loader

Principal

Scarlatine

Rhinite médicamenteuse: causes, signes, comment guérir

Les médicaments contre la rhinite sont une maladie inflammatoire chronique de la muqueuse nasale causée par une utilisation prolongée de médicaments vasoconstricteurs ou par une allergie à leurs composants. Il s'agit d'une pathologie particulière qui se produit avec le développement d'une réaction spécifique du corps à l'introduction régulière de vasoconstricteurs dans la cavité nasale. La sensibilité du nez au médicament diminue d'abord puis disparaît complètement.

La rhinite chronique est un effet secondaire de divers médicaments: contraceptifs, antipsychotiques, tranquillisants, antihypertenseurs, anti-inflammatoires non stéroïdiens, AINS, gouttes nasales vasoconstricteurs.

Les gouttes et les sprays nasaux font partie intégrante du traitement complet de toute infection respiratoire. Au début du traitement, ces médicaments éliminent rapidement le principal symptôme de la pathologie - la congestion nasale. Les médicaments vasoconstricteurs nettoient les voies nasales, réduisent le gonflement de la membrane muqueuse et facilitent grandement la respiration nasale. Les premiers symptômes de la maladie sont éliminés et une vasodilatation constante et incontrôlée se produit - l'expansion des vaisseaux sanguins et lymphatiques. Au fil du temps, leur tonus diminue, la muqueuse nasale gonfle puis s'atrophie. De tels changements conduisent au développement de la rhinite. Tout médicament doit être pris strictement selon les instructions et sous la surveillance d'un médecin. Les gouttes et les sprays nasaux ne font pas exception. S'il est traité indépendamment, sans avis médical, le résultat du traitement peut être désastreux..

L'abus de drogues rend le traitement inefficace. La membrane muqueuse cesse de fonctionner correctement, ce qui conduit à la chronicité du processus et à la dépendance du patient au médicament. Les poches et l'hyperémie de la membrane muqueuse sont une réaction particulière du corps à la prise incontrôlée de médicaments. Les patients dont les muqueuses sont sèches développent des formations indolores - des polypes qui empêchent la respiration nasale et obstruent complètement le nez. Leur élimination s'accompagne de douleurs aiguës et de l'apparition de sang. Peu à peu, l'intérieur du nez devient une grande plaie saignante. La maladie chez la plupart des patients dure des années, voire des décennies. Il est assez difficile de se débarrasser d'un tel problème..

Des oto-rhino-laryngologistes expérimentés sont impliqués dans le traitement de la rhinite médicamenteuse. Ils fournissent une thérapie conservatrice ou chirurgicale. Les médicaments contre la rhinite chez les enfants se déroulent de la même manière que chez les adultes, mais il est beaucoup plus difficile de les guérir. L'enfant ne comprend pas pourquoi il est impossible d'utiliser un remède qui apporte un soulagement et vous permet de respirer librement. Il vaut mieux prévenir l'émergence de ce problème: tempérer le corps de l'enfant, marcher souvent à l'air frais, renforcer l'immunité.

Étiologie

La principale cause des médicaments contre la rhinite est l'utilisation prolongée de médicaments vasoconstricteurs nasaux qui éliminent les symptômes désagréables ou une réaction allergique à leurs composants. Leur utilisation fréquente et incontrôlée conduit d'abord à une atrophie et un dysfonctionnement de la muqueuse nasale, et se termine par le développement d'une rhinite d'origine médicamenteuse.

Beaucoup de gens pensent qu'un nez qui coule n'est pas une maladie, mais un léger malaise que tout spray nasal peut facilement traiter. Les patients ne sont pas pressés de consulter un médecin et de se rendre à la pharmacie la plus proche. L'utilisation de gouttes vasoconstricteurs tous les jours entraîne le développement d'une dépendance et de changements pathologiques dans la cavité nasale. La maladie est basée sur le «symptôme de rebond», dont la signification est la suivante: les vaisseaux sanguins ne se rétrécissent plus, mais commencent à se dilater, provoquant un gonflement et un gonflement de la membrane muqueuse. Au fil du temps, les symptômes de la maladie deviennent apparents. Une personne ne peut pas se passer de son flacon préféré de gouttes nasales et faire face indépendamment à une pathologie chronique. Les gouttes nasales suppriment la production de sa propre substance vasoconstricteur - la norépinéphrine, et le corps cesse de maintenir indépendamment le ton des vaisseaux nasaux. Le temps est perdu et la maladie progresse.

La rhinite médicamenteuse peut être considérée comme un type de rhinite allergique ou vasomotrice. La membrane muqueuse réagit de manière particulière à l'utilisation prolongée de certains médicaments. Il est important d'identifier et de traiter les allergies en temps opportun..

Symptômes

La congestion nasale et la rhinorrhée sont les principaux symptômes des médicaments contre la rhinite. La respiration nasale devient d'abord difficile, puis impossible sans l'utilisation de gouttes vasoconstricteurs.

La maladie se manifeste également:

  • Douleur migraineuse,
  • Diminution des sensations olfactives,
  • L'apparition d'une décharge aqueuse abondante,
  • Nez qui démange et qui démange,
  • Sécheresse et picotements de la muqueuse,
  • Insomnie,
  • L'apparition du ronflement,
  • Difficulté à respirer,
  • Gonflement du nez,
  • Rougeur ou peau bleue sur le nez,
  • Lachrymation et éternuements,
  • Irritabilité,
  • Hypertension,
  • Tachycardie,
  • Presser la douleur dans le cœur.

Si ces symptômes apparaissent, vous devez consulter un médecin et commencer le traitement. Les signes cliniques s'intensifient le soir, lorsque l'activité physique diminue et que le tonus des capillaires et des artérioles diminue par réflexe.

Lors de l'examen de la cavité nasale, le médecin ORL note une hyperémie et un gonflement de la membrane muqueuse avec des hémorragies notables, la transformation de l'épithélium cilié en un épithélium plat, une hyperproduction des sécrétions des glandes muqueuses, une augmentation de la perméabilité des vaisseaux sanguins et lymphatiques. Les capillaires deviennent cassants et la membrane muqueuse s'amincit et s'atrophie.

Prendre des médicaments pendant une longue période, il est important de ne pas manquer les premiers signes avant-coureurs de la maladie.

Complications de la rhinite médicinale:

  1. Augmentation de la pression artérielle,
  2. Maladies cardiovasculaires,
  3. Pathologies endocriniennes,
  4. Sinusite.

Diagnostic et traitement

Le diagnostic et le traitement de la maladie sont effectués par des oto-rhino-laryngologistes. Ils écoutent les plaintes des patients, procèdent à un examen approfondi de la cavité nasale, envoient l'écoulement du nez et de la gorge à un laboratoire microbiologique pour un examen bactériologique. Le diagnostic différentiel est effectué avec la rhinite allergique et vasomotrice. Pour cela, des méthodes instrumentales sont utilisées - examen aux rayons X, tomographique, endoscopique, microscopique du nasopharynx.

Le traitement de la rhinite médicamenteuse est complexe, y compris la thérapie conservatrice, les procédures générales de stimulation et d'assainissement, les méthodes de physiothérapie et, si nécessaire, la chirurgie et l'utilisation de remèdes populaires. C'est un processus long et compliqué qui demande du temps et de la patience. La première chose qu'un spécialiste recommandera est d'abandonner complètement l'utilisation de gouttes. Ce n'est pas facile à faire, car ils facilitent la respiration et améliorent l'état immédiatement après l'utilisation. Dans les cas graves, la dose peut être réduite progressivement. Le processus de sevrage facilitera la prise d'antihistaminiques.

Recommandations générales

Les experts recommandent de commencer le traitement de la rhinite médicamenteuse en durcissant le corps et en renforçant le système immunitaire. Dans certains cas, cela suffit à résoudre le problème. Les patients sont présentés:

  1. traitement de Spa,
  2. Voyages à la montagne,
  3. Nager,
  4. De longues promenades quotidiennes au grand air.

Cela aidera à augmenter la résistance générale du corps et à améliorer la capacité de régénération de la muqueuse nasale..

Avant de procéder à un traitement médicamenteux pour la rhinite, l'utilisation de médicaments vasoconstricteurs doit être abandonnée. Si les patients résistent 2 à 3 semaines sans gouttes ou les remplacent par des gouttes plus épargnantes, la dépendance et les symptômes de pathologie disparaissent et la respiration nasale est complètement rétablie.

Les experts conseillent de réduire progressivement le dosage ou de remplacer vos gouttes par des gouttes plus douces - "Vibrocil", gouttes à base d'eau de mer: "Aquamaris". Les gouttes pour adultes peuvent être remplacées par des gouttes pour bébés, par exemple Otrivin Baby. Les composants actifs de ces médicaments n'irritent pas la membrane muqueuse, tonifient les vaisseaux sanguins et rendent le traitement plus efficace..

Traitement pharmacologique

La pharmacothérapie comprend:

  • Rincer le nez avec des antiseptiques et des solutions salines - "Aquamaris", "Humer", "Physiomer", "Furacilin" solution, "Dioxidin";
  • Lubrification du nez - "pommade oxolinique", "pommade hydrocortisone", "Lorizan";
  • Thérapie de désensibilisation - "Diazolin", "Zodak", "Suprastin";
  • Utilisation de glucocorticostéroïdes nasaux "Tafen", "Fliksonase", "Nazofan";
  • Thérapie immunomodulatrice - "IRS-19", "Derinat";
  • Homéopathie - "Sinupret", "Euphorbium Compositum".

Avamis est le médicament glucocorticostéroïde le plus populaire produit sous forme de spray. Il a un puissant effet anti-inflammatoire, améliorant progressivement la respiration nasale. "Avamis" a un effet thérapeutique prononcé dans le contexte d'effets secondaires rarement manifestés.

La durée du traitement par stéroïdes endonasaux est de 1 mois. Si le traitement conservateur s'avère inefficace, ils passent au traitement chirurgical.

