loader

Principal

Consultant

Rhinite vasomotrice - symptômes et traitement chez les adultes et les enfants

Beaucoup sont habitués à appeler le mucus dans le nez et l'essoufflement simplement «nez qui coule». Cependant, il existe plusieurs variétés, qui diffèrent par la thérapie et l'ensemble des symptômes. Par exemple, la rhinite vasomotrice est assez courante, vous devez donc connaître les caractéristiques de son traitement.

Rhinite vasomotrice: qu'est-ce que c'est?

Les vaisseaux situés dans la muqueuse nasale perdent leur tonus lorsqu'ils sont exposés à certains facteurs et les voies nasales se rétrécissent. Pour cette raison, la respiration devient difficile et du mucus apparaît, car les vaisseaux du nasopharynx n'absorbent pas, mais libèrent son excès de volume. Le patient commence à souffrir d'un nez qui coule.

De plus, les voies nasales perdent leur autre fonction - elles arrêtent de filtrer l'air inhalé des allergènes. La situation est compliquée par le fait qu'il y a un rétrécissement notable des canaux nasaux et que peu d'oxygène est fourni au sang en raison du manque d'air. Les éternuements et les maux de gorge sont des signes inhérents de la maladie.

La rhinite vasomotrice est classée en 3 types:

  • vasomoteur: il y a un œdème, mais il n'y a pas d'écoulement de mucus;
  • hypersécrétion: beaucoup de mucus apparaît;
  • combiné: il y a à la fois un œdème et du mucus.

ATTENTION! Souvent, une personne ne va pas chez un médecin pour guérir cette maladie, mais essaie de s'en sortir seule. En raison d'une thérapie inadéquate, la rhinite vasomotrice chronique apparaît encore et encore, passant régulièrement de la phase de rémission.

Classification

Au cours de la recherche, deux types de rhinite ont été identifiés: neurovégétative et allergique. Ils diffèrent par la cause et la fréquence de manifestation..

Rhinite vasomotrice neurovégétative

La cause de la rhinite neurovégétative est la sensibilité excessive de la membrane muqueuse aux stimuli, à la suite de laquelle elle réagit en réponse à de nombreux symptômes. Il survient paroxysmes, généralement le matin..

Les principaux symptômes de la rhinite vasomotrice sont la congestion nasale avec un drainage abondant du mucus. Des maux de tête, une pression dans le nez et des démangeaisons sont notés, mais l'attaque disparaît généralement en quelques heures.

La saisonnalité n'est pas une caractéristique de la rhinite neurovégétative. Il peut être récupéré à tout moment de l'année. Les principaux facteurs de provocation sont la poussière dans la pièce et les dommages mécaniques au nez. Le risque de ce type de rhinite est plus élevé chez les patients diagnostiqués avec un dysfonctionnement neurovégétatif. Dans ce cas, cela vaut la peine d'être observé non seulement par un rhinologue, mais également par un neurologue..

Rhinite vasomotrice allergique

Comme son nom l'indique, la principale cause de rhinite allergique est l'irritation des muqueuses avec un allergène. A la réception, le médecin dégage une cyanose et un débordement des vaisseaux sanguins. Il y a aussi un gonflement et du mucus obstruant les voies nasales. Souvent, le patient développe un syndrome d'asthme et des maux de tête.

La rhinite allergique est divisée en types suivants:

  • saisonnier (par exemple, si vous êtes allergique aux peluches de peuplier);
  • toute l'année - ne dépend pas de phénomènes naturels (par exemple, allergies aux plumes ou aux poils d'animaux).

Les symptômes sont similaires à ceux des allergies: les paupières du patient gonflent, les larmes commencent à couler, ce qui fait que la conjonctive devient rouge et l'audition diminue en raison de l'inflammation de la trompe d'Eustache.

Une personne en bonne santé qui n'a pas d'allergies peut également développer une rhinite allergique due à des médicaments. Le fait est que pendant un rhume, les personnes malades commencent à utiliser des gouttes nasales, qui contractent les vaisseaux sanguins. Cependant, le corps développe une habitude au médicament et la dose doit être augmentée. Au fil du temps, les vaisseaux ne peuvent plus réguler leur tonus.

Les raisons

La cause de la rhinite vasomotrice est un tonus vasculaire insuffisant et une incapacité à s'adapter aux changements de l'environnement. Normalement, les vaisseaux réagissent bien aux changements de l'air inhalé, au rétrécissement ou au gonflement à différentes températures et humidité.

L'un des facteurs suivants peut provoquer la violation:

  • médicaments: antidépresseurs, anti-inflammatoires, contraceptifs hormonaux;
  • Pression artérielle faible;
  • excroissances dans le nez;
  • modifications du système endocrinien: grossesse, maladies thyroïdiennes, etc.
  • un changement brusque de température ou de pression atmosphérique;
  • stress, dépression, antécédents émotionnels déprimés;
  • activité physique excessive.

Des études ont montré que les patients les plus fréquemment atteints de rhinite vasomotrice sont les femmes de plus de 20 ans..

Le risque de pathologie est élevé chez ceux qui ont les problèmes suivants:

  • amygdale nasopharyngée hypertrophiée;
  • courbure et excroissances sur la cloison nasale;
  • troubles digestifs, aliments épicés, froids ou chauds;
  • hypothermie prolongée.

ATTENTION! La rhinite peut être causée par un piercing au nez. La membrane muqueuse devient irritée en raison de l'introduction d'un corps métallique étranger et commence à s'enflammer. Les maladies de la membrane muqueuse sont des contre-indications au perçage du nez.

Les pathologies du système neurovégétatif provoquent également une rhinite vésiculaire. Les médecins recommandent que vous vous soumettiez à des examens réguliers pour réduire la probabilité de la maladie et l'arrêter à un stade précoce. Pour ce faire, vous devez suivre un certain nombre de procédures de diagnostic..

Diagnostique

Le diagnostic se déroule en trois étapes: tout d'abord, l'oto-rhino-laryngologiste effectue une enquête et un examen du patient. Ensuite, une rhinoscopie est effectuée - un examen de la cavité nasale à l'aide d'instruments médicaux. Après cela, des diagnostics de laboratoire sont attribués, ce qui comprend un certain nombre d'analyses.

L'interrogatoire du patient est nécessaire pour dresser un tableau clinique de la maladie. Le patient doit être informé des symptômes, du moment de la rhinite et de la durée. D'autres maladies dont souffre le patient et les médicaments sont également importants. Les femmes enceintes doivent absolument informer leur situation..

L'examen révèle les signes extérieurs de la maladie: le patient a l'air fatigué et irrité, il respire bruyamment et éternue souvent. Un examen plus détaillé du nez, la rhinoscopie, est réalisé à l'aide d'entonnoirs auriculaires (pour un enfant) ou de miroirs nasaux (pour les adolescents et les patients adultes). Il existe 3 types de procédures:

  1. Rhinoscopie antérieure. Le médecin insère un miroir nasal fermé de quelques centimètres dans le nez, après quoi les branches s'ouvrent dans sa partie antérieure.
  2. Rhinoscopie moyenne. L'instrument est inséré juste en dessous du milieu du cornet. Cette procédure nécessite des anesthésiques et des agents vasoconstricteurs..
  3. Rhinoscopie postérieure. Dans ce cas, le miroir est inséré par la bouche à l'arrière du pharynx. Ensuite, à l'aide d'un fibroscope, le médecin examine les choanas et les parties postérieures des voies nasales et de la concha. Pour éviter le réflexe nauséeux du patient, le nasopharynx doit être traité avec des anesthésiques..

