 12 heures. Il existe des contre-indications pour les patients insuffisants rénaux, les femmes enceintes et les diabétiques.

Naphtizin, Sanorin - médicaments à base de naphazoline. La validité après une seule utilisation est de 6 heures. Les médicaments de ce groupe sont abordables et n'endommagent pas la muqueuse nasale. Sanorin est considéré comme l'un des agents vasoconstricteurs les plus sûrs, car il contient des ingrédients naturels (huile d'eucalyptus aromatique) comme substances auxiliaires, ce qui améliore l'effet thérapeutique et prévient les complications..

D'autres composants actifs des vasoconstricteurs - tétrizoline, phéninéphril - sont moins utilisés, mais ont le même mécanisme d'action sur la muqueuse nasale. En savoir plus: gouttes nasales vasoconstricteurs du rhume

Il est important de savoir! La plupart des médicaments pour le traitement du rhume contiennent des vasoconstricteurs, qui vous permettent rapidement d'obtenir l'effet - soulager la congestion nasale, faciliter la respiration et réduire la quantité de décharge. Cependant, avec une utilisation constante, ils peuvent être dangereux - la dépendance se développe aux médicaments vasoconstricteurs, car ce soulagement ne se produit pas même à des doses plus élevées.

L'utilisation régulière de vasoconstricteurs peut entraîner des complications telles qu'une perte de sensibilité nasale, une altération du goût et de l'odorat.

Recommandations des spécialistes concernant l'utilisation des vasoconstricteurs:

Les gouttes et les sprays nasaux ne sont pas utilisés chaque fois que vous ressentez un nez bouché, mais dans des situations critiques où d'autres moyens ne vous aident pas;

Il est impossible d'utiliser régulièrement des vasoconstricteurs pour l'auto-traitement du rhume - les médicaments complexes qui n'entraînent pas de complications et d'effets secondaires sont mieux adaptés à cette tâche.

Si, lors de l'utilisation de médicaments vasoconstricteurs, vous ressentez une détérioration de votre bien-être, vous devez immédiatement consulter un médecin..

Les médicaments pour le rhume sont sélectionnés et prescrits par un médecin, en tenant compte des caractéristiques de la maladie - de cette façon, le traitement est plus efficace et les effets secondaires sont minimisés.

Remèdes pour une infection virale. En cas d'écoulement nasal causé par des virus, il n'est pas recommandé de prendre des médicaments aux premiers stades - le corps doit activer les forces immunitaires et l'écoulement nasal est un signe de sa lutte contre les agents pathogènes. Lorsque la morve devient transparente jaunâtre ou verte, vous pouvez commencer le traitement.

Les mesures thérapeutiques aux premiers stades de la rhinite virale visent à réduire la viscosité du mucus et sa libre séparation. Pour cela, il est recommandé de boire beaucoup de liquides, d'utiliser des humidificateurs et de réguler la température dans la pièce où se trouve le patient. Après cela, vous pouvez commencer à rincer avec une solution saline, utiliser des gouttes de Pinosol et d'autres médicaments. En savoir plus: gouttes nasales antivirales pour le rhume

Préparations complexes pour le rhume. Les médicaments complexes sont conçus non seulement pour éliminer les symptômes du rhume en tant qu'agents vasoconstricteurs, mais, tout d'abord, pour éliminer la cause de son apparition. Ainsi, par exemple, avec une rhinite allergique, déclenchée par la pénétration d'un certain allergène dans les voies nasales, l'effet sur la production de mucus n'aura pas le résultat souhaité - dès que la durée de l'action de l'agent expirera, la rhinite reprendra. Dans ce cas, il est préférable d'utiliser un outil spécialisé ou un complexe de médicaments..

Vibrocil est un médicament à base de deux ingrédients actifs, un décongestionnant et un bloqueur des récepteurs de l'histamine H-1, non seulement rétrécit les vaisseaux sanguins et élimine l'œdème, mais affecte la cause du rhume. Les antihistaminiques dans sa composition soulagent une réaction allergique et le décongestionnant a des propriétés vasoconstrictrices.

Une autre combinaison populaire d'ingrédients actifs - mucolytique et décongestionnant - soulage les poches et le drainage du mucus grâce à l'action de dilution, ce qui permet au nez qui coule de guérir plus rapidement..

Les médicaments complexes donnent une grande efficacité dans le traitement de la rhinite et minimisent le risque d'effets secondaires et de complications.

Huiles essentielles pour le rhume. Les huiles essentielles sont un composant courant des médicaments pour le traitement de la rhinite; elles peuvent également être utilisées comme remède indépendant. Leur effet est basé sur des propriétés antiseptiques; lorsqu'elles sont appliquées par voie topique, les huiles essentielles restaurent les propriétés de barrière de la muqueuse nasale sans la blesser. À des fins médicinales, les huiles de menthe, de pin et d'eucalyptus sont le plus souvent utilisées..

Le médicament le plus courant dans ce groupe est le pinosol, qui a un effet antiseptique et anti-inflammatoire; il contient de l'huile de pin, de menthe et d'eucalyptus. En savoir plus: gouttes à base de plantes du rhume

Solutions salines pour le rhume. Le rinçage avec des solutions salines est l'un des traitements les plus efficaces contre un rhume. Les solutions salines sont utilisées à la fois pour la rhinite infectieuse et allergique, car elles nettoient les voies nasales des agents infectieux, des allergènes et de l'excès de mucus, empêchant le dessèchement et les dommages à la membrane muqueuse.