Physiothérapie

Méthodes de physiothérapie qui ont fait leurs preuves dans la lutte contre la rhinite médicinale:

  1. Thérapie UHF,
  2. Acupuncture,
  3. Phonophorèse,
  4. Électrophorèse,
  5. OVNI,
  6. Thérapie au laser,
  7. Ultrason,
  8. Inhalation.

Les techniques énumérées, en combinaison avec le rejet progressif des médicaments vasoconstricteurs, conduisent à un rétablissement complet du patient. Pour accélérer le processus de guérison, il est conseillé aux patients de faire une variété d'exercices de respiration tous les jours..

Chirurgie

Actuellement, les médicaments contre la rhinite peuvent être traités par chirurgie. L'opération est utilisée dans les cas où le traitement conservateur n'a pas été efficace. S'il y a des changements irréversibles dans la muqueuse nasale, l'opération aidera le patient à retrouver la santé et une respiration nasale facile..

Les principaux types d'opérations:

  1. Moxibustion laser,
  2. Vasotomie rasoir,
  3. Conchotomie,
  4. Cryothérapie,
  5. Septoplastie et turbinoplastie,
  6. Vasotomie traditionnelle.

L'intervention chirurgicale vise à éliminer les plexus sanguins de la couche sous-muqueuse, à restaurer la respiration nasale et à soulager le patient de la rhinite. Les ondes radio et la vasotomie au laser sont les opérations les plus populaires et les plus douces. Pendant la dissection tissulaire, les vaisseaux coagulent, ce qui réduit considérablement le risque de saignement en période postopératoire.

Le traitement palliatif de la rhinite médicamenteuse consiste à augmenter le diamètre des voies nasales en réduisant les crêtes nasales ou conchas en volume. Cette petite chirurgie peut améliorer la respiration nasale. Elle est réalisée par différentes méthodes: par ultrasons, laser, impact mécanique ou électrique..

Thérapie alternative

La médecine traditionnelle fonctionne bien pour les symptômes de la rhinite. Ils n'irritent pas la membrane muqueuse et ne provoquent pas de complications. Les remèdes populaires peuvent être utilisés indépendamment, sans l'utilisation de médicaments, ou les compléter avec le traitement principal de la maladie.

Remèdes populaires qui éliminent le processus inflammatoire dans le nez:

  • Le jus d'aloès soulage les signes cliniques de la maladie et restaure la muqueuse nasale. Le jus est extrait des feuilles d'aloès, dilué avec de l'eau et instillé dans le nez.
  • L'extrait d'aloès est mélangé à de l'huile d'olive, les flagelles de gaze sont humidifiés dans le produit résultant et brièvement insérés dans le nez..
  • Le miel est dilué avec de l'eau et la composition résultante est instillée quotidiennement dans chaque passage nasal. Ce remède réduit l'inflammation et soulage les symptômes de la rhinite.
  • Mélanger le miel, l'huile d'argousier et le jus d'aloès dans des proportions égales et instiller dans le nez trois fois par jour.
  • Un mélange d'huiles essentielles aide à vaincre la maladie. Pour ce faire, prenez de l'huile de pêche, d'églantier, d'argousier, d'eucalyptus et humidifiez les flagelles dans le mélange résultant.
  • Le rinçage du nez avec de la camomille ou une infusion de betterave permet de soulager l'enflure. Les matières premières sont versées avec de l'eau bouillante et insistent. Le nez est lavé avec une composition tendue.
  • Il est bon de respirer les vapeurs d'ail haché et d'oignons.
  • Le clou de girofle a un bon effet thérapeutique. Versez de l'eau bouillante sur les clous de girofle, insistez et enterrez le produit dans le nez.

Pour se débarrasser de la maladie rapidement et sans conséquences, il est nécessaire de suivre les recommandations des médecins et de coordonner avec eux les recettes utilisées de la médecine traditionnelle. L'automédication peut aggraver la maladie.

Rhinite médicamenteuse - comment traiter correctement?

Un nez qui coule est l'une des maladies les plus courantes à tout moment de l'année. Par conséquent, la grande majorité des gens, confrontés aux premiers signes de celui-ci, achètent des gouttes nasales et des sprays à la pharmacie, ne jugeant pas nécessaire de demander l'avis d'un spécialiste. Les médicaments vendus en pharmacie soulagent rapidement les symptômes d'un rhume, mais en même temps, l'utilisation à long terme de médicaments nasaux crée le risque de développer une maladie aussi dangereuse que la rhinite médicamenteuse..

Causes d'occurrence

La rhinite médicamenteuse (aka médicinale) survient à la suite d'une mauvaise utilisation d'agents nasaux dans le traitement du rhume. Le fait est qu'une personne qui n'est pas versée en médecine peut confondre toute inflammation de la muqueuse nasale et un essoufflement avec un nez qui coule et commencer à utiliser des vasoconstricteurs pour se débarrasser des symptômes irritants..

Mais les problèmes de nasopharynx ne surviennent pas toujours en raison de l'apparition d'un nez qui coule. Souvent, des symptômes similaires peuvent survenir avec des maladies allergiques, endocriniennes et autres. Et dans ces cas, l'utilisation d'agents nasaux ne contribuera qu'à soulager temporairement les symptômes désagréables, mais ne résoudra pas le problème..

En conséquence, le tonus des vaisseaux des voies respiratoires supérieures est perturbé; sans stimulation supplémentaire avec un agent nasal, les vaisseaux ne peuvent pas fonctionner normalement. Le corps s'habitue au médicament et le patient doit utiliser de plus en plus de doses du médicament pour faciliter sa respiration. À la suite de telles actions, le risque de développer une rhinite médicamenteuse vasomotrice, une maladie qui survient à la suite de lésions chimiques de la membrane muqueuse des voies respiratoires supérieures, augmente..

Symptômes et signes d'une rhinite médicamenteuse

Une rhinite médicinale, comme toute maladie, présente un certain nombre de symptômes, dont les plus courants sont:

  • respiration difficile;
  • la congestion nasale, qui ne peut être éliminée qu'avec des gouttes nasales ou des sprays;
  • détérioration de l'odeur;
  • maux de tête fréquents;
  • accumulation excessive de mucus dans le nasopharynx;
  • muqueuses sèches;
  • mauvais sommeil.

Un peu moins souvent, les personnes souffrant d'une rhinite d'origine médicamenteuse peuvent présenter des signes de la maladie tels que: augmentation de la pression artérielle; sensation d'oppression ou de brûlure dans le cœur; une augmentation du pouls et la formation de croûtes dans les voies respiratoires supérieures, dont l'ablation provoque des sensations douloureuses et s'accompagne de saignements.

Il existe un certain nombre d'autres signes de cette maladie qui ne sont pas évidents pour le patient, auxquels un oto-rhino-laryngologiste expérimenté fera certainement attention. Si le médecin, lors de l'examen d'un patient utilisant des agents nasaux, remarque que la membrane muqueuse du nasopharynx est devenue œdémateuse, pâle et avec des foyers d'hémorragie, il sera alors recommandé au patient de subir une série d'examens supplémentaires pour exclure la possibilité d'une erreur de diagnostic..

Une rhinite médicinale a un certain nombre de symptômes prononcés, ses symptômes et son traitement sont familiers à tous les oto-rhino-laryngologistes. Par conséquent, en cas d'un tel problème, vous devez immédiatement demander l'aide d'un spécialiste afin d'éviter les complications. La rhinite médicamenteuse est une maladie dangereuse et l'automédication si elle survient est inacceptable. Seul un médecin qualifié peut sélectionner un traitement compétent.

Comment traiter correctement les médicaments contre la rhinite?

En cas de rhinite médicamenteuse, le traitement doit être suivi immédiatement. Il existe de nombreuses façons de traiter cette condition. Parmi eux figurent le traitement pharmacologique traditionnel, la médecine traditionnelle, les exercices de physiothérapie et, dans le cas de formes particulièrement sévères de la maladie, même une intervention chirurgicale. Il est possible de guérir une rhinite médicinale de n'importe quelle gravité, mais les méthodes et le moment du traitement différeront en fonction de l'état du patient.

Avec une forme bénigne de la maladie, vous n'aurez peut-être même pas besoin de recourir à un traitement. Il suffira de renoncer à l'utilisation de médicaments vasoconstricteurs nasaux pour se débarrasser du problème. Cependant, cette méthode nécessite une volonté développée de la part du patient, car il est parfois difficile de surmonter la dépendance aux sprays et gouttes nasales. Dans ce cas, la thérapie par l'exercice, le réchauffement des bains de pieds avec de la poudre de moutarde et le rinçage du nez viendront à la rescousse. Ces méthodes atténueront la maladie avec une rhinite médicamenteuse et aideront à normaliser le processus respiratoire..

Si les méthodes décrites n'apportent pas le résultat souhaité, le patient ne peut pas se passer d'une assistance médicale. Un médecin qualifié sera toujours en mesure de vous recommander comment traiter cette maladie. Pour chaque patient, en fonction de la gravité de sa maladie, les méthodes de traitement sont sélectionnées individuellement.

Préparations pharmaceutiques

La méthode pharmacologique la plus simple de traitement d'une rhinite d'origine médicamenteuse utilisée dans la pratique médicale consiste à remplacer le médicament qui a causé la maladie par un médicament d'action similaire, mais basé sur une substance active différente. Par exemple, un cas courant de dépendance à la naphtyzine (c'est-à-dire lorsque la dépendance est causée par la naphazoline - la substance active des médicaments Naphthyzine et Naphazoline) peut être guéri en remplaçant le médicament précédemment utilisé par un médicament à base de xylométazoline (Tizin Xylo, Otrivin) ou d'oxymétazoline (Nazol, Nazivin).

Si nécessaire, votre médecin peut vous prescrire des antihistaminiques ou des corticostéroïdes. Les médecins recommandent souvent Nasonex. Avec la rhinite médicinale, la première tâche du traitement est de se débarrasser rapidement des symptômes de la maladie. Nasonex avec rhinite médicamenteuse a un effet anti-inflammatoire, apaise la muqueuse nasale irritée et facilite la respiration. Ce médicament fonctionne bien et ne provoque presque jamais d'effets secondaires chez un patient adulte..

