loader

Principal

Rhinite

Traitement des ARVI pendant la grossesse au troisième trimestre: symptômes, conséquences possibles et prévention

Chaque maman, enceinte, essaie de se protéger autant que possible de toutes sortes de rhumes et de SRAS. Mais en raison d'une diminution de l'immunité pendant la gestation, toutes les mères ne parviennent pas à se protéger de ces maladies désagréables. Les ARVI au 3ème trimestre de la grossesse surviennent assez souvent, ce qui est facilité par de nombreuses raisons. Afin de ne pas avoir à souffrir de maladies ARVI, il est recommandé à la femme enceinte de prendre soin des effets des situations stressantes, d'éviter les soucis et les angoisses, de bien manger et de maintenir un mode de vie sain.


Au premier signe d'un rhume, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Pourquoi les femmes enceintes sont sujettes au SRAS fréquent?

Le corps d'une femme pendant la grossesse est visiblement affaibli. Il s'agit d'une réaction protectrice normale, qui est nécessaire pour que le fœtus ne soit pas perçu comme un agent étranger et qu'il n'y ait pas de rejet. Mais en raison de l'état supprimé du système immunitaire, la femme enceinte devient plus sujette aux maladies respiratoires, en particulier pendant la saison froide. Par conséquent, les ARVI pendant la grossesse (le 3ème trimestre ne fait pas non plus exception) se produisent assez souvent.

Toutes les personnes sont quotidiennement en contact avec des virus et des bactéries, mais cela ne se termine pas toujours par une infection et une maladie. Le fait est que la nature, en plus de l'immunité humaine générale, assurait une protection locale. Par exemple, l'air qui entre par le nez est humidifié et filtré de la poussière, ainsi que des virus et bactéries étrangers. En conséquence, ils sont déposés sur la membrane muqueuse puis excrétés à l'extérieur avec des sécrétions. Mais pendant la grossesse, une sécheresse accrue du nez est souvent constatée, c'est pourquoi l'immunité locale ne fonctionne pas aussi activement.

Commentaires

Antonina, 27 ans.

Le baume Zvezdochka m'a aidé à éviter l'écoulement nasal pendant la grossesse, l'a appliqué sur les ailes du nez et des tempes - il m'a bien percé le nez et a éliminé le mal de tête. J'avais peur d'utiliser des médicaments vasoconstricteurs, mais j'ai utilisé des gouttes de Pinosol. Ils sont à base de plantes et ne nuiront pas au bébé.

J'ai une sinusite chronique, donc pendant la grossesse, j'ai dû utiliser les deux gouttes et l'aérosol Bioparox. Le médecin a dit qu'il vaut mieux utiliser des médicaments que de mettre l'enfant en danger en raison de la pénétration de bactéries à travers le placenta et de la privation d'oxygène due à ma rhinite constante. Le fils est né en bonne santé, mon traitement ne l'a pas affecté.

Symptômes

Le SRAS pendant la grossesse (3e trimestre) dans ses manifestations n'est pas différent des symptômes de cette maladie à d'autres périodes de la vie d'une femme. Il se caractérise par les caractéristiques suivantes:

  • un début brutal de la maladie;
  • mal de crâne;
  • faiblesse et sensation de fatigue musculaire;
  • mal de gorge et mal de gorge;
  • écoulement nasal très mince et clair;
  • larmoiement des yeux, leur réaction douloureuse à la lumière vive;
  • augmentation de la température corporelle.

Avec ARVI, une fièvre sévère est rarement trouvée, généralement les lectures sur le thermomètre ne dépassent pas 37,5 ° C, bien qu'en raison de la grossesse, une évolution plus sévère de la maladie soit parfois possible. En attendant un enfant, de nombreux processus pathologiques ne se déroulent pas aussi facilement que dans la vie «ordinaire» d'une femme. Mais avec la bonne approche, ils répondent bien au traitement et passent rapidement. L'une de ces conditions est l'ARVI pendant la grossesse (3e trimestre). Le traitement de cette maladie comprend un certain nombre de mesures qui soulagent les symptômes et accélèrent la récupération..

Traitement des infections respiratoires chez la femme enceinte

En termes de médicaments, le troisième trimestre est considéré comme le plus sûr. Mais l’adoption de mesures non liées à la drogue n’est pas moins importante. Pour commencer, dans la pièce où la femme enceinte est constamment, vous devez ventiler plus souvent, au moins trois fois par jour. Il est nécessaire de créer le microclimat le plus favorable avec 70% d'humidité et une température de 22 degrés. Au moins deux fois par jour, il est nécessaire d'effectuer un nettoyage humide des locaux, d'essuyer la poussière et le sol.

Il est important de se faire tester à temps

Maman doit rincer les cavités nasales avec des solutions salines toutes les 2 heures, consommer plus de liquide comme du jus de baies, de la compote, du thé chaud au citron et à la menthe ou du jus fraîchement pressé légèrement dilué avec de l'eau. Si vous suivez strictement ces recommandations, vous serez en mesure de faire face à l'infection beaucoup plus rapidement..

Si, lorsque les premiers signes d'ARVI se développent (dans les premières heures), la femme enceinte prend du Grippferon, la durée de la maladie peut être réduite de 7 jours à 3 à 5 jours. Les antipyrétiques doivent être pris lorsque la réaction hyperthermique dépasse 38,5 degrés. Si la température est plus basse, il est préférable de permettre au corps de lutter seul contre les virus. L'essentiel est de ne pas effectuer de bains de pieds chauds, car de telles procédures peuvent affecter négativement le flux sanguin placentaire..

En général, au cours du dernier trimestre de la gestation avec des infections virales respiratoires aiguës, des immunomodulateurs et des antipyrétiques, des remèdes pour l'élimination de l'écoulement nasal et des maux de gorge et des antitussifs sont prescrits. La médecine traditionnelle peut également être utilisée..

Médicaments antipyrétiques

Dans les dernières semaines de gestation, à partir de médicaments antipyrétiques, les mères sont autorisées à prendre du paracétamol et de l'ibuprofène. Mais ces médicaments sont capables d'affecter l'activité contractile utérine; avec l'utilisation irrationnelle de ces AINS, une femme peut provoquer le début d'un accouchement prématuré. Avant de traiter les ARVI avec ces médicaments, vous devez consulter un gynécologue menant une grossesse et vous familiariser en détail avec les règles de leur utilisation..

  1. Vous ne pouvez pas prendre de médicaments antipyrétiques si la température ne dépasse pas 38 degrés;
  2. Il est interdit de faire baisser la température avec plusieurs types d'AINS;
  3. Il est interdit d'augmenter indépendamment la posologie recommandée par le médecin;
  4. Vous ne pouvez prendre des comprimés qu'une fois toutes les 4 heures, pas plus souvent, et lors du transport, vous pouvez même augmenter cet intervalle à 6 heures;
  5. La durée du traitement avec ces médicaments ne doit pas dépasser 3 jours..

Si la fièvre ne disparaît pas pendant ce cours, des conseils supplémentaires d'un spécialiste sont nécessaires.

Immunomodulateurs

La salade verte fraîche est très saine

Pour lutter contre les infections virales, il est nécessaire de stimuler vos propres forces immunitaires, pour lesquelles des immunomodulateurs sont prescrits. Il est recommandé de prendre ces médicaments dans les 3 à 5 premiers jours de la maladie. Les moyens les plus connus de ce groupe, autorisés pour les femmes enceintes, sont le Grippferon et l'Anaferon, l'Ergoferon ou le Viferon en suppositoires. Tous ces médicaments sont basés sur l'interféron.

