loader

Principal

Bronchite

TOP 5 des remèdes pour le traitement de la rhinite chez la femme enceinte

Pendant la grossesse, une femme doit surveiller sa santé pendant deux et essayer de prévenir les rhumes et les maladies virales. Mais si des symptômes de rhinite apparaissent chez une femme enceinte, vous devez immédiatement contacter la clinique prénatale.

Signes et symptômes

Le nez qui coule le plus courant, auquel la plupart des gens ont l'habitude de ne pas prêter attention, est appelé rhinite en médecine..

La rhinite est une inflammation des tissus épithéliaux des voies nasales. En règle générale, c'est le principal symptôme des ARVI ou des allergies. La rhinite chez les femmes enceintes est assez courante. Selon les critiques, presque une future mère sur deux l'a transféré. L'essentiel est de comprendre les causes d'un rhume..

Il existe les types de rhinite suivants chez la femme enceinte:

  • rhinite hormonale (vasomotrice) - causée par une modification des taux hormonaux chez une femme enceinte;
  • rhinite allergique - la première manifestation d'une réaction allergique.
  • la rhinite virale - également appelée infectieuse, se manifeste comme un symptôme du stade initial de l'ARVI.

Les symptômes peuvent varier légèrement selon le type de rhume. Considérez comment la rhinite se manifeste pendant la gestation:

  • la rhinite des femmes enceintes se manifeste toujours par un symptôme tel qu'un gonflement des voies respiratoires nasales, cette sensation est particulièrement intensifiée en position couchée ou pendant une activité physique;
  • la congestion nasale peut entraîner une diminution de l'odorat, une diminution de l'appétit, des troubles du sommeil et, par conséquent, une détérioration de l'humeur;
  • la congestion nasale peut devenir plus visible pendant la grossesse en raison d'un septum dévié.

Vous pouvez distinguer la rhinite de la femme enceinte d'un rhume ou d'une allergie par l'absence des symptômes suivants:

  • les écoulements nasaux, la toux et les éternuements sont le plus souvent des signes de rhinite virale ou allergique;
  • des démangeaisons dans le passage nasal, une rougeur de la peau autour du nez, des larmes aux yeux sont des symptômes constants d'allergies;
  • la température indique le début d'un processus inflammatoire et est également le principal signe d'infection.

Diagnostique

La rhinite des femmes enceintes peut survenir à la fois dans les premiers stades et pendant toute la période de gestation. Cela se produit en raison d'une augmentation des hormones féminines, d'une augmentation du flux sanguin. Un tel nez qui coule est également appelé rhinite des femmes enceintes..

La congestion nasale disparaît généralement après la naissance du bébé en quelques jours. [3] Mais s'il n'est pas passé après l'accouchement, vous devez immédiatement consulter un médecin:

  • afin de comprendre la nature de la rhinite chez une femme enceinte et comment la traiter, le médecin analyse les plaintes et l'état de la femme: si les changements sont liés à la météo, aux conditions de vie ou à d'autres facteurs externes;
  • un examen général du patient est effectué - la présence d'autres symptômes (forte fièvre, toux, mal de gorge);
  • une rhinoscopie est effectuée - un examen de la cavité nasale à l'aide de spéculateurs spéciaux;
  • si un type de maladie allergique est suspecté, ils peuvent prélever des échantillons d'allergènes;
  • si les méthodes ci-dessus ne suffisent pas, le médecin peut envoyer des tests (pour le sang, les virus).

Moyens de traitement

Maintenant, les experts sont parvenus à un consensus sur le fait que l'utilisation de moyens traditionnels pour rétrécir les vaisseaux sanguins dans la rhinite (gouttes Galazolin, Naphtizin, Nazivin) n'est pas recommandée pour les femmes enceintes. Une perturbation de la circulation sanguine peut survenir, ce qui affectera le développement du bébé.

Le tableau présente les principaux remèdes pour le soulagement et le traitement des symptômes de cette maladie..

a des effets anti-inflammatoires et antimicrobiens.

restauration de la respiration libre.

a un effet anti-inflammatoire et antimicrobien.

a un effet anti-inflammatoire et antimicrobien;

aide contre les démangeaisons.

a un effet antiseptique.

Remède pour le traitement

Il existe de nombreuses façons de guérir un nez qui coule à la maison. Ceux-ci peuvent être des inhalations, des solutions de lavage nasal, des gouttes, des massages..

Il est important de se rappeler qu'avant d'utiliser toute méthode de traitement, vous devez absolument consulter un spécialiste..

Quelques exemples sont donnés ci-dessous.

Boire chaud est un très bon moyen de renforcer le corps, ainsi que de traiter un rhume. L'une des plus utiles est une infusion de fraises, de tussilage ou de plantain:

  • prendre 2 cuillères à soupe de feuilles, 1 verre d'eau;
  • faire bouillir de l'eau;
  • verser de l'eau bouillante sur l'herbe;
  • insister 30 minutes;
  • souche.
  1. Boire 3 fois / jour pour un demi-verre.
  2. Durée du cours - 2 semaines.

Les gouttes nasales au jus d'oignon sont un traitement éprouvé et éprouvé de la rhinite. Cette infusion doit être utilisée avec beaucoup de précaution afin de ne pas brûler la membrane muqueuse:

  • prendre 1 oignon, 100 ml d'huile de tournesol;
  • éplucher l'oignon;
  • hacher finement;
  • verser de l'huile de tournesol;
  • laisser une nuit (environ 10-12 heures);
  • presser la masse résultante dans un verre à l'aide de gaze ou de bandage.
  1. Instiller 2 gouttes dans chaque narine pas plus de 4 fois / jour.
  2. Durée du cours - 1 semaine.

Le traitement de la rhinite allergique chez la femme enceinte soulève de nombreuses inquiétudes. Les médecins utilisent généralement des médicaments. La médecine traditionnelle conseille d'être traité avec du sel de sodium ordinaire ou simplement une solution saline:

  • 1 verre d'eau;
  • un tiers de cuillère à café de sel;
  • de la soude sur la pointe d'un couteau;
  • faire bouillir de l'eau;
  • refroidir à une température de 40 degrés;
  • diluer le sel et la soude dans l'eau.
  1. Rincer le nez 2 fois / jour.
  2. Une consultation médicale obligatoire est requise avant l'utilisation.

Conséquences et mesures préventives

La rhinite de grossesse n'est pas une maladie pouvant entraîner des complications. Bien sûr, si un traitement rapide a été effectué ou au moins des actions préventives:

  • la congestion nasale affecte le bien-être général, en raison du manque de sommeil, la fatigue se produit, la fatigue augmente et l'immunité est affaiblie;
  • ne pas utiliser de gouttes vasoconstrictrices pour la rhinite de la femme enceinte (uniquement dans les formes sévères de la maladie, après recommandation d'un médecin et à une posologie «pour enfants»), la prise de telles gouttes peut affecter négativement le développement du fœtus;
  • sans traitement, un écoulement nasal prolongé, en particulier associé à une infection virale, peut entraîner une sinusite (sinusite, sinusite frontale, sphénoïdite) - inflammation de la cavité paranasale.

Avant de commencer le traitement, assurez-vous de consulter un médecin

Pour prévenir la rhinite, une femme doit prendre les précautions suivantes. Cela devrait être fait tout le temps, pas une seule fois..

  1. La rhinite hormonale, malheureusement, ne peut pas être traitée. Mais vous pouvez alléger cette période pour vous-même en vous débarrassant des symptômes. Il est recommandé de dormir dans une position légèrement surélevée, environ 35 à 40 degrés, de se rincer le nez avec une solution saline ou alcaline et de prendre beaucoup de liquide.
  2. Afin de ne pas attraper la rhinite virale, ou plutôt l'infection elle-même, il convient de limiter la communication avec les personnes malades, ainsi que de visiter les lieux publics. Il est important de surveiller votre santé et votre immunité. Avant de sortir, surtout pendant la saison froide, vous devez utiliser un masque médical ou des onguents nasaux antiviraux spéciaux (par exemple, oxoliniques).
  3. Pour éviter les manifestations allergiques de la maladie, il convient d'éliminer tous les allergènes possibles (poussière, laine, odeurs). Effectuer régulièrement un nettoyage humide à domicile, aérer les locaux. Réduisez le temps passé avec les animaux. Surveiller une nutrition adéquate et une consommation modérée de certains aliments pouvant provoquer des réactions (agrumes, par exemple).
  4. Si vous présentez des symptômes de la maladie, consultez immédiatement un spécialiste.

conclusions

La rhinite répond mieux au traitement si elle est appliquée immédiatement après l'apparition des premiers symptômes. La vitamine C sera une bonne aide dans ce domaine, mais soyez prudent avec votre estomac, vous ne devriez donc pas en faire trop.

  1. Collège américain d'allergie, d'asthme et d'immunologie: "Rhinite allergique (rhume des foins)".
  2. Settipane R. Allergy Asthma Proc, 2001.
  3. UpToDate.com. "Informations destinées aux patients: rhinite allergique (allergie saisonnière) (autre que basique)".
  4. Wallace D.Journal d'allergie et d'immunologie clinique, 2008.

À propos de l'auteur: Borovikova Olga

Nez qui coule pendant la grossesse

Un nez qui coule ou une rhinite est un processus inflammatoire dans la muqueuse nasale. Il se manifeste par un écoulement nasal muqueux ou jaune-vert, une sensation de chatouillement ou de brûlure dans la cavité nasale, des éternuements, des maux de gorge.