Cependant, dans l'enfance, Nasonex doit être utilisé sous la surveillance d'un spécialiste, car l'agent est hormonal et peut parfois provoquer des effets secondaires tels que maux de tête, éternuements, saignements de nez et (dans de rares cas) une augmentation de la pression intraoculaire. Dans de rares cas, une utilisation prolongée de Nazonex est acceptable. Les hormones qui composent le médicament ne créent pas de dépendance.

Comment se débarrasser rapidement de la rhinite médicamenteuse avec des remèdes populaires?

Dans le processus de lutte contre une rhinite d'origine médicamenteuse, il ne faut pas oublier la possibilité de soulager l'état du patient avec des remèdes populaires. Avec les formes avancées de la maladie, les remèdes populaires ont fait leurs preuves dans le cadre d'une thérapie complexe, avec une forme bénigne, ils peuvent à eux seuls suffire à se débarrasser du problème. L'avantage incontestable des méthodes traditionnelles de traitement de la rhinite médicinale est qu'elles sont faciles à utiliser et disponibles pour une préparation à domicile..

Pour faciliter la respiration et soulager l'irritation de la membrane muqueuse, il est recommandé de rincer régulièrement la cavité nasale. Une solution faible de sel de mer, une solution à base d'une décoction d'herbes médicinales ou une solution saline achetée en pharmacie est la meilleure pour le lavage.

Pour normaliser le sommeil pendant la période de traitement, vous devez vous endormir sur un oreiller haut. La position surélevée de la tête facilitera la respiration et empêchera ainsi la congestion nasale de perturber le sommeil du patient.

Les bains de pieds chauffants fournissent une aide considérable dans la lutte contre les symptômes de la maladie. Vous pouvez à la fois tremper vos pieds dans de l'eau chaude ordinaire ou ajouter quelques cuillères à soupe de moutarde en poudre à l'eau. Les pieds doivent être montés en flèche pendant au moins 5 à 10 minutes. Cette procédure aide le sang à circuler vers les jambes et, par conséquent, la congestion nasale est réduite..

À la maison, vous pouvez facilement préparer des gouttes apaisantes pour la membrane muqueuse. Il existe différentes recettes de gouttes maison, dont la plus simple est un mélange de miel et d'eau. Les deux ingrédients doivent être mélangés dans un rapport 1: 1 et agités jusqu'à ce que le miel soit complètement dissous. La solution résultante doit être instillée dans le nez 5 fois par jour. Les adultes ont besoin de 8 gouttes dans chaque passage nasal. Pour les enfants, 2 gouttes suffiront. Cette méthode de traitement est acceptable en l'absence d'allergie au miel..

Si le patient a une allergie, des gouttes similaires peuvent être fabriquées à base de jus d'aloès. Le jus pressé de la feuille de la plante doit être dilué avec de l'eau (1 partie de jus pour 2 parties d'eau). Il suffira d'instiller 3-4 gouttes dans chaque passage nasal plusieurs fois par jour pour se débarrasser rapidement des symptômes de la maladie.

L'utilisation de remèdes populaires dans le traitement de la rhinite médicinale est répandue en raison de leur sécurité, de leur efficacité et de leur disponibilité pour tous.

Caractéristiques du traitement chez un enfant

Les cas de rhinite médicamenteuse chez les enfants sont rarement enregistrés. Cela est dû au fait que les parents surveillent de près la posologie des médicaments et ne reportent pas longtemps une visite chez le pédiatre en cas de problèmes de santé des enfants..

Dans la plupart des cas, les médicaments contre la rhinite chez un enfant sont traités de la même manière que chez un adulte. Les mêmes médicaments sont prescrits, mais à une dose plus faible. Pour les enfants, pour se débarrasser de la rhinite, ainsi que pour les adultes, des médicaments hormonaux et des remèdes populaires, et une intervention chirurgicale, si nécessaire, peuvent être recommandés. Cependant, il convient de rappeler que lors du traitement des enfants, des précautions particulières doivent être prises avec les remèdes populaires en raison de la survenue possible de réactions allergiques.

Complications et conséquences de la rhinite médicamenteuse

Une rhinite médicinale n'est pas seulement un problème désagréable qui aggrave la qualité de vie, mais comporte également une menace de développement de nombreuses autres maladies. Par exemple, en l'absence de traitement approprié pendant une longue période, un patient a une grande possibilité de développer des maladies telles que la sinusite, la sinusite ou la sinusite frontale. Cela est dû à l'apparition et au développement d'infections dans les sinus et conduit à une mauvaise santé.

De plus, le patient peut éprouver des maux de tête persistants qui interfèrent avec le cours normal de la vie, entraînant des troubles du sommeil et des ronflements. À cet égard, des perturbations dans le travail des systèmes endocrinien, nerveux et cardiovasculaire du corps peuvent commencer à se développer. La conséquence la plus courante d'un médicament inapproprié pour la rhinite est une détérioration ou une perte d'odorat. Cela est dû au fait que, avec les cellules de la muqueuse nasale, les récepteurs responsables de la perception des odeurs meurent progressivement..

Comment éviter la dépendance aux gouttes vasoconstricteurs?

Il est fort probable que vous ne puissiez pas complètement abandonner l'utilisation d'agents vasoconstricteurs nasaux. Cela n'a aucun sens de les retirer complètement de votre trousse de premiers soins à domicile, d'autant plus que dans la plupart des cas, avec une prescription appropriée, ils apportent plus d'avantages que de mal. Mais en même temps, afin d'éviter le développement d'une dépendance aux gouttes vasoconstricteurs, quelques règles simples doivent être suivies.

Premièrement, vous ne devez pas vous soigner vous-même. Après tout, seul un médecin qualifié est capable de déterminer correctement la nature du rhume et de conseiller le médicament le plus approprié. Par conséquent, il n'est pas recommandé d'utiliser des préparations nasales sans l'avis d'un expert..

Deuxièmement, lors de l'utilisation de ce type de médicament, vous devez suivre les instructions d'utilisation. Il est inacceptable d'augmenter la posologie du médicament ou la période d'utilisation de plus de 5 à 7 jours.

Troisièmement, il ne faut jamais oublier que faire du sport et marcher dans la nature est la prévention de nombreuses maladies, notamment en réduisant le risque de développer une rhinite médicamenteuse..

Spray nasal Nasonex: mode d'emploi pour le rhume

Nazonex est un médicament glucocorticostéroïde très efficace pour le traitement du rhume des foins, de la rhinite vasomotrice et médicamenteuse. La plus grande efficacité est démontrée pour le traitement lors d'une exacerbation, il est possible de l'utiliser en prophylaxie pour les adultes et les jeunes enfants. Cet agent hormonal peut provoquer des effets secondaires, notamment en ce qui concerne les glandes surrénales. Disponible sous forme de spray, ce qui est pratique pour une utilisation nasale. Et lorsqu'il est injecté dans le passage nasal, la substance active a un effet anti-inflammatoire et anti-allergique presque instantané.

Composition et forme de libération

Chaque dose de Nazonex contient 50 mcg de furoate de mométasone sous forme de monohydrate, la substance est un GCS (glucocorticostéroïde) actif.

En tant qu'ingrédients auxiliaires, la composition contient:

  • cellulose dispersée;
  • glycérol;
  • citrate de sodium dihydraté;
  • eau distillée;
  • hydrate d'acide citrique;
  • alcool phényléthylique.

La bouteille a une valve de distribution en plastique. Il n'y a pas de forme de libération pédiatrique, donc la posologie est choisie en tenant compte de l'âge du patient.

Nasonex est développé et fabriqué par la célèbre société belge Schering-Plough Labo. Elle se spécialise dans divers traitements pour les allergies et les problèmes dermatologiques..

Groupe pharmacologique: préparation hormonale à la mométasone

Spray Nasonex est un stéroïde classique à usage intranasal. Désigne les médicaments hormonaux actifs. Contient une concentration sûre de corticostéroïdes - la biodisponibilité de la mométasone avec l'application topique du spray n'est que de 0,1%, ce qui réduit le risque de complications secondaires graves. En raison de la faible teneur en hormone, elle ne provoque pas de dépendance et d'effets systémiques. La substance ne s'accumule pas dans le plasma sanguin et les intestins, est excrétée dans la bile et l'urine. Avec une utilisation régulière et à long terme, l'hormone peut affecter les glandes surrénales..

Action pharmacologique (utilisation pour les allergies)

Nasonex a un puissant effet anti-inflammatoire et anti-allergique persistant. Les études cliniques du médicament ont prouvé que l'hormone active dans la composition est capable de réduire l'enflure et la congestion nasale en cas d'allergies, à la fois aux stades précoces et tardifs..

Le médicament démontre un effet positif sur la réponse des voies respiratoires. Les symptômes typiques des allergies sont réduits - congestion, déchirure, démangeaisons et brûlures. L'outil est efficace dans le traitement des allergies déjà manifestées, contrairement aux sprays nasaux antihistaminiques.

Au cours du test du médicament, 28% des sujets atteints de rhume des foins saisonnier ont amélioré leur état 12 heures après avoir utilisé le médicament, 52% - dans les 35,9 heures.

Nous vous conseillons également de lire le matériel sur la façon de traiter la rhinite allergique pendant la grossesse, sur ce lien.

Indications et contre-indications à l'utilisation d'un spray nasal

Le spray est prescrit par le médecin traitant, l'utilisation indépendante de médicaments hormonaux est fortement déconseillée en raison de la forte probabilité d'effets secondaires. Nasonex est utilisé:

  • pour le traitement de la rhinite allergique saisonnière et toute l'année chez l'adulte et l'enfant à partir de 2 ans;
  • dans le cadre du traitement médicamenteux, rhinite vasomotrice lors d'une exacerbation chez l'adulte et l'adolescent. Convient également pour le traitement de la rhinite vasomotrice chronique.
  • dans le cadre d'une thérapie complexe de la sinusite (plus souvent sous forme de sinusite) chez l'adulte, l'enfant à partir de 12 ans;
  • à titre préventif pour le développement de la pollinose 2 à 4 semaines avant le début de la saison de pollinisation.

