loader

Principal

Bronchite

Rhinite allergique pendant la grossesse

La rhinite allergique se développe comme une réponse spécifique du corps à un allergène et s'accompagne d'un gonflement de la muqueuse nasale, d'un écoulement nasal, d'éternuements, de larmoiements. Pendant la grossesse, la situation est aggravée par le fait qu'il est assez problématique de traiter la rhinite allergique pendant cette période. Essayons de comprendre quelles sont les causes de la maladie et quelles méthodes de traitement doivent être choisies pour ne pas nuire à la santé de la femme et de l'enfant à naître?

Quel est le danger?

Charge supplémentaire sur le système immunitaire, les déséquilibres hormonaux augmentent le risque de complications aussi redoutables que l'œdème de Quincke ou le choc anaphylactique chez la femme. Il existe également un danger pour l'enfant à naître. Des difficultés prolongées de respiration nasale chez la mère en raison d'un œdème nasopharyngé peuvent provoquer une hypoxie fœtale et un retard de croissance intra-utérin. En outre, l'inconfort et la mauvaise santé d'une femme affectent négativement l'état de l'enfant..

Cependant, la plus grande menace vient d'un traitement inapproprié. Les médicaments qui ont été utilisés avec succès avant la grossesse peuvent entraîner des troubles du développement fœtal. La prise incontrôlée de médicaments au cours du premier mois de grossesse, lorsque le tube neural et d'autres structures vitales du corps sont posés, est particulièrement dangereuse. Par conséquent, le schéma thérapeutique de la rhinite allergique ne doit être sélectionné que par un médecin après un examen approfondi de la femme..

Étiologie

La rhinite allergique est causée par l'hypersensibilité du corps à un agent provoquant (allergène). Le contact suivant avec ce dernier déclenche une chaîne de réactions immunitaires spécifiques avec la libération de substances qui forment une inflammation dans la membrane muqueuse de la cavité nasale. Les facteurs de provocation typiques sont:

  • acariens microscopiques qui vivent dans la poussière domestique;
  • laine, peluches, excréments d'animaux de compagnie;
  • moisissures, en particulier pendant la période de sporulation;
  • certains produits;
  • produits chimiques ménagers, parfums, certains médicaments.

Il convient de noter que chez la femme enceinte, la teneur en œstrogène, en β-estradiol, en hormone de croissance augmente, ce qui augmente la réactivité du système immunitaire. Par conséquent, l'intensité des crises pendant la gestation peut augmenter considérablement. Dans le même temps, une concentration élevée d'œstrogènes perturbe la motilité vasculaire, provoquant une rhinite vasomotrice pendant la grossesse. Il se développe chez 20 à 30% des femmes et disparaît après l'accouchement. Seule une étude plasmatique de la présence d'immunoglobulines de classe E, qui servent de marqueurs de réactions allergiques, pourra confirmer ou infirmer le caractère allergique de la maladie..

Symptômes

Avec une exacerbation de la maladie, une femme s'inquiète de la respiration nasale difficile, du nez qui coule abondamment, des éternuements, des démangeaisons du nez et des yeux, du larmoiement, du gonflement des paupières. La rhinite allergique chez la femme enceinte s'accompagne souvent de manifestations systémiques de la maladie:

  • étourdissements, faiblesse, hypotension;
  • mal de crâne;
  • trouble du sommeil;
  • irritabilité accrue.

Diagnostique

L'examen est réalisé par un thérapeute et un allergologue-immunologiste. Lors du diagnostic, il est important d'exclure les infections respiratoires, la rhinite vasomotrice, la rhinite médicamenteuse. À cette fin, un test sanguin et un frottis de mucus nasal pour des anticorps spécifiques sont effectués. Des tests d'allergie cutanée sont effectués pour des indications spéciales.

Traitement

Le traitement des femmes enceintes atteintes de rhinite allergique vise à éliminer l'allergène et à soulager les symptômes de la maladie. Au premier trimestre, les principales méthodes de traitement sont le rinçage du nez avec des solutions isotoniques et des mesures préventives visant à limiter le contact avec l'allergène (nettoyage humide régulier, aération, changement fréquent du linge de lit, exclusion des produits potentiellement dangereux de l'alimentation, isolement des animaux domestiques).

