loader

Principal

Sinusite

Que faire si après un rhume vous avez perdu votre odorat, votre goût et votre odorat

Avec l'aide du sens de l'odorat, une personne perçoit les arômes et ressent le goût de la nourriture consommée. Il y a des cas où, avec la congestion nasale pendant la période de la maladie et quelque temps après, cette sensation et la capacité à distinguer les odeurs disparaissent.

Pourquoi l'odorat et le goût disparaissent avec un rhume

La perte d'odeur avec le rhume est normale en raison de la manifestation symptomatique de la maladie. Ne paniquez pas lorsque cette déviation se produit dans le nez. Pour comprendre pourquoi cela se produit, vous devez avoir des informations sur les causes du processus pathologique..

Le coupable de la disparition de la perception du goût est la formation d'un œdème de la membrane muqueuse de l'organe avec le développement de conséquences néfastes, y compris des modifications du fonctionnement de certaines parties du système nerveux.

Sur la surface nasale interne, il y a une zone de cellules sensibles qui ont la capacité de capturer l'arôme puis de transporter des informations vers le cerveau. Une analyse détaillée y est effectuée, à la suite de laquelle l'odeur acquiert sa direction et son nom caractéristiques..

Le nez qui coule qui en résulte avec une accumulation régulière de mucus réduit considérablement les performances des récepteurs nerveux, bloquant la pénétration des molécules dans les zones responsables de l'odorat. Dans de tels cas, le traitement doit viser à réduire le niveau d'œdème de la membrane muqueuse, ainsi qu'à éliminer les principaux signes cliniques de la maladie..

Pour les sensations gustatives, les récepteurs situés à la surface de la langue sont responsables, qui ne changent pas leurs fonctions en cas de rhume. Mais en raison de leur lien inextricable avec l'organe de l'odorat, il y a une perte de sensibilité dans ce domaine..

Cela est dû au fait qu'en cas d'informations insuffisantes sur l'odeur des aliments, le cerveau n'est pas en mesure de produire pleinement une analyse qualitative des nuances de goût, tout en distinguant avec précision les éléments profondément exprimés:

Attention! Lorsque la capacité de sentir les odeurs disparaît, une personne perd la capacité de distinguer le goût des produits.

Quand s'inquiéter

Afin d'éviter de négliger les processus pathologiques, ainsi que la formation de diverses complications, il est nécessaire de connaître les caractéristiques du processus associé à la perte de sensibilité aux arômes:

  1. Si l'odorat est absent avec une maladie froide ou virale, accompagnée d'un nez qui coule, ne vous inquiétez pas. Suite à toutes les recommandations médicales nécessaires, la perception des odeurs reviendra, quelques jours après la cure.
  2. Lorsque la congestion nasale se produit dans le contexte d'une réaction allergique, la période de restauration de l'activité normale des récepteurs augmente.
  3. Si l'odorat a disparu dans le cas de la rhinite vasomotrice, formée lorsqu'une personne a une courbure de la cloison nasale ou des polypes, pour éliminer la source qui provoque un œdème, il sera nécessaire de recourir à une intervention chirurgicale.
  4. Avec la sinusite, l'arôme et le goût peuvent également être perdus. Après avoir terminé un cours thérapeutique efficace pour se débarrasser de la maladie, en lavant les voies nasales avec une solution saline plusieurs fois par jour, la perception des odeurs revient généralement.

Attention! Lorsque, après la guérison, les fonctions perdues ne reprennent pas, il est nécessaire de demander l'aide d'un établissement médical pour un avis médical et un examen complet..

Comment restaurer votre odorat et votre goût?

Les actions thérapeutiques visant à rendre les fonctions perdues se composent de plusieurs étapes.

Identification et élimination de la source de la maladie

Fondamentalement, il existe plusieurs raisons principales à la formation d'un rhume:

  • rhinite virale - une moyenne de 55% de tous les cas de rhinite, suggère un traitement symptomatique sous la forme d'un échauffement et de l'utilisation de médicaments antiviraux;
  • nez qui coule de nature bactérienne - en plus de la physiothérapie, il implique l'utilisation d'antibiotiques;
  • manifestation allergique - le traitement consiste à prendre des antihistaminiques.

Attention! Les gouttes vasoconstricteurs soulagent la congestion nasale, mais n'ont pas d'effet thérapeutique. En raison du grand nombre d'effets secondaires, ainsi qu'en raison de la dépendance rapide, ces médicaments sont recommandés pour une utilisation jusqu'à sept jours..

Nettoyer la cavité nasale du mucus

La prochaine étape pour retrouver l'odorat consiste à rincer la muqueuse nasale avec une solution préparée à partir de 1 cuillère à café de sel dissous dans 200 ml d'eau bouillie tiède. La manipulation de purification est effectuée comme suit:

  • remplir la seringue avec le liquide préparé;
  • penché au-dessus de l'évier, tournez la tête sur le côté;
  • positionner la pointe de l'appareil dans la zone d'une narine;
  • en appuyant sur la seringue pour rincer la cavité, tandis que la solution doit s'écouler de l'autre passage nasal.

La procédure d'irrigation doit être effectuée jusqu'à 4 fois par jour..

Pour se rincer le nez, des médicaments spéciaux sont également recommandés. Parmi eux:

Soulagement respiratoire

Afin de réduire la congestion des voies nasales et d'accélérer le processus de restauration des récepteurs olfactifs, il est recommandé de remplir certaines conditions:

  1. Prendre un bain chaud ou une douche avant de se coucher. La vapeur a un effet positif sur l'état de la cavité nasale, procurant un effet hydratant et nettoyant, aidant à éliminer le mucus. Dans ce cas, l'hypothermie ne doit pas être autorisée après la prise de procédures.
  2. Maintenir une humidité normale dans les pièces. Pour cela, des humidificateurs d'air spéciaux sont utilisés. Vous pouvez utiliser la méthode à domicile en plaçant des serviettes ou des draps humides dans la pièce..
  3. Boisson régulière chaude. Il est nécessaire de consommer des boissons chaudes le plus souvent possible tout au long de la journée. Le thé additionné de confiture de citron ou de framboise, ainsi que le bouillon à base de viandes faibles en gras sont particulièrement utiles..