Pour plus d'informations sur le traitement de la rhinite vasomotrice à domicile, cliquez ici.

Le médicament a de nombreuses contre-indications, avant la première dose, vous devez étudier attentivement l'annotation d'utilisation. Les principaux sont:

  • hypersensibilité à tout composant de la composition;
  • processus inflammatoire et infectieux dans le système respiratoire;
  • période postopératoire;
  • tuberculose;
  • âge jusqu'à 2 ans.

Nasonex peut être pris pendant la grossesse pendant l'allaitement, car avec l'administration intranasale, l'hormone n'est pratiquement pas absorbée dans les intestins, le plasma sanguin. Il n'y a pas de données fiables sur les effets nocifs potentiels du médicament sur le fœtus, le spray doit donc être utilisé avec prudence. Cependant, les médecins ne recommandent pas de prendre des médicaments hormonaux au cours des 1er et 2ème trimestres..

Effets secondaires d'un spray dans le nez

Selon les caractéristiques de la thérapie, le médicament peut provoquer différents effets secondaires pendant la période de traitement. Avec la rhinite allergique chez les adultes et les enfants, les réactions possibles suivantes sont possibles:

  • mal de crâne;
  • pharyngite;
  • sensation de brûlure, sécheresse du nez;
  • éternuer.

Apprenez à arrêter les saignements de nez ici.

L'épistaxis pendant le traitement avec des sprays hormonaux est une réaction typique du corps à une substance active. Ils ne sont généralement pas graves et disparaissent d'eux-mêmes en peu de temps. Lors du traitement de la sinusite avec Nasonex, une irritation de la membrane muqueuse peut survenir. Si un signe similaire est détecté, la prise du médicament doit être suspendue.

Des saignements du nez lors d'une exacerbation de la rhinite allergique se produisent même avec un placebo. En moyenne, l'incidence de ce symptôme n'est pas supérieure à 15%.

Instructions: méthode d'application et comment doser

Selon les instructions, Nasonex est appliqué par voie intranasale. Les injections sont effectuées à l'aide d'un distributeur sur le flacon en alternance dans chaque passage nasal.

ÂgeDosage (combien égoutter)
Enfants de 2 à 11 ans1 inhalation dans chaque passage nasal une fois par jour, la dose quotidienne maximale est de 100 mcg.
Enfants à partir de 11 ans, adultesPendant la période d'exacerbation - 2 injections dans chaque passage nasal une fois par jour, pendant la récupération avec traitement d'entretien, la posologie est réduite de moitié. La dose maximale est de 200 mcg.

Avant la première utilisation, ajustez le distributeur. Pour ce faire, vous devez appuyer 6 à 7 fois sur la buse, ce qui permet d'obtenir le même type d'administration de médicament. Si un traitement est nécessaire après une longue pause, la procédure peut être répétée.

Lisez également sur les caractéristiques de l'utilisation de Fliksonase pour la rhinite allergique, dans ce document.

Interaction avec d'autres médicaments

Il n'est pas recommandé d'utiliser Nazonex simultanément avec d'autres médicaments glucocorticostéroïdes, quelle que soit la forme de libération. Cela contribue à la suppression des glandes endocrines (hypothalamus, hypophyse et surrénales). Une surdose de médicaments hormonaux et une thérapie prolongée entraînent une perturbation des processus métaboliques dans le corps, le développement de maladies auto-immunes systémiques.

Conditions de stockage

Le flacon contenant le médicament doit être conservé dans un endroit sec à l'abri de la lumière vive à une température comprise entre 2 et 25 ° C. La durée de conservation de Nasonex est de 3 ans, les emballages ouverts ne peuvent pas être conservés plus de 3 mois. Il est conseillé de nettoyer le médicament hors de la portée des enfants et des animaux domestiques. Le produit ne doit pas être congelé, lorsqu'il est exposé à de basses températures, les caractéristiques thérapeutiques sont réduites.

Étant donné que la durée de conservation avec un emballage ouvert est limitée, il est recommandé d'acheter le médicament à une dose de 60 doses, ce qui est optimal pour la prévention ou le traitement des allergies en une saison..

Combien peuvent coûter Nazonex et ses analogues (remplacement bon marché)

Ce médicament n'est pas bon marché. Le prix moyen du marché d'un spray Nazonex à 120 doses est de 840 roubles, 60 doses peuvent coûter 490 roubles. Il n'y a pas beaucoup de médicaments en vente pour le traitement de la rhinite allergique et vasomotrice, de la sinusite avec la mométasone comme substance active. Les analogues les plus abordables (remplacement) sous forme de spray sont Dezrinit (Israël), Avamis, Nosefrin, Momat Rino, Asmanex Twistheiler (USA).

Aussi pour le traitement de la rhinite allergique, les médecins recommandent d'utiliser le remède Erius, qui sera discuté dans cet article..

Vidéo

Cette vidéo vous montrera comment utiliser correctement les sprays nasaux..

Traitements efficaces contre la rhinite

Les médicaments contre la rhinite sont un problème qui survient à la suite de l'utilisation prolongée de médicaments vasoconstricteurs nasaux. Selon la CIM 10, il a été attribué J30.0. Pour le rhume, les gens se soignent souvent eux-mêmes, abusent des médicaments nasaux.

Si vous utilisez des gouttes nasales vasoconstrictives pour adultes et enfants sans contrôle, vous pouvez avoir une complication telle qu'un écoulement nasal médicamenteux. Tout le monde n'y pense pas et, par conséquent, ils contractent une nouvelle maladie, qui est assez difficile à guérir..

Étiologie


Fondamentalement, la maladie se manifeste après une utilisation prolongée de médicaments qui contractent les vaisseaux sanguins, qui sont utilisés pour traiter un rhume. Ces médicaments détruisent vraiment les symptômes qui interfèrent avec la vie quotidienne, mais ils ont aussi le revers de la médaille. Si une personne utilise souvent et de manière incontrôlable des médicaments vasoconstricteurs, une atrophie muqueuse se manifeste, ce qui conduit finalement à l'apparition et au développement d'une rhinite..
Pour beaucoup, l'écoulement nasal n'est pas du tout une maladie, mais plutôt une nuisance mineure dont tout remède nasal populaire se débarrassera. Il est rare et les cas de visite chez un spécialiste en cas de rhume: le plus souvent, les gens préfèrent traiter eux-mêmes la maladie. Mais les gouttes vasoconstricteurs ont une caractéristique désagréable: avec une utilisation constante de ce médicament, une dépendance se développe. Le rétrécissement des vaisseaux sanguins ne se produit plus, mais en raison d'un excès de médicament, ils se dilatent. Cela conduit à un gonflement de la muqueuse nasale. Le traitement d'une maladie dans ce cas se transforme en une nouvelle: il est nécessaire d'utiliser constamment des gouttes nasales et une pathologie chronique.

Avec l'apport constant de gouttes nasales, la production d'une substance est supprimée, ce qui sert à rétrécir les vaisseaux. Cela signifie que le soutien du tonus vasculaire par le corps devient impossible sans leur utilisation. Pour cette raison, une personne a constamment besoin de ce composant de l'extérieur. Dans ce cas, un traitement rapide est nécessaire avant le développement de pathologies graves..

Traitements chirurgicaux:

  • Chirurgie sans effusion de sang au laser (vaporisation), dans laquelle les muqueuses altérées sont éliminées par évaporation.
  • Réduction thermique des ondes radio.
  • Le guide d'ondes à ultrasons permet de réduire le volume des vaisseaux sanguins, après quoi des capillaires sains se forment à leur place, la respiration nasale est rétablie.
  • Vasotomie sous-muqueuse, conchotomie.

L'utilisation à long terme de médicaments vasoconstricteurs entraîne de graves conséquences. La dépendance ne disparaîtra pas d'elle-même, l'aide de spécialistes est nécessaire. Vous pouvez obtenir le traitement nécessaire à la clinique CELT. Il existe des diagnostics de haute qualité et une thérapie efficace. Prenez rendez-vous avec votre médecin ORL dès maintenant.

Symptômes, mécanisme de développement et liste des médicaments à l'origine de la maladie

La distribution en vente libre de médicaments nasaux dans les pharmacies conduit à l'utilisation incontrôlée de gouttes vasodilatatrices par les adultes et les enfants, à la suite de laquelle les muqueuses s'y habituent et refusent de travailler de manière indépendante.

Les vaisseaux sanguins et lymphatiques gonflent, les récepteurs muqueux perdent leur capacité de fonctionner, s'atrophient et une personne ne peut plus respirer librement.

Les symptômes indiquant que la rhinite est médicinale sont énumérés ci-dessous:

  • écoulement de mucus des sinus (rhinorrhée);
  • la respiration n'est possible qu'après l'application de la dose suivante du médicament, qui doit être augmentée progressivement pour obtenir le résultat souhaité;
  • les ailes du nez sont enflées;
  • mal de crâne;
  • larmoiement et éternuements de nature allergique;
  • augmentation auparavant inhabituelle de la pression artérielle;
  • palpitations et douleurs cardiaques;
  • rythme cardiaque irrégulier;
  • trouble de l'odorat;
  • ronfler;
  • sécheresse et démangeaisons dans la cavité nasale.

Avec un tel tableau clinique, il ne vaut pas la peine de retarder une visite chez l'oto-rhino-laryngologiste et de guérir la rhinite médicamenteuse à temps afin d'éviter les complications de la maladie (troubles des systèmes respiratoire, circulatoire et endocrinien).

Il existe une classification des agonistes adrénergiques au moment de l'action..

Tous les sprays vasoconstricteurs (vasoconstricteurs) contiennent l'un des principaux ingrédients actifs.