Les femmes enceintes sont plus susceptibles que les autres de développer un rhume. La raison en est une diminution de l'immunité générale et un gonflement des muqueuses, ce qui entraîne une détérioration de ses propriétés protectrices. À cet égard, la congestion nasale chez les femmes enceintes est plus prononcée, mais en général, cette condition ne cause pas de dommages importants à la santé et ne provoque pas de complications pendant la grossesse..

Un nez qui coule est-il dangereux pour les femmes enceintes? Le principal danger de rhume pour les femmes enceintes est la transition de la rhinite vers une forme chronique, car une détérioration prolongée de la respiration nasale entraîne un manque d'oxygène et, par conséquent, une hypoxie fœtale. Cependant, cela se produit rarement et dans la plupart des cas, un nez qui coule disparaît après 5 à 7 jours. Le nez qui coule lui-même ou le virus qui l'a causé ne peut pas nuire au fœtus. Même si un nez qui coule chez la femme enceinte s'accompagne d'une température (jusqu'à 38,5) ou d'une toux, cela n'entraîne pas de malformations fœtales. Le principal problème est le stress que subit une femme enceinte, se souciant d'elle-même et de son bébé. Hormone du stress - le cortisol, qui est libéré lors de l'excitation, traverse facilement le placenta, contrairement aux virus et aux bactéries.

Causes d'un rhume pendant la grossesse

Selon les raisons qui ont provoqué la rhinite, le nez qui coule est divisé en plusieurs types:

  • La rhinite infectieuse (rhinite infectieuse aiguë) est causée par des virus ou des bactéries et est l'une des manifestations des ARVI. Un tel nez qui coule peut survenir avec de la fièvre, de la toux, des maux de gorge, des douleurs musculaires et une perte d'odeur. La raison de son apparition peut être un contact avec une personne malade ou une hypothermie. Dans ce dernier cas, l'apparition d'un nez qui coule est associée à l'activation de bactéries (streptocoques, staphylocoques), qui habitaient le nasopharynx, mais étaient auparavant contrôlées par le système immunitaire.
  • La rhinite catarrhale est un écoulement nasal causé par une diminution de l'immunité locale de la muqueuse nasale, qui se manifeste par un œdème et une rougeur de la muqueuse nasopharyngée. Sa particularité est l'absence d'écoulement purulent jaune-vert et une respiration facilitée lors du changement de position corporelle ou d'activité physique. La cause des phénomènes catarrhales peut être la pollution de l'air, les changements de température (passage de la rue à une pièce climatisée). La rhinite catarrhale se développe souvent chez les femmes atteintes de maladies chroniques des voies respiratoires supérieures - sinusite, sinusite, amygdalite.
  • Rhinite allergique - causée par des allergènes présents dans l'air. Le plus souvent, il s'agit de la poussière domestique, du pollen végétal, des poils d'animaux ou de toute autre particule de matière dans l'air - poussières industrielles, émissions automobiles ou industrielles. Avec une rhinite allergique, l'écoulement est muqueux, transparent. La femme s'inquiète des démangeaisons au nez et aux yeux, des éternuements. Les symptômes s'aggravent après une exposition à un allergène.
  • La rhinite vasomotrice est un écoulement nasal qui survient lorsque le tonus de la paroi vasculaire de la muqueuse nasale est perturbé. Elle peut être causée par des changements hormonaux associés à la grossesse (écoulement nasal de la femme enceinte), un syndrome asthénique-végétatif, une hypotension. Avec cette forme de rhinite, il n'y a pas beaucoup d'écoulement, les voies nasales sont posées en alternance, en fonction du changement de position du corps. Avec la normalisation du tonus vasculaire, la respiration nasale est complètement rétablie.
  • Rhinite hypertrophique. La congestion nasale est associée à une prolifération de tissu conjonctif dans les cornets moyens et inférieurs. L'écoulement nasal est rare et la congestion est constante. Cela peut provoquer des maux de tête, des voix nasales et une perte auditive. La rhinite hypertrophique se développe dans le contexte d'une augmentation des végétations adénoïdes, de l'hypertension artérielle, de la rhinite allergique ou infectieuse fréquente.

De tous ces types de rhinite, le plus grand danger est infectieux. Les virus et les bactéries ne nuiront pas au fœtus, mais ils peuvent causer de graves inconforts à la future mère. La situation est aggravée par le fait que la plupart des remèdes qui éliminent rapidement la congestion nasale sont interdits pendant la grossesse..

Les symptômes d'un rhume pendant la grossesse

Les symptômes de la rhinite chez la femme enceinte peuvent être plus sévères qu'avant la grossesse. La raison en est les changements hormonaux caractéristiques de cette période..

Symptômes d'un rhume chez la femme enceinte:

  • chatouiller ou brûler dans le nez;
  • congestion nasale;
  • écoulement mince et aqueux, qui s'épaissit après quelques jours, laissant place à un mucus épais;
  • éternuements;
  • larmoiement;
  • rougeur de la conjonctive des yeux;
  • violation de l'odorat;
  • congestion dans les oreilles;
  • gorge irritée.

Que se passe-t-il dans le corps avec la rhinite infectieuse aiguë?

Les 1 à 2 premiers jours après l'infection, une sensation de brûlure et de chatouillement se fait sentir dans le nez - cette phase correspond à la période de reproduction du virus. Si à ce stade vous vous rincez le nez avec une solution saline toutes les 2 heures, vous pouvez arrêter la reproduction de l'agent pathogène et faciliter l'évolution de la maladie..

Pendant les 2-3 jours suivants, il y a une sécrétion abondante de mucus transparent. Ceci est un signe de l'apparition de l'inflammation, le résultat de dommages à la membrane muqueuse et de la transpiration de liquide à travers les parois des vaisseaux sanguins. Si l'agent causal de la maladie se propage à la conjonctive des yeux, à la membrane muqueuse de la gorge ou à l'oreille interne, des symptômes caractéristiques de l'ARVI apparaissent.

Pendant les 3 à 5 jours suivants, les bactéries colonisent la membrane muqueuse affectée par le virus. A ce stade, les sécrétions s'épaississent et acquièrent une couleur jaune-vert. Ensuite, les défenses du corps sont activées, la membrane muqueuse de la cavité nasale est restaurée - la récupération commence.

Nez qui coule en début de grossesse (au 1er trimestre)

Un nez qui coule au 1er trimestre de la grossesse est très fréquent. Sa principale raison est une diminution de l'immunité sous l'influence des hormones progestérone et cortisol. Les défenses de l'organisme sont réduites, cela active le mécanisme naturel de suppression de l'immunité. Chez la femme enceinte, l'activité des lymphocytes T diminue et la production d'immunoglobulines diminue. Cette réaction peut réduire le risque d'attaque immunitaire sur le fœtus, qui peut être confondue par le corps avec un corps étranger..

Ainsi, une diminution de l'immunité chez une femme enceinte est une mesure nécessaire pour protéger l'enfant. Des défenses immunitaires affaiblies rendent une femme vulnérable aux maladies infectieuses, dont la plus courante est le rhume. Dans le même temps, les processus inflammatoires chroniques s'atténuent pendant la grossesse, ce qui est facilité par un taux élevé de leucocytes dans le sang. En raison de cette caractéristique d'immunité, la plupart des maladies virales et bactériennes se déroulent sans complications et ne deviennent pas chroniques. Par conséquent, chez les femmes enceintes après un écoulement nasal, les complications telles que la sinusite, la sinusite, la sinusite frontale sont moins fréquentes..

Les femmes enceintes ne devraient pas s'inquiéter du fait que l'agent pathogène qui a causé l'écoulement nasal puisse provoquer des anomalies dans le développement du fœtus. De nombreuses études ont montré que les virus qui causent le rhume n'affectent pas l'issue de la grossesse et la formation de l'embryon au cours du premier trimestre..

Nez qui coule pendant la grossesse: 2e trimestre

Au 2e trimestre, une femme peut développer un «nez qui coule pendant la grossesse» associé à des changements hormonaux qui provoquent un gonflement de la muqueuse nasale. Cette condition peut durer jusqu'à la livraison..

Au deuxième trimestre, le corps de la femme continue d'être sous le contrôle de la progestérone, ce qui réduit l'immunité. Si cette période tombait sur les mois d'automne-hiver, lorsque le taux d'incidence est augmenté, la probabilité de présenter des symptômes de rhinite infectieuse aiguë est très élevée. Au deuxième trimestre, l'enfant est encore plus protégé contre les effets des virus, car à la 15e semaine, le placenta est complètement formé, ce qui empêche les agents pathogènes de pénétrer dans le sang de l'enfant..

Quelle que soit la cause d'un nez qui coule, une femme ressent un inconfort grave en raison d'une violation de la respiration nasale. L'excitation et le manque d'oxygène sont nocifs pour une femme et un enfant, par conséquent, cette condition doit être traitée en utilisant des médicaments approuvés pour les femmes enceintes..

Nez qui coule pendant la grossesse: 3e trimestre

Un nez qui coule au troisième trimestre peut être associé à une préparation hormonale à l'accouchement, à des allergies ou à une manifestation du SRAS.

L'écoulement nasal d'une femme enceinte est la cause la plus fréquente de congestion nasale au 3ème trimestre. Cela cause beaucoup d'inconvénients. L'œdème persistant de la membrane muqueuse causé par des changements hormonaux est mal soulagé par les médicaments approuvés pour les femmes enceintes. Un massage des ailes du nez et un oreiller haut peuvent faciliter la position (la tête de lit doit être relevée de 30 degrés).

Pour la rhinite allergique sévère, des antihistaminiques peuvent être envisagés. Au 8ème mois, les organes fœtaux sont déjà formés et les médicaments prescrits par le médecin peuvent être pris sans crainte.