L'utilisation de méthodes folkloriques

Il existe de nombreuses recettes différentes utilisées pour traiter le rhume, ce qui permet de restaurer la sensibilité au goût et à l'odorat. Les plus efficaces sont:

  1. Inhalation d'huile. Pour effectuer la procédure à la maison, il est nécessaire de verser dans le récipient 1 verre d'eau purifiée, du jus de citron à raison de 1 cuillère à soupe. cuillères, menthe ou huile de lavande. Après ébullition, laissez reposer le liquide à feu doux pendant 1 à 2 minutes. Le médicament résultant est appliqué 1 fois par jour sous une forme chaude pour inhalation par le nez en alternance l'une et l'autre narines. Le cours thérapeutique dure 12-15 jours.
  2. Propolis. Un mélange est préparé, composé de 1 partie de propolis, 3 parties de beurre, 3 parties d'huile de tournesol. Bien mélanger jusqu'à consistance lisse. La laine de coton, roulée en turunda, trempée dans un médicament, est placée dans les deux narines pendant 10 minutes. Il est recommandé d'effectuer des manipulations deux fois par jour..
  3. Jus de chou. Une goutte de jus pressé de feuilles fraîches de la plante doit être instillée dans le nez trois fois par jour. L'état dans lequel les patients ne ressentent pas d'odeurs s'améliore considérablement après 10 à 15 procédures.
  4. Jus d'ail ou d'oignon. Le liquide d'ail est dilué avec de l'eau dans un rapport de 1:20, le liquide d'oignon - 1:50. En l'absence de réaction allergique au miel, quelques gouttes d'un produit apicole naturel liquide peuvent être ajoutées à la solution.
  5. Lait aux herbes de sauge. Il a un effet positif sur la sinusite d'origines diverses, améliore l'immunité. Pour préparer le produit, il est recommandé de chauffer 200 ml de lait sans faire bouillir, combiner avec 1 c. cuillère de sauge crue sèche. Insistez pendant 10 à 15 minutes. Après cela, filtrez le produit et prenez-le par voie orale en petites portions tout au long de la journée..
  6. Inhalation de pommes de terre. Pommes de terre bouillies dans leur peau. Sans vidanger le liquide, un récipient contenant des pommes de terre est utilisé pour inhaler les vapeurs pendant 5 à 10 minutes. Les procédures sont effectuées quotidiennement pendant 7 à 10 jours.
  7. Gymnastique et massage du visage. Les séances améliorent la circulation sanguine, à la suite de quoi le sang dans la région nasale commence à circuler plus rapidement, renouvelant progressivement la sensibilité aux récepteurs des arômes.

La perte d'odeur et de goût ne présente pas de danger particulier pour la santé humaine. Mais cela ne s'applique qu'aux cas qui sont une complication du rhume ou des manifestations d'allergies. Si la sensibilité du goût et de l'odorat ne revient pas pendant longtemps, il vaut la peine de consulter un oto-rhino-laryngologiste pour déterminer la source de l'anomalie pathologique et prescrire un traitement efficace pour le problème..

L'odeur et le goût ont disparu - que faire, comment restaurer les papilles gustatives

Pendant les rhumes, presque tout le monde développe une rhinite dans le contexte d'une maladie, ce qui contribue à l'apparition d'une complication désagréable sous la forme d'une perte de goût et d'odeur. Chez les patients présentant une manifestation similaire, une irritabilité apparaît, car le fonctionnement complet du corps est altéré et la vie ordinaire perd sa couleur. Afin de déterminer les causes de cette complication et de réagir à temps, vous devez d'abord comprendre les processus de la sensation..

Le mécanisme de perception des odeurs et des goûts

Chacun de nous perçoit des odeurs avec des cellules sensibles, qui sont situées dans la membrane muqueuse au fond de la cavité nasale. Par les canaux nerveux, le signal va au cerveau, qui traite les informations.

Les papilles gustatives se retrouvent dans la bouche. Salé, aigre, sucré ou amer est perçu par des papilles spéciales de la langue. Chacun des groupes occupe sa propre zone et est responsable de la perception d'un goût particulier. Toutes les sensations gustatives sont également analysées par le cerveau..

La perte d'odorat dans la langue des médecins est une anosmie. Si une personne a cessé de percevoir les goûts, cela s'appelle l'augesia..

Les fibres nerveuses des deux analyseurs sont étroitement liées. Par conséquent, la perte de l'odorat conduit souvent au fait que les sensations gustatives changent, les plats familiers sont mal perçus, car il nous semble que la nourriture n'a pas le goût habituel. Mais en réalité, nous ne sommes tout simplement pas capables de saisir l'arôme du plat..

Diagnostique

Lors du rendez-vous, le médecin procédera à un examen oto-rhino-laryngologique du nez, de la gorge et des oreilles. Si tout est normal, il vous proposera de tester le goût et l'odeur avec une méthode simple: il vous reniflera, par exemple, du café ou des épices, et demandera également si le patient peut ressentir le goût des aliments sur la langue en mangeant. Le médecin peut également mesurer l'acuité de l'odorat avec un appareil spécial - un olfactomètre.

Outre les organes ORL, l'état de la langue et de la muqueuse buccale est examiné afin d'exclure toutes les pathologies possibles conduisant à une perte de goût et de qualités olfactives..

Si le diagnostic est difficile, une étude plus complexe est recommandée - IRM ou TDM du cerveau.

Sur la base des résultats des diagnostics, des mesures sont prévues pour restaurer les sensations perdues.

Alors, voyons quoi faire si le goût et l'odeur ont disparu sans laisser de trace - comment traiter?

Les causes les plus courantes de goût et d'odeur altérés

La raison la plus courante pour laquelle nous arrêtons de sentir et de goûter les aliments est un rhume, mais ce n'est peut-être pas le seul coupable. Il est très important de déterminer l'origine des symptômes à temps afin de prescrire le bon traitement..

Une inflammation aiguë, un œdème et une accumulation de mucus se produisent lorsqu'un rhume provoque le développement d'une flore pathogène, toujours présente dans le corps, ou la pénétration de virus et de bactéries dans le corps. Lorsque des conditions défavorables surviennent, un affaiblissement général de l'immunité, les agents pathogènes se multiplient rapidement. Les sinus, combattant les infections, produisent du mucus, qui est conçu pour lutter contre la pénétration plus profonde des agents pathogènes.

La perte d'odeur et l'incapacité à apprécier la nourriture peuvent avoir plusieurs raisons:

  1. dysfonctionnement des muscles travaillant dans les parois des vaisseaux du nez. Cet effet est observé chez ceux qui abusent des gouttes du rhume. Ils n'ont pas d'effet curatif, mais n'affectent que les symptômes, ils ne sont donc pas recommandés pour une utilisation pendant plus de 5 jours. Après cette période, les médicaments vasoconstricteurs commencent à affecter négativement l'état de la membrane muqueuse, à la suite de quoi nos capacités olfactives sont altérées;
  2. allergie. Il provoque un gonflement sévère et un écoulement abondant du nez, ce qui entraîne une perte d'odeur;
  3. contact avec des irritants. Certaines substances voire certains produits peuvent agir comme des provocateurs. Vous pouvez perdre votre odorat ou votre goût après un contact avec de l'ail ou du vinaigre. Un dysfonctionnement olfactif survient souvent avec l'utilisation de nettoyants chimiques à forte odeur. Le travail des récepteurs de la muqueuse nasale est également perturbé lorsque la fumée de cigarette y pénètre;
  4. déséquilibre hormonal. La perception du goût et de l'odorat change parfois pendant la menstruation ou la grossesse, en prenant des contraceptifs oraux. Ces changements sont temporaires et disparaissent généralement d'eux-mêmes; défauts anatomiques congénitaux et acquis. Cela devrait inclure les polypes, les végétations adénoïdes, diverses inflammations, les caractéristiques individuelles de la structure de la cloison nasale. Une intervention rapide peut résoudre certains de ces problèmes;
  5. dommages mécaniques. Ils surviennent non seulement à la suite d'un traumatisme important, mais également en raison d'une exposition à de petites particules: copeaux de métal ou de bois, poussière, etc.
  6. changements liés à l'âge;
  7. troubles du système nerveux central.

