loader

Principal

Sinusite

Médecine pour les polypes dans le nez

Les polypes nasaux sont appelés larmes ou excroissances rondes de la membrane muqueuse. Ce sont des formations bénignes et indolores, mais elles apportent néanmoins beaucoup de problèmes - elles provoquent une congestion nasale, des maux de tête, etc. Beaucoup ont entendu dire qu'il est possible de se débarrasser des polypes uniquement par chirurgie, mais ce n'est pas tout à fait vrai. Nous vous dirons quel médicament pour les polypes dans le nez réduit efficacement les polypes et aide même à prévenir l'apparition de nouveaux polypes..

Le contenu de l'article

En particulier, avec la rhinosinusite polypeuse (c'est le nom de cette affection en médecine), des glucocorticostéroïdes topiques - des gouttes nasales hormonales peuvent être prescrites. Comment fonctionnent ces médicaments? Sont-ils toujours efficaces? En savoir plus.

Symptômes de la rhinosinusite polypose

Une caractéristique désagréable de la rhinosinusite polypeuse est l'absence de symptômes vifs de la maladie aux premiers stades de développement.

En effet, les petits polypes perturbent de manière insignifiante l'état de santé. Un léger inconfort qui se produit avec des polypes dans le nez (congestion, écoulement nasal, mauvais sommeil), le patient est souvent attribué à d'autres raisons, par exemple - un rhume, de la fatigue. Cependant, au fil des ans, la taille et le nombre des excroissances de polypose augmentent, et le patient remarque de plus en plus de symptômes..

Les symptômes courants de la rhinite polypeuse sont:

  • congestion nasale progressive persistante;
  • une odeur terne, puis des sensations gustatives;
  • écoulement nasal presque constant (le mucus peut être clair ou purulent, jaunâtre);
  • maux de tête fréquents causés par un manque d'oxygène et une inflammation chronique;
  • douleur possible dans les sinus maxillaires;
  • ronfler;
  • voix nasale.

Dans les derniers stades de la rhinosinusite polypeuse, le risque de développer des maladies infectieuses du nasopharynx et des sinus paranasaux augmente considérablement. C'est pourquoi il est si important de commencer à traiter les polypes le plus tôt possible..

Les raisons

Les raisons exactes de l'apparition de formations de polypose n'ont pas été établies, mais on sait que le risque de leur apparition augmente significativement avec:

  • maladies infectieuses chroniques du nasopharynx et des sinus paranasaux;
  • allergies respiratoires (rhume des foins);
  • l'asthme bronchique;
  • violation de la structure du nez, présence de kystes ou courbure du septum;
  • troubles métaboliques des acides salicylique et arachidonique;
  • intolérance aux anti-inflammatoires non hormonaux (comme l'analgine, l'aspirine, etc.).

Traitement

Le traitement de la rhinosinusite polypose comprend des approches conservatrices et chirurgicales. Le plus souvent, un traitement combiné est recommandé, comprenant à la fois l'ablation chirurgicale des polypes et la prise de médicaments.

Il est recommandé de traiter les polypes du nez exclusivement avec des agents médicinaux uniquement aux premiers stades du développement de la maladie.

Malheureusement, la plupart des patients reportent la visite chez l'oto-rhino-laryngologiste à la dernière et ne consultent un médecin qu'en cas de perturbation grave de la respiration nasale, lorsque les polypes sont déjà très gros. Il est très difficile d'obtenir une amélioration significative avec des médicaments seuls lorsque la maladie est déjà avancée. L'ablation chirurgicale des excroissances de polypose est recommandée.

Dans tous les cas, la question de la méthode de traitement préférée est décidée par le médecin traitant. Nous vous parlerons des avantages et des inconvénients des méthodes existantes.

Thérapie médicamenteuse

Le traitement médicamenteux de la rhinosinusite polypose peut inclure:

  1. Une courte cure de corticostéroïdes oraux (comprimés hormonaux et anti-inflammatoires). Des médicaments à base de fluticasone, de flunisolide mométasone, de triamcinolone, etc. peuvent être prescrits..
  2. Glucocorticostéroïdes topiques (gouttes hormonales pour les polypes nasaux). Ces gouttes (ou spray) peuvent contenir du budésonide, de la fluticasone, de la mométasone et de la triamcinolone - des substances hormonales qui réduisent l'inflammation de la membrane muqueuse. Lorsque de telles gouttes sont instillées, les glucocorticostéroïdes ne sont pratiquement pas absorbés dans la circulation sanguine, de sorte que la probabilité d'effets secondaires est extrêmement faible. Le cours du traitement avec des gouttes peut varier de 1 à 12 semaines.
  3. Prendre des antihistaminiques. Ce sont des médicaments largement utilisés pour les allergies - Suprastin, Claritin, Erius, Loratadin et autres. Ils bloquent l'histamine, un médiateur de l'inflammation, réduisant ainsi le gonflement, l'irritation nasale et la production de mucus.
  4. Une cure d'antibiotiques si une infection secondaire des sinus paranasaux ou de la cavité nasale se développe dans le contexte d'une rhinosinusite polypeuse.
  5. Le cours d'immunomodulateurs est prescrit en cas de maladies chroniques du nasopharynx.

Les gouttes nasales des polypes Nasonex sont l'un des médicaments les plus efficaces contre la rhinosinusite polypeuse. Nasonex contient de la mométasone comme ingrédient actif. Il a un fort effet anti-inflammatoire. Pour cette raison, il réduit la sensibilité de la membrane muqueuse aux irritants (allergènes et autres produits chimiques irritants).

Des études sur l'effet de Nasonex dans la rhinosinusite polypose ont montré une amélioration significative du bien-être des patients, en particulier une diminution de la congestion nasale et une restauration de l'odorat. Un examen endoscopique des participants à l'étude a montré que la taille des polypes diminuait et que les signes d'inflammation muqueuse avaient également disparu..

Contre-indications à l'utilisation de Nasonex:

  1. Infection nasopharyngée chronique ou aiguë. Dans ce cas, vous devez d'abord guérir l'infection avec des antibiotiques, et seulement après la fin du traitement antibiotique, commencez à prendre Nasonex.
  2. La présence de blessures au nez. Le fait est que les glucocorticostéroïdes peuvent ralentir le processus de guérison, par conséquent, après une chirurgie ou des blessures au nez, il est nécessaire d'attendre une guérison complète..
  3. Moins de 18 ans (les médicaments hormonaux nasaux ne sont recommandés que pour les adultes).
  4. Troubles hormonaux (en particulier, perturbation des glandes surrénales).

Pendant la grossesse pendant l'allaitement, Nasonex est prescrit avec prudence.

Un médicament qui a un effet similaire est le spray nasal Tafen. Ce produit contient le glucocorticostéroïde budésonide. Comme Nasonex, Tafen spray peut être utilisé en continu jusqu'à 3 mois.

Pendant le traitement, il est recommandé d'exclure complètement l'utilisation d'anti-inflammatoires non hormonaux, de réduire le contact avec les allergènes (poussière, laine, moisissure, etc.), et également de refuser les aliments contenant des salicylates.

Opération

Si les excroissances de polypose dans le nez sont multiples et importantes, le traitement par corticostéroïdes sera peu bénéfique, même si la durée du traitement est augmentée au maximum. Il est beaucoup plus sage dans ce cas de recourir à l'ablation chirurgicale des formations.

Les indications de la chirurgie sont les suivantes:

  • incapacité à respirer par le nez;
  • la présence d'écoulement purulent;
  • inflammation chronique des sinus paranasaux (sinusite);
  • ronflement, voix nasale.

Il existe plusieurs manières de réaliser l'opération:

  1. La polypectomie est l'excision de polypes au scalpel sous anesthésie locale ou générale. Le scalpel est inséré par les narines. Les inconvénients de la méthode sont une faible précision (le résultat dépend entièrement des qualifications du chirurgien), ainsi que le manque d'accès aux sinus.
  2. Suppression de boucle. Une des techniques les plus anciennes. Le polype est capturé par la boucle et littéralement arraché de la surface muqueuse. À ce stade, la méthode est considérée comme obsolète, car la boucle supprime non seulement la croissance polypeuse, mais également une partie de la muqueuse saine. De plus, des saignements sévères sont possibles avec ce type de chirurgie..
  3. Destruction laser. L'opération est très populaire en raison de sa rapidité (10 à 15 minutes) et de son absence de sang. Cependant, la méthode présente également des inconvénients. Premièrement, la destruction par laser ne peut pas être utilisée pour éliminer plusieurs polypes. Deuxièmement, le faisceau laser ne peut pas pénétrer dans les sinus.
  4. L'ablation endoscopique est la méthode la plus efficace et la plus précise disponible aujourd'hui. Pendant l'opération, le chirurgien utilise un endoscope - un appareil avec lequel il est possible d'examiner la surface interne de la cavité nasale et des sinus. Les polypes sont enlevés avec un rasoir - un appareil très précis et tranchant. Dans le même temps, la muqueuse normale est préservée autant que possible. Les indications pour l'ablation endoscopique sont la présence de multiples excroissances polypes. Habituellement réalisé sous anesthésie générale.

En période postopératoire, la cavité nasale nécessite des soins particuliers. Les caillots de mucus et les croûtes qui se forment sur la membrane muqueuse doivent être éliminés par traitement avec des solutions antiseptiques. Les premiers jours après l'opération, le médecin le fait, puis, dans les 7 à 10 jours, vous devez le faire vous-même. Pour nettoyer la cavité nasale à la maison, versez une solution saline (solution saline ou des solutions spéciales telles que Salin, Aqua Maris) dans les narines, puis essuyez doucement votre nez avec une serviette. Toucher les plaies avec des cotons-tiges, des doigts, etc. ne fais pas ça.

De plus, les personnes qui ont subi une intervention chirurgicale pour enlever les polypes doivent faire attention à la santé de la cavité nasale - éviter les allergènes et les agents infectieux, ne pas trop refroidir, limiter l'utilisation de salicylates et d'anti-inflammatoires non hormonaux.

Après l'ablation chirurgicale du polype, le médecin prescrit généralement des médicaments pour empêcher la formation de nouvelles excroissances. Pour cela, tous les mêmes glucocorticostéroïdes intranasaux sont utilisés..

Conclusion

Quelle méthode de traitement de la rhinosinusite à polypose est la plus efficace - médicale ou chirurgicale? Comparer ces 2 approches n'est pas facile, car leur effet est absolument différent..

Ainsi, la chirurgie est une élimination rapide du résultat final du processus pathologique, qui n'affecte pas la pathogenèse de la maladie elle-même. En ce sens, l'ablation chirurgicale est un traitement symptomatique. En effet, après l'opération, le bien-être du patient s'améliore rapidement, mais rien ne garantit que les excroissances polypes ne se reformeront pas. Statistiques tristes - dans plus de la moitié des cas après l'ablation chirurgicale des polypes, la maladie réapparaît.

Au contraire, le traitement médicamenteux affecte la pathogenèse de la maladie, empêchant la formation de nouvelles excroissances. Cependant, en ce qui concerne les grands polypes déjà formés, les médicaments sont inefficaces..

C'est pourquoi le traitement de la rhinosinusite de polypose doit être complet: préparation médicamenteuse pour la chirurgie, ablation chirurgicale, traitement prophylactique des glucocorticostéroïdes.

Polypes dans le nez. Causes, symptômes et signes, diagnostic et traitement. Élimination des polypes du nez: chirurgie, retrait au laser, retrait du rasoir, retrait endoscopique. Remèdes populaires.

Questions fréquemment posées

Les polypes nasaux sont des excroissances rondes, bénignes et indolores qui sont le résultat d'une prolifération de la muqueuse nasale. Extérieurement, ils ressemblent à un pois, un champignon ou une grappe de raisin..

Selon les statistiques, les polypes nasaux sont l'une des complications les plus courantes de la rhinite chronique. La polypose nasale affecte 1 à 4% de la population. Les hommes y sont 3 à 4 fois plus sujets que les femmes. Les polypes anthrochoanaux sont plus fréquents chez les enfants et les polypes ethmoïdaux chez les adultes..

La maladie se manifeste par une congestion nasale et des sécrétions muqueuses. Contrairement à une rhinite courante, la respiration ne s'améliore pas après l'utilisation de gouttes vasoconstricteurs. La personne est obligée de respirer par la bouche. En conséquence, de l'air sec, insuffisamment nettoyé de la poussière et des allergènes, pénètre dans les poumons. Cela provoque des maladies respiratoires fréquentes et de l'asthme. En conséquence, la polypose réduit la durée de vie d'une personne de 6 ans..

Anatomie du nez

Le nez humain est une structure assez complexe. La partie que nous voyons s'appelle le nez extérieur. Il comprend: le processus frontal de la mâchoire supérieure, le cartilage latéral et le gros cartilage ptérygoïdien du nez. Surfaces latérales - les ailes du nez sont constituées de cartilage et de tissu conjonctif, de dessous elles s'ouvrent avec des narines. Tout cela est recouvert de muscles et de peau, riches en glandes sébacées..

La structure interne des voies nasales est plus complexe. La cavité nasale est formée par la cloison nasale, qui consiste en une plaque verticale de l'os ethmoïde, du vomer et du cartilage. Pour de nombreuses personnes, ce septum est incurvé. Les changements mineurs sont considérés comme une variante de la norme.

La cavité nasale a quatre parois:

  • latéral
  • interne
  • plus haut
  • bas
La structure la plus complexe a une paroi latérale sur laquelle se trouvent les cornets supérieur, moyen et inférieur. Il est formé par les os nasaux, la mâchoire supérieure, l'os lacrymal, l'os ethmoïde, le processus ptérygoïdien de l'os sphénoïde, le cornet inférieur (os indépendant) et la plaque verticale de l'os palatin.

Entre le septum nasal et les cornets, il y a un espace appelé le passage nasal commun. Il y a trois voies nasales dans les parties latérales du nez, chacune correspondant au cornet. L'ouverture du canal nasolacrimal s'ouvre dans le passage nasal inférieur.

En outre, les lumières des sinus paranasaux s'ouvrent dans la cavité nasale. Ce sont de petites "poches" dans les os du crâne qui contiennent de l'air.

  • Le sinus maxillaire est situé dans la mâchoire supérieure
  • Le sinus frontal est situé dans l'os frontal
  • Labyrinthe éthmoïde en os ethmoïde
  • Sinus sphénoïde dans l'os principal (sphénoïde)
L'ensemble de ce système complexe remplit un certain nombre de fonctions vitales..
  1. Empêche l'hypothermie. Réchauffe l'air froid avant qu'il n'entre dans les poumons.
  2. Humidifie et filtre l'air de la poussière, des allergènes et des micro-organismes. Retient ces particules sur les poils et les muqueuses, les neutralise et les empêche de pénétrer dans les voies respiratoires.
  3. Participe à la formation de la voix, agissant en tant que résonateur.
  4. Fournit une discrimination des odeurs.
Mais toutes ces fonctions du nez seraient impossibles sans une membrane muqueuse spéciale qui tapisse la cavité nasale. D'en haut, il est recouvert d'épithélium pseudo-stratifié. Ci-dessous se trouve un tissu conjonctif lâche, en dessous se trouve une couche de glandes et de périchondries (la couche supérieure du cartilage).