RÉFÉRENCE. Avec le développement de la technologie médicale, la vidéo rinoscopie est devenue disponible. C'est pratique car les résultats sont affichés sur un moniteur et tous les documents vidéo peuvent être enregistrés dans un ordinateur pour une analyse plus approfondie..

Le diagnostic de laboratoire commence par un don de sang pour une analyse générale. La rhinite vasomotrice allergique est associée à une augmentation du taux d'éosinophiles et le type neurovégétatif ne se fait en aucun cas sentir. En outre, la forme allergique de la maladie est caractérisée par une augmentation de la concentration d'immunoglobuline E et une altération de l'immunogramme..

Pour déterminer avec précision la cause de la rhinite allergique, des tests d'allergie sont effectués:

  1. Peau: à faible concentration, l'allergène est appliqué sur la peau du patient à l'aide d'une aiguille. S'il est choisi correctement, une réaction allergique locale apparaît..
  2. Analyse de sérum. La première étape consiste à étudier la réaction allergique aux allergènes courants: peluches, pollen, laine, etc..

En outre, le médecin prescrit la délivrance d'un écoulement nasal pour la culture bactériologique. Cette procédure vous permet d'exclure une infection secondaire et de sélectionner le traitement approprié lorsqu'une microflore pathogène est détectée. Les assistants de laboratoire étudient la résistance des agents infectieux aux antibiotiques, ce qui permet d'ajuster les tactiques de l'antibiothérapie.

Si les crises de rhinite se répètent, une radiographie des sinus paranasaux est prescrite. S'il est changé, les sinus maxillaires s'assombrissent, la membrane muqueuse gonfle et des polypes se forment, un traitement supplémentaire doit être prescrit.

Complications

Si vous ignorez la rhinite vasomotrice ou si vous la traitez incorrectement, cela entraîne une insuffisance respiratoire chronique. Le corps souffrira d'hypoxie et la personne sera constamment fatiguée, évanouie et des problèmes de mémoire apparaîtront. Des violations du système vasculaire et des dommages aux fibres nerveuses sont probables.

En outre, le mucus est une excellente base pour la reproduction et l'activation de la microflore pathogène. Une sinusite, une sinusite et des problèmes avec l'oreille moyenne peuvent apparaître.

Traitement de la rhinite vasomotrice

Le traitement de la maladie doit être prescrit par un médecin, car une initiative indépendante peut être complètement erronée. De plus, avec un traitement inadéquat, il existe un risque de pathologies concomitantes du nasopharynx ou d'autres organes..

Drogues

Il existe plusieurs groupes de médicaments pour le traitement de la muqueuse nasale:

  • médicaments qui stimulent la circulation sanguine: Eskuzan, Stugeron;
  • gouttes pour la vasoconstriction: Xilen, Naphthyzin;
  • sprays topiques contenant des glucocorticostéroïdes: Nasonex, Nasobek;
  • pour les allergies: Suprastin, Zodak, Cromohexal.

La posologie des médicaments est prescrite par le médecin, vous ne pouvez pas dépasser la dose ou annuler la prise vous-même.

Physiothérapie

La physiothérapie agit comme une thérapie concomitante qui aide à se débarrasser des foyers d'infection, à redresser la cloison nasale et à réduire l'impact des facteurs négatifs (température, allergènes, etc.).

Les méthodes de physiothérapie populaires sont: l'électrophorèse, le massage de la cavité nasale, les exercices de respiration, l'électroacupuncture, la thérapie réflexe, magnéto et diadynamique.

Chirurgie

L'opération n'est nécessaire qu'en cas de violation de la structure du nez ou de pathologies graves de la membrane muqueuse. Dans le même temps, la chirurgie n'aide que la rhinite neurovégétative..

Les types d'opérations suivants sont appliqués:

  • exposition aux ultrasons;
  • élimination des polypes;
  • vasotomie;
  • correction de la cloison nasale;
  • traitement au laser.

Chez les adultes, la procédure prend environ 20 minutes. Avant elle, la patiente peut se voir proposer une anesthésie, en fonction de la complexité de l'opération. Après son achèvement, le patient doit être à l'hôpital pendant plusieurs heures. Lorsque des complications postopératoires apparaissent, le patient est admis à l'hôpital pendant plusieurs jours. En règle générale, après 4 jours, il est prêt à reprendre une vie normale..

Remèdes populaires

L'utilisation de la médecine alternative ne doit pas mettre fin aux médicaments. Le traitement à domicile de la rhinite vasomotrice est un bon moyen d'accélérer la guérison, mais il ne devrait pas être le plus courant..

La solution saline est considérée comme un remède populaire efficace. Vous devez remuer 1 c. sel de mer dans 250 ml d'eau chaude et propre et rincez-vous le nez. Le sel peut être remplacé par du miel, tandis que les proportions ne changent pas.

Le jus de betterave frais est utilisé sous forme de gouttes. Chaque jour, vous devez enterrer 2 gouttes dans chaque narine, puis farcir votre nez avec des tampons trempés dans le jus de ce légume.

L'huile de sapin est utilisée pour masser l'arête du nez; elle peut également être utilisée pour lubrifier les sinus maxillaires. 3-4 séances par jour suffiront pour améliorer l'écoulement du mucus nasal.

Obstructions nasales

La technique, bien qu'efficace, est rarement utilisée, car elle crée une dépendance. L'essence de la procédure est que l'hydrocortisone est injectée dans la couche muqueuse. Cela soulage la congestion et les poches, et l'effet dure longtemps..

Méthodes homéopathiques

L'homéopathie est individuelle pour chaque patient. En règle générale, un spécialiste normalise tout d'abord le travail du système digestif et travaille avec les manifestations psycho-émotionnelles. En conséquence, le patient devient moins irritable et dort bien. En raison de la normalisation du système nerveux, l'immunité revient également à la normale. Parmi les remèdes homéopathiques, on distingue l'ammonium, l'hydrastis, la sanguinaria, la tsepa et la pulsatilla..

La prévention

Pour éviter la maladie, il est nécessaire de prendre correctement les médicaments, de ne pas les utiliser sans ordonnance et de ne pas augmenter la posologie. Vous devez également éviter la dépression, les situations stressantes. Il est recommandé d'arrêter de fumer, car cette mauvaise habitude peut entraîner de nombreuses pathologies de la cavité nasale..

Le Dr Komarovsky a identifié plusieurs conditions importantes pour la prévention de la maladie:

  • boisson abondante;
  • promenades fréquentes;
  • air sec et chaud;
  • hydrater la membrane muqueuse avec une solution saline.

Ces méthodes vous permettent de maintenir une viscosité optimale du mucus et d'éviter les complications..

Comment traiter la rhinite vasomotrice, ce qui cause cette maladie et comment la déterminer, vous devez savoir à l'avance. Au début, cela ressemble à un nez qui coule, mais en l'absence de traitement adéquat, il peut se développer en maladies graves. Aux premiers signes d'une maladie, vous devez consulter un médecin et ne pas être traité à domicile.

Traitement de la rhinite vasomotrice avec des remèdes populaires - le plus efficace

Peu de gens attachent beaucoup d'importance aux difficultés de la respiration nasale. Le plus souvent, ce phénomène est temporaire et passe sans aucune conséquence après avoir pris les mesures appropriées. Cependant, il existe des conditions dans lesquelles ce symptôme est le signe de problèmes de santé fondamentaux et, ce qui est particulièrement important, peut entraîner des conséquences négatives. L'une de ces conditions est la rhinite vasomotrice..