Un nez qui coule chez la femme enceinte n'est pas dangereux pour l'enfant. Le SRAS, contrairement à la grippe, ne peut pas être transmis au fœtus.

Fièvre et écoulement nasal pendant la grossesse

La température et le nez qui coule chez une femme enceinte sont très probablement une manifestation d'ARVI. Pendant la période froide de l'année, une infection virale touche 10 à 15% des femmes enceintes chaque mois, si peu de personnes parviennent à l'éviter pendant la période de grossesse..

Avec un nez qui coule et de la fièvre pendant la grossesse, le repos au lit doit être observé. Si la température ne dépasse pas 38,5 degrés, il n'est pas nécessaire de prendre des antipyrétiques. Cette température ne nuira pas au bébé. Afin d'atténuer la maladie, vous pouvez boire du thé aux framboises, qui est l'un des antipyrétiques naturels les plus puissants, et de plus, cela ne nuira pas à l'enfant..

Si la température continue d'augmenter, vous pouvez boire un médicament à base de paracétamol. Cela pourrait être:

Il a été prouvé que le paracétamol n'a pas d'effet toxique sur le fœtus. Cependant, sa capacité à traverser le placenta ne permet pas l'utilisation de ce médicament pour l'automédication, en particulier au cours du premier trimestre.

Sinusite pendant la grossesse

La sinusite est une inflammation du sinus maxillaire (maxillaire) du nez. C'est la complication la plus courante du rhume. Son apparition est facilitée par la courbure de la cloison nasale, des foyers chroniques d'inflammation, une diminution de l'immunité.

Manifestations de la sinusite pendant la grossesse:

  • Écoulement muqueux ou purulent abondant;
  • Douleur dans la région des sinus, douleur pressante dans l'arête du nez et au-dessus;
  • Gonflement des tissus de la joue du sinus enflammé;
  • Augmentation de la température jusqu'à 38 degrés;
  • Mal de crâne;
  • Faiblesse, fatigue accrue.

Pour le traitement de la sinusite, appliquez:

  • Antibiotiques (topiques ou oraux). À chaque étape de la grossesse, il existe des médicaments qui ne sont pas dangereux pour le développement de l'enfant;
  • Lavage des sinus avec une solution de furaciline - procédure "coucou";
  • Réchauffement des sinus;
  • Massage des ailes du nez;
  • Ponction du sinus maxillaire - ponction, élimination du contenu purulent et remplissage avec une solution médicinale.

La sinusite ne doit pas être traitée par vous-même, car l'automédication peut nuire à l'enfant et entraîner des complications.

Comment traiter un nez qui coule pendant la grossesse?

Dans le traitement d'un rhume pendant la grossesse, l'essentiel est de ne pas nuire à l'enfant en prenant des médicaments. La meilleure option serait une combinaison de boissons chaudes, d'air frais humidifié et de rinçage de la cavité nasale..

Remèdes recommandés pour un rhume pendant la grossesse:

  • Humidification de l'air. Si la température de l'air dans la pièce n'est pas supérieure à 22 degrés et que l'humidité est comprise entre 60 et 70%, cela facilitera grandement la respiration nasale. L'air frais et humide empêche le mucus de se dessécher et l'aide à s'écouler hors de la cavité nasale.
  • Respect de la routine quotidienne. S'il n'y a pas de température, il n'est pas nécessaire de rester au lit tout le temps, mais une femme devrait dormir suffisamment et se reposer suffisamment. Cela renforcera le système immunitaire et préviendra le développement de complications..
  • Régime de boisson. Avec un rhume, il est recommandé de boire jusqu'à 2 litres de liquide. Cependant, les tisanes et le miel ne sont pas recommandés car ils peuvent provoquer des allergies. Il est préférable d'utiliser du jus de canneberge ou d'airelle. Ils ont un effet diurétique, et aident donc à éliminer l'œdème muqueux..
  • Nutrition. Le régime alimentaire doit être léger - légumes, fruits, soupes, produits laitiers, viande maigre. S'il n'y a pas d'appétit, vous ne devez pas manger de force, il est préférable de boire du jus, du kéfir ou du bouillon. L'apparition d'appétit est un bon signe et indique un prompt rétablissement..
  • Solution saline. Pour rincer le nez, vous devez choisir une solution à faible teneur en sel, qui ne dessèchera pas la membrane muqueuse. Tous les produits vendus en pharmacie conviennent - Aquamaris, Aqualor, Salin ou solution saline. L'agent de rinçage peut être fabriqué indépendamment en dissolvant une cuillère à café de sel de table ordinaire dans un litre d'eau bouillie tiède. Cette solution peut être instillée dans le nez avec une pipette, une seringue sans aiguille, ou elle peut être versée dans un flacon en plastique vide pour des gouttes ou un spray..
  • La douche nasale (nasale) est un appareil qui vous permet de rincer la cavité nasale. Cela évacue le mucus épais, ce qui empêche le passage de l'air. Les micro-organismes et allergènes qui provoquent un gonflement sont éliminés du nez. Il est recommandé d'utiliser une solution minérale spéciale pour augmenter l'efficacité..
  • Oreiller haut. Dormir sur un oreiller haut (position allongée) peut aider à soulager la congestion, en particulier la rhinite vasomotrice et l'écoulement nasal pendant la grossesse. Dans cette position, le sang s'écoule de la muqueuse nasale, son œdème diminue et les voies nasales s'ouvrent.
  • Inhalation. Dans le cas où il n'y a pas d'inhalateur spécial, une solution chaude (pas chaude!) Pour inhalation est versée dans la théière. Cela peut être une décoction de camomille, de calendula, d'eucalyptus ou de sauge. Recommander également l'inhalation avec Rotokan ou l'ajout d'une solution alcoolique de Chlorophyllipt - 1 cuillère à café pour 100 ml d'eau tiède. Il est recommandé de fixer alternativement la narine au bec de la bouilloire et de respirer pendant 3 à 5 minutes.
  • OVNI dans le nez. L'irradiation aux rayons ultraviolets de la muqueuse nasale a un effet désinfectant et anti-inflammatoire. L'OVNI aide à restaurer la membrane muqueuse après l'inflammation, raccourcit donc la période de la maladie. Cette technique n'a aucun effet sur le fœtus et peut être utilisée pour la rhinite virale et bactérienne..

Remèdes contre le rhume non interdits pendant la grossesse:

  • Chlorophyllipt. Ce médicament à base de chlorophylle des feuilles d'eucalyptus a un fort effet antibactérien. Il peut être utilisé pour traiter un nez qui coule avec un écoulement purulent. Une solution huileuse convient pour lubrifier la muqueuse nasale.
  • Baume "Golden Star". Ce baume contient des huiles essentielles: camphre, cannelle, menthe, eucalyptus, girofle. Si vous appliquez une petite quantité sur les ailes du nez, le sang coule de la muqueuse nasopharyngée en raison d'une réaction réflexe, ce qui réduit son gonflement..
  • Sinupret. Préparation à base de plantes sous forme de comprimés ou de gouttes. Fournit des effets décongestionnants, anti-inflammatoires, antiviraux et immunostimulants complexes.
  • Sprays homéopathiques. Euphorbium compositum a un effet décongestionnant, anti-inflammatoire et immunocorrecteur.
  • Inhalation avec décasan. Dekasan est un agent antimicrobien, il détruit la membrane cellulaire des bactéries et empêche la reproduction de l'agent pathogène. Pour les inhalations, un nébuliseur est utilisé, qui forme de petites gouttes d'une substance qui se déposent sur la membrane muqueuse des voies respiratoires. Dekasan n'est pas absorbé dans la circulation sanguine, il n'affecte donc pas le fœtus.

Il convient de garder à l'esprit que ces médicaments peuvent être utilisés après consultation d'un médecin. Bien que les annotations n'indiquent pas qu'elles sont contre-indiquées pour les femmes enceintes, un spécialiste doit décider si elles doivent être utilisées..

Dans le cas où la congestion nasale interfère avec la respiration, provoque une irritation sévère, interfère avec le sommeil et provoque une activité accrue de l'enfant, il vaut la peine de contacter un ORL. La consultation de ce médecin est requise dans de tels cas:

  • Une douleur dans l'oreille a rejoint le nez qui coule - un signe d'otite moyenne;
  • Un nez qui coule s'accompagne de douleurs dans la région des sinus paranasaux à droite et à gauche des ailes du nez, dans l'arête du nez, au-dessus des sourcils, aggravées par la flexion en avant - symptômes de sinusite ou sinusite frontale;
  • La congestion nasale ne disparaît pas pendant plus de 10 jours;
  • Un nez qui coule est accompagné d'une température supérieure à 38 degrés;
  • Il y a une faiblesse sévère, des maux de tête;
  • Il y a un revêtement blanc dans la gorge ou des bouchons dans les amygdales.

L'ORL doit s'assurer de vous informer de la durée de votre grossesse afin que le médecin puisse vous prescrire les médicaments appropriés. La liste des médicaments dépend de l'âge gestationnel - plus la naissance est proche, plus la gamme de médicaments autorisés est large. Faites confiance à votre médecin - s'il a prescrit un médicament, cela ne fera pas de mal, même si les instructions n'indiquent pas que ce remède est autorisé pendant la grossesse.

Traitement de la rhinite allergique chez la femme enceinte

Le traitement d'une rhinite allergique doit commencer par éliminer l'allergène ou réduire le contact avec celui-ci:

  • Si vous êtes allergique à la poussière, tous les peluches, tapis et textiles (rideaux, couvre-lits) sont retirés de la maison. L'air est humidifié et nettoyé à l'eau quotidiennement.
  • Pendant la période de floraison des plantes allergènes (noisetier, bouleau, aulne, peuplier, tilleul, herbe à poux, absinthe, avoine, seigle, maïs, agropyre, herbe à plumes, sétaire, etc.), vous ne devez pas sortir par temps sec et venteux. Une femme ne doit pas être dans les lieux de croissance massive de ces plantes dans les parcs, dans la nature.
  • Au retour de la rue, vous devez vous laver les mains et le visage, rincer la cavité nasale et rincer votre gorge pour éliminer les allergènes qui se sont déposés sur la peau et les muqueuses.

Si nécessaire, les femmes enceintes peuvent se voir prescrire une nouvelle génération d'antihistaminiques qui n'affectent pas le développement fœtal - cétirizine, fexofénadine, loratadine. Les données de sécurité de ces médicaments ont été confirmées par la recherche, mais ne doivent pas être prises sans l'approbation d'un médecin..

Comment ne pas traiter un nez qui coule pendant la grossesse?

Certains remèdes contre le rhume qu'ils ont utilisés auparavant sont contre-indiqués pour les femmes enceintes. Bien qu'à première vue, ils semblent inoffensifs, ils peuvent provoquer une augmentation du tonus utérin, des allergies ou même des malformations fœtales. Parmi ceux interdits pendant la grossesse:

  • Il n'est pas recommandé d'utiliser des médicaments vasoconstricteurs sous forme de gouttes et de sprays pendant la grossesse. En particulier, les médecins ne conseillent pas d'utiliser ces fonds au cours du premier trimestre, lorsque la formation des principaux systèmes fœtaux se produit, en raison du développement possible de défauts.
  • Médicaments combinés pour le traitement des ARVI - TeraFlu, Coldrex, Fervex. Le caractère multicomposant de ces médicaments ne permet pas de prédire leur effet sur le fœtus..
  • Bains de pieds. Au Japon, les bains de pieds chauds ont traditionnellement été utilisés pour accélérer le travail, car il existe un lien réflexe entre les récepteurs sur les jambes et les contractions utérines. Par conséquent, cette méthode ne peut être recommandée pour les femmes enceintes..

La règle de base que toutes les femmes enceintes devraient connaître: un nez qui coule pendant la grossesse est moins terrible que les médicaments pour cela, utilisés sans l'approbation d'un médecin. Ce principe est particulièrement pertinent au premier trimestre..

Rhinite allergique pendant la grossesse

Une femme enceinte est incroyablement vulnérable à toutes sortes de maux en raison de processus spéciaux dans son corps. Les propriétés protectrices de l'immunité sont réduites et il n'est pas toujours possible de se cacher des vents et des courants d'air perçants. La congestion nasale est un symptôme très courant que les patients essaient de guérir avec des remèdes populaires, sans y attacher beaucoup d'importance.

Causes de la rhinite allergique chez la femme enceinte

Les médecins conseillent fortement de contacter des spécialistes même avec la moindre détérioration de la santé. De nombreuses femmes enceintes et mères allaitantes sont confrontées à une rhinite allergique, bien qu'elles n'aient jamais souffert d'une telle maladie auparavant. La nature allergique de la maladie ne peut être établie que dans des conditions de laboratoire, par conséquent, l'automédication ne doit pas être entreprise.

Un diagnostic opportun et des méthodes de traitement soigneusement sélectionnées par un médecin sont la clé de la santé de la future mère et du bébé. Les causes de la maladie sont la réponse du système immunitaire humain après l'inhalation des irritants suivants: poussière, pollen, air froid, moisissures, champignons et bien d'autres.

Les symptômes de la maladie chez la femme enceinte sont les mêmes que chez les autres patients d'âges et de sexe différents:

  • écoulement nasal incolore;
  • démangeaison;
  • difficulté à respirer;
  • éternuements;
  • manque d'appétit;
  • faiblesse physique.

Dès qu'une femme enceinte a ressenti les symptômes énumérés, cependant, des douleurs dans le corps et les muscles, de la fièvre, des frissons, qui sont habituels pour une infection virale respiratoire, ne sont pas observées, il s'agit probablement d'une rhinite allergique. Une femme dans une position similaire devrait penser non seulement à son propre bien-être, mais aussi à l'état du fœtus, tandis que sa santé, et parfois sa vie, dépend directement du diagnostic et du traitement opportuns des maux du patient. La rhinite allergique, bien qu'elle se manifeste par des symptômes très inoffensifs à première vue, mérite une attention particulière de la part du patient et du médecin.

Diagnostic de la rhinite allergique chez la femme enceinte

Le diagnostic comprend une visite à l'ORL, qui examinera la cavité nasale, ainsi que chez un immunologiste. Un prélèvement de la cavité nasale pour déterminer le nombre d'éosinophiles confirmera (plus de 5%) ou réfutera (moins de 5%) la cause allergique de la maladie. Pour confirmer le diagnostic, le médecin traitant ordonne à la patiente de faire un test sanguin pour détecter la présence d'immunoglobulines E. Si les tests indiquent que la patiente est atteinte de rhinite allergique, il est important d'établir la cause, l'irritant avec lequel elle aurait pu être en contact récemment. La méthode moderne de tests cutanés aidera à déterminer l'irritant, ce qui est important dans le traitement et la prévention ultérieurs..

Traitement de la rhinite allergique chez la femme enceinte

Le traitement de la rhinite allergique chez la femme enceinte est incroyablement complexe et nécessite une attention maximale à la sélection des médicaments. Si le médecin constate qu'il est impossible de se passer d'antihistaminiques, il lui prescrit des médicaments «doux» (Telfast) à des doses minimales. Les sprays nasaux pour lutter contre les symptômes désagréables sont également sélectionnés en tenant compte de l'état du patient, tous doivent avoir une base naturelle ("Aqua Maris" est créé à partir de l'eau de la mer Adriatique).

Méthodes traditionnelles de traitement de la rhinite allergique pendant la grossesse

De nombreux médecins pour les patients atteints de rhinite allergique au cours du premier trimestre de la grossesse excluent complètement les médicaments traditionnels, les remplaçant par des remèdes populaires efficaces.

Le jus d'aloès, qui doit être pressé de la tige cueillie de la plante, doit être dilué dans un rapport de 1: 3. Cet agent doit être instillé dans le nez deux à trois gouttes dans chaque narine 3-4 fois par jour, en fonction du degré de manifestation des symptômes. Une autre méthode efficace est le jus d'ail mélangé à de l'huile végétale (5-6 gouttes par cuillère à soupe).

Le mélange doit être instillé une goutte trois fois par jour, si vous ressentez une sensation de brûlure et de sécheresse après utilisation, changez la proportion en réduisant le nombre de gouttes d'ail.

Prévention de la rhinite allergique chez la femme enceinte

La prévention de la rhinite allergique est très importante pour une femme enceinte. Comme beaucoup d'autres maux, dont le traitement dans cette situation est difficile, voire parfois impossible, il peut facilement passer d'un stade bénin à un stade sévère. Surtout si la femme enceinte a déjà observé des signes d'allergies saisonnières. Dans les périodes «dangereuses» de l'année, il est préférable de maintenir une température et une humidité optimales à la maison en utilisant la technologie moderne. L'air sec créé par le chauffage des radiateurs, les cheminées irrite les muqueuses, provoque des éternuements, des démangeaisons.

La maison doit être nettoyée quotidiennement à l'eau. Une autre mesure préventive importante consiste à surveiller de près le régime alimentaire d'une femme enceinte, car presque chaque produit peut devenir un allergène potentiel. Si un irritant alimentaire est à l'origine de la rhinite allergique, excluez-le du régime. Une prophylaxie est également nécessaire après l'accouchement pendant la période d'allaitement pour éviter la détérioration et les traitements indésirables.

Comment traiter la rhinite allergique pendant la grossesse

Si une rhinite allergique apparaît pendant la grossesse, le médecin vous indiquera comment la traiter. Il est strictement interdit de s'automédiquer en portant un enfant. Cela a des conséquences irréversibles pour la femme elle-même et le fœtus. Chaque remède choisi pour le traitement doit être convenu avec le médecin.

Traitement médical de la maladie pendant la grossesse

Pour traiter la rhinite allergique pendant la grossesse, en utilisant des médicaments, vous devez être prudent, car la plupart des sprays et gouttes vasoconstricteurs sont contre-indiqués en raison du fait qu'ils peuvent avoir un effet toxique ou tératogène sur le fœtus..

Pendant la grossesse, votre médecin peut vous prescrire les médicaments suivants:

Nazal est très populaire. L'outil se présente sous la forme d'un spray à base de poudre de cellulose. Le spray recouvre complètement la muqueuse nasale et ne permet pas à l'allergène de l'air d'entrer en contact avec elle. Le seul inconvénient du médicament est que lors de son utilisation, l'odorat est affaibli. Pour cette raison, il est conseillé d'utiliser l'agent au moment de l'identification et de l'élimination de l'allergène..

La rhinite allergique chez la femme enceinte peut être traitée avec Vibrocil. Mais le remède aide temporairement à la rhinite allergique. Pendant une semaine, Vibrocil aidera à affaiblir les signes de la maladie, mais après l'arrêt du médicament, les symptômes peuvent réapparaître.