Perte de sensation dans les troubles nerveux

A plusieurs gradations:

  • perte complète de sensibilité (anosmie);
  • perception illusoire des odeurs environnantes (kakosmie);
  • perception partielle, ne captant que les odeurs fortes (hyposmie);
  • odorat sévèrement accru (hyperosmie).

Tous les problèmes associés à l'odorat sont généralement causés par des causes qui peuvent être attribuées à deux groupes: l'action périphérique et centrale. Pour le premier groupe, la cause est la pathologie qui se produit dans la cavité nasale. Les seconds sont les conséquences d'une perturbation du cerveau, ainsi que du nerf olfactif sous l'influence de diverses maladies ou de l'âge.

La perte de goût et d'odeur après un rhume ou pour d'autres raisons peut entraîner un état d'apathie ou une irritabilité accrue. De nombreuses personnes ont recours à un traitement symptomatique.

Mais pour lutter efficacement pour la restauration de la sensibilité et la normalisation des récepteurs de la cavité nasale et de la bouche, vous devez suivre les recommandations médicales. Seul un médecin peut déterminer avec précision pourquoi l'odorat et le goût ont disparu, donner les bons conseils sur la façon de les restaurer..

Vous devez surtout être sur vos gardes si la personne qui a perdu la sensibilité n'est pas malade avec un nez qui coule. Vous pourriez avoir besoin de l'aide d'un neurologue pour diagnostiquer des pathologies cérébrales probables ou d'autres maladies graves.

Actions préventives

Vous pouvez lutter contre la perte d'odeur et de goût lors d'un rhume avec des médicaments modernes ou des remèdes populaires traditionnels. Cependant, il vaut mieux prévenir la maladie que faire face à ses conséquences. À titre préventif, il est recommandé de prêter attention aux conseils suivants:

  1. Commencer le traitement nasal dès les premiers signes de rhume
  2. Observer les mesures d'hygiène, utiliser diverses décoctions et infuser si le patient souffre d'une forme chronique de rhume
  3. Élimine l'exposition aux allergènes potentiels
  4. Prendre des médicaments pour aider à renforcer la barrière immunitaire
  5. Contrôle de l'alimentation, élimination des additifs synthétiques et des sels nocifs de celui-ci
  6. Aussi longtemps que possible pour marcher dans la nature, faire des exercices physiques, faire du sport.

En règle générale, au stade initial du développement de la maladie, une personne ressent une gêne, car elle ne comprend pas ce qu'elle mange ou ce que les odeurs l'entourent. Cependant, au fur et à mesure de sa progression, de sérieuses inquiétudes surgissent. Tout d'abord, il n'est pas recommandé de retarder une visite chez un spécialiste qui aidera à organiser un traitement complet et à se débarrasser des symptômes secondaires le plus rapidement possible..

Méthodes pour gérer la perte de sensation

Le médecin traitant sait mieux comment restaurer le sens du goût et de l'odorat en cas de rhume..

Parfois, il est nécessaire de procéder à un test spécial, qui vise à déterminer si le patient a raison, en disant: "Je ne sens pas le goût des aliments..." ou "L'odorat a disparu..." Une solution de vinaigre, de la teinture de valériane, de l'ammoniaque y sont généralement versés..

À la maison, dans l'expérience, vous pouvez utiliser les liquides et les produits à portée de main: de l'alcool, du parfum ou du diluant à peinture, une allumette brûlée. Si le patient est toujours incapable de ressentir chaque odeur ultérieure, nous pouvons conclure qu'il a un problème.

Pour savoir comment restaurer votre odorat et la capacité de profiter de la nourriture, vous avez certainement besoin d'un oto-rhino-laryngologiste.

Les étapes de développement

Pour savoir comment rendre rapidement le goût et l'odeur d'un rhume, vous devez tout d'abord vous familiariser avec les stades de développement de la maladie:

  1. Hyposmie. Une personne ne perd pas complètement sa fonction. Les sentiments et les odeurs sont ternes, mais persistent. Les substances avec une odeur floue se sentent bien pires
  2. Anosmie. Le patient ne peut reconnaître aucune odeur. Le plus souvent, la pathologie se développe à la suite de maladies infectieuses ou après un accident vasculaire cérébral
  3. Kakosmia. Perception déformée des odeurs. Les odeurs agréables provoquent des sensations négatives
  4. Hyperosmie. La principale cause du développement est une perception altérée au niveau psychologique..

De nombreuses personnes écrivent des messages sur les forums "Je ne goûte ni ne sens quand j'ai un rhume, que dois-je faire et comment le guérir?" Parce que les symptômes contribuent au développement de la dépression, du manque d'appétit et causent simplement de l'inconfort au quotidien.

Traitement traditionnel

Si le médecin a déterminé que la cause d'un écoulement muqueux abondant est un rhume, une sinusite, une infection par des infections virales, ainsi que des allergies, des vasoconstricteurs sont prescrits. Le 3-5ème jour d'utilisation des gouttes ou du spray appropriés, un soulagement significatif de la respiration nasale est généralement ressenti. Au fil du temps, le patient remarquera que son odorat s'est progressivement rétabli..

Un nez qui coule causé par une infection virale se produit dans la plupart des cas. Il répond bien au traitement symptomatique. Le patient reçoit une boisson chaude abondante, l'introduction d'une solution saline et d'agents antiviraux.

Si la cause du malaise est une infection bactérienne, des antibiotiques seront alors nécessaires. Les antihistaminiques éliminent une rhinite allergique.

Toutes les méthodes ci-dessus éliminent la cause de la maladie. Mais comment retrouver l'odorat et le goût si le nez est bouché? Il est nécessaire d'éliminer le système respiratoire du mucus épaissi accumulé.

Pour cela, une préparation toute faite ou une simple solution saline, facile à préparer à la maison, convient. Prenez 1 cuillère à café. sel (meilleure mer), remuez-le dans de l'eau bouillie tiède (1 verre). Vous aurez également besoin d'une seringue. La solution filtrée résultante y est collectée et les deux narines sont lavées en alternance au-dessus de l'évier de sorte que l'eau pénètre dans une narine et s'écoule de l'autre. Il est conseillé d'effectuer la procédure 2-3 fois par jour..