Ces immunomodulateurs activent les structures immunitaires, aidant le corps à résister à l'infection virale et éliminant efficacement ses symptômes. Si vous prenez ces fonds le premier jour de la maladie, la guérison viendra 2 à 3 jours plus tôt. En général, pendant la gestation, aucun traitement antiviral spécifique n'est effectué. C'est juste que le corps de la mère a suffisamment de ressources pour résister à l'infection. Le besoin d'un traitement antiviral survient généralement lorsqu'une femme enceinte a la grippe.

Comment enlever un mal de gorge

Le SRAS chez les patients s'accompagne souvent de sensations douloureuses dans la gorge. Au troisième trimestre de la gestation, les femmes enceintes peuvent prendre une assez grande liste de médicaments, ce qui aide à faire face aux symptômes désagréables en peu de temps. Il est permis d'utiliser des préparations d'origine végétale ou synthétique sous forme de comprimés et de sirops, de rinçages ou de sprays.

Vous devez prendre ces médicaments dans un cours de 5 à 10 jours. Si la toux est humide et a un caractère résiduel, vous ne pouvez prendre aucun antitussif. Des sensations douloureuses dans la gorge au cours du dernier trimestre, les mères peuvent utiliser Miramistin ou Hexoral, Herbion et Gedelix, Mukaltin et Doctor Mom, racine de réglisse, etc..

Nous traitons un nez qui coule

Un nez qui coule pendant la gestation est incroyablement dangereux, car en cas de troubles respiratoires, le bébé manque également d'oxygène. Dans les derniers stades, les mères peuvent utiliser des médicaments vasoconstricteurs pour le rhume, par exemple Tizin ou DlyaNos, Rinorus, Pinosol, etc. Ces médicaments locaux aident à réduire le gonflement des muqueuses nasales, à réduire la perméabilité vasculaire et à soulager les symptômes ARVI comme la congestion et l'écoulement nasal.

Les moyens sous forme de spray ou de gouttes fonctionnent localement, ils ne pénètrent pas dans la circulation sanguine et n'affectent en aucun cas le développement du fœtus. Vous pouvez être traité avec de tels moyens pas plus de 5 jours. Si à la fin du cours thérapeutique les symptômes ne disparaissent pas, un avis médical est nécessaire.

Avant d'utiliser des solutions vasoconstricteurs, il est recommandé de se rincer le nez avec de l'eau de mer, par exemple Aqualor, Aqua Maris, Dolphin ou Marimer, etc. Ces solutions nettoient en douceur les sinus nasaux, éliminent les bactéries et virus pathogènes, accélérant le début de la guérison. Les sinus doivent être rincés après 3 heures pendant 1-2 jours.

ethnoscience

L'utilisation de la médecine alternative au cours des dernières semaines de grossesse aidera à réduire la consommation de drogues synthétiques et à accélérer le rétablissement de la patiente. Pour faire face rapidement à une toux et protéger les muqueuses du dessèchement, il est utile de boire beaucoup de liquides. Les boissons doivent être chaudes. Le thé au citron et l'eau minérale (non gazeuse), les décoctions d'herbes avec du miel, etc. fonctionneront très bien. La pièce doit être humidifiée, si possible, en suspendant des serviettes humides sur les radiateurs.

Il est également utile de boire une infusion d'églantier, que les médecins considèrent comme un réservoir de substances utiles. Aide avec ARVI et une décoction de jus de camomille ou de canneberge, thé au tilleul ou au thym, un verre de lait chaud avec du miel, etc. Le nez avec un nez qui coule peut être lavé avec une solution saline ou saline. Il est recommandé d'appliquer de l'huile d'astérisque, d'eucalyptus, de sapin ou de menthe sur la pointe ou les ailes du nez.

Des maux de gorge sévères, les femmes enceintes seront aidées par un rinçage avec du bouillon de camomille, de l'eucalyptus ou de la menthe, du soda, etc. Si une toux improductive est gênante, il est recommandé de respirer à travers un nébuliseur avec de l'eau minérale Borjomi (non gazeuse). N'abandonnez pas complètement l'utilisation des médicaments au profit de la médecine traditionnelle. Les herbes peuvent également nuire, par conséquent, une consultation médicale est nécessaire avant de prendre un tel remède..

Quelle est la particularité du traitement au 3ème trimestre?

Face à une maladie, de nombreuses femmes enceintes se demandent comment traiter les ARVI pendant la grossesse. Le troisième trimestre à cet égard est le plus sûr, car tous les principaux systèmes et organes du fœtus ont déjà été formés, par conséquent, la liste des médicaments approuvés pour une utilisation s'allonge. Mais encore, il ne faut pas recourir à l'aide de médicaments puissants à moins que cela ne soit absolument nécessaire, car l'enfant se développe encore à l'intérieur, et il vaut mieux le protéger de tout dommage (même théorique). La préférence doit être donnée aux méthodes traditionnelles de traitement et à l'homéopathie.

Il est très important de rester au lit, même si la femme enceinte n'a pas de température ou qu'elle n'est pas élevée. Pendant cette période, il est préférable d'exclure complètement les promenades dans la rue et les devoirs jusqu'à ce que la condition se normalise. Vous devez souvent vous gargariser, vous rincer le nez et mesurer votre température corporelle. S'il atteint plus de 37,8 ° C, il doit être renversé.

Rincer le nez avec un nez qui coule

Puisqu'il est impossible d'utiliser des médicaments vasoconstricteurs pour le traitement des ARVI pendant la grossesse (3e trimestre), vous devez vous rincer et vous nettoyer le nez très souvent. Cela soulagera la cavité nasale du gonflement, du mucus et normalisera la respiration de la femme. À cette fin, les solutions salines prêtes à l'emploi vendues en pharmacie ou les produits faits maison sont excellents. La concentration de chlorure de sodium dans le médicament doit être physiologique (c'est-à-dire familière au corps humain) et être d'environ 0,09%.

Pendant la procédure, la solution ne doit pas être aspirée très fortement afin que l'inflammation de l'oreille moyenne ne se développe pas. Lorsque vous vous mouchez, une narine doit être couverte, sinon la pression dans la cavité nasale peut augmenter. Une fois la procédure terminée, la muqueuse nasale peut être lubrifiée avec une petite quantité de baume à l'huile d'olive et de menthe fait maison. Cela aidera à maintenir l'effet et à améliorer la respiration. Le rapport entre l'huile d'olive et l'huile de menthe est de 20: 1.

Comment se débarrasser d'un mal de gorge?

Le mal de gorge est l'un des symptômes des ARVI pendant la grossesse (3e trimestre). Il est préférable de commencer le traitement de ce phénomène désagréable par un rinçage. Les avantages de cette méthode:

  • pendant la procédure, la solution thérapeutique entre en contact avec toute la surface de la cavité buccale et l'arrière du pharynx;
  • lors du rinçage, les microbes pathogènes sont éliminés mécaniquement;
  • le médicament n'agit que dans cette zone et n'entre pratiquement pas dans la circulation systémique.

Pour le rinçage, vous pouvez utiliser la version alcoolisée du chlorophyllipt ou une décoction de calendula. Les femmes enceintes ne doivent pas utiliser de solutions de sauge et de camomille, car ces fonds peuvent augmenter le tonus de l'utérus en cas d'ingestion accidentelle. Un bon effet adoucissant est apporté par la teinture de propolis, diluée dans de l'eau bouillie, mais elle ne peut pas être utilisée en cas d'allergie chez la femme enceinte au miel et aux produits de la ruche.

Méthodes folkloriques

Étant donné que de nombreux médicaments ne peuvent pas être utilisés par les femmes enceintes, des méthodes alternatives de traitement du rhume peuvent être des méthodes alternatives pour les femmes enceintes. Ils ne peuvent être utilisés qu'après consultation de votre médecin. Si vous ne connaissez pas certaines nuances, vous pouvez nuire à votre bébé. Par exemple, certaines herbes et huiles essentielles qui ont été utilisées avec succès pour faciliter la respiration peuvent affecter la santé de votre bébé. Afin d'éviter les problèmes, tout remède populaire contre le rhume doit être discuté avec un médecin. Les inhalations sont considérées comme les méthodes les plus efficaces et en même temps sûres..

  • Patate. La technologie est simple: faites bouillir les pommes de terre, mettez-les dans un bol profond et respirez la vapeur. La procédure soulagera la congestion nasale.
  • À base de plantes. Les herbes aident à soulager l'inflammation du nasopharynx. Les combinaisons les plus efficaces: sauge, camomille, millepertuis; bouleau, eucalyptus, feuilles de cassis; huile de camomille et d'orange. Les composants sont versés avec de l'eau bouillante, insistés pendant dix minutes, puis utilisés pour l'inhalation.
  • Ail. L'ail a un effet bactéricide, tue les microbes, supprime le processus inflammatoire. La procédure est simple: râpez quelques clous de girofle, puis respirez quelques légumes sains.
  • Iode. L'iode est un agent antimicrobien efficace. Pour faciliter la fonction respiratoire, vous devez placer de l'iode versé dans des récipients en verre dans la pièce. Il s'évaporera, la future mère inhalera des vapeurs d'iode, ce qui apportera un soulagement tant attendu.

Si le nez qui coule est causé par un rhume, vous devez boire beaucoup de liquide chaud. Une décoction d'églantier, du jus de grenade, des légumes et des fruits riches en vitamine C aideront à augmenter l'immunité. Lors d'un rhume, un mal de tête fait souvent mal. Dans une "position intéressante", vous ne devez pas saisir immédiatement les analgésiques. L '"astérisque" habituel aidera à faire face au problème. Le baume est appliqué sur l'arête du nez et le whisky.

Lorsque vous avez besoin d'abaisser une température corporelle élevée?

Le seul antipyrétique sûr pouvant être utilisé pendant la grossesse est le paracétamol. La posologie et le schéma d'administration doivent être prescrits par le médecin traitant. Il s'agit d'une condition importante même pour le traitement d'ARVI apparemment frivoles pendant la grossesse (3 trimestre). Les recommandations des spécialistes réduiront efficacement la température sans risquer de nuire à l'enfant.

Il doit être réduit lorsque la marque atteint 37,8-38 ° C. Jusqu'à ce stade, il est préférable de ne pas prendre de médicaments antipyrétiques pour que le corps puisse lutter contre l'infection. Avec des nombres élevés au 3ème trimestre, il existe un grand risque de développer des troubles du système nerveux chez le fœtus. De plus, cela peut entraîner un travail trop précoce, vous ne devez donc pas tolérer une forte chaleur corporelle..

Traitement

Le traitement d'un rhume pendant la grossesse est effectué après avoir établi la cause de la maladie. Vous ne devez pas tarder à contacter un spécialiste, car il existe un risque élevé de développer une rhinite chronique. Essayer de prendre des pilules, des gouttes ou un vaporisateur vous-même aggravera la situation. Tous les médicaments ne peuvent pas être utilisés pour un rhume pendant la grossesse au 1er trimestre. La solution optimale serait une consultation avec un spécialiste ORL, qui sélectionnera des médicaments efficaces et sûrs. En choisissant les méthodes de traitement, le médecin se concentre sur l'état de santé de la femme et la période de naissance de l'enfant.

Inhalation à la maison

Pour faciliter la respiration nasale à la maison, vous pouvez effectuer une inhalation de vapeur avec des huiles essentielles. La seule contre-indication est l'allergie ou l'intolérance individuelle. Avant la procédure, vous devez bien rincer le nez avec une solution saline afin que les substances cicatrisantes à la vapeur pénètrent profondément à travers les muqueuses.

Vous pouvez utiliser les huiles essentielles de ces plantes:

  • menthol (améliore la respiration et soulage la congestion);
  • citron (augmente la vitalité);
  • clou de girofle (a des propriétés antiseptiques).

Ajoutez quelques gouttes d'huile essentielle dans un grand récipient contenant de l'eau chaude mais pas bouillante et pliez votre visage dessus à une distance de 15-20 cm de la surface de l'eau. Vous ne devez pas vous couvrir d'une serviette, afin de ne pas créer l'effet d'un sauna à vapeur (cela ne sert à rien pendant la grossesse). Il est nécessaire de respirer sur de l'eau aromatique chaude pendant 3 à 5 minutes, après quoi il est préférable de s'allonger pour se reposer ou dormir.

SRAS pendant la grossesse (3e trimestre): une description des différences par rapport à une infection bactérienne

ARVI, en règle générale, se présente sous une forme plus bénigne qu'une infection bactérienne. En raison du virus, la température corporelle dépasse rarement 38 ° C, la gorge fait modérément mal (plus probablement, des démangeaisons) et l'écoulement nasal est transparent ou blanc. Lorsque la flore bactérienne pathogène se multiplie dans le corps humain, il y a souvent une forte fièvre, un inconfort aigu lors de la déglutition et une détérioration importante de l'état général. L'écoulement des voies nasales devient verdâtre, ce qui indique la présence de pus.

Si le médecin a des doutes sur la nature de la maladie, il peut prescrire un test sanguin clinique détaillé à la femme enceinte. L'étude montrera s'il y a des changements dans la formule des leucocytes et dans quelle mesure la vitesse de sédimentation des érythrocytes a augmenté. Si leurs valeurs sont très différentes de la normale, un antibiotique et des médicaments supplémentaires peuvent être nécessaires pour le traitement..

Les antibiotiques sont-ils toujours nécessaires?

Pour les infections virales simples, l'utilisation d'antibiotiques n'a aucun sens. Ils n'accélèrent en aucun cas le processus de guérison, car ils ne tuent que les bactéries. De plus, dans le contexte de leur consommation, une personne peut développer une dysbiose intestinale ou des allergies. Ceci doit être pris en compte lors du choix du traitement des ARVI pendant la grossesse (3ème trimestre). Le traitement antibiotique dans ce cas peut être justifié si une infection bactérienne sévère s'est jointe.

Dans les dernières étapes de la gestation, ces médicaments sont autorisés, car ils ne peuvent pas provoquer de pathologies congénitales chez l'enfant. Des antibiotiques sûrs peuvent aider une mère à se rétablir, si l'on ne parle pas d'un ARVI banal pendant la grossesse (3ème trimestre). Les contre-indications à l'utilisation de chacun d'entre eux sont toujours indiquées dans les instructions. Avant d'utiliser le médicament (même après avoir consulté un médecin), il est préférable de s'assurer que le produit peut être pris par les femmes enceintes.

Conséquences de la maladie

Bien que les infections virales au cours du dernier trimestre ne présentent plus un tel danger pour l'enfant qu'au début du trimestre, elles ont toujours des conséquences négatives, principalement pour la femme enceinte:

  1. Frappez le système immunitaire. Cela est lourd du fait que ce sera plus difficile pour une femme affaiblie par la maladie lors de l'accouchement, et il sera également difficile de s'en remettre..
  2. Si une infection pénètre dans le corps d'une femme immédiatement avant l'accouchement, le risque d'infection du nouveau-né est élevé.
  3. Au cours des dernières semaines, le placenta vieillit, ce qui signifie qu'il ne peut pas toujours protéger correctement le bébé contre les infections..
  4. Si une femme est malade, après l'accouchement, elle est immédiatement séparée du bébé afin d'éviter l'infection, ce qui signifie que l'enfant ne recevra pas le colostrum maternel et le lait dont il a besoin à temps et n'aura pas le premier contact avec la mère..
  5. Le risque de développer des complications sous forme d'otite moyenne, bronchite, sinusite, pneumonie, infection bactérienne.

SRAS pendant la grossesse (3e trimestre): conséquences et complications

Une infection respiratoire diagnostiquée et traitée en temps opportun ne cause généralement pas de préjudice important à la femme enceinte ou à l'enfant. La situation est beaucoup plus difficile avec les cas négligés dans lesquels une femme est tourmentée par une toux sévère et une température corporelle élevée. En raison de la chaleur, un travail prématuré peut commencer, il est donc important de le réduire à temps. En plus des médicaments, une boisson chaude abondante convient pour soulager les symptômes d'intoxication, mais uniquement si la femme enceinte n'a pas d'œdème.

Une toux peut causer un inconfort grave à la fois à la mère et au fœtus, qui au troisième trimestre devient déjà des crampes dans l'utérus. Des mouvements brusques de la poitrine au cours de ce processus entraînent une augmentation de la pression et une hypoxie, ce qui est hautement indésirable. En général, il est difficile pour une femme de supporter un ARVI prolongé pendant la grossesse (3ème trimestre). Le traitement de cette condition doit être adéquat et contribuer au rétablissement rapide de la future mère, qui devra reprendre des forces avant la naissance prochaine..

Quels médicaments un médecin peut-il prescrire

Le traitement médicamenteux est généralement prescrit pour les causes graves du rhume et une forte probabilité de complications ultérieures. Quels médicaments le médecin peut-il prescrire?

  • Médicaments décongestionnants. Ils sont prescrits pour la rhinite sévère. Habituellement, l'utilisation de ces médicaments est indiquée pour la rhinite accompagnant des infections respiratoires aiguës. Les médicaments soulagent l'enflure, plus d'air s'écoulera dans le passage nasal et il deviendra plus facile de respirer. Le plus souvent, "Vibrocil" ou "Farial" est prescrit. Mais vous ne pouvez pas les prendre de manière incontrôlable. Le médecin calculera la dose: elle doit être minimale. Les médicaments peuvent être utilisés pendant un maximum de trois jours, sinon une intoxication fœtale peut survenir.
  • Vaporisateurs. Le spray est un remède efficace contre l'étiologie inflammatoire et infectieuse du rhume. Il existe des sprays sécuritaires à base d'eau de mer (Aquamaris, Humer, Aqualor). Ils soulagent tout type de rhinite hormonale à causée par des infections..
  • Fonds barrière. Ces médicaments sont également appelés médias filtrants. Ils sont utilisés pour la nature allergique du rhume. Les produits sont composés d'ingrédients naturels. Ils créent une barrière sur la membrane muqueuse, la protégeant ainsi des allergènes. Le médicament le plus connu de cette catégorie est le Nazaval..
  • Médicaments complexes. Lorsque le bien-être général du patient s'aggrave, la température augmente, le médecin peut prescrire des médicaments complexes destinés à traiter les infections respiratoires aiguës ou la grippe. Beaucoup de gens boivent de tels médicaments sans consulter d'abord un médecin, mais dans une «position intéressante», l'automédication est strictement interdite..

La prévention

Une femme qui attend un enfant doit prendre soin de son corps et éviter de toutes les manières possibles les facteurs dangereux qui peuvent conduire à diverses maladies. La prévention des ARVI pendant la grossesse (3e trimestre) est réduite à un mode de vie sain, une bonne alimentation et le rejet des mauvaises habitudes, qui, en principe, sont contre-indiquées pendant cette période.

Pendant la saison des épidémies, il faut limiter le temps passé dans les lieux où se rassemblent un grand nombre de personnes. Lors de la visite d'un gynécologue dans une polyclinique, il est conseillé d'utiliser un masque de protection jetable afin de ne pas attraper une infection en étant assis en ligne ou en marchant dans les couloirs..

Une femme enceinte a besoin de dormir un nombre d'heures suffisant pour que le corps ne soit pas surmené. En automne et en hiver, habillez-vous chaudement et marchez dehors pendant une courte période par temps très froid. L'air frais est utile et important pour la femme enceinte, mais rester à l'extérieur de la maison doit être confortable, car l'hypothermie du corps dans cette position est extrêmement indésirable..

Complications

Des études cliniques ont montré que la maladie peut entraîner un certain nombre de complications:

  • Hypoxie. Une congestion nasale chez la mère provoque une alimentation insuffisante en oxygène des tissus du bébé. Le résultat sera de graves dysfonctionnements dans le cerveau du bébé. Le processus de formation des tissus, des organes est perturbé.
  • Risque accru d'infection virale. Les poches provoquent une respiration buccale accrue. Un moyen facile de pénétration de la microflore pathogène s'ouvre, ce qui entraîne une perturbation du processus de pose des tissus et des organes, et l'entrée dans le liquide amniotique devient la cause de l'infection du fœtus.

Le traitement opportun de la rhinite préserve la santé de l'enfant à naître et réduit le risque de développer des troubles intra-utérins.

La prévention

Vous pouvez éviter un nez qui coule pendant la grossesse en suivant des règles simples. Les experts recommandent de fréquentes promenades au grand air. Il est important d'éviter l'hypothermie, la fatigue, les endroits bondés. Un lavage régulier réduit le risque de pénétration de la microflore pathogène.

Quel est le danger d'un rhume pendant la grossesse 3 trimestre et comment le traiter?

Le dernier, troisième trimestre de la grossesse, pour les femmes enceintes atteintes d'un rhume, est généralement stable.

Pendant cette période, un enfant presque à part entière est déjà dans l'utérus, dans lequel son propre système immunitaire commence à fonctionner et une résistance aux médicaments toxiques et aux micro-organismes pathogènes apparaît..

Au cours de ces dernières semaines de grossesse, la liste des médicaments contre le rhume s'allonge considérablement..

Un rhume au troisième trimestre est-il dangereux??

3 trimestres est la période allant de la 28e à la quarantième semaine (jusqu'à la naissance même).

Pendant cette période, le risque de complications du traitement d'un rhume pour l'enfant est minime, mais si presque tous les virus et bactéries ne sont plus dangereux, la prudence est toujours de mise dans le choix des médicaments à traiter..

Un traitement inapproprié entraîne un certain nombre de complications pour la mère, en particulier la transition d'un rhume vers une forme chronique ou une maladie plus grave.

Complications possibles dans le cerveau, le cœur, les reins et d'autres organes.

Pour le fœtus, l'absence de traitement ou l'utilisation de médicaments puissants peuvent être dangereux par le développement d'une insuffisance placentaire.

Ceci, à son tour, peut entraîner une détérioration de l'apport de nutriments au fœtus et le développement de son hypoxie..

La maladie peut endommager le placenta ou provoquer un vieillissement prématuré..

Dans ce cas, les tissus du placenta deviennent plus minces et détruits, et les infections et les composants toxiques des médicaments peuvent y pénétrer..

À l'heure actuelle, le traitement ne peut être négligé, arguant que les effets nocifs des médicaments sur le fœtus sont.

Au contraire, vous devez utiliser tous les moyens disponibles pour éliminer le rhume le plus rapidement possible..

Principes généraux du traitement du rhume au troisième trimestre

  1. La maladie ne peut pas être transportée sur les jambes: vous devez respecter le repos au lit au maximum.
  2. Le meilleur traitement serait de rester au repos et de consommer des boissons chaudes abondantes, et au lieu de médicaments, il est préférable de faire l'inhalation et de se gargariser en utilisant des ingrédients médicinaux à base de plantes..
  3. La pièce dans laquelle la femme enceinte est constamment doit être ventilée une fois par jour pendant 10 à 15 minutes (en hiver, cinq minutes suffisent).
  4. La poussière ne doit pas s'accumuler dans la pièce, ce qui complique le travail des voies respiratoires et peut contribuer à augmenter la toux, donc le nettoyage humide doit être effectué tous les 2-3 jours.

Chez les personnes ayant un rhume, l'appétit diminue généralement, mais chez les femmes enceintes, cela peut ne pas être observé, car le corps de la mère fournit également des nutriments au fœtus..

Mais en même temps, il est souhaitable «d'améliorer» son alimentation en consommant plus d'aliments végétaux, de céréales, de noix et de fruits de mer. Il est souhaitable que les plats ne soient pas lourds: cela peut être des bouillons, des céréales et des soupes en purée.

Comment traiter dans différents cas?

Une caractéristique distinctive du traitement du rhume au troisième trimestre est la capacité de prendre certains antibiotiques.

Mais cela devrait être fait dans les cas extrêmes et uniquement avec des complications graves..

Les antibiotiques acceptables comprennent la gentamicine, le métronidazole, la furadonine et l'azithromycine..

Mais même avec leur utilisation, il existe des risques de complications pour le fœtus, un tel traitement doit donc être surveillé par un médecin..

Toux

Par exemple, pour éliminer la toux, ce qui suit peut être prescrit:

  1. Eucabal.
    Il est préférable de le prendre sous forme de sirop pendant la grossesse..
    Une telle préparation à base d'ingrédients à base de plantes favorise l'expectoration des mucosités et élimine l'inflammation des voies respiratoires.
    Au troisième trimestre, en l'absence de contre-indications, vous pouvez prendre une cuillère à soupe de sirop pas plus de cinq fois par jour à intervalles réguliers.
  2. Mucaltin.
    Une préparation à base de plantes qui n'a pas de contre-indications graves, mais qui peut provoquer une fausse couche en cas de surdosage, car elle contient de la racine de guimauve.
    Et ce composant à haute concentration a des propriétés abortives prononcées..
    Il est préférable de prendre de la mucaltine sous un comprimé une fois par jour..

Gorge irritée

Mais si ces douleurs sont très dérangeantes, vous pouvez prendre les médicaments suivants:

  • spray stopangin, qu'il est recommandé d'utiliser deux fois par jour après les repas;
  • comprimés de pastille de pharyngosept.
    Ils éliminent non seulement la douleur, mais ont également un effet antibactérien modéré (vous ne devez pas dissoudre plus de trois pastilles par jour);
  • aérosol geksoral, qui a des effets antibactériens et analgésiques.
    L'irrigation à l'hexoral est effectuée jusqu'à trois fois par jour.

Nez qui coule

Si le rhume est accompagné d'un écoulement nasal sévère, il est préférable de ne pas utiliser de gouttes nasales. Beaucoup d'entre eux sont rapidement absorbés dans la circulation sanguine et peuvent avoir un effet négatif sur le fœtus..

Parmi les gouttes, le pinosol est préféré, contenant de l'extrait d'huile de pin.Le médicament peut être instillé trois fois par jour et utilisé un nombre illimité de fois pour lubrifier les voies nasales de l'extérieur.

Cela peut être nécessaire lorsque vous sortez pour vous protéger contre les infections associées..

Une alternative au pinosol sont les gouttes pour dauphins, qui, après la première application, éliminent la sensation d'irritation dans le nez et neutralisent rapidement l'écoulement nasal..

Ce sont des gouttes à base de plantes et sont donc aussi sûres que possible pendant la grossesse, mais parfois elles peuvent provoquer des réactions allergiques.

Par conséquent, ils doivent être utilisés avec prudence et pas plus de deux fois par jour..

Aqua Maris, qui contient du sel de mer naturel, a fait ses preuves..

Température

C'est plus difficile avec la température: il n'est pas recommandé de le faire tomber jusqu'à ce qu'il atteigne 38 degrés.

Mais le seul médicament approuvé dans ce cas est le paracétamol ou son analogue le diclofénac.

Mais le second ne peut être utilisé qu'au tout début du troisième trimestre..

Le paracétamol, en revanche, ne provoque pas de complications graves si vous ne prenez pas plus de trois comprimés par jour (avec la dose recommandée pour les adultes, dans des cas normaux, jusqu'à 8 comprimés par jour).

Remèdes populaires

Les remèdes populaires dans la plupart des cas nuisent moins au corps d'une femme enceinte et au fœtus que les comprimés et les gouttes.

Au troisième trimestre, les options suivantes peuvent être considérées comme un traitement symptomatique:

  1. Compresses de vinaigre.
    Ajouter 2-3 cuillères à café de vinaigre par litre d'eau tiède et mélanger la composition.
    Un chiffon imbibé, qui est plié en plusieurs couches, est appliqué sur le front pendant 10 minutes à haute température.
    La procédure doit être répétée toutes les 3-4 heures..
  2. Solution saline.
    Ajouter une cuillère à café de sel dans un verre d'eau bouillie tiède et remuer. La composition est utilisée pour se gargariser avec un mal de gorge.
    Il est recommandé d'effectuer trois de ces rinçages par jour, en préparant une nouvelle portion pour chaque procédure..
    Mais si la douleur est trop forte, vous pouvez vous gargariser toutes les heures jusqu'à ce que la douleur commence à diminuer..
    Mais plus de 5-6 rinçages ne doivent pas être effectués, car le sel en de telles quantités dessèchera les muqueuses du larynx et de la cavité buccale.
  3. Tisane chaude.
    Ce produit aide à abaisser la température et il est préparé à base de menthe, de fleurs de tilleul et de feuilles de framboise séchées, qui sont interdites dans les deux premiers trimestres..
    Cette partie doit être bu jusqu'à quatre fois par jour..
  4. Inhalation de pommes de terre.
    La façon traditionnelle de se débarrasser de la toux est d'inhaler la vapeur des pommes de terre bouillies par la bouche.
    La procédure ne dure pas plus de 5 minutes.
    Pour améliorer l'effet, 3-4 gouttes d'huile d'eucalyptus ou de sapin peuvent être ajoutées à l'eau dans laquelle les pommes de terre sont bouillies.

Les remèdes populaires doivent être utilisés avec prudence, et si des réactions allergiques se produisent ou si la maladie s'intensifie d'une manière qui conduit à de telles conséquences, le traitement ne peut pas être poursuivi..

Méthodes et préparations interdites

Certains croient au mythe selon lequel lorsque vous avez un rhume, vous devez prendre un bain de vapeur dans un bain russe classique..

Cela contribue à la redistribution du sang sous l'influence de températures élevées, ce qui peut entraîner une rupture du placenta et une décharge prématurée d'eau..

En général, tout frottement, procédure de réchauffement et cuisson à la vapeur à ce stade de la grossesse sont interdits..

Des médicaments interdits à l'admission:

  • les phytopréparations, qui comprennent des herbes aux propriétés abortives;
  • des médicaments à forte teneur en alcool et des remèdes populaires à base d'alcool et de vodka;
  • la plupart des antibiotiques;
  • l'aspirine et les médicaments contenant de l'acide acétylsalicylique (ces médicaments fluidifient le sang, ce qui peut provoquer des saignements intra-utérins).

Prévention du rhume au troisième trimestre

  • il est nécessaire de s'habiller en fonction des conditions météorologiques pour éviter l'hypothermie du corps;
  • en plus du nettoyage humide et de l'aération, il est également nécessaire de maintenir un certain niveau d'humidité de l'air dans la pièce où se trouve la femme enceinte (l'humidité doit être de 70%);
  • pendant la période de naissance d'un enfant, il vaut mieux oublier le travail, l'activité physique et éviter les situations stressantes - cela peut aider à affaiblir le système immunitaire;
  • si le régime alimentaire manque de vitamines - en collaboration avec un médecin surveillant l'évolution de la grossesse, vous devez choisir un bon complexe multivitaminé;
  • lors d'épidémies de grippe et de SRAS, un séjour prolongé dans des endroits bondés doit être évité.

Vidéo utile

Dans cette vidéo, vous apprendrez à traiter un rhume chez la femme enceinte:

Un rhume au troisième trimestre de la grossesse est encore moins dangereux que les médicaments utilisés pour le traiter.

Un traitement incorrect peut contribuer non seulement à l'aggravation de l'état de la femme enceinte elle-même, mais également à mettre l'enfant en danger, par conséquent, seul un spécialiste doit développer un traitement..

ARVI pendant la grossesse

L'infection virale infectieuse aiguë ou ARVI est la maladie la plus courante chez les personnes de tous âges. D'octobre à avril, il y a une augmentation saisonnière de l'incidence, qui a parfois le caractère d'une épidémie. Pendant cette période, chaque mois, jusqu'à 20% de la population, y compris les femmes enceintes, sont porteuses de la maladie..

Certaines femmes souffrent d'ARVI à plusieurs reprises pendant la grossesse. La raison en est la variété de virus qui causent le SRAS - il y en a plus de deux cents. Et après une maladie causée par un virus, l'immunité ne se développe pas qui protège contre d'autres types d'agents pathogènes. De plus, chez la femme enceinte, il existe une suppression naturelle de l'immunité. Ainsi, la protection du fœtus est assurée, qui contient les gènes non seulement de la mère, mais aussi du père. Sans affaiblir le système immunitaire, le corps de la femme rejetterait le fœtus comme étant génétiquement incompatible. Malheureusement, la suppression de l'immunité entraîne une diminution de la résistance aux infections..

Une maladie virale ou, comme on l'appelle aussi, une maladie du rhume apporte beaucoup d'anxiété à la femme enceinte. La maladie physique s'accompagne de soucis pour la santé de l'enfant. Cependant, selon les statistiques, seulement 30% des femmes enceintes atteintes d'ARVI vont chez le médecin. Les autres préfèrent être traités seuls. Le traitement des ARVI à domicile est autorisé avec une évolution légère de la maladie. Si l'état s'aggrave ou si des complications se développent, une consultation médicale est requise!

Le danger des ARVI pendant la grossesse

L'ARVI est-il dangereux pendant la grossesse? Comment un rhume peut-il affecter le développement du fœtus? Voici les deux questions qui intéressent le plus les femmes..

En Hongrie, une étude à grande échelle a été menée pendant plus de 15 ans, au cours de laquelle les femmes ont été conditionnellement divisées en 2 groupes. Le premier comprenait des femmes enceintes qui avaient des ARVI pendant la grossesse, et le second comprenait celles qui ont réussi à éviter la maladie. Selon l'étude, le risque de malformations fœtales dans le premier groupe n'était que de 2% plus élevé. En conséquence, les chercheurs ont conclu que le virus ARVI ne constituait pas une menace sérieuse pour le développement intra-utérin du fœtus..

Considérez les différents facteurs associés aux maladies qui préoccupent le plus souvent les femmes enceintes et leurs proches:

  • Exposition au virus pendant la grossesse. Le virus ARVI n'est pas agressif envers le fœtus et provoque rarement des malformations fœtales ou des anomalies dans la formation du placenta. Le rhume n'interrompt pas une grossesse saine. Une fausse couche précoce après une infection virale respiratoire aiguë n'est possible que si la grossesse était initialement pathologique.
  • Exposition à une forte fièvre pendant la grossesse. Le danger est la température au-dessus de 38,5 degrés. De plus, ce n'est pas la raison de l'augmentation de température qui est importante, mais sa valeur. À cet égard, il est conseillé aux femmes enceintes de baisser la température si elle dépasse 38.
  • Intoxication du corps aux ARVI chez la femme enceinte. En raison de l'activité du virus, des substances nocives sont libérées et provoquent une intoxication. Cependant, si le foie et les reins d'une femme fonctionnent normalement, son sang est bien nettoyé des toxines. Cela minimise leur effet sur le fœtus. Pour réduire l'intoxication, il est recommandé de boire plus de liquide (1,5 à 2 litres / jour).
  • Diminution de l'apport d'oxygène. La congestion nasale entraîne moins d'oxygène dans la circulation sanguine. Cependant, si cette condition ne dure pas plus de 5 jours, le risque de développer une hypoxie est minime. Pour faciliter la respiration, les médecins recommandent de se rincer le nez avec une solution saline ou saline toutes les 1 à 2 heures. Cela retarde le développement des virus, empêche les bactéries de coloniser la membrane muqueuse et empêche le mucus de s'épaissir.
  • Toux pendant la grossesse. Il existe une idée fausse selon laquelle la tension de la paroi abdominale lors de la toux peut provoquer un avortement et nuire à l'état du fœtus ou du placenta. En fait, le bébé dans l'utérus ne souffre pas de toux. Le danger apparaît si, dans le contexte des ARVI, il existe une lésion bactérienne des bronches (bronchite) ou des poumons (pneumonie). Dans ce cas, il est plus sûr de prendre des antibiotiques approuvés par votre médecin à ce stade de la grossesse que de traiter vous-même la maladie..
  • SRAS fréquent pendant la grossesse. Travailler dans des établissements pour enfants et médicaux ou dans le commerce s'accompagne de contacts avec un grand nombre de personnes, dont certaines sont malades. Cela conduit à des infections et des maladies fréquentes. Ils ne présentent pas de danger significatif pour l'enfant si la maladie ne survient pas avec une forte fièvre. Le risque de développer des complications est considérablement réduit si la femme enceinte est traitée à domicile et ne tolère pas la maladie sur ses jambes.

Le SRAS pendant la grossesse ne présente pas de danger grave. Malheureusement, cela ne peut pas être dit pour le virus de la grippe. En cas de suspicion qu'une femme enceinte a la grippe, vous devez immédiatement consulter un médecin. Il prescrira un traitement complet qui protégera l'enfant des effets néfastes..

Vous pouvez distinguer la grippe du SRAS par ses manifestations. Avec la grippe, le premier symptôme de la maladie est une forte fièvre, qui s'accompagne de maux de tête et de douleurs musculaires, de faiblesse et de courbatures. Le nez qui coule, la toux et le mal de gorge apparaissent après 2-3 jours de maladie.

Les premiers signes d'ARVI pendant la grossesse

Les premiers signes d'ARVI dépendent des caractéristiques du virus qui a causé la maladie. Les virus ont la capacité d'infecter la membrane muqueuse dans certaines zones. Certains virus «aiment» s'installer dans le nasopharynx, provoquant un écoulement nasal et des maux de gorge. D'autres peuvent se propager à la conjonctive des yeux et à la membrane muqueuse de l'oreille interne, avec des yeux qui piquent et des yeux larmoyants, des oreilles qui démangent. Les troisièmes virus infectent les cellules de la membrane muqueuse de la trachée et des bronches, puis le premier signe de la maladie est la toux. En général, les manifestations du rhume restent les mêmes qu'avant la grossesse:

  • nez qui coule - la congestion nasale est plus prononcée qu'avant la grossesse;
  • gorge irritée;
  • augmentation de la température;
  • toux;
  • rougeur des yeux, accompagnée de démangeaisons et de larmoiements.

En fonction des caractéristiques du virus et de l'état d'immunité de la femme enceinte, la maladie peut se développer et se propager à d'autres parties du système respiratoire. Par exemple, un mal de gorge rejoint un nez qui coule, puis une toux. Dans certains cas, le développement du virus s'arrête dans une zone, puis la maladie progresse plus facilement et la guérison se produit plus rapidement.

ARVI chez la femme enceinte à différentes périodes

On pense que les ARVI augmentent le risque de fausse couche en début de grossesse. Cependant, il n'y a pas de données fiables confirmant cette théorie - les fausses couches se produisent avec la même fréquence chez les femmes en bonne santé et chez celles qui ont eu un rhume. L'avortement spontané peut être associé non pas tant à une exposition au virus qu'à une forte fièvre, à des médicaments incontrôlés ou au stress. Les gynécologues disent qu'une fausse couche après ARVI n'est possible que si la femme avait initialement des problèmes de grossesse.

ARVI 2ème trimestre

Au cours du deuxième trimestre, le placenta se forme, conçu pour protéger le fœtus de toutes les influences néfastes, y compris les virus. L'infection foetale ne se produit pas à ce moment. La recherche n'a pas non plus confirmé que le virus pouvait provoquer des anomalies dans la formation du placenta. Comme au premier trimestre, le principal danger est que pour le traitement d'un rhume, une femme enceinte peut à son insu utiliser des médicaments ayant des effets mutagènes et tératogènes, qui provoquent des anomalies du développement..

ARVI 3ème trimestre

Les ARVI au troisième trimestre ne conduiront pas à des pathologies du développement fœtal, car à ce moment-là, ses organes sont déjà formés. L'infection intra-utérine ne se produit pas, car les anticorps sont transmis à l'enfant avec le sang de la mère pour se protéger contre le virus. Cependant, un traitement correct aux stades tardifs est extrêmement important, car un nez qui coule prolongé peut provoquer une privation d'oxygène du fœtus et une température supérieure à 38,5 augmente le risque de décollement placentaire prématuré et de naissance prématurée..

SRAS avant l'accouchement

Si une femme tombe malade avec ARVI avant d'accoucher, elle accouchera dans le service d'observation de l'hôpital. La maladie exerce un stress supplémentaire sur le corps, mais ne constitue pas une menace sérieuse pour la santé de la mère ou de l'enfant. Avant d'accoucher, le bébé reçoit des anticorps protecteurs avec du sang et après la naissance - avec du lait, les cas d'infection de la mère sont donc rares. Pour minimiser le risque, la femme doit porter un masque. Si nécessaire, le nouveau-né peut être isolé jusqu'à ce que la mère se rétablisse.

Comment traiter les ARVI pendant la grossesse

Lors du traitement d'ARVI chez la femme enceinte, il est important de ne pas nuire à l'enfant. Par conséquent, en cas de maladie bénigne, les médecins recommandent du repos, des boissons chaudes et des aliments légers riches en vitamines. En cas de rhume chez la femme enceinte avec fièvre, toux et mal de gorge, l'état de la femme peut être soulagé à l'aide de produits non médicinaux inoffensifs ou de médicaments approuvés.

Traitement non médicamenteux des ARVI chez la femme enceinte

Le traitement à domicile des ARVI peut être assez efficace sans médicament. Il doit inclure une alimentation, une ventilation et une humidification appropriées, des boissons chaudes et du repos..

1. Comment faire baisser la température sans médicament?

La température peut être réduite si le corps est capable de dégager de la chaleur. Si la pièce est froide, une perte de chaleur se produira à travers la peau et lorsque l'air inhalé sera réchauffé. Par conséquent, il est nécessaire de ventiler la pièce le plus souvent possible et d'utiliser des humidificateurs d'air, en particulier pendant la saison de chauffage..

Méthodes de soutien pour abaisser la température corporelle:

  • compresse froide sur le front et les tempes;
  • patch de refroidissement sur le front;
  • essuyer avec de l'eau à température ambiante du visage, du cou, des mains au coude, des plis axillaires, poplités et inguinaux. Lorsque l'eau s'évapore, elle refroidit la peau et abaisse la température corporelle.

Pour réduire la température, les boissons diaphorétiques et les aliments contenant des antipyrétiques naturels sont recommandés:

  • jus de pamplemousse;
  • thé aux framboises;
  • thé au tilleul;
  • thé au zeste d'orange;
  • lait avec du miel;
  • les produits contenant de l'acide salicylique sont les framboises, les fraises, les raisins de Corinthe, les cerises, les cerises, les fruits secs.

2. Traitement d'un rhume pendant la grossesse:

  • Rincer le nez. Le rinçage du nez est nécessaire pour hydrater la membrane muqueuse et empêcher le mucus de s'épaissir. Cela aidera à empêcher l'infection de se propager aux sinus et au système respiratoire inférieur (trachée et bronches). Il est nécessaire de rincer le nez toutes les 1 à 2 heures, en instillant une pipette pleine de solution saline dans chaque narine. Vous pouvez également utiliser des solutions salines prêtes à l'emploi vendues en pharmacie.
  • Douche nasale - un dispositif spécial pour rincer le nez vous permet de bien nettoyer les voies nasales du mucus et de faciliter la respiration. Il est recommandé de l'utiliser en association avec une solution contenant du sel marin et des extraits de plantes. Il est important que la température de la solution soit de 37 degrés. Une douche nasale froide ou chaude est nocive pour la membrane muqueuse.
  • L'inhalation aide à fournir des nutriments aux bonnes parties du système respiratoire. Avec un rhume, les femmes enceintes sont autorisées à inhaler avec l'utilisation de jus d'ail dilué, de teinture de calendula. Des solutions diluées de Rotokan et de Novoimanin sont recommandées pour le traitement de la rhinite et des maux de gorge.

3. Remèdes contre les maux de gorge chez les femmes enceintes

Le rôle principal dans le traitement de la gorge est donné au rinçage avec de la soude et du sel (½ cuillère à café par verre d'eau tiède), du thé vert fort, de la camomille ou une infusion de calendula (3 cuillères à soupe pour 200 ml d'eau chaude).

Le beurre mélangé avec du miel peut aider à réduire la douleur et l'irritation. Ils sont combinés dans des proportions égales, mélangés et conservés au réfrigérateur. 2 à 3 fois par jour dissoudre une demi-cuillère à café du produit congelé.

4. Un bon repos

Même une forme bénigne de la maladie ne doit pas être portée sur vos pieds. Avec ARVI, les femmes enceintes ne sont pas tenues de respecter strictement l'alitement, mais il est conseillé de passer plus de temps allongé. Dans cette position, la circulation sanguine s'améliore, les toxines sont éliminées plus intensément, le flux sanguin à travers le placenta s'améliore et le risque d'augmenter le tonus de l'utérus diminue.