Médicaments

La pharmacothérapie est utilisée dans les cas graves, lorsque les avantages de la prise de médicaments l'emportent largement sur le risque de leurs effets toxiques sur le fœtus..

Rincer le nez

Si le traitement de la rhinite allergique pendant la grossesse exclut la prise de la plupart des médicaments, la question se pose: comment traiter la maladie? Dans une telle situation, l'assainissement des cavités nasales avec des solutions salines est d'une grande importance thérapeutique. Les ingrédients des solutions isotoniques ne traversent pas le placenta, ce qui signifie qu'ils n'affectent pas le développement du fœtus. Le lavage avec des solutions marines élimine les muqueuses nasales des allergènes, des toxines, des agents infectieux, sans provoquer de sécheresse des membranes nasales et sans provoquer d'hypertension chez une femme enceinte.

Pour obtenir l'effet thérapeutique maximal, il est nécessaire de rincer le nez au moins 5 fois par jour, il est préférable de réchauffer le liquide à 36-37 ° C. Lorsque vous utilisez des infusions à base de plantes pour traiter la rhinite allergique pendant la grossesse, assurez-vous que les ingrédients à base de plantes de leur composition n'ont pas de propriétés allergènes..

Préparations Aqualor

Les produits Aqualor sont des solutions prêtes à l'emploi à base d'eau de mer naturelle. La stérilité et l'absence d'additifs artificiels les rendent adaptés au traitement de la rhinite allergique chez la femme enceinte.

Les solutions isotoniques Akvolor Soft, Akvolor Norm aident à éliminer les allergènes de la muqueuse nasale.

En cas de congestion nasale sévère et de rhinite abondante, l'utilisation de la solution hypertonique Akvolor Forte est autorisée. Il fournira une diminution de l'œdème de la muqueuse nasale en éliminant l'excès de liquide de l'espace intercellulaire, facilitant ainsi la respiration nasale.

Rhinite allergique pendant la grossesse - comment est-elle traitée?

La grossesse est un processus normal, qui s'accompagne de changements profonds dans diverses fonctions, visant à répondre aux besoins du fœtus en développement et aux réserves qui lui permettent de grandir et de se développer continuellement..

Qu'est-ce que la rhinite allergique chez la femme enceinte

La rhinite allergique de la grossesse est une inflammation de la muqueuse nasale. La cause principale est divers allergènes - pollen de plante, allergènes ménagers et alimentaires, allergènes épidermiques. La rhinite des femmes enceintes, selon les statistiques, affecte environ 50 à 70% des femmes enceintes.

Causes de la rhinite allergique chez la femme enceinte

Les principaux changements physiologiques dans le corps de la mère pendant la grossesse provoquant le développement d'une rhinite allergique:

  • une augmentation de la teneur en hormones dans le sang, ce qui aide à détendre les muscles lisses de l'utérus, des voies respiratoires supérieures et du tractus gastro-intestinal;
  • la charge psycho-émotionnelle, la température, etc. augmentent, ce qui peut provoquer une congestion nasale et un bronchospasme chez la femme enceinte en raison d'une hyperréactivité tissulaire bronchique et nasale non spécifique;
  • les changements dans le fonctionnement du système immunitaire d'une femme enceinte sont causés par une diminution des réponses immunitaires de la femme. Une diminution de l'immunité cellulaire est facilitée par une augmentation de la teneur en cortisol, œstrogènes, progestérone.

Les principales causes de la rhinite allergique chez la femme enceinte sont:

  • une augmentation du volume de sang circulant;
  • une augmentation de la concentration de progestérone, ce qui provoque une relaxation des muscles lisses des vaisseaux du nez;
  • les effets des œstrogènes provoquant un gonflement de la muqueuse nasale.

Symptômes de la rhinite allergique chez la femme enceinte

Les principaux symptômes cliniques de la rhinite allergique sont:

  • difficulté à respirer par le nez;
  • éternuements;
  • écoulement muqueux transparent;
  • démangeaisons de l'épiderme;
  • gonflement de la muqueuse nasale.