Méthodes de récupération

Pour répondre à la question de savoir comment rendre le goût et l'odeur en cas de rhume, il est recommandé d'organiser un effet complexe sur la maladie, qui comprendra les éléments suivants:

  • Assainissement. Il est nécessaire de nettoyer la cavité nasale des sécrétions muqueuses qui interfèrent avec la respiration et «obstruent» les récepteurs. Il est recommandé d'utiliser des solutions contenant de l'argent, telles que Protargol
  • L'utilisation de gouttes à effet vasoconstricteur. De nombreux experts, conseillant les patients sur la façon de retrouver l'odorat et le goût d'un rhume, recommandent d'utiliser Naphthyzin, Galazolin ou Tizin si le gonflement persiste
  • Restauration de la barrière immunitaire. Utilisation de médicaments qui rétablissent l'immunité: Kagocel, compléments alimentaires, Imudon
  • Activités de physiothérapie. Tout le monde sait sûrement que l'utilisation de la physiothérapie a un effet bénéfique sur l'état du corps. En règle générale, des inhalations à base de Dimexidum, d'UHF et d'un certain nombre d'autres mesures sont prescrites pour aider à faire face aux conséquences d'un rhume.
  • Intervention chirurgicale. Les pathologies anatomiques, à la suite desquelles une personne ne peut pas pleinement respirer ou ressentir les goûts, les odeurs ne sont pas rares non plus. Résolvant le problème de la récupération des sensations gustatives avec un rhume, les spécialistes ont le plus souvent recours à des mesures chirurgicales s'il est impossible d'influencer médicalement le problème.

Il est important de noter que seul un médecin peut prescrire le traitement le plus efficace. Par conséquent, en l'absence totale d'odeur et d'odeurs, il est recommandé de demander conseil le plus tôt possible..

Comment soulager la condition

À quelles autres méthodes pouvez-vous recourir, que faire pour soulager l'état du patient? Il est montré:

  • Douche chaude. Les voies nasales sont bien nettoyées à la vapeur. Après une douche, vous devez bien vous envelopper, aller au lit.
  • Humidification de l'air. Essayez de maintenir l'humidité de la pièce entre 60 et 65%. Pour ce faire, vous pouvez accrocher un chiffon humide sur la batterie de chauffage à vapeur ou utiliser un humidificateur acheté dans un magasin..
  • Beaucoup de liquide chaud. Les thés, compotes, boissons aux fruits, bouillon de poulet pas très riche conviennent.
  • Physiothérapie, thérapie au laser, magnétothérapie. L'inhalation de médicaments contenant de l'hydrocortisone aidera.
  • L'utilisation d'agents immunomodulateurs.
  • Des exercices de massage et de respiration sont une bonne aide.

Comment récupérer les sensations gustatives perdues? La meilleure réponse à cette question peut être obtenue auprès d'un spécialiste. Les médecins prescrivent généralement des médicaments contenant de l'érythromycine si une nature bactérienne ou virale de la maladie est identifiée, ainsi que des préparations de salive artificielle en cas d'absence..

Que faire si vous ne pouvez pas goûter la nourriture?

Tout d'abord, vous devez prendre rendez-vous avec un médecin et passer tous les tests recommandés par lui. Cela vous permettra d'établir la cause profonde du problème et de prescrire le traitement approprié..

Ainsi, si le problème est provoqué par une névrose, il sera conseillé au patient de suivre un cours individuel composé d'auto-formation, d'eau et de magnétothérapie. Il lui sera également prescrit des préparations à base de plantes sédatives et, dans les cas plus graves, des tranquillisants ou des bromures. Si la raison réside dans un dysfonctionnement de la glande thyroïde, les endocrinologues prescrivent généralement des médicaments qui permettent de combler la carence en iode..

Remèdes populaires

L'avantage de la médecine traditionnelle est qu'elle n'utilise que des substances naturelles. Ces recettes peuvent également être utilisées en complément des médicaments. Voici les plus simples:

  • Inhalation. Ajoutez 10 gouttes de jus de citron et l'une des huiles essentielles: menthe, lavande, sapin ou eucalyptus dans un verre d'eau bouillante. Le traitement dure de 5 à 10 jours, une procédure par jour est effectuée. Inhalation sur patates chaudes, décoctions de camomille, la sauge est également très appréciée..
  • Les gouttes d'huile. Habituellement, le menthol et l'huile de camphre sont utilisés en proportions égales ou l'huile de basilic..
  • Turundy. 2 fois par jour, des cotons-tiges imbibés de beurre et d'huile végétale à parts égales, plus trois fois moins de propolis, sont placés dans les voies nasales.
  • Gouttes. À base de miel et jus de betterave (1: 3), huile de pêche, momie (10: 1).
  • Échauffement. Seulement si le médecin qui a déterminé la cause de la maladie ne l'interdit pas, car l'échauffement n'est pas toujours utile.
  • Baume "Star". La lubrification de certains points est recommandée.

Pour restaurer le goût, ils utilisent également:

  • Inhalation d'herbes.
  • Boisson. Le lait avec du miel aide bien.
  • Décoction d'ail. 200 ml d'eau sont bouillis, 4 gousses d'ail y sont bouillies pendant 2-3 minutes, légèrement salées et bues chaudes.

Les patients impatients posent souvent la question: "À quelle vitesse puis-je récupérer lorsque je ressens à nouveau toutes les nuances d'odeurs et de goûts?" Un médecin ne peut jamais répondre exactement à de telles questions. Le temps qu'il faudra à une personne particulière pour revenir à la normale dépend des caractéristiques individuelles de chacun..

Quels spécialistes dois-je contacter pour un problème similaire??

Curieusement, mais le plus souvent, cette pathologie se développe à la suite d'une névrose. C'est une sorte de réaction du corps humain au stress et à la surcharge nerveuse. Dans ces cas, le patient peut entendre non seulement la phrase «Je ne sens pas le goût de la nourriture», mais également des plaintes concernant des dysfonctionnements du tractus gastro-intestinal, des pics de tension artérielle, une perte d'appétit et des palpitations cardiaques.

Les maladies infectieuses de la cavité buccale ou la présence d'un nerf dentaire en décomposition ne sont pas une cause moins fréquente de ce problème. Dans ce cas, un processus inflammatoire commence dans le corps humain, ce qui affecte les papilles gustatives..

En outre, une telle pathologie peut être le résultat d'un dysfonctionnement de la glande thyroïde. Même des écarts minimes peuvent entraîner de graves changements dans de nombreux systèmes du corps humain..

Souvent, les médecins entendent la phrase «Je ne goûte pas la nourriture» chez les personnes diagnostiquées avec une tumeur au cerveau. Dans ce cas, ce symptôme peut alterner avec une odeur désagréable. Ainsi, un plat bien cuit à base d'ingrédients de qualité commence soudainement à se sentir rassis..