En outre, les agents nasaux peuvent différer par nature: antibactériens, hormonaux, homéopathiques, antiviraux, contenant du sel, antihistaminiques et combinés (à base de plusieurs composants).

Méthodes de diagnostic de la toxicomanie

Le traitement des médicaments contre la rhinite n'est possible qu'après le diagnostic correct. Les symptômes caractéristiques et le traitement ne coïncident souvent pas, car il est problématique de le distinguer de la rhinite allergique ou virale.

Parallèlement à la rhinoscopie (examen visuel du nez à l'aide d'un dilatateur), l'oto-rhino-laryngologiste prescrit un certain nombre d'études supplémentaires:

  • Culture bactériologique. Un écouvillon des sinus examiné au microscope pour l'infection et l'inflammation. Un résultat positif exclut le diagnostic de rhinite médicamenteuse;
  • Radiographie des sinus. Examen complet de toutes les zones afin d'exclure la sinusite. L'image montre les orbites de l'œil, l'os frontal, l'assombrissement (accumulations de liquide) et les zones claires (zones saines);
  • Tomodensitométrie. Une méthode de diagnostic moderne qui étudie toutes les caractéristiques structurelles des sinus paranasaux, l'état des vaisseaux sanguins. Vous permet d'établir avec précision la nature et la nature de la maladie;
  • Écho-sinusoscopie. Une méthode par ultrasons qui détecte l'œdème d'origine médicamenteuse. Évalue non seulement les sinus, mais aussi les tissus cartilagineux, les os, le tissu sous-cutané, leurs pathologies;
  • Échographie Doppler (USDG). Analyse du flux sanguin (sa vitesse) à l'aide d'une image couleur des vaisseaux sanguins. Détecte la présence de constrictions dans le lit du vaisseau.

La rhinite médicamenteuse pendant la grossesse exclut l'examen aux rayons X.

Fondamentalement, une femme se voit proposer de subir des procédures sans danger pour le fœtus: échographie, dopplerographie et après 12 semaines - tomographie.

Symptômes

Le principal symptôme de la maladie est une congestion nasale persistante, qui n'est éliminée qu'à l'aide de médicaments vasoconstricteurs. Au fil du temps, il est nécessaire d'utiliser ces fonds de plus en plus souvent, car la durée d'action du médicament est réduite.

Le patient développe une dépendance non seulement physique, mais aussi psychologique aux décongestionnants. S'il n'y a pas de gouttes vasoconstricteurs à portée de main et qu'une personne sent qu'une congestion nasale apparaît, cela lui cause de la panique, une sensation de manque d'air, une détérioration de son état général, une faiblesse et des vertiges. L'état de santé revient immédiatement à la normale après la prise de médicaments qui facilitent la respiration nasale.

Un autre symptôme du trouble est un écoulement nasal persistant, accompagné d'un écoulement abondant de mucus transparent liquide des voies nasales. La sécrétion est augmentée à l'extérieur pendant la saison froide et avec un changement brusque de la température ambiante (en entrant dans une pièce chaude à partir de l'air glacial).

Les signes cliniques de déficience sont aggravés le soir, lorsque l'activité physique diminue, par conséquent, une personne éprouve des difficultés particulières à respirer en s'endormant.

Avec une évolution prolongée de la maladie, des maux de tête, une aggravation du sommeil, des ronflements, de la fatigue, une altération de l'odorat se produisent.

Un trait caractéristique de la maladie est la perte de l'odorat, alors que même au stade initial du trouble, une quantité abondante de mucus du nez est observée. L'utilisation de médicaments entraîne la disparition des symptômes pendant plusieurs heures, après quoi les signes de pathologie réapparaissent.

Comment traiter la rhinite vasomotrice neurovégétative lire dans cet article.


Si l'un des signes ci-dessus apparaît, il est recommandé de consulter un médecin pour un examen et de prescrire un traitement adéquat.

Parmi les manifestations les plus courantes de la maladie, les oto-rhino-laryngologistes comprennent:

  • congestion chronique des sinus;
  • l'apparition de démangeaisons et de brûlures dans la région des narines et des sinus;
  • troubles du sommeil, ronflements pendant le sommeil;
  • l'apparition d'une voix nasale en parlant;
  • violation partielle ou complète de l'odorat;
  • une augmentation de l'incidence des rhumes et des pathologies de nature inflammatoire provoquée par une diminution locale de la fonction immunitaire des sinus;
  • la progression d'autres formes, telles que la rhinite hyperplasique, atrophique ou hypertrophique;
  • déficience auditive;
  • maux de tête qui sont de la nature des migraines;
  • douleur dans la région du cœur, ayant un caractère pressant.

En savoir plus sur le traitement de la rhinite virale ici.

Le tableau clinique de la maladie

La respiration est difficile en raison du gonflement et du mucus dans les voies nasales. Dans les cas graves, il peut être absent et le patient est obligé de respirer par la bouche..

La sensibilité de la membrane muqueuse et des récepteurs est altérée. L'odorat est perdu, le patient cesse de ressentir les odeurs.

Ces sensations s'intensifient lors de l'inhalation, car l'air irrite la muqueuse enflammée..

Le processus inflammatoire se propage aux membranes des sinus paranasaux. L'aération y est perturbée, la production d'exsudat pathologique est augmentée, ce qui aggrave encore la perméabilité du nez. Parfois, le ronflement se développe pendant le sommeil.

En raison des interruptions constantes de la respiration, la ventilation des poumons est perturbée et une hypoxie du corps se développe - manque d'oxygène. Ceci est caractérisé par les symptômes suivants:

  • maux de tête, étourdissements;
  • faiblesse, léthargie, fatigue chronique;
  • invalidité;
  • troubles du sommeil la nuit, somnolence diurne;
  • irritabilité, tension nerveuse, détachement, refus de communiquer.

Les changements objectifs (anatomiques) comprennent les signes suivants:

  • réduction ou perte de cils de l'épithélium cilié;
  • remplacement persistant des cellules muqueuses avec formation d'une couche superficielle plane (non kératinisante, atypique);
  • l'élargissement et la prolifération des glandes, ce qui conduit à une production accrue de mucus;
  • perméabilité élevée des parois des vaisseaux sanguins et de la lymphe, œdème persistant et persistant;
  • hyperémie (rougeur) de l'épithélium.

Chez l'adulte, les principaux symptômes apparaissent au niveau local. Il n'y a pas de complications systémiques qui impliquent les organes et systèmes internes dans le processus pathologique.

Chez les nourrissons dans les premiers mois de la vie, les choses sont plus compliquées. Cela est dû aux caractéristiques physiologiques des muqueuses. Toute substance qui y pénètre est instantanément absorbée dans la circulation sanguine générale.

Par conséquent, un écoulement nasal médicamenteux est une maladie grave pour les enfants, qui affecte négativement le travail du système cardiovasculaire..

Premiers secours pour la rhinite médicinale

Aussi banal que cela puisse paraître, mais d'abord, le patient devra abandonner complètement les gouttes nasales. Dans ce cas, il n'y a aucune différence avec la substance active avec laquelle vous avez utilisé le médicament. Habituellement, chez 60 à 70% des patients, s'ils n'ont pas pris de traitement par gouttes vasoconstricteurs pendant plus de 12 semaines, la respiration nasale est complètement ajustée d'elle-même sans intervention médicale. La période de récupération prendra environ 10 à 15 jours. Si une telle technique ne donne pas le résultat souhaité, un traitement avec des antagonistes complets des gouttes vasoconstricteurs est nécessaire..

Attention! Plus le patient prend des gouttes vasoconstricteurs longtemps, plus il lui est difficile de rétablir la respiration nasale. La rhinite médicamenteuse survient généralement chez les patients adultes, ils représentent 85 à 95% de tous les cas. Ce ratio est dû au fait que lors du traitement des enfants, les parents suivent généralement strictement les instructions, ce qui ne peut pas être dit lors du traitement des adultes..

Diagnostic et traitement

Le diagnostic et le traitement de la maladie sont effectués par des oto-rhino-laryngologistes. Ils écoutent les plaintes des patients, procèdent à un examen approfondi de la cavité nasale, envoient l'écoulement du nez et de la gorge à un laboratoire microbiologique pour un examen bactériologique. Le diagnostic différentiel est effectué avec la rhinite allergique et vasomotrice. Pour cela, des méthodes instrumentales sont utilisées - examen aux rayons X, tomographique, endoscopique, microscopique du nasopharynx.

Le traitement de la rhinite médicamenteuse est complexe, y compris la thérapie conservatrice, les procédures générales de stimulation et d'assainissement, les méthodes de physiothérapie et, si nécessaire, la chirurgie et l'utilisation de remèdes populaires. C'est un processus long et compliqué qui demande du temps et de la patience. La première chose qu'un spécialiste recommandera est d'abandonner complètement l'utilisation de gouttes. Ce n'est pas facile à faire, car ils facilitent la respiration et améliorent l'état immédiatement après l'utilisation. Dans les cas graves, la dose peut être réduite progressivement. Le processus de sevrage facilitera la prise d'antihistaminiques.

Les experts recommandent de commencer le traitement de la rhinite médicamenteuse en durcissant le corps et en renforçant le système immunitaire. Dans certains cas, cela suffit à résoudre le problème. Les patients sont présentés:

  1. traitement de Spa,
  2. Voyages à la montagne,
  3. Nager,
  4. De longues promenades quotidiennes au grand air.

Cela aidera à augmenter la résistance générale du corps et à améliorer la capacité de régénération de la muqueuse nasale..

Les experts conseillent de réduire progressivement le dosage ou de remplacer vos gouttes par des gouttes plus douces - "Vibrocil", gouttes à base d'eau de mer: "Aquamaris". Les gouttes pour adultes peuvent être remplacées par des gouttes pour bébés, par exemple Otrivin Baby. Les composants actifs de ces médicaments n'irritent pas la membrane muqueuse, tonifient les vaisseaux sanguins et rendent le traitement plus efficace..