Les solutions salines n'ont aucune restriction dans leur utilisation, même pour les jeunes enfants, elles n'ont pas les effets secondaires caractéristiques des vasoconstricteurs, elles ne forment pas de dépendance. Médicaments courants dans ce groupe - Aqualor, Salin, Humer, Aquamaris, Marimer.

Préparations pour la rhinite allergique. La rhinite allergique est traitée avec des médicaments spécialisés - en plus des médicaments vasoconstricteurs, des inhibiteurs des récepteurs de l'histamine et des agents hormonaux peuvent être utilisés. Parmi les médicaments hormonaux, Fliksonase, Bekonase, Nasobek, Nasonex sont le plus souvent prescrits. L'effet de Nazonex apparaît après 12 heures, le bien-être du patient est considérablement amélioré. Les médicaments sont disponibles sous une forme à usage local, ils n'affectent donc pas l'état du corps dans son ensemble..

Contre-indications pour les agents hormonaux - il est strictement interdit de les utiliser pour la rhinite infectieuse, car ces médicaments peuvent contribuer à la croissance de bactéries sur la muqueuse nasale. Les agents hormonaux ne sont utilisés que si le nez qui coule est de nature allergique. En savoir plus: gouttes nasales pour œdème et allergies

Médicaments homéopathiques pour le rhume. Les remèdes homéopathiques antiviraux qui favorisent le drainage lymphatique, soulagent les poches et renforcent le système immunitaire peuvent être très efficaces pour traiter le rhume. Parmi eux, il existe des médicaments tels que Edas-131, Cinnasbin, Euphorbium Compositum, Sinupret, qui contiennent des ingrédients naturels qui aident le corps à combattre les virus..

Mais l'effet des remèdes homéopathiques est difficile à prédire à l'avance, car les substances actives peuvent avoir des effets différents sur différentes personnes. Par conséquent, le traitement du rhume avec des médicaments homéopathiques peut être retardé. En savoir plus: gouttes homéopathiques pour le rhume

Étoile de crayon pour un rhume. Le remède vietnamien Zvezdochka est disponible sous forme de baume, pommade, emplâtre, spray nasal et crayon pour inhalation; il lutte avec succès contre le rhume grâce à un complexe d'ingrédients naturels - il contient des huiles essentielles de cannelle, clou de girofle, eucalyptus et menthe. Grâce à ces composants, le produit a un arôme caractéristique et, lorsqu'il est appliqué, donne un effet rafraîchissant.

Le crayon étoile est beaucoup plus pratique à utiliser que le baume classique Gold Star en boîte de conserve - il entre directement dans la cavité nasale, ne laisse pas d'arôme caractéristique, n'irrite pas les muqueuses.

Si l'effet du baume a un caractère réflexogène - il est appliqué sur les talons, la poitrine, les ailes du nez aux points utilisés dans la pratique orientale de l'acupuncture, le crayon Asterisk tombe directement sur la membrane muqueuse, la ramollissant, réduisant l'enflure et la quantité de mucus sécrétée. Vous pouvez l'utiliser de 7 à 12 fois par jour, pour cela, vous devez respirer en alternance avec chaque narine sur le filtre imbibé d'huiles aromatiques.

Il existe des contre-indications d'utilisation pour les personnes sujettes aux réactions allergiques et pour les jeunes enfants.

À faire et à ne pas faire pour un rhume?

Pouvez-vous réchauffer votre nez avec un rhume? La plupart des recettes populaires pour le traitement d'un rhume ordinaire reposent sur le réchauffement du nez de différentes manières - compresses de sel, emplâtres à la moutarde, œuf à la coque. L'échauffement peut en effet être bénéfique, car il provoque une augmentation du flux sanguin, qui contient des cellules immunitaires. Cela vous permet de raccourcir la période de récupération, accélérant ainsi le cours des processus inflammatoires. Cependant, un tel échauffement doit être effectué correctement afin de ne pas provoquer l'apparition de varicosités sur les ailes du nez. De plus, il est strictement contre-indiqué de réchauffer le nez à des températures élevées. (lire aussi: forte fièvre - que ne pas faire?)

L'inhalation peut-elle se faire avec un rhume? L'inhalation est considérée comme la méthode la plus efficace pour traiter le rhume, car lors du processus d'inhalation des vapeurs, les composants utiles des solutions médicinales tombent instantanément sur la membrane muqueuse et ont un effet. En comparaison avec d'autres agents topiques pour le traitement de la rhinite, les inhalations présentent plusieurs avantages. Ainsi, contrairement aux médicaments pour instillation, lors de l'inhalation, la solution médicinale ne s'écoule pas dans la cavité buccale et ne pénètre pas dans l'estomac, mais est uniformément répartie sur la membrane muqueuse et y reste pour l'exposition..

Les inhalateurs modernes (nébuliseurs) sont plus efficaces pour traiter le rhume. Les solutions médicinales avec leur aide pénètrent dans tous les coins de la cavité nasale, ainsi que dans les sinus maxillaires et les bronches, ce qui est nécessaire pour le traitement de la sinusite et des maladies chroniques des voies respiratoires. Le nébuliseur fournit des particules d'une solution d'une certaine taille (5-8 microns), ce qui est nécessaire pour l'effet le plus efficace, tandis qu'avec les inhalations conventionnelles, des particules jusqu'à 10 microns et plus ou des particules inférieures à 5 microns pénètrent dans la cavité nasale. Dans le premier cas, la substance active ne peut tout simplement pas pénétrer au-delà de la cavité nasale, et dans le second, les particules sont immédiatement expirées et elles n'ont pas le temps d'agir..