Vous pouvez guérir une maladie chez une femme enceinte en rinçant le nez et le nasopharynx avec de l'eau de mer naturelle, qui doit être stérile. Le rinçage est effectué 3 à 4 fois par jour. Vous pouvez acheter une solution d'eau de mer prête à l'emploi dans une pharmacie. Ces moyens incluent Humer, Marimer Salin. Ces solutions salines éliminent efficacement les allergènes, les bactéries et la poussière, soulagent le gonflement de la membrane muqueuse, éliminent les restes de mucus de la cavité nasale et rétablissent la respiration nasale.

Le traitement de la rhinite allergique pendant la grossesse peut être effectué avec des médicaments hormonaux tels que Nasonex et Alsedin. Ils ne sont pas absorbés par la muqueuse nasale.

Ambulance pour les allergies à domicile

Les procédures standard aideront à faire face aux allergies et à la rhinite allergique d'une femme enceinte. Vous pouvez vaincre la maladie si:

  1. Humidifier l'air intérieur.
  2. Aérez la pièce régulièrement. La température de l'air dans la pièce doit être de + 20... + 22 ° С.
  3. Boire beaucoup de liquides.
  4. Évitez les zones à forte odeur.
  5. Marcher souvent à l'extérieur, de préférence dans une forêt de conifères.
  6. Appliquer un dilatateur nasal.
  7. Dormir sur un oreiller haut - cela réduira le gonflement de la membrane muqueuse.
  8. Faites un massage du nez, des exercices de respiration ou des exercices physiques spéciaux.
  9. Changer fréquemment la literie et les vêtements.
  10. Prenez une douche 2-3 fois par jour.
  11. N'utilisez pas de produits cosmétiques décoratifs et de parfum.

Pendant la grossesse, le corps d'une femme se reconstruit, les sensations changent. La plupart des odeurs que vous aimiez auparavant peuvent être irritantes et provoquer une réaction allergique.

Thérapie alternative pour la rhinite allergique chez la femme enceinte

La rhinite allergique pendant la grossesse peut être guérie en utilisant des remèdes populaires. Il existe de nombreuses recettes non conventionnelles pour traiter une maladie, mais lors du choix, vous devez consulter votre médecin. Vous ne devez pas écouter une connaissance ou une amie qui prétend avoir été traitée pendant la grossesse avec l'un ou l'autre remède sans consulter un spécialiste. Seul un médecin pourra donner des conseils sur le traitement de la maladie, sinon l'automédication peut entraîner des conséquences graves pouvant aller jusqu'à une fausse couche.

La rhinite peut être guérie avec la solution saline maison habituelle. Cela nécessitera 1 cuillère à café. sel dissous dans 500 ml d'eau bouillie. Vous pouvez rincer la cavité nasale avec cet outil 2 à 4 fois par jour..

Il est possible d'utiliser le baume «Zvezdochka» pour traiter la maladie. L'outil doit lubrifier l'arête du nez, les tempes et le front. Mais ne soyez pas zélé, vous devez appliquer le baume avec modération, sinon vous risquez de vous brûler la peau et les muqueuses si l'agent les pénètre..

En début de grossesse, vous pouvez utiliser du jus de betterave frais dilué avec de l'eau 1: 1, qui est instillé dans le nez..

La congestion nasale diminuera avec les bains de mains chauds.

Vous pouvez vaincre la maladie avec un remède à base d'huile végétale et de menthol, qui est instillé dans le nez 2 à 3 fois par jour..

Pour renforcer le corps dans son ensemble et guérir l'écoulement nasal, des boissons chaudes aideront. Vous pouvez faire face à la maladie pendant la grossesse avec une infusion de fraise. C'est facile à cuisiner:

  • prendre 2 cuillères à soupe. l. feuilles de plantes;
  • versez-les 200 ml d'eau bouillante;
  • insister 30 minutes et filtrer.

Prenez une perfusion de 100 ml 3 fois par jour. La durée du traitement est de 14 jours.

Très bien avec la rhinite allergique chez la femme enceinte, la teinture de romarin sauvage aide: prenez 100 g d'huile d'olive et de tournesol chacun, ajoutez 1 cuillère à soupe. l. romarin sauvage haché. La composition est soigneusement mélangée et placée dans un endroit sombre pendant 21 jours. Le produit doit être secoué tous les jours. La perfusion est filtrée et évacuée. Appliquer 1 goutte dans chaque passage nasal 4 fois par jour. La durée du traitement avec une telle perfusion est de 1 semaine..

L'inhalation sur les pommes de terre aidera à surmonter rapidement la maladie d'une femme enceinte. Faites bouillir les pommes de terre et respirez dessus pendant 10 à 15 minutes.

Vous pouvez également essayer ce remède: prenez le jus d'oignons, de carottes et d'ail en quantités égales, diluez la composition avec de l'huile végétale. Instillez 2 à 3 gouttes du médicament dans chaque narine 2 à 3 fois par jour. Mais vous devez être extrêmement prudent: le jus d'oignon et d'ail peut brûler la membrane muqueuse.

La rhinite allergique chez la femme enceinte peut être traitée avec des gouttes d'oignon. Préparez-les comme suit:

  • Épluchez et hachez 1 oignon;
  • verser 100 ml d'huile de tournesol;
  • laisser infuser 12 heures;
  • presser la composition avec de la gaze dans un verre.

2 gouttes goutte à goutte dans chaque narine 3-4 fois par jour.

Vous pouvez préparer des gouttes efficaces pour la rhinite allergique. Prenez dans des proportions égales le jus d'aloès et de Kalanchoe, l'eau et le miel. Le mélange est agité et instillé 1 goutte dans chaque narine 2 fois par jour.

L'argousier frais aidera à se débarrasser de la maladie, qui doit être essuyée avec du miel.

Prévention de la rhinite allergique chez la femme enceinte

Le meilleur remède pour toutes les maladies est la prévention. Les mesures suivantes réduisent le risque de rhinite allergique:

  • nettoyage humide régulier des locaux;
  • refus de fumer, thé et café forts;
  • limiter le contact avec les animaux (si possible, vous devez complètement abandonner les animaux pendant la grossesse);
  • refus des plats épicés et chauds, légumes et fruits de couleur rouge et orange.

Aucune femme enceinte n'est à l'abri de la rhinite allergique. Si la maladie se manifeste, le traitement doit être effectué sous la stricte surveillance d'un spécialiste - cela évitera les complications et les effets secondaires.

Que la maladie menace si elle n'est pas traitée

La rhinite allergique n'est pas aussi inoffensive que cela puisse paraître à première vue. Si la maladie n'est pas traitée à temps, elle peut entraîner un certain nombre de complications à la fois pour la femme enceinte et le bébé. Quel est le danger d'une rhinite persistante? Pour la femme elle-même, cela entraîne une perturbation du mouvement de l'oxygène dans le système respiratoire. En conséquence, une hypoxie des tissus du nasopharynx peut se développer. En outre, une infection négligée se propage rapidement aux voies respiratoires inférieures et des maladies telles que la laryngite, l'amygdalite et la pharyngite se développent..

Une femme enceinte atteinte de rhinite allergique a un mauvais sommeil, de l'irritabilité, de la faiblesse, de la fatigue apparaît, car le cerveau ne reçoit pas la quantité requise d'oxygène.

La maladie a un effet néfaste sur le bébé à naître: le fœtus peut développer une hypoxie intra-utérine, ce qui entraîne souvent un retard de développement, une fausse couche et une naissance prématurée..

Aux premiers signes de la maladie, une femme enceinte doit consulter d'urgence un médecin et obtenir une aide qualifiée. L'automédication est strictement contre-indiquée..

Rhinite allergique pendant la grossesse

Traitement de la rhinite allergique chez la femme enceinte

Médicament pour la rhinite allergique

Pour les femmes enceintes, le médecin prescrit le plus souvent:

  • préparations d'acide cromoglycique (intal, cromolyne);
  • antihistaminiques d'action locale (allergodil);
  • glucocorticostéroïdes topiques (nasaux) (flixonase);
  • antihistaminiques systémiques (loratadine, claritine);
  • la thérapie de barrière est plus souvent utilisée comme prophylaxie (prevalin, nazaval).

Les principaux objectifs du traitement de la rhinite allergique sont de soulager les symptômes de la maladie ou de passer à un état de sécurité maximale pour la mère et le fœtus pendant la grossesse et l'accouchement et de préserver le fonctionnement normal des systèmes respiratoire et corporel de la femme enceinte. Lors du traitement de la rhinite allergique pendant la grossesse, seuls sont prescrits les médicaments approuvés pour une utilisation chez la femme enceinte, indiqués dans le mode d'emploi officiel.

1. Les préparations d'acide cromoglicique - intal (cromoglycate de sodium), cromolyne sodique - stabilisants des membranes des mastocytes, ont un profil d'innocuité élevé. Les données obtenues sur les femmes enceintes et les animaux indiquent l'absence de tératogénicité de ces médicaments..

2. Un médicament topique - l'allergodil (azélastine) a montré une grande efficacité dans la rhinite allergique et la conjonctivite. Il n'y a pas de données sur l'efficacité clinique et la sécurité du médicament chez les femmes enceintes et allaitantes. Lors des tests sur les animaux, aucune preuve d'action tératogène n'a été obtenue. Allergodil - a un effet antihistaminique, antiallergique, réduit la perméabilité capillaire et l'exsudation, stabilise la membrane des mastocytes et empêche la libération de médiateurs (histamine, sérotonine, leucotriènes) qui provoquent un bronchospasme et contribuent au développement de réactions allergiques et d'inflammation.

3. Dans la rhinite allergique sévère, il est possible d'utiliser des glucocorticostéroïdes nasaux - flixonase (propionate de fluticasone), qui ont une efficacité et une sécurité supérieures..