Traitement pharmacologique

La pharmacothérapie comprend:

Avamis est le médicament glucocorticostéroïde le plus populaire produit sous forme de spray. Il a un puissant effet anti-inflammatoire, améliorant progressivement la respiration nasale. "Avamis" a un effet thérapeutique prononcé dans le contexte d'effets secondaires rarement manifestés.

La durée du traitement par stéroïdes endonasaux est de 1 mois. Si le traitement conservateur s'avère inefficace, ils passent au traitement chirurgical.

Physiothérapie

  1. Thérapie UHF,
  2. Acupuncture,
  3. Phonophorèse,
  4. Électrophorèse,
  5. Thérapie au laser,
  6. Ultrason,
  7. Inhalation.

Les techniques énumérées, en combinaison avec le rejet progressif des médicaments vasoconstricteurs, conduisent à un rétablissement complet du patient. Pour accélérer le processus de guérison, il est conseillé aux patients de faire une variété d'exercices de respiration tous les jours..

Chirurgie

Actuellement, les médicaments contre la rhinite peuvent être traités par chirurgie. L'opération est utilisée dans les cas où le traitement conservateur n'a pas été efficace. S'il y a des changements irréversibles dans la muqueuse nasale, l'opération aidera le patient à retrouver la santé et une respiration nasale facile..

Les principaux types d'opérations:

  1. Moxibustion laser,
  2. Vasotomie rasoir,
  3. Conchotomie,
  4. Cryothérapie,
  5. Septoplastie et turbinoplastie,
  6. Vasotomie traditionnelle.

L'intervention chirurgicale vise à éliminer les plexus sanguins de la couche sous-muqueuse, à restaurer la respiration nasale et à soulager le patient de la rhinite. Ondes radio et vasotomie au laser

- les opérations les plus populaires et les plus douces. Pendant la dissection tissulaire, les vaisseaux coagulent, ce qui réduit considérablement le risque de saignement en période postopératoire.

Médicaments palliatifs pour la rhinite

consiste à augmenter le diamètre des voies nasales en réduisant les crêtes nasales ou conchas en volume. Cette petite chirurgie peut améliorer la respiration nasale. Elle est réalisée par différentes méthodes: par ultrasons, laser, impact mécanique ou électrique..

Thérapie alternative

La médecine traditionnelle fonctionne bien pour les symptômes de la rhinite. Ils n'irritent pas la membrane muqueuse et ne provoquent pas de complications. Les remèdes populaires peuvent être utilisés indépendamment, sans l'utilisation de médicaments, ou les compléter avec le traitement principal de la maladie.

Remèdes populaires qui éliminent le processus inflammatoire dans le nez:

Pour se débarrasser de la maladie rapidement et sans conséquences, il est nécessaire de suivre les recommandations des médecins et de coordonner avec eux les recettes utilisées de la médecine traditionnelle. L'automédication peut aggraver la maladie.

Caractéristiques de la thérapie

Parmi les recommandations générales concernant le traitement de cette maladie, on peut souligner la nécessité de mesures visant à renforcer le système immunitaire et à durcir l'organisme. Cela peut être suffisant dans certaines situations pour éliminer le problème existant..

Pour les patients atteints de rhinite médicamenteuse, les médecins conseillent:

  1. Faites du sport comme la natation.
  2. Visitez les hauts plateaux.
  3. Effectuer un cours de cure thermale.
  4. Marcher régulièrement au grand air.

Grâce à ces mesures, le corps acquerra une meilleure résistance et la membrane muqueuse du nasopharynx améliorera sa capacité à se régénérer.

Formes et stades des hémorroïdes et leur traitement

La CIM n ° 10 classe les hémorroïdes en K64. Hémorroïdes et thrombus veineux périanal. Par localisation et flux, ils distinguent.

Mécanisme de développementLocalisation
Héréditaire (congénitale). Il n'est pas héréditaire, mais avec une prédisposition à celui-ci, le risque de survenue est de 28 à 60%.Interne - inflammation des hémorroïdes dans le rectum sans manifestations externes visibles. Il peut y avoir une sensation d'inconfort, un corps étranger.
Acquis se développe lorsqu'il est exposé à des facteurs provoquants, une prédisposition.Externe - des saillies d'hémorroïdes apparaissent dans la lumière du canal anal. Risque d'irritation et risque minimal de les endommager par les matières fécales.
Les hémorroïdes primaires et secondaires se développent avec des facteurs provoquants. Primaire se développe avec la pression intra-abdominale, la constipation, l'abus des extraits dans l'alimentation. Secondaire se développe dans les maladies chroniques (varices, cirrhose du foie, maladies oncologiques)Combiné. Combinaison d'hémorroïdes internes et externes.
Code ICDÉtapeManifestations cliniques
K64.0La premièreLe motif vasculaire est amélioré, des taches (sur du papier toilette, des matières fécales).
K64.1La deuxièmeLes hémorroïdes apparaissent, peuvent saigner, mais sont réduites.
K64.2TroisièmeLes hémorroïdes tombent, mais vous pouvez toujours les corriger, elles peuvent saigner.
K64.3QuatrièmePerte de nœuds sans possibilité de les corriger manuellement, peut saigner.

Il existe des formes d'hémorroïdes caractérisées par l'évolution de la maladie - aiguë et chronique. La forme aiguë peut être à la fois une manifestation indépendante et une exacerbation d'une forme chronique.

Nos services

L'administration du CELT JSC met régulièrement à jour la liste de prix affichée sur le site Web de la clinique. Cependant, afin d'éviter d'éventuels malentendus, nous vous demandons de préciser le coût des prestations par téléphone: +7

Nom du servicePrix ​​en roubles
Rendez-vous chez le chirurgien (principal, pour les programmes complexes)2700
Rhinoscopie endoscopique1 500
Radiographie des sinus paranasaux2 200

Prenez rendez-vous via l'application ou par téléphone +7 +7 Nous travaillons tous les jours:

  • Du lundi au vendredi: de 8h00 à 20h00
  • Samedi: 9h00-18h00
  • Dimanche: 9h00-17h00

Les stations de métro et MCC les plus proches de la clinique:

  • Passionnés d'autoroute ou Perovo
  • Partisan
  • Passionnés d'autoroute

Symptômes de la rhinite médicamenteuse

Les principaux symptômes de la dépendance aux gouttes nasales:

  • La congestion nasale ne disparaît pas d'elle-même, mais seulement après l'utilisation de médicaments vasoconstricteurs.
  • Forte dépendance aux gouttes nasales. Souvent, une personne ne quitte pas la maison sans une bouteille de médicament. Le besoin constant de médicaments vasoconstricteurs est similaire à la toxicomanie..
  • Les voies nasales sont constamment bloquées, il est difficile pour une personne de respirer, même si la sinusite, la sinusite ou une autre maladie sous-jacente est complètement traitée.
  • Des brûlures, des démangeaisons, une sécheresse de la membrane muqueuse apparaissent dans les sinus.
  • Un écoulement muqueux incolore est constamment sécrété.
  • L'odorat est partiellement ou complètement perdu.

Symptômes indirects de la dépendance aux médicaments vasoconstricteurs:

  • Violation systématique du schéma posologique et non-respect de la durée du médicament. Le patient raccourcit les intervalles entre l'instillation des gouttes et les médicaments sont utilisés pendant plus de 7 jours.
  • Il y a un sentiment de panique quand une personne a le nez bouché, mais qu'elle n'a pas de décongestionnants sous la main pour soulager son état.

Un patient qui présente des symptômes similaires devrait venir à un rendez-vous avec !

Comment éviter la dépendance aux gouttes vasoconstricteurs?

Il est fort probable que vous ne puissiez pas complètement abandonner l'utilisation d'agents vasoconstricteurs nasaux. Cela n'a aucun sens de les retirer complètement de votre trousse de premiers soins à domicile, d'autant plus que dans la plupart des cas, avec une prescription appropriée, ils apportent plus d'avantages que de mal. Mais en même temps, afin d'éviter le développement d'une dépendance aux gouttes vasoconstricteurs, quelques règles simples doivent être suivies.

Premièrement, vous ne devez pas vous soigner vous-même. Après tout, seul un médecin qualifié est capable de déterminer correctement la nature du rhume et de conseiller le médicament le plus approprié. Par conséquent, il n'est pas recommandé d'utiliser des préparations nasales sans l'avis d'un expert..

Deuxièmement, lors de l'utilisation de ce type de médicament, vous devez suivre les instructions d'utilisation. Il est inacceptable d'augmenter la posologie du médicament ou la période d'utilisation de plus de 5 à 7 jours.

Troisièmement, il ne faut jamais oublier que faire du sport et marcher dans la nature est la prévention de nombreuses maladies, notamment en réduisant le risque de développer une rhinite médicamenteuse..

Traitement de la toxicomanie dans le cadre d'un programme complet

La pharmacothérapie est une étape d'initiation très importante, à partir de laquelle commence tout traitement de la toxicomanie, de la toxicomanie, de l'alcoolisme. Initialement, la désintoxication des médicaments, la thérapie anti-sevrage et la stabilisation de l'état sont effectuées.

En outre, une assistance psychologique est effectuée - réadaptation des toxicomanes, après quoi une adaptation sociale est effectuée avec un soutien ultérieur des patients déjà guéris.

Le traitement est toujours la mise en œuvre de toutes les recommandations de l'industrie. Efficacité et sécurité maximales des programmes de traitement pour leur accessibilité tangible. Le résultat est un succès complet 9 fois sur 10.

Traitement de la toxicomanie de la toxicomanie: drogues et drogues pour le traitement de la toxicomanie

Les principaux médicaments sont des médicaments pour la thérapie de désintoxication par perfusion. Diverses solutions - de la solution saline et de glucose aux solutions complexes - sont à la base. À cela s'ajoutent des médicaments de désintoxication - unitiol, bleu de méthylène, thiosulfate de sodium. Violations prononcées de constantes importantes - corrigées par des médicaments ioniques et polyioniques.