Est-il possible d'aller aux bains publics avec un rhume? Une visite aux bains ne sera bénéfique que si le nez qui coule ne se produit pas dans le contexte d'une température élevée, ainsi qu'au stade précoce ou final d'un rhume, lorsque la température n'a pas encore augmenté ou s'est déjà calmée.

Est-il possible de monter les jambes avec un nez qui coule? Les bains de pieds chauds pour le nez qui coule peuvent accélérer le processus de guérison et peuvent être une aide importante pour le corps dans la lutte contre les infections, en particulier si la cause de l'écoulement nasal est l'hypothermie. Cependant, il n'est pas recommandé de vaporiser vos pieds avec un nez qui coule si vous avez de la fièvre. La flambée des jambes est également contre-indiquée en cas de varices, d'hypertension artérielle.

Quel médecin contacter?

Avec un nez qui coule, vous devez contacter votre thérapeute local, médecin généraliste ou ORL. En cas de nez qui coule pour le pollen, pendant la période de floraison - chez un allergologue.

Éducation: En 2009, il a obtenu un diplôme dans la spécialité «Médecine générale» à l'Université d'État de Petrozavodsk. Après avoir effectué un stage à l'hôpital clinique régional de Mourmansk, il a obtenu un diplôme en oto-rhino-laryngologie (2010)

Rhinite prolongée: combien de temps cela prend-il normalement, causes, manifestations, traitement

La rhinite prolongée est une affection pathologique d'origine infectieuse ou allergique, compliquant l'évolution de la maladie sous-jacente. La rhinite est une manifestation de diverses maladies, allant du rhume à des affections systémiques graves, souvent incurables. Il s'agit d'une réaction protectrice du corps contre l'invasion d'agents étrangers - microbes pathogènes ou allergènes. Habituellement, un nez qui coule dérange une personne pendant 7 à 10 jours, puis disparaît seul ou à l'aide de médicaments. Si la rhinite est prolongée et s'accompagne d'une respiration nasale altérée, d'une congestion nasale, d'une gêne dans la projection des sinus paranasaux, il est nécessaire de la traiter sérieusement. Les mesures thérapeutiques pour la rhinite prolongée sont effectuées dans plusieurs directions à la fois.

La rhinite prolongée se produit en trois étapes:

  • La première étape dure en moyenne cinq jours. À ce stade, les patients ne présentent aucun autre signe de pathologie. Le mucus liquide et transparent s'écoule constamment du nez, nécessitant un retrait périodique.
  • La deuxième étape commence lorsque la nature de la sécrétion nasale change. L'écoulement muqueux s'épaissit et jaunit. Les patients développent une céphalalgie, une congestion de l'oreille et un mal de gorge.
  • Au troisième stade, un secret verdâtre purulent est éliminé avec une grande difficulté. Il remplit les sinus paranasaux, ce qui conduit au développement d'une sinusite. La voix du patient devient nasale et gundos, l'odorat disparaît, une douleur aux joues et au front apparaît.

On pense que la rhinite répond bien au traitement chez les adultes en une semaine. Chez les enfants et les personnes affaiblies, cette période peut passer à quatorze jours. Un nez qui coule persistant dans la plupart des cas indique la présence de maladies graves dans le corps..

Sur la base des résultats d'études en laboratoire et instrumentales, le médecin établit un diagnostic précis et prescrit une thérapie compétente. Si la cause du problème est une rhinite chronique causée par un traitement inapproprié, il n'y a pas lieu de s'inquiéter. Une maladie similaire est éliminée sans trop de difficultés. Pathologies plus graves - la sinusite purulente ou la sinusite frontale nécessitent un traitement professionnel dans des conditions stationnaires sous la supervision d'un médecin.

Traiter un nez qui coule est extrêmement important. Si elle est ignorée, la rhinite deviendra d'abord prolongée puis deviendra chronique. Pour vous en débarrasser et éviter le développement de complications, vous devez faire attention à votre santé et suivre toutes les prescriptions de votre médecin..

Étiologie

Pour guérir une rhinite persistante, vous devez identifier et éliminer sa cause. Le plus souvent, les facteurs internes et externes suivants conduisent à un problème similaire:

  1. Maladies infectieuses n'ayant pas reçu de traitement approprié,
  2. Réactions allergiques à la poussière, aux aliments, aux pollens de plantes, aux aérosols ménagers, aux parfums,
  3. Air poussiéreux et gazé,
  4. Courbure de la cloison nasale et autres pathologies congénitales de l'organe olfactif,
  5. Air intérieur sec pendant la saison de chauffage,
  6. Utilisation à long terme de décongestionnants nasaux,
  7. Lésion nasale mécanique, chimique ou thermique,
  8. Adénoïdite chez les enfants,
  9. Polypose du nez,
  10. Maladies auto-immunes,
  11. Immunodéficience.

Le traitement avec des antidépresseurs et des médicaments hormonaux peut également entraîner une rhinite prolongée..

Pendant la grossesse, en raison d'un déséquilibre hormonal, il y a une sécrétion excessive de mucus nasal. Si cela ne dérange pas la femme et ne cause pas d'inconfort, le traitement médicamenteux n'est pas effectué. L'utilisation de la médecine traditionnelle est autorisée. 10 à 14 jours après l'accouchement, une telle rhinite disparaîtra d'elle-même..

Symptômes

Les symptômes de la rhinite persistante dépendent de sa cause. Le plus souvent, un nez qui coule prolongé est la conséquence d'une infection, d'allergies et d'abus de décongestionnants..

  • La rhinite est le signe d'un rhume banal, dans lequel les patients présentent des manifestations catarrhales et d'intoxication. Les patients se plaignent d'écoulement nasal abondant, de maux de gorge et de maux de gorge, de rougeur de la muqueuse nasopharyngée, de gonflement des paupières, de maux de tête, d'éternuements. Le mucus, qui coule périodiquement au fond de la gorge, provoque une toux, surtout la nuit. En raison de la rhinorrhée constante, la peau sous le nez devient rouge et enflammée chez les patients. Augmentation possible des ganglions lymphatiques, fièvre, frissons.
  • L'écoulement nasal prolongé d'origine allergique s'accompagne de rhinorrhée, de congestion nasale, d'éternuements fréquents et répétés, de larmoiements, de chatouillements et de démangeaisons dans le nez. Les signes cliniques d'allergie apparaissent soudainement et ne répondent pas au traitement standard de la rhinite.
  • La rhinite médicamenteuse ou la rhinite médicamenteuse résulte de l'utilisation incontrôlée de gouttes nasales vasoconstricteurs, qui assèchent la muqueuse des voies nasales et la font gonfler, rendant la respiration encore plus difficile. La pathologie se manifeste par un écoulement abondant et transparent, une congestion nasale constante. La rhinite prolongée causée par l'utilisation prolongée de décongestionnants est appelée rhinite à ricochet.
  • La rhinite vasomotrice est une rhinite neurovasculaire, qui est la forme la plus courante de cette pathologie. L'hyperréactivité des capillaires situés dans la muqueuse nasale se manifeste par des symptômes caractéristiques: écoulement de mucus du nez en quittant une pièce chaude dans le froid, congestion nasale après un fort choc émotionnel, congestion de la gorge, troubles du sommeil, douleurs migraineuses, diminution des sensations olfactives, sécheresse et picotements muqueuses, ronflement, gonflement nasal, irritabilité. Chez les patients, il obstrue périodiquement la narine gauche, puis la narine droite, surtout en position horizontale. En plus du stress, la rhinite vasomotrice peut également être causée par la poussière et la fumée, un déséquilibre hormonal et une mauvaise alimentation..

La rhinite chez les enfants se développe assez souvent. Dans ce cas, les symptômes concomitants peuvent être absents. L'enfant joue activement, mange et dort bien, et les changements pathologiques du nasopharynx et des sinus augmentent progressivement. Un nez qui coule chez un enfant qui dure de deux à trois semaines devrait alerter les parents et les forcer à consulter un médecin pour un examen et un traitement approfondis.

Complications

S'il n'est pas traité, un nez qui coule prolongé est compliqué par une sinusite, ce qui peut également entraîner des conséquences négatives. Avec l'inflammation des sinus paranasaux, la production de mucus visqueux augmente. Il s'accumule et remplit progressivement la plupart des sinus. En raison de la multiplication rapide des microbes pathogènes, le secret muqueux se transforme en pus. Les patients se plaignent d'une respiration nasale altérée, d'une congestion nasale, d'une douleur dans la projection du sinus affecté, d'une détérioration de l'odorat, d'un état subfébrile persistant ou même de fièvre, de faiblesse, de perte de force, de manque d'appétit, de maux de tête. Si la sinusite n'est pas traitée, l'infection se propage rapidement aux tissus et organes environnants. Développement possible d'un abcès du globe oculaire, méningite, ostéomyélite, pneumonie, septicémie.

Diagnostique

Les oto-rhino-laryngologistes, les allergologues et les immunologistes sont engagés dans le diagnostic et le traitement de la rhinite persistante. Ils parlent au patient et l'examinent. Pour le diagnostic et la prescription des médicaments, les résultats des études de laboratoire et instrumentales sont nécessaires.

  1. La rhinoscopie est une méthode de diagnostic assez informative. Les spécialistes étudient l'état de la membrane muqueuse du nez, identifient les changements dystrophiques, la nature de l'écoulement, la présence de croûtes, l'hyperémie, les érosions et les ulcères.
  2. Dans un test sanguin général - une augmentation de la VS, des signes d'inflammation, une éosinophilie.
  3. L'écoulement du nasopharynx est examiné au microscope et inoculé sur des milieux nutritifs si une pathologie infectieuse est suspectée. Ces études sont menées afin d'isoler l'agent causal de l'infection et de déterminer sa sensibilité aux antibiotiques..
  4. Des méthodes supplémentaires sont des études radiographiques ou tomographiques. Ils vous permettent de détecter le niveau de liquide dans les sinus avec la sinusite, les polypes et les néoplasmes dans le nez, les corps étrangers, les conséquences des blessures traumatiques.

Traitement

Si un nez qui coule dure plus de deux semaines, accompagné de maux de tête, de douleurs dans les sinus, de perte d'audition et de congestion dans les oreilles, vous devriez consulter un médecin ORL. Les mesures thérapeutiques pour la rhinite prolongée sont prescrites selon le schéma général. Les patients subissent un traitement étiotrope, pathogénique, symptomatique, immunomodulateur et réparateur. La prévention des rechutes est tout aussi importante.

Avant de procéder à l'élimination immédiate du problème, il est nécessaire de créer des conditions favorables pour le patient: optimiser le microclimat dans la pièce, limiter le contact avec les personnes malades, éviter les facteurs de stress, marcher dans la rue tous les jours, dormir suffisamment, arrêter d'utiliser des vasoconstricteurs, lubrifier régulièrement la muqueuse nasale avec une solution d'huile, contenant des vitamines A et E. Pendant la période de chauffage, l'air de la pièce doit être humidifié et une quantité suffisante de liquide doit être bue tout au long de la journée.

Le traitement complet de la rhinite prolongée comprend des médicaments et de la physiothérapie, ainsi que l'utilisation de la médecine traditionnelle.

Médicament

Le but de l'utilisation de produits pharmaceutiques est de restaurer la respiration nasale, de soulager l'inflammation et d'éliminer les poches et de renforcer les parois vasculaires. Tous les médicaments sont prescrits par le médecin traitant, en tenant compte de la cause de la pathologie et de l'état général du corps du patient.

  • Gouttes nasales vasoconstricteurs - "Nazivin", "Vibrocil", "Rinonorm".
  • Antibiotiques systémiques - «Klacid», «Augmentin», «Sumamed».
  • Agents antibactériens locaux - "Izofra", "Polydex".
  • Médicaments antiviraux - «Viferon», «Cycloferon», «Grippferon».
  • Gouttes hydratant la muqueuse nasale - "Pinosol", "Rinofluimucil".
  • Médicaments homéopathiques - "Euphorbium Compositum", "Sinupret".
  • Gouttes et sprays antihistaminiques - "Kromohexal", "Kromoglin".
  • Médicaments antiallergiques d'action générale - "Zodak", "Tavegil", "Suprastin".
  • Sprays hormonaux - "Fliksonase", "Tafen".
  • Solutions salines - "Aqualor", "Dolphin", "Solin".
  • Vitamines des groupes C et P pour renforcer la paroi vasculaire.
  • Immunomodulateurs - "Polyoxidonium", "Immunal".

Physiothérapie et chirurgie

Les procédures de physiothérapie sont prescrites aux patients lorsque les médicaments n'aident pas. La physiothérapie améliore l'effet des médicaments, accélère le processus de récupération et de restauration des fonctions perdues. Des facteurs physiques tels que les ultrasons, le courant, la chaleur peuvent rapidement obtenir des résultats de traitement positifs.

Pour les maladies des organes ORL, les spécialistes prescrivent généralement:

  1. Inhalation avec infusions d'herbes, huiles essentielles, agents mucolytiques;
  2. OVNI,
  3. Acupuncture,
  4. Phonophorèse,
  5. Électrophorèse,
  6. Diathermie,
  7. Thérapie au laser,
  8. Thérapie UHF,
  9. Massage de l'arête du nez et de la zone infraorbitaire,
  10. L'utilisation de l'échographie.

Lorsque le traitement conservateur pour une rhinite persistante ne donne pas de résultats positifs, les médecins décident de procéder à une opération. Le choix de la tactique chirurgicale dépend de la cause du trouble. Le plus souvent, une vasotomie, une adénoïdectomie, une polypectomie, une septoplastie et une rhinoplastie sont effectuées. La cryochirurgie donne des résultats rapides et durables. La membrane muqueuse du nez est traitée avec de l'azote liquide, grâce à laquelle les vaisseaux se rétrécissent et le nez qui coule passe.

ethnoscience

Les médicaments traditionnels complètent bien le traitement médicamenteux, mais ne le remplacent pas complètement. En cas de rhinite prolongée, les phytocomplexes et les herbes médicinales réduisent la congestion nasale et la quantité de décharge qui en résulte.

  • Si un nez qui coule ne disparaît pas longtemps chez l'adulte, il est utile de flotter les pieds. Du sel de mer, de la moutarde ou des huiles essentielles sont ajoutés au bain et après la procédure, ils mettent des chaussettes en laine et se couchent.
  • À la maison, vous pouvez préparer des gouttes efficaces avec la bonne composition qui n'ont pas d'effets secondaires. Vous pouvez faire couler le jus d'aloès, de Kalanchoe, de cyclamen, de betteraves, d'oignons, dilué avec de l'eau dans le nez. La pêche, l'argousier, l'huile d'olive sont utilisées pour lubrifier le nez de l'intérieur. Tous ces agents ont un effet antiseptique, amincissant le mucus nasal épais, hydratant la membrane muqueuse et renforçant la paroi vasculaire..
  • Des turundas en gaze de coton imbibées de mélanges médicinaux sont injectés dans le nez et laissés pendant 5 à 10 minutes.
  • Lorsqu'un nez qui coule souffre pendant une longue période, le nez doit être rincé. Pour ce faire, vous pouvez utiliser une solution saline, un bouillon de camomille, de l'eau additionnée d'huile d'eucalyptus. Le nez doit être traité trois fois par jour..
  • Le citron, les cynorrhodons, les framboises, le tilleul et le millepertuis ont un effet tonique sur le corps. Les infusions et décoctions de ces plantes sont ingérées et utilisées localement, en se lavant le nez avec elles..
  • Tous les produits apicoles font un excellent travail avec la rhinite chronique. Des cotons-tiges sont imprégnés d'huile de propolis et injectés dans le nez.
  • L'inhalation sur des pommes de terre bouillies ou de l'eau chaude avec des huiles aromatiques rétablit la respiration nasale et soulage l'état général des patients. Inhaler les vapeurs d'ail ou d'oignons hachés aide beaucoup. L'utilisation d'une lampe aromatique n'est pas moins efficace.
  • Manipulation thermique locale pour réchauffer les sinus - appliquer un sac de sel sur l'arête du nez, réchauffer les sinus avec une lampe bleue.
  • Actuellement, les exercices de respiration sont très populaires. Le patient pince alternativement les narines gauche et droite, prenant de profondes respirations et expirations.

Actions préventives

Pour éviter le développement d'une rhinite persistante, les experts recommandent de suivre des règles simples:

  1. Durcir,
  2. Marcher au grand air tous les jours,
  3. Mangez rationnellement, enrichissez votre alimentation avec des légumes et des fruits frais,
  4. Prenez une multivitamine,
  5. Exercice régulier,
  6. Aérez la pièce et humidifiez l'air qui s'y trouve,
  7. Limiter le contact avec les allergènes,
  8. Refuser des mauvaises habitudes,
  9. Traitez en temps opportun et complètement les rhumes,
  10. Évitez l'hypothermie et les courants d'air,
  11. Menez un style de vie mesuré.

La rhinite prolongée, même en l'absence de symptômes concomitants, nécessite une visite chez un médecin. Un nez qui coule prolongé n'est pas un diagnostic, mais un symptôme d'une maladie chronique que seul un spécialiste qualifié peut guérir. L'automédication est rarement efficace et dangereuse. Le médecin, après avoir déterminé la cause de ce problème, prescrira un traitement complet adéquat qui sauvera le patient de symptômes désagréables.

Qu'est-ce qu'une rhinite aiguë: risques de complications, traitement

Quoi de plus banal qu'un rhume? Cependant, nous sommes tellement disposés qu'il n'est jamais nuisible de rappeler les choses les plus simples..

Alors qu'est-ce qu'un nez qui coule et comment le traiter?

Rebonjour! Aujourd'hui, je vais aborder le sujet de la rhinite aiguë.

Nous ne savons pas si les dinosaures avaient le nez qui coule. Cependant, il a été prouvé que la rhinite, qui interfère tellement avec la vie humaine normale, nous accompagne depuis des millénaires. Et nous accompagnera toujours.

Découvrons-le. Pourquoi.

Causes du rhume

Le plus souvent, la rhinite aiguë se développe à la suite d'une infection virale qui affecte la muqueuse nasale. En conséquence, la membrane muqueuse devient enflammée, un œdème apparaît et un écoulement abondant commence.

Virus causant la rhinite aiguë, plusieurs dizaines.

C'est l'été dehors, de quel genre de froid pouvons-nous parler?

Mais n'oubliez pas les climatiseurs, qui sont partout dans notre siècle: dans la voiture, dans les supermarchés, à la maison, au travail..

Notre corps est trop refroidi et même avec un système immunitaire impeccable, une infection virale pénètre dans la muqueuse nasale.

Stades de la rhinite

Conditionnellement, l'évolution de la maladie peut être divisée en trois étapes:

  1. Au premier stade, une irritation sèche de la membrane muqueuse, alors qu'il n'y a pas de décharge abondante et que des chatouillements, des brûlures, des douleurs dans le nez et des éternuements fréquents vous dérangent. Et il est peu probable que vous commenciez un traitement actif. Mais en vain. Parce que si cela n'est pas fait, le nez qui coule passera à l'étape suivante..
  2. Au deuxième stade, un écoulement muqueux abondant se produit. Une voix nasale apparaît, la respiration nasale est difficile et l'odorat est altéré. S'il n'y a pas de complications, la deuxième étape dure quatre à cinq jours.
  3. Au troisième stade, les symptômes disparaissent. La respiration nasale est rétablie. Sa durée peut aller jusqu'à trois jours.

C'est le schéma classique de la rhinite..

Avec une immunité affaiblie, la durée peut aller jusqu'à deux semaines et la probabilité de sa transition vers une forme chronique augmente.

Complications dangereuses

Les complications les plus courantes de la rhinite aiguë:

  1. Sinusite (inflammation des sinus paranasaux). Avec la maladie, le drainage des sinus du nez est perturbé et cela crée des conditions favorables à l'activation de la microflore conditionnellement pathogène, ce qui contribue au développement de la sinusite
  2. Sinusite. Les manifestations typiques de la sinusite aiguë sont une respiration nasale difficile, un écoulement nasal abondant et une douleur faciale qui survient dans le sinus affecté et, moins souvent, dans la partie frontale.
  3. Otite moyenne aiguë. L'infection peut se propager dans la cavité de l'oreille moyenne. Ceci est le plus courant chez les enfants. Les tubes auditifs chez les enfants sont plus courts et plus larges, de sorte que l'infection pénètre dans la cavité tympanique plus facilement que chez les adultes.

Dans cet article, vous pouvez vous familiariser avec les gouttes du rhume pour les enfants de moins d'un an

Symptômes de l'otite moyenne aiguë - douleur aiguë et déficience auditive, écoulement d'une oreille douloureuse, fièvre.

Comment avertir

La prévention de la rhinite aiguë du rhume, c'est avant tout renforcer les défenses de l'organisme:

  • Nutrition complète et équilibrée
  • Durcissement
  • Éducation physique
  • Prenez des adaptogènes - ginseng, éleuthérocoque, vigne de magnolia chinois. Ils ont un bon effet sur la réactivité du corps. Ils doivent être utilisés en particulier pendant la période automne-hiver..
  • Les médicaments immunomodulateurs - immunal, immunorm, stimmunal apportent un effet bien connu.

Comment traiter

L'objectif principal du traitement d'un patient atteint de rhinite aiguë:

  • Élimination de l'œdème de la muqueuse nasale
  • Restauration du drainage des sinus paranasaux et des tubes auditifs
  • Normalisation de la respiration nasale.

La rhinite doit être traitée dès l'apparition des symptômes..

Un nez bouché, une sensation de brûlure dans le nez, des éternuements, un mal de gorge - vous devez agir rapidement.

Il existe tout un groupe de médicaments conçus pour lutter contre le rhume..

Les plus sûres et les plus simples sont les préparations contenant de l'eau de mer ou une solution saline:

  • Aqua Maris
  • Aqualor
  • Rinostop aqua et autres.
    Leur mécanisme d'action consiste à éliminer les virus et les bactéries du nez..
    Ils peuvent être utilisés sans restriction par tout le monde, y compris les enfants, les mères enceintes et allaitantes..

Médicaments vasoconstricteurs traditionnellement utilisés sous forme de gouttes et de sprays.

Tout d'abord, ils commencent à agir littéralement dès les premières minutes après utilisation..
Le deuxième avantage est une action à long terme de 5 à 9 heures.
Ils provoquent un rétrécissement rapide des vaisseaux de la membrane muqueuse, soulagent le gonflement et facilitent la respiration.

Attention! La durée du traitement ne dépasse pas 5 jours.

Avec une utilisation plus prolongée, vous courez le risque de "dessécher" la muqueuse nasale et le pire, ils sont très addictifs.

Une utilisation folle rend le patient accro à ces gouttes.

Il convient de noter les préparations à base de plantes (Pinosol), qui ont un effet thérapeutique léger et peuvent être utilisées sans restrictions.

Ce sont des procédures thermiques et diaphorétiques, à savoir des bains de pieds chauds, du lait aux framboises, du miel, de l'eau minérale.

Les informations vous ont été utiles! Ensuite, abonnez-vous, aimez et assurez-vous de partager avec vos amis!

L'auteur de l'article est Irina Voitova

Comment guérir rapidement un nez qui coule?

L'une des maladies les plus courantes des voies respiratoires supérieures est la rhinite ou l'écoulement nasal. L'incapacité de respirer par le nez peut entraîner non seulement des inconvénients temporaires, mais également des complications infectieuses graves, ainsi que des troubles chroniques de la respiration nasale. Par conséquent, guérir rapidement un nez qui coule signifie le traiter correctement et à temps..

Un nez qui coule se produit, en règle générale, après l'hypothermie, comme toute maladie, a des stades.

La première étape s'appelle réflexe. Cette étape se produit immédiatement après l'hypothermie du corps, il y a d'abord un rétrécissement, puis une expansion des vaisseaux sanguins, un œdème des cornets. À ce stade, le patient s'inquiète de la sécheresse du nez et du nasopharynx, des éternuements et il peut y avoir une sensation de brûlure. Cela dure plusieurs heures. Il peut y avoir une détérioration du bien-être.

À ce stade, vous pouvez utiliser des pommades antivirales (pommade oxolinique, viferon, pommade à l'interféron ou Grippferon avec pommade à la loratadine), ainsi que du thé chaud aux framboises, du miel, des «distractions pour les pieds» (bains de pieds chauds) en l'absence de température, de l'aromathérapie aux essentiels huiles, phytoncides (par exemple, ail).

La deuxième étape s'appelle catarrhal. Il dure 2 à 3 jours. Un gonflement et une inflammation de la membrane muqueuse apparaissent. Elle se caractérise par un léger écoulement nasal (ou catarrhal). À ce stade, il est nécessaire d'utiliser des gouttes vasoconstricteurs (par exemple, xyméline, rinofluimucil), après avoir préalablement nettoyé la cavité nasale avec des solutions telles que Aquamaris, Aqualor ou en utilisant l'appareil Dolphin. Mais il faut se rappeler que les médicaments vasoconstricteurs ne peuvent pas être utilisés plus de sept jours, sinon une dépendance se produit.

La troisième étape est caractérisée par l'ajout d'une infection bactérienne. L'écoulement devient mucopurulent, visqueux. À ce stade, des médicaments tels que Isofra, Polydexa sont utilisés, après avoir lavé la cavité nasale avec Aqualor, solution Aquamaris ou en utilisant l'appareil Dolphin.

Si la récupération est difficile, il est alors nécessaire de faire passer une culture bactérienne de la cavité nasale pour la flore et la sensibilité aux antibiotiques, et de choisir une pommade nasale en tenant compte des résultats de l'analyse.

Pour guérir rapidement un nez qui coule, il est nécessaire de bien nettoyer la cavité nasale de l'écoulement. Avec des procédures d'hygiène régulières, la décharge n'entrera pas dans les sinus, le nasopharynx et les oreilles. Pour ce faire, soufflez d'abord une narine, puis l'autre, tandis que la bouche doit être légèrement ouverte. Les deux narines ne peuvent pas être soufflées en même temps et vous ne pouvez pas vous moucher fortement.

Rhinite chronique. Traitement

La rhinite chronique (ou écoulement nasal) est rare dans l'enfance et la jeunesse, mais il existe des exceptions. La rhinite chronique est divisée en catarrhale, atrophique, allergique, médicinal, vasomoteur. Quand rhinite chronique catarrhale, comme dans les aigus, les écoulements nasaux sont légers (non purulents). Pour le traitement de la rhinite catarrhale chronique, les médicaments vasoconstricteurs ne sont généralement pas efficaces et des médicaments contenant des antibiotiques (Polydexa, Isofra) sont nécessaires, ils sont, comme dans la rhinite aiguë, utilisés après un rinçage préalable du nez avec une solution saline et, comme dans la rhinite aiguë, un dispositif Dauphin.

Rhinite allergique survient après un contact avec un allergène, souvent saisonnier. Pour faire face rapidement aux symptômes d'une rhinite allergique, vous devez d'abord éliminer l'allergène. Si vous ne parvenez pas à identifier l'allergène, vous pouvez donner du sang pour des anticorps contre un allergène éventuel ou effectuer des tests d'allergie cutanée. En outre, pour le traitement de la rhinite allergique, un spray nasal Kromoglin (cromoglycate de sodium) et des formes en comprimés d'antihistaminiques sont utilisés.

Si vous abusez de médicaments vasoconstricteurs, utilisez-les pendant plus de 7 jours, puis le soi-disant rhinite médicamenteuse. Son traitement consiste à annuler le médicament, si cela n'est pas possible, le diagnostic est posé rhinite vasomotrice.

Plus souvent rhinite vasomotrice survient à un jeune âge. La rhinite vasomotrice survient lors de troubles survenant dans les vaisseaux sous la muqueuse nasale. Le patient se plaint d'une congestion dans la moitié du nez sur laquelle il repose - à partir de cette plainte, vous pouvez reconnaître la maladie. La modélisation au laser de la muqueuse nasale est considérée comme efficace. Cette méthode élimine la soi-disant muqueuse nasale hypertrophiée (tissu muqueux envahi). Cette méthode est assez moderne et vous permet d'opérer sans effusion de sang et sans douleur, la guérison se produit généralement assez rapidement et avec le moins de cicatrices..

Les médicaments pour le traitement de la rhinite vasomotrice utilisent des médicaments hormonaux pendant 10 à 14 jours, plus souvent prescrits pendant un mois. Mais, malheureusement, ils ne pourront pas guérir rapidement une rhinite vasomotrice - ils ne donnent qu'un effet temporaire. Ce sont des médicaments tels que Nazonex, Avamis, qui ne sont prescrits que par un médecin..

et enfin, rhinite atrophique, caractérisé par une sécheresse accrue du nez. Avec la rhinoscopie, il y a une réduction de volume de la membrane muqueuse. L'apparition d'une atrophie muqueuse est associée non seulement à sa réduction, mais également à une atrophie partielle du nerf olfactif et à l'impossibilité d'une sécrétion normale. Le traitement consiste à éliminer les facteurs qui ont causé l'écoulement nasal. Pour éliminer les croûtes et humidifier la membrane muqueuse, un lavage avec des solutions physiologiques ou hypertoniques chaudes est utilisé. Lorsqu'une infection est attachée, il est nécessaire de prescrire des gouttes nasales avec des antibiotiques.

Caractéristiques du traitement de la rhinite chez les enfants

Il est également nécessaire de s'attarder sur les caractéristiques du traitement du rhume chez les jeunes enfants. Dans la petite enfance, un enfant ne peut pas se débarrasser indépendamment des écoulements nasaux et, par conséquent, ils coulent à l'arrière du pharynx, la rhinite se transforme en rhinopharyngite et peut en outre être compliquée par une laryngite (inflammation du larynx), une trachéite, une bronchite, une pneumonie, ainsi qu'une otite moyenne en relation avec la caractéristique structurelle des trompes d'Eustache (chez les enfants, elles sont courtes et larges).

En raison du risque élevé de complications, ainsi que de l'impossibilité de téter pendant la petite enfance avec un rhume, le traitement doit commencer immédiatement. Il est nécessaire de prescrire des décongestionnants (c'est-à-dire des vasoconstricteurs), mais leur utilisation est limitée à deux ans, des médicaments tels que Otrivin, Nazivin et Otrivin bébé sont autorisés, mais il n'est utilisé qu'après un an, il contient des gouttes pour l'irrigation de la cavité nasale (ayant dans son composé d'une solution stérile isotonique qui n'irrite pas la muqueuse du bébé) dans des flacons jetables, un aspirateur nasal avec un jeu de buses remplaçables. Otrivin ne peut être utilisé que pendant 7 jours et Otrivin bébé aussi longtemps que vous le souhaitez.

En outre, pour le traitement de la rhinite chez les enfants dès le premier jour de la vie, Derinat peut être utilisé sous forme de gouttes et de pommade Viferon, qui est appliquée sur la muqueuse nasale. Ces médicaments sont également utilisés non seulement pour le traitement, mais également pour la prévention des ARVI chez les enfants et les adultes. L'essentiel est de commencer le traitement à temps!

Pour guérir rapidement un nez qui coule chez les enfants et éviter les complications, il est nécessaire de ventiler souvent la pièce dans laquelle se trouve l'enfant, une activité physique élémentaire doit être présente. De plus, vous ne pouvez pas fumer dans la pièce où se trouve l'enfant et utiliser des parfums (ils augmentent le risque de rhinite allergique).

Vous pouvez recourir à des méthodes d'effets physiothérapeutiques (inhalation, électrophorèse, phonophorèse), ce qui est assez efficace. Pour l'inhalation, vous pouvez utiliser l'appareil Monsoon-2, il ne chauffe pas les préparations, il peut donc être utilisé à une température. Utilisé pour les enfants et les adultes, pour les enfants, un masque spécial est attaché à l'appareil.