5. Une bonne nutrition pour les ARVI

La base du régime devrait être des aliments riches en acide ascorbique, des produits laitiers fermentés, de la viande maigre ou du poisson. Parmi les sources de vitamine C figurent: le chou, les raisins de Corinthe (noir, rouge), les fraises, les kiwis, les agrumes, les groseilles à maquereau, les mûres, la princesse (choux de Bruxelles, brocoli, chou blanc), les poivrons. Ces fruits et légumes doivent être consommés crus car la vitamine C est détruite lorsqu'elle est chauffée. De plus, grâce aux fibres et aux pectines, ces aliments aident à nettoyer l'organisme des toxines..

Un apport supplémentaire de vitamine C à des doses de 500 à 1000 mg peut nuire au foie d'une femme enceinte et, selon certains rapports, entraîner une naissance prématurée. Par conséquent, il n'est pas recommandé de prendre de l'acide ascorbique pendant la grossesse sans l'autorisation d'un médecin..

Traitement médicamenteux des ARVI pendant la grossesse

1. Antipyrétique pendant la grossesse

À des températures inférieures à 38 degrés, les antipyrétiques ne sont pas utilisés, mais les températures supérieures à 38,5 degrés doivent être abattues! C'est plus dangereux pour l'enfant que de prendre des anti-inflammatoires non stéroïdiens..

Le médicament antipyrétique le plus sûr pendant la grossesse est le paracétamol (acétaminophène). Il peut être pris au 1er, 2ème et 3ème trimestre. Ce médicament ne provoque pas de malformations et n'affecte pas le déroulement de la grossesse, comme le prouvent de nombreuses études. En pharmacie, les préparations à base de paracétamol sont vendues sous différentes dénominations: Efferalgan, Tylenol, Panadol.

Les femmes enceintes au cours des 1-2 trimestres sont également autorisées à l'aspirine (jusqu'à 150 mg) par jour et à l'ibuprofène (Nurofen). Au 3ème trimestre, il n'est pas souhaitable de les prendre, car un effet négatif sur le fœtus est possible.

2. Antitussifs pendant la grossesse

Les antitussifs comprennent des médicaments qui inhibent l'activité du centre de la toux situé dans le cerveau. Ils sont prescrits pour une forte toux sèche qui interfère avec le sommeil. Les médicaments les moins dangereux pour les femmes enceintes sont les médicaments contenant du dextrométhorphane - ce sont Atussin et Padeviks. Bien qu'elles ne soient pas recommandées au cours du premier trimestre, les études n'ont pas montré d'effets négatifs en cas de prise en début de grossesse..

3. Expectorants pendant la grossesse

Les médicaments expectorants aident à éliminer les mucosités des bronches. Parmi les produits sans danger pour les femmes enceintes, la bromhexine et le Tussin sont appelés.

Les expectorants à base d'herbes médicinales sont contre-indiqués pendant la grossesse. Par conséquent, vous ne devez pas prendre de médicaments à base de guimauve, d'anis, de violette, de mère et de belle-mère, de thym, de réglisse, de boutons de pin et de plantain. Ces herbes sont toxiques pour le fœtus et peuvent provoquer une fausse couche. L'interdiction s'applique non seulement aux mélanges, mais aussi aux frais et aux tisanes.

4. Remèdes contre les maux de gorge pendant la grossesse

Au premier trimestre, le gargarisme joue un rôle majeur dans le traitement de la gorge. Au 2ème et 3ème trimestre, les sprays pour la gorge sont autorisés:

  • Aqualor gorge - spray à base d'eau de mer avec des extraits de plantes est autorisé à tout stade de la grossesse;
  • Geksoral - spray antimicrobien et antiseptique, efficace pour les infections de l'oropharynx;
  • Ingalipt - les huiles essentielles qui composent le spray ont des effets anesthésiques et antimicrobiens;
  • Miramistin spray est un médicament antiseptique qui n'est pas absorbé dans la circulation sanguine et ne traverse pas le placenta. Il détruit les cellules bactériennes et les enveloppes virales, réduisant l'inflammation.

5. Décongestionnants

Les décongestionnants sont des médicaments utilisés pour soulager la congestion nasale et faciliter la respiration. Ils font partie de combinaisons de médicaments qui réduisent la fièvre et soulagent les rhumes. Parmi les médicaments approuvés - Coldakt, cependant, il doit également être utilisé avec l'autorisation d'un médecin.

Les formes orales orales se sont avérées plus sûres que les gouttes ou les sprays nasaux. Le risque d'utiliser des gouttes vasoconstricteurs est particulièrement élevé au cours du premier trimestre..

6. Interférons pendant la grossesse

Les préparations d'interféron ont un léger effet positif dans le traitement des ARVI causés par le rhinovirus et sont inefficaces si la maladie est causée par d'autres groupes de virus. Des études ont montré que ni les préparations contenant de l'interféron prêt à l'emploi, ni celles qui stimulent sa production dans le corps, n'affectent en aucune façon l'évolution des ARVI chez la femme enceinte. A l'inverse, les formes nasales (gouttes, spray) provoquent un écoulement nasal plus abondant..

7. Médicaments antiviraux pendant la grossesse

Les agents antiviraux, y compris ceux d'origine végétale (à base d'échinacée), affectent la formation de vaisseaux sanguins dans le placenta et suppriment la division cellulaire fœtale. Ils peuvent nuire au déroulement de la grossesse et provoquer des fausses couches spontanées, par conséquent, sont contre-indiqués.

Veuillez noter qu'il est conseillé de prendre tout médicament après avoir consulté un médecin..

Quand consulter un médecin

  • La température est supérieure à 38,5 et ne se confond pas avec les préparations de paracétamol;
  • Décharge du tractus génital - des taches peuvent indiquer le développement de problèmes avec le placenta (insuffisance fœto-placentaire);
  • Modification de l'activité fœtale - aucun mouvement fœtal pendant plus de 6 à 8 heures après la 20e semaine ou activité inhabituelle
  • Augmentation du tonus de l'utérus, douleur dans l'abdomen et le bas du dos;
  • L'apparition d'un œdème, augmentation de la pression - signes de prééclampsie (toxicose tardive des femmes enceintes);
  • Une aggravation de l'état est notée - il y a douleur dans l'oreille, sinus près du nez, plaque ou bouchons purulents dans la gorge, toux sévère;
  • Faiblesse, essoufflement, accélération du rythme cardiaque, étourdissements;
  • Mictions fréquentes et douloureuses - peuvent indiquer qu'une infection a provoqué une cystite (inflammation de la vessie).

Prévention des ARVI pendant la grossesse

1. Limitation des contacts. Si possible, la femme enceinte doit éviter les endroits bondés et la communication avec les malades.

2. Rincer le nez. Lorsque vous rentrez chez vous, vous devez vous rincer le nez avec une solution saline. Cela aide à éliminer les virus et les bactéries avant qu'ils ne pénètrent dans la membrane muqueuse et ne commencent à se multiplier..

3. Gargariser. À la fin de la journée, vous pouvez vous gargariser avec une solution saline douce pour éliminer le mucus et les micro-organismes..

4. Se laver les mains avec du savon. Le lavage fréquent des mains empêche les virus et les bactéries de pénétrer dans les muqueuses.

5. Isolement du patient. Si l'un des membres de la famille est malade, il est conseillé de le placer dans une pièce séparée. En le quittant, le patient doit mettre un masque..

Renforcer le système immunitaire. Chez la femme enceinte, cela se résume à des promenades quotidiennes et à une alimentation nutritive, comprenant des légumes, des fruits, de la viande et des produits laitiers..