Définition de la maladie

Ce type de rhinite survient à la suite d'une violation des mécanismes neuro-réflexes de réaction aux stimuli externes. En conséquence, la réaction de la muqueuse nasale devient imprévisible, la rhinite survient souvent, semble-t-il, "sortie de nulle part".

Le symptôme le plus courant de ce type de rhume est l'épaississement des muqueuses. Il y a une dégénérescence des cellules épithéliales, cela devient multicouche. Les couches inférieures de la membrane muqueuse s'épaississent et gonflent en raison de l'expansion des vaisseaux sanguins et lymphatiques, ne répondant pas correctement aux stimuli les plus inoffensifs.

Le traitement de la rhinite vasomotrice est un processus long et difficile en raison de la difficulté à déterminer les causes objectives. Souvent, même après leur identification, le seul moyen possible de se débarrasser d'un symptôme désagréable est une intervention chirurgicale..

Causes d'occurrence

L'une des causes les plus probables et les plus courantes de la rhinite vasomotrice est la dystonie végétative-vasculaire (VVD). Le plus souvent, cette condition se produit pour les raisons suivantes:

  • Prédisposition génétique;
  • Déséquilibre hormonal;
  • Stress fréquent;
  • Changements brusques de t ou changement climatique;
  • Troubles névrotiques dans le corps.

Manifestant toute une gamme de symptômes (maux de cœur et de tête, sauts de pression artérielle et de température, anomalies du tractus gastro-intestinal), la dystonie végétative-vasculaire peut cependant passer longtemps inaperçue en raison de signes flous. Cependant, si d'autres causes objectives du rhume banal ne sont pas identifiées, il vaut la peine de subir un examen approfondi et, si un VSD est détecté, commencer le traitement.

Les autres causes courantes de rhinite vasomotrice sont:

  • Une infection virale qui, dans la plupart des cas, disparaît sans traitement. Parfois, une stagnation du mucus dans les voies respiratoires et une chronicité du processus peuvent survenir;
  • Changements hormonaux (grossesse, cycle menstruel, prise de contraceptifs);
  • Irritation sévère prolongée (air froid, fumée de tabac, odeurs fortes);
  • Trouver un long moment dans un état de stress sévère;
  • Maladies gastriques chroniques;
  • Exposition à des médicaments (gouttes vasoconstricteurs, médicaments antihypertenseurs).

Dans les cas où la cause ne peut être établie, la rhinite est appelée idiopathique. Parfois, il y a plusieurs raisons, peut-être une combinaison avec un composant allergique (éternuements, déchirures, démangeaisons) et certaines autres maladies.

Symptômes

Selon la forme de la maladie, les symptômes de la rhinite vasomotrice peuvent varier:

  • Neurovégétatif. Cela se produit dans le contexte de problèmes avec le système nerveux autonome. Les crises périodiques de congestion nasale peuvent être des signes caractéristiques, parfois elles deviennent un phénomène constant. La congestion peut se produire alternativement dans chaque passage nasal. Ceci est particulièrement visible en position couchée - il fixe le côté sur lequel le patient se trouve. Le coryza est particulièrement pire le matin, avec des éternuements et des démangeaisons. L'écoulement nasal est abondant et clair. Sur la partie agrandie des cornets inférieurs, des taches grises et blanches sont visibles. L'odorat est altéré. Dans le contexte de cette maladie, une sinusite psychosomatique peut être observée;
  • Allergique. Cette forme se caractérise par l'apparition d'une exacerbation des symptômes pendant la période de contact avec l'allergène. En fonction de cela, la rhinite peut être saisonnière ou toute l'année. En plus des signes habituels de rhinite vasomotrice, un composant allergique est ici ajouté: soudaineté des symptômes, larmoiement abondant, rougeur de la conjonctive, gonflement des paupières, parfois - œdème des trompes d'Eustache, accompagné de congestion et d'acouphènes, perte auditive.

Pour la rhinite vasomotrice, les symptômes paroxystiques sont caractéristiques, en fonction de l'augmentation ou de la diminution de l'influence des facteurs irritants.

Complications possibles

Les troubles de la respiration nasale, en particulier sur une longue période, peuvent entraîner un certain nombre de changements néfastes pour la santé:

  • Polypes. Ce sont des néoplasmes bénins (muqueuses envahies par la végétation), ressemblant en apparence à une grappe de raisin. Le plus souvent, ils se forment dans la partie supérieure des voies nasales, bloquant la respiration nasale et entraînant ainsi un certain nombre de conséquences négatives;
  • Sinusite chronique. La cavité nasale communique avec les 7 sinus paranasaux, qui sont au stade d'inflammation constante avec rhinite vasomotrice. En raison de la chronicité du processus, le patient est constamment accompagné de douleurs au front et au nez, d'un gonflement des tissus mous;
  • Otite moyenne. Une inflammation persistante dans la cavité nasale, accompagnée d'une sécrétion de mucus, peut pénétrer la trompe d'Eustache voisine dans l'oreille moyenne. Il y a une sensation de congestion dans les oreilles, une douleur intense, avec l'ajout d'une infection bactérienne, la température augmente;
  • ARVI et ARI fréquents. Ils sont la conséquence d'un dysfonctionnement de la muqueuse nasale, qui sert de principale barrière protectrice pour la pénétration de la microflore pathogène dans le corps. En raison de la respiration par la bouche, les amygdales palatines ne peuvent pas faire face à la charge accrue et une exposition à une amygdalite fréquente, une trachéite, une bronchite, etc. est inévitable..

La principale menace de la rhinite vasomotrice peut être la transition de la maladie vers une forme chronique. Par conséquent, avec un écoulement nasal prolongé (plus de 7 jours) qui ne répond pas au traitement, il est nécessaire de poser un diagnostic approfondi et d'établir la cause correcte de la maladie..

Traitement

Le début du traitement de toute maladie doit être un diagnostic approfondi. Dans le cas de la rhinite vasomotrice, en raison de la possibilité de fixer un composant allergique, il est particulièrement important d'établir la cause correcte de la perturbation de la membrane muqueuse. Par conséquent, un certain nombre des études suivantes sont en cours:

  • Tests d'allergie cutanée. Des rayures sont faites sur la face intérieure de l'avant-bras, qui sont exposées à des solutions contenant divers allergènes. L'irritation qui en résulte dans la zone d'une rayure particulière indique la nature de l'irritant;
  • Test sanguin. Pour déterminer le niveau d'anticorps dans le sang, qui indique la force de la réponse immunitaire du corps, des tests sanguins de laboratoire sont effectués;
  • Rayons X et CT. Ils sont réalisés afin d'identifier les pathologies concomitantes: sinusite, polypes, végétations adénoïdes;
  • Écouvillons nasaux et nasopharyngés. L'étude de la microflore de la membrane muqueuse est réalisée pour déterminer le mélange possible d'agents pathogènes bactériens, fongiques ou viraux. Si des bactéries pathogènes sont détectées, leur type est identifié afin de sélectionner l'antibiotique le plus efficace.

Avec la rhinite vasomotrice, lorsque, dans certains cas, l'image de la maladie est floue et que les causes ne sont pas entièrement déterminées, un diagnostic correct et approfondi est crucial pour la sélection de méthodes efficaces et de médicaments efficaces pour le traitement.