En surface, il y a des gobelets et des cellules ciliées avec de nombreux cils, ainsi que des cellules épithéliales intercalaires courtes et longues, qui sont responsables du renouvellement des cellules muqueuses.

La fonction protectrice de la muqueuse interne du nez est assurée par les cellules ciliées de l'épithélium cilié. Chacun d'eux a 250 à 300 cils de plusieurs microns de long. Les cils piègent les plus petites particules de substances contenues dans l'air. Les mouvements oscillants des cils envoient ces substances dans le nasopharynx.

Le facteur protecteur est le mucus, qui est produit dans le nez par les glandes muqueuses et les cellules caliciformes. Il empêche la cavité nasale de se dessécher et les particules étrangères y adhèrent également. Ensuite, ce mucus contaminé est expulsé par le mouvement des cils et un nettoyage naturel des voies respiratoires se produit..

Causes des polypes nasaux

Lors de maladies infectieuses, les micro-organismes se multiplient sur la membrane muqueuse. Ce processus conduit au détachement de la couche supérieure des cellules muqueuses. A ce moment, on ressent une sensation de brûlure dans le nez, une congestion, des changements de voix. Le mucus s'écoule du nez, ce qui est le résultat du travail accru des glandes muqueuses et de l'exsudat, le liquide qui se forme pendant l'inflammation. Avec un traitement approprié et une immunité normale, la guérison se produit en 7 à 10 jours. La membrane muqueuse est restaurée et est à nouveau en mesure de remplir ses fonctions.

Si la maladie n'est pas traitée, elle peut être retardée et devenir chronique. Un processus inflammatoire prolongé mine l'immunité locale et la résistance de la membrane muqueuse. Mais il essaie de remplir ses fonctions en agrandissant la superficie. En conséquence, il commence à se développer vigoureusement et à s'épaissir en raison de la croissance du tissu conjonctif. Cela se produit souvent dans les sinus paranasaux. À un certain moment, la muqueuse hyperplasique (envahie par la végétation) quitte l'ouverture du sinus dans la cavité nasale - cela s'appelle généralement un polype.

La cause de l'apparition de polypes peut être:

  • rhumes et maladies infectieuses fréquents accompagnés d'un nez qui coule
  • sinusite chronique (inflammation des sinus paranasaux - sinusite, sinusite frontale, ethmoïdite)
  • rhinite allergique causée par l'inhalation de poussière de maison et de bibliothèque, de pollen, de spores fongiques, de poils d'animaux, de particules de produits chimiques ménagers, de composés de chrome
  • courbure sévère de la cloison nasale, provoquant des troubles respiratoires et une prolifération muqueuse
  • tendance héréditaire à former des polypes
  • réponse immunitaire pathologique
Un certain nombre de maladies peuvent affecter l'apparition de polypes: asthme, fibrose kystique, intolérance à l'aspirine, mastocytose nasale, syndrome de Young.

Au lieu d'origine, les polypes sont divisés en:

  • Anthrokhoanalnye - proviennent plus souvent de la membrane muqueuse du sinus maxillaire. Situé sur un côté. Plus fréquent chez les enfants.
  • Émoïdal - se développent à partir de la membrane muqueuse tapissant le labyrinthe ethmoïdal. Ils proviennent des deux côtés de la cloison nasale. Affecter les personnes à l'âge adulte.
De la taille du polype et des changements qu'il provoque, il y a trois étapes de polypes:
  • Première étape - les polypes ne recouvrent qu'une petite partie de l'espace nasal
  • La deuxième étape - le tissu conjonctif se développe tellement qu'il bloque une partie importante de la lumière de la cavité nasale.
  • Troisième étape - les polypes bloquent complètement les voies respiratoires.

Symptômes des polypes nasaux

Un polype nasal est une formation arrondie de quelques millimètres à 3-4 centimètres. Il est indolore, insensible au toucher et facile à déplacer.

Avec la polypose nasale, les symptômes suivants se produisent:

  • Difficulté prolongée de la respiration nasale, une sensation de congestion nasale. Cela est dû au fait que la membrane muqueuse envahie bloque partiellement ou complètement la lumière du passage nasal.
  • Nez qui coule, écoulement muqueux ou mucopurulent. Ce sont des signes d'une infection secondaire et d'un travail intense des glandes muqueuses..
  • Les éternuements avec des polypes dans le nez sont dus au fait que l'excroissance de la membrane muqueuse touche les cils et qu'ils le perçoivent comme un objet étranger. Et les éternuements sont une réaction défensive qui permet de s'en débarrasser..
  • Troubles de l'odorat, jusqu'à une perte totale de sensibilité aux odeurs. Avec la prolifération du tissu conjonctif dans le polype, le travail des cellules réceptrices qui perçoivent les odeurs est perturbé.
  • Le mal de tête est le résultat de la compression des terminaisons nerveuses par le tissu envahi. Le manque d'oxygène causé par les polypes provoque une privation d'oxygène du cerveau. La douleur est souvent associée à une inflammation des sinus paranasaux.
  • Troubles de la voix, sons nasaux. Le nez est l'organe qui participe à la formation de la voix. Avec la polypose, le passage de l'air est perturbé et cela devient la raison pour laquelle une personne parle "dans le nez".

Traitement des polypes nasaux

Le traitement des polypes dépend du stade de la maladie et de la cause qui a provoqué la prolifération de la muqueuse nasale. Dans le cas où la taille des polypes est insignifiante, le médecin prescrit un traitement médicamenteux.

Avec une rhinite allergique, qui est l'une des causes de la maladie, un certain nombre de tests d'allergie sont effectués. Ceci est nécessaire pour déterminer ce qui cause exactement l'allergie. Après cela, il est nécessaire d'éviter tout contact avec cette substance et de suivre un traitement avec des médicaments antiallergiques (Loratadin, Cetirizine).

Si la cause est une inflammation chronique des sinus, ces maladies sont traitées avec des antibiotiques (Macropen, Ceftriaxone).

Dans le cas où les polypes sont causés par une intolérance à l'aspirine, il est nécessaire d'exclure du menu tous les aliments riches en salicylates (fraises, groseilles à maquereau, cerises, groseilles), certains additifs alimentaires et colorants. Arrêtez également de prendre tous les anti-inflammatoires non stéroïdiens contenant de l'acide acétylsalicylique.

Le traitement avec des stéroïdes topiques (béclométhasone, mométasone, fluticasone) aide à réduire la taille des polypes dans le nez, à soulager l'inflammation et le gonflement des muqueuses. Ils fournissent un bon effet thérapeutique, mais ils présentent un inconvénient important. Le traitement nécessite l'utilisation à long terme de fortes doses de stéroïdes, ce qui peut entraîner des effets secondaires graves.
Pour le traitement, des stabilisants de la membrane des mastocytes sont utilisés - les cromoglycates (kétotifène, cromoglycate de sodium), capables de suspendre la libération d'histamine dans le corps. Cette substance provoque des allergies, un œdème muqueux et une augmentation de l'activité des voies respiratoires..

Ces dernières années, l'immunothérapie s'est généralisée. Pour restaurer les fonctions du système immunitaire, des médicaments immunocorrecteurs d'origine bactérienne sont utilisés (Ribomunil, vaccin multicomposant VP-4). Ils contiennent des antigènes bactériens et des immunomodulateurs non spécifiques sous forme de lipopolysaccharides. Ces fonds amènent le corps à produire des anticorps spéciaux qui augmentent l'immunité..

Dans le cas où un patient consulte un médecin à un stade tardif ou lorsque le traitement médicamenteux n'a pas donné de résultats, une opération d'élimination des polypes peut être prescrite..

Les indications pour l'ablation chirurgicale des polypes sont:

  1. crises fréquentes d'asthme bronchique
  2. congestion nasale complète
  3. écoulement nasal sanglant ou nauséabond
  4. courbure sévère de la cloison nasale
  5. inflammation des sinus paranasaux
  6. ronfler
  7. troubles de l'odorat et du goût
La préparation à l'opération commence nécessairement par un examen complet du patient. Cela est nécessaire pour déterminer l'état de santé et identifier les contre-indications possibles. Il est nécessaire d'informer le médecin:
  1. Quels médicaments la personne prend (comme un contraceptif anti-inflammatoire)
  2. À propos de la présence de maladies chroniques
  3. À propos des problèmes du système cardiovasculaire
  4. À propos des cas d'allergie aux médicaments et à d'autres substances
Pour déterminer les particularités de la structure du nez, diagnostiquer une inflammation des sinus, identifier la courbure de la cloison nasale, une radiographie ou une tomodensitométrie est effectuée.

Assurez-vous de faire des tests sanguins: généraux, biochimiques, pour la coagulabilité.

Préparation médicale à la chirurgie:

  • 10 jours avant la procédure, le kétotifène est prescrit pour éliminer les allergies
  • 3 jours avant l'opération, l'administration quotidienne de solution de dexaméthasone est prescrite pour prévenir l'inflammation, les réactions allergiques et l'œdème
  • À la veille de l'opération, des somnifères et un lavement nettoyant sont généralement prescrits.
  • Quelques heures avant l'opération, une solution à 2% de Clemastine est administrée (antiallergique et sédative)
  • Une heure avant la procédure, une injection de diphenhydramine (par voie intramusculaire 3-5 ml d'une solution à 1%) et de sulfate d'atropine (par voie sous-cutanée 1 ml d'une solution à 0,1%) sont administrés, ils ont un effet analgésique et apaisant.

Méthodes d'élimination des polypes nasaux. Types d'opérations

Polypotomie conventionnelle

Une polypotomie est une opération qui élimine les polypes à l'aide d'une boucle de coupe ou d'un crochet Lange. Son avantage est qu'il est possible de se débarrasser de nombreux polypes en une seule procédure..

Le jour de la chirurgie, vous devez vous abstenir de manger. La procédure est réalisée sous anesthésie locale. 2 ml de solution de novocaïne à 1% sont injectés dans la zone polype. Une boucle est introduite par la narine et le polype est capturé avec elle. Graduellement, la lumière de la boucle est rétrécie autour de la jambe du polype et coupée. Le crochet de Lange est utilisé lorsqu'il est nécessaire de retirer un polype issu d'un labyrinthe ethmoïde. La durée de la procédure est de 45 minutes à une heure.

Pendant l'opération, le patient est assis sur une chaise et tient un bassin en forme de rein. Sa tête est recouverte d'un drap stérile. Après l'opération, la surface muqueuse est désinfectée. Si nécessaire, le nez est tamponné. Les turundas imbibées de gelée de pétrole sont insérées dans le nez et fixées avec un bandage en forme de fronde. Après une telle procédure, il ne reste aucune cicatrice et le saignement est généralement très mineur..

Après l'opération, le patient reste à l'hôpital pendant plusieurs jours. Les tampons sont retirés le lendemain et enduits de pommade à la synthomycine. Comme prescrit par le médecin, le patient va se laver le nez. Après 5-7 jours, le médecin renvoie le patient à la maison. La période de récupération complète prend 10 à 20 jours.

Les contre-indications à cette procédure sont: une période aiguë de rhume, des troubles de la coagulation sanguine, des problèmes cardiaques. Dans l'asthme bronchique, la polypotomie ordinaire peut provoquer un asthme. Par conséquent, il est conseillé à ces patients de choisir une méthode différente d'élimination des polypes..

Un inconvénient important de cette intervention est que le polype repousse dans 70% des cas. Et le patient peut avoir besoin d'une deuxième opération après 6-12 mois.

Chirurgie endoscopique

La procédure est réalisée sous anesthésie locale. Un endoscope avec une caméra est introduit par la narine dans la cavité nasale. L'image s'affiche sur l'écran de l'ordinateur. Cela vous permet de déterminer avec précision la taille et le nombre de polypes et de les éliminer sans affecter les structures importantes du nez. À l'aide d'un équipement endoscopique, tous les tissus modifiés sont enlevés et les structures du nez sont corrigées. Avec cette méthode de traitement, il n'y a pas de cicatrices et de cicatrices traumatiques.

Après l'opération, il y a une sensation d'inconfort qui disparaît assez rapidement. Le patient ressent un soulagement significatif de la respiration. Pendant 2-3 jours, un écoulement sanglant ou muqueux (non purulent) est possible. Dans la journée, le patient est renvoyé chez lui et après 3 jours, il peut aller travailler.

En période postopératoire, les gouttes d'huile de Pinosol sont prescrites 3 fois par jour, pendant une période de 5 jours. Puis vaporisez "Nasonex".

Contre-indications: exacerbation de l'asthme bronchique et bronchite chronique, période des plantes à fleurs, si elles sont à l'origine d'une rhinite allergique. Chez la femme, la chirurgie est planifiée de manière à ne pas coïncider avec les règles..

Retrait du rasoir

L'un des types de chirurgie endoscopique, lorsque le médecin voit tout ce qui se passe sur l'écran du moniteur et contrôle entièrement la situation. La procédure est réalisée sous anesthésie générale ou locale.

Le rasoir ou le microdébrideur élimine les polypes aussi précisément que possible sur les tissus sains. Il écrase en quelque sorte les néoplasmes et les aspire. L'opération est peu traumatisante et vous permet de maximiser la préservation d'une muqueuse saine. Le risque de saignement est minime. Si nécessaire, le médecin peut corriger les défauts anatomiques du nez et éliminer les polypes à l'intérieur des sinus. C'est la seule méthode après laquelle il n'y a pratiquement pas de polypes récurrents..

Après l'opération, le patient reste à l'hôpital pendant 3 à 5 jours. Pendant cette période, des rinçages salins sont prescrits pour éliminer les débris tissulaires, des antibiotiques pour prévenir les infections secondaires. Préparations stéroïdes topiquement prescrites pour empêcher la re-prolifération du tissu conjonctif.

Contre-indications à la procédure: processus inflammatoires aigus, rhumes, risque d'allergies.

Élimination des polypes avec un laser

Cette procédure peut être effectuée en ambulatoire, c'est-à-dire qu'il n'est pas nécessaire d'aller à l'hôpital. Il vaut mieux ne pas manger ce jour-là. Le patient est injecté dans la zone du polype avec un médicament anesthésique. Un endoscope avec une caméra et un équipement laser sont introduits dans la cavité nasale. À l'aide d'un faisceau laser, le médecin chauffe les cellules qui composent le polype et elles s'évaporent. Pendant l'opération, le laser scelle les vaisseaux et le saignement ne se produit pas. En outre, avec cette procédure, la possibilité d'infection est complètement exclue. C'est la procédure la moins traumatisante et convient aux personnes souffrant d'asthme et aux enfants..

Après l'opération, le patient doit se rendre chez le médecin pendant plusieurs jours pour contrôler l'état de la membrane muqueuse. Il n'est pas recommandé de boire des boissons alcoolisées, d'aller aux bains et de faire du sport. Cela peut provoquer des saignements. Des sprays spéciaux sont souvent prescrits pour éviter la récurrence des polypes..

Les contre-indications à la procédure sont la grossesse, la bronchite obstructive, la période de floraison, plusieurs polypes nasaux. Un inconvénient important est que lors de cette opération, les sinus ne sont pas ouverts et le tissu polypeux qu'ils contiennent n'est pas retiré..

Réponses aux questions fréquemment posées

Quelle est l'efficacité du traitement des polypes avec des remèdes populaires?

Le traitement des polypes avec des remèdes populaires a été assez largement utilisé et existe depuis des centaines d'années. Mais la médecine traditionnelle ne reconnaît pas l'efficacité de l'utilisation des herbes. Les médecins préviennent que les réactions allergiques sont souvent la cause de la polypose nasale. Et de nombreuses recettes de médecine traditionnelle sont à base de produits comme le miel, la propolis, les huiles essentielles de diverses plantes. Ils peuvent exacerber les allergies et aggraver la situation..
Dans le même temps, la médecine traditionnelle n'a pas encore complètement étudié le problème des polypes et ne peut garantir que les polypes ne réapparaîtront pas après un traitement ou une intervention chirurgicale..

Le traitement des polypes avec des remèdes populaires élimine la cause même de la maladie. Les composants naturels ont un effet complexe sur le corps. Ils aident à restaurer le fonctionnement normal de la muqueuse nasale et à réduire la taille des polypes.

Cependant, si le tissu conjonctif s'est fortement développé et que le polype a atteint une grande taille, il ne sera pas possible de s'en débarrasser en utilisant des remèdes naturels. Dans ce cas, il est nécessaire d'éliminer le néoplasme. Et après l'opération, des remèdes populaires sont utilisés pour prévenir les polypes récurrents..

Traitement des polypes dans le nez avec des remèdes populaires

Gouttes nasales

  1. La recette de la chaîne
    La tige et les fleurs de la ficelle fraîche sont écrasées. Ensuite, versez de l'eau bouillante à raison de 1 cuillère à soupe. l. verse 200 ml d'eau et faites bouillir 10 minutes à feu moyen. Le bouillon résultant est refroidi et filtré. À l'aide d'une pipette, 2-3 gouttes sont instillées dans chaque passage nasal, 2 fois par jour. Le cours du traitement dure 20 jours.
  2. Gouttes d'anis
    Vous devez prendre 15-20 g d'anis sec et le hacher. Versez 100 ml d'alcool sur l'herbe et laissez infuser 8 jours au réfrigérateur. Bien agiter la teinture avant utilisation. Puis diluer avec de l'eau bouillie à température ambiante dans un rapport 1: 3. La composition résultante doit être instillée 3 fois par jour, 10 gouttes dans chaque narine. Le cours doit être poursuivi pendant 15 jours. Si les polypes persistent, faites une pause de 2 jours et poursuivez le traitement.
  3. Décoction de prêle pour le nez
    Pour préparer le bouillon, vous devez prendre 2 cuillères à soupe. cuillères à soupe de prêle hachée sèche et versez 250 ml d'eau bouillante. Couvrir et laisser infuser pendant une demi-heure, puis filtrer. Le bouillon doit être aspiré par chaque narine 10 fois par jour. Une nouvelle portion est préparée quotidiennement.
  4. Gouttes Hypericum et chélidoine
    Prendre la poudre du millepertuis sec et mélanger avec du beurre dans un rapport de 1: 4. Cuire le mélange à la vapeur pendant 7 à 10 minutes. Ajouter le jus de chélidoine à la masse obtenue, à raison de 1 goutte de jus pour 1 cuillère à café d'un mélange de millepertuis et d'huile. Utilisez 2 gouttes 4-5 fois par jour. La durée du traitement est de 10 à 15 jours.
Pommade pour le nez
  1. Pommade à la propolis
    Pour préparer ce médicament, vous devez prendre 15 grammes. propolis maison, 10 gr. Vaseline et 25 gr. beurre. Mélangez soigneusement les composants jusqu'à l'obtention d'une consistance homogène. Ensuite, des cotons-tiges sont imprégnés de cette pommade et placés dans les deux narines. La procédure doit être effectuée du jour au lendemain. Le cours du traitement dure 20-30 jours. La pommade doit être conservée au réfrigérateur..
  2. La pommade la plus simple
    Prenez du miel frais mais épaissi. Trempez un coton-tige dedans et oindre les zones à problèmes dans le nez. La procédure doit être effectuée 3 fois par jour pendant 20 à 30 jours. Habituellement, avant la fin du cours, les polypes se dissolvent.
  3. Pommade mélange d'huiles
    Vous pouvez faire un mélange de: huile de romarin - 20%, huile de millepertuis - 20%, huile d'argousier - 40%, teinture de propolis - 15%, miel -5%. Les filaments de coton sont imprégnés de cette composition et les polypes sont lubrifiés. La procédure doit être effectuée 5 fois par jour. Le cours dure 10-15 jours.
Inhalation pour le nez
  1. Inhalation de propolis
    Prenez un morceau de propolis solide et mettez-le dans un bol en métal. Chauffer à feu moyen jusqu'à ce qu'une fumée avec une odeur caractéristique apparaisse. Retirez les plats du feu et inhalez la fumée de propolis par le nez. Faites attention! La procédure peut entraîner des brûlures internes des voies respiratoires.
  2. Inhalation de camomille et chélidoine
    Vous devez prendre 2 cuillères à soupe. cuillères à soupe de camomille hachée et de chélidoine. Versez de l'eau bouillante dessus et allumez un petit feu. Une fois le bouillon bouilli, retirez du feu et inhalez soigneusement la vapeur. La procédure doit de préférence être effectuée 2 fois par jour pendant 10 à 15 jours. Ensuite, faites une pause de 5 jours et répétez le traitement pendant 10 jours supplémentaires.
Utilisation de chélidoine pour traiter les polypes nasaux

La chélidoine est l'une des plantes les plus utilisées en médecine traditionnelle et traditionnelle. La chélidoine contient des alcaloïdes, des flavonoïdes, des saponines, des acides organiques, des vitamines A, C, des huiles essentielles. Cette plante possède des propriétés antifongiques, anti-inflammatoires et toniques, soulage les gonflements et guérit les plaies.

En raison de ses propriétés médicinales, la chélidoine est utilisée efficacement pour lutter contre les polypes nasaux. À des fins médicales, la tige, les racines et les fleurs de chélidoine sont utilisées. Cette plante médicinale est récoltée pendant la période de floraison. La racine est retirée de la terre et stockée dans un endroit frais et sombre. L'herbe est séchée et stockée dans des sacs en papier.

La chélidoine est une plante toxique. Les prescriptions et les dosages doivent être strictement suivis lors de l'utilisation de tout médicament de cette plante..

  1. Gouttes de chélidoine
    Pour préparer des gouttes, vous devez prendre une racine fraîche et des fleurs de chélidoine. Rincer abondamment à l'eau courante. Puis broyer dans un mixeur ou un hachoir à viande. Pressez la masse obtenue à travers une étamine, décantant le jus dans un récipient en verre propre. Ensuite, laissez infuser pendant 5 jours dans un endroit frais et sombre. Les gouttes sont alors prêtes à être utilisées. À l'aide d'une pipette, instillez 2-3 gouttes par jour dans chaque narine, 3 fois par jour. Durée du cours - 10 jours.
    Le jus d'une tige fraîchement cueillie est également utilisé sous forme de gouttes. Instiller 1 à 2 gouttes de jus pur, 2 fois par jour, pendant 10 à 15 jours. Ensuite, vous devez faire une pause de 10 jours. Répétez le cours 3 à 5 fois.
  2. Infusion de chélidoine
    Prenez 1 cuillère à café. chélidoine séchée broyée, placer dans un récipient en émail et verser 200 ml. eau bouillante raide. Couvrir et laisser infuser pendant une demi-heure. Filtrer l'infusion obtenue dans une étamine. Imbibez des cotons-tiges avec le produit et insérez-les alternativement dans chaque passage nasal pendant 15 minutes, 2 fois par jour. La durée du traitement est de 2 mois. Ensuite, vous devez faire une pause d'un mois et répéter le cours.
    L'infusion de chélidoine est également utilisée pour laver les sinus. Cette méthode est la plus efficace pour traiter les polypes nasaux. L'infusion est versée alternativement dans chaque narine et crachée. La procédure doit être effectuée 2 à 3 fois par jour pendant 15 jours.

Comment traiter les polypes dans le nez d'un enfant?

La polypose est considérée comme une maladie adulte, mais elle peut également se développer chez les enfants. Habituellement chez les adolescents de plus de 10 ans. Le plus souvent, les polypes anthrochoanaux se développent à partir de la membrane muqueuse des sinus maxillaires. Les principales causes de leur apparition dans l'enfance sont les rhinites persistantes fréquentes et les réactions allergiques aux particules de poussière, aux poils d'animaux ou aux spores fongiques. Le traitement des polypes chez un enfant est associé à des causes qui provoquent une inflammation.

Il est nécessaire d'effectuer un test d'allergie pour déterminer ce qui cause exactement l'irritation de la membrane muqueuse. Si vous éliminez le contact du patient avec cet allergène, il est possible que les polypes cessent de croître et commencent à rétrécir..
Une fois qu'il est clair quels aliments sont allergiques, vous pouvez commencer à traiter les polypes chez un enfant avec des méthodes traditionnelles..

Les procédures les plus sûres pour le bébé sont les rinçages salins. La solution saline peut être achetée dans une pharmacie ou vous pouvez fabriquer la vôtre. Cela nécessitera un litre d'eau bouillie et deux cuillères à café de sel de mer ou de sel ordinaire. Rincer le nez avec une composition chaude 4 à 5 fois par jour à l'aide d'une seringue de 5 ml.

Sel et iode. La composition désinfecte, sèche et tue l'infection du nez. Pour le préparer, dissolvez une cuillère à café incomplète de sel dans 300 ml d'eau tiède et ajoutez 3 gouttes d'iode. Aspirez la solution en alternance, l'une ou l'autre avec les narines.

Les petits polypes chez les enfants sont traités avec des médicaments:

  • antibiotiques (Augmentin, Azimed)
  • médicaments antiallergiques (Cetrin)
  • stabilisateurs de membrane mastocytaire (kétotifène)
  • médicaments stéroïdes (béclométhasone)
Afin d'arrêter la croissance des polypes, il est nécessaire de renforcer le système immunitaire. Cela peut être fait en durcissant et en prenant des vitamines, des médicaments immunomodulateurs et des antigènes bactériens spéciaux (vaccins).

Mais si les polypes sont devenus suffisamment gros, une intervention chirurgicale sera nécessaire. Les signes qu'un enfant doit faire enlever les polypes sont:

  • congestion nasale pendant plusieurs semaines
  • troubles de l'odorat
  • ronfler
  • mal de crâne
  • écoulement mucopurulent abondant
  • enrouement
Un laser convient pour éliminer les polypes uniques chez un enfant. Cette procédure est la moins traumatisante et ne nécessite pas un long séjour à l'hôpital.

Comment enlever les polypes dans le nez?

Dans le cas où il existe des indications pour l'ablation chirurgicale des polypes dans le nez et que le médecin insiste pour une intervention chirurgicale, le patient peut choisir la méthode d'élimination.

  1. Suppression des boucles. Dans les services ORL des hôpitaux, il vous sera proposé une polypectomie (chirurgie pour enlever un polype) avec une boucle de coupe. Le plus souvent, il est réalisé sous anesthésie locale par la narine..
  2. Élimination endoscopique des polypes. Un endoscope est un appareil qui permet au chirurgien de voir ce qui se passe à l'intérieur du nez sur un écran de contrôle. Une machine qui élimine directement les polypes s'appelle un rasoir. Il écrase le tissu polype et le retire du nez. À travers des trous naturels, le rasoir pénètre dans les sinus paranasaux et y élimine les polypes. Ainsi, il est possible de se débarrasser complètement du tissu altéré et d'éviter la récidive de la maladie..
  3. Élimination des polypes avec un laser. Le faisceau laser évapore l'humidité du tissu. Les formations «sèchent» sont considérablement réduites en taille puis facilement éliminées. C'est la méthode la plus exsangue sans complications.

Que faire après avoir enlevé les polypes?

Après l'élimination des polypes, il est nécessaire de prendre des antibiotiques et des stéroïdes, qui préviennent l'apparition d'inflammations et de complications..

Des gouttes d'huile doivent être instillées dans le nez: Pinosol ou huile d'argousier. Cela accélérera la guérison. Ils sont utilisés 3-5 jours 3-4 fois par jour.

Les sprays salins sont utilisés pour éliminer les germes et les allergènes de la membrane muqueuse. Ils peuvent être utilisés pendant une longue période, ils sont un agent prophylactique contre les ARVI.

Des remèdes locaux à base de stéroïdes sont prescrits. Ils ne provoquent pas d'effets secondaires systémiques. Les médicaments sont conçus pour empêcher la repousse des polypes. Ils ont des propriétés anti-allergiques et anti-inflammatoires. Le remède le plus efficace est le spray Nasonex.

Vous devez être attentif à votre santé. Si vous n'agissez pas, les polypes peuvent grossir, entraîner une sinusite, une otite moyenne, une courbure de la cloison nasale et même l'apparition d'une tumeur cancéreuse. Si, à l'examen d'un médecin, un diagnostic de «polypes» a été posé, ne désespérez pas. La médecine traditionnelle et traditionnelle moderne offre de nombreuses options de traitement pour ce problème..

Comment se débarrasser des polypes avec des remèdes naturels

La médecine moderne propose aux patients atteints de polypes nasaux plusieurs types de médicaments sous forme de gouttes nasales et de sprays. Ils sont utilisés pour soulager l'inflammation, détruire un certain nombre d'infections et de microbes dans les voies nasales..

  1. Pour chaque patient, les gouttes nasales pour les polypes nasaux sont sélectionnées individuellement.
  2. Dépend de la négligence des néoplasmes bénins.
  3. Des gouttes nasales et des sprays pour les polypes nasaux sont également prescrits en période postopératoire, pour soulager le gonflement et assécher les sites de localisation.

Pourquoi il est nécessaire de traiter les polypes?

Un polype est une tumeur, une croissance, une formation qui se développe sur les muqueuses. Dans le nez, ils apparaissent en raison de rhumes fréquents, d'allergies, d'un développement anormal de la cloison nasale. C'est une pathologie, mais en même temps, c'est une réaction naturelle à une irritation constante de la membrane muqueuse. L'immunité agit pour se défendre en déclenchant des mécanismes qui provoquent l'épaississement et l'élargissement de la membrane. Au fil du temps, les polypes se développent et les problèmes commencent:

  • Le patient ronfle;
  • Ne peut pas respirer avec une ou deux narines;
  • Il existe une sinusite, une sinusite due au fait que la formation obstrue les sinus avec un contenu infecté;
  • Il arrive que la croissance bloque l'entrée du tube auditif, puis une perte auditive apparaît;
  • Les récepteurs du nez ne peuvent pas fonctionner normalement, ce qui entraîne une perte d'odorat et une partie du goût;
  • Il y a un risque de pénétration de pus des sinus dans le cerveau, ce qui provoque une septicémie ou une méningite;
  • Inconvénient dû à la bouche constamment ouverte;
  • Hypoxie du système nerveux central, résultant de l'inhibition de toutes les fonctions corporelles.