Traitement de la rhinite allergique chez la femme enceinte

Médicament pour la rhinite allergique

Pour les femmes enceintes, le médecin prescrit le plus souvent:

  • préparations d'acide cromoglycique (intal, cromolyne);
  • antihistaminiques d'action locale (allergodil);
  • glucocorticostéroïdes topiques (nasaux) (flixonase);
  • antihistaminiques systémiques (loratadine, claritine);
  • la thérapie de barrière est plus souvent utilisée comme prophylaxie (prevalin, nazaval).

Les principaux objectifs du traitement de la rhinite allergique sont de soulager les symptômes de la maladie ou de passer à un état de sécurité maximale pour la mère et le fœtus pendant la grossesse et l'accouchement et de préserver le fonctionnement normal des systèmes respiratoire et corporel de la femme enceinte. Lors du traitement de la rhinite allergique pendant la grossesse, seuls sont prescrits les médicaments approuvés pour une utilisation chez la femme enceinte, indiqués dans le mode d'emploi officiel.

1. Les préparations d'acide cromoglicique - intal (cromoglycate de sodium), cromolyne sodique - stabilisants des membranes des mastocytes, ont un profil d'innocuité élevé. Les données obtenues sur les femmes enceintes et les animaux indiquent l'absence de tératogénicité de ces médicaments..

2. Un médicament topique - l'allergodil (azélastine) a montré une grande efficacité dans la rhinite allergique et la conjonctivite. Il n'y a pas de données sur l'efficacité clinique et la sécurité du médicament chez les femmes enceintes et allaitantes. Lors des tests sur les animaux, aucune preuve d'action tératogène n'a été obtenue. Allergodil - a un effet antihistaminique, antiallergique, réduit la perméabilité capillaire et l'exsudation, stabilise la membrane des mastocytes et empêche la libération de médiateurs (histamine, sérotonine, leucotriènes) qui provoquent un bronchospasme et contribuent au développement de réactions allergiques et d'inflammation.

3. Dans la rhinite allergique sévère, il est possible d'utiliser des glucocorticostéroïdes nasaux - flixonase (propionate de fluticasone), qui ont une efficacité et une sécurité supérieures..

4. Les médicaments à action systémique chez les femmes enceintes ne sont prescrits que s'il y a une indication dans les instructions d'utilisation du médicament qu'il peut être utilisé pendant une période spécifique de la grossesse. Les antihistaminiques systémiques ne sont approuvés que pour une utilisation dans les catégories A ou B. Les antihistaminiques non sédatifs de deuxième génération sont préférés. Pour certains antihistaminiques, l'utilisation n'est possible qu'au cas où. Si le bénéfice attendu l'emporte sur le risque potentiel pour le fœtus (loratadine, fexofénadine).

5. Les thérapies de barrière comprennent des méthodes qui créent des barrières à l'exposition à l'allergène. Protéger l'organisme du contact avec un allergène et de l'exacerbation d'une maladie allergique, en particulier au cours du premier trimestre, ainsi que pendant l'allaitement - prévalin, nazaval, etc. Prevalin est recommandé pour la prévention de la rhinite allergique chez la femme enceinte, tous ses composants sont inertes et non toxiques. Le médicament ne provoque pas de somnolence, ne contient pas de conservateurs ni de parfums chimiques.

Attention! Pour de nombreux médicaments, l'exception incontestable est le premier trimestre de la grossesse, au cours duquel les organes de l'enfant à naître sont posés. Toute influence chimique pendant cette période peut avoir un effet négatif sur le développement du fœtus, avant utilisation, il est nécessaire de consulter un médecin.

Rhinite allergique pendant la grossesse

Une femme enceinte est incroyablement vulnérable à toutes sortes de maux en raison de processus spéciaux dans son corps. Les propriétés protectrices de l'immunité sont réduites et il n'est pas toujours possible de se cacher des vents et des courants d'air perçants. La congestion nasale est un symptôme très courant que les patients essaient de guérir avec des remèdes populaires, sans y attacher beaucoup d'importance.

Causes de la rhinite allergique chez la femme enceinte

Les médecins conseillent fortement de contacter des spécialistes même avec la moindre détérioration de la santé. De nombreuses femmes enceintes et mères allaitantes sont confrontées à une rhinite allergique, bien qu'elles n'aient jamais souffert d'une telle maladie auparavant. La nature allergique de la maladie ne peut être établie que dans des conditions de laboratoire, par conséquent, l'automédication ne doit pas être entreprise.

Un diagnostic opportun et des méthodes de traitement soigneusement sélectionnées par un médecin sont la clé de la santé de la future mère et du bébé. Les causes de la maladie sont la réponse du système immunitaire humain après l'inhalation des irritants suivants: poussière, pollen, air froid, moisissures, champignons et bien d'autres.

Les symptômes de la maladie chez la femme enceinte sont les mêmes que chez les autres patients d'âges et de sexe différents:

  • écoulement nasal incolore;
  • démangeaison;
  • difficulté à respirer;
  • éternuements;
  • manque d'appétit;
  • faiblesse physique.

Dès qu'une femme enceinte a ressenti les symptômes énumérés, cependant, des douleurs dans le corps et les muscles, de la fièvre, des frissons, qui sont habituels pour une infection virale respiratoire, ne sont pas observées, il s'agit probablement d'une rhinite allergique. Une femme dans une position similaire devrait penser non seulement à son propre bien-être, mais aussi à l'état du fœtus, tandis que sa santé, et parfois sa vie, dépend directement du diagnostic et du traitement opportuns des maux du patient. La rhinite allergique, bien qu'elle se manifeste par des symptômes très inoffensifs à première vue, mérite une attention particulière de la part du patient et du médecin.

Diagnostic de la rhinite allergique chez la femme enceinte

Le diagnostic comprend une visite à l'ORL, qui examinera la cavité nasale, ainsi que chez un immunologiste. Un prélèvement de la cavité nasale pour déterminer le nombre d'éosinophiles confirmera (plus de 5%) ou réfutera (moins de 5%) la cause allergique de la maladie. Pour confirmer le diagnostic, le médecin traitant ordonne à la patiente de faire un test sanguin pour détecter la présence d'immunoglobulines E. Si les tests indiquent que la patiente est atteinte de rhinite allergique, il est important d'établir la cause, l'irritant avec lequel elle aurait pu être en contact récemment. La méthode moderne de tests cutanés aidera à déterminer l'irritant, ce qui est important dans le traitement et la prévention ultérieurs..

Traitement de la rhinite allergique chez la femme enceinte

Le traitement de la rhinite allergique chez la femme enceinte est incroyablement complexe et nécessite une attention maximale à la sélection des médicaments. Si le médecin constate qu'il est impossible de se passer d'antihistaminiques, il lui prescrit des médicaments «doux» (Telfast) à des doses minimales. Les sprays nasaux pour lutter contre les symptômes désagréables sont également sélectionnés en tenant compte de l'état du patient, tous doivent avoir une base naturelle ("Aqua Maris" est créé à partir de l'eau de la mer Adriatique).

Méthodes traditionnelles de traitement de la rhinite allergique pendant la grossesse

De nombreux médecins pour les patients atteints de rhinite allergique au cours du premier trimestre de la grossesse excluent complètement les médicaments traditionnels, les remplaçant par des remèdes populaires efficaces.

Le jus d'aloès, qui doit être pressé de la tige cueillie de la plante, doit être dilué dans un rapport de 1: 3. Cet agent doit être instillé dans le nez deux à trois gouttes dans chaque narine 3-4 fois par jour, en fonction du degré de manifestation des symptômes. Une autre méthode efficace est le jus d'ail mélangé à de l'huile végétale (5-6 gouttes par cuillère à soupe).

Le mélange doit être instillé une goutte trois fois par jour, si vous ressentez une sensation de brûlure et de sécheresse après utilisation, changez la proportion en réduisant le nombre de gouttes d'ail.

Prévention de la rhinite allergique chez la femme enceinte

La prévention de la rhinite allergique est très importante pour une femme enceinte. Comme beaucoup d'autres maux, dont le traitement dans cette situation est difficile, voire parfois impossible, il peut facilement passer d'un stade bénin à un stade sévère. Surtout si la femme enceinte a déjà observé des signes d'allergies saisonnières. Dