loader

Principal

Rhinite

Rhinopharyngite

La nasopharyngite est une inflammation qui se développe dans la muqueuse nasale et pharyngée. Cette maladie présente des similitudes à la fois avec deux maladies similaires qui sont concentrées dans ce domaine, à savoir la pharyngite et la rhinite. En d'autres termes, la rhinopharyngite est une complication résultant de la rhinite aiguë, dans laquelle la membrane muqueuse du pharynx devient enflammée, ce qui se plaint également de la survenue de douleurs lors de la déglutition. À son tour, le pharynx devient rouge et sa membrane muqueuse acquiert un épaississement des membranes, se recouvrant dans certains cas de mucus ou de floraison purulente.

Description générale de la maladie

Compte tenu de la relation étroite avec la pharyngite et la rhinite, le traitement de la rhinopharyngite nécessite un traitement pour ces maladies. Dans le cas où telle ou telle maladie n'est pas complètement guérie, il existe un risque de rhinopharyngite qui entre dans le stade chronique, qui, à son tour, est extrêmement difficile à traiter efficacement. Ainsi, avant de procéder à la rhinopharyngite, ces maladies connexes doivent être prises en compte, qu'il est également important d'éliminer.

  • Rhinite. Cette maladie est un écoulement nasal courant ou une inflammation de la muqueuse nasale. Le développement de la rhinite se déroule en plusieurs étapes, chacune caractérisée par ses propres symptômes. Ainsi, au premier stade, les symptômes caractéristiques sont des douleurs, des éternuements, une légère augmentation de la température, des maux de tête, des maux de gorge et une légère toux. La deuxième étape est caractérisée par une décharge de liquide de nature presque constante, le nez est bouché, la clarté de la perception est perdue, la température monte. Et enfin, la troisième étape est caractérisée par la densité de l'écoulement nasal, sa congestion générale. En l'absence de complications, la maladie disparaît en 7 à 10 jours.
  • Pharyngite. Dans ce cas, nous parlons d'inflammation qui se forme dans la muqueuse pharyngée. En règle générale, il survient après que le patient a transféré des maladies telles que ARVI, ARI, etc. Dans certains cas, il peut également être causé par l'action de bactéries (par analogie avec l'angine de poitrine). Principaux symptômes: toux et mal de gorge, douleur constante.

Quant à la rhinopharyngite elle-même, c'est une combinaison de ces maladies. C'est-à-dire un nez qui coule non traité avec mal de gorge et mal de gorge, fièvre, obstruction possible des oreilles et écoulement nasal dans le contexte des symptômes ci-dessus - tout cela est une rhinopharyngite.

Rhinopharyngite: symptômes

Comme nous l'avons déjà déterminé, les symptômes de cette maladie sont exprimés dans un complexe de symptômes de pharyngite et de rhinite. Celles-ci incluent notamment les manifestations suivantes:

  • L'apparition de sensations désagréables dans le nasopharynx (picotements, brûlures, sécheresse);
  • Souvent, un écoulement muqueux accumulé se forme, qui dans certains cas acquiert une apparence sanglante avec son écoulement difficile du nasopharynx;
  • Difficulté à respirer par le nez, apparition de sons nasaux (en particulier chez les enfants);
  • Lorsque l'inflammation se propage à la membrane muqueuse des tubes auditifs, il y a une douleur dans les oreilles, un déclic, une perte auditive générale;
  • La plupart du temps, il n'y a pas de température chez les adultes;
  • L'examen révèle une hyperémie et un gonflement survenus dans la muqueuse nasopharyngée, y compris un type d'écoulement visqueux dans la paroi pharyngée postérieure;
  • Les ganglions lymphatiques occipitaux et cervicaux sont souvent hypertrophiés.

Rhinopharyngite allergique: symptômes

Cette forme de rhinopharyngite présente des symptômes communs avec sa forme habituelle, tandis que la nature de l'inflammation formée dans ce cas, comme vous pouvez le comprendre, est allergique. Autrement dit, la maladie est causée par l'action de l'allergène correspondant, ce qui nécessite la nécessité d'arrêter le contact avec lui pour son élimination ultérieure. La membrane muqueuse du nez, du nasopharynx et du pharynx est également enflammée ici. Fondamentalement, le processus inflammatoire commence par le nez, après quoi il descend dans la gorge. Lorsque la maladie commence immédiatement à partir du pharynx, elle peut atteindre le nez de la même manière, provoquant ainsi une rhinite.

Parmi les principaux symptômes de la rhinopharyngite allergique, nous soulignons les suivants:

  • Congestion nasale, nez qui coule;
  • Inflammation du pharynx et sa rougeur;
  • Drainage le long de l'arrière du pharynx du mucus;
  • Une sensation d'inconfort caractéristique dans la gorge;
  • Toux.

Souvent, la forme allergique de la rhinopharyngite agit en combinaison avec des maladies nasales inflammatoires, ainsi que des maladies des sinus paranasaux, du larynx, du pharynx et des voies respiratoires inférieures..

Rhinopharyngite aiguë: symptômes

Le développement de cette forme de rhinopharyngite est caractérisé par un œdème général, ainsi que par la pénétration d'éléments cellulaires dans la membrane muqueuse. De plus, une expansion significative qui se produit dans les vaisseaux sanguins doit être mise en évidence, le sang se précipitant dans une large mesure vers la cavité nasopharyngée. Dans le même temps, l'apport sanguin passe également à la membrane muqueuse des conduits auditifs. La nature la plus prononcée du processus inflammatoire est observée dans les zones qui accumulent du tissu lymphoïde..

La maladie sous cette forme est caractérisée par un début aigu, qui est causé par l'action des facteurs mentionnés ci-dessus. Les symptômes suivants sont caractéristiques:

  • La formation d'un écoulement des muqueuses (éventuellement de nature purulente);
  • Les patients se plaignent souvent d'éternuements et de démangeaisons dans le nez;
  • Le timbre de la voix est sujet à changement;
  • Larmoiement fréquent;
  • Une sensation constante de crudité et de mal de gorge, qui se manifeste surtout lors de la déglutition;
  • L'augmentation de la température est maintenue dans l'état subfébrile (c'est-à-dire environ 37 à 37,9 degrés);
  • Inconfort éventuellement léger.

Rhinopharyngite chronique: symptômes

Cette forme d'évolution de la maladie est caractérisée par sa propre durée, alors que, comme nous l'avons déjà noté, elle survient en raison d'un traitement incomplet (en particulier, une forme aiguë de rhinopharyngite ou de rhinite ordinaire). Pour la forme chronique, la présence d'infection dans les dents carieuses et dans les sinus est caractéristique, et elle est ici constamment. Il existe des formes de rhinopharyngite chronique telles que la rhinopharyngite atrophique, la pharyngite catarrhale et la rhinopharyngite hypertrophique.

La forme chronique atrophique est caractérisée par la présence chez le patient de plaintes concernant la présence d'inconfort et de crudité dans la région de la gorge, et un enrouement de la voix est possible. L'examen détermine la pâleur de la membrane muqueuse, son amincissement et sa brillance excessive.

Les formes catarrhales et hypertrophiques se caractérisent par des plaintes de maux de gorge et de crudité, ainsi que par une sensation de présence d'un corps étranger dans cette zone. On note également la présence de sécrétions muqueuses ou purulentes abondantes, provenant du nez et de la gorge, tandis que le patient se racle systématiquement la gorge. Un changement de position du corps le matin de la journée provoque une expectoration particulièrement forte.De plus, même l'apparition d'un réflexe nauséeux est possible. De plus, il y a une augmentation des amygdales, leur légère hyperémie.

La membrane muqueuse est caractérisée par un relâchement et un gonflement des amygdales. Augmentation des ganglions lymphatiques dans la zone de la paroi pharyngée postérieure (qui est définie comme une rhinopharyngite granulaire), avec une augmentation du tissu lymphoïde le long des parois latérales, nous parlons de rhinopharyngite latérale.

Rhinopharyngite chez les enfants: symptômes

La rhinopharyngite chez les enfants est beaucoup plus sévère que chez les adultes, en particulier elle est dangereuse pour les jeunes enfants. La température monte assez brusquement et rapidement, atteignant 38-39 ° C, souvent accompagnée de vomissements ou de régurgitations. Considérant que le bébé perd la capacité de respirer par le nez, parce que les voies nasales sont encore très étroites en elles-mêmes et que le moindre gonflement le prive de perméabilité, il lui est difficile de téter le lait maternel. Pour cette raison, il commence à refuser de manger, ne dort pas bien et devient généralement extrêmement agité..

Souvent, parmi les symptômes, on note la fréquence des selles sous forme de troubles intestinaux, ce qui, à son tour, réduit la résistance inhérente au corps, puis conduit, en conséquence, à la survenue de complications. Assez souvent chez les enfants, contrairement aux adultes, la rhinopharyngite devient un signe avant-coureur de bronchite et de pneumonie. Dans ce cas, l'une des complications possibles les plus dangereuses est la pharyngite tapissante.

Compte tenu de la possibilité de tout type de complication, n'hésitez pas à appeler un médecin. Ceci est plus qu'important car cette maladie peut également agir comme un symptôme de la grippe ou d'un autre type d'infection virale aiguë. Parmi les diagnostics possibles, tels que la diphtérie, la scarlatine ou la rougeole ne sont pas exclus. Chacune de ces maladies prévoit ses propres tactiques de traitement et, par conséquent, la rapidité du diagnostic est un facteur important..