En règle générale, dans cet état, le patient se voit prescrire une opération. Mais ce n'est pas permis à tout le monde. Il existe des interdictions temporaires de suppression des formations:

  • Grossesse et allaitement;
  • Jours de menstruation;
  • La présence d'une infection;
  • Allergie sous forme aiguë.

Et aussi des contre-indications catégoriques pour la chirurgie du nez:

  • Oncologie;
  • Pathologies du cœur, des reins et du foie avec des troubles graves, ce que l'on appelle le stade de décompensation;
  • Coagulation réduite. Un tel patient peut même saigner de l'injection;
  • Hypertension sévère.

«Nasobek»

Parmi les gouttes nasales hormonales du rhume, il est l'un des meilleurs. Il contient du dipropionate de béclométhasone. Cette substance a des effets anti-inflammatoires et anti-allergiques.

Pour les enfants, ce médicament peut être utilisé à partir de six ans. Selon les indications, il peut être désigné par un médecin lors d'un «poste intéressant» et d'une lactation.

Préparations contre les formations de la cavité nasale

Le plus souvent, des médicaments locaux contenant des corticostéroïdes sont utilisés dans le traitement médicamenteux des polypes. Les comprimés sont utilisés dans les cas difficiles, car ils ont des effets secondaires graves.

Nazonex

Ceci est un aérosol et rien de plus. La forme goutte à goutte est impossible, car il existe un risque de surdosage. Une injection fournit une dose unique précise du médicament. La substance active est le furoate de mométasone. Un agent hormonal acceptable pour les enfants à partir de 2 ans. L'objectif principal est le traitement des exacerbations et des conditions allergiques. De plus, ces médicaments ont des propriétés anti-œdème et anti-inflammatoires. Sur la base de ces actions, le médicament est un remède efficace pour se débarrasser du stade initial de la rhinosinusite polypeuse, ainsi que pour soulager la maladie avec de grandes formations choanales. En cas de pathologie grave, il est prescrit aux femmes enceintes. La posologie et la fréquence d'utilisation doivent être convenues avec le médecin..

Attention! Nasonex a un certain nombre de contre-indications qui doivent être prises en compte lors de l'utilisation.

Avamis

Spray nasal avec une substance hormonale active - furoate de fluticasone. L'efficacité d'Avamis et de Nasonex pour les polypes à l'intérieur du nez est la même, mais le premier a moins de contre-indications. C'est pourquoi le médicament est plus préférable pour le traitement des femmes enceintes. La demande d'un enfant est similaire - à partir de 2 ans. Les patients atteints de pathologies hépatiques devront refuser ce remède. La posologie est calculée par le nombre d'injections, comme avec Nasonex. Pour un adulte 2 dans chaque narine, pour un enfant - 1. Il est important d'utiliser en même temps.

Tafen nasal

Ou le budésonide est également un corticostéroïde en aérosol. L'action, l'efficacité contre les polypes est similaire aux médicaments précédents. Cependant, il convient de noter que le spray n'est pas utilisé pour les jeunes enfants, il est autorisé pour le traitement de la pathologie nasale à partir de 6 ans. Pour la même raison, il est contre-indiqué pour les femmes qui allaitent. Cependant, il est permis aux femmes enceintes avec un certain ratio de risques.

Olga Yurievna Kovalchuk

Il existe d'autres médicaments contenant des corticostéroïdes, ils contiennent les mêmes substances actives, mais ont des noms différents: Nazarel, Beconase, Nazofan, Budenofalk, Fliksonase et autres. Ils se présentent tous sous forme de spray pour réguler la dose exacte. Ils ont presque la même efficacité en ce qui concerne les formations à l'intérieur du nez, la différence des contre-indications et des effets secondaires. Cependant, Nazonex et Avamis sont des leaders dans l'utilisation de cette pathologie, comme l'option la plus optimale.

Contre-indications

Les principales limites de la pharmacothérapie sont les conditions suivantes:

  1. Des volumes importants de néoplasme.
  2. Détérioration de la respiration nasale.
  3. Apnée (processus pathologique causé par l'un ou l'autre facteur étiologique qui conduit à un arrêt de courte durée de la respiration pendant le sommeil).
  4. Migraine (un trouble neurologique dont le symptôme le plus courant et le plus caractéristique est des maux de tête sévères épisodiques ou réguliers).
  5. Saignement du nez.
  6. Risques oncogènes élevés.

Les inconvénients de la pharmacothérapie peuvent être considérés:

  1. Traitement à long terme.
  2. Adhésion constante à un schéma thérapeutique spécifique.
  3. Certains patients ne peuvent tout simplement pas suivre toutes les recommandations du médecin..

Les tactiques thérapeutiques sont basées sur des informations diagnostiques, ainsi que sur l'examen des voies nasales du patient. L'auto-utilisation entraîne parfois une aggravation de l'état et une prolifération accrue des polypes..

Remèdes naturels en gouttes pour les polypes

Ci-dessus, nous avons parlé de médicaments scientifiquement prouvés avec un contenu hormonal. Seulement, ils sont reconnus par la médecine officielle comme un médicament efficace. Cependant, il existe des gouttes avec des ingrédients naturels qui peuvent aider à lutter contre les formations nasales..

Loromax est le leader des avis

Le médicament sous forme de goutte contient du thé vert, du kalanchoe, de la propolis, du thuya, du genévrier et du romarin sauvage, qui sont les principaux ingrédients de nombreux remèdes populaires. L'action du médicament vise à éliminer la cause profonde des formations - infection, congestion, irritation de la muqueuse nasale. Dans un premier temps, il se positionne comme un remède pour les rhinites fréquentes, sinusites, sinusites. Selon les revues des patients, une propriété régressive vis-à-vis des polypes a été notée. On en sait beaucoup sur les cas d'élimination complète. Le médicament est prescrit comme adjuvant dans le traitement hormonal, ainsi qu'après élimination des formations.

En savoir plus sur Loromax

Teinture de lys blanc

Le médicament fini peut être acheté dans une pharmacie ou fabriqué vous-même. La solution est alcoolique, donc avant utilisation, elle doit être diluée en deux avec de l'eau. Il est permis d'appliquer en gouttes, 2 dans chaque narine.

Il existe de nombreuses critiques sur l'élimination complète des polypes dans la cavité nasale. La méthode était différente. Le médicament n'a pas coulé, mais les tampons ont été trempés et insérés dans les narines pendant 10 minutes 2 à 3 fois par jour. Ils affirment qu'une guérison complète peut être obtenue en 1 à 2 mois..

Gouttes de cyclamen

Un remède très efficace pour le rhume, la sinusite, comme causes des polypes. Appliquer 2 gouttes matin et soir. Contre-indiqué chez les enfants et les femmes enceintes. Aide à réduire les formations nasales.

Remède populaire

Le principal remède à la maison efficace pour les polypes est la chélidoine. Pour les gouttes, vous pouvez utiliser la sève diluée de la plante. Ou déposez des tampons imbibés de la préparation. Doit être dilué en deux.

Attention! Ces fonds peuvent aider à la thérapie nasale, cependant, les composants qu'ils contiennent ne sont pas toujours tolérés par les personnes allergiques..

Médicaments contre les polypes


Les remèdes contre les polypes avec un traitement conservateur, par rapport à d'autres maladies du tractus gastro-intestinal, sont proposés dans un vaste assortiment. Cependant, étant donné que, en règle générale, les polypes sont associés à la gastrite, la liste des fonds augmente considérablement. Les moyens de traitement de cette maladie sont utilisés sous la forme de:

  • pilules;
  • onguents;
  • bougies;
  • gouttes.

Avec les polypes, les pilules sont prises comme remède pour éliminer les symptômes associés, tels que les ballonnements, les brûlures d'estomac, les nausées et la douleur. Par exemple, le médicament Spasmomen, réduisant le tonus des fibres musculaires lisses intestinales, réduit l'intensité du péristaltisme, soulage les crampes d'estomac. Réception Enzistal normalise la digestion, la dompéridone inhibe les réflexes nauséeux, facilite la vidange de l'estomac. Les firmes pharmaceutiques proposent une large sélection de pilules pour soulager l'évolution de la maladie.

Parmi les médicaments contre les polypes, la chélidoine occupe la place centrale. Il est utilisé sous forme de teintures, de lavements et de pommades, dans le cadre de suppositoires pour polypes. Pour détruire ces formations dans le rectum, vous pouvez utiliser des suppositoires achetés à la pharmacie ou préparer vous-même un remède. Un mélange de miel et d'huile de camphre, pris dans une cuillère à soupe avec l'ajout de 7 gouttes d'iode, est efficace pour la résorption des excroissances. Un tampon imbibé d'un mélange bien mélangé est inséré dans l'anus avant le coucher et laissé jusqu'au matin. En répétant la procédure au moins dix fois, vous pouvez vous débarrasser complètement de cette maladie..

Un moyen fiable de se débarrasser des excroissances sont les bougies Chistobolin avec une pruche, reconnues par un grand nombre de ceux qui ont été guéris par ce remède. L'apport de composants actifs directement dans la circulation sanguine à travers la membrane muqueuse produit l'effet de substances biologiquement actives, d'oligo-éléments et de vitamines non seulement sur l'organe malade, mais également sur tout le corps dans son ensemble. La pruche et la bardane, qui font partie du suppositoire, ont un fort effet antitumoral, désinfectant, analgésique, cicatrisant et anti-inflammatoire. Un médicament efficace est le goudron de bouleau, qui est dissous dans des gouttes (5) de polypes dans un demi-verre de lait et bu à jeun deux fois par jour, selon un certain schéma..

Le champignon veselka utilisé sous forme de pommade ou de jus a un effet efficace sur la réduction de la taille. Pour préparer une pommade pour les polypes, une base est préparée composée d'acide stéarique (100 g) et de triéthanolamine (25 g), qui est versée avec de l'eau et chauffée jusqu'à ce qu'une masse gélatineuse se forme. Une fois refroidi, une crème blanche est obtenue, qui est mélangée avec du jus de champignon aigre dans un rapport 1: 1. Le jus est préparé à partir de champignons coupés - veselka, bien placés dans un bocal, bien fermés pendant 2,5 mois. La durée de conservation du jus est de plusieurs années et en même temps, il ne perd pas du tout ses propriétés médicinales. Le cours du traitement avec l'agent dure de trois à cinq mois avec une prise quotidienne de pommade.

Vitamines pour polypes

La principale quantité de vitamines nécessaire pour normaliser le travail du tractus gastro-intestinal provient des aliments. Les scientifiques ont découvert que certains d'entre eux améliorent non seulement les propriétés protectrices du corps, mais éliminent également les polypes. Ce n'est pas un hasard si la viorne, véritable réserve de vitamines, occupe une place centrale dans les remèdes populaires pour le traitement des polypes. Pour limiter la croissance des formations, des phyto-immunocorrecteurs sont utilisés, tels que l'aconit, la pruche, le sureau herbacé, le gui blanc, la cheremitsa, le paille de lit.
Récemment, des scientifiques français ont découvert que la vitamine B17, contenue dans les noyaux de pommes, de poires et de cerises, est un bon remède pour la destruction des excroissances. Manger seulement 3-4 céréales par jour suffit pour répondre aux besoins quotidiens du corps. La bouillie de sarrasin, le son contient également du B17. Le manque de vitamines C, D et E, le bêta-carotène peut provoquer la croissance de formations, c'est pourquoi il est si important d'avoir une alimentation équilibrée et appropriée avec une prédominance de légumes et de fruits frais, de graisses végétales, avec la quantité nécessaire de micro-éléments.

Autres remèdes contre les polypes

Si les médicaments hormonaux et naturels sont conçus pour guérir, il existe des gouttes qui permettent au patient de faire face aux manifestations de la pathologie:

  1. Le plus souvent, ce sont des vasoconstricteurs, par exemple Nazivin, Naphtizin, Rinonorm, Nazol. Ils sont utilisés pour faciliter la respiration nasale. Avec les polypes, cet effet est vraiment noté en raison de l'élimination de l'œdème tissulaire. De plus, de telles activités faciliteront le passage du mucus accumulé. Il est impossible de consommer des drogues pendant longtemps, car elles créent une dépendance.
  2. Un autre moyen auxiliaire est les gouttes antiseptiques - Protargol, Collargol, qui vous permettent de combattre une infection déjà existante et de prévenir son apparition.
  3. Les solutions salines pour l'irrigation et le rinçage nasal seront d'une bonne aide. Ils soulagent également les gonflements, ont des propriétés antiseptiques, mais contrairement aux gouttes vasoconstricteurs, ils n'induisent pas d'habitude. Ce sont Aquamaris, Quicks, Physiomer. Les médicaments n'ont pas de contre-indications, conviennent aux patients de tout âge, aux femmes enceintes et aux pathologies sévères.

Traitement des polypes dans l'intestin sans chirurgie

Le traitement des polypes dans l'intestin sans chirurgie est effectué par l'utilisation d'infusions, de mélanges cicatrisants, de microclysters et de décoctions. La probabilité de succès du traitement à domicile est assez élevée si le néoplasme est petit et si la présence de cellules cancéreuses n'est pas détectée dans les polypes. Un accord préalable obligatoire avec le proctologue, ainsi qu'une surveillance systématique de l'état général du patient nécessitent de telles mesures.
Pour réduire le risque de dégénérescence en tumeur maligne, tout type de néoplasme doit être retiré immédiatement. Les remèdes populaires sont également utilisés pour traiter les polypes dans l'intestin. La thérapie alternative réduit le risque de repousse des néoplasmes, par opposition à l'ablation chirurgicale. Cependant, un tel traitement implique de longs traitements. Le cours du traitement doit être prescrit par le médecin traitant proctologue.

Le traitement des polypes dans l'intestin sans chirurgie donnera des résultats positifs si les néoplasmes sont diagnostiqués en temps opportun. Vous devriez recourir à l'aide de médicaments si la maladie se déroule sous une forme négligée. Guérir la prolifération de l'épithélium intestinal ou réduire ce processus contribuera au respect du régime alimentaire correct, ainsi qu'à l'utilisation de la médecine traditionnelle.

Comment guérir les polypes nasaux chez un adulte?

Les polypes dans le nez sont le résultat d'une hypertrophie des muqueuses du nez, dans lesquelles les cellules sont stratifiées et un néoplasme se forme. La polypose nasale dérange rarement dès le moment de la formation. Ce n'est qu'au fur et à mesure que la membrane muqueuse modifiée se développe, le polype commence à bloquer la lumière des voies nasales et à interférer avec la respiration complète.