Le traitement symptomatique est un domaine important, vous permettant de normaliser l'état de certains systèmes, et à cet égard, des médicaments complètement différents peuvent être utilisés - des médicaments de thérapie intensive aux glycosides cardiaques. Un domaine distinct est la correction des processus mentaux, de la normalisation du sommeil aux correcteurs de comportement

Traitement de la rhinite médicamenteuse

Si les médicaments vasoconstricteurs n'aident pas pendant plus de 5 à 7 jours, cela signifie que quelque chose ne va pas. Il vaut mieux ne pas retarder la visite chez le médecin - lui seul peut en déterminer la cause et aider.

Tout d'abord, vous devez éliminer la cause - des gouttes vasoconstricteurs. Certains médecins recommandent à leurs patients de le faire progressivement, par exemple, pour la première fois, laissez prendre des gouttes avant le coucher. Il existe une pratique pour remplacer les gouttes pour adultes par celles pour enfants, avec un dosage plus doux. Vous pouvez, bien sûr, agir radicalement - annuler complètement le médicament. Cela nécessite de la volonté, car les 5 à 10 premiers jours seront très difficiles. Si le processus n'est pas très commencé, l'état de la muqueuse nasale revient progressivement à la normale.

Si, après le retrait du médicament vasoconstricteur, les symptômes de la rhinite médicamenteuse persistent, des gouttes de corticostéroïdes, des solutions salines à base d'eau de mer, l'inhalation d'huiles essentielles (eucalyptus, menthe), des médicaments antiallergiques sont recommandés. L'air de la mer ou de la montagne a un bon effet. La physiothérapie est également utilisée - UHF, phonophorèse avec pommade à l'hydrocortisone, électrophorèse avec diphenhydramine et chlorure de calcium.

Un nez qui coule peut être un problème grave. Prenez la responsabilité de votre santé et restez en bonne santé!

Complications

  • augmentation de la pression;
  • la survenue de sinusite, sinusite chronique et sinusite frontale;
  • Troubles endocriniens;
  • saignements de nez;
  • brûlures muqueuses graves.

Dans le cas d'un traitement médicamenteux correct avec l'utilisation compétente de remèdes populaires qui ne provoquent pas d'allergies, la maladie est complètement guérie, la respiration nasale s'améliore et est complètement rétablie. Tout remède qui resserre les vaisseaux du nez ne doit pas être utilisé plus de 5 à 7 jours. Même avec un rhume persistant.

Avec l'utilisation prolongée et incontrôlée de vasoconstricteurs, le risque de développer des processus pathologiques dans la région du cœur augmente. Violation de la circulation sanguine dans le système vasculaire, apparition d'hypertension, problèmes du système endocrinien et des organes respiratoires - problèmes pouvant survenir lors de la manifestation du stade chronique de la maladie.

Une attitude inattentive envers les signaux de violation donnés par le [corps peut entraîner l'apparition de complications de la maladie, parmi les plus courantes parmi lesquelles les experts comprennent:

  • Diminution de la capacité de concentration, altération de l'attention et de la mémoire.
  • Hypoxie, qui se développe à la suite d'un apport insuffisant en oxygène au cerveau.
  • L'apparition de maux de tête chroniques.
  • Disparition de la capacité de respiration nasale spontanée.
  • Diminution de l'immunité et augmentation associée de la probabilité d'autres maladies.

Symptômes

Chez l'enfant, la rhinite d'origine médicinale se manifeste de la même manière que chez l'adulte. Les principaux symptômes de cette maladie comprennent:

  • congestion nasale;
  • écoulement nasal aqueux;
  • démangeaisons dans les voies nasales;
  • sécheresse de la membrane muqueuse;
  • diminution de l'odorat;
  • gonflement du nez;
  • larmoiement.

Avec la rhinite médicamenteuse, l'état général s'aggrave. Régulièrement perturbé par des maux de tête similaires aux migraines, augmentation du pouls et de la fréquence cardiaque, en raison de difficultés respiratoires, le sommeil est perturbé

L'enfant devient nerveux et irritable, il ne peut pas se concentrer

Cliniquement, la rhinite médicamenteuse est similaire à d'autres types de rhinite. Cependant, il peut être distingué par une caractéristique: les symptômes disparaissent pendant une courte période après l'utilisation de médicaments nasaux. Au fil du temps, l'enfant ne pourra plus respirer tant que le nez ne coulera pas de gouttes vasoconstricteurs..

Diagnostic de la rhinite médicamenteuse chez un enfant

Seul un oto-rhino-laryngologiste peut diagnostiquer un médicament contre la rhinite. Faire un diagnostic nécessite une approche intégrée. Le médecin interroge l'enfant (ou les parents si l'enfant est trop jeune) et examine attentivement la cavité nasale. Pour poser un diagnostic précis, une étude en laboratoire des écoulements nasaux et pharynx est réalisée.

La difficulté à définir le médicament contre la rhinite est qu'il présente une image typique de nombreuses rhinites. Par conséquent, le médecin utilise des méthodes de diagnostic instrumentales pour différencier la rhinite médicamenteuse des allergiques et vasomotrices:

Causes d'occurrence

La rhinite médicamenteuse (aka médicinale) survient à la suite d'une mauvaise utilisation d'agents nasaux dans le traitement du rhume. Le fait est qu'une personne qui n'est pas versée en médecine peut confondre toute inflammation de la muqueuse nasale et un essoufflement avec un nez qui coule et commencer à utiliser des vasoconstricteurs pour se débarrasser des symptômes irritants..

Mais les problèmes de nasopharynx ne surviennent pas toujours en raison de l'apparition d'un nez qui coule. Souvent, des symptômes similaires peuvent survenir avec des maladies allergiques, endocriniennes et autres. Et dans ces cas, l'utilisation d'agents nasaux ne contribuera qu'à soulager temporairement les symptômes désagréables, mais ne résoudra pas le problème..

En conséquence, le tonus des vaisseaux des voies respiratoires supérieures est perturbé; sans stimulation supplémentaire avec un agent nasal, les vaisseaux ne peuvent pas fonctionner normalement. Le corps s'habitue au médicament et le patient doit utiliser de plus en plus de doses du médicament pour faciliter sa respiration. À la suite de telles actions, le risque de développer une rhinite médicamenteuse vasomotrice, une maladie qui survient à la suite de lésions chimiques de la membrane muqueuse des voies respiratoires supérieures, augmente..

Traitement médicamenteux de la rhinite

La rhinite chronique persistante est préoccupante. Les signes indiquant que des médicaments contre la rhinite se sont développés deviennent l'incitation à contacter un médecin: un thérapeute ou un oto-rhino-laryngologiste. Il est possible d'établir indépendamment la nature de l'inflammation, mais la thérapie choisie n'est pas toujours correcte. Le médecin diagnostiquera, identifiera les provocateurs de la pathologie et vous dira comment traiter les médicaments contre la rhinite.

Schéma thérapeutique de la rhinite médicamenteuse

L'objectif principal de la thérapie est de retirer le médicament addictif. Si la maladie a atteint un stade grave, cela doit être fait progressivement, en réduisant la posologie et la concentration de la substance (en remplaçant les gouttes habituelles par les enfants). Un rejet complet du médicament éliminera le problème. Après un certain temps, le corps reviendra à la normale et la muqueuse nasale reprendra son travail. Mais comment guérir les médicaments contre la rhinite quand un traitement conservateur ne suffit pas? Peut nécessiter la prise d'antihistaminiques, d'hormones et d'autres médicaments.

Rhinite médicamenteuse - médicaments pour le traitement

Le traitement médical consiste à maintenir l'état sain de la muqueuse nasale, à l'hydrater. Les sprays nasaux et les gouttes sûrs font face à cela, les médicaments Aqualor, Dolphin, Sterimar aident à lutter contre la rhinite médicamenteuse. De plus, se rincer le nez avec des médicaments antiseptiques est utile: solution saline et furaciline.

La thérapie de base comprend la prise d'autres groupes de médicaments:

  1. Antihistaminiques
    - Zyrtec, Claritin, Polydexa, Loratadin, Teridin, etc. - sont pris à la fois avec la nature allergique du rhume et lorsqu'il est causé par une dépendance aux gouttes vasoconstricteurs. Prenez des sprays, des gouttes ou des comprimés pendant 7 à 10 jours.
  2. Médicaments hormonaux
    (corticostéroïdes) réduisent la réponse inflammatoire, réduisent l'enflure. Parmi les médicaments qu'ils appellent Avamis, Fluticasone, Nasonex, Tafen. L'acceptation de fonds solides - Dexaméthasone, Diprospan - est autorisée dans un délai n'excédant pas 10 jours. Non recommandé pendant la grossesse et l'allaitement.
  3. Les remèdes homéopathiques peuvent aider à soulager les symptômes de sevrage
    , par exemple Euphorbium Compositum, Sinupret.
  4. Les immunomodulateurs aident à augmenter l'immunité
    (Derinat, IRS-19) et complexes vitaminiques.
  5. Le traitement à domicile des médicaments contre la rhinite comprend des médicaments topiques
    . Pour cicatriser la muqueuse nasale et obtenir un effet désinfectant, on utilise des pommades et des baumes: Lorizon, Hydrocortisone.

Médicament contre la rhinite - traitement avec des remèdes populaires

La thérapie traditionnelle avec les médicaments ci-dessus peut être complétée par l'utilisation de recettes folkloriques. Ils sont sûrs et abordables. Si la rhinite médicamenteuse s'est développée, comment traiter cette pathologie avec des remèdes populaires? Pour arrêter l'inflammation de la membrane muqueuse, utilisez des inhalations, des solutions de rinçage ou des gouttes préparées à partir d'ingrédients naturels.

  1. Le jus fraîchement pressé de feuilles d'aloès est dilué avec de l'eau dans un rapport 1: 1 et utilisé à la place de gouttes 2 à 3 fois par jour.
  2. Un peu d'huile essentielle (pêche, eucalyptus, églantier, clou de girofle) est appliqué sur un coton-tige et appliqué sur la muqueuse ou dilué dans l'eau et instillé dans le nez. Les esters conviennent également à l'inhalation.
  3. Les préparations à base de plantes et les jus de certaines plantes (oignons, betteraves) sont utilisés pour l'inhalation et l'instillation.

Recette de camomille

  • fleurs de camomille - 1 c. la cuillère;
  • eau - 300 ml.

Préparation et application

  1. Versez de l'eau bouillante sur le mélange d'herbes. Laissez infuser pendant 30 à 40 minutes.
  2. Filtrer la solution, refroidir.
  3. Le produit est utilisé pour se rincer le nez 2-3 fois par jour.

Traitement au laser de la rhinite médicamenteuse

Si aucune des méthodes thérapeutiques proposées n'a apporté d'amélioration, une intervention chirurgicale est autorisée. Comment se débarrasser de la rhinite médicamenteuse avec des méthodes matérielles?

Les techniques suivantes sont utilisées:

  • vasotomie;
  • rayonnement radiofréquence;
  • conchotomie (ablation partielle de la membrane muqueuse);
  • cryothérapie;
  • turbinoplastie;
  • destruction, cautérisation laser.

La tâche des manipulations opératoires est d'éliminer l'excès de tissu avec une hypertrophie développée, pour stimuler le fonctionnement normal de la membrane muqueuse. Les meilleurs indicateurs de performance et de sécurité sont possédés par la méthode de correction laser: cautérisation des tissus affectés, dissection ou échauffement de la membrane muqueuse. Sous l'influence du faisceau, les cellules se renouvellent, les défenses du système immunitaire sont activées.

Remèdes populaires

Pour atténuer les symptômes de la rhinite médicamenteuse, vous pouvez utiliser des remèdes populaires efficaces:

  1. Deux cuillères à café de ficelle séchée hachée sont brassées pendant 20 minutes dans un verre d'eau bouillante. Avec cet outil, les voies nasales sont lavées deux fois par jour pendant une semaine..
  2. Un citron bien lavé mais non pelé est râpé sur une râpe fine et mélangé à parts égales avec du miel. Une telle composition est enveloppée dans plusieurs couches de gaze afin que le jus suinte un peu, mais ne s'étale pas, et une compresse est appliquée trois fois par jour (à chaque fois pendant cinq minutes). La durée totale du traitement est de deux semaines.
  3. Trois petits pois de girofle sont brassés dans un demi-verre d'eau bouillante et infusés pendant une demi-heure. En une semaine, deux gouttes du médicament sont instillées dans chaque narine trois fois par jour.
  4. Faites infuser deux cuillères à café de camomille séchée dans un verre d'eau bouillante et laissez infuser vingt minutes. Produit prêt à l'emploi pendant sept jours pour rincer les voies nasales matin et soir.

Diagnostic et traitement de la rhinite médicamenteuse

Si des symptômes de la maladie sont détectés, il est nécessaire de demander conseil à un oto-rhino-laryngologiste. Le médecin examine la muqueuse nasale à l'aide d'un endoscope ou d'un rhinoscope. Ce faisant, il peut révéler les défauts suivants de la muqueuse nasale:

  • gonflement sévère résultant d'une violation de la perméabilité capillaire;
  • l'absence de nombreux cils ciliés à la surface du tissu épithélial;
  • une augmentation du volume des glandes, résultant de la production excessive de sécrétions muqueuses;
  • transformation des tissus épithéliaux.

Pour une évaluation objective de la profondeur de la lésion, des méthodes de recherche supplémentaires peuvent être prescrites.

Le traitement de la rhinite médicinale est la tâche la plus difficile, car l'auto-régénération de la membrane muqueuse prend une longue période de temps, les tentatives d'arrêter d'utiliser des décongestionnants ne conduisent généralement pas au résultat souhaité.

Comment traiter la rhinite médicamenteuse avec des agents pharmacologiques? Les corticostéroïdes sont les plus couramment prescrits. Ce sont des médicaments hormonaux qui peuvent aider à soulager les symptômes de sevrage, réduire l'inflammation et réduire l'enflure. Ils n'ont pas d'effet systémique, les composants actifs se déposent à la surface de la muqueuse nasale et ne sont pratiquement pas absorbés dans la circulation sanguine..

Les médicaments les plus efficaces dans ce cas sont les médicaments à base de mométasone (Avamis, Nasonex). En moyenne, on leur prescrit une cure de 30 jours. Cela évite l'utilisation de décongestionnants. Des médicaments à base de fluticasone (Flixonase) sont utilisés dans certains cas, mais ils sont considérés comme moins efficaces.

S'il n'est pas possible d'abandonner complètement l'utilisation de décongestionnants, vous pouvez utiliser une méthode économe en utilisant des médicaments avec une concentration plus faible de la substance active (formes pour enfants).

En association avec ces médicaments, des antihistaminiques (médicaments anti-allergiques) peuvent être prescrits. Ils aident à réduire l'enflure et les écoulements nasaux.

Si dans un délai d'un mois l'état du patient ne s'améliore pas et que la respiration nasale n'est pas rétablie, le traitement doit être arrêté. Dans ce cas, une opération chirurgicale est indiquée. Les méthodes suivantes peuvent être attribuées:

  • cautérisation avec un laser. Le rayonnement est appliqué sur la muqueuse nasale, ce qui entraîne une compression des vaisseaux sanguins et l'élimination de l'œdème. La procédure est réalisée sous anesthésie locale. La période de récupération est en moyenne de 3 semaines. L'effet du traitement dure plusieurs années et, dans certains cas, toute la vie;
  • désintégration par ultrasons. À l'aide des ultrasons, les capillaires qui ont perdu leur capacité à se contracter sont détruits. À l'avenir, la formation de nouveaux navires se produit, fonctionnant normalement. La procédure est réalisée sous anesthésie locale. Le lendemain, la zone touchée est traitée avec des médicaments qui accélèrent la régénération et éliminent le processus inflammatoire. La respiration nasale est rétablie après quelques jours.

Dans les premiers stades, vous pouvez vous débarrasser vous-même d'une rhinite médicamenteuse. Cela exigera de la volonté et de la persévérance, car le processus de retrait est assez difficile. Le docteur Komarovsky conseille de traiter la maladie en refusant brusquement d'utiliser des médicaments vasoconstricteurs. Après cela, dans les quatre jours, les vaisseaux reprendront partiellement leurs fonctions..

S'il n'est pas possible d'abandonner complètement l'utilisation de décongestionnants, vous pouvez utiliser une méthode économe en utilisant des médicaments avec une concentration inférieure de substance active (formes pour enfants). En outre, l'outil peut être prédilué avec une solution saline ou la solution peut être instillée dans une seule narine. L'intervalle entre l'application des gouttes doit être maximal.

Vous pouvez vous débarrasser complètement de la dépendance à la maison 2-3 semaines après avoir renoncé aux décongestionnants. Les remèdes populaires suivants peuvent être utilisés pour augmenter l'efficacité:

  • jus d'aloès. Afin de préparer un remède à base de cette plante, les feuilles doivent d'abord être coupées et placées au réfrigérateur pendant une semaine. Ensuite, ils sont écrasés et le jus obtenu est mélangé à de l'eau. 2-3 gouttes sont versées dans chaque passage nasal 3-4 fois par jour;
  • Jus d'oignon. Un oignon de taille moyenne est écrasé et pressé hors du jus, qui est mélangé avec la même quantité d'huile de maïs chaude. Une fois le produit refroidi, il est placé dans un récipient en verre et conservé au réfrigérateur. Appliquer une goutte dans chaque narine matin et soir;
  • infusion de camomille. Une pincée de fleurs séchées est brassée avec de l'eau bouillante et filtrée après refroidissement. Enterré dans le nez jusqu'à cinq fois par jour.

Commentaires

Pendant de nombreuses années, je ne pouvais pas quitter la maison sans une bouteille de naphtizine. Il est arrivé au point que j'avais des bouteilles séparées dans le bureau, à la maison sur la table de chevet, toujours dans mon sac et dans la cuisine.

Dès que l'un d'eux s'est épuisé, j'ai immédiatement couru à la pharmacie pour en acheter un nouveau. Mais l'enterrement constant du nez était très épuisant et j'ai décidé de m'inscrire à un ORL.

Dans mon cas, le traitement conservateur était inefficace et j'ai dû faire une opération au laser. Mais après cette manipulation, la condition s'est améliorée, maintenant je ne décide presque plus d'utiliser la naphtizine. Osana, 27 ans

J'ai traité la rhinite médicamenteuse avec des corticostéroïdes. Au début, il avait peur de les utiliser, mais le médecin les a convaincus qu'ils étaient en sécurité. Par conséquent, j'ai acheté Nazonex et l'ai utilisé pendant un mois selon le schéma qui m'a été donné.

Après la fin du cours, l'état n'était pas idéal, mais loin d'être le même que ces derniers mois, lorsque je me suis assis sur des vasoconstricteurs. Au bout de quelques mois, le nez est revenu à la normale. Konstantin, 35 ans

Ma fille est souvent malade et ne tolère pas l'écoulement nasal, encore une fois la maladie a traîné et nous avons utilisé Sanorin plus longtemps que les 7 jours prescrits. Mais le nez qui coule n'est toujours pas parti, ça a duré un mois.

Puis nous avons décidé de ne plus nous soigner nous-mêmes et sommes allés à l'ORL des enfants. Il s'est avéré que la raison en était la tachyphylaxie (dépendance) à la naphazoline, ORL nous a prescrit Sinupret et Nazonex.

Au début, c'était dur, parce que ma fille demandait constamment une goutte de Sanorin, mais ensuite les poches ont commencé à disparaître et progressivement tout est revenu à la normale Osana, 42 ans.

Catégories Populaires

Un Kyste Dans Le Nez

Perte De L'Odorat