4. Les médicaments à action systémique chez les femmes enceintes ne sont prescrits que s'il y a une indication dans les instructions d'utilisation du médicament qu'il peut être utilisé pendant une période spécifique de la grossesse. Les antihistaminiques systémiques ne sont approuvés que pour une utilisation dans les catégories A ou B. Les antihistaminiques non sédatifs de deuxième génération sont préférés. Pour certains antihistaminiques, l'utilisation n'est possible qu'au cas où. Si le bénéfice attendu l'emporte sur le risque potentiel pour le fœtus (loratadine, fexofénadine).

5. Les thérapies de barrière comprennent des méthodes qui créent des barrières à l'exposition à l'allergène. Protéger l'organisme du contact avec un allergène et de l'exacerbation d'une maladie allergique, en particulier au cours du premier trimestre, ainsi que pendant l'allaitement - prévalin, nazaval, etc. Prevalin est recommandé pour la prévention de la rhinite allergique chez la femme enceinte, tous ses composants sont inertes et non toxiques. Le médicament ne provoque pas de somnolence, ne contient pas de conservateurs ni de parfums chimiques.

Attention! Pour de nombreux médicaments, l'exception incontestable est le premier trimestre de la grossesse, au cours duquel les organes de l'enfant à naître sont posés. Toute influence chimique pendant cette période peut avoir un effet négatif sur le développement du fœtus, avant utilisation, il est nécessaire de consulter un médecin

Les causes de la rhinite de différents types et le danger de cette condition pour les femmes enceintes

En règle générale, les symptômes de la rhinite pendant la grossesse se manifestent fortement dans le contexte de l'état normal général du corps, une congestion nasale se produit, des éternuements, après quoi les yeux commencent à pleurer, des démangeaisons apparaissent dans la cavité nasale, un gonflement des muqueuses et un écoulement transparent de consistance variée.

Mais, après avoir ressenti les symptômes d'un nez qui coule, vous devez comprendre les raisons de ce phénomène, et pour cela, il est préférable de consulter un médecin.

La rhinite pendant la grossesse est généralement divisée en trois types:

infectieux; allergique; hormone.

Rhinite infectieuse

La principale raison de l'apparition d'une rhinite de ce type est un rhume ou un ARVI, ainsi que d'autres maladies respiratoires, qui surviennent beaucoup plus souvent pendant la période de naissance d'un bébé que dans l'état normal du corps d'une femme..

Cela est dû à de forts changements dans le fonctionnement du système immunitaire, un niveau général de protection réduite, qui est nécessaire pour maintenir la grossesse, mais rend le corps plus vulnérable à divers virus et infections.

En cas de traitement inadéquat ou de son absence, une rhinite infectieuse peut se transformer en une maladie plus grave, qui non seulement nécessite un traitement complexe, mais peut également devenir une menace pour l'enfant.

Les complications potentielles comprennent:

La sinusite est une inflammation des sinus maxillaires avec gonflement sévère de la muqueuse nasale. Plus de détails: sinusite pendant la grossesse → Frontite, y compris sous forme aiguë, qui est une inflammation du sinus paranasal frontal. La sinusite de divers types, y compris aiguë ou chronique, est une inflammation sévère d'un ou plusieurs sinus de la cavité nasale. L'apparition de polypes dans le nez qui se forment sur les muqueuses enflammées et enflées de la cavité nasale.

Rhinite allergique

Les allergies pendant la grossesse sont une cause fréquente de rhinite. Dans la plupart des cas, cette réaction se produit dans le corps lorsque des substances irritantes qui provoquent des allergies respiratoires pénètrent dans les voies respiratoires..

Ces substances comprennent la laine et le duvet d'animaux, les plumes et le duvet d'oiseaux, le pollen de plantes, la poussière domestique, la salive d'animaux domestiques, certains types de produits, les produits de parfumerie, les médicaments, les produits chimiques ménagers et bien plus encore..

La rhinite allergique pendant la période de portage d'un bébé est dangereuse car les allergènes qui pénètrent dans le corps de la mère et provoquent une réaction inadéquate chez lui peuvent également pénétrer dans le fœtus en développement, ainsi que dans le cas de l'utilisation de produits allergènes par la mère..

Les substances, passant par le placenta jusqu'au bébé, provoquent une réaction dans son propre système immunitaire, dans lequel il n'y a toujours pas assez d'enzymes pour neutraliser les éléments nocifs.

Pour cette raison, le système immunitaire du nourrisson commence à produire activement des anticorps, mémorisant une substance étrangère. À l'avenir, après la naissance, lorsque cette substance sera inhalée, le système immunitaire de l'enfant réagira en cas d'allergies. En savoir plus sur les allergies pendant la grossesse →

Rhinite hormonale

L'apparition d'un tel rhume est toujours associée à des changements hormonaux et à l'instabilité de son arrière-plan. Il apparaît chez la femme enceinte, chez les personnes souffrant de maladies thyroïdiennes, ainsi que chez les adolescents pendant la puberté.

Avant de traiter une telle rhinite chez la femme enceinte, il est important de comprendre que sa cause est une forte augmentation du niveau de certaines hormones. C'est le changement du fond hormonal chez la femme pendant la grossesse qui est la cause la plus fréquente d'un rhume, donc cette condition est même appelée «rhinite de la femme enceinte»

C'est le changement du fond hormonal chez la femme pendant la grossesse qui est la cause la plus fréquente d'un rhume, donc cette condition est même appelée «rhinite de la femme enceinte».

Mais il ne faut pas penser que ce mécanisme est naturel pour le corps, et donc ne se prête à aucun traitement, mais se transmet de lui-même après la naissance du bébé.

Traitement de la maladie en début de grossesse

Vous pouvez traiter cette maladie dans les premiers stades en rinçant la cavité nasale avec une solution saline. Pour préparer une telle solution, vous devez dissoudre une cuillère à café de sel dans un demi-litre d'eau bouillie. Le traitement de la maladie peut être effectué à l'aide d'un baume astérisque, qui doit être lubrifié sur le front, les tempes et l'arête du nez, mais avec modération.

En outre, la rhinite des femmes enceintes peut être traitée avec une solution de menthol et d'huile végétale, elle doit être instillée dans le nez. Les bains de mains chauds aideront à soulager la congestion. En début de grossesse, vous pouvez également traiter un nez qui coule en instillant du jus de betterave frais dilué avec de l'eau bouillie dans les narines. En outre, le traitement peut être effectué avec du thé chaud au miel, mais le miel est un allergène puissant, il peut être consommé en quantités limitées. Réchauffer le nez avec un sac de sel chaud ou un œuf chaud aidera à traiter la rhinite pendant la grossesse..

Les gouttes vasoconstricteurs ne peuvent être utilisées pour traiter un nez qui coule que dans les cas extrêmes, et pas seulement en début de grossesse. Le meilleur traitement doit être administré sous forme de gouttes pour les nourrissons ou les nouveau-nés. Mais ils ne peuvent être utilisés que pendant 3 jours maximum. Ces fonds doivent être instillés dans les narines avant d'aller se coucher une fois par jour..

L'article est présenté à titre informatif uniquement. Le traitement ne doit être prescrit que par un médecin.!

Traitement

Compte tenu des symptômes et du traitement de la rhinite chez la femme enceinte, il convient de clarifier immédiatement - il est impossible de guérir complètement la rhinite hormonale. Ni les médicaments ni les remèdes populaires n'y aideront. Et avec ses expériences, maman court le risque de se faire du mal ainsi qu'à l'enfant. Par conséquent, si vous avez des difficultés à respirer, vous devriez consulter un médecin..

  1. Dormez sur un lit surélevé en tête de lit. Dans cette position, le sang ne coulera pas vers la tête, créant une pression supplémentaire dans les vaisseaux..
  2. Création de conditions confortables pour la muqueuse nasale de l'appartement. La température de l'air recommandée dans la pièce est de 20 à 21 avec des valeurs d'humidité allant jusqu'à 70%. C'est dans de telles conditions que la muqueuse nasale ne se dessèche pas. Des lectures d'humidité plus élevées signifient une humidité.
  3. Rincer le nez. Les formulations à base de solution saline soulagent l'inflammation muqueuse, réduisent l'enflure et facilitent la respiration nasale. Il est plus pratique d'utiliser des produits pharmaceutiques contenant de l'eau de mer stérile. Mais dans les cas extrêmes, une telle solution peut être préparée à la maison à partir de sel de table ordinaire..
  • Aqua Maris, Aqualor - solutions salines isotoniques sous forme de gouttes et de spray. Conçu pour éliminer le mucus des voies nasales et hydrater la membrane muqueuse. Dans le même temps, les médicaments ont des effets anti-inflammatoires et antiseptiques. Ils peuvent être utilisés pour traiter la rhinite hormonale et infectieuse. Prix ​​moyen - 200-400 roubles.
  • Aqualor shower, Humer, Dolphin - solutions pour se rincer le nez. Contrairement aux produits mentionnés ci-dessus, ils sont équipés d'une buse spéciale "douche" pour fournir une solution sous pression. Ils sont efficaces pour la congestion nasale sévère et l'accumulation de mucus. Coût moyen - 300-450 roubles.
  • Aqua Maris Strong, Aqualor Forte est une solution hypertonique (avec une concentration en sel accrue) pour éliminer la congestion nasale sévère. Coût approximatif - 300-450 roubles.
  • Euphorbium Compositum est une préparation homéopathique sous forme de spray nasal. Le médicament a un effet complexe anti-œdème, anti-inflammatoire et immunomodulateur. L'indication principale est la rhinite aiguë pendant la grossesse, quelle que soit sa cause et la nature des modifications muqueuses. Le coût moyen du médicament est de 420-530 roubles.
  • Pinosol - gouttes nasales ou spray à base d'huiles essentielles. Le médicament a un effet décongestionnant, antimicrobien, antiseptique et régénérant. En raison de sa composition naturelle, il n'a pas de contre-indications pendant la grossesse, mais ne peut pas être utilisé pour traiter un rhume d'étiologie allergique. Prix ​​moyen en fonction de la forme de libération - 170-340 roubles.