Toute violation persistante de la respiration nasale doit être soigneusement diagnostiquée. Avec la polypose confirmée des voies nasales, le médecin détermine les tactiques de traitement ultérieur.

Malgré l'efficacité de l'intervention chirurgicale, ils essaient d'abord de se débarrasser des néoplasmes de manière conservatrice. La clé d'une thérapie efficace est l'élimination des symptômes ainsi que des causes profondes de la pathologie.

Types de polypes

En fonction des symptômes et de la localisation des polypes dans le nez chez l'adulte, on distingue deux types de pathologie: la croissance entomoïdale et choanale. Les formations entomoïdales se concentrent des deux côtés de la cloison nasale. La membrane muqueuse du labyrinthe ethmoïde subit des modifications.

Le polype choanal dans le nez est plus souvent diagnostiqué chez les enfants. Il se manifeste par des lésions unilatérales des tissus épithéliaux des sinus maxillaires.

La polypose est classée en fonction des facteurs responsables de sa pathogenèse:

  • allergique (accompagné de la libération de mucus clair);
  • purulent (en cours de route, un gonflement de la membrane muqueuse et des accumulations de bactéries se forment, provoquant un écoulement épais avec une odeur désagréable);
  • fongique (le résultat d'une infection fongique qui a provoqué une réaction inflammatoire);
  • fibreux (il y a une prolifération de cellules du tissu conjonctif causée par une rhinite prolongée).

Sur une note! Dans de rares cas, la nature maligne des polypes est diagnostiquée. Ils peuvent saigner, sécréter des sécrétions mucopurulentes et former des métastases..

Thérapie médicamenteuse

Le traitement médicamenteux, malgré le caractère non invasif de la méthode et l'application locale, a un effet puissant sur le corps humain.

Lors du choix d'un traitement médical, il est important de comprendre les aspects suivants:

  1. Respect de la discipline et du schéma thérapeutique précis;
  2. Respect d'un mode de vie sain;
  3. Préparation à un traitement à long terme.

Les résultats du traitement médicamenteux n'apparaissent pas immédiatement. En outre, des risques d'effets secondaires, des complications de certains organes et systèmes sont probables..

Le traitement est sélectionné strictement individuellement, sur la base de plusieurs critères diagnostiques:

  • L'âge du patient;
  • Localisation du polype et de sa structure;
  • La tendance à la prolifération et à la transformation oncogénique.

Les résultats du traitement médicamenteux n'apparaissent pas immédiatement. En outre, des risques d'effets secondaires, des complications de certains organes et systèmes sont probables..

Médicaments

Les médicaments pour le traitement de la polypose nasale peuvent être grossièrement divisés en médicaments locaux et systémiques. Souvent, ces fonds sont combinés pour obtenir des résultats thérapeutiques maximaux..

Les médicaments pour la polypose nasale sont également classés en groupes pharmacologiques.

Médicaments hormonaux systémiques

Les glucocorticostéroïdes oraux ou corticostéroïdes sont les principaux médicaments utilisés dans le traitement de la polypose nasale. La posologie est choisie en fonction de l'âge et du poids du patient.

Le traitement hormonal est particulièrement efficace pour les polypes causés par l'asthme bronchique, les allergènes, la rhinite chronique.

Les principaux médicaments sont:

  • Prednisolone. Agent hormonal à haute activité thérapeutique en raison d'effets anti-inflammatoires, immunosuppresseurs, antiallergiques et antiprolifératifs. Empêche la poursuite de la croissance du tissu épithélial, arrêtant ainsi la croissance du polype. La posologie principale de médicaments par jour est de 30 à 50 mg, la durée du traitement est de 5 à 7 jours. En outre, un schéma de retrait progressif du médicament est utilisé, réduisant la posologie. Cela permet de réduire les risques d'effets secondaires et de maintenir un poids normal..
  • Dexaméthasone. Les hormones contenues dans les comprimés ont un effet anti-inflammatoire et anti-allergique prononcé en réduisant la sensibilité des tissus aux allergènes. En même temps, il supprime le système immunitaire et augmente la sensibilité aux protéines de la membrane cellulaire externe. La dexaméthasone rétablit le métabolisme des protéines, affecte l'état de la membrane muqueuse, inhibant le développement ultérieur de la polypose.

Les autres hormones orales efficaces sont:

Important! Tous les médicaments ne doivent être pris que selon les directives d'un médecin, car ils ont de nombreuses conséquences graves sur la santé s'ils sont utilisés de manière inadéquate.

Hormones topiques

Les agents hormonaux locaux sont conçus pour ralentir la croissance des polypes de petit volume. L'avantage de l'utilisation locale est une faible probabilité d'absorption dans la circulation systémique, ainsi qu'un effet direct sur les néoplasmes pathologiques.

Les principaux médicaments sont:

  • Fliksonase, Nazarel - avec l'ingrédient actif fluticasone;
  • Nazonex - le principal ingrédient actif est la mométasone;
  • Tafen nasal, béconase, Nasobek - composant actif du budésonide.

Les médicaments affectent instantanément la structure du polype, réduisent son volume. Déjà après 3-4 jours, les patients ressentent un soulagement de la respiration nasale.

Antihistaminiques

Les antihistaminiques sont utilisés en cas de rhinite allergique confirmée, ainsi qu'en cas de polypose nasale d'origine inconnue. En oto-rhino-laryngologie, des agents non sédatifs et cardiotoxiques sont souvent utilisés..

Les principaux antihistaminiques sont:

La durée du traitement avec des antihistaminiques est de 7 à 14 jours, en fonction de la gravité de la pathologie, de la gravité du tableau clinique et de la nature de l'apparition de polypes.

Chirurgie

Il existe plusieurs façons radicales de se débarrasser des gros polypes dans le nez. Ils sont indiqués dans les cas où la polypose est passée au second stade, ou les excroissances sont devenues trop importantes. Les plus populaires sont la polyectomie, l'endoscopie, l'ablation au laser.

Polypectomie

L'essence de l'opération est qu'à l'aide d'une boucle de coupe et d'un crochet spécial, les polypes du nez sont coupés. L'avantage de la méthode est que n'importe quel nombre de croissances peut être éliminé en une seule session. Le principal inconvénient est que dans 70% des cas, le néoplasme réapparaît après six mois - un an.

  1. Une anesthésie locale est réalisée (2 ml de novocaïne).
  2. Une boucle stérile est insérée dans la narine à problème et jetée sur la croissance.
  3. En pressant progressivement la base, le polype est coupé.
  4. La cavité traitée est désinfectée. Pour éviter les saignements, insérez des tampons enduits de gelée de pétrole.

Avant le début de la polypectomie, le patient n'est pas autorisé à manger pendant 24 heures. L'opération est réalisée dans un hôpital. La rééducation complète se produit en 10 à 20 jours (selon la zone de lésion tissulaire).

Chirurgie endoscopique

L'endoscopie est une méthode plus efficace pour se débarrasser des polypes nasaux que la polypectomie. Le retrait est effectué sous anesthésie locale à l'aide d'un appareil spécial - un endoscope équipé d'une caméra. Le contrôle visuel du déroulement de l'opération permet avec la précision des bijoux d'éliminer complètement le foyer de la pathologie sans endommager les tissus sains.

La réhabilitation est relativement rapide. Pendant 3 jours, de légères sécrétions muqueuses sanglantes ou transparentes peuvent être présentes. Après cela, le patient est entièrement fonctionnel.

Pour accélérer la régénération de l'épithélium et exclure la rémission, les patients se voient prescrire des gouttes à base de plantes Pinosol. Après 5 jours, ils sont remplacés par Nazonex.

Thérapie au laser

Pour éliminer les polypes du nez avec un laser, le patient n'a pas besoin de se rendre à l'hôpital (cela est effectué en ambulatoire). La procédure a peu de contre-indications, elle est autorisée pour les enfants et les asthmatiques. Les femmes enceintes, les patients atteints de polypose à grande échelle, les bronchites obstructives et les allergiques au printemps font exception..

Pour l'élimination au laser des polypes du nez:

  • anesthésie locale;
  • introduction d'un endoscope avec une petite caméra vidéo et un équipement laser;
  • chauffage de la formation de polypose avec son évaporation ultérieure.

Pendant le traitement, le faisceau cautérise l'épithélium muqueux endommagé, empêchant les saignements nasaux et les infections. L'inconvénient du nettoyage au laser est que le faisceau ne pénètre pas dans les sinus, donc les tissus polypes y sont préservés.

Comment faciliter la respiration?

Les médicaments vasoconstricteurs sont utilisés pendant une courte période pour restaurer la respiration nasale, en raison de la vasoconstriction et réduire l'enflure. La durée du traitement ne dépasse généralement pas 7 jours..

Les principaux médicaments sont:

Important! Les antibiotiques ne sont utilisés qu'en cas d'infection secondaire, d'augmentation du débit nasal dans ce contexte et d'intensification d'autres symptômes.

Pour traiter une infection par polypose nasale, les éléments suivants sont prescrits:

Même en l'absence d'infection bactérienne sur fond de polypose, le nez est lavé avec des solutions antibactériennes:

  • Chlorhexidine,
  • Miramistin,
  • Furaciline,
  • chlorure de sodium.

Le lavage est effectué au moins 3-4 fois par jour.

Physiothérapie

La tâche principale de la physiothérapie est de stabiliser et d'arrêter la croissance du polype pendant son développement actif, ainsi que d'arrêter le syndrome récurrent dans sa phase inactive..

Il n'y a pas de dispositifs physiques séparés pour le traitement des polypes, mais il existe des méthodes efficaces de physiothérapie qui peuvent considérablement soulager l'état du patient:

  • acupuncture;
  • assainissement à l'ozone et aux ultraviolets;
  • excision laser des polypes;
  • inhalation de sel.

Les petits polypes peuvent disparaître complètement après 1 à 2 séances de physiothérapie. Les procédures sont utilisées en conjonction avec un traitement médicamenteux.

ethnoscience

Le traitement des polypes nasaux est amélioré avec des remèdes populaires. Des herbes médicinales sont utilisées: ficelle, anis, prêle, aloès, chélidoine, millepertuis et propolis. Sur leur base, des gouttes, des infusions, des pommades sont préparées, l'inhalation est effectuée.

Recette 1. Gouttes d'anis

Broyez 20 grammes d'extraits secs d'herbes, ajoutez ½ verre d'alcool et laissez reposer un peu plus d'une semaine au froid. Agitez la composition obtenue et filtrez. Avant de commencer le traitement, diluez avec de l'eau bouillante (proportions 1: 3). La fréquence d'instillation est de 3 fois par jour, 10 injections dans chaque cavité. La durée du cours est d'un demi-mois, après quoi ils font une pause de 2 jours. L'instillation est reprise si nécessaire.

Recette 2. Inhalations à base de camomille et chélidoine

Préparez 2 cuillères à soupe. cuillères des deux ingrédients à base de plantes, versez de l'eau bouillie et placez-les sur la cuisinière. Lorsque le mélange est suffisamment chaud, retirer du feu et inhaler les vapeurs de guérison jusqu'à ce que le bouillon refroidisse. Les inhalations sont effectuées deux fois par jour pendant 15 jours.

Recette 3. Pommade d'abeille

Broyez 15 g de propolis fraîche, ajoutez-y 10 g de vaseline et 25 g de beurre. Trempez des tampons de coton avec le mélange et placez-les dans les voies nasales pendant la nuit. La pommade est conservée au froid tout au long du cours, qui dure 1 mois.

Sur une note! Sur la base de la chélidoine, il existe de nombreuses recettes efficaces qui aident à se débarrasser rapidement des polypes. Mais la plante est toxique, par conséquent, lors de la préparation, le dosage doit être strictement respecté..

Comment traiter - médicaments essentiels

Lors de la prescription d'un traitement médicamenteux, on distingue les groupes de médicaments suivants, qui présentent des avantages et divers degrés d'efficacité thérapeutique:

  • Gouttes dans le nez avec des polypes dans le nez. Les gouttes peuvent avoir différents groupes pharmacologiques, base, schéma d'utilisation. Pour le traitement des polypes, des gouttes combinées anti-inflammatoires et hormonales sont prescrites. Les remèdes homéopathiques et les recettes de médecine traditionnelle à base de chélidoine, d'huile de lys blanc et autres sont efficaces. Allouer Nazonex, Nazivin, Loromax.
  • Pommades et liniments. La lubrification des voies nasales avec des polypes est considérée comme un traitement secondaire. Pour la lubrification sont recommandés le baume «Acacia», onguents maison à base de miel, de jus d'aloès, d'huiles d'abricot et de lys. Les agents pharmaceutiques sont la prednisolone, le bactroban, la pommade oxolinique, le liniment antibactérien Mupirocin, le vasoconstricteur Evamenol.
  • Sprays pour polypes. Le spray est caractérisé par une fonction de pulvérisation qui irrigue les narines. La méthode est efficace si la localisation du polype est plus proche des passages extérieurs. Parmi les médicaments populaires, on trouve Avamis, Naphthyzin, Physiomer.

Les gouttes et les onguents peuvent être préparés indépendamment à la maison en utilisant:

  • jus de chélidoine,
  • aloès,
  • décoction de camomille,
  • teinture de lys,
  • propolis,
  • miel et autres composants.

Les médicaments vasoconstricteurs sont utilisés pendant une courte période pour restaurer la respiration nasale, en raison de la vasoconstriction et réduire l'enflure.

Une utilisation correcte facilitera grandement la respiration, réduira le polype, sous réserve d'efforts quotidiens réguliers. Informations sur la façon de traiter les polypes dans le nez avec des remèdes populaires dans cet article.

Symptômes

Localisation des néoplasmesSymptômes
Côlon
  • écoulement sanglant et muqueux dans les selles;
  • alternance de constipation et de diarrhée;
  • douleur abdominale sévère;
  • démangeaisons et brûlures du canal anal;
  • vertiges, pâleur de la peau (avec polypose avancée);
  • manifestations de colite (comme complication)
Rectumles symptômes sont absents pendant une longue période, puis il y a une sécrétion abondante de mucus et de sang avec des matières fécales - lorsque les polypes sont perturbés ou enflammés
Sigmoïde
  • la constipation régulière cède la place à une diarrhée soudaine;
  • ballonnements;
  • éructations;
  • pus, mucus et sang dans les selles
Duodénalles symptômes n'apparaissent qu'avec de gros polypes:
  • douleur près du nombril;
  • manifestations d'obstruction intestinale;
  • éructations pourries;
  • une sensation de plénitude dans l'estomac;
  • crampes douloureuses (si le polype a bloqué la lumière intestinale);
  • vomissement
Intestin grêle
  • nausées, brûlures d'estomac;
  • flatulence;
  • crampes dans le haut de l'abdomen;
  • vomissements indomptables (polypes dans le segment initial de l'intestin)

Dans de nombreuses sources, il existe une version selon laquelle les papillomes du cou et des aisselles sont un symptôme de polypes intestinaux. En fait, cette pathologie n'a aucun lien avec les polypes intestinaux, que ce soit dans la localisation ou dans la nature des néoplasmes. La seule similitude est une chose - le corps du patient est sujet à la formation de croissances pathologiques de l'épithélium ou de l'épiderme avec une tendance à la malignité.

