loader

Principal

Scarlatine

Rhinite allergique

L'un des types les plus courants d'allergies respiratoires, avec la même fréquence chez les adultes et les enfants, est la rhinite allergique (RA). Cette inflammation chronique de la muqueuse nasale, accompagnée de rhinorrhée (nez qui coule) et d'insuffisance respiratoire, altère non seulement de manière significative la qualité de vie, mais peut également entraîner le développement de complications graves. Seuls une détection précoce et un traitement efficace de la rhinite allergique seront la clé d'un rétablissement réussi..

Causes de la rhinite allergique

La liste des irritants conditionnés pouvant provoquer une rhinite allergique est assez longue. Il comprend:

  1. Aéroallergènes du milieu extérieur (pollen de plantes à fleurs).
  2. Aéroallergènes domestiques:
    • acariens;
    • livre de la poussière;
    • duvet;
    • stylo;
    • pellicules et salive d'animaux de compagnie;
    • spores de moisissures;
    • insectes (cafards, mites, punaises, poux, ravageurs des plantes d'intérieur);
    • nourriture sèche pour poissons d'aquarium;
    • certains médicaments;
    • Aliments;
    • nettoyage et détergents.
  3. Allergènes professionnels:
    • poudre de farine,
    • poussière de tabac,
    • latex,
    • formaldéhyde, etc..

Dans certains cas, la rhinite allergique est causée par les gaz d'échappement, la fumée de cigarette, la lumière du soleil ou le froid.

Le facteur sous-jacent, en raison duquel le processus inflammatoire se développe, est la réponse immunitaire IgE-dépendante (la réaction du système immunitaire de l'organisme). Il s'agit de mastocytes, de macrophages, d'éosinophiles et de lymphocytes T situés dans l'épithélium de la muqueuse nasale. Au cours de la réaction, les cellules cibles commencent à libérer de l'histamine (le principal médiateur de l'inflammation). En agissant sur les récepteurs de l'histamine, il augmente la perméabilité capillaire, conduit à une hypersécrétion de mucus nasal, au développement d'un œdème, à une congestion nasale et à des éternuements.

Classification et étapes de l'évolution de la rhinite allergique

La rhinite chronique, basée sur l'inflammation immunitaire, se divise en 2 formes:

La rhinite saisonnière ou, comme on l'appelle, intermittente, se développe pendant la période de saupoudrage de diverses espèces végétales (en Russie - de début avril à fin septembre). La rhinite toute l'année (ou persistante) se fait sentir tout au long de l'année. Le plus souvent, elle est causée par un contact constant avec des allergènes ménagers. Les irritants alimentaires et professionnels sont moins susceptibles de provoquer une inflammation..

Il existe 3 degrés de gravité de la RA:

  • lumière (compensée),
  • moyen (sous-compensé),
  • sévère (décompensé).

Les chercheurs divisent l'évolution de la rhinite (nez qui coule) avec allergies en plusieurs étapes:

  1. Paroxystique (congestion nasale récurrente).
  2. Catarrhal (écoulement abondant, diminution de l'odorat, oreilles bouchées et yeux larmoyants).
  3. Vasodilatateur (gonflement et rétrécissement courants des voies nasales).
  4. Œdème chronique.
  5. Polypoïde (processus de polyproduction).
  6. Hyperplasie emboîtée (prolifération de la membrane muqueuse, lésion des sinus, des vaisseaux sanguins et parfois des structures osseuses du nez).

A noter que la rhinite allergique est l'une des maladies les plus courantes au monde..

Image clinique

Les symptômes de la rhinite allergique sont directement proportionnels à la forme, à la gravité et au stade de développement de la maladie. Les signes les plus caractéristiques de la RA intermittente comprennent:

  • nez qui démange;
  • congestion;
  • éternuements paroxystiques fréquents (un phénomène dans lequel le patient éternue 10 fois ou plus);
  • la libération d'une grande quantité de mucus nasal clair;
  • diminution de l'odorat.

Avec une forme bénigne de la maladie, une personne se sent normale, mène une vie active et peut faire du sport.

Une inflammation modérée entraîne une diminution des performances et de l'activité quotidienne, ainsi que des troubles du sommeil. Un trouble respiratoire nasal sévère s'accompagne de maux de tête sévères, d'inconfort et d'acouphènes, d'une déficience auditive.

Chez 70% des patients atteints de rhinite allergique, des larmoiements, des démangeaisons et un gonflement des paupières sont observés. En raison de la congestion veineuse et du gonflement prononcé de la muqueuse nasale, des cernes apparaissent sous les yeux et des saignements de nez se développent parfois. Les manifestations systémiques de la RA saisonnière comprennent les symptômes suivants:

  • irritabilité accrue,
  • la faiblesse,
  • fatiguabilité rapide,
  • perte d'appétit,
  • inconfort dans l'abdomen (dû à l'ingestion de grandes quantités de mucus nasal).

Cependant, après l'arrêt de l'exposition (action) de l'allergène ou sous l'influence du traitement d'une rhinite allergique, les symptômes de l'inflammation peuvent complètement régresser.

La forme toute l'année est caractérisée par des signes moins prononcés de rhinite allergique chez les adultes et les enfants. Le plus souvent, le seul problème est la congestion nasale sans écoulement nasal. En raison de la respiration forcée par la bouche, la membrane muqueuse se dessèche. Cette condition entraîne un changement pathologique du timbre de la voix (tonus nasal) et conduit au développement de ronflements. Le ruissellement constant de mucus nasal le long de l'arrière du nasopharynx provoque une toux sèche chronique. En raison d'une obstruction persistante des voies respiratoires, l'odorat est considérablement ou complètement perdu.

Quelle est la différence entre la rhinite saisonnière et la rhinite toute l'année?

Les symptômes de la rhinite allergique saisonnière se développent dans un laps de temps clair (pendant la période de saupoudrage). Dans le même temps, les manifestations de la rhinite chronique tout au long de l'année dépendent directement des conditions météorologiques. Dans ce cas, l'inflammation est déclenchée par des substances allergènes qui circulent constamment dans l'air. La gravité des signes pathologiques dépend de leur concentration.

De nombreux patients atteints de rhinite toute l'année développent une hypersensibilité à plusieurs types d'allergènes à la fois. Quelle que soit la quantité de traitement, les symptômes d'une rhinite allergique peuvent changer tout au long de l'année. Dans ce cas, la maladie a une évolution en forme de vague avec des exacerbations et des périodes de rémission de durée différente..

Complications

Une évolution incontrôlée d'inflammation chronique de la muqueuse nasale peut entraîner le développement des complications suivantes:

  • otite moyenne récurrente,
  • sinusite,
  • formation de polypes.

En raison d'une modification de la réactivité immunologique des voies respiratoires (diminution des fonctions de protection) et de l'ajout d'une infection bactérienne secondaire, la rhinite avec allergies s'accompagne souvent d'infections respiratoires aiguës et devient également souvent la cause d'une hyperréactivité bronchique et d'asthme bronchique..

Diagnostique

Lors de la première consultation, le médecin découvre comment se manifeste la rhinite allergique. Ce faisant, il attire l'attention sur les symptômes suivants:

  • respirer par la bouche;
  • gonflement et décoloration de la peau sous les paupières inférieures;
  • rougeur de la membrane muqueuse des yeux;
  • plis transversaux sur le dos du nez (conséquence du soi-disant «salut allergique» - grattage constant de la pointe du nez).

Le maillon principal du diagnostic est une anamnèse approfondie visant à identifier l'allergène. Il comprend les données suivantes:

  • antécédents médicaux,
  • la présence d'une prédisposition génétique,
  • informations sur les conditions de vie,
  • informations sur les blessures et opérations antérieures,
  • informations sur les mauvaises habitudes.

Pour confirmer le diagnostic, les études suivantes sont réalisées:

  • test sanguin général (détermination du taux d'éosinophiles - un marqueur des réactions allergiques);
  • rhinoscopie (examen de la cavité nasale à l'aide d'un appareil optique spécial);
  • rhinocytogramme (microscopie du mucus nasal);
  • tests d'allergie cutanée pour un ensemble standard d'allergènes;
  • tests nasaux provocateurs (introduction d'un liquide test-contrôle dans un passage nasal et d'un allergène à une concentration progressivement croissante dans l'autre).

Ces derniers tests sont effectués strictement selon les indications médicales et dans un cabinet spécialisé équipé de tout le nécessaire pour prévenir d'éventuelles réactions systémiques (du mal de tête au choc anaphylactique).

Pour identifier ou exclure les pathologies concomitantes des organes ORL, des diagnostics différentiels peuvent être prescrits, y compris la tomodensitométrie, les études endoscopiques et morphologiques..

Traitement de la rhinite allergique

Comment et comment traiter la rhinite allergique (nez qui coule)? Les experts identifient 3 domaines possibles:

  1. Élimination complète ou minimisation du contact avec l'allergène.
  2. Traitement médicamenteux symptomatique.
  3. Immunothérapie spécifique aux allergènes (administration de doses progressivement croissantes d'un allergène causalement significatif).

Les programmes éducatifs (écoles d'allergies) sont d'une grande importance, qui visent à optimiser les conditions de vie du patient afin de réduire les éventuels contacts avec les allergènes. Ces cours sont dispensés par des allergologues qualifiés.

Tous les médicaments contre la rhinite allergique sont divisés en 2 groupes:

  • oral (à avaler),
  • intranasale (pour administration par les voies nasales).

À ce jour, l'une des préparations topiques les plus sûres est Sialor Rino. Produit sous forme de gouttes nasales, il contient un composant actif - l'oxymétazoline, qui a un effet vasoconstricteur de longue durée. Dans les 10 à 15 minutes suivant l'application, la lumière des vaisseaux diminue, l'œdème disparaît et la respiration devient plus facile. La durée de l'effet thérapeutique léger est de 6 à 8 heures.

Contrairement à de nombreux autres médicaments pour la rhinite allergique, Sialor ® rino n'est pratiquement pas absorbé dans la circulation sanguine, ne provoque pas de réactions systémiques et de dessèchement de la membrane muqueuse. Le produit est disponible en quatre dosages thérapeutiques:

  • pour les adultes (0,05%),
  • pour les enfants (0,025%),
  • pour les bébés de 0 à 1 an (0,01%).

L'emballage du mini compte-gouttes le rend facile et pratique à utiliser. De plus, cette forme de libération assure la stérilité et élimine le risque de pénétration microbienne..

Bien sûr, afin d'éliminer complètement les manifestations de la maladie, le traitement d'une rhinite allergique doit être complet et polyvalent. Lors du choix de médicaments pour un enfant et un adulte, la gravité de la RA et la présence de pathologies concomitantes doivent être prises en compte.

En raison de la prévalence généralisée et du développement de complications, le diagnostic précoce et le traitement adéquat de la rhinite allergique sont des tâches importantes de la médecine pratique moderne. Dans tous les cas de rhinite prolongée ou récurrente, il est nécessaire de rechercher les véritables causes qui provoquent le développement du processus inflammatoire. Cette approche constructive nous permet de développer des méthodes de traitement efficaces qui améliorent l'état actuel et le pronostic de la maladie en général..

Ce qu'il faut retenir pour un patient allergique pendant une pandémie

L'avis du professeur d'allergologue-immunologiste Tataurschikova N.S..

La rhinite allergique est une inflammation de la muqueuse nasale causée par le contact avec un allergène. La maladie est habilement déguisée en rhume, donc dans de nombreux cas, elle reste sans traitement. Il existe deux formes de la maladie: toute l'année et saisonnière.

La rhinite allergique ne peut vous déranger que quelques fois par an, ou elle peut vous déranger plus de quatre fois par semaine ou plus d'un mois par an (persistante). Selon la sévérité de l'évolution, ils distinguent également entre léger, modéré ou sévère.

Les symptômes de la rhinite allergique

Les symptômes de la rhinite allergique sont les suivants:

  • inflammation de la membrane muqueuse;
  • gonflement du nez;
  • étouffement du nez et des sinus;
  • nez qui coule;
  • démangeaisons dans le nez, les yeux, les oreilles;
  • transpiration;
  • sensation de "boule" dans la gorge;
  • écoulement nasal abondant, généralement aqueux.

Une caractéristique distinctive d'une rhinite allergique sera l'absence de signes d'une maladie infectieuse - maux de gorge, fièvre, ganglions lymphatiques enflés. Mais il est encore difficile d'obtenir un diagnostic précis de ces signes, des recherches supplémentaires sont donc en cours:

  • prélever des échantillons allergiques;
  • spirographie informatique;
  • cytologie des compartiments nasaux;
  • Radiographie du nez et des sinus.

Rhinite allergique chez un enfant

Dans la plupart des cas, les manifestations allergiques se font sentir dès la naissance comme des allergies alimentaires et des éruptions cutanées jusqu'à un irritant. À l'âge de deux ans, les premiers symptômes de la rhinite allergique commencent à apparaître sous la forme d'un nez qui coule, qui peut être interprété à tort comme un rhume..

Depuis 2002, de nombreuses recherches ont été menées pour comprendre les causes des allergies chez les jeunes enfants. En conséquence, la relation entre la microflore du tractus gastro-intestinal et, en fait, les maladies allergiques a été prouvée. Ainsi, chez les enfants allergiques, la teneur en bifidobactéries dans les intestins était faible, tandis que la quantité de bactéroïdes et de lactobacilles augmentait. Cela signifie qu'un déséquilibre de la microflore peut devenir un signe avant-coureur de pathologies allergiques..

Plus tard, en 2012, une base de données a été obtenue pour rétablir l'équilibre des bifidobactéries et des bactéroïdes comme traitement prometteur pour les personnes allergiques 1.

Rhinite allergique pendant la grossesse

La rhinite allergique pendant la grossesse est une manifestation saisonnière (pollinose) et se manifeste par un gonflement des voies respiratoires nasales 2.

Même si l'allergène n'a pas causé d'inconfort avant la grossesse, une femme peut soudainement trouver une hypersensibilité pendant la période de gestation. Cela est dû au fait que le système immunitaire d'une femme enceinte travaille en mode stressant 2.

Traitement de la rhinite allergique

Les directives de pratique clinique impliquent la prévention et le traitement médicamenteux de la rhinite allergique. Le plus souvent, les cures de traitement sont réalisées en ambulatoire (sauf pour les formes sévères de rhinite allergique et, si nécessaire, une cure d'immunothérapie spécifique accélérée) 2.

Le traitement non médicamenteux consiste à éviter le contact avec un allergène détecté par anamnèse ou lors du prélèvement d'échantillons allergiques.

Le traitement médicamenteux implique un traitement avec des antihistaminiques ou des glucocorticoïdes 2.

Lors du traitement de la rhinite allergique avec des antihistaminiques, il est plus efficace d'utiliser des médicaments de deuxième génération. L'un des médicaments modernes de ce groupe est Cetrin ®. L'action de Cetrin ® vise à bloquer les récepteurs de l'histamine, responsables de la survenue d'une réaction allergique. Quelles que soient les raisons qui ont provoqué l'allergie, le médicament bloque les récepteurs H1 et aide dans les plus brefs délais à se débarrasser de toutes les principales manifestations de la rhinite allergique - œdème, écoulement nasal, larmoiement, crises d'éternuements, etc. 1.

Le médicament a un effet thérapeutique à long terme. Pour les adultes et les enfants de plus de 6 ans, il suffit de prendre 1 comprimé (10 mg) toutes les 24 heures ou un demi-comprimé (5 mg) deux fois par jour 3.

Traitement des allergies au nez

La congestion nasale peut survenir pour diverses raisons, des allergies au rhume. Cette condition devient une source de nombreux désagréments, provoquant des difficultés à respirer et même à dormir. Il s'agit généralement d'une condition à court terme, comme un rhume.

Pire encore, lorsque le nez est bouché pendant une longue période, cette condition peut entraîner certaines maladies, des problèmes d'audition, des maux de tête, une sensation constante de mauvaise santé.

Le nez peut être bouché avec du mucus sécrété par le nez - morve, et sans nez qui coule. Les raisons peuvent être différentes et les tactiques de traitement en dépendent..

Comment se débarrasser d'un symptôme désagréable et quels remèdes ont l'effet le plus prononcé?

Congestion nasale: le mécanisme d'apparition et de développement

L'apparition d'une congestion nasale est une réaction naturelle de la membrane muqueuse à la pénétration d'un objet étranger, d'un allergène ou d'un microorganisme pathologique. Dans ce cas, deux processus se produisent à la fois (dans certains cas, un seul):

  • la muqueuse nasale gonfle, entraînant des problèmes de respiration nasale;
  • après cela, commence la sécrétion active de mucus, dont la tâche consiste à éliminer la microflore ou l'allergène pathogène. Dans ce cas, il y a un rhume..

Causes de la congestion nasale

Il y a plusieurs raisons à la congestion nasale:

  1. néoplasmes dans la cavité nasale;
  2. apparition de la maladie ARI;
  3. les polypes;
  4. infection chronique des muqueuses. Cela se produit souvent chez les personnes travaillant dans des conditions qui augmentent le risque de développer des allergies;
  5. réaction allergique;
  6. végétations adénoïdes;
  7. rhinite vasomotrice;
  8. réaction à la prise de certains médicaments;
  9. sinusite;
  10. infection bactérienne du nez.

Congestion nasale allergique (rhinite allergique)

La congestion nasale allergique est radicalement différente de tout autre type de rhinite. Vous pouvez déterminer la rhinite allergique vasomotrice par les signes suivants:

  1. le gonflement de la muqueuse nasale peut être accompagné de démangeaisons, d'éternuements fréquents et même de toux;
  2. progressivement, la sécrétion de contenu muqueux (morve), qui a généralement une consistance aqueuse et n'a pas de couleur, s'ajoute à la congestion;
  3. il est possible de développer une sensation de douleur dans le nez;
  4. un symptôme supplémentaire est une rougeur et des démangeaisons des yeux.

Les allergies peuvent être à la fois saisonnières (rhume des foins) et toute l'année. Une grande variété de substances peut provoquer une rhinite allergique. Il existe de nombreuses classifications d'allergies.

Traitement topique et général de la congestion nasale

Le traitement d'un nez bouché peut être divisé en deux groupes de mesures: le traitement avec des médicaments locaux et le traitement à usage général. Habituellement, le choix de l'un ou l'autre médicament est fait par le médecin traitant en fonction du diagnostic..

Traitement local du rhume

Le traitement local consiste en l'application locale de l'agent - dans la zone du nez. Ainsi, la concentration maximale de la substance est au bon endroit. Les médicaments et techniques suivants sont utilisés localement:

  1. gouttes nasales et sprays. Particulièrement efficace pour traiter les allergies saisonnières;
  2. onguents et crèmes pour la muqueuse nasale;
  3. lavage avec pharmacie et solutions à domicile;
  4. inhalation.

Remèdes contre les allergies au nez: formes posologiques

Bien sûr, tous les remèdes dans le nez sont un traitement local. Les remèdes les plus populaires pour le traitement de la rhinite allergique sont les sprays et les gouttes. Le rinçage et l'inhalation se sont avérés très efficaces. Pommades - à la dernière place.

Traitement général

Un traitement général est nécessaire si la congestion nasale est causée par des virus et des bactéries pénétrant dans le corps.

Avec un traitement général, le médicament est distribué dans tout le corps et seule une partie de la substance active sera dans la zone requise. Dans une telle situation, en plus des techniques locales, des antibiotiques peuvent être prescrits..

De plus, en cas de rhinite allergique, le traitement sera complété par des antihistaminiques..

Traitements pour le rhume

Les principaux traitements de la congestion nasale comprennent:

  1. la lessive;
  2. instillation de gouttes;
  3. pommade de pose;
  4. combattre les virus et les infections à l'intérieur du corps.

Avant de choisir une méthode, il est important de subir un diagnostic, qui consiste généralement à faire des tests sanguins et à prélever un écouvillon pour la microflore du nez. Dans le cas où un nez qui coule est causé par de graves perturbations dans le travail du corps du patient, le médecin peut lui prescrire une physiothérapie et un échauffement.

Traitement médical

La pharmacologie moderne propose une gamme assez large de médicaments pour le traitement de la congestion. Il vaut la peine de comprendre plus en détail lesquels d'entre eux ont le plus d'effet et de popularité. N'oubliez pas que le choix des médicaments doit être effectué par un spécialiste..

Formes posologiques de médicaments

Pour traiter le problème, vous pouvez recourir aux moyens suivants:

  1. gouttes - selon la direction, elles aident soit à humidifier la surface de la membrane muqueuse, soit à faciliter la respiration en rétrécissant les vaisseaux;
  2. sprays - ont un effet plus prononcé contre la congestion, car ils distribuent le médicament plus uniformément dans la cavité nasale;
  3. inhalations - peuvent avoir l'effet souhaité avec une sécheresse excessive de la membrane muqueuse ou avec la formation d'un nez qui coule causé par des bactéries;
  4. pommade - aide à combattre l'enflure et l'inflammation. A un effet progressif;
  5. lavage - a un effet si le patient s'inquiète d'une décharge abondante ou si la congestion est de nature allergique;
  6. comprimés - ont un effet général, aident à normaliser l'état de tout l'organisme dans son ensemble.

Les médicaments peuvent être classés par mécanisme d'action et groupes.

Il existe plusieurs groupes de médicaments qui diffèrent par leur effet et leur objectif. Les groupes de produits nasaux suivants avec des exemples de noms populaires de fonds aideront à se débarrasser de la congestion:

  1. antiallergique - pour les allergies, vous pouvez verser Vibrocil dans le nez ou prendre des comprimés Suprastin. Les antihistaminiques doivent être pris immédiatement au premier soupçon d'allergie. Avec leur aide, vous pouvez non seulement soulager la respiration nasale, mais également éliminer d'autres symptômes;
  2. les hydratants sont tout simplement irremplaçables en cas de sécheresse excessive de la muqueuse et sont inclus dans les recommandations cliniques pour presque tous les cas de rhinite. Les gouttes hydratantes les plus courantes et les plus efficaces comprennent Otrivin et Aquamaris;
  3. vasoconstricteur - ces gouttes aideront parfaitement à la congestion sans écoulement muqueux. Les options les moins coûteuses sont les gouttes de naphtizine et de xilen. Cependant, il est important de comprendre qu'il n'est pas recommandé de les égoutter pendant plus de 5 jours, sinon une dépendance peut se développer;
  4. antiviraux - les médicaments antiviraux sont tout simplement irremplaçables si une maladie nasale est une conséquence du développement d'une infection. Les antiviraux peuvent être achetés sous forme de comprimés, de suppositoires et même de gouttes, par exemple Grippferon;
  5. hormonale - ces fonds sont assez prononcés et agissent rapidement, mais ils ont de nombreuses contre-indications. Par exemple, ils ne sont pas recommandés pour les femmes enceintes et allaitantes. Un exemple de ces médicaments est les sprays Nazonex, Avamis et Fliksonase;
  6. antibiotiques - avec un rhume, ces médicaments sont rarement prescrits. Si votre médecin vous a prescrit des antibiotiques, il y a de fortes chances que l'inflammation soit allée trop loin. Cela arrive souvent avec la sinusite..
  7. d'origine végétale - pratiquement sans danger, peut être prescrit aux enfants et aux femmes enceintes. Certains d'entre eux sont utilisés depuis des décennies et ont prouvé leur efficacité dans la pratique, par exemple, les comprimés Sinupret.

Traitement pendant la grossesse et l'allaitement

En raison du choix limité de médicaments, pour le traitement de la rhinite chez les femmes enceintes et les mères allaitantes, ils sont le plus souvent prescrits:

  1. solutions salines - elles aident à rincer les muqueuses et à éliminer la microflore pathogène. Les oligo-éléments contenus dans le sel marin contribuent à renforcer l'immunité naturelle de la muqueuse nasale;
  2. gouttes vasoconstricteurs - lors de leur choix, il est important d'éviter les produits contenant de la phényléphrine. Pour cette raison, la préférence est donnée aux médicaments tels que Vibrocil, Tizin, Xymelin;
  3. gouttes à base d'huile - ces gouttes aident à hydrater la membrane muqueuse, à détruire la microflore pathogène et sont totalement sans danger. Ces médicaments comprennent le Pinosol. Leur seul inconvénient est un faible effet vasoconstricteur..

Traitement de la congestion nasale chez les enfants

Il existe des particularités du jour de traitement de la congestion chez les nourrissons, mais en général, les groupes de médicaments suivants peuvent être utilisés chez les enfants:

  1. vasoconstricteur - par exemple, la xylométazoline ou l'oxymétazoline. Ces fonds ne doivent pas être égouttés pendant plus de 5 jours. Il est préférable d'utiliser le médicament la nuit et dans les moments où il est vraiment très difficile pour l'enfant de respirer;
  2. solutions de rinçage - elles aideront à se débarrasser du mucus séché et des allergènes. Vous pouvez acheter une solution pour laver Dolphin ou Aquamaris à la pharmacie;
  3. hydratants - irremplaçables après un traitement à long terme avec des agents vasoconstricteurs. Peut être utilisé pour la congestion nasale persistante. Un exemple est Aqualor et Salin;
  4. antiviral - n'a d'effet que dans les premiers jours de l'apparition de la maladie. Si un nez qui coule se produit dans le contexte d'ARVI, le bébé peut être instillé avec Grippferon.

Liste des remèdes populaires pour la congestion nasale

  • Aquamaris est un spray hydratant à base d'eau de mer. Aide à soulager la sécheresse et facilite la respiration. Peut être utilisé chez les enfants et les femmes enceintes.
  • Nazivin est un médicament à effet vasoconstricteur. Sûr et soulage définitivement la congestion. Peut même être utilisé chez les nouveau-nés.
  • Grippferon - gouttes avec effet antiviral. Ils aident bien pendant les rhumes et la grippe. Fonctionne bien avec d'autres agents thérapeutiques.
  • Pinosol est une pommade à base d'eucalyptus. Aide à soulager l'inflammation et à détruire la microflore pathogène.
  • Snoop - gouttes vasoconstricteurs à effet hydratant. Le produit est disponible pour les adultes et les enfants..

Autres moyens de traiter le rhume chez les adultes et les enfants

En plus de prescrire des médicaments, vous pouvez lutter contre la congestion par d'autres moyens. Voici les techniques les plus efficaces.

Massage et acupuncture pour la congestion nasale

Le massage et l'acupuncture du nez sont effectués au moyen d'une exposition à des points biologiques spécifiques. Le principal avantage du massage est sa disponibilité. Vous pouvez masser la base et les ailes du nez, les points entre les sourcils et sur l'arête du nez n'importe où et à tout moment.

Homéopathie pour la congestion nasale

La principale caractéristique de ce domaine de traitement est la sécurité. Il existe de nombreux remèdes homéopathiques disponibles pour soulager la congestion. Ceux-ci inclus:

Chaque remède combat un type de problème spécifique.

Remèdes populaires pour la congestion nasale

Le plus souvent, les méthodes folkloriques agissent comme un complément au traitement traditionnel. Dans ce cas, vous pouvez utiliser les techniques suivantes:

  1. rincer le nez avec une solution saline;
  2. instiller du jus d'aloès et d'ail dans le nez;
  3. inhalation de vapeur sur des décoctions de camomille, de calendula ou de pommes de terre ordinaires.

Remèdes à base de plantes pour la congestion nasale

Les phytopréparations se distinguent par leur sécurité, grâce à laquelle elles peuvent être utilisées à la fois chez les femmes enceintes et allaitantes, et chez les enfants. Les meilleurs outils sont:

Traitement chirurgical de la congestion nasale

Le traitement chirurgical de la respiration nasale obstruée n'est effectué que dans les cas d'urgence. Ces situations comprennent:

  1. végétations adénoïdes;
  2. courbure du septum;
  3. processus tumoraux;
  4. la présence d'une inflammation sévère;
  5. pénétration de corps étrangers.

Physiothérapie pour la congestion nasale

La physiothérapie de la congestion nasale comprend plusieurs méthodes à la fois:

  • OVNI (rayonnement ultraviolet) - cette procédure est effectuée 2 à 3 jours le matin. Chaque canal nasal est traité en 1 à 2 minutes, selon la complexité de la maladie;
  • UHF - le traitement est effectué en utilisant de faibles impulsions électriques. Dans ce cas, il est également recommandé d'effectuer la procédure le matin;
  • Thérapie au laser - réalisée dans une salle de physiothérapie sous la supervision d'un spécialiste. Il est considéré comme le plus efficace.

Acupuncture pour la congestion nasale

Il y a plusieurs points responsables de la sensation d'un nez bouché. Dans ce cas, l'acupuncture a un effet énorme, ce qui permet à une personne de respirer plus facilement presque instantanément. Il est important de comprendre que seul un spécialiste expérimenté doit effectuer la procédure..

Traiter la congestion nasale à la maison

Pour traiter votre nez à la maison, vous pouvez essayer les conseils suivants:

  • laver la membrane muqueuse tous les jours - pour préparer la solution, prendre 0,5 cuillère à café de sel de mer et dissoudre dans un verre d'eau tiède. Après cela, le mélange est pris dans une seringue et injecté dans une narine, tout en retenant la respiration. Après cela, la procédure est répétée avec la deuxième narine;
  • instiller du jus d'aloès frais dans le nez, 2-3 gouttes dans chaque narine le matin et le soir.

Quand est-il temps de consulter un médecin

Il est impératif de se présenter au spécialiste ORL si:

  1. le nez qui coule dure plus de cinq jours;
  2. des maux de tête sont apparus;
  3. la membrane muqueuse est devenue sensible;
  4. une décharge sanglante se produit;
  5. l'aide avec des gouttes est limitée à une très courte période de temps;
  6. les écoulements muqueux ont acquis une teinte verdâtre ou jaunâtre désagréable.

Vidéo utile

À partir de la vidéo, vous pouvez en savoir plus sur le rinçage du nez à la maison - simple et rapide:

Une autre vidéo sur le soulagement spectaculaire de la respiration sans médicament avec des huiles essentielles. Une procédure simple en aide très efficacement:

Conclusion

La congestion nasale est une condition suffisamment grave qui peut indiquer un certain nombre de problèmes de santé. Si le problème persiste dans les 5 à 7 jours, il est recommandé de se rendre dans un ORL pour identifier le problème et prescrire un traitement efficace.

Rhinite allergique

Symptômes de la rhinite allergique

Rhinite allergique chez un enfant

  1. morsure pathologique;
  2. nez gonflé;
  3. les lèvres sont gercées;
  4. le visage est pâteux;
  5. cernes autour des yeux;
  • I - les amygdales sont légèrement élargies, la difficulté à respirer ne survient que pendant l'exercice. Le développement psychosomatique de l'enfant n'est pas affecté.
  • II - la sortie des turbinates est bloquée par 2/3. L'enfant respire rarement par le nez, car l'air ne passe pratiquement pas à travers l'espace étroit de la conque nasale. Les complications sous forme de sinusite, d'otite moyenne commencent. La mâchoire inférieure est poussée vers l'avant, la bouche est constamment ouverte, pendant le sommeil - ronflement.

Rhinite allergique chez l'adulte

Avec la rhinite allergique chez l'adulte, la gravité du tableau clinique dépend du stade du processus pathologique.

  • Étape
  • Caractéristiques des symptômes
  • Vasomoteur
  • Les premiers signes d'augmentation de la perméabilité capillaire muqueuse apparaissent - il y a des épisodes de congestion nasale.
  • Vasodilatation
  • Les capillaires de la muqueuse sinusale se dilatent.
  • Œdème chronique
  • Un gonflement sévère de la muqueuse nasale persiste, ce qui provoque des symptômes:
  • Congestion nasale persistante
  • Impossibilité de respiration nasale
  • Effet faible ou nul sur le traitement vasoconstricteur.
  • Hyperplasie
  • Congestion sévère.
  • Processus hypertrophiques de la membrane muqueuse.
  • Prolifération des polypes.
  • Détérioration de l'odeur et du goût.
  • La possibilité d'une otite moyenne.

Rhinite allergique. Comment prévenir le développement de l'asthme?

Ce printemps, ma fille et moi avons eu la chance de procéder à un examen dans le service d'allergie pulmonaire de l'hôpital régional. C'est le service d'allergie le plus respecté de la région. Des écoles d'asthme ont été organisées avec les parents, au cours desquelles ils ont également parlé d'autres maladies de nature allergique. En particulier, non sans intérêt, les parents ont écouté une conférence du chef de service sur la rhinite allergique. Je m'empresse de partager les connaissances acquises avec les lecteurs..

Qu'est-ce que la rhinite allergique?

Rhinite allergique - une maladie inflammatoire chronique de la cavité nasale et du nasopharynx, accompagnée de démangeaisons, d'éternuements, d'une augmentation de la sécrétion, de la congestion.

L'enfant peut ne pas dire que son nez lui démange, il peut ne pas remarquer lui-même ces démangeaisons. Mais un parent devrait regarder de plus près son enfant - s'il frotte souvent son nez contre quelque chose, se gratte le nez avec sa paume, imite des mouvements avec un triangle nasolabial, comme s'il ajustait des lunettes sur l'arête du nez, etc. Le parent devrait être alerté par une congestion fréquente, "renifler" pendant temps de sommeil, morve abondante (rhinorrhée).

Au moins 2 symptômes sont nécessaires pour le diagnostic de rhinite allergique.

Causes de la rhinite allergique

La cause la plus fréquente de rhinite allergique est l'hérédité. S'il y a des personnes allergiques dans la famille, il y a une forte probabilité que la progéniture ait également les mêmes problèmes..

Des symptômes de rhinite allergique peuvent survenir en réponse à:

  1. Allergènes inhalés - par exemple, poussière contenant des acariens, poussière de bibliothèque, pollen de plante, divers aérosols.
  2. Allergènes épidermiques - animaux de compagnie, oreillers en plumes, squames de cheval, etc..
  3. Allergènes alimentaires - rares, mais cela se produit également lorsque des démangeaisons, des écoulements et un gonflement du nez se produisent en réponse à la nourriture.

Très souvent, la conjonctivite allergique rejoint la rhinite allergique.

Diagnostic de la rhinite allergique

En pratique, dans les polycliniques, un médecin ORL diagnostique une rhinite allergique après examen de la muqueuse nasale. Comme l'explique le chef, un seul examen par un médecin ORL est très subjectif, d'ailleurs, «combien d'ORL, tant de diagnostics». Blagues en guise de blague, et dans un hôpital, le diagnostic différentiel est réalisé non seulement par examen par un médecin ORL, en bouchant alternativement une narine et par analyse organoleptique de la congestion. Tout d'abord, l'ORL examine la muqueuse nasopharyngée, exclut les pathologies nasales, telles que, par exemple, la courbure du septum.

Des écouvillons sont prélevés sur le nez pour la flore, une cytologie de la sécrétion nasale est effectuée. Dans un frottis sur la flore, la présence de micro-organismes pathogènes peut être détectée. La cytologie de la sécrétion nasale est une analyse qui vous permet de déterminer le pourcentage de cellules - leucocytes, qui sont de différents types: neutrophiles, monocytes, lymphocytes, basophiles, éosinophiles. Décrypter ces relations, c'est-à-dire L'analyse «d'interprétation» est une affaire très habile. Comme l'explique le responsable, dans les polycliniques, il n'y a pas une telle expérience pour déchiffrer qualitativement cette analyse, d'où les erreurs de diagnostic. Par le pourcentage de ces cellules, on peut juger de la nature de l'inflammation du nez - une augmentation des éosinophiles de plus de 5% indique une allergie, des neutrophiles - une infection bactérienne, etc. Mais, encore une fois, déchiffrer le résultat ne semble que simple: regardez les chiffres et c'est tout. Les médecins accumulent cette expérience depuis des années, comparant les résultats des tests avec les manifestations cliniques de la rhinite chez les patients.

Un test sanguin est effectué pour les IgE générales (immunoglobuline), qui montre l'humeur allergique générale du corps. D'autres tests d'immunochimie peuvent également être prescrits - anticorps dirigés contre des micro-organismes, etc..

Des tests cutanés sont effectués - les soi-disant égratignures, lorsqu'un allergène goutte sur la peau de la main et que la peau est légèrement endommagée, puis après un court laps de temps, la taille des zones rougies est évaluée. Cela permet de savoir à quel allergène il y a une réaction. Réaction particulièrement bien diagnostiquée au pollen des plantes.

Des tests provocateurs peuvent être effectués - lorsque la muqueuse nasale est en contact direct avec l'allergène. Ensuite, la réponse du patient à ce contact est évaluée.

Maintenant, il est nécessaire de transmettre les mots du chef du service des allergies, ce qui peut servir de raison à l'excitation des parents d'enfants atteints de rhinite allergique: chez tous les enfants atteints de rhinite allergique, l'asthme est recherché en milieu hospitalier et très souvent on le trouve.

D'une part, cela peut effrayer les parents, mais d'autre part, à mon avis, cela aide à prendre le problème au sérieux. Un diagnostic précoce de l'asthme et un traitement adéquat donnent de grandes chances de dire adieu à cette maladie (c'est-à-dire sa transition vers une forme asymptomatique - rémission stable).

Que faire si une rhinite allergique est diagnostiquée

(mesures et traitement de la rhinite allergique)

Reconsidérez la vie quotidienne jusqu'à ce que l'asthme se développe. L'humidité intérieure doit être de 40 à 50%, pas plus. Il est préférable d'avoir des fenêtres en bois, des tapis, les animaux ne devraient pas l'être. Le médecin a attiré notre attention sur le fait que nous aimons nos animaux de compagnie plus que nos propres enfants...

L'appartement doit être nettoyé de toutes les choses inutiles qui collectent la poussière. Le lieu de couchage doit être équipé d'un bon matelas, de préférence avec un surmatelas qui ne permet pas aux tiques d'atteindre le matelas lui-même (une bonne option est les couvre-matelas en éponge imperméables). Le linge de lit est changé une fois par semaine et doit être repassé. Si les parents décident d'avoir un climatiseur dans la maison, il doit être lavé et les filtres changés comme indiqué dans les instructions. Sinon, il vaut mieux ne pas l'utiliser dans une famille où il y a une personne allergique..

Il est nécessaire de se rincer le nez à l'eau de mer tous les jours.

Pour la rhinite pollinique, la moustiquaire doit être humidifiée pour garder le pollen dessus. En général, il vaut mieux partir pour une autre zone climatique pendant la floraison (mai-juin, août). Le sud et le nord conviennent. Mais si cela n'est pas possible, il est recommandé de marcher par temps humide. Les yeux doivent être protégés avec des lunettes. À leur arrivée à la maison, l'enfant et les parents changent complètement de vêtements et envoient les vêtements au lavage. Effectuer un shampooing quotidien.

Si une flore pathogène est identifiée, un traitement antibiotique est nécessaire, vous ne pouvez rien y faire. Après avoir supprimé les agents pathogènes, nous passons à autre chose.

Les personnes allergiques doivent recevoir des antihistaminiques de 2e génération. Zyrtec, claritin, erius, ksizal, telfast, etc. Parmi ceux-ci, erius et ksizal agissent principalement sur la muqueuse nasale.

Si les antihistaminiques aident à atténuer les symptômes de la rhinite allergique, vous devez vous arrêter là. S'ils n'aident pas, des corticostéroïdes inhalés (nazonex, avamis) sont utilisés. Ces sprays nasaux hormonaux doivent également être correctement pulvérisés: dirigez la buse de pulvérisation dans la narine vers le coin externe de l'œil. Une contre-indication à l'utilisation de corticostéroïdes est une courbure de la cloison nasale avec une crête osseuse, des saignements de nez.

Si les corticostéroïdes ne sont pas autorisés, des préparations d'acide cromoglycique sont utilisées. Ils ont un effet cumulatif. Ils utilisent également des médicaments montélukast, qui agissent sur la congestion..

Il est très rare pour la rhinite aiguë très sévère d'utiliser des corticostéroïdes oraux.

Si ni les antihistaminiques ni les corticostéroïdes ne vous aident, alors vous devez penser aux vraies causes, qui peuvent être des tumeurs, un corps étranger, des végétations adénoïdes..

Aussi, pour les maladies allergiques, l'immunothérapie spécifique avec des allergènes (ASIT, SIT) est une méthode de traitement très efficace. Ce sont des injections régulières (environ 1 fois par mois) d'un allergène établi. Cette méthode aide à soulager le patient de l'allergie à un allergène spécifique. L'allergie au pollen est mieux traitée avec ASIT. Les injections d'allergènes doivent être débutées vers octobre-novembre.

En milieu hospitalier, les enfants subissent un cours de massage, d'halochambre et d'exercices respiratoires.

Conclusion

Tout ce qui a été dit sur la rhinite allergique chez les enfants est le même pour les adultes. La rhinite allergique n'est pas une maladie si simple qui, si elle n'est pas traitée, entraîne l'asthme, la privation d'oxygène du cerveau et un retard du développement. Les enfants atteints de rhinite allergique ont souvent des cernes et des maux de tête. Cependant, ce n'est pas une cause de tristesse. Une approche intégrée de ce problème aidera à contrôler la rhinite allergique et à éviter les complications. Traitement adéquat, respect des recommandations du médecin, vie hypoallergénique, procédures générales de renforcement, salles de sel - tout cela peut aider une personne allergique à se sentir en bonne santé.

Je voudrais terminer l'article avec le souhait du chef du service allergies aux parents d'enfants allergiques: "Traitez les maladies allergiques avec le sourire et alors ce sera efficace!"

Rhinite allergique: causes, symptômes et traitement chez l'adulte

La rhinite, ou écoulement nasal, est une inflammation de la muqueuse nasale. Elle peut être causée par diverses raisons: une infection virale ou bactérienne, un rhume, une réaction allergique.

Habituellement, la rhinite s'accompagne d'un gonflement de la surface interne des voies nasales, d'éternuements, de démangeaisons et d'une augmentation des écoulements muqueux. La rhinite allergique est une maladie immunitaire.

Dans cet article, nous examinerons toutes les caractéristiques, symptômes, causes de cette forme particulière de la maladie. Vous trouverez ici des informations sur ce qu'il faut faire et comment se débarrasser d'une rhinite allergique..

Qu'est-ce que la rhinite allergique?

Rhinite allergique - un type immédiat de réaction allergique (allergie de type I).

Lorsque le pollen entre en contact avec les muqueuses du nez, des yeux ou des voies respiratoires, le corps réagit immédiatement et développe les symptômes allergiques correspondants (difficulté à respirer, éternuements, etc.).

Causes de la rhinite allergique

Dans le cas de la rhinite allergique, ou comme on l'appelle aussi rhume des foins, la raison en est la réponse inadéquate du système immunitaire humain à la pénétration de particules d'une substance externe (allergène) dans le corps. L'hypersensibilité (sensibilité accrue du corps à une substance) peut se manifester aux mêmes substances qui ne provoquent aucune réaction chez d'autres personnes.

Les stimuli peuvent être:

  • pollen de plantes;
  • laine et particules de peau de certains animaux (chats, chiens, etc.);
  • spores de moisissures;
  • les déchets d'acariens microscopiques dans la poussière domestique (provoquant souvent des symptômes d'allergie).

Il existe également une réaction accrue des muqueuses aux allergènes alimentaires, auquel cas une rhinite allergique peut également apparaître, entre autres manifestations douloureuses..

Facteurs déclenchant l'apparition de la rhinite allergique

Les gens sont plus susceptibles de développer une rhinite allergique ou un rhume des foins s'ils souffrent de maladies inflammatoires chroniques de l'oreille, de la gorge et du nez. Ceux qui sont sujets aux rhumes persistants et aux infections virales fréquentes courent également un risque accru. Facteurs environnementaux:

  • pollution atmosphérique grave;
  • fumée de tabac;
  • une abondance de poussière dans les locaux;
  • présence constante d'animaux.

La probabilité de rhinite allergique augmente en cas de prédisposition héréditaire (l'un des parents ou les deux sont sujets à des réactions allergiques).

Les symptômes de la rhinite allergique

L'apparition d'une rhinite allergique est caractérisée par certains symptômes. Certains d'entre eux peuvent apparaître presque immédiatement, dans les 4 à 8 heures, tandis que d'autres après 2 jours, voire des semaines après le début de la maladie.

Selon les allergologues, lors de la première rencontre d'une personne avec une substance irritante, une réaction allergique notable peut ne pas se produire, cependant, lors des prochains contacts avec un allergène, elle deviendra plus prononcée..

Dans la plupart des cas, les symptômes de la rhinite allergique sont les suivants:

  • éternuements répétés. Habituellement, cela se produit immédiatement lorsque l'allergène pénètre dans la muqueuse nasale;
  • démangeaisons dans le nez, chatouillements dans le nasopharynx. Ces manifestations sont également très prononcées, et précisément au tout début de la maladie;
  • augmentation de la sécrétion de mucus par le nez. Au début, c'est un écoulement très mince et aqueux. À l'avenir, l'écoulement muqueux devient plus épais;
  • larmoiement, démangeaisons et rougeur des yeux;
  • congestion nasale, incapacité à respirer par le nez, détérioration de l'odorat;
  • hypersensibilité aux odeurs piquantes: produits chimiques ménagers et de construction, parfums, fumée de tabac;
  • toux sèche qui rejoint plus tard;
  • faiblesse, somnolence, frissons et fatigue élevée (les phénomènes sont caractéristiques aux stades avancés de la maladie). C'est ainsi que se manifeste la réaction allergique générale du corps;
  • la congestion de l'oreille, la déficience auditive sont également caractéristiques de la rhinite allergique chronique.

Formes et stades de la rhinite allergique

Pour une maladie telle que la rhinite allergique, deux formes principales sont caractéristiques:

  • périodique (saisonnier);
  • permanent (toute l'année).

La différence entre eux est que sous sa forme saisonnière, l'allergène est d'origine végétale et est libéré lors de la floraison de certains types de fleurs ou d'arbres. Sous forme chronique, l'irritant est présent dans la vie humaine (acariens, moisissures, animaux) et la maladie peut ne pas s'arrêter toute l'année.

Il existe également une forme mixte, dans laquelle la rhinite chronique s'exprime toute l'année sous une forme effacée et se prête au contrôle des médicaments, et en été, elle s'aggrave..

Il y a les stades suivants de la maladie:

  • la rhinite aiguë - allergique dure jusqu'à 4 semaines;
  • chronique - les manifestations de la maladie durent plus de 4 semaines consécutives. Ils ne s'arrêtent pas du tout ou il y a une rémission instable puis une récidive.

La récidive annuelle des symptômes de la rhinite allergique pendant plus de 4 semaines est également considérée comme une évolution chronique de la maladie.

Diagnostic de la rhinite allergique

Au tout début, pour établir un diagnostic, le médecin procède à une enquête détaillée sur le patient. C'est ainsi qu'une anamnèse est recueillie sur l'évolution de la maladie et tous les facteurs qui accompagnent son développement, les caractéristiques individuelles de la réaction à diverses substances, ainsi que les méthodes de traitement précédemment entreprises à domicile..

Le facteur héréditaire, qui est très important dans le diagnostic de toute maladie allergique, est également à l'étude..

Dans le diagnostic de la rhinite allergique, il est très important d'identifier exactement les substances irritantes qui déclenchent une réponse immunitaire négative. Ainsi, une gamme possible d'allergènes croisés (produits similaires et substances pouvant également affecter négativement une personne) est établie. La rhinite allergique ne doit être traitée qu'après l'établissement d'un diagnostic précis..

Méthodes de diagnostic éprouvées, les plus populaires en ce moment:

  • Test cutané (test d'allergie). Cette méthode simple est souvent utilisée, mais son erreur est assez importante. L'essentiel est qu'avec l'aide d'un outil spécial, une petite égratignure est faite sur la peau humaine, dans laquelle une substance est introduite - un allergène. Après 15 minutes, vous pouvez évaluer le résultat. En cas de réaction positive, le site de test deviendra rouge, il y aura un léger gonflement et des démangeaisons.
  • Immunoblotting. Il s'agit d'une analyse de la réaction des anticorps humains aux molécules d'une substance irritante. Réalisé dans des conditions de laboratoire. Méthode de diagnostic suffisamment précise.
  • Examen microscopique des frottis. Pour cette analyse, des frottis de sécrétions muqueuses prélevés sur un patient lors d'une exacerbation de la rhinite allergique sont colorés avec des préparations spéciales et examinés au microscope.
  • Test des immunoglobulines spécifiques des allergènes (IgE). Test sanguin pour une augmentation du taux d'immunoglobulines de classe E lors d'une exposition à diverses substances allergènes suspectées.
  • La méthode d'analyse provocante (rarement utilisée). Le patient reçoit une petite quantité d'une substance susceptible de provoquer une réaction allergique. Si le résultat est négatif, la dose est progressivement augmentée. Une telle étude n'est utilisée que dans des conditions stationnaires..

Complications

Si la maladie n'est pas traitée, la rhinite allergique passe généralement par une étape de changement, au fil du temps, l'allergie se déplace du nez et des yeux vers les voies respiratoires inférieures, ce qui conduit à l'asthme bronchique allergique. En conséquence, le pollen allergique provoquera un essoufflement.

De plus, de nombreuses autres complications peuvent survenir avec le rhume des foins, telles que:

  • asthme;
  • démangeaisons de la muqueuse buccale, de la gorge, de l'oreille;
  • angine;
  • toux;
  • réactions cutanées allergiques (par exemple, rougeur, gonflement);
  • difficulté à se concentrer;
  • les troubles du sommeil;
  • altération de l'odorat, du goût et de l'audition;
  • état apathique général.

La principale complication de cette maladie est l'asthme (crises d'asthme). Les personnes allergiques au pollen ont un risque significativement plus élevé de développer de l'asthme que les personnes non allergiques: dans 80% des cas, l'asthme est précédé d'une allergie. Cependant, un traitement précoce de la rhinite allergique réduit le risque d'asthme..

Comment traiter la rhinite allergique chez l'adulte?

Pour guérir la rhinite allergique, il est tout d'abord nécessaire d'établir et de confirmer un diagnostic précis, ainsi que d'identifier une liste de substances irritantes évidentes et potentielles - les allergènes. À l'avenir, le traitement est effectué dans le but de résoudre trois problèmes:

  • élimination de l'inflammation allergique et du gonflement de la muqueuse nasale;
  • élimination de la réaction à l'influence des allergènes (traitement spécifique à l'allergène);
  • organisation de la vie hypoallergénique, minimisation du contact avec un irritant.

Nourriture et style de vie

Si vous avez déjà une question sur le traitement de la rhinite allergique, la première étape est de changer votre mode de vie habituel. La question de la réduction du contact avec les irritants est d'une grande importance pour toute maladie allergique:

  • si des signes de réaction négative aux aliments sont détectés, il est nécessaire de suivre strictement le régime alimentaire et d'exclure complètement les aliments auxquels des allergies sont détectées;
  • en cas de réaction au pollen de la plante, il est recommandé d'éviter tout contact avec l'allergène pendant sa période de floraison (promenades dans la nature, sorties hors de la ville). Lors d'une exacerbation, en rentrant de la rue, vous devez immédiatement changer de vêtements, prendre une douche, vous rincer le nez avec une solution isotonique. Ceci est fait afin de réduire la durée de contact avec le pollen qui pourrait être introduit dans la maison sur les vêtements, le corps et les cheveux d'une personne;
  • si une réaction allergique à la poussière domestique est établie, il est nécessaire d'humidifier régulièrement la pièce. Il est également recommandé d'organiser une vie hypoallergénique: l'absence de tapis, de rideaux en tissu épais et d'oreillers en duvet, l'élimination de toutes sortes de dépoussiéreurs. Il est nécessaire d'utiliser des housses spéciales pour les meubles rembourrés et la literie, des agents de nettoyage acaricides (anti-acariens);
  • l'utilisation de purificateurs d'air domestiques est utile à la fois pour les allergies au pollen et pour les réactions à la poussière domestique.

Les méthodes énumérées sont particulièrement pertinentes dans les cas où il devient nécessaire de traiter la rhinite allergique pendant la grossesse. Dans ce cas, vous devez prendre toutes les mesures possibles pour organiser un mode de vie sain, une bonne nutrition et une vie hypoallergénique..

Cet ensemble de mesures réduira la nécessité d'utiliser des médicaments chimiques.

Thérapie médicamenteuse

Les médicaments destinés à traiter la rhinite allergique sont principalement conçus pour soulager une réaction allergique et éliminer les symptômes graves de la maladie. Le plus souvent, ce sont des antihistaminiques d'action générale, produits sous forme de comprimés ou de gouttes..

Ils sont pris comme prescrit par un médecin, généralement une fois par jour, pendant une longue période (à partir d'un mois). Parmi ces agents, les médicaments de deuxième génération ont fait leurs preuves:

  • Cétirizine;
  • Claritin;
  • Zodak.
  • et le troisième (Erius, Zyrtec).

Ils ont un minimum d'effets secondaires par rapport aux médicaments contre les allergies de première génération (Suprastin). Avec une forme plutôt bénigne de la maladie, un médicament de cette liste suffit pour éliminer complètement les symptômes.

Lors du traitement de la rhinite allergique chez les patients présentant un stade plus grave de la maladie, les médecins prescrivent des anti-inflammatoires locaux simultanément à l'utilisation de comprimés.

Il s'agit généralement d'un spray nasal et diffèrent par la composition et le principe d'action de la substance active. Les agents à base de cromoglycate dérivés de sodium sont largement connus. Ce sont des médicaments tels que:

Ces médicaments sont utilisés uniquement selon les directives d'un médecin. Ils sont généralement prescrits pour une gravité légère à modérée de la maladie..

La rhinite allergique chez les adultes est parfois préférable de traiter avec des agents locaux de ce groupe particulier, de sorte que les effets systémiques d'un antihistaminique général ne se développent pas.

Pour les symptômes sévères de la rhinite allergique, des médicaments hormonaux plus graves sont utilisés pour supprimer la réponse inflammatoire: les corticostéroïdes nasaux, également disponibles sous forme de sprays. Ceux-ci incluent des médicaments tels que:

Bien que les corticostéroïdes topiques soient généralement bien tolérés et aient peu d'effets secondaires, ils ne doivent jamais être pris sans prescription médicale. Seul le traitement chez l'adulte est autorisé; chez le jeune enfant, ces fonds sont rarement prescrits.

Préparations à base de solution isotonique ou d'eau de mer:

Ils sont totalement inoffensifs et sont conçus pour rincer et nettoyer en douceur les voies nasales des allergènes et des accumulations de mucus qui s'y sont produites.

Attention. Il est fortement déconseillé d'utiliser des médicaments vasoconstricteurs populaires pendant une longue période dans le traitement de la rhinite allergique - Naphtizine, Xymelin. Ils ne résolvent pas le problème, mais dessèchent plutôt la muqueuse nasale enflammée et, avec une utilisation régulière, provoquent le développement de la rhinite médicamenteuse..

Avant de traiter une rhinite allergique, il vaut la peine d'essayer des agents prophylactiques, par exemple Nazaval et Prevalin. Ce sont des sprays protecteurs à base de cellulose ou d'huiles et d'argile, qui ont un effet enveloppant. Ils aident à isoler la muqueuse nasale de l'irritant, c'est-à-dire à empêcher l'allergène d'y pénétrer..

L'utilisation de ces fonds n'est recommandée que dans un état sans exacerbation - cela n'a aucun sens de les appliquer sur la membrane muqueuse irritée lors d'une crise d'allergie.

Immunothérapie spécifique aux allergènes (ASIT)

Un groupe distinct de médicaments est conçu pour empêcher le développement d'une réaction négative à un allergène..

L'immunothérapie spécifique aux allergènes (ASIT) est un traitement relativement nouveau. La méthode est basée sur une diminution progressive de la sensibilité du corps à un allergène par une «habituation» progressive. Cette thérapie longue et complexe, réalisée pendant la période de rémission, vous permet de vous préparer à la saison d'exacerbation du rhume des foins et d'obtenir une diminution ou une absence totale de réponse aux stimuli..

Il peut prendre 3-4 cours de thérapie pour obtenir une rémission soutenue.

Traitement de la rhinite allergique avec des remèdes populaires

Essayer de traiter une rhinite allergique avec la médecine alternative n'est autorisée que si la maladie est bénigne et ne s'est pas transformée en stade chronique.

Il faut prendre soin de garder à l'esprit que de nombreuses plantes elles-mêmes peuvent être des allergènes assez puissants..

Pour savoir comment le corps réagit à un remède à base de plantes spécifique, vous devez essayer de l'appliquer pendant plusieurs jours dans une quantité minimale..

Si la réaction du corps est normale, le traitement avec des remèdes populaires peut être effectué sur de longues périodes. Voici quelques recettes populaires:

  • Une décoction de racines de framboise. Versez 100 grammes de matières premières sèches avec 1 litre d'eau, faites bouillir pendant une demi-heure, laissez refroidir et filtrez. Prenez un tel bouillon pendant un quart de verre trois fois par jour, avant les repas. La durée du traitement est de 14 jours.
  • Bouillon Elecampane. 2 cuillères à café de racines séchées et broyées d'élécampane versez 200 ml d'eau, faites bouillir pendant 10 minutes. Filtrer, prendre un demi-verre 2 fois par jour. Le cours de la décoction - 14 jours.
  • Nez de jus d'aloès gouttes. Presser le jus d'une feuille d'aloès fraîche, instiller 2 gouttes dans chaque narine 2 fois par jour. Le jus peut être conservé dans un récipient hermétiquement fermé au réfrigérateur pendant 1 semaine.
  • Un mélange de citron et de raifort. Mélangez les composants broyés à parts égales. Si vous le souhaitez, vous pouvez ajouter un peu de miel (si vous êtes sûr qu'il n'y a pas de réaction allergique). Prendre 1 cuillère à café deux fois par jour, une demi-heure avant les repas.

Prévention et recommandations

Les symptômes d'une rhinite allergique sont très désagréables et il peut être assez difficile de guérir complètement cette maladie. Les médecins recommandent aux personnes à risque de respecter les règles suivantes pour prévenir les manifestations d'allergies:

  • utiliser des filtres et des purificateurs d'air intérieurs;
  • effectuer régulièrement un nettoyage humide, éliminer les accumulateurs de poussière domestique (tapis, grandes peluches, oreillers en duvet et plumes);
  • éviter une exposition à long terme à un air agressif (fumée de tabac, fortes odeurs chimiques, poussière et suie);
  • pendant la saison de floraison des plantes allergènes, restez le plus possible à l'intérieur ou déménagez dans une autre zone climatique;
  • suivre les principes d'une bonne nutrition et d'un régime hypoallergénique;
  • avec la moindre tendance aux allergies, vous devez refuser de garder des animaux dans la maison.

Le sujet de la prévention d'une maladie telle que la rhinite allergique pendant la grossesse devient particulièrement pertinent. Après tout, il existe un risque de développer la maladie non seulement pour la mère, mais aussi pour l'enfant à naître. L'utilisation de médicaments tels que Prevalin ou Nazaval est un moyen sûr de prévenir le développement de la maladie.

Prévoir

Le pronostic à long terme de la rhinite allergique est positif car dans de nombreux cas, le rhume des foins est géré avec succès en minimisant l'exposition aux allergènes et en traitant avec un ou plusieurs médicaments.

Cependant, lorsque les personnes atteintes de rhinite allergique ont d'autres troubles coexistants, tels que l'asthme, la maladie est beaucoup plus grave, car elle a rarement été mortelle..

Bien que la condition ne soit pas considérée comme grave (s'il n'y a pas d'asthme), elle provoque beaucoup d'inconfort et interfère avec la vie quotidienne normale du patient.

Conclusion

Il n'y a pas de moyen simple et rapide de traiter la rhinite allergique chez les personnes allergiques. Que faire dans chaque cas, seul un médecin qualifié vous le dira.

Pour vous débarrasser complètement de la maladie, vous devrez subir des diagnostics complexes et un long traitement. À l'avenir, vous devrez éviter tout contact avec des allergènes et respecter tout un ensemble de règles.

Le déplacement vers une autre zone climatique permet parfois de résoudre ce problème..

Catégories Populaires

Un Kyste Dans Le Nez

Perte De L'Odorat