Avant de venir chez le médecin et d'exprimer votre plainte «Je ne sens pas le goût de la nourriture» (les raisons de cette pathologie ont été discutées ci-dessus), vous devez comprendre quel médecin vous devez contacter. Dans cette situation, tout dépend des symptômes qui accompagnent cette pathologie..

Si, en plus de la perte de goût, le patient se plaint d'une détérioration de l'appétit, de palpitations et de pics de tension artérielle, il doit absolument consulter un neurologue..

Dans les cas où la pathologie s'accompagne de vertiges, de faiblesse, de vomissements, de troubles auditifs et de coordination des mouvements, vous devez d'abord prendre rendez-vous avec un oncologue.

Si une personne qui dit la phrase «Je ne sens pas le goût des aliments» se plaint de nausées, de vomissements, de brûlures d'estomac et de douleurs aiguës dans la région épigastrique, il est probable qu'elle ait besoin d'examiner le tractus gastro-intestinal.

Si les aliments habituels semblent amers et que chaque repas s'accompagne de l'apparition de sensations douloureuses dans l'hypochondre droit, il est nécessaire de consulter un hépatologue. Il est possible que la perte de sensibilité des papilles gustatives, accompagnée de flatulences, d'une défécation altérée, d'insomnie et d'irritabilité, soit une conséquence de la cholécystite..

La prévention

La prévention aidera à éviter les problèmes. Afin de ne pas demander au médecin pourquoi l'odorat ou le goût disparaît, les maladies du nasopharynx doivent être traitées en temps opportun, avec une rhinite chronique, ne négligez pas les procédures d'hygiène.

Et suivez également les conseils traditionnels pour manger sainement, se débarrasser des mauvaises habitudes, marcher et faire de l'exercice au grand air. Il est toujours préférable de prévenir l'apparition de la maladie que de la traiter pendant une longue période.

Pourquoi une telle pathologie est-elle dangereuse??

Il convient de noter que cela peut entraîner le développement de problèmes de santé graves. Une personne qui a commencé à se demander: "Pourquoi je ne sens pas le goût des aliments?", En l'absence de traitement approprié, on peut par la suite diagnostiquer un diabète, des maladies cardiovasculaires et autres.

Une perturbation de la fonction des récepteurs peut amener une personne à consommer trop de sel ou de sucre. Ces tentatives pour améliorer le goût des aliments peuvent entraîner de graves problèmes. Ils conduisent souvent à la dépression, à l'hypertension et au diabète..

Caractéristiques des papilles gustatives

Lorsque les gens parlent de la disparition du goût, tout d'abord, ils signifient l'incapacité d'une personne à ressentir la sensation qui se forme lors du contact d'aliments ou d'une autre substance avec des papilles gustatives situées dans la bouche et le pharynx. Cela signifie aussi souvent l'incapacité de l'analyseur de goût à percevoir les caractéristiques des aliments, qui forment non seulement les papilles gustatives, mais aussi l'odorat, le toucher (température, composition, consistance, piquant du produit).

Cette dépendance de l'organe du goût vis-à-vis d'autres sensations s'explique par le fait que les papilles gustatives ne sont capables de percevoir que quatre goûts: amer, aigre et salé (les scientifiques asiatiques distinguent encore le goût avec l'umami). Dans le même temps, une fibre très sensible prise séparément est capable de répondre à un seul type de stimuli, et les aliments qui interagissent avec les papilles gustatives doivent être à l'état humide (s'ils pénètrent dans la cavité buccale sèche, ils sont mouillés par la salive).

Les papilles gustatives collectées dans des papilles gustatives spéciales (bulbes): grandes peuvent contenir environ cinq cents cellules sensibles, petites - seulement quelques-unes. Ils sont situés principalement sur la langue, dans une bien moindre mesure sur les joues, le pharynx, le larynx. Les cellules hypersensibles ne vivent pas longtemps, environ deux semaines, mais il ne faut pas s'inquiéter que les papilles gustatives aient disparu avec leur mort: la cellule morte est immédiatement remplacée par une nouvelle.

Les signaux alimentaires, qui sont identifiés par des récepteurs, arrivent au cortex cérébral par les nerfs glossopharyngien, facial et vague via un système complexe de fibres nerveuses. Premièrement, les données sur le goût se trouvent dans le tronc cérébral, puis dans le thalamus, une partie du cortex cérébral qui agit comme un analyseur de goût, identifiant le goût et ses nuances..

Pour cela, la sensation du goût de base est mélangée aux données obtenues à partir des organes de l'odorat, du toucher et des cellules nerveuses qui réagissent aux stimuli de la douleur. Après cela, les informations sont analysées dans le cortex cérébral et le résultat est donné.

Le mécanisme des réactions olfactives - pourquoi l'odorat peut disparaître pendant la maladie

Les principales raisons provoquant un engourdissement de la langue comprennent l'influence négative de facteurs externes et de maladies, dont l'un des symptômes est la paresthésie. Les facteurs externes comprennent: tabagisme excessif, réactions allergiques aux aliments et aux médicaments, dommages, blessures, brûlures, intoxication.
La langue devient engourdie avec les maladies suivantes:

  • Une diminution de la sensibilité de la langue peut signifier qu'une personne a des tumeurs malignes dans la région du larynx, dans le cerveau. Cette condition avec néoplasmes n'est pas le principal symptôme; la paresthésie accompagne des maux de tête sévères (dans le cas du cancer du cerveau), des nausées, une température et une pression basses. Les maladies oncologiques du larynx, en plus de l'engourdissement, se manifestent par un mal de gorge (comme dans les ARVI), une sensibilité altérée du palais, des sensations désagréables et des difficultés à avaler.
  • La langue peut devenir engourdie en raison d'un début d'accident vasculaire cérébral ou d'une crise cardiaque. Dans cette condition, la paresthésie des mains, de la langue et des lèvres est l'un des principaux symptômes. D'autres incluent des maux de tête aigus, des étourdissements, des nausées et des vomissements..
  • L'ostéochondrose de la colonne cervicale peut entraîner une mobilité réduite, des dommages et un engourdissement des terminaisons nerveuses de la langue. Avec l'ostéochondrose, cela peut faire mal et étourdir.
  • Violation du fond psycho-émotionnel. Un stress sévère, des états dépressifs profonds peuvent provoquer de graves maux de tête, une sensibilité altérée du visage, des lèvres, des muqueuses de la cavité buccale. Les troubles de nature psycho-émotionnelle sont à l'origine de la migraine avec aura - une maladie dans laquelle la tête fait très mal et le fonctionnement des organes sensoriels est perturbé.
  • Si le bout de la langue devient engourdi et douloureux, il y a une sensation de brûlure, une sensation de picotement, cela signifie que la personne a commencé une glossalgie ou une glossite.

La manifestation de différentes formes de glossite de la langue

  • Le diabète sucré, résultant d'une violation de la production d'insuline, entraîne une sensation de soif, de sécheresse dans la cavité buccale, une perte partielle de sensibilité de la langue.
  • L'anémie peut entraîner une diminution de la sensibilité de la muqueuse buccale, un engourdissement des membres, une température basse, une pâleur de la peau, une altération de la coordination.
  • Changements liés à l'âge. Une femme ménopausée présente des perturbations hormonales qui peuvent provoquer un engourdissement de la langue.
  • Candidose buccale - une maladie qui s'accompagne de douleurs, de formation de plaques sur les muqueuses, de démangeaisons, d'enflure et d'engourdissement partiel de la langue.
  • Dysfonctionnement des nerfs faciaux (paralysie de Bell). La pathologie s'exprime en paresthésie partielle.

Une zone spéciale responsable du processus olfactif est située dans la partie supérieure de la cavité nasale et sa structure diffère considérablement de la membrane muqueuse caractéristique de la structure de la cavité nasale. La sensibilité de la zone olfactive pour chaque personne est très individuelle, c'est pourquoi nous définissons la persistance de l'odeur et les notes subtiles des arômes de manière complètement différente..

Des récepteurs spéciaux utilisent des impulsions pour envoyer des signaux caractérisant des molécules au cerveau à l'aide de fibres nerveuses ultra-sensibles. Notre cerveau analyse les informations reçues sur l'arôme et forme une définition, l'identification des odeurs se produit automatiquement, et un nouvel arôme, jusqu'à ce moment inconnu, est déposé en mémoire pour une mémorisation ultérieure..


Le mécanisme des réactions olfactives
Souvent, les personnes atteintes de rhume, en particulier pendant les saisons d'exacerbation, notent une violation des processus olfactifs et gustatifs dans le corps. Le manque de connaissances de base sur un tel phénomène en effraie beaucoup. Par conséquent, avant d'utiliser la thérapie, il est nécessaire de comprendre les raisons:

  • Aux premières manifestations du rhume, les sinus nasaux activent la production active de mucus spécial, dont le but est de lutter contre les malaises, empêchant l'infection de pénétrer dans le corps. Malheureusement, elle n'y parvient pas dans tous les cas. Dans le cas particulier d'un rhume, le gonflement de la membrane muqueuse chevauche directement la zone de l'odorat. Après avoir effectué des mesures thérapeutiques, la muqueuse nasale est normalisée et la région olfactive rétablit sa fonction fonctionnelle..
  • Les gouttes bien connues pour le traitement de la rhinite ont un effet plutôt négatif sur le processus complexe de la perception olfactive. L'effet de ce médicament est basé sur une action vasoconstrictrice, donc une utilisation constante et incontrôlée provoque un dysfonctionnement de la paroi vasculaire musculaire. Ils cessent d'exercer leurs activités fonctionnelles, en fait, par conséquent, l'œdème muqueux ne disparaît pas longtemps, même après la guérison. La plupart des gens croient naïvement que l'action de ces médicaments est absolument sûre, bien que les sociétés pharmaceutiques mettent souvent en garde contre un tel effet..
  • L'une des causes les plus courantes de troubles de l'odorat est la rhinite allergique. Le principe de fonctionnement est similaire aux précédents: gonflement de la membrane muqueuse, mais une exposition régulière à l'allergène ne disparaît pas sans laisser de trace. En désactivant la fonction de l'odorat, le corps met toute sa force pour combattre l'irritant.
  • Un trouble de la perception du goût et de l'odeur peut être déclenché par des lésions mécaniques de la muqueuse nasale et pharyngée.
  • Certains troubles du système nerveux central peuvent être la cause la plus grave d'une altération de l'odorat. Dans ce cas, lorsque les premiers signes de telles maladies apparaissent, il est nécessaire de subir un examen..

Les troubles nerveux se caractérisent par la manifestation de plusieurs types de perte de sensations:

  1. Anosmie. Ce trouble se caractérise par une perte complète de sensibilité dans la zone olfactive. La cause peut être une complication après la grippe et le SRAS ou un accident vasculaire cérébral, ainsi que des troubles du système nerveux central.
  2. Kakosmia. C'est plutôt une perception perverse des odeurs. Elle se caractérise par une mauvaise réception des informations reçues. La raison la plus courante de l'apparition de ce type est la formation de tumeurs dans la région olfactive..
  3. Hyposmie. Il se caractérise par une sensibilité et une perception des odeurs altérées. C'est ce symptôme qui apparaît après un nez qui coule et un rhume. Souvent, un trouble similaire survient chez les personnes atteintes de maladies chroniques du nasopharynx..

Perte de sensibilité dans une partie de la langue en médecine avec paresthésie. Cela se produit parce que les terminaisons nerveuses qui sortent à la surface de l'organe, pour une raison quelconque, arrêtent de conduire les impulsions. La paresthésie peut être temporaire ou permanente, couvrir tout l'organe ou une partie de celui-ci (côtés ou extrémité).

La paresthésie ne doit pas être ignorée, surtout si ce phénomène est fréquent. Étant donné que la paresthésie peut indiquer une maladie plus grave, il est préférable de consulter un médecin au stade initial, lorsque la maladie répond bien au traitement.

De plus, l'engourdissement de l'organe entraîne une diminution de la sensibilité de sa surface, et à ce moment il peut être blessé (mécaniquement ou thermiquement), ce qui entraînera le développement d'autres maladies (glossite, stomatite, etc.).

En outre, l'organe engourdi devient inactif, ce qui peut entraîner des troubles de la parole ou des morsures chroniques en mangeant.

Que faire si l'odorat a disparu? Comment le restaurer?

Parfois, un nez qui coule peut entraîner non seulement l'apparition d'une sinusite ou d'une sinusite, mais également une violation de la perception des odeurs. Lorsque l'odorat a disparu, comment le restaurer devient la principale question pour le patient. Ce problème peut être rapidement résolu si vous consultez un oto-rhino-laryngologiste en temps opportun. Considérez comment restaurer votre odorat rapidement et sans conséquences.

Classification des violations

Le traitement n'est prescrit qu'après que le type de trouble olfactif est correctement déterminé. Le déséquilibre de l'odorat est divisé selon les types suivants:

  1. Hyposomie. Manifesté par une perception altérée des odeurs fortes et faibles, le fonctionnement se produit partiellement.
  2. L'anosomie est une perte totale de perception des arômes. Une telle violation apparaît généralement après des maladies graves et négligées ou après un accident vasculaire cérébral. Si l'odorat et le goût ont disparu, c'est un signe clair d'anosomie.
  3. La cacosmie est un faux sens de l'odorat. Lorsque l'odeur est normale mais désagréable pour le patient. Cette maladie est extrêmement rare et n'a rien à voir avec les maladies respiratoires..
  4. Hyperosmie - un sens de l'odorat accru, généralement associé à divers troubles mentaux.

Le manque d'odeur peut perturber le calme du patient. Les personnes atteintes de telles maladies deviennent plus irritables, tombent dans des états dépressifs..

Raisons du manque d'odeur avec un rhume

Avec la rhinite, un nez qui coule s'accompagne d'une faiblesse générale du corps, de la fièvre, des voies respiratoires pâteuses, des difficultés respiratoires, une mauvaise perception des odeurs.

De plus, les patients perdent l’appétit, la nourriture devient insipide et le patient répond souvent par la phrase «Je ne sens ni le goût ni l’odeur, donc je ne veux pas manger». Cependant, après un rhume, l'odorat revient à la normale..

L'une des principales raisons de la détérioration de la perception des odeurs est la membrane muqueuse pâteuse du nez. Ces poches apparaissent comme un symptôme d'ARVI, de rhume des foins, de rhume, de rhinite et d'autres maladies qui affectent le système respiratoire. S'il y a un tel problème, vous ne devez pas désespérer, car généralement la perte d'odeur et de goût est rapidement normalisée..

Parfois, un mauvais dosage de gouttes nasales peut également entraîner une perte de l'odorat ou une maladie du système nerveux central.

De nombreux patients se posent immédiatement la question: «Comment restaurer l'odorat?», L'oto-rhino-laryngologiste conseille immédiatement d'attendre quelques jours pour que la membrane muqueuse soit restaurée. Si, après ce délai, les panneaux ne passent pas, des mesures doivent être prises.

Si après la grippe l'odorat a disparu, que faire? Tout d'abord, une semaine après la maladie, vous devez passer un ECG, une analyse biochimique du sang et de l'urine. Si tous les indicateurs sont normaux et que l'odorat ne s'est pas rétabli, le corps peut avoir besoin de plus de temps pour se ressourcer. La réponse à cette question ne peut être donnée que par un médecin..

Diagnostique

Si le patient ne sent pas et ne goûte pas, le médecin procède à des tests spéciaux - olfactométrie. Il se compose de plusieurs étapes:

La première étape consiste à inhaler plusieurs substances odoriférantes contenues dans des bouteilles spéciales. Le patient ferme une narine avec son doigt et commence à inspirer. La tâche du sujet est de deviner quel genre d'odeur on lui a offert et à quel point il la ressent. Généralement utilisé:

  • solution de vinaigre;
  • alcool de vin;
  • valériane;
  • ammoniac.

Ces solutions sont classées en fonction de la force de l'arôme. Moins le patient sent, plus on peut en dire sur ses violations..

Important: un test aussi simple peut être effectué indépendamment à la maison. S'il n'y a pas d'odorat, cette méthode de détermination montrera immédiatement les violations.

La deuxième étape consiste à reconnaître différents aliments et liquides:

  1. Vodka, savon à lessive, valériane.
  2. Sucre et sel.
  3. Jus d'oignon, composition parfumée, chocolat, cannelle, vanille.

Si une personne n'a pu reconnaître aucun produit, cela indique des violations évidentes de l'odeur et du goût..

Traitement

Que faire si l'odorat a disparu? Seul un oto-rhino-laryngologiste peut répondre à cette question. Le traitement est établi après un diagnostic détaillé et l'élaboration d'un tableau clinique. La thérapie standard consiste à prescrire des procédures locales et générales.

Important: nous restaurons correctement la membrane muqueuse. Il est nécessaire d'observer strictement la posologie des médicaments instillés.

En tant que traitement, l'assainissement des voies nasales est prescrit, ainsi que l'inhalation. Comme des gouttes nasales sont prescrites:

Ces médicaments ont des propriétés vasoconstricteurs qui éliminent le pâturage des muqueuses et facilitent la respiration. Après cela, vous pouvez vous rincer le nez avec de l'eau de mer, des solutions salines, du protargol, du collargol.

Dans les cas graves, si les causes de la perte d'odeur sont trouvées et que le traitement n'aide pas, il est nécessaire de prendre des mesures opérationnelles pour éliminer les végétations adénoïdes, les polypes et les néoplasmes. S'il y a des anomalies anatomiques, elles peuvent provoquer une congestion et un pâturage constants, et des infections respiratoires aiguës et diverses maladies virales et infectieuses ne font qu'aggraver le processus respiratoire..

Lorsque l'odorat a disparu, comment le restaurer à l'aide de médicaments? Pour éviter les rechutes, il est important de faire une immunocorrection. Les moyens suivants sont prescrits:

Il est également bon de boire des complexes vitaminiques qui renforceront le système immunitaire..

Dans de rares cas, les oto-rhino-laryngologistes ont recours à l'administration endonasale de médicaments - blocage de la novocaïne, injection d'hydrocortisone. Teintures également prescrites d'agripaume, de valériane, de brome.

Pour ressentir à nouveau les arômes, il est bon de faire des procédures de physiothérapie:

  • UHF;
  • Appareil de Darsonval;
  • électrophorèse avec addition de diphenhydramine;
  • thérapie au laser;
  • magnétothérapie;
  • inhalation de stéroïdes.

Ces procédures et médicaments sont bons pour guérir un nez qui coule et restaurer les récepteurs olfactifs..

Méthodes folkloriques

Auparavant, la question de savoir pourquoi l'odorat et le goût disparaissaient n'était pas posée, car tout le monde savait comment faire face rapidement à ce problème à la maison sans utiliser de médicaments et restaurer l'odeur..

Lors de l'instillation des voies nasales, les éléments suivants sont utilisés:

  • jus d'aloès;
  • jus de raifort;
  • jus d'ail;
  • saline.

Les solutions sont fabriquées à faible concentration afin de ne pas brûler la membrane muqueuse des voies nasales. La pulpe est extraite de plantes et de légumes (ou râpée). Diluez 1:10 avec de l'eau. Instiller 1 à 2 gouttes dans le nez par jour. Si la membrane muqueuse commence à brûler ou si une gêne est ressentie, il est préférable de ne pas utiliser cette méthode.

Il existe un grand nombre de solutions pour l'inhalation, et il est facile de les fabriquer. Dans peu de temps, le goût et l'odorat reviendront. Comme préparations pour inhalation, vous pouvez utiliser:

  • pommes de terre chaudes;
  • huiles essentielles à base d'eucalyptus, de sapin, de basilic, de genévrier, de lavande;
  • infusions et décoctions de camomille, bourgeons de pin et de bouleau, tussilage, calendula.

À la maison, vous pouvez utiliser un nébuliseur ou respirer sur un pot de mélange bien-être. La personne est assise à table, incline la tête et respire par le nez et expire par la bouche. La durée de cette procédure est d'environ 5 à 7 minutes. Le nébuliseur est plus efficace et est capable de délivrer le médicament directement sur le site de l'inflammation.

Une infusion d'herbes médicinales est préparée simplement: 1 cuillère à soupe d'herbe est versée avec 250-350 ml d'eau bouillante et infusée pendant une heure. Ensuite, le bouillon est décanté et versé dans un récipient pour inhalation..