Si les excroissances intestinales des tissus muqueux sont attribuées à l'atrophie de la couche épithéliale de la muqueuse, les papillomes sont des excroissances saillantes sur la surface externe du derme causées par le papillomavirus humain.

Les excroissances pathologiques à la surface de la peau sont le résultat de:

  1. Manque d'hygiène
  2. Blessures avec localisation prédominante sur le cou et les aisselles.

Combiner les papillomes et les polypes intestinaux en une seule maladie et une relation de cause à effet n'est pas professionnel et déraisonnable. Passons maintenant aux signes réels de polypose intestinale.

Si, au stade initial, les polypes intestinaux ne présentent pas de manifestations spéciales, alors dans le contexte d'une augmentation de leur volume, les patients commencent généralement à ressentir les manifestations symptomatiques suivantes:

  • Douleur dans la région péritonéale de localisation peu claire;
  • Douleur lors des selles;
  • Une abondance de mucus dans les selles;
  • L'apparition de taches atypiques ou de sang dans les selles lors des selles;
  • Taches sanglantes dans le vomi;
  • Envie fréquente ou fausse de déféquer;
  • Difficulté à évacuer les selles et constipation.

Lorsque des symptômes désagréables apparaissent, des diagnostics sont effectués, ce qui devrait distinguer la polypose de diverses parties de l'intestin des autres maladies des organes épigastriques, des hémorroïdes, des infections du tube digestif.

Les signes non spécifiques d'un polype intestinal sont souvent perçus comme des manifestations d'hémorroïdes, il est donc important de séparer les hémorroïdes des foyers de formation polypes.

Les polypes peuvent avoir une forme de champignon et une longue tige, et également apparaître comme une base plate lorsque le corps du polype est une extension du stroma polype.

Les symptômes d'un polype intestinal chez la femme et chez l'homme ne diffèrent pas particulièrement par l'intensité et la nature de la pathologie.

Cependant, certaines caractéristiques se reflètent particulièrement dans la physiologie des femmes:

  1. La structure des intestins d'un homme est différente de celle d'une femme;
  2. La différence dans la microflore de l'estomac et des intestins;
  3. Une variété de causes dans le diagnostic différentiel.

Les femmes ont souvent des polypes qui se forment pendant la grossesse et s'auto-amputent immédiatement après la fin du travail. Dans le même temps, les polypes intestinaux chez les femmes sont souvent associés à des polypes des organes génitaux internes..

Chez les hommes, la maladie s'accompagne des symptômes suivants:

  • Saignement de l'anus (traces sur le linge, impuretés dans les selles);
  • Instabilité des selles;
  • Douleur dans l'abdomen, augmentant avec les rapports sexuels;
  • Augmentation de la température corporelle.

Si des polypes se forment dans le rectum, les symptômes ressemblent à l'évolution des hémorroïdes. Si la localisation des polypes est déterminée par le côlon sigmoïde, il existe des symptômes d'obstruction intestinale, de brûlures d'estomac ou de flatulences..

Les premiers symptômes de la pathologie rappellent davantage les manifestations épisodiques de la dyspepsie, ils sont donc généralement associés à:

  • buvant de l'alcool,
  • manger des aliments trop gras,
  • fumeur,
  • intoxication chronique dans le contexte de troubles chroniques persistants de la fonctionnalité des organes ou des systèmes.

Si les polypes sont localisés dans le duodénum, ​​les premiers symptômes n'apparaissent qu'avec la présence prolongée des polypes à l'intérieur de la cavité et lorsqu'ils ont déjà suffisamment grandi. Avec de gros polypes, les lumières des excroissances pathologiques peuvent se chevaucher, des douleurs dans la région du nombril, ainsi que des nausées et des éructations acides.

Liste des médicaments efficaces

Les médicaments les plus populaires et les plus couramment prescrits pour le traitement des polypes sont les suivants:

  • Nasobek;
  • Prednisolone;
  • Aldecin;
  • Avamis;
  • Nazarel;
  • Fluticasone;
  • Fliksonase;
  • Teucrium glycérine (remède homéopathique).

Parmi les méthodes folkloriques populaires et efficaces figurent les gouttes à base d'aloès, de chélidoine et de millepertuis. Tous les médicaments contre la polypose sont prescrits strictement selon la prescription du médecin afin d'éviter les complications de l'essoufflement.

Regardez l'histoire de l'élimination réussie des polypes et une recette de traitement dans cette vidéo:

La faisabilité de la thérapie

L'élimination de la maladie sans chirurgie est possible avec le diagnostic rapide de la maladie, ainsi que lorsque le néoplasme n'a pas la propriété de malignité.

Les indications pour la nomination de gouttes sont:

  1. Néoplasmes petits et simples.
  2. Petite enfance.
  3. Maintenir une respiration normale.
  4. Manque d'informations sur la transformation oncologique.
  5. L'impossibilité d'effectuer une opération pour des indications graves.

La prescription de médicaments doit viser non seulement à éliminer le polype, mais également à éliminer la véritable cause de l'apparition d'une croissance pathologique.

Le marché pharmacologique moderne présente aux gens une longue liste de médicaments nasaux contre la polypose. Chaque médicament a son propre groupe, ainsi que des caractéristiques d'action sur les muqueuses des voies nasales et des excroissances pathologiques. Certains visent à réduire le volume du polype, tandis que d'autres sont capables de détruire complètement le néoplasme..

Il est important de coordonner tous les médicaments avec votre médecin afin d'éviter les complications et l'apparition d'autres maladies respiratoires..

Les gouttes nasales de polypose sont largement utilisées en période postopératoire pour prévenir les rechutes, comme traitement décongestionnant et antimicrobien.

Il est important de coordonner tous les médicaments avec votre médecin afin d'éviter les complications et l'apparition d'autres maladies respiratoires..

Les principales contre-indications

Les contre-indications au traitement médicamenteux peuvent être:

  1. Maladies graves des organes et systèmes internes;
  2. Maladies inflammatoires aiguës;
  3. Réactions allergiques.

D'autres conditions incluent:

  • Saignement sur fond de polypose;
  • Rhinite chronique avec complications;
  • Petite enfance;
  • Arrêt respiratoire nocturne régulier;
  • Difficulté à parler chez les enfants de plus de 2-3 ans;
  • Changements dans la structure et la forme des os de la mâchoire.

Dans ces cas, la chirurgie est le seul traitement..

Un retrait unique du polype vous permet de:

  1. Soulage instantanément la respiration nasale;
  2. Rétablissez l'apport d'oxygène au cerveau;
  3. Prévenir d'autres déformations maxillo-faciales chez les enfants.

La méthode d'intervention chirurgicale est choisie par le médecin en fonction de divers critères diagnostiques..

Les petits polypes peuvent disparaître complètement après 1-2 cours de séances de physiothérapie.

Le traitement de la polypose nasale par des méthodes conservatrices n'est recommandé que sous surveillance médicale. Ceci est important, car tous les médicaments affectent considérablement l'état des organes internes. Seul le médecin traitant est en mesure d'évaluer adéquatement le degré de menace d'un polype existant, le degré de préjudice résultant du choix d'une méthode de traitement particulière.

Comment traiter les polypes dans le nez d'un enfant à la maison, lisez notre article.

Les polypes nasaux sont appelés larmes ou excroissances rondes de la membrane muqueuse. Ce sont des formations bénignes et indolores, mais elles apportent néanmoins beaucoup de problèmes - elles provoquent une congestion nasale, des maux de tête, etc. Beaucoup ont entendu dire qu'il est possible de se débarrasser des polypes uniquement par chirurgie, mais ce n'est pas tout à fait vrai. Nous vous dirons quel médicament pour les polypes dans le nez réduit efficacement les polypes et aide même à prévenir l'apparition de nouveaux polypes..

En particulier, avec la rhinosinusite polypeuse (c'est le nom de cette affection en médecine), des glucocorticostéroïdes topiques - des gouttes nasales hormonales peuvent être prescrites. Comment fonctionnent ces médicaments? Sont-ils toujours efficaces? En savoir plus.

Traitement des polypes dans l'intestin avec des remèdes populaires: les méthodes les plus efficaces

Les méthodes traditionnelles de traitement des polypes sont:

  • huiles et pommades (iode, miel, argousier, huile de camphre);
  • décoctions (aiguilles de pin, chélidoine, sauge);
  • teintures (viorne, chélidoine, noix);
  • lavements et compresses d'extraits de plantes, de leurs feuilles, fruits et tiges.

En règle générale, un cours thérapeutique est conçu pour une longue période, il ne nuira donc pas au corps humain. Avant le traitement, vous devez vous assurer que le patient a des réactions allergiques à certaines plantes. Le traitement des polypes intestinaux avec des remèdes populaires présente un certain nombre d'avantages. Ceux-ci inclus:

  • médicaments respectueux de l'environnement;
  • renforcer le système immunitaire;
  • sous réserve de dosage, pas d'effets secondaires;
  • utilisation simultanée de plusieurs médicaments;
  • Résultat à 100%, prouvé depuis des siècles;
  • pendant le traitement, le corps reçoit des vitamines, des minéraux et d'autres substances utiles;
  • il n'y a pas d'effets négatifs sur les organes et systèmes internes.

Le respect des recommandations générales utiles implique le traitement des polypes avec des remèdes populaires. La thérapie est effectuée sur une période de temps. Il n'est pas recommandé de l'interrompre. Les plantes et les graminées doivent être ramassées à une distance d'au moins 5 km de la ville ou de l'autoroute. Pour économiser plus de nutriments, il est recommandé de préparer les médicaments dans un bain-marie.

Les médicaments peuvent être combinés avec des préparations naturelles à base de plantes. Mais avant cela, vous devriez consulter votre médecin. Il est soigneusement recommandé d'utiliser des herbes toxiques à fort effet. En cas d'effets secondaires, interrompez le cours et contactez votre médecin pour trouver une autre prescription.

Polypes dans l'intestin - excroissances pathologiques de l'épithélium muqueux, qui tapisse les parois de la lumière de l'organe.

La formation de polypose intestinale est basée sur une violation de la fonction régénératrice des cellules, leur renouvellement intensif, causée par une violation locale de l'intégrité de la muqueuse.

Des mécanismes naturels de régénération surviennent là où il y a des dommages au tissu conjonctif et muqueux - chaque fois que la membrane muqueuse s'épaissit progressivement.

Il existe plusieurs types principaux de polypes intestinaux:

  • Inflammatoire, formé à la suite d'une inflammation de la membrane muqueuse;
  • Néoplasique, formé à la suite de l'activité de cellules atypiques;
  • Hyperplasique, formé à partir de tissu normal.

Selon le type de polype intestinal, la nature de son apparition peut être supposée. De nombreux polypes sont bénins, tandis que le type de néoplasme néoplasique est le plus sujet à la dégénérescence des cellules cancéreuses..

Important! En plus des complications oncologiques, les polypes contribuent à la congestion de l'intestin, à une intoxication chronique du corps.

Les symptômes des polypes intestinaux au stade initial de développement n'affectent en aucun cas l'état du patient. Habituellement, pendant de nombreuses années, les gens ne sont pas conscients de la présence d'une prolifération pathologique de la membrane muqueuse. Un polype intestinal ne commence à se manifester qu'avec une augmentation de volume, ainsi que lorsqu'il se propage le long de l'épithélium tapissant l'intestin.

Les symptômes dépendent de l'emplacement des polypes:

  • Rectum: saignements pendant les selles, les relations sexuelles anales, après l'introduction de suppositoires rectaux, un composant muqueux épais dans les selles;
  • Gros intestin - signes de colite, maladie du côlon, instabilité des selles, taches sanglantes et mucus dans les selles;
  • Côlon sigmoïde - apparition de constipation avec diarrhée, inclusions purulentes ou muqueuses dans les selles, éructations ou ballonnements.

Dans le même temps, des troubles peuvent apparaître dans les organes de l'épigastre, y compris l'estomac, le pancréas. Sensations de tiraillements, plénitude de l'estomac, brûlures d'estomac, augmentation de l'acidité - tout cela peut être des signes secondaires de polypose intestinale.

La médecine conservatrice ne nie pas l'efficacité des méthodes traditionnelles de traitement des polypes intestinaux. Au contraire, les méthodes sont activement utilisées avec les méthodes traditionnelles de traitement..

Les contre-indications à la chirurgie, ainsi que la réticence habituelle du patient à subir une intervention chirurgicale, peuvent être à l'origine de la prescription d'un traitement médicamenteux et de la médecine traditionnelle.

Important! Il existe des cas connus d'élimination complète des excroissances intestinales, sujettes à des formations uniques, ainsi qu'à leurs petits volumes. Si les excroissances pathologiques de la membrane muqueuse ont tendance à devenir malignes, il est peu probable que la médecine traditionnelle aide à arrêter la dégénérescence maligne des cellules.

Plus la polypose intestinale est détectée tôt, plus le processus de traitement est facile. Au début, les recettes folkloriques aident à se débarrasser des polypes, mais après un diagnostic précis et une consultation avec des médecins.

L'efficacité d'un traitement alternatif, associée à une nutrition adéquate et au respect d'un mode de vie sain, peut réduire considérablement le volume de croissance ou la guérir complètement.

Bicarbonate de soude

Il existe plusieurs recettes de base:

  • Dans 1 litre d'eau bouillie tiède, dissolvez 1 cuillère à café de soda, 1 cuillère à café de sel. Après avoir lavé les intestins le matin avec un lavement.
  • Dans 1 litre d'eau, dissolvez 1 cuillère à café de vinaigre de cidre de pomme, 1 cuillère à café de soda, puis faites des lavements matin et soir.

La soude peut être prise par voie orale. Une solution légèrement salée à base de soude et de sel est préparée, ainsi qu'une compote à base de fruits secs sans sucre. Le soda est bu par petites gorgées pendant 15 minutes, puis lavé avec de la compote. La méthode vous permet de nettoyer non seulement les intestins, mais également les zones les plus éloignées du tube digestif. La soude est également utilisée dans le traitement des polypes de l'estomac..

Les microclysters à base de plantes aident non seulement à réduire le volume des polypes, mais améliorent également considérablement l'état des muqueuses des parois intestinales.

Idéal comme phytothérapie:

  • chélidoine,
  • achillée,
  • calendula,
  • camomille pharmaceutique,
  • ortie.

Il est important que les décoctions soient chaudes. Vous pouvez ajouter quelques gouttes de jus de citron, d'huiles essentielles ou d'huiles végétales à n'importe quel bouillon. La durée du traitement est généralement de 14 jours, après quoi ils prennent une courte pause.

Bouleau chaga

Depuis longtemps, des remèdes à base de chaga ont été utilisés pour se débarrasser de divers symptômes du tube digestif:

  • douleur,
  • obstruction intestinale,
  • processus inflammatoires,
  • tumeurs pathologiques,
  • autres néoplasmes.

Chaga a un effet bénéfique sur la fonction intestinale, normalise les défenses du corps, aide naturellement à nettoyer.

Pour la cuisson, vous devrez verser une petite partie du champignon avec de l'eau bouillante et laisser reposer pendant une journée. Après cela, le champignon est retiré et frotté sur une râpe fine, après quoi il est à nouveau placé dans le bouillon et conservé un autre jour. Après que la composition soit filtrée à travers une étamine et boire 100 ml 3 fois par jour. La même solution peut être utilisée pour faire des lavements à l'aide d'une poire médicale.

Important! Chaga est un produit absolument inoffensif et écologique. Le traitement peut être effectué pendant la grossesse et l'allaitement pendant une longue période.

Usine de pruche

L'herbe de pruche est activement utilisée pour:

  • cancers,
  • syphilis,
  • coliques,
  • syndrome asthmatique,
  • fibromes de l'utérus,
  • de nombreuses autres pathologies.

Les recettes suivantes sont utilisées pour traiter les polypes intestinaux internes:

  1. 6 cuillères à soupe sont versées dans le pot. cuillères à soupe de pruche sèche, versez 0,5 litre de vodka. Le récipient est hermétiquement fermé et placé dans un endroit sombre pendant 12 jours. Il est recommandé d'agiter la composition quotidiennement. Après préparation, la composition est filtrée avec de la gaze et placée au réfrigérateur. Le remède se boit dans 1 cuillère à soupe. cuillère 3 fois par jour.
  2. 4 cuillères à soupe des cuillères de matières premières sèches sont versées avec de l'eau bouillante, bouillies à feu doux pendant 20 minutes. Ensuite, ils refroidissent et filtrent plusieurs fois. Le bouillon obtenu est utilisé pour nettoyer les lavements 2 fois par jour.

L'efficacité du produit a été cliniquement prouvée. Dans le contexte d'une utilisation régulière de la plante, la taille des néoplasmes bénins a considérablement diminué..

La thérapie comprend plusieurs étapes:

  • Étape I. La durée du traitement est de 15 jours - lavements 2 fois par jour. La composition des lavements est basée sur le rapport de 1 cuillère à soupe. cuillères à soupe de jus de chélidoine et 1 litre d'eau. Les lavements quotidiens et une combinaison d'aliments diététiques soulagent considérablement l'état du patient, nettoient l'estomac et les intestins de la congestion.
  • Étape II. Il est effectué après une semaine de pause. Les lavements sont préparés à base de jus de chélidoine et d'eau, mais dans un rapport différent (3 cuillères à soupe de jus pour 1 cuillère à soupe d'eau). Le cours dure encore 15 jours, après quoi ils font une pause.

Après 3-4 cours d'un tel traitement, le volume des polypes diminue et les plus petits néoplasmes disparaissent simplement. En même temps, la structure des muqueuses est restaurée et toutes les parties de l'intestin sont nettoyées.

La chélidoine se marie bien avec:

Pour cela, une telle décoction est préparée. Les matières premières sèches sont mélangées dans des proportions égales, prenez 3 cuillères à soupe. cuillères et versez de l'eau bouillante dessus. Ensuite, la composition est refroidie et filtrée plusieurs fois..

Le cours de cette thérapie est de 2 semaines. Le plus efficace contre la polypose intestinale est le jus de chélidoine, qui suffit à diluer avec de l'eau. Lorsqu'elle est ingérée, il est nécessaire de consulter des spécialistes, car la plante est très toxique et peut provoquer de graves intoxications.

15% des personnes âgées de plus de 45 à 50 ans ont des polypes intestinaux (plus souvent des hommes). Ce n'est pas du tout un phénomène anodin. Par conséquent, vous devez savoir: en quoi les polypes dans l'intestin sont-ils dangereux, quels symptômes et manifestations de la présence, quelles mesures préventives prendre pour prévenir l'apparition, quel traitement utiliser.

Polypes intestinaux - néoplasmes bénins qui sont attachés aux parois internes avec une tige mince ou une base large.

Ils peuvent se former n'importe où dans l'intestin, mais sont plus fréquents dans le côlon et le rectum. La localisation des tumeurs est unique, multiple (jusqu'à 100), diffuse (parfois jusqu'à 1000).

Ils ont des structures et des tailles différentes. Les principales raisons de l'éducation:

  • Prédisposition héréditaire.
  • Toutes sortes de processus inflammatoires.
  • Mauvaise alimentation (riche en glucides, en graisses animales et pauvre en fibres).
  • Mode de vie sédentaire.
  • Vieillissement des cellules du corps.

Au début, les tumeurs formées ne se manifestent en aucune façon, il semble qu'elles ne soient pas dangereuses pour la santé. Mais à mesure que la maladie progresse, le polype peut:

  • S'il se développe, bloquez l'intestin, ce qui entraînera une obstruction partielle ou complète.
  • Avec ulcération, provoquer des saignements, une intoxication générale du corps due à l'absorption du contenu intestinal stagnant dans le sang.
  • Parfois dégénèrent en une tumeur maligne. Selon les observations des médecins, en moyenne, 10 ans suffisent pour la dégénérescence d'un néoplasme..

Symptômes de la rhinosinusite polypose

Une caractéristique désagréable de la rhinosinusite polypeuse est l'absence de symptômes vifs de la maladie aux premiers stades de développement.

En effet, les petits polypes perturbent de manière insignifiante l'état de santé. Un léger inconfort qui se produit avec des polypes dans le nez (congestion, écoulement nasal, mauvais sommeil), le patient est souvent attribué à d'autres raisons, par exemple - un rhume, de la fatigue. Cependant, au fil des ans, la taille et le nombre des excroissances de polypose augmentent, et le patient remarque de plus en plus de symptômes..

Les symptômes courants de la rhinite polypeuse sont:

  • congestion nasale progressive persistante;
  • une odeur terne, puis des sensations gustatives;
  • écoulement nasal presque constant (le mucus peut être clair ou purulent, jaunâtre);
  • maux de tête fréquents causés par un manque d'oxygène et une inflammation chronique;
  • douleur possible dans les sinus maxillaires;
  • ronfler;
  • voix nasale.

Dans les derniers stades de la rhinosinusite polypeuse, le risque de développer des maladies infectieuses du nasopharynx et des sinus paranasaux augmente considérablement. C'est pourquoi il est si important de commencer à traiter les polypes le plus tôt possible..

Causes de la maladie

Dans la plupart des cas, les complications après des maladies infectieuses entraînent l'apparition de polypes dans le nez. Dans le contexte de la reproduction de la microflore pathogène, la couche supérieure des cellules muqueuses se détache.

Sous réserve d'une bonne immunité et d'un traitement compétent, l'épithélium se rétablira en 1 semaine environ. Si l'inflammation se prolonge ou devient chronique, les cellules endommagées commencent à essayer de fonctionner en couvrant une plus grande surface. Cela conduit à une croissance incontrôlée des tissus conjonctifs, à une prolifération et à un épaississement de la membrane muqueuse. Lorsque la bosse qui en résulte atteint la cavité nasale, un polype apparaît.

Des facteurs externes peuvent provoquer une pathologie:

  • rhumes fréquents, accompagnés d'un nez qui coule;
  • immunité pathologiquement faible;
  • déformation de la cloison nasale;
  • rhinite allergique;
  • inflammation locale chronique (sinusite frontale, sinusite, sphénoïdite, ethmoïdite);
  • prédisposition héréditaire.

Les maladies d'autres organes peuvent provoquer l'apparition de polypes. Parmi ces pathologies figurent l'asthme bronchique, le syndrome de Young, le syndrome de Churg-Strauss, la fibrose kystique, la fibrose kystique, l'intolérance à l'acide acétylsalicylique.

Les raisons

Les raisons exactes de l'apparition de formations de polypose n'ont pas été établies, mais on sait que le risque de leur apparition augmente significativement avec:

  • maladies infectieuses chroniques du nasopharynx et des sinus paranasaux;
  • allergies respiratoires (rhume des foins);
  • l'asthme bronchique;
  • violation de la structure du nez, présence de kystes ou courbure du septum;
  • troubles métaboliques des acides salicylique et arachidonique;
  • intolérance aux anti-inflammatoires non hormonaux (comme l'analgine, l'aspirine, etc.).

"Chélidoine"

Pour faire des gouttes à partir de la sève d'une plante, vous devez la collecter pendant qu'elle est encore en fleur. La plante est écrasée à l'aide d'un hachoir à viande, après quoi le jus est pressé. Le liquide est versé dans une bouteille et laissé une semaine dans un endroit sombre. De temps en temps, la bouteille est ouverte pour permettre à l'air de s'échapper..

Après cela, le jus doit être dilué avec de l'eau dans un rapport de un à un. Il est nécessaire d'instiller dans le nez des gouttes de "Celandine" de polypes tous les jours le matin. Il faut se rappeler que le remède de cette plante et de la camomille peut être utilisé pour l'inhalation lors de l'élimination de la maladie.

Lors de l'instillation et du rinçage des voies nasales, il est nécessaire d'effectuer la procédure afin que le médicament ne pénètre pas dans le pharynx. Par conséquent, vous devez respecter certaines règles. Pour vous rincer le nez, vous devez incliner la tête sur le côté. Le liquide est versé dans une narine afin qu'il s'écoule de l'autre.

Après la procédure, la même action est effectuée avec l'autre passage nasal. Après le traitement, afin de consolider l'effet pharmacologique, il est nécessaire de ne pas trop refroidir et de ne pas inhaler d'air froid pendant deux heures.

Traitement

Le traitement de la rhinosinusite polypose comprend des approches conservatrices et chirurgicales. Le plus souvent, un traitement combiné est recommandé, comprenant à la fois l'ablation chirurgicale des polypes et la prise de médicaments.

Il est recommandé de traiter les polypes du nez exclusivement avec des agents médicinaux uniquement aux premiers stades du développement de la maladie.

Malheureusement, la plupart des patients reportent la visite chez l'oto-rhino-laryngologiste à la dernière et ne consultent un médecin qu'en cas de perturbation grave de la respiration nasale, lorsque les polypes sont déjà très gros. Il est très difficile d'obtenir une amélioration significative avec des médicaments seuls lorsque la maladie est déjà avancée. L'ablation chirurgicale des excroissances de polypose est recommandée.

Dans tous les cas, la question de la méthode de traitement préférée est décidée par le médecin traitant. Nous vous parlerons des avantages et des inconvénients des méthodes existantes.

Thérapie médicamenteuse

Le traitement médicamenteux de la rhinosinusite polypose peut inclure:

  1. Une courte cure de corticostéroïdes oraux (comprimés hormonaux et anti-inflammatoires). Des médicaments à base de fluticasone, de flunisolide mométasone, de triamcinolone, etc. peuvent être prescrits..
  2. Glucocorticostéroïdes topiques (gouttes hormonales pour les polypes nasaux). Ces gouttes (ou spray) peuvent contenir du budésonide, de la fluticasone, de la mométasone et de la triamcinolone - des substances hormonales qui réduisent l'inflammation de la membrane muqueuse. Lorsque de telles gouttes sont instillées, les glucocorticostéroïdes ne sont pratiquement pas absorbés dans la circulation sanguine, de sorte que la probabilité d'effets secondaires est extrêmement faible. Le cours du traitement avec des gouttes peut varier de 1 à 12 semaines.
  3. Prendre des antihistaminiques. Ce sont des médicaments largement utilisés pour les allergies - Suprastin, Claritin, Erius, Loratadin et autres. Ils bloquent l'histamine, un médiateur de l'inflammation, réduisant ainsi le gonflement, l'irritation nasale et la production de mucus.
  4. Une cure d'antibiotiques si une infection secondaire des sinus paranasaux ou de la cavité nasale se développe dans le contexte d'une rhinosinusite polypeuse.
  5. Le cours d'immunomodulateurs est prescrit en cas de maladies chroniques du nasopharynx.

Les gouttes nasales des polypes Nasonex sont l'un des médicaments les plus efficaces contre la rhinosinusite polypeuse. Nasonex contient de la mométasone comme ingrédient actif. Il a un fort effet anti-inflammatoire. Pour cette raison, il réduit la sensibilité de la membrane muqueuse aux irritants (allergènes et autres produits chimiques irritants).

Des études sur l'effet de Nasonex dans la rhinosinusite polypose ont montré une amélioration significative du bien-être des patients, en particulier une diminution de la congestion nasale et une restauration de l'odorat. Un examen endoscopique des participants à l'étude a montré que la taille des polypes diminuait et que les signes d'inflammation muqueuse avaient également disparu..

Contre-indications à l'utilisation de Nasonex:

  1. Infection nasopharyngée chronique ou aiguë. Dans ce cas, vous devez d'abord guérir l'infection avec des antibiotiques, et seulement après la fin du traitement antibiotique, commencez à prendre Nasonex.
  2. La présence de blessures au nez. Le fait est que les glucocorticostéroïdes peuvent ralentir le processus de guérison, par conséquent, après une chirurgie ou des blessures au nez, il est nécessaire d'attendre une guérison complète..
  3. Moins de 18 ans (les médicaments hormonaux nasaux ne sont recommandés que pour les adultes).
  4. Troubles hormonaux (en particulier, perturbation des glandes surrénales).

Pendant la grossesse pendant l'allaitement, Nasonex est prescrit avec prudence.

Un médicament qui a un effet similaire est le spray nasal Tafen. Ce produit contient le glucocorticostéroïde budésonide. Comme Nasonex, Tafen spray peut être utilisé en continu jusqu'à 3 mois.

Pendant le traitement, il est recommandé d'exclure complètement l'utilisation d'anti-inflammatoires non hormonaux, de réduire le contact avec les allergènes (poussière, laine, moisissure, etc.), et également de refuser les aliments contenant des salicylates.

Opération

Si les excroissances de polypose dans le nez sont multiples et importantes, le traitement par corticostéroïdes sera peu bénéfique, même si la durée du traitement est augmentée au maximum. Il est beaucoup plus sage dans ce cas de recourir à l'ablation chirurgicale des formations.

Les indications de la chirurgie sont les suivantes:

  • incapacité à respirer par le nez;
  • la présence d'écoulement purulent;
  • inflammation chronique des sinus paranasaux (sinusite);
  • ronflement, voix nasale.

Il existe plusieurs manières de réaliser l'opération:

  1. La polypectomie est l'excision de polypes au scalpel sous anesthésie locale ou générale. Le scalpel est inséré par les narines. Les inconvénients de la méthode sont une faible précision (le résultat dépend entièrement des qualifications du chirurgien), ainsi que le manque d'accès aux sinus.
  2. Suppression de boucle. Une des techniques les plus anciennes. Le polype est capturé par la boucle et littéralement arraché de la surface muqueuse. À ce stade, la méthode est considérée comme obsolète, car la boucle supprime non seulement la croissance polypeuse, mais également une partie de la muqueuse saine. De plus, des saignements sévères sont possibles avec ce type de chirurgie..
  3. Destruction laser. L'opération est très populaire en raison de sa rapidité (10 à 15 minutes) et de son absence de sang. Cependant, la méthode présente également des inconvénients. Premièrement, la destruction par laser ne peut pas être utilisée pour éliminer plusieurs polypes. Deuxièmement, le faisceau laser ne peut pas pénétrer dans les sinus.
  4. L'ablation endoscopique est la méthode la plus efficace et la plus précise disponible aujourd'hui. Pendant l'opération, le chirurgien utilise un endoscope - un appareil avec lequel il est possible d'examiner la surface interne de la cavité nasale et des sinus. Les polypes sont enlevés avec un rasoir - un appareil très précis et tranchant. Dans le même temps, la muqueuse normale est préservée autant que possible. Les indications pour l'ablation endoscopique sont la présence de multiples excroissances polypes. Habituellement réalisé sous anesthésie générale.

En période postopératoire, la cavité nasale nécessite des soins particuliers. Les caillots de mucus et les croûtes qui se forment sur la membrane muqueuse doivent être éliminés par traitement avec des solutions antiseptiques. Les premiers jours après l'opération, le médecin le fait, puis, dans les 7 à 10 jours, vous devez le faire vous-même. Pour nettoyer la cavité nasale à la maison, versez une solution saline (solution saline ou des solutions spéciales telles que Salin, Aqua Maris) dans les narines, puis essuyez doucement votre nez avec une serviette. Toucher les plaies avec des cotons-tiges, des doigts, etc. ne fais pas ça.

De plus, les personnes qui ont subi une intervention chirurgicale pour enlever les polypes doivent faire attention à la santé de la cavité nasale - éviter les allergènes et les agents infectieux, ne pas trop refroidir, limiter l'utilisation de salicylates et d'anti-inflammatoires non hormonaux.

Après l'ablation chirurgicale du polype, le médecin prescrit généralement des médicaments pour empêcher la formation de nouvelles excroissances. Pour cela, tous les mêmes glucocorticostéroïdes intranasaux sont utilisés..

Comment éliminer les polypes dans l'intestin

Les polypes intestinaux sont une maladie dangereuse. Le fait est qu'ils sont capables de devenir des formations malignes, conduisant donc à l'oncologie. Sous forme de polypose, cela devient encore plus risqué s'il y a des polypes dans l'intestin.

Le traitement des cas de gravité modérée implique déjà une intervention chirurgicale à 100%. Mais le principal hic n'est pas la méthode de traitement à choisir, mais la façon de diagnostiquer la maladie..

Les polypes n'apparaissent pratiquement en aucun cas, généralement leur croissance est accompagnée de symptômes familiers à de nombreuses autres maladies: constipation, diarrhée, ballonnements.

Les polypes intestinaux sont des néoplasmes bénins qui sont plus susceptibles de devenir malins. Les excroissances sont situées sur les parois internes de l'organe ou dans la partie inférieure du côlon, dans le rectum. Ils peuvent être tenus sur une jambe ou se développer complètement dans l'espace.

Les polypes sont doux au toucher, la surface est terne, mais parfois il y a du mucus. La couleur est différente - elle varie du brun au rose avec une teinte jaune. La forme se réfère plus souvent au rond, mais les excroissances sur la tige sont en forme de champignon, on trouve parfois des spécimens ramifiés.

Les médecins n'ont pas encore établi les raisons exactes de la formation de croissances. Mais ce fait n'affecte pas la façon dont les polypes sont traités. Il existe certaines théories (elles sont construites sur la base d'observations expérimentales de l'anamnèse des patients). Parmi eux se trouvent:

  1. Processus inflammatoires dans les intestins. En conséquence, les tissus épithéliaux réagissent plus rapidement, car ils doivent remplacer rapidement les zones endommagées. Cela peut déclencher une croissance incontrôlée. Les facteurs provoquants comprennent l'entérite, la dysenterie, la colite..
  2. Situation écologique défavorable. Les scientifiques ont montré que les personnes qui manquent d'oxygène frais sont obligées de manger des aliments contenant des produits chimiques observent plus souvent des polypes dans les intestins.
  3. Dysfonctionnement vasculaire. Conduire à la formation de polypes athérosclérose, varices.
  4. Prédisposition génétique. Les intestins peuvent fonctionner différemment pour des raisons inexpliquées. Cela inclut également la théorie du développement embryonnaire altéré - la structure de l'intestin avec les polypes se forme dans l'utérus, mais les symptômes apparaissent plus tard, avec des facteurs concomitants.
  5. Intolérance au gluten et autres allergies alimentaires. Les aliments contenant du gluten sont reconnus par les intestins comme des agents étrangers, à la suite de quoi le corps commence à les combattre, ce qui endommage la membrane muqueuse. La réparation nécessite un travail sur l'épithélium, ce qui peut former un nouveau tissu incorrectement.

Beaucoup moins fréquent, mais conduisent à des polypes dans l'intestin, des maladies telles que la gastrite, la pathologie des calculs biliaires.

Symptômes

Il n'y a pas de symptômes spécifiques qui déterminent cette maladie particulière. Mais vous pouvez faire un diagnostic initial à la maison, puis le vérifier avec un médecin si vous trouvez les symptômes suivants:

  • excrétion de sang et de mucus dans les selles;
  • douleur dans le bas de l'abdomen;
  • constipation et diarrhée;
  • nausées et éructations;
  • sensation de corps étranger dans l'anus;
  • saignement de l'anus.

Les symptômes des polypes du côlon et de l'estomac sont assez courants. Ils peuvent indiquer un certain nombre d'autres maladies. Par conséquent, la seule méthode de diagnostic correcte est de consulter un médecin..

Diagnostique

Une méthode de diagnostic courante est le don de matières fécales pour le sang. Un test de laboratoire détermine si même les plus petites particules de sang sont présentes. Mais il faut comprendre qu'un résultat négatif n'est pas considéré comme une garantie à 100% qu'il n'y a pas de polypes dans l'intestin. Le fait est que le sang dans les premiers stades de l'éducation peut ne pas être libéré.

Les méthodes modernes telles que la tomodensitométrie et l'IRM permettent au spécialiste de remarquer des anomalies dans la croissance des intestins et des sections adjacentes et de déterminer les spécificités des excroissances, le cas échéant. D'autres méthodes de diagnostic sont également courantes:

  • l'irrigoscopie;
  • diagnostic des doigts;
  • coloscopie.

Au stade où les excroissances ont été trouvées, il est important que les médecins déterminent leurs spécificités. Des types similaires sont les fibromes, les angiomes, les lipomes. Pour cela, des techniques d'histologie sont utilisées..

Traitement des polypes

Les polypes de l'intestin et d'autres parties du tractus gastro-intestinal sont principalement traités par chirurgie. Mais si la maladie en est à un stade initial, ou lorsqu'il s'agit de sa prévention, les méthodes médicinales et la médecine traditionnelle sont efficaces.

Dans un premier temps, il convient de noter que la médecine traditionnelle abandonne l'idée que les polypes peuvent être guéris avec des médicaments. Pour toute taille de polype, une opération chirurgicale est prescrite.

La méthode la plus courante est la résection endoscopique. La boucle capture le polype, il est électriquement retiré et retiré. Mais d'autres méthodes chirurgicales sont également présentées:

  • avec des polypes dans le rectum - polypectomie;
  • avec de gros polypes sur la jambe, des polypes poilus - ouvrant la lumière intestinale;
  • avec des polypes situés près de l'anus - excision transrectale.

Après tout type de retrait, le patient doit suivre un régime pendant plusieurs mois.

Bien que le traitement médicamenteux ne soit pas pratiqué par la médecine, certains patients notent encore son efficacité. Les médecins disent que les pilules peuvent être utilisées avant la chirurgie ou pour soulager les symptômes, mais elles ne remplacent pas la chirurgie. Des antiflatulants et des antispasmodiques sont utilisés.

Commentaires sur les résultats du traitement

Yana, 65 ans En cours d'examen, le médecin a accidentellement découvert une excroissance sur la paroi de la vésicule biliaire. Conseillé un régime strict. Le plus difficile dans tout cela est de renoncer aux bonbons, aux tartes. Il est particulièrement difficile de boire fréquemment de l'eau. Six mois plus tard, je suis venu pour une échographie, mais la croissance n'a pas augmenté de taille et a même perdu 6 kilogrammes. Une alimentation très saine, je vous conseille de suivre.

Elena, 45 ans, est arrivée à l'hôpital avec des douleurs dans l'hypocondre à droite. Je pensais que le foie faisait mal, il s'est avéré que la raison était une petite croissance de la vésicule biliaire. Ils m'ont conseillé de boire une infusion de chélidoine. Je ne dirai pas que c'est agréable. Mais le médecin a noté que s'il n'est pas traité, le polype se développera et qu'il sera nécessaire d'opérer. Je l'ai pris pendant trois mois, je suis allé à une échographie - pas d'augmentation. Excellente recette. Conseiller.

Tatiana, 35 ans Des douleurs douloureuses sont apparues sur le côté, à droite. Je suis allé faire une échographie et de petits papillomes ont été trouvés dans la bile. Le médecin a déclaré qu'à ce stade, il est permis de traiter les polypes de la vésicule biliaire sans chirurgie. La collection d'herbes arrêtera leur croissance. Vu l'immortelle et l'achillée millefeuille à la rhubarbe. Six mois plus tard, aucun changement n'a été constaté à l'échographie. Je recommande fortement de boire des herbes.

Symptômes des polypes de la vésicule biliaire

Les polypes de la vésicule biliaire sont des excroissances sur la paroi interne d'un organe. Quand ils sont au pluriel, c'est la polypose. Il est dangereux que ces formations bénignes puissent se développer en cancer. Malheureusement, ils ne présentent pas de symptômes prononcés. L'apparition de douleurs à droite, dans l'hypochondre, de lourdeur en mangeant, de nausées - se manifeste tout de même par des maladies du foie, une cholélithiase. Le diagnostic, à l'exception de l'échographie, n'existe pas et les formations sont détectées par hasard.

Les polypes de cholestérol sont répandus. Leur raison est simple: le cholestérol se dépose sur les parois internes de l'organe. Dans les formations inflammatoires, les tissus malades se développent. Les papillomes ressemblent à des papilles. Les plus dangereux sont les adénomes - la prolifération des cellules cancéreuses. Parmi les causes d'occurrence, il en existe plusieurs:

  • accumulation de cholestérol;
  • obésité;
  • prendre des hormones;
  • stagnation de la bile;
  • manger des aliments gras et frits.

Raisons de l'apparition

L'apparition de polypes de la vésicule biliaire est souvent due à des circonstances idiopathiques, quelles que soient les autres pathologies.

Les conditions les plus courantes pour l'apparition de la maladie:

  1. Inflammation de la vésicule biliaire.
  2. Troubles du métabolisme lipidique humain.
  3. Augmentation du taux de cholestérol.
  4. Erreurs d'alimentation.
  5. Hérédité.
  6. Processus inflammatoires d'autres organes.

Dans des conditions favorables à l'évolution de la maladie, la capacité de la vésicule biliaire à concentrer la bile change, ce qui est en soi une conséquence de diverses conditions et maladies. La capacité de concentrer la bile est modifiée - une stagnation de la bile se produit, suivie de modifications des parois de la vessie au niveau des tissus

Le processus d'écoulement de la bile dans la lumière du duodénum pour digérer les aliments est perturbé. Le processus d'une telle violation peut se dérouler sous forme d'inflammation avec prolifération bénigne de la membrane muqueuse de la vésicule biliaire, avec formation de vrais polypes avec une tête ronde et une jambe étroite, des excroissances bénignes sous forme de papillomes, d'adénomes.

Régime alimentaire pour polypose

Les grands principes de la nutrition sont d'éviter les aliments qui irritent le tractus gastro-intestinal, de boire à partir de 1,5 litre de liquide (eau), de consommer des fruits frais et des racines riches en vitamines. Vous devriez manger des aliments fractionnés et souvent chauds.

Exclure de l'utilisation:

  • légumineuses, oseille, épinards, champignons, viandes fumées, viandes grasses, graisses animales
  • crème sure, bonbons, produits de boulangerie, conserves, cornichons, épices, plats épicés

Réduisez votre consommation de nourriture:

  • oignon frais, ail, radis, beurre, sel, huiles végétales

Peut être utilisé pour les polypes de la vésicule biliaire:

  • viande bouillie, viande hachée, volaille, lapin, pain blanc séché;
  • œufs à la coque, œufs brouillés, fruits sucrés, légumes bouillis, purées de légumes;
  • fromage cottage faible en gras, purée de pommes de terre, compotes en purée, gelée.

En l'absence de symptômes, la maladie peut se développer à l'insu du patient. Un examen préventif en temps opportun est la clé du succès du traitement. La polypose de la vésicule biliaire non traitée peut entraîner des pathologies plus graves et une tumeur maligne.

Recommandations diététiques

Le principe de base d'un régime thérapeutique est de boire beaucoup de liquides. La bile appartient aux fluides organiques, de sorte que le manque de réapprovisionnement conduit à son épaississement. L'eau pure aide à liquéfier la sécrétion biliaire, stimule son écoulement libre le long des voies biliaires.

Les aliments suivants doivent être exclus de l'alimentation:

  • saucisses, produits secondaires de transformation de la viande;
  • cornichons, conservation, viandes fumées;
  • viandes grasses, abats;
  • Fast food;
  • produits à base de farine (en particulier frais);
  • bonbons.

Au lieu du pain, il sera utile de manger des croûtons, au lieu du chocolat et des pâtisseries - crème glacée, gelée, desserts protéinés. Des recommandations plus détaillées concernant l'apport alimentaire peuvent être vérifiées avec votre médecin. La tâche du régime est de soulager les organes du tube digestif, système hépatobiliaire, pour améliorer le flux de sécrétion biliaire. En savoir plus sur la nutrition des polypes dans la vésicule biliaire ici.

Symptômes de la polypose

Si nous divisons les symptômes en ceux qui se manifestent de la part du patient et cliniques, on peut distinguer les suivants. Plaintes des patients:

  • nausée après avoir mangé;
  • douleur dans l'hypochondre à droite (tranchant, tirant, coupant), plus souvent après avoir mangé;
  • amertume en bouche;
  • perte de poids sans changement d'appétit;
  • constipation;
  • peau jaune, sclère;
  • coliques.
  • Dans la cavité de la vésicule biliaire lors de l'examen échographique, des formations arrondies sont situées, contiguës étroitement au mur, ne bougent pas lorsque la position du corps du patient change.
  • Endoscopiquement, l'emplacement de la formation, qui a une structure structurelle, de nature bénigne, est déterminé.
  • L'IRM détecte les comorbidités autres que les polypes.
  • La tomodensitométrie confirme la présence de formations dans la vésicule biliaire. La taille, le degré et le risque que le polype devienne malin sont également spécifiés..