Sous une forme généralisée, les symptômes de la rhinopharyngite chez les enfants sont les suivants:

  • Congestion nasale;
  • Difficulté à respirer;
  • Écoulement nasal (d'abord transparent et léger, puis muco-visqueux ou purulent);
  • Fièvre (à des degrés très divers, se manifestant en fonction des caractéristiques du personnage individuel);
  • Toux;
  • Perturbations de sommeil;
  • Vomissement;
  • La diarrhée;
  • Flatulence.

Rhinopharyngite: traitement

Le traitement de cette maladie ne se fait pas par analogie avec un rhume. Au départ, la cause qui a provoqué la toux doit être identifiée et éliminée. Il est nécessaire de commencer le traitement par rinçage et par inhalation, il est également important de libérer la cavité nasale du mucus, pour lequel un rinçage et des sprays antibactériens sont également utilisés. Quant à la toux, elle apparaît en raison de l'écoulement de mucus le long de la paroi arrière, l'irritant ainsi.

Pour le nasopharynx, en plus des antibactériens, des sprays anti-inflammatoires sont également utilisés. Les antibiotiques pour la rhinopharyngite sont rarement prescrits, cependant, il convient de garder à l'esprit que la maladie se caractérise par sa propre particularité de s'atténuer, de réapparaître et d'exacerbation, et par conséquent, la nécessité d'un traitement ne peut être exclue.

Pour diagnostiquer cette maladie, vous devez contacter le médecin traitant (pédiatre), sans exclure la nécessité ultérieure de consulter un oto-rhino-laryngologiste.

Inflammation de la paroi postérieure du nasopharynx

L'inflammation du nasopharynx se produit souvent en hiver et hors saison. Dans la plupart des cas, l'inflammation du nasopharynx est de nature infectieuse. En plus des micro-organismes pathogènes, cette condition peut être causée par l'inhalation d'air contaminé, l'ingestion de vapeurs irritantes dans le système respiratoire supérieur, l'hypothermie, un stress excessif sur les cordes vocales et d'autres raisons. Le plus souvent, une forme aiguë d'inflammation du nasopharynx est observée, mais dans certains cas, le processus devient chronique, cela peut être facilité par la pathologie de sa structure anatomique, de mauvaises habitudes et d'autres facteurs.

Causes de l'inflammation du nasopharynx

La cause la plus fréquente d'inflammation du nasopharynx est le rhume déclenché par l'hypothermie. Souvent, le développement de la rhinopharyngite est observé dans un contexte d'immunité réduite, ce qui peut survenir avec certaines pathologies infectieuses, par exemple avec la rougeole ou la scarlatine.

L'allergie est considérée comme une autre raison de ce phénomène. Dans ce cas, le processus inflammatoire se produit sous l'influence d'un certain allergène et diminue rapidement lorsque le contact avec celui-ci est éliminé..

De plus, une rougeur, un gonflement et une douleur dans la membrane muqueuse peuvent être causés par une exposition à des facteurs défavorables tels que la poussière, la fumée de cigarette, les gaz d'échappement, les vapeurs de divers irritants, etc..

Inflammation allergique du nasopharynx

Les symptômes de l'inflammation allergique du nasopharynx sont similaires à la forme infectieuse de la maladie. La différence réside dans les raisons qui ont provoqué cette réaction. Pour l'inflammation allergique, cela est causé par une exposition à des allergènes. Le plus souvent, le nez souffre d'abord au contact avec eux, après quoi le pharynx est également entraîné dans le processus. Cependant, dans certains cas, le développement inverse de l'inflammation est également possible - d'abord, le pharynx est affecté, après quoi l'inflammation se propage à la cavité nasale..

Le traitement de cette forme de rhinopharyngite consiste principalement à éliminer le contact avec l'allergène, en outre, un traitement symptomatique peut être utilisé.

Inflammation du nasopharynx: symptômes

Avec des processus inflammatoires dans le nasopharynx, des symptômes non seulement locaux, mais également généraux peuvent être observés. Des formes infectieuses de la maladie peuvent survenir avec une augmentation de la température corporelle. En outre, le patient a souvent une détérioration de la santé, une somnolence, un malaise, de légers maux de tête, une faiblesse.

Les principaux symptômes locaux de l'inflammation nasopharyngée sont:

gorge sèche et démangeaisons; transpiration; tousser; gonflement et hyperémie de la muqueuse pharyngée; une grande quantité de mucus coulant à l'arrière du pharynx; congestion nasale; nez qui coule prononcé; changer le timbre de la voix; mal de gorge accompagnant la déglutition.

Inflammation chronique du nasopharynx

L'inflammation chronique du nasopharynx se développe dans la plupart des cas à la suite d'un traitement insuffisant ou inapproprié de la forme aiguë de rhinopharyngite. Il existe plusieurs formes d'inflammation chronique du nasopharynx: catarrhale, hypertrophique et atrophique.

Avec une inflammation atrophique, le patient se plaint généralement d'une sensation de crudité et d'une faible douleur dans la gorge, alors qu'il peut avoir une voix rauque. La membrane muqueuse est fine, pâle et souvent très brillante. Avec les deux autres formes de la maladie, les patients se plaignent également d'une gêne dans la gorge, en plus, ils ont la sensation d'un objet étranger dans la gorge. Un écoulement abondant du nez et de la gorge de nature muqueuse ou purulente est possible. À l'examen, une muqueuse hyperémique œdémateuse lâche est révélée..

Inflammation de la paroi postérieure du nasopharynx

L'inflammation est le plus souvent localisée à l'arrière du nasopharynx. Dans ce cas, des symptômes tels que mal de gorge et douleur, rougeur et gonflement de la membrane muqueuse à l'arrière du pharynx, essoufflement, écoulement nasal, douleur à la déglutition, maux de tête peuvent être observés. Souvent, en même temps, la température augmente également et le patient présente des symptômes généraux et des signes d'intoxication du corps, ce qui est particulièrement caractéristique des maladies de nature infectieuse.

Inflammation du nasopharynx: traitement

Lors du traitement de l'inflammation du nasopharynx, vous devez d'abord établir la cause de la maladie, pour laquelle vous devez consulter un médecin. Les recommandations générales incluent de boire beaucoup de boissons chaudes, d'éviter les aliments lourds, chauds et irritants et de se reposer au lit. Pour éliminer le mucus accumulé, des gargarismes sont prescrits pour la gorge et le nez. Les antibiotiques ne sont indiqués que pour l'inflammation infectieuse du nasopharynx causée par des bactéries pathogènes. En plus des préparations pharmaceutiques, les remèdes populaires sont largement utilisés pour les inflammations simples..

Antibiotiques pour l'inflammation du nasopharynx

Il est conseillé que le cours du traitement soit prescrit par un médecin. Le spécialiste pourra trouver les causes de l'inflammation et déterminer les mesures thérapeutiques nécessaires. Ainsi, les antibiotiques ne peuvent être utilisés que pour l'inflammation bactérienne du nasopharynx. Ces médicaments peuvent être prescrits sous forme de sprays qui traitent la gorge (Fusafungin, Dexametozone et autres), et de comprimés résorbables (Ambazon, Antiangin et autres). Dans les cas les plus graves et les plus avancés, des antibiotiques oraux peuvent être prescrits pendant un certain temps..

Traitement de l'inflammation du nasopharynx avec des remèdes populaires

Les remèdes populaires sont largement utilisés pour traiter l'inflammation du nasopharynx. Ainsi, par exemple, pour soulager l'inflammation et vous débarrasser de la congestion nasale, vous pouvez verser quelques gouttes de jus de betterave frais dans chaque narine. Ils peuvent également imbiber des cotons-tiges, qui sont placés dans les voies nasales pendant un certain temps. Une autre façon d'aider à faire face à un nez qui coule, à soulager la respiration et à soulager l'inflammation consiste à instiller du jus de Kalanchoe dans le nez..

Pour se rincer le nez et se gargariser, vous pouvez utiliser une infusion ou une décoction de calendula ou de camomille. Une infusion de plantain ou une collection d'herbes, composée de feuilles de tussilage, de guimauve, de camomille et de réglisse, aidera à faire face à une toux sèche et douloureuse..

Inflammation du nasopharynx chez les enfants

Chez les enfants, l'inflammation du nasopharynx est généralement plus sévère et aiguë que chez les adultes. Chez les jeunes patients, la température augmente plus souvent et des complications telles que pneumonie, bronchite, croup et autres se développent. Le plus grand danger est posé par les maladies inflammatoires chez les nourrissons, en particulier les nouveau-nés. La congestion nasale en eux conduit souvent à une violation de l'acte de succion, une fatigue rapide, une perte de poids et une diminution de l'immunité. Le bébé peut avoir des troubles du sommeil, de la diarrhée, des vomissements, des flatulences. Par conséquent, lorsque des signes de maladie apparaissent chez les jeunes enfants, il est conseillé d'aller immédiatement chez le médecin ou de l'appeler à la maison. Les parents doivent se rappeler que les signes d'inflammation du nasopharynx chez les enfants sont très similaires aux symptômes de la grippe, de la rougeole, de la diphtérie, de la scarlatine et d'autres maladies dangereuses..

Hypertrophie de la muqueuse nasale

Congestion nasale sans nez qui coule

Comment traiter un nez bouché

Mucus dans la gorge, raisons

Probablement, il n'y a pas une seule personne sur terre qui ne connaisse les troubles associés à l'inflammation du nasopharynx.
L'inflammation du nasopharynx ou rhinopharyngite, également appelée rhinopharyngite, se manifeste par des lésions de la membrane muqueuse des voies respiratoires supérieures: le nez et la gorge (pharynx) - avec la formation d'une sécrétion liquide ou visqueuse, accompagnée d'une augmentation de la température corporelle.

Le plus souvent, la rhinopharyngite est due à une infection infectieuse, mais une telle inflammation peut également être de nature allergique ou traumatique (mécanique)..

La rhinopharyngite est aiguë et chronique.

Aiguë - caractérisé par un début rapide et se développe principalement dans le contexte d'une infection virale, très rarement - bactérienne.

La rhinopharyngite chronique, généralement de nature bactérienne ou fongique, est moins prononcée et se produit comme une complication après une inflammation aiguë non traitée du nasopharynx ou en raison de son irritation fréquente, par exemple, l'air pollué ou le tabagisme.

La forme chronique de la maladie est plus difficile à guérir, mais si elle n'est pas traitée, il peut y avoir des complications graves, y compris la mort..

L'hypothermie est la cause la plus fréquente d'inflammation du nasopharynx..

Pour ce faire, il suffit de boire de l'eau froide, de se tenir dans un courant d'air, de se mouiller les pieds par temps de pluie, de faire une longue conversation dans le froid, etc..

Les personnes dont le système immunitaire est affaibli sont principalement sensibles à cette maladie..

Que savez-vous de la sialoadénite? L'article proposé, caché sous le lien, détaille les causes, les symptômes et les traitements.

À propos d'un nez qui coule avec du sang et pourquoi cela se produit est écrit sur cette page.

La cause de la rhinopharyngite peut également être une allergie à la laine, à la poussière, aux fleurs, à certains aliments - cette inflammation est appelée la forme allergique de la rhinopharyngite.

La rhinopharyngite peut apparaître après une infection du corps par des ARVI ou la grippe, qui se transmettent de personne à personne dans le ménage.

Les rhinovirus sont impliqués dans une maladie virale et les staphylocoques dans le nez (traitement par chlorophyllipt), les streptocoques, les pneumocoques, les méningocoques et autres micro-organismes que presque tout le monde a dans le nasopharynx sous une forme non pathogène (ne causant pas de maladie).

Dans le cas de la rhinopharyngite virale infectieuse, la maladie commence de manière aiguë et se développe rapidement, on parle de rhinopharyngite aiguë..

Au début de la maladie, des symptômes tels que sécheresse du nasopharynx, picotements, maux de gorge, transpiration sont caractéristiques.

La personne malade commence à éternuer, se sent faible, se fatigue rapidement.

Les symptômes s'accumulent sur plusieurs heures.

Habituellement, le soir, la température monte à des valeurs subfébriles de 37,5 ° C à 38,0 ° C, le patient frissonne.

Dans le cas de la grippe, les lectures du thermomètre peuvent atteindre 39 à 40 degrés. Il y a une douleur dans le dos, les articulations, les muscles, la douleur à l'arrière de la tête. Découvrez les produits antivirus bon marché, leurs avantages et leurs contre-indications.

À l'avenir, la muqueuse nasopharyngée gonfle, un écoulement nasal devient abondant, aqueux, des larmes coulent des yeux, l'odorat, le goût disparaît, une forte toux peut survenir.

Les virus se multiplient de manière intensive, forçant l'immunité du corps à activer toutes ses capacités.

Ce stade de la maladie est appelé catarrhale et dure généralement 2 à 3 jours. Ensuite, l'écoulement nasal diminue, devient plus épais, le mucus de la gorge crache bien, le corps fait face à la maladie et se rétablit.

Si le système immunitaire est faible ou si le corps n'a pas reçu de traitement adéquat, des complications telles qu'une sinusite, une otite moyenne, une bronchite, une pneumonie ou, pire encore, une méningite, peuvent survenir. De plus, la rhinopharyngite aiguë peut devenir chronique.

Que savez-vous du traitement du gonflement de la muqueuse nasale chez un enfant? En savoir plus sur les méthodes de guérison en cliquant sur le lien.

À propos de la pommade Acyclovir pour le rhume sur les lèvres est écrit ici.

Sur la page: il est écrit sur la cytomégalie et le traitement de la maladie.

Important: si les symptômes s'aggravent plutôt que de se soulager dans les 3-4 jours, appelez une ambulance. Dans ce cas, une hospitalisation est nécessaire..

La rhinopharyngite chronique est classée en deux types:

Le type hypertrophique est exprimé par une membrane muqueuse épaissie du nasopharynx, il semble au patient qu'il a une boule dans la gorge. Toux avec mucus épais et écoulement nasal persistant hanté.

Le type atrophique se traduit par une sécheresse du nez, de la gorge, un enrouement de la voix, il devient difficile à avaler.

Les symptômes de l'inflammation allergique du nasopharynx sont similaires à ceux de la rhinopharyngite aiguë, à l'exception d'une forte fièvre.

Si vous présentez l'un des symptômes ci-dessus, vous devez consulter votre médecin pour un diagnostic correct afin de commencer un traitement adéquat afin d'éviter de graves complications..

Important: ces recommandations sont à titre informatif uniquement et ne peuvent en aucun cas être considérées comme un guide d'action.

La prise de tout médicament n'est possible que selon les directives d'un médecin. Un traitement mal commencé peut aggraver la situation.

Le traitement médicamenteux de l'inflammation du nasopharynx vise à éliminer l'agent pathogène et à atténuer les symptômes de la maladie.

Pour le traitement correct de la maladie, il est nécessaire de passer des tests et de savoir quel type de rhinopharyngite est observé chez le patient en ce moment. Il peut être viral, bactérien, allergique ou vasomoteur.

Dans la plupart des cas, tout commence par une rhinopharyngite virale. Ensuite, il est nécessaire de prendre des médicaments antiviraux, par exemple, tels que «Rimantadin», «Ingavirin», «Amiksin», «Kagocel» et autres.

En cas de maladie bactérienne, ces médicaments n'aideront pas. Nous avons besoin de médicaments qui agissent sur la microflore bactérienne: "Amoxicillin", "Tsifran", "Ciprofloxacin" et autres.

N'oubliez pas que les médicaments antibactériens (antibiotiques) ne fonctionnent pas contre les virus et que les médicaments antiviraux sont impuissants contre les bactéries.

Si l'inflammation est de nature allergique, des antihistaminiques sont nécessaires - "Diazolin", "Suprastin".

Pour soulager les symptômes de la douleur et soulager la fièvre élevée, vous pouvez prendre des médicaments contenant du paracétamol:

Rinza, Teraflu, Ibuprofène.

Pour éliminer un nez qui coule, les vasoconstricteurs conviennent:

La personne malade a besoin de se reposer et de boire beaucoup.

L'air de la pièce doit être humide et chaud.

Si le nez est très bouché, une solution saline (cuillère à café par litre d'eau) aidera.

Il doit être enfoui dans le nez dans chaque narine à tour de rôle jusqu'à ce que vous ayez l'occasion de vous moucher.

Important: vous ne pouvez pas vous moucher fortement, sinon l'infection peut pénétrer dans le conduit auditif ou les cavités maxillaires, et cela menace d'otite moyenne, de sinusite ou de méningite.

Pour soulager l'inflammation de la gorge, vous pouvez la rincer avec une solution saline ou une décoction d'herbes telles que:

sauge, calendula, camomille, eucalyptus.

Le bouillon est préparé dans un bain-marie - une cuillère à soupe d'herbes pour un demi-litre d'eau. Rincer: 6 à 7 fois par jour. Cela soulagera l'inflammation et favorisera le drainage du mucus..

Agents antiseptiques sous forme de sprays: «Bioparox», «Lugol-spray» et comprimés à sucer: «Faringosept», «Grammidin» - aideront également à soulager l'inflammation de la gorge.

Caractéristiques de la thérapie chez les enfants et pendant la grossesse

Pour les enfants de moins d'un an et les femmes enceintes, l'utilisation de médicaments n'est autorisée que sous la surveillance d'un médecin et strictement aux dosages indiqués par lui. Plus de détails sur le traitement des ARVI en début de grossesse sont écrits sur une autre page..

L'utilisation indépendante de médicaments pour la rhinopharyngite ou la rhinopharyngite chez les enfants est absolument inacceptable.

Seul un médecin peut évaluer la gravité de la maladie, peser les avantages et les inconvénients de la consommation de médicaments et décider s'il convient de prescrire des médicaments antiviraux aux enfants de moins d'un an.

Important: dans le cas où vous êtes enceinte ou que votre enfant n'a pas encore atteint l'âge d'un an, ne décidez jamais vous-même de l'utilisation des médicaments. Dans ces cas, seul un médecin peut prendre des décisions..

Dans les situations décrites ci-dessus, le traitement de l'inflammation du nasopharynx se résume essentiellement à libérer les voies nasales du mucus afin que vous puissiez respirer sans difficulté. Si la respiration est difficile, il est conseillé aux femmes enceintes et aux enfants de se rincer le nez avec une solution saline.

La solution doit être instillée dans chaque trou au point où il sera possible pour un adulte de se moucher, et chez un enfant, nettoyer le nez du mucus à l'aide d'un aspirateur ou d'un coton flagelle.

Si la membrane muqueuse est trop enflée et que le nettoyage mécanique n'aide pas, le médecin peut décider d'utiliser des médicaments vasoconstricteurs.

Si la situation est trop grave, le médecin peut vous prescrire des antibiotiques ou des antiviraux, ainsi que des antipyrétiques.