Thérapie médicamenteuse

Même après le diagnostic, les premières étapes du traitement doivent être des mesures générales: ventilation régulière et humidification de l'air de la pièce, nettoyage humide constant, meilleure élimination possible des facteurs allergènes, traitement du VSD, mesures de normalisation de la pression artérielle, remplacement des médicaments.

Avec un traitement conservateur, il est possible de prescrire des médicaments des groupes de médicaments suivants:

  • Moyens pour se rincer le nez: Aqua Maris, Aqualor, solution saline. Le lavage est la méthode la plus sûre pour guérir la muqueuse nasale. Ils peuvent être effectués plusieurs fois par jour, tout en surveillant le t de la solution (pas inférieur à + 34˚С) et l'absence de particules non dissoutes;
  • Glucocorticoïdes: Nasonex, Flexonase, Béclométhasone. Ils ont des effets anti-allergiques et anti-inflammatoires et sont appliqués sous forme de gouttes. Aide à réduire la formation de vasodilatateurs, à réduire la production de mucus;
  • Antiallergique: Allergodil, Prevalin. Ils sont utilisés lorsque la nature allergique de la rhinite vasomotrice est identifiée, ont des effets anti-œdémateux et anti-inflammatoires;
  • Vasoconstricteur: Galazoline, Naphtizine, Nasonex. Ils peuvent être prescrits à usage unique avec une évolution particulièrement sévère des symptômes. L'utilisation n'est pas recommandée pendant plus de 5 à 7 jours;
  • Antihistaminiques: Suprastin, Fenistil, Cetirizine, Kestin. Les médicaments systémiques ont un effet antiallergique et anti-inflammatoire.

Il est recommandé d'éliminer tous les foyers possibles d'inflammation avant de commencer un traitement complexe: amygdalite, sinusite, otite moyenne.

Comme mesure supplémentaire pour se débarrasser des symptômes, le médecin peut prescrire des procédures physiologiques: électrophorèse avec calcium, diphenhydramine, thiamine; inhalation; ultrason; acupuncture.

En cas d'absence d'effet d'un traitement conservateur, la seule issue est l'intervention chirurgicale: conchotomie (ablation partielle ou complète de la muqueuse nasale de la concha), cautérisation au laser, vasotomie sous-muqueuse (destruction de la sous-muqueuse), etc..

Remèdes populaires

Avant de commencer le traitement, il est conseillé aux guérisseurs de passer à un régime sans produits laitiers: viande, poisson, jus de fruits, bortsch sans crème sure. De plus, vous pouvez enterrer dans le nez:

  • 2 gouttes dans chaque narine de jus de bouleau ou de betterave, prenez-la en plus à l'intérieur;
  • 8 gouttes de jus de Kalanchoe;
  • 3-5 gouttes d'huile de menthol.

Il est recommandé de rincer les voies nasales avec une solution de miel (1 cuillère à café dans un verre d'eau tiède). Un bon effet est produit en lubrifiant la muqueuse nasale avec une pommade de 1 partie de feuilles de noix ou de fleurs de calendula avec 10 parties de vaseline plusieurs fois par jour.

N'oubliez pas non plus que la rhinite vasomotrice est une maladie vasculaire, par conséquent, un massage spécial effectué régulièrement peut apporter un soulagement tangible..

La prévention

Le fond de la rhinite vasomotrice est des troubles nerveux à long terme.Par conséquent, à des fins préventives, il est nécessaire de commencer la restauration du système nerveux. Dans le même temps, ne vous laissez pas emporter par la pharmacothérapie, car tout médicament peut devenir une impulsion pour le lancement de divers échecs du mécanisme immunitaire et la provocation de l'émergence de nouvelles pathologies.

Pour éliminer les causes possibles, utilisez les techniques les plus sûres: massage, physiothérapie, cure thermale, implication des facteurs sanitaires et hygiéniques.

Les instructions d'utilisation de Bioparox pour les enfants sont décrites ici.

Vidéo

conclusions

La rhinite vasomotrice est une maladie qui est une conséquence et une cause de nombreuses pathologies. N'essayez pas de le traiter vous-même, assurez-vous de demander l'aide de spécialistes.

Essayez d'améliorer votre environnement autant que possible et prenez soin du système nerveux - car il devient souvent la cause des conditions pathologiques les plus graves.

Lisez également les remèdes maison populaires utilisés pour traiter la sinusite et comment traiter les végétations adénoïdes de grade 2 chez les enfants..

Rhinite vasomotrice

La rhinite vasomotrice est une maladie chronique causée par un trouble de la régulation neurovégétative et endocrinienne des vaisseaux sanguins des cornets, qui entraîne une hyperémie des muqueuses, un rétrécissement de la cavité nasale et une difficulté à respirer par le nez..

Selon les statistiques de l'OMS, la rhinite vasomotrice représente environ un quart des cas de rhinite chronique. La maladie survient le plus souvent chez les jeunes âgés de 20 à 40 ans.

Les principaux symptômes cliniques de la rhinite vasomotrice chez l'adulte sont l'écoulement nasal, des difficultés respiratoires, la voix nasale, une altération de l'odorat. À mesure que la pathologie progresse, une quantité insuffisante d'oxygène pénètre dans les poumons, ce qui entraîne des symptômes cliniques concomitants..

Raisons de développement

En fonction de la cause de la maladie, on distingue la rhinite vasomotrice neurovégétative et allergique. En outre, une mention distincte doit être faite de cette rhinite chez la femme enceinte..

Le plus souvent, la rhinite vasomotrice est causée par une violation de l'excitabilité du système nerveux autonome, de sorte que les membranes de la cavité nasale ne peuvent normalement pas répondre à divers stimuli. En conséquence, une réaction d'hyperactivité du système neurovégétatif et des vaisseaux de la cavité nasale se développe, qui se manifeste cliniquement par une augmentation des fonctions sécrétoires et un œdème tissulaire en réponse à des stimuli.

Les facteurs prédisposant au développement de la rhinite vasomotrice comprennent les conditions suivantes:

  • maladies chroniques des organes ORL;
  • anomalies de la structure de la cavité nasale;
  • courbure de la cloison nasale dans le contexte de blessures passées du nez, de fractures, de coups;
  • utilisation à long terme et incontrôlée de certains médicaments intranasaux - des gouttes telles que Pharmazolin, Naphthyzin, Oxymetazoline, lorsqu'elles sont utilisées pendant plus de 5 jours, créent une dépendance et contribuent à un dessèchement sévère des muqueuses de la cavité nasale;
  • le tabagisme, y compris le tabagisme passif;
  • inhalation constante de poussière ou de petites particules - souvent trouvées chez les travailleurs industriels;
  • violation du contexte psycho-émotionnel - les personnes qui sont dans un état de stress chronique souffrent souvent de rhinite vasomotrice;
  • rester dans une pièce avec de l'air sec, en particulier pendant le chauffage.

La principale raison du développement de la rhinite vasomotrice chez la femme enceinte est les changements hormonaux dans le corps. Dans ce cas, la rhinite n'a pas besoin d'être traitée; à partir d'environ 2-3 trimestres, les symptômes inconfortables disparaîtront d'eux-mêmes. Pour certaines femmes, la rhinite vasomotrice ne se résout qu'après l'accouchement..

Formes

En fonction du facteur étiologique prédominant, deux formes de rhinite vasomotrice sont distinguées: neurovégétative et allergique. La forme neurovégétative se produit généralement dans le contexte d'un dysfonctionnement neurocirculatoire. Avec la rhinite vasomotrice allergique, à leur tour, ils différencient les variétés annuelles et saisonnières.

Par la gravité des symptômes:

  • léger - seuls les symptômes locaux sont présents et le bien-être général du patient reste satisfaisant;
  • gravité modérée - manifestations asthéniques modérées et limitation de l'activité du patient pendant la journée;
  • sévère - caractérisé par de fréquentes exacerbations prolongées et une diminution de la capacité de travail du patient.

La fréquence des crises est également importante dans le choix d'une stratégie thérapeutique.Par conséquent, dans la pratique clinique, la rhinite vasomotrice intermittente est différenciée de la rhinite persistante. Dans le premier cas, les exacerbations ne se produisent pas plus de 3 à 4 fois par semaine, dans le second, les crises paroxystiques se répètent presque tous les jours.

Une cause fréquente de rhinite vasomotrice est l'utilisation à long terme incontrôlée de médicaments vasoconstricteurs nasaux et d'autres médicaments qui affectent la régulation du tonus vasculaire..

Premiers signes

Le plus souvent, la rhinite vasomotrice survient dans le contexte d'un tableau clinique de la rhinite chronique, dont les symptômes sont bien connus:

  • congestion nasale persistante;
  • une grande quantité d'écoulement muqueux;
  • l'apparition de croûtes dans les voies nasales;
  • une sensation de chaleur et de sécheresse dans le nez;
  • éternuements;
  • perte d'odeur.

Symptômes

La rhinite vasomotrice survient lorsque les vaisseaux sanguins de la cavité nasale ne fonctionnent pas correctement. À la suite d'une violation du tonus des vaisseaux sanguins et de l'augmentation de leur apport sanguin provoque un gonflement de la membrane muqueuse.

Les principaux symptômes chez l'adulte:

  • congestion nasale alternée persistante ou périodique (le symptôme est plus prononcé au repos, lorsqu'une personne prend une position horizontale);
  • malaise général, faiblesse;
  • une personne est tourmentée par un écoulement muqueux abondant, modéré ou rare du nez;
  • il peut y avoir une sensation de brûlure et de démangeaison dans les sinus;
  • sensation de plénitude dans la cavité nasale;
  • éternuements persistants ou intermittents (se produit parfois soudainement et s'arrête soudainement).

Les symptômes sont particulièrement prononcés lors des crises, qui peuvent durer de plusieurs heures à plusieurs jours. Dans le même temps, extérieurement, une personne ressemble à un patient souffrant d'un rhume sous une forme active..

Un symptôme de la rhinite vasomotrice est une difficulté à respirer par le nez en position couchée sur le dos. La difficulté à respirer est également caractéristique en position latérale, tandis que la moitié inférieure du nez ne respire pas. La maladie peut être indiquée par des ronflements, un mauvais odorat, une pharyngite fréquente, une trachéite, une laryngite.

AllergiqueLes symptômes de la rhinite vasomotrice allergique se forment lorsque la muqueuse nasale entre en contact avec un allergène. Les pathologistes se caractérisent par l'apparition soudaine de symptômes:

  • Gonflement des paupières;
  • Lachrymation;
  • Congestion nasale;
  • Rougeur de la conjonctive;
  • Perte d'audition due à une inflammation de la trompe d'Eustache;
  • Production excessive de mucus.
NeurovégétatifLe tableau clinique est caractérisé par:

  • congestion nasale,
  • sécrétions abondantes de mucus.

Les symptômes dans ce cas augmentent au moment de la prochaine attaque. Les patients éprouvent des démangeaisons, des maux de tête et une pression insupportables. De telles attaques se produisent soudainement et disparaissent après 2-3 heures..

La rhinite vasomotrice à évolution chronique à long terme perturbe également le bien-être général, provoquant l'apparition d'irritabilité, une fatigue accrue, de l'insomnie, des maux de tête et d'autres symptômes de détresse du système nerveux.

Rhinite vasomotrice chez les enfants

Chez les jeunes enfants, la rhinite vasomotrice est souvent associée à des affections allergiques et des maladies ORL. En particulier, il existe un lien direct entre l'incidence de la rhinite vasomotrice et de l'adénoïdite, l'inflammation des sinus paranasaux, la courbure des cloisons nasales et d'autres pathologies des organes ORL. Après élimination de la maladie sous-jacente, la rhinite vasomotrice chez les enfants se résout généralement d'elle-même.

La rhinite vasomotrice est particulièrement dangereuse pour les nourrissons. La congestion nasale entraîne une perte d'énergie, une insuffisance thoracique et augmente le risque d'arrêt respiratoire. Avec une congestion nasale partielle, la possibilité d'allaiter demeure, cependant, les mouvements de succion nécessitent de sérieux efforts de la part du bébé. La fatigue et les régurgitations fréquentes interfèrent avec l'obtention de suffisamment de nutriments, ce qui peut entraîner un retard de croissance et de développement chez les enfants.

La forme neurovégétative de la rhinite vasomotrice chez les jeunes enfants est moins fréquente qu'allergique, cependant, avec une tendance générale aux névroses autonomes, il existe un risque de développer la maladie en raison d'un stress chronique. Chez les adolescents, le début de la rhinite vasomotrice peut être associé à un changement brusque des niveaux hormonaux..

Complications

Les complications dangereuses de la rhinite neurovégétative sont:

  • Dyspnée;
  • Hypoxie des tissus corporels en raison d'un apport insuffisant d'oxygène dans le sang;
  • Maladie pulmonaire inflammatoire;
  • Asthme;
  • Bronchite chronique;
  • Polypes dans le nez;
  • Changements dégénératifs dans les tissus de la cavité nasale.

La rhinite vasomotrice aggrave considérablement la qualité de vie du patient.Par conséquent, avec un nez qui coule à long terme qui n'est pas associé à une infection virale, il est conseillé au patient de consulter un oto-rhino-laryngologiste.

Comment traiter la rhinite vasomotrice

Il n'est pas si facile de guérir la rhinite vasomotrice - la thérapie sera complexe et assez longue. Tout d'abord, vous devez respecter les recommandations suivantes des spécialistes:

  1. Éliminer / exclure tous les facteurs provoquant le développement de la rhinite vasomotrice. Il est entendu que le patient doit arrêter de boire des boissons alcoolisées, de fumer et éviter d'inhaler de fortes odeurs.
  2. Terminez le traitement complet des maladies chroniques de l'estomac - gastrite, reflux gastro-œsophagien et autres.
  3. Élimination des anomalies dans la structure du nez. Les médecins effectueront un certain nombre de chirurgies pour aider à restaurer la structure normale du nez. Si ce sont précisément ces anomalies qui sont à l'origine du développement de la rhinite vasomotrice, alors sans leur élimination, aucun médicament, même le plus puissant, ne pourra guérir la maladie en question..
  4. Cela vaut la peine de faire de l'éducation physique, mais ces charges doivent être modérées. Courir, marcher, nager dans la piscine et même un exercice élémentaire du matin aideront à corriger le travail du système nerveux autonome..
  5. Prenez une douche de contraste tous les jours. Naturellement, vous devez d'abord obtenir l'autorisation de votre médecin pour effectuer cette procédure..

Médicament

L'assainissement des voies nasales peut rapprocher le moment de la récupération. Le rinçage du nez avec des solutions salines aide à soulager l'enflure et à normaliser le tonus vasculaire. Après le traitement, la quantité de mucus est considérablement réduite et les cils de l'épithélium contribuent à l'élimination rapide des sécrétions résiduelles.

Pour le rinçage, vous pouvez utiliser une solution saline de pharmacie ordinaire ou un spray Aqua Maris. À la maison, le liquide médicinal peut être préparé en mélangeant du sel de mer avec de l'eau propre. La concentration en sel doit être de 0,9% (9 g de sel de table par litre d'eau). L'assainissement doit être effectué plusieurs fois par jour. A cet effet, une seringue, une pipette, un lavement est utilisé. Une fois le nettoyage des cavités nasales terminé, il est recommandé d'instiller les médicaments prescrits.

Attention! C'est après le lavage que les préparations seront absorbées le plus rapidement possible par les muqueuses du nez et apporteront très probablement un résultat positif..

Le médicament n'est prescrit qu'après avoir clarifié l'étiologie de la rhinite. En fonction du diagnostic établi, ils sont prescrits:

  1. Médicaments glucocorticoïdes d'action locale et générale. Les fonds ont des effets anti-allergiques et anti-inflammatoires. Cette variété comprend des gouttes de Nasobek, Nasonex, Budesonide, Dezrinit, Fliksonase. Des injections de Diprospan sont prescrites, le bien-être du patient s'améliore assez rapidement.
  2. Antihistaminiques. Ils bloquent la réaction du corps aux allergènes, réduisent l'œdème muqueux et normalisent la perméabilité des voies respiratoires. Ce spray Allergodil, Reactin, Tizin.
  3. Homéopathie. Les médicaments ont des effets anti-inflammatoires, protecteurs et vasoconstricteurs. Parmi les médicaments populaires sont Delufen, Euphorbium Compositum, la pommade de Fleming.
  4. Formulations combinées. Ils ont un large éventail d'actions, il est permis de les utiliser pour éliminer les symptômes aigus des manifestations allergiques. Les gouttes les plus efficaces sont Sanorin, Vibrocil, Rinofluimucil, Avamis, Tafen Nasal, Sinupret, Polydex avec phényléphrine.
  5. Médicaments angioprotecteurs. Ils sont utilisés pour réduire la perméabilité capillaire et le gonflement. Les produits de ce groupe sont le complément biologique Dihydroquercetin.
  6. Préparations à base de plantes modernes. Ils ont des propriétés anti-inflammatoires et antimicrobiennes. Disponible sous forme de spray, par exemple Pinosol.

Les fonds ci-dessus sont présentés sous diverses formes de libération. Ce ne sont pas seulement les gouttes et les sprays à effet directionnel qui peuvent aider à lutter contre la maladie. Dans certaines situations, les pilules ou les injections sont excellentes..

Dans les cas avancés, un traitement par novocaïne peut être prescrit. Le blocus aide le patient à se débarrasser du froid agaçant.

Remèdes populaires

C'est avec la maladie considérée que les médicaments de la catégorie «médecine traditionnelle» ont une efficacité assez élevée. Bien entendu, ils doivent être approuvés par le médecin traitant et utilisés uniquement en cas de rhinite vasomotrice non compliquée. Voici quelques-unes des recettes:

  1. Kalanchoe. Placez quelques feuilles de cette plante dans le congélateur afin qu'il soit pratique d'en extraire le jus. Râper la feuille congelée et presser le jus de guérison. Diluez-le en deux avec de l'eau et mettez quelques gouttes dans chaque narine. Vous commencerez à éternuer beaucoup - c'est normal. Grâce aux éternuements, le corps se débarrasse de l'allergène, élimine le mucus accumulé. Après cela, vous devez déposer une goutte d'huile d'argousier dans chaque narine pour soulager le gonflement et apaiser la membrane muqueuse.
  2. Préparez du jus de betterave et utilisez-le sous forme de gouttes - toutes les 3 heures, vous devez verser 2 gouttes dans chaque passage nasal. Vous pouvez faire tremper un coton-tige avec du jus de betterave et l'insérer dans le passage nasal pendant 15 minutes, puis effectuer la même procédure avec le deuxième passage nasal. Vous devez insérer des tampons au moins trois fois par jour pendant 5 jours consécutifs.
  3. Faites bouillir l'huile végétale (au bain-marie), prenez 1 cuillère à soupe de cette huile, ajoutez-y la même quantité de jus de carotte fraîchement préparé et 2 gouttes de jus d'ail. Remuez le tout soigneusement et versez le produit dans chaque passage nasal, 2 gouttes au moins 3 fois par jour. Ce produit ne peut pas être stocké, il doit être préparé le matin et dans la quantité nécessaire pour toute la journée..
  4. Eau de miel et sève de bouleau. Dissoudre une cuillère à café de miel dans un verre d'eau tiède. Rincez-vous le nez avec ce composé matin et soir. Après le rinçage, trempez un coton-tige dans de la sève de bouleau et traitez la membrane muqueuse. La sève de bouleau n'est récoltée qu'au printemps, mais il est facile de la conserver toute l'année en congelant simplement le liquide.
  5. Achetez de l'huile de menthe poivrée en pharmacie, mélangez-la avec du miel dans un rapport 1: 2. Avec la pommade obtenue, vous devez lubrifier les voies nasales (il suffit d'appliquer la pommade sur la membrane muqueuse avec un doigt ou un coton-tige).
  6. Mélangez à parts égales l'huile de millepertuis et le miel, humidifiez un coton-tige dans le produit fini et insérez-le dans le passage nasal (vous pouvez simultanément dans les deux) pendant 10 minutes. La procédure doit être effectuée pendant 5 jours consécutifs, mais pas plus de 3 fois par jour..

Après la fin du traitement, les médecins recommandent de suivre un cours de physiothérapie et de consulter régulièrement des spécialistes pour exclure les rechutes de la maladie..

Physiothérapie

La physiothérapie est utilisée comme méthode de traitement supplémentaire en association avec d'autres médicaments. L'utilisation de cette méthode a montré une efficacité élevée..

Procédures de physiothérapie pour la rhinite vasomotrice:

  • phonophorèse avec des médicaments hormonaux - l'utilisation d'ultrasons sur les cellules de la membrane muqueuse de la cavité nasale et des vaisseaux nasaux, normalise le tonus vasculaire, restaure la membrane muqueuse endommagée et le fonctionnement des glandes muqueuses et des cils, la méthode la plus efficace de physiothérapie.
  • électrophorèse avec du chlorure de calcium - renforce la paroi des vaisseaux sanguins, augmente leur tonus et leur résistance, soulage le gonflement, aide à normaliser la fonction des plexus veineux.
  • thérapie au laser - soulage le gonflement de la membrane muqueuse, normalise les mécanismes locaux de régulation du tonus vasculaire, plus efficace en ce qui concerne les artérioles et les veinules.

Les procédures physiques sont effectuées quotidiennement pendant 10 à 12 jours.