Le retour du goût aidera les huiles essentielles, qui s'utilisent comme suit: versez 1 litre d'eau dans un récipient, ajoutez 4 à 6 gouttes d'huile et inspirez. Quelle inhalation peut être préparée:

  1. Citron essentiel. Dans un verre d'eau chaude, ajoutez du jus de citron et quelques gouttes d'huile de pêche ou de lavande.
  2. Gouttes de camphre-menthol. Cela se fait de la même manière avec la première recette. La durée du traitement est d'une semaine. De telles gouttes ou inhalation peuvent restaurer rapidement l'odorat et le goût..
  3. En l'absence de respiration, vous pouvez utiliser des inhalations avec de l'ammoniaque.
  4. Les substances à forte odeur aident bien: jus d'oignons, ail, une solution faible de vinaigre, térébenthine, café, moonshine.
  5. Le jus de chélidoine apaisera non seulement la membrane muqueuse, mais la désinfectera également.
  6. Comme moyen d'inhalation, vous pouvez acheter le baume "Zvezdochka".

Après des procédures aussi efficaces, la question de savoir pourquoi l'odorat disparaît devrait disparaître à jamais.

Pas un monde parfumé. Où va l'odorat et comment le récupérer?

L'odorat est l'un des sens les plus importants pour l'homme. Après tout, la capacité de distinguer les odeurs et les saveurs vous permet de vivre plus pleinement la vie. Dans le même temps, il existe de nombreuses raisons pour lesquelles une personne peut perdre cette opportunité.

L'odorat, comme le dit l'encyclopédie médicale, est un type de sensibilité qui se concentre sur la perception des odeurs. Il est fourni à l'aide d'un système spécial appelé analyseur olfactif. Ce système comprend des cellules réceptrices (épithélium olfactif), qui sont situées dans la membrane muqueuse par le haut à l'arrière de la cavité nasale, ainsi que dans la zone du cornet supérieur et la partie de la cloison nasale qui lui est adjacente. Chez l'homme, il existe environ 10 millions de récepteurs de ce type et le nerf olfactif est également inclus dans le système..

Comment on se sent

Nous ressentons des odeurs dues au fait qu'une certaine séquence d'événements se produit dans le corps. Tout d'abord, lors de l'inhalation, tous les arômes tendent vers la cavité nasale et tombent sur les tissus des récepteurs, après quoi ils se transforment de la vapeur en un secret qui irrite les récepteurs. Après cela, les cellules réceptrices perçoivent les odeurs en utilisant les nerfs olfactifs et transmettent des informations au cerveau. Dans les bulbes olfactifs, puis dans le cerveau, des processus complexes commencent à déchiffrer les «signaux» reçus.

Si quelque chose se produit et qu'il y a un échec sur une partie de ce chemin, l'odorat est également perturbé. En conséquence, le problème doit être résolu avec un spécialiste..

Causes du problème

L'incapacité à détecter complètement les odeurs peut être à la fois périphérique et centrale. Dans le premier cas, ils parlent principalement de facteurs oto-rhino-laryngologiques, dans le second, de dysfonctionnements du système nerveux central..

  • les allergies;
  • tumeurs et formations dans la cavité nasale;
  • courbure du septum;
  • sinusite et rhinite;
  • sécheresse excessive de la membrane muqueuse;
  • exposition à la membrane muqueuse de substances toxiques;
  • rhume.

En ce qui concerne les symptômes neurologiques, une perte d'odorat peut se développer dans le contexte de:

  • traumatisme;
  • l'apparition de néoplasmes dans le cerveau;
  • problèmes de circulation sanguine dans le cerveau;
  • méningite;
  • Maladie d'Alzheimer, etc..

Il est clair que dans le second cas, le traitement sera plus long et plus complexe. Mais dans tous les cas, vous devrez agir sur la cause. Parmi les causes les plus courantes de perte d'odeur, on trouve les processus inflammatoires dans la cavité nasale, ainsi que l'utilisation trop active et prolongée de gouttes vasoconstricteurs par une personne. À propos de ce qui se passe avec le nez et de la façon de traiter le problème afin de retrouver l'opportunité de ressentir pleinement les arômes, AiF.ru a été informé par le Ph.D., oto-rhino-laryngologiste Vladimir Zaitsev..

En règle générale, dans la plupart des cas, la cause de la perte d'odeur est une inflammation de la membrane muqueuse. Il gonfle, les récepteurs olfactifs sont "bloqués" et ne peuvent pas transmettre d'informations au cerveau. Lorsque l'inflammation disparaît, les récepteurs sont libérés et commencent à bien et pleinement fonctionner. Par conséquent, afin de pouvoir ressentir au maximum les odeurs, il est nécessaire d'éviter diverses inflammations dans la cavité nasale - rhinite, sinusite, sinusite, etc. Et si elles se produisent, faites tous les efforts pour vous en débarrasser. Ainsi, par exemple, si l'inflammation et le gonflement du nez durent 4 à 5 jours, c'est normal. Mais si cela prend plus de temps et que le processus est déjà devenu chronique, il sera 10 fois plus difficile de faire face et de récupérer..

Et ici, il est important de comprendre que le temps coûte cher et que l'auto-guérison peut ne pas fonctionner..

Une autre option courante, lorsque l'odorat peut disparaître, est la fascination pour les gouttes vasoconstricteurs. Aujourd'hui, beaucoup sont utilisés comme thérapie principale. Dès que le nez est bouché, ils pulvérisent immédiatement. En fait, les gouttes vasoconstricteurs sont symptomatiques et non curatives. Le nez, comme il était douloureux, le reste. Vous pouvez utiliser des gouttes à l'infini pour traiter l'inflammation dans la cavité nasale. De plus, ils ne peuvent être pris plus de 7 jours. Le traitement proprement dit des processus inflammatoires dans le nez implique l'utilisation d'antiseptiques, si nécessaire, d'antibiotiques locaux sous forme de gouttes ou de sprays, d'agents hormonaux pour soulager l'œdème.

Thérapie

Il n'y a qu'une seule solution ici, car le temps coûte cher, vous devez immédiatement consulter un médecin. Il mènera une étude utilisant une radiographie ou d'autres appareils modernes, un examen, à l'aide de dispositifs médicaux, il examinera spécifiquement la zone où se trouve le service olfactif. Tu ne peux pas la voir à l'œil nu.

Beaucoup de gens aiment soulager eux-mêmes l'inflammation à la maison - ils utilisent également un rinçage à l'eau et au sel et versent généreusement diverses gouttes dans le nez. En fait, il vaut mieux confier la thérapie pour soulager l'inflammation à un médecin, car les procédures qu'un spécialiste a dans l'arsenal seront 5 fois plus efficaces. Et dès que la respiration se normalise, l'odorat revient.