Qu'est-ce que la rhinite hormonale

La pluie, l'humidité et la gadoue contribuent à la propagation de virus responsables de maladies respiratoires, accompagnées d'éternuements et d'écoulement nasal. La membrane muqueuse du nez devient enflammée non seulement en raison des intempéries, de l'exposition à une écologie défavorable, mais également sous l'influence de changements dans l'état du corps.

La rhinite vasomotrice survient lorsque la quantité d'hormones impliquées dans les processus se produisant dans le corps humain augmente ou diminue. Ces substances sont dirigées dans le sang à partir du système endocrinien, qui se compose de glandes, d'ovaires, de glandes surrénales et de plusieurs autres structures. C'est elle qui crée le fond hormonal chez une femme enceinte, contribuant au bon développement du fœtus..

Un changement de ce statut peut affecter n'importe quel organe et se manifeste souvent sous la forme de sécrétions de mucus. Ce type de rhinite n'est pas allergique, n'a pas de nature virale et est appelé rhinite hormonale. La pathologie a tous les signes de maladie respiratoire.


Une femme portant un bébé ne doit pas attendre que la rhinite hormonale passe d'elle-même, mais que prendre avec la rhinite, la femme enceinte doit être d'accord avec le médecin.

Ce qui est autorisé à faire

Il existe tellement de moyens simples et sûrs. Essayez certains d'entre eux.

  • Aérez la pièce aussi souvent que possible.
  • Humidifier l'air intérieur
  • Rincer la muqueuse nasale avec divers produits spécialisés à base d'eau de mer ou de solution saline. Il existe de nombreux médicaments de ce type dans les pharmacies et ils sont totalement inoffensifs. Les solutions salines hydratent les muqueuses, tonifient et favorisent également l'élimination du mucus.
  • Boire beaucoup de liquides.
  • Pour réduire le gonflement de la membrane muqueuse, il est préférable de dormir sur un oreiller haut..
  • Faire des exercices de respiration, auto-massage du nez, exercices physiques spéciaux.
  • Essayez d'éviter les pièces avec de fortes odeurs.

Il existe d'autres moyens, presque sûrs, mais plus efficaces, de faciliter la respiration. Cependant, avant de les utiliser, n'oubliez pas de consulter votre médecin..

  1. Inhalation avec des herbes médicinales (calendula, sauge, camomille), avec une solution de soude, avec de l'eau minérale. La vapeur doit être inhalée par le nez et expirée par la bouche. Les inhalateurs à vapeur froide à ultrasons sont les mieux adaptés à cet effet..
  2. Gouttes au menthol et aux huiles essentielles, "Pinosol" par exemple.
  3. Remèdes homéopathiques tels que "Delufen", "Compositum", "Euphorbium", etc..
  4. Sprays nasaux à base de glucocorticostéroïdes locaux (par exemple, «Nasonex»). Leur substance active n'est presque pas absorbée dans la circulation sanguine et a un effet local.

Et seulement si aucune de ces méthodes ne vous a aidé, vous pouvez utiliser des gouttes qui ont une propriété vasoconstricteur. Les gouttes pour bébé sont les plus sûres, mais même elles doivent être utilisées le moins possible (idéalement juste avant le coucher). Ces médicaments, bien sûr, ne peuvent être enterrés pas plus souvent que prescrit dans les instructions. Par exemple, il existe des gouttes qui fonctionnent pendant 4 heures, 8 et même 12 heures..

Afin de réduire la gravité des réactions allergiques, dans certains cas, vous pouvez:

  • lavez votre visage aussi souvent que possible avec de l'eau claire, de l'eau avec des émulsions comme Emolium, des décoctions d'herbes;
  • manger cru, minable avec du sucre, de l'argousier ou des pommes vertes fraîches non mûres;
  • instiller albucide dans les yeux;
  • prenez des suppléments de calcium, du glycérophosphate de calcium, par exemple.

Ainsi, un nez qui coule doit être traité sans faute, malgré son apparente innocuité. Et il est beaucoup mieux de se passer de l'utilisation de médicaments puissants, et surtout sous la surveillance d'un médecin. Pour commencer, ne soyez pas paresseux pour essayer tous les moyens qui sont sans danger, car nous parlons de votre futur enfant et de sa santé.!

comment accoucher avec un nez qui coule. Grossesse et accouchement

J'ai peur d'être expulsé avec mon nez vers un autre département d'Euro-miel. Que pensez-vous qu'ils peuvent? Il est un peu allergique. Si vous buvez de la suprastine ou du zyrtec, mais que tout cela n'est pas souhaitable lorsque nous le prenons, c'est mieux et les gouttes n'aident plus. 2 mois déjà.

Un nez qui coule est appelé une renitis de grossesse. Très fréquent pendant la grossesse. Quelqu'un commence immédiatement (comme pour moi, par exemple, dans la première grossesse et maintenant à nouveau) avec quelqu'un dans la seconde moitié du trimestre. Ce n'est pas effrayant, après l'accouchement, ça disparaît. Ils ne devraient vous expulser nulle part. J'ai beaucoup de gens avec un nez qui coule, j'ai moi-même demandé au médecin pendant l'accouchement de me donner des gouttes de mon mari))))
21/05/2008 14:14:49

Ils ne seront pas expulsés, la dernière fois que j'ai accouché avec le nez qui coule, des gouttes enterrées devant un médecin et rien.
21.05.2008 à 12:29:27

Rhinite allergique pendant la grossesse

La rhinite allergique est une inflammation des muqueuses du nez, basée sur une réaction allergique. Ce type de cette maladie se manifeste par des éternuements, une rhinorrhée, un essoufflement, des démangeaisons au nez. La rhinite allergique est l'une des trois grandes maladies allergiques. En plus de la rhinite allergique, il comprend l'asthme allergique et la dermatite allergique..

Allergènes pouvant provoquer l'apparition d'un type allergique de cette maladie:

  • acariens;
  • poussière de maison;
  • pollen de plantes;
  • allergènes d'insectes;
  • certains aliments
  • allergènes de levure;
  • certains médicaments.

En outre, les facteurs de risque d'apparition d'un type allergique de cette maladie incluent une prédisposition génétique.

Causes de la rhinite

La rhinite chez une femme enceinte peut être causée par diverses raisons, par exemple:

  • Infection des voies respiratoires - grippe, infections respiratoires aiguës, ARVI.
  • Exacerbation de maladies chroniques telles que la sinusite, la sinusite, la pharyngite, etc..
  • Pathologie de la cloison nasale.
  • Néoplasmes dans la cavité nasale.
  • Adénoïdes et polypes.
  • Changements hormonaux dans le corps pendant la grossesse.
  • Les allergènes.

En général, il existe quatre principaux types de rhinite chez la femme enceinte:

  • aigu;
  • chronique;
  • allergique;
  • rhinite vasomotrice chez la femme enceinte.

Peut-être que chacun d'eux devrait être raconté plus en détail..

Causes d'occurrence

Notre santé est protégée par l'immunité. Si nous parlons de l'immunité locale de la cavité nasale, elle est activée lorsque des protéines étrangères dangereuses de virus et de bactéries y pénètrent. Dans ce cas, la muqueuse nasale augmente de taille ("gonfle") et commence à produire vigoureusement une sécrétion de mucus afin d'éliminer mécaniquement les structures protéiques dangereuses du corps. Chez une personne atteinte de rhinite allergique, le même processus est déclenché en réponse non seulement à des micro-organismes dangereux, mais également à toutes les autres protéines étrangères inoffensives. Étant donné que les molécules de protéines sont à la base de toute vie, même invisible à nos yeux, une rhinite allergique survient, à première vue, sans raison. Cela peut être causé par:

  • Les plus petits insectes qui vivent dans la poussière domestique; les produits de leur activité vitale;
  • pollen végétal, contenant d'énormes quantités d'ADN incompréhensible pour notre système immunitaire;
  • allergènes fongiques (moisissures, levures);
  • produits alimentaires: fruits, baies, noix, produits contenant des protéines animales.

La vidéo présentée vous aidera à comprendre les processus accompagnant la rhinite allergique

Pourquoi la réaction à ces facteurs est-elle exacerbée chez la femme enceinte? L'hypothèse sur l'influence des changements hormonaux dans le corps féminin a été étayée et évidente:

  • Une forte augmentation de la concentration de l'hormone nadotrope chorionique au cours du deuxième mois de grossesse, une baisse à 4-5 mois, une stabilisation supplémentaire du niveau;
  • une augmentation progressive des œstrogènes et de la progestérone vers la fin de la grossesse.

Cependant, les fluctuations hormonales sont typiques de toutes les femmes en position et tout le monde n'a pas d'allergies. Les facteurs suivants sont essentiels:

  • Prédisposition héréditaire;
  • "réactivation" temporaire du système immunitaire pour une protection supplémentaire du corps.

Traitement

Le traitement de la rhinite chez les femmes enceintes est compliqué par le fait que sa cause fondamentale ne peut pas être éliminée avec des médicaments. Jusqu'à ce que la muqueuse nasopharyngée soit capable de s'adapter au contexte hormonal modifié, la rhinite hantera constamment la femme et le traitement symptomatique sous forme de gouttes et de sprays n'aura qu'un effet réversible temporaire. C'est pourquoi cette condition doit être prise pour acquise et simplement survivre, ce qui facilite la sensation uniquement aux moments d'exacerbation de la maladie avec des médicaments prescrits par un médecin..

De nombreux médicaments destinés au traitement de la rhinite sont strictement interdits aux femmes pendant la grossesse, car ils peuvent nuire au bébé. La liste des médicaments interdits comprend les sprays et gouttes vasoconstricteurs..

Alors, que faire de la rhinite pendant la grossesse? Tout d'abord, rincez régulièrement la cavité nasale et le nasopharynx avec une solution saline ou ses analogues: AquaMaris, Salin, etc. Pendant la procédure, le nez est débarrassé des sécrétions accumulées, la membrane muqueuse est humidifiée et la respiration nasale s'améliore..

Si le nez ne respire pas du tout, vous pouvez recourir à des médicaments aussi sûrs que possible pour le fœtus. Il s'agit notamment des sprays Nazonex, Fluticasone, Tafen Nazal et autres. Mais avant de traiter un nez qui coule avec eux, vous devez consulter votre médecin. Avec l'aide de ces médicaments, vous pouvez éliminer les symptômes de la rhinite pendant plusieurs heures. Tous ces médicaments appartiennent au groupe des glucocorticoïdes..

En outre, il peut être conseillé aux femmes enceintes de lever la tête du lit de 15 °, cela aidera à réduire le gonflement du nasopharynx la nuit.
Il est hautement indésirable d'effectuer un traitement avec des antihistaminiques et des médicaments vasoconstricteurs pour la rhinite de la femme enceinte.Dans des cas exceptionnels, un spécialiste peut prescrire des gouttes à base de phényléphrine: Adrianol ou Nazol Kids.

Le traitement du rhume chez les femmes enceintes avec diverses inhalations, huiles essentielles et remèdes homéopathiques n'apportera pas le résultat souhaité, car ils ne sont pas en mesure d'influencer la cause profonde de la maladie, mais ils peuvent provoquer divers effets secondaires. La même règle s'applique aux médicaments avec des antibiotiques, avec des propriétés antivirales et immunomodulatrices..

Dans tous les cas, avant de traiter un nez qui coule pendant la grossesse, vous devez d'abord consulter votre médecin. Seul un spécialiste sait distinguer la rhinite, caractéristique des femmes enceintes, d'une rhinite commune, et choisir les médicaments les plus sûrs et les plus efficaces pour son traitement.

Il n'y a pas de prophylaxie spécifique qui empêche le développement d'une pathologie chez une femme enceinte. Il est impossible de prédire à l'avance si ce problème se posera ou non, car on ne sait pas comment le corps réagira aux changements du fond hormonal lors du portage d'un bébé. Ni les femmes en bonne santé, ni les femmes enceintes qui souffrent de pathologies chroniques des voies respiratoires supérieures ou y sont prédisposées ne sont pas assurées contre le rhume des femmes enceintes.

Malgré cela, il est tout à fait possible de réduire le risque de développer un nez qui coule pendant la grossesse si une femme arrête de fumer, renforce le système immunitaire, maintient l'hygiène des fosses nasales, se rend plus souvent à l'air frais et traite les maladies infectieuses du nasopharynx en temps opportun.

Types fréquents d'allergies pendant la grossesse

Les manifestations allergiques sont multiformes. Le plus courant:

  • Rhinite allergique: un habitant sur 4 de la planète souffre de rhinite allergique associée à des allergènes domestiques, des graminées et des pollens d'arbres (rhume des foins).
  • L'asthme bronchique n'est pas si répandu, mais 8-10% dans les pays de la CEI il est présent.
  • Urticaire chronique - une éruption cutanée à petits points accompagnée de démangeaisons sévères survient chez 0,1% de la population. 15-20% des personnes au moins une fois dans leur vie
  • souffert d'urticaire aiguë.
  • La dermatite atopique chez l'adulte survient dans 2% des cas.
  • Allergie médicamenteuse plus de 5%. En Occident, jusqu'à 30%.

Les allergènes les plus courants sont:

  • poussière de maison;
  • Poils d'animaux;
  • noix - arachides, noisettes;
  • pollen d'arbres pendant la floraison;
  • médicaments.

Vous devez savoir qu'il existe une allergie croisée. Par exemple, si vous avez une réaction allergique au pollen, vous pouvez être allergique aux médicaments, aux aliments.

Traitement

Le traitement des femmes enceintes atteintes de rhinite allergique vise à éliminer l'allergène et à soulager les symptômes de la maladie. Au premier trimestre, les principales méthodes de traitement sont le rinçage du nez avec des solutions isotoniques et des mesures préventives visant à limiter le contact avec l'allergène (nettoyage humide régulier, aération, changement fréquent du linge de lit, exclusion des produits potentiellement dangereux de l'alimentation, isolement des animaux domestiques).

Médicaments

La pharmacothérapie est utilisée dans les cas graves, lorsque les avantages de la prise de médicaments l'emportent largement sur le risque de leurs effets toxiques sur le fœtus..

Rincer le nez

Si le traitement de la rhinite allergique pendant la grossesse exclut la prise de la plupart des médicaments, la question se pose: comment traiter la maladie? Dans une telle situation, l'assainissement des cavités nasales avec des solutions salines est d'une grande importance thérapeutique. Les ingrédients des solutions isotoniques ne traversent pas le placenta, ce qui signifie qu'ils n'affectent pas le développement du fœtus

Le lavage avec des solutions marines élimine les muqueuses nasales des allergènes, des toxines, des agents infectieux, sans provoquer de sécheresse des membranes nasales et sans provoquer d'hypertension chez une femme enceinte.

Pour obtenir l'effet thérapeutique maximal, il est nécessaire de rincer le nez au moins 5 fois par jour, il est préférable de réchauffer le liquide à 36-37 ° C. Lorsque vous utilisez des infusions à base de plantes pour traiter la rhinite allergique pendant la grossesse, assurez-vous que les ingrédients à base de plantes de leur composition n'ont pas de propriétés allergènes..

Traitement d'un rhume pendant la grossesse

Dans la plupart des cas d'apparition de rhinite hormonale pendant la grossesse, les médecins prescrivent des médicaments, en utilisant des médicaments sans danger pour la future mère et le bébé..

Les agents utilisés ne doivent pas avoir d'effet toxique, doivent avoir d'excellents indicateurs de tolérance même en cas d'utilisation prolongée et également être utilisés à des doses thérapeutiques strictement prescrites. En aucun cas vous ne devez vous faire plaisir.

Avant de traiter la rhinite allergique chez la femme enceinte, il est nécessaire d'éliminer la source de l'allergie, pour laquelle il est nécessaire:

enlevez tous les oreillers en duvet et en plumes, en les remplaçant par un hivernant synthétique qui ne provoque pas d'allergies, mais il est important de ne pas oublier de les laver régulièrement dans de l'eau savonneuse, dont la température doit être d'au moins 60 °; remplacer les rideaux en tissu et les rideaux par des stores, ce qui réduira la quantité de poussière dans la pièce; réduire au minimum le nombre de sources possibles de poussière domestique, c'est-à-dire retirer les articles qui ne sont pas régulièrement nettoyés, lavés ou lavés à l'eau; aérez régulièrement la pièce à vivre, surtout le soir avant le coucher; il est conseillé de retirer toutes les plantes de l'appartement; réduire la communication avec les animaux de compagnie, car, le plus souvent, des allergies surviennent aux poils des chiens, des chats, des rongeurs, du duvet et des plumes des oiseaux; exclure les aliments allergènes de l'alimentation, en particulier ceux qui ont provoqué une réaction inadéquate dans le corps avant la grossesse. Le traitement d'une rhinite de type infectieux doit toujours être effectué sous la surveillance d'un médecin et un tel problème est beaucoup plus facile à prévenir qu'à suivre un traitement.

Pour prévenir l'infection, vous devez limiter autant que possible tout contact avec des personnes malades.

Le traitement d'une rhinite infectieuse doit toujours être effectué sous la surveillance d'un médecin et un tel problème est beaucoup plus facile à prévenir qu'à suivre un traitement. Pour prévenir l'infection, vous devez limiter autant que possible tout contact avec des personnes malades..

Vous ne devez pas visiter les lieux publics à moins que cela ne soit absolument nécessaire, car dans ce cas, la probabilité d'infection est très élevée. En quittant la maison (en particulier pendant la période d'exacerbations saisonnières et de menaces épidémiques), vous devez lubrifier les sinus nasaux avec une pommade spéciale, par exemple Viferon ou Oxolinic.

Ces fonds aident à créer une barrière protectrice supplémentaire dans la cavité nasale, où les germes et autres agents pathogènes pénètrent lorsqu'ils sont inhalés..

Catégories Populaires

Un Kyste Dans Le Nez

Perte De L'Odorat

Nom des fondsActeLe coût
(frotter)
Solution isotonique (saline) (spray et gouttes, aérosol) - Aquamaris Norm, Aqualor250-450
Solution isotonique (saline) (douche nasale) - Dolphin, Aqualor350-450
Solution hypertonique (saline) (spray et gouttes) - Aquamaris Strong250-400
Gouttes nasales à base d'huiles essentielles - Pinosol150-250
Pommade homéopathique - Pommade de Fleming300
Crayon d'inhalation - Asterisk