Mode de vie

Pour normaliser le tonus vasculaire, il est nécessaire de mener un mode de vie et une nutrition sains:

  • Durcissement - le meilleur de tous les tons et entraîne les vaisseaux sanguins. Il doit être démarré en été avec une diminution progressive de la température de l'eau pour le lavage, le bain, l'arrosage.
  • L'activité physique stimule les vaisseaux sanguins, empêche le développement de l'hypertension, de l'obésité et des troubles végétatifs-vasculaires. Il est préférable de donner des charges cardio (course, vélo, marche, danse, saut sur place, etc.).
  • Sommeil sain - un adulte doit dormir au moins 8 heures par nuit.
  • Promenades en plein air.
  • État émotionnel normal - "les cellules nerveuses ne sont pas restaurées", il vaut mieux ne pas être nerveux.
  • Cesser de fumer et de boire de l'alcool aidera non seulement à renforcer les vaisseaux sanguins, mais sera également bénéfique pour le cœur, les poumons, le foie et tout le corps..
  • Soutien du poids corporel. Des changements brusques du poids corporel en kilogrammes plus ou moins peuvent également perturber le tonus vasculaire.
  • Une bonne nutrition à l'exclusion des aliments contenant une grande quantité de cholestérol. Le régime alimentaire doit être équilibré, contenir une quantité suffisante de calcium et d'autres micro-éléments, des vitamines des groupes B, A, E et C, des acides aminés polyinsaturés.Produits qui contribuent à la fixation des vaisseaux sanguins:
    • Poissons et autres fruits de mer - contiennent une grande quantité d'acides aminés polyinsaturés et d'oligo-éléments.
    • Légumes: betteraves, choux, aubergines, légumes verts, carottes, tomates et autres.
    • Fruits: agrumes, pommes, bananes, raisins et autres.
    • Baies: groseilles, framboises, citrouille et autres.
    • Légumineuses.
    • Jus, boissons aux fruits.
    • Gélatine, bonbons.
  • Caractéristiques de l'aliment consommé:
    • La température des aliments et des boissons doit être confortable et chaude. Les aliments froids et chauds provoquent une vasodilatation de la cavité nasale.
    • Les personnes atteintes de rhinite vasomotrice ont intérêt à éviter les aliments épicés et épicés..
  • Des examens médicaux annuels sont nécessaires pour détecter et traiter en temps opportun diverses maladies des voies respiratoires, du système cardiovasculaire, du tube digestif, des maladies hormonales, des néoplasmes, des processus infectieux et bien d'autres..

Chirurgie

En l'absence d'effet des mesures conservatrices de la rhinite vasomotrice, le traitement chirurgical est utilisé avec succès. Selon le tableau clinique spécifique de la maladie, l'état général du patient, la vasotomie sous-muqueuse des cornets inférieurs, la désintégration par ultrasons ou micro-ondes des cornets inférieurs, ainsi que leur destruction par laser ou par ondes radio peuvent être utilisées..

Dans certains cas, les interventions chirurgicales doivent être répétées. L'inefficacité des méthodes d'intervention chirurgicale ci-dessus est une indication pour une conchotomie inférieure économe. Souvent, les opérations chirurgicales sur les cornets sont combinées avec une septoplastie, une adénotomie et une correction endoscopique des structures intranasales.

La prévention

Si vous suivez des recommandations simples visant à prévenir la maladie, vous pouvez prévenir le développement de la rhinite vasomotrice..

Cela nécessitera:

  • renforcer constamment le système immunitaire par un durcissement et une activité physique modérée;
  • minimiser le nombre de facteurs de stress;
  • éviter l'hypothermie et les rhumes, qui apparaissent généralement dans ce contexte;
  • surveiller l'état du fond hormonal, si des signes de violation apparaissent (modifications des règles, augmentation de la glande thyroïde, etc.), vous devez en informer votre médecin;
  • regarder les navires.

Il est également important de privilégier une alimentation saine, de prendre des complexes multivitaminés au besoin. Pour les personnes souffrant de rhinite vasomotrice chronique, les médecins conseillent de se rendre plus souvent dans les conditions de la mer et du climat résineux, il est donc conseillé à la première occasion de sortir de la ville ou d'aller à la mer. Il est également important d'abandonner complètement les dépendances..

Chaque année, les personnes atteintes de rhinite vasomotrice devraient consulter un médecin. Cela doit être fait régulièrement pour éviter les complications de la maladie, entraînant souvent une sinusite, une sinusite et une rhinite chronique..

Prévoir

Le pronostic est relativement favorable chez les jeunes et les âges moyens, s'aggrave avec les changements liés à l'âge dans le système vasculaire humain. Dans la plupart des cas, les changements de mode de vie peuvent aider à atténuer ou éliminer les symptômes de la rhinite vasomotrice. La maladie peut réapparaître lors de l'apparition suivante d'un facteur irritant, d'une charge de stress importante ou d'une détérioration de l'état général du système cardiovasculaire.

Sans changer de mode de vie et de procédures médicales, la rhinite vasomotrice a tendance à progresser.

Traitement de la rhinite vasomotrice

Qu'est-ce que la rhinite vasomotrice?

La rhinite vasomotrice est une violation de la respiration nasale due au rétrécissement de la cavité nasale, qui se produit en raison d'un gonflement des tissus des conchas nasaux, en raison d'une violation du tonus vasculaire général et du tonus vasculaire de la muqueuse nasale.

Vidéo: traitement de la rhinite vasomotrice

Causes de la rhinite vasomotrice

Au cœur de la rhinite vasomotrice se trouve une modification de l'excitabilité des parties centrale et périphérique du système nerveux autonome, à la suite de laquelle la muqueuse nasale ne réagit pas correctement, même aux stimuli physiologiques ordinaires. La réponse est l'hyperréactivité du système neurovégétatif et vasculaire de la muqueuse nasale, qui se manifeste par la capacité de la muqueuse nasale à répondre aux effets de divers stimuli spécifiques et non spécifiques sous la forme d'une réaction œdémateuse sécrétoire d'une telle gravité que l'on ne trouve pas chez les individus en bonne santé.

Les modifications morphologiques de la couche épithéliale entraînent une perturbation de l'activité ciliaire de l'épithélium cilié et de son activité de transport. De plus, les cellules caliciformes sécrètent plus de sécrétion, qui, avec la sécrétion des glandes de sa propre couche de la membrane muqueuse, forme une couche importante de mucus au-dessus des cils de l'épithélium cylindrique cilié multicouche. Un mouvement efficace de la sécrétion n'est possible que dans la couche de mucus dans laquelle les extrémités des cils de l'épithélium sont en contact avec sa surface. Avec la rhinite vasomotrice, la capacité d'absorption de la muqueuse nasale diminue également en raison de la transformation des cellules ciliées en cellules caliciformes, qui sont dépourvues de capacité de résorption.

Variétés de rhinite vasomotrice

La rhinite vasomotrice est divisée en allergique et neurovégétative. Attribuer des formes de rhinite allergique à l'année (permanente) et saisonnière. Les troubles endocriniens, les effets réflexes sur la muqueuse nasale (épines, crêtes de la cloison nasale), l'utilisation à long terme d'antihypertenseurs, les médicaments vasoconstricteurs (naphtyzine, galazoline) jouent un rôle important dans l'apparition de rhinite neurovégétative..

Symptômes de la rhinite vasomotrice

Les symptômes caractéristiques de la rhinite vasomotrice neurovégétative et allergique sont une faiblesse générale, une fatigue accrue, des troubles de la mémoire, des maux de tête, des troubles du sommeil et une perte d'appétit. La violation de la respiration nasale, entraînant une détérioration de la ventilation des poumons, entraîne une altération de la circulation sanguine dans le cerveau et le système cardiovasculaire, ce qui contribue au renforcement des troubles fonctionnels du système nerveux.

Diagnostic de la rhinite vasomotrice

Le diagnostic de rhinite vasomotrice est établi sur la base d'un examen, des données historiques, du tableau clinique de la maladie.