La méthode traditionnelle de traitement est considérée comme la plus sûre, car seuls des ingrédients naturels sont utilisés au cœur de son utilisation..

Mais les femmes enceintes doivent se rappeler qu'aucune herbe ne peut être bu et qu'aucune méthode ne peut être utilisée. Par conséquent, avant d'utiliser tel ou tel remède populaire, ils doivent toujours consulter un médecin..

Pour les maux de gorge, la médecine traditionnelle recommande de se gargariser avec des tisanes:

7 parties d'écorce de chêne, 3 parties de fleurs de tilleul; 2 parties de racine de guimauve, 2 parties de camomille, une partie de calamus, une partie de mélilot; partie de feuilles de sauge, partie de millepertuis, 2 parties de racine de guimauve, 2 parties d'origan, partie de feuilles de menthe poivrée.

Les infusions sont préparées au bain-marie pendant 15 minutes à raison de 1 cuillère à soupe par verre d'eau bouillante. Ensuite, le bouillon est infusé pendant 30 minutes, filtré. Se gargariser 4 à 5 fois par jour.

Pour la toux sèche:

verser une cuillère à soupe de feuilles sèches broyées d'un gros plantain avec un verre d'eau bouillante, laisser reposer 2 heures, filtrer. Boire une cuillère à soupe 5 à 6 fois par jour une demi-heure avant les repas.

jus fraîchement pressé des feuilles de Kalanchoe goutte à goutte pennée dans chaque narine, 6-7 gouttes. Au lieu de Kalanchoe, vous pouvez utiliser du jus d'aloe vera, en le diluant avec de l'huile d'argousier ou du miel 1: 1. Mesures préventives

La première place dans la prévention du rhume est le durcissement. Il renforcera le système immunitaire et adaptera le corps aux changements soudains de température. Vous devez commencer à vous endurcir dès la petite enfance.

N'oubliez pas de ventiler vos pièces d'habitation, faites un nettoyage général régulièrement. Lavez-vous souvent les mains avec du savon et de l'eau. Portez des masques de protection pendant les épidémies.

Gardez vos pieds au chaud, pendant la saison froide, portez des chaussettes en laine et des chaussures en cuir véritable.

Pour tomber malade moins souvent, allez plus souvent dehors. Faites des exercices du matin, aimez les promenades, mangez varié et nutritif, mangez beaucoup de légumes et de fruits.

Faites-vous vacciner rapidement contre la grippe.

En suivant ces simples recommandations, vous protégerez votre corps de l'infection et l'inflammation du nasopharynx vous contournera.!

Vous en apprendrez davantage sur le traitement de l'inflammation des sinus paranasaux en regardant la vidéo.

L'inflammation du nasopharynx est une maladie fréquemment diagnostiquée qui affecte à la fois les enfants et les adultes (en d'autres termes, cette maladie est appelée rhinopharyngite). Le processus inflammatoire affecte la membrane muqueuse de la gorge et du nez, favorise la formation active de mucus visqueux. Cela s'accompagne souvent d'une augmentation de la température. En termes de symptômes, la rhinopharygnite est similaire à la pharyngite et à la rhinite. Dans la plupart des cas, il se développe dans leur contexte en raison d'un traitement inapproprié..

Symptômes

L'inflammation du nasopharynx peut être aiguë ou chronique. La rhinopharyngite aiguë se développe très rapidement en raison d'une infection virale (moins souvent, l'agent pathogène peut être bactérien). Pour la forme chronique de la maladie, des symptômes moins prononcés sont caractéristiques. Fondamentalement, la maladie est causée par des agents pathogènes fongiques ou bactériens et agit comme une complication de la forme aiguë. L'inflammation chronique du nasopharynx est plus difficile à traiter qu'une inflammation aiguë.

Un nez qui coule, des douleurs lors de la déglutition et d'autres manifestations d'un rhume sont peut-être connus de tous, sans exception. L'inflammation du nasopharynx s'accompagne de symptômes similaires. Les patients présentent rapidement les symptômes suivants de la maladie:

congestion nasale; rhinite; maux de tête réguliers; transpiration, inconfort dans la gorge et ainsi de suite.

En plus des symptômes ci-dessus, la fièvre est diagnostiquée. Une faiblesse générale est observée, la voix (due à une congestion nasale) devient nasale. Souvent, les signes de rhinopharyignite sont confondus avec les manifestations de l'angine de poitrine. Dans ce cas, un mal de gorge aigu se produit également, les amygdales peuvent devenir enflammées. Par conséquent, seul un médecin doit poser un diagnostic précis, sinon il existe une forte probabilité de traitement inapproprié..

Les enfants (surtout à l'âge préscolaire) tolèrent cette maladie plus difficile que les adultes. En raison de la faiblesse du système immunitaire, l'infection pénètre dans le corps à une vitesse fulgurante. Dans le même temps, la température corporelle atteint des valeurs subfébriles (jusqu'à 39 degrés). Cela provoque souvent des crampes et un dysfonctionnement de l'estomac..

Causes de la maladie

L'inflammation de la paroi arrière du nasopharynx se produit généralement en raison de l'hypothermie banale du corps. De plus, la consommation de boissons froides est un facteur supplémentaire. Chez les enfants, la rhinopharygnite se développe souvent dans le contexte de la scarlatine et de la rougeole. Si nous parlons de la forme allergique de la maladie, son apparition est due à des allergènes. Par conséquent, le plus souvent, ils souffrent de cette maladie au printemps, lorsque la floraison rapide des plantes commence..

Il faut noter l'impact négatif des mauvaises habitudes et de la mauvaise écologie sur le système respiratoire. Le tabagisme, la pollution de l'air - ces facteurs et d'autres affectent négativement l'état de la muqueuse nasale et pharyngée. En conséquence, des rougeurs et un gonflement apparaissent, la forme aiguë de la maladie se transforme en une forme chronique et passe à un stade asymptomatique..

Les sinus paranasaux sont les premiers à rencontrer des virus et à empêcher leur propagation dans tout le corps. Par conséquent, même le nez qui coule le plus courant peut entraîner une infection de la muqueuse pharyngée. Tout cela est lourd de maux de gorge, de grippe, de maladies respiratoires aiguës qui affectent rapidement les voies respiratoires.

Si vous ne demandez pas d'aide professionnelle en temps opportun, la forme aiguë de l'inflammation se transforme en une forme chronique. De plus, les complications suivantes peuvent apparaître:

mal de gorge purulent; otite; bronchite et ainsi de suite.

Diagnostic et traitement

L'inflammation du nasopharynx, dont le traitement commence toujours par un examen, consiste à examiner le patient, à prendre une anamnèse (interroger le patient) et à utiliser la méthode de rhinopharyngoscopie. Cette procédure vous permet d'analyser l'état actuel de la muqueuse nasopharyngée et de déterminer la quantité de mucus présente..

Pour vérifier la présence / l'absence de rhinopharygnite chronique, un examen aux rayons X est également prescrit, ainsi qu'une tomodensitométrie du nasopharynx.

Le nasopharynx, dont l'inflammation est diagnostiquée assez souvent, est traité sous la direction d'un médecin. La tâche principale est de réduire l'intensité des symptômes et d'éliminer le processus inflammatoire. Il est impératif d'observer le repos au lit. Afin de ne pas provoquer de poches, il est recommandé d'exclure de l'alimentation les aliments froids et chauds, les aliments trop épicés et acides. Le traitement de la rhinopharygnite comprend les éléments suivants:

Il est nécessaire de se rincer régulièrement le nez avec une solution saline. Il est vendu dans n'importe quelle pharmacie et, si vous le souhaitez, une telle solution peut être facilement préparée à la maison. Pour ce faire, nous avons besoin de sel de cuisine ordinaire (bien que le sel iodé soit toujours préférable). Il est nécessaire de dissoudre une cuillerée de sel dans un litre d'eau tiède (pré-bouillie) et d'instiller le mélange dans le nez toutes les trois heures. Le lavage soulage rapidement la congestion et convient même aux plus petits enfants. Les sprays et les gouttes pour la vasoconstriction durent de 8 à 12 heures, mais avant d'utiliser de tels médicaments, vous devriez consulter votre médecin. La posologie pour les adultes et les enfants sera différente. L'inconvénient de ces médicaments est l'apparition d'une dépendance. Par conséquent, leur utilisation est généralement limitée à 7 jours. Quant à la forme allergique de la rhinopharyngite, elle est traitée avec des antihistaminiques. Pour calmer la muqueuse pharyngée et soulager l'inflammation, il est recommandé d'utiliser des antiseptiques locaux (pastilles, comprimés). Mais avant cela, vous devez nettoyer la membrane muqueuse des expectorations. Essayez une décoction à base de plantes pour accélérer le mucus. Versez 500 ml d'eau chaude ordinaire sur une cuillère à soupe de sauge et placez-les dans un bain-marie. En conséquence, vous recevez une infusion, qui doit être gargarisée au moins 5 fois par jour. En plus de la sauge, de l'eucalyptus, du tussilage, la racine de réglisse aide à se débarrasser rapidement du mucus. Les remèdes traditionnels sont également bons pour soulager la congestion nasale. Vous devrez préparer du jus de betterave (le jus de Kalanchoe peut être une alternative). Versez-le dans les deux narines, 2 gouttes, et vous remarquerez à quelle vitesse la respiration normale par le nez est rétablie. Les médicaments sont utilisés pour soulager l'enflure. Les solutions de Lugol, Yox et quelques autres ont fait leurs preuves. La physiothérapie (échauffement et UHF) aidera à faire face à la forme chronique de la maladie.

Caractéristiques de la thérapie pour les enfants et les femmes enceintes

Le nasopharynx peut devenir enflammé chez les bébés et les femmes en position. La thérapie dans ce cas sera légèrement différente. Il ne doit être effectué que sous la surveillance de médecins qui sélectionnent soigneusement les médicaments, déterminent la posologie optimale et découvrent l'opportunité d'utiliser des médicaments antiviraux.

La priorité du traitement est d'éliminer le mucus des voies respiratoires et de restaurer une respiration nasale normale. Pour ce faire, il est recommandé d'utiliser des remèdes populaires, mais uniquement avec l'autorisation du médecin traitant. Toutes les herbes médicinales ne peuvent pas être utilisées pour traiter la rhinopharyngite chez la femme enceinte, ainsi que chez les enfants de moins d'un an. Les rinçages à base des préparations à base de plantes suivantes ont fait leurs preuves:

3 parties de fleurs de tilleul et 7 parties d'écorce de chêne; 1 part de calamus et de mélilot, 2 parts de camomille des champs et 2 parts de racine de guimauve; 1 part de feuilles de sauge, 1 part de millepertuis et de menthe poivrée, 2 parts chacun d'origan et de racine de guimauve.

Toutes les herbes ci-dessus sont utilisées pour préparer des infusions au bain-marie (il suffit d'insister pendant 15 minutes). 200 ml d'eau chaude nécessitent une cuillère à soupe d'herbes.

La toux sèche est un symptôme concomitant courant de la rhinopharyngite. Une décoction à base de feuilles de plantain écrasées aidera à s'en débarrasser rapidement. Versez une cuillère à soupe de feuilles avec un verre d'eau bouillante et laissez reposer au moins 2 heures. Après cela, le bouillon est filtré et pris par voie orale dans une cuillère à soupe 30 minutes avant les repas (pas plus de 6 fois par jour).

Conseils utiles

Le durcissement est d'une grande importance pour la prévention. Des douches de contraste et des frottements réguliers aident à renforcer les forces immunitaires du corps. De plus, il aide à s'adapter aux changements brusques de température. Si possible, le durcissement doit commencer dès la petite enfance et se poursuivre jusqu'à l'âge adulte..

Aérez régulièrement les pièces à vivre, faites un nettoyage humide et n'oubliez pas de vous laver les mains souvent avec de l'eau et du savon. Ne négligez pas les masques de protection: ils vous aideront à rester en bonne santé lors des épidémies saisonnières de rhume et de grippe. Habillez-vous toujours pour la saison et la météo. Marchez dehors pendant au moins 45 minutes chaque jour.

Les exercices du matin et une bonne nutrition ont également un bon effet sur le corps. Abandonnez les produits semi-finis, mangez des produits naturels, introduisez des légumes et des fruits dans l'alimentation. N'oubliez pas de vous faire vacciner contre la grippe. Tous ces conseils simples aideront à protéger contre l'inflammation de la muqueuse nasale et pharyngée..

Si vous trouvez les premiers signes de rhinopharyngite, ne laissez pas la maladie suivre son cours et ne vous soignez pas. Avec la mauvaise thérapie, une telle maladie se transforme rapidement d'une forme aiguë en une forme chronique, qui est très difficile à guérir. Si vous avez mal à la gorge, congestion nasale ou tout autre symptôme associé à la rhinopharyngite, consultez votre médecin. Il aidera à déterminer la cause de l'inflammation et à élaborer une stratégie de traitement optimale..

Inflammation du nasopharynx: signes, diagnostic et traitement

Comment traiter le nasopharynx

Le traitement de l'inflammation du nasopharynx doit être effectué exclusivement par un spécialiste. Lors de la demande (à l'accueil), le médecin écoute les plaintes du patient, procède à un examen visuel et prescrit des mesures diagnostiques (OAC, analyse d'urine, radiographie, études bactériologiques, etc.). Après avoir identifié la cause principale de l'état pathologique et posé un diagnostic, un traitement est prescrit.

Traitement médical

Fondamentalement, l'inflammation du nasopharynx chez l'adulte est traitée à domicile. Les enfants sont plus souvent traités en milieu hospitalier. La liste des médicaments (groupes de médicaments) prescrits pour la rhinopharyngite:

  • médicaments antiviraux (pour adultes - Ingavirin et autres, pour enfants - Anaferon, Aflubin, etc.);
  • antibiotiques (dans la plupart des cas, des antibiotiques à large spectre sont prescrits);
  • médicaments antimicrobiens (éliminer l'infection localement);
  • antihistaminiques (pour la rhinopharyngite allergique);
  • médicaments anti-inflammatoires (non stéroïdiens);
  • gouttes nasales (hydratent et aident à améliorer le drainage du mucus);
  • mucolytiques;
  • sprays analgésiques pour la gorge;
  • antipyrétique (il n'est pas recommandé de faire baisser la température à 38 degrés, l'exception est la présence de convulsions avec hyperthermie);
  • immunomodulateurs (augmenter l'immunité).

Il est très important de pouvoir combiner correctement les médicaments ci-dessus et de sélectionner le dosage exact. Seul un spécialiste peut le faire, vous ne devez donc en aucun cas vous soigner vous-même

Procédures de traitement supplémentaires:

En plus des médicaments, le médecin peut également prescrire (recommander) des procédures supplémentaires pour soulager la maladie. Dans certains cas, un adulte et un enfant ont besoin:

  • quartz (la méthode est efficace pour la rhinite, l'adénoïdite, la sinusite, la sinusite, la pharyngite, etc.);
  • thérapie au laser (aide à éliminer le processus inflammatoire de la pharyngite);
  • traitement magnétique et léger (aide à détruire les germes et à soulager la maladie);
  • électrophorèse (réalisée avec l'utilisation de chlorure de calcium, d'iodure de potassium, de novocaïne, etc.);
  • échauffement (utilisé pour drainer rapidement le mucus des voies nasales);
  • inhalation (très efficace pour la pharyngite, aidant à éliminer les symptômes désagréables).

Méthodes folkloriques

Il est possible de soigner l'inflammation du nasopharynx à domicile (si les médicaments sont utilisés en parallèle ou si la maladie est à un stade initial). Pour ce faire, il faut se tourner vers la médecine alternative et utiliser les moyens déjà éprouvés au fil des années:

Ce remède est utilisé pour traiter la rhinite. Jusqu'à 5 gouttes, il est nécessaire d'enterrer le nez deux fois par jour. Durée du cours - jusqu'à ce que les symptômes soient éliminés.

La solution est diluée avec de l'eau, puis elle doit être aspirée par le nez et crachée à son tour. La procédure est désagréable, mais assez efficace. Aide à traiter simultanément la rhinite et la pharyngite.

Infusion de boutons de pin.

Ingrédients requis: cuillère (cuillère à soupe) de reins et eau bouillante (200 ml). La durée de la préparation de la perfusion est de 2 heures. Ensuite, le produit fini doit être filtré et bu. Il aide à soulager l'inflammation et à soulager la sécheresse et l'irritation..

Nutrition

Comme pour toute maladie, la nutrition joue l'un des rôles dominants. Cela est particulièrement vrai de la pharyngite. En plus du traitement médicamenteux, les patients atteints de rhinopharyngite doivent suivre ces recommandations:

  • mange correctement;
  • buvez beaucoup de liquides;
  • aérer et humidifier la pièce dans laquelle ils se trouvent;
  • rester au lit.

Les conseils nutritionnels pour la rhinopharyngite sont:

  • le régime doit être doux et riche en vitamines;
  • le nombre de repas - environ 5 fois par jour (en petites portions);
  • dernier repas - au plus tard 3 heures avant le coucher;
  • vous ne pouvez pas manger des aliments trop chauds ou trop froids (il en va de même pour la boisson);
  • les produits doivent être traités thermiquement;
  • il est conseillé de moudre les aliments.

Il est conseillé d'inclure dans le régime:

  • fruits et légumes (le corps a besoin de vitamines pour augmenter l'immunité);
  • lait et produits laitiers fermentés;
  • soupes (autres premiers plats);
  • produits carnés (bouillis ou cuits à la vapeur);
  • compotes, thé chaud, eau.

Le respect d'un régime alimentaire est une condition importante pour la récupération, car une bonne nutrition aide à soulager la maladie et à économiser de l'énergie supplémentaire pour lutter contre la maladie

Les remèdes populaires aideront à guérir l'inflammation du nasopharynx

Les raisons conduisant au développement d'une telle inflammation peuvent être très différentes. Longue conversation par temps froid, surmenage des cordes vocales, tabagisme, hypothermie locale ou générale, pieds mouillés - et le lendemain matin, le nasopharynx est enflammé. Il n'est pas difficile de guérir une telle inflammation. Si vous ne le localisez pas et ne l'arrêtez pas à temps, il peut se développer en une sorte de rhume grave, comme une amygdalite ou une bronchite, qui est beaucoup plus difficile à vaincre.

Se débarrasser de l'inflammation du nasopharynx: traitement avec la médecine traditionnelle.

Le jus de betterave doit être instillé dans le nez, 5 gouttes dans une narine. Si aucun presse-agrumes n'est disponible, râper les betteraves fraîches et les presser. De plus, des cotons-tiges imbibés de jus de betterave et insérés dans le nez fonctionnent très efficacement..

Racine élécampane.

Versez un verre d'eau bouillante sur 2 c. l. écrasez les racines d'élécampane et laissez tremper 10 minutes dans un bain de vapeur. Laissez infuser pendant 4 heures et filtrez. Boire 1 cuillère à soupe. l. trois fois par jour, une demi-heure avant les repas.

Versez 2 tasses d'eau bouillie sur 5 c. l. navet haché, laissez infuser pendant une demi-heure et filtrez. Gargarisez-vous avec cette solution trois fois par jour..

À partir du jus de calendula, vous pouvez préparer une solution pour se rincer le nez. Dissoudre 1 cuillère à café dans un demi-litre d'eau tiède légèrement salée. jus de calendula. Penchez-vous au-dessus de l'évier, tournez légèrement la tête sur le côté, inspirez la solution par le nez et relâchez-la de votre bouche. De la même manière, il est nécessaire de faire passer la solution entière à travers le nasopharynx, en la soufflant périodiquement. La moitié par une narine, la moitié par l'autre. Le traitement de l'inflammation doit être effectué 2 fois par jour - le matin et avant le coucher.

Versez 1 cuillère à soupe. l. feuilles de plantain hachées avec un verre d'eau chaude et laisser à température ambiante pendant 2 heures, puis filtrer. Boire 4 fois par jour, 30 minutes avant les repas, 1 cuillère à soupe. Cette infusion est particulièrement bonne pour les crises de toux sèche..

Versez 1 cuillère à soupe. l. jeunes pousses hachées de romarin sauvage avec des fleurs et des feuilles 100 ml d'huile végétale, mieux que l'huile d'olive. Agiter quotidiennement, laisser reposer 21 jours, puis filtrer. Dans une semaine, enterrez l'huile résultante selon le schéma suivant: le premier jour - deux gouttes trois fois par jour, les jours suivants - une goutte trois fois par jour.

Collection d'herbes pour le traitement de l'inflammation du nasopharynx:

Versez 200 ml d'eau chaude sur une cuillère à soupe. l. un mélange contenant 3 parties de graines de lin, 2 parties de racine de guimauve médicinale, le même nombre de fleurs de camomille, 1 partie de rhizome de calamus broyé et une partie de mélilot médicinal. Laisser le bouillon pendant 15 minutes sur un bain de vapeur, puis laisser infuser pendant une demi-heure et filtrer. Utiliser comme émollient pour se gargariser trois fois par jour.

Versez un verre d'eau chaude sur 1 cuillère à soupe. l. un mélange contenant trois parties de fleur de tilleul et sept parties d'écorce de chêne. Laisser le bouillon pendant 15 minutes sur un bain de vapeur, puis laisser infuser pendant une demi-heure et filtrer. Se gargariser avec une infusion trois fois par jour.

Versez un verre d'eau bouillante sur 1 cuillère à soupe. l. un mélange contenant 2 parties de racine de guimauve médicinale, la même quantité d'origan, 1 partie de millepertuis, la même quantité de feuilles de sauge et de feuilles de menthe poivrée. Laisser le bouillon pendant 15 minutes sur un bain de vapeur, puis laisser infuser pendant une demi-heure et filtrer. Se gargariser avec une infusion 4 fois par jour à la première apparition de douleur lors de la déglutition ou d'enrouement.

Versez un verre d'eau chaude sur 1 cuillère à soupe. l. un mélange contenant 2 parties de feuilles de tussilage et la même quantité de feuilles d'un gros plantain, 1 partie de racine de guimauve médicinale et le même nombre de fleurs de camomille. Laisser le bouillon pendant 15 minutes sur un bain de vapeur, puis laisser infuser pendant une demi-heure et filtrer. Boire trois fois par jour, avant les repas, un tiers de verre.

Versez un verre d'eau chaude sur 1 cuillère à soupe. l. un mélange contenant 1 partie de racine d'élécampane, 2 parties de racine de réglisse nue, 2 parties de feuilles de tussilage et 1 partie de feuilles d'eucalyptus. Laisser le bouillon pendant 15 minutes sur un bain de vapeur, puis laisser infuser pendant une demi-heure et filtrer. Boire trois fois par jour, un demi-verre, avant les repas. Un tel traitement avec des remèdes populaires aide à augmenter les déchets d'expectoration.

Bourgeons de pin sylvestre.

Versez un verre d'eau bouillante sur 1 cuillère à soupe. l. bourgeons de pin et laisser dans un thermos pendant une heure. Puis filtrez et prenez deux gorgées chaque fois que votre gorge devient douloureuse..

Mettez 5-6 gouttes de jus frais de feuilles de Kalanchoe dans chaque narine.

L'inflammation du nasopharynx ou rhinopharyngite est une maladie dans laquelle la couche muqueuse du nez et de la gorge est simultanément affectée. Examinons plus en détail les symptômes et les causes de l'inflammation du nasopharynx, ainsi que les méthodes pour éliminer cette maladie.

Persiste dans le nasopharynx: comment traiter

Un mal de gorge est une sensation plutôt désagréable qui est souvent un symptôme d'une inflammation nasopharyngée. Le processus inflammatoire survient généralement après des maladies telles que les ARVI et la pharyngite. Très souvent, un mal de gorge peut être causé par des réactions allergiques au pollen, à la poussière et à d'autres substances. Un autre facteur de chatouillement désagréable est les conditions de travail défavorables et la charge fréquente sur la voix (cela arrive souvent avec les enseignants, les chanteurs, les acteurs, les annonceurs).

La cause la plus fréquente d'un mal de gorge est un processus inflammatoire dans le pharynx, qui survient avec une pharyngite aiguë et chronique. La maladie est généralement accompagnée de symptômes tels que:

  • Hypersensibilité du pharynx
  • Se sentir "une boule dans la gorge"
  • Douleur passant dans l'oreille, le larynx
  • Brûlant
  • Picotements
  • Pression.

S'il déchire le nasopharynx, votre médecin vous dira comment traiter

Il est important de commencer le traitement à temps, car la maladie peut être très dangereuse pour le corps. L'inflammation dans le pharynx peut atteindre les voies respiratoires inférieures (trachée, bronches, poumons), il est donc nécessaire de commencer le traitement dès l'apparition des premiers signes

Pendant le traitement, le régime est observé: contrôler les aliments, limiter l'utilisation de boissons et d'aliments réfrigérés, exclure les aliments acides et épicés, éviter les aliments trop brûlants. Tout cela affecte négativement la muqueuse de la gorge. Le traitement peut être étiotrope, symptomatique, pathogénique, réparateur.

Pour vous débarrasser des chatouilles et des brûlures dans le nasopharynx, vous pouvez utiliser les méthodes alternatives suivantes.

  • Boire du lait chaud avec du miel, de l'eau plate ou minérale, de la tisane ou du jus de framboise.
  • Inhalation avec de l'huile d'eucalyptus.
  • Se gargariser avec de la camomille ou de la teinture de sauge.
  • Prendre des médicaments pour apaiser la gorge et supprimer la toux.
  • Miel naturel, graisse (marmotte, ours), jus de citron. Préparez un mélange dans les proportions suivantes: jus de citron (1 partie), matière grasse (1 partie), miel (2 parties). Prendre une cuillère à café à jeun toutes les 3 heures. Le médicament vous permet de lutter contre les chatouilles et d'éliminer les symptômes qui ont provoqué des maladies respiratoires.

Étant donné que les chatouilles et les brûlures dans le nasopharynx sont le principal symptôme de son inflammation, il est important de savoir quelles mesures doivent être prises pour résoudre le problème. Et en cela, les remèdes populaires se révèlent particulièrement efficaces, en plus des médicaments.

Symptômes

L'inflammation du nasopharynx peut être aiguë ou chronique. La rhinopharyngite aiguë se développe très rapidement en raison d'une infection virale (moins souvent, l'agent pathogène peut être bactérien). Pour la forme chronique de la maladie, des symptômes moins prononcés sont caractéristiques. Fondamentalement, la maladie est causée par des agents pathogènes fongiques ou bactériens et agit comme une complication de la forme aiguë. L'inflammation chronique du nasopharynx est plus difficile à traiter qu'une inflammation aiguë.

Un nez qui coule, des douleurs lors de la déglutition et d'autres manifestations d'un rhume sont peut-être connus de tous, sans exception. L'inflammation du nasopharynx s'accompagne de symptômes similaires. Les patients présentent rapidement les symptômes suivants de la maladie:

congestion nasale; rhinite; maux de tête réguliers; transpiration, inconfort dans la gorge et ainsi de suite.

En plus des symptômes ci-dessus, la fièvre est diagnostiquée. Une faiblesse générale est observée, la voix (due à une congestion nasale) devient nasale. Souvent, les signes de rhinopharyignite sont confondus avec les manifestations de l'angine de poitrine. Dans ce cas, un mal de gorge aigu se produit également, les amygdales peuvent devenir enflammées. Par conséquent, seul un médecin doit poser un diagnostic précis, sinon il existe une forte probabilité de traitement inapproprié..

Les enfants (surtout à l'âge préscolaire) tolèrent cette maladie plus difficile que les adultes. En raison de la faiblesse du système immunitaire, l'infection pénètre dans le corps à une vitesse fulgurante. Dans le même temps, la température corporelle atteint des valeurs subfébriles (jusqu'à 39 degrés). Cela provoque souvent des crampes et un dysfonctionnement de l'estomac..

Traitement de l'inflammation dans la région du nasopharynx

Le traitement standard si le nasopharynx est bloqué est sous la surveillance d'un médecin. En cas de malaise dans cette zone, la première chose à faire est de subir un diagnostic et de passer plusieurs tests.

Sur la base d'eux, le spécialiste établira un diagnostic final et prescrira tous les médicaments nécessaires.

La rhinopharyngoscopie est une procédure qui vous permet d'analyser l'état des muqueuses du nasopharynx, ainsi que de déterminer la quantité d'accumulations muqueuses.

Lors du traitement de l'inflammation du nasopharynx, il est nécessaire d'éliminer complètement le processus inflammatoire et de réduire la gravité des symptômes.

Pendant le traitement, le patient doit être maintenu au lit..

De plus, vous devez surveiller votre alimentation et ne pas manger d'aliments épicés, très piquants et acides..

Médicaments pour le traitement du nasopharynx

Après avoir effectué toutes les analyses et études, le patient se voit prescrire les médicaments suivants:

Médicaments antiviraux - Kagocel, Cycloferon, Lavomax, Amiksin, Tiloron, Tsitovir, Arbidol, Ingavirin. En cas de forte fièvre, Analgin ou Paracetamol est nécessaire. Pour soulager les poches, des antihistaminiques sont prescrits - Zirtek, Tsetrin, Loratadin. En cours de traitement, on ne peut pas se passer de médicaments antimicrobiens - Fusafungin, Faringosept, Grammidin, Isofra, Hexoral, Chlorophyllipt, Tantum Verde. Le cours du traitement comprend l'injection de sprays et de gouttes antibactériens - Neomecin, Baneocin, Altargo, Bacroban. L'inflammation du nasopharynx est plutôt douloureuse, de sorte que le patient se voit prescrire des sprays nasaux analgésiques - Otrivin, Grippostad Rino, Grippocitron, Novartis, Dlyanos

Il est important de renforcer le système immunitaire pendant le traitement. Pour cela, des immunomodulateurs et des vitamines sont prescrits.

De plus, il est nécessaire d'hydrater la cavité muqueuse avec des gouttes à base d'huile..

Si la maladie entraîne des complications, le patient se voit prescrire des médicaments antibactériens et des médicaments pour améliorer l'écoulement des sécrétions muqueuses.

Gardez à l'esprit que les médicaments énumérés ne peuvent être traités pendant plus de dix jours et avec des antibiotiques seulement cinq.

Si l'effet des médicaments ne se manifeste pas et que l'état du patient se détériore sensiblement, un diagnostic supplémentaire est nécessaire.

Si nécessaire, les médicaments sont remplacés par des médicaments plus complexes.

Thérapie à domicile

Le traitement du nasopharynx à domicile n'est possible qu'après l'autorisation du médecin. Sachez que certaines recettes de médecine traditionnelle peuvent aggraver votre état

Il est également important de savoir à quels ingrédients vous pourriez être allergique.

Il est préférable d'être traité avec des remèdes populaires bien connus. Énumérons les principaux:

  1. Se gargariser quotidiennement avec de la camomille, des teintures de calendula ou une solution de bicarbonate de soude.
  2. Traitez la cavité buccale avec de la teinture de propolis.
  3. Nettoyez le nez avec une solution saline.
  4. Effectuer l'inhalation de vapeur avec l'ajout d'huiles essentielles.

De plus, le jus de betterave peut être instillé dans la cavité nasale. Pour ce faire, n'injectez pas plus de cinq gouttes dans chaque cavité nasale. Le nez doit d'abord être nettoyé avec une solution de calendula. La sève de la plante doit être diluée dans de l'eau purifiée et injectée doucement dans le nez..

Sachez que la procédure peut être assez frustrante. Cependant, elle est considérée comme la médecine alternative la plus efficace..

De plus, il est nécessaire d'hydrater la muqueuse nasale. Pour ce faire, lubrifiez les narines dans de l'huile d'arbre à thé matin et soir..

Réaction allergique

La maladie est causée par un allergène et se caractérise par une inflammation du nasopharynx. Les principaux signes de rhinopharyngite allergique sont l'écoulement nasal, le larmoiement, les démangeaisons du nez et la toux. Avec les allergies, il arrive rarement qu'une moitié du nez soit bloquée. La manifestation de la maladie peut être confondue avec le rhume. Un nez qui coule avec cette forme a un caractère vasomoteur. Lorsqu'une personne a une rhinopharyngite allergique, il est nécessaire d'identifier un allergène qui provoque une inflammation du nasopharynx.

Les enfants sont beaucoup plus difficiles à tolérer la maladie que les adultes. La rhinopharyngite peut entraîner de graves complications et devenir chronique. L'enfant a mal à la gorge et démange, la température corporelle augmente fortement. Il y a des éternuements fréquents et des yeux larmoyants. Le patient se plaint de maux de tête dans la région occipitale. Dans les premiers jours, l'écoulement nasal est aqueux, transparent. Après quelques jours, le mucus devient épais. L'enfant a mal à la gorge, il lui est difficile d'avaler. La bouche sèche peut provoquer des croûtes. Le mucus qui coule dans le nasopharynx fait tousser l'enfant

Il est particulièrement important de contrôler la perméabilité nasale chez les nourrissons. Un nez bouché rendra difficile l'alimentation

Pour éliminer le mucus du nez, une petite poire en caoutchouc doit être utilisée. Les médicaments nasaux peuvent être utilisés strictement selon les directives du pédiatre. Comme il est difficile pour les nourrissons de se rincer le nez, vous pouvez utiliser des turundas en coton imbibés d'une solution de soude faible..

Le processus inflammatoire est causé par des adénovirus, des rhinovirus, des virus de la grippe, ainsi que des bactéries streptocoques et staphylocoques. Le plus souvent, les enfants jeunes et d'âge moyen tombent malades avec une rhinopharyngite aiguë. Au début, des symptômes de rhinite apparaissent, puis des signes de pharyngite se rejoignent. L'inflammation du nasopharynx peut capturer le reste des voies respiratoires: la trachée, les poumons et les bronches. Chez les patients jeunes, la pathologie peut être accompagnée de troubles intestinaux. Les complications chez les enfants peuvent provoquer une otite moyenne. Dans certains cas, la rhinopharyngite est considérée comme l'un des premiers symptômes de la scarlatine ou de la rubéole..

Aux premières manifestations de la maladie, vous devez immédiatement contacter votre pédiatre. Les procédures de traitement doivent viser à dégager les voies respiratoires. Une boisson chaude abondante est recommandée: thé, compotes, boissons aux fruits, jus de fruits, décoctions médicinales. Il est nécessaire dès les premiers jours de procéder à l'inhalation, de se rincer le nez et de se gargariser. Il est préférable de coucher l'enfant sur un oreiller haut pour drainer le mucus et faciliter la respiration. Vous devez aérer régulièrement la pépinière et humidifier l'air. La température dans la pièce où se trouve l'enfant malade ne doit pas dépasser 22 ° C. Pour le traitement:

  1. Médicament antiviral Interféron.
  2. Fluides pour rincer le nez Aquamaris, Salin.
  3. Médicaments antipyrétiques: Nurofen, Panadol, suppositoires de Tsefekon.
  4. Lavage de gorge: Chlorophyllipt, Rotokan.
  5. Gouttes nasales Protargol.
  6. Les enfants de plus de 2 ans se voient prescrire des pastilles.
  7. Vitamines et mineraux.
  8. Antihistaminiques.

La forme allergique de la rhinopharyngite chez l'enfant est surtout aggravée au printemps, au moment de la floraison des arbustes et des arbres. Les allergènes qui causent des maladies peuvent également être présents dans les aliments, les détergents et les produits chimiques ménagers. L'enfant est allergique aux poils d'animaux, à la poussière et à un certain nombre de médicaments. Si l'enfant présente des signes de rhinopharyngite allergique, le contact avec les allergènes doit être arrêté et les symptômes de la maladie disparaîtront assez rapidement.

Pour prévenir la maladie, les enfants doivent être tempérés dès leur plus jeune âge, avoir une alimentation saine et équilibrée et maintenir une routine quotidienne correcte. Promenez-vous au grand air tous les jours, dès le plus jeune âge pour vous habituer aux activités sportives. Pour renforcer le système immunitaire, prenez régulièrement des complexes de vitamines et de minéraux.

Procédures de diagnostic

Le développement de symptômes de rhinopharyngite est une indication directe de la visite d'un oto-rhino-laryngologiste. En raison du grand nombre de formes de la maladie, un diagnostic précis ne peut être posé qu'avec l'aide d'un spécialiste. Jusqu'à ce moment, il n'est pas recommandé d'effectuer un auto-traitement car il peut être inefficace et augmenter le risque que la maladie devienne chronique..

Lors de la visite d'un médecin, tout d'abord, des informations sont collectées sur les symptômes présents.

Il est extrêmement important pour un spécialiste de connaître les infections récentes, les maladies de nature chronique, les caractéristiques héréditaires possibles du patient

À l'avenir, un examen visuel du nasopharynx du patient est effectué. À l'aide d'une rhinopharyngoscopie, le médecin évalue la nature de la lésion muqueuse. En cas de suspicion de nature infectieuse de la maladie, des tests supplémentaires peuvent être prescrits.

Dans le cas d'une évolution chronique de la maladie, le patient peut être référé pour une tomodensitométrie de la région du nasopharynx ou des méthodes similaires. Ils sont nécessaires pour un diagnostic plus précis et la détermination des méthodes thérapeutiques les plus optimales..

Sans aucun doute, le diagnostic de l'inflammation nasopharyngée est un processus important nécessaire pour poser un diagnostic précis et choisir d'autres méthodes de traitement..

Méthodes de traitement de l'inflammation du nasopharynx et de prévention

Méthodes de traitement de l'inflammation du nasopharynx

L'auto-traitement de l'inflammation du nasopharynx ne peut qu'entraîner une aggravation de la situation. Les symptômes de la rhinopharyngite sont similaires à ceux des autres rhumes, qui sont traités avec des méthodes complètement différentes..

Un traitement efficace pour le patient, après avoir établi un diagnostic précis, est prescrit par un médecin généraliste, un pédiatre ou un oto-rhino-laryngologiste (ORL). Un enfant fiévreux est appelé un médecin à domicile.

Dans une forme aiguë prolongée de rhinopharyngite, lorsque l'arrière du pharynx est recouvert de pus, une antibiothérapie est prescrite. Antipyrétiques pour enfants à base de paracétamol, l'ibuprofène est produit sous différentes formes (sirops, suppositoires, poudres). En fonction de l'âge du patient présentant de la fièvre dans le contexte d'une inflammation du nasopharynx, le médecin vous prescrira l'option la plus appropriée..

Les enfants et les adultes doivent se rincer le nez avec une solution saline. Vous pouvez l'acheter à la pharmacie (à base de sel de mer) ou le préparer vous-même à la maison. Pour ce faire, utilisez du sel de cuisine simple, mais il est préférable de prendre du sel iodé. Une cuillerée de sel est diluée dans 1 litre d'eau tiède bouillie et le nez est instillé toutes les 2-3 heures. Cette méthode libère le nez du mucus et convient même aux bébés..
Les gouttes et les sprays vasoconstricteurs pour la congestion nasale durent 8 à 12 heures. La posologie des ingrédients actifs pour les enfants et les adultes est différente, par conséquent, une consultation médicale est nécessaire. Il n'est pas recommandé de les utiliser pendant plus de 7 jours, afin de ne pas entraîner de dépendance au médicament. La rhinopharyngite allergique est traitée avec des antihistaminiques.
Vous pouvez soulager l'inflammation du pharynx avec des antiseptiques locaux (comprimés, pastilles, sprays)

Avant cela, il est important de nettoyer la membrane muqueuse du nasopharynx des sécrétions visqueuses. Les décoctions d'herbes médicinales ont fait leurs preuves

1 cuillère à soupe. une cuillerée de sauge est brassée au bain-marie dans 0,5 litre d'eau. Une infusion chaude caresse la gorge 4 à 5 fois par jour. Vous pouvez combiner la racine de réglisse avec des feuilles de tussilage et d'eucalyptus. Cette infusion favorise l'écoulement du mucus..
Parmi les médicaments pour soulager le gonflement du pharynx, un effet positif sera de la solution de Lugol ou de Povidone-Iode, Yox.
Les recettes de médecine traditionnelle pour se débarrasser de la congestion nasale sont populaires. Le jus de betterave ou Kalanchoe fraîchement pressé est instillé dans les deux narines avec une pipette (2 gouttes chacune). Il est utile pour les enfants de faire une inhalation avec Borjomi ou une infusion à base de plantes. Quelle que soit la forme de la maladie et à tout âge, il est important de boire beaucoup de liquides (2 à 2,5 litres par jour).
La forme chronique d'inflammation du nasopharynx est traitée avec des méthodes physiothérapeutiques (UHF, chauffage). Une option moderne est l'utilisation de la thérapie par biorésonance. Basé sur l'effet des ondes électromagnétiques sur les organes humains. Il n'y a pas encore de confirmation scientifique de l'efficacité de cette méthode, mais elle est populaire et ne cause aucun dommage..

La prévention des maladies inflammatoires du nasopharynx doit être traitée dès le plus jeune âge, en tempérant l'enfant. Il est nécessaire d'améliorer l'immunité en utilisant des complexes vitaminiques, des jus naturels, des boissons aux fruits avec une grande quantité de vitamine C

Une alimentation correcte et saine est essentielle à la capacité du corps à résister aux virus et aux infections. Il vaut mieux remplacer les mauvaises habitudes par du jogging matinal ou des exercices dans la salle de sport, la piscine

L'inflammation de la muqueuse nasopharyngée est le plus souvent causée par un nez qui coule apparemment inoffensif. Le traitement ne peut pas être reporté ou laisser la maladie suivre son cours, afin de ne pas nuire davantage à la santé..

Méthodes de traitement des maladies

Les enfants et les adultes doivent être traités sans faute, car ce n'est qu'avec le bon traitement qu'il sera possible de se débarrasser de l'inconfort dans la gorge. Vous pouvez soigner un patient avec divers médicaments achetés dans une pharmacie ou préparés vous-même.

Thérapie traditionnelle

Avant de procéder au traitement de la maladie, il est recommandé de se familiariser avec les médicaments contre la rhinopharyngite.

La maladie doit être traitée avec des médicaments antiviraux, car ils sont d'un ordre de grandeur plus efficaces que les autres médicaments. Il est recommandé de boire de tels médicaments aux premiers stades de la maladie pour empêcher son développement ultérieur..

Vous pouvez également utiliser des antibiotiques pour soulager l'inconfort. Cependant, il est préférable de consulter votre médecin avant d'utiliser de tels médicaments..

Méthodes folkloriques

Pour guérir la maladie à domicile, il est recommandé de vous familiariser avec les méthodes alternatives les plus efficaces..

Dans le traitement de la pathologie, les moyens suivants sont utilisés:

  • Ail au miel. Vous pouvez vous débarrasser de l'inflammation du nasopharynx à l'aide d'une préparation à base de miel et d'ail. Une gousse d'ail hachée est ajoutée dans un petit récipient avec du miel. Ensuite, le mélange est chauffé sur la cuisinière pendant 10 minutes et mélangé avec un litre d'eau tiède. La solution obtenue est bu toutes les heures dans une cuillère à soupe..
  • Propolis. Les médicaments à base de propolis aideront à éliminer rapidement tous les symptômes de la rhinopharyngite. Pour préparer le produit, vous devrez hacher finement la propolis et la placer dans un récipient contenant de l'eau et de l'alcool. Le mélange est infusé pendant environ une semaine, après quoi de l'huile de pêche y est ajoutée. Le fluide résultant est utilisé pour lubrifier la cavité nasale et buccale.
  • Sel de mer. Une solution de sel de mer est considérée comme un remède efficace contre l'inflammation du nasopharynx. Pour créer un liquide cicatrisant, ajoutez une cuillerée de sel de mer à un litre d'eau. Le liquide est chauffé à 40 degrés, après quoi il est utilisé pour rincer la gorge.

Diagnostic et traitement

L'inflammation du nasopharynx, dont le traitement commence toujours par un examen, consiste à examiner le patient, à prendre une anamnèse (interroger le patient) et à utiliser la méthode de rhinopharyngoscopie. Cette procédure vous permet d'analyser l'état actuel de la muqueuse nasopharyngée et de déterminer la quantité de mucus présente..

Le nasopharynx, dont l'inflammation est diagnostiquée assez souvent, est traité sous la direction d'un médecin. La tâche principale est de réduire l'intensité des symptômes et d'éliminer le processus inflammatoire. Il est impératif d'observer le repos au lit. Afin de ne pas provoquer de poches, il est recommandé d'exclure de l'alimentation les aliments froids et chauds, les aliments trop épicés et acides. Le traitement de la rhinopharygnite comprend les éléments suivants:

Il est nécessaire de se rincer régulièrement le nez avec une solution saline. Il est vendu dans n'importe quelle pharmacie et, si vous le souhaitez, une telle solution peut être facilement préparée à la maison. Pour ce faire, nous avons besoin de sel de cuisine ordinaire (bien que le sel iodé soit toujours préférable). Il est nécessaire de dissoudre une cuillerée de sel dans un litre d'eau tiède (pré-bouillie) et d'instiller le mélange dans le nez toutes les trois heures. Le lavage soulage rapidement la congestion et convient même aux plus petits enfants. Les sprays et les gouttes pour la vasoconstriction durent de 8 à 12 heures, mais avant d'utiliser de tels médicaments, vous devriez consulter votre médecin. La posologie pour les adultes et les enfants sera différente. L'inconvénient de ces médicaments est l'apparition d'une dépendance. Par conséquent, leur utilisation est généralement limitée à 7 jours. Quant à la forme allergique de la rhinopharyngite, elle est traitée avec des antihistaminiques. Pour calmer la muqueuse pharyngée et soulager l'inflammation, il est recommandé d'utiliser des antiseptiques locaux (pastilles, comprimés). Mais avant cela, vous devez nettoyer la membrane muqueuse des expectorations. Essayez une décoction à base de plantes pour accélérer le mucus. Versez 500 ml d'eau chaude ordinaire sur une cuillère à soupe de sauge et placez-les dans un bain-marie. En conséquence, vous recevez une infusion, qui doit être gargarisée au moins 5 fois par jour. En plus de la sauge, de l'eucalyptus, du tussilage, la racine de réglisse aide à se débarrasser rapidement du mucus. Les remèdes traditionnels sont également bons pour soulager la congestion nasale. Vous devrez préparer du jus de betterave (le jus de Kalanchoe peut être une alternative). Versez-le dans les deux narines, 2 gouttes, et vous remarquerez à quelle vitesse la respiration normale par le nez est rétablie. Les médicaments sont utilisés pour soulager l'enflure. Les solutions de Lugol, Yox et quelques autres ont fait leurs preuves. La physiothérapie (échauffement et UHF) aidera à faire face à la forme chronique de la maladie.

Catégories Populaires

Un Kyste Dans Le Nez

Perte De L'Odorat