Complications de la rhinite vasomotrice

Étant donné que la rhinite vasomotrice entraîne une violation de la respiration nasale, l'aération de la cavité nasale et des sinus paranasaux est donc altérée, ce qui conduit souvent à une sinusite aiguë qui, si elle est mal traitée, se transforme en sinusite chronique. Les patients atteints de rhinite vasomotrice sont obligés de respirer par la bouche, ce qui n'est pas physiologique. Avec une telle respiration, une irritation excessive se produit avec le flux d'air de l'oropharynx, ce qui peut entraîner une angine de poitrine, une pharyngite chronique, une laryngite chronique et contribuer à l'aggravation de l'évolution de l'amygdalite chronique.

Traitement de la rhinite vasomotrice

Très souvent, les médecins ORL commencent à proposer aux patients atteints de rhinite vasomotrice un traitement chirurgical - septoplastie (correction de la courbe de la cloison nasale). La seule chose est qu'il n'y a même pas de cloisons nasales, c'est juste qu'elles présentent toutes une déviation de gravité variable. Dans de rares cas, généralement avec de graves déformations post-traumatiques, une correction chirurgicale est en fait nécessaire, mais il ne s'agit que d'un faible pourcentage de patients. Fondamentalement, le mécanisme de la respiration nasale altérée est associé à une dissociation neurovégétative-musculaire des vaisseaux de la muqueuse nasale. En conséquence, les vaisseaux de la membrane muqueuse sont excessivement remplis de sang, ce qui se manifeste par son œdème et sa congestion nasale. Irrite les mêmes terminaisons nerveuses, dont les impulsions provoquent une vasodilatation - une infection. Il pénètre profondément dans la membrane muqueuse des voies respiratoires supérieures et entraîne des troubles morphologiques et fonctionnels de la membrane muqueuse, une perversion de l'immunité locale (allergies).

Par conséquent, pour le traitement de la rhinite vasomotrice, il est nécessaire de scanner la muqueuse nasale et de la restaurer, ce qui ne peut pas être fait à l'aide de produits pharmaceutiques. À l'aide d'une irrigation fine de la membrane muqueuse avec des particules minérales (thérapie minérale), il est possible de scanner la muqueuse nasale, de la restaurer à l'aide d'une thérapie photodynamique et de renforcer le flux lymphatique à l'aide de l'organothérapie, ce qui aide à normaliser l'immunité locale.

La méthode de traitement de la rhinite vasomotrice utilisée par moi est si efficace que l'effet positif se fait sentir après la première séance.

Avec l'aide de la méthode originale utilisée par moi, il est possible d'influencer efficacement tous les liens de la pathogenèse de la rhinite vasomotrice et de la guérir sans chirurgie. Si un traitement chirurgical de vasotomie ou de septoplastie vous est proposé, ne vous précipitez pas à l'opération, dans la plupart des cas, il s'agit d'un combat avec la conséquence et non avec la cause de la maladie, ce qui ne conduit pas à un résultat positif. Si vous souffrez de congestion nasale et de dépendance aux gouttes pendant une longue période, prenez rendez-vous, vous serez agréablement surpris que ce problème puisse être résolu efficacement sans approche chirurgicale..

Avis vidéo sur le traitement de la rhinite vasomotrice dans notre centre

Vidéo sur le traitement de la rhinite vasomotrice

Actuellement, un grand nombre de personnes souffrent de maladies telles que la rhinite vasomotrice, qui se manifeste par une congestion nasale. Très souvent, les personnes atteintes de cette maladie deviennent dépendantes des gouttes vasoconstricteurs, sans lesquelles elles ne peuvent plus exister normalement. Pour l'émission télévisée "New Morning" sur la chaîne NTV, une histoire a été tournée à ce sujet.

Détails sur les symptômes et les plaintes de la rhinite vasomotrice

Salut elena. Oui, vous pouvez, mais vous devrez suivre un traitement de 10 jours dans notre clinique.Le syndrome postnasal ou syndrome du goutte-à-goutte postnasal est assez courant dans la pratique d'un médecin ORL. Souvent, à la réception, vous devez faire face à une plainte telle que du mucus dans la gorge, beaucoup ont déjà essayé toutes sortes de thérapies, ont même subi un traitement chirurgical, et le "maudit" mucus reste toujours et interfère avec la vie!

Au cours d'une pratique et d'une observation à long terme, j'en suis venu à l'explication suivante de ce syndrome. La membrane muqueuse qui tapisse les voies respiratoires supérieures est un organe - une barrière protectrice naturelle contre les microbes opportunistes que nous respirons. Le plus souvent, à la suite d'infections virales respiratoires aiguës, d'un affaiblissement de l'immunité pendant la grossesse et d'un certain nombre d'autres raisons à cela, la barrière protectrice s'affaiblit dans la membrane muqueuse, des microbes opportunistes sont introduits et y déclenchent un processus dégénératif. Dans lequel l'irritation des terminaisons nerveuses autonomes par les microbes se produit également, ce qui conduit à leurs impulsions pathologiques et à une perturbation du travail des cellules en coupe, qui, en règle générale, commencent à produire excessivement du mucus, qui coule dans la gorge à partir des caractéristiques anatomiques du pharynx.

La difficulté de traiter ce syndrome est qu'il n'y a pas de médicaments permettant de restaurer la membrane muqueuse. Dans ma pratique, j'utilise un ensemble de procédures à l'aide desquelles il est possible de scanner et de restaurer la membrane muqueuse et, dans la plupart des cas, de résoudre un problème tel que le syndrome postnasal!

Bonjour Sergey! Pour opérer un septum nasal dévié ou pas? Un grand nombre de personnes souffrant de congestion nasale sont convaincues que le seul moyen de résoudre leur problème est une opération du septum, quelqu'un a même déjà prévu une intervention chirurgicale dans un proche avenir. Sinon, si tous les médecins ORL affirment qu'il est nécessaire d'opérer le septum.

En fait, tout est différent. Dans le passé, j'ai moi-même opéré assez activement les septa nasaux, mais comme je travaillais non seulement dans un hôpital, mais que je menais toujours un rendez-vous ambulatoire en parallèle, je suis souvent tombé sur des patients qui, après l'opération, avaient encore des plaintes de congestion nasale, ce qui a inspiré un doute sur la validité de la chirurgie. approche. Pour le moment, je suis convaincu que 80% des opérations sur la cloison nasale actuellement pratiquées peuvent être omises.

Dans la plupart des cas, la cause d'une respiration nasale perturbée n'est pas une cloison nasale tordue, mais une rhinite vasomotrice.Les cloisons nasales droites n'existent pas dans la nature, car en raison de la différence de croissance des tissus osseux et cartilagineux, elles sont toujours physiologiquement courbées. Voici quelques symptômes qui indiquent que la cause de vos problèmes n'est pas le septum, mais la rhinite vasomotrice:

1.Si votre nez respirait normalement avant, puis s'est soudainement arrêté, bien qu'il n'y ait pas eu de blessures

2. Si vous ne respirez pas alternativement, une narine, puis l'autre (la cloison nasale est une structure stable et ne peut pas bouger dans le nez).

3. Si vous êtes aidé, des gouttes vasoconstricteurs qui n'ont aucun effet sur la cloison nasale.

Le fait est que les méthodes non chirurgicales efficaces de traitement de la rhinite vasomotrice n'existent pratiquement pas aujourd'hui, ce qui a conduit à la popularité des interventions chirurgicales sur la cloison nasale. Grâce à une pratique à long terme, j'ai développé un complexe de procédures indolores et inoffensives qui permettent de restaurer la respiration nasale pour les patients qui sont sûrs que la seule façon de restaurer leur respiration nasale est la chirurgie de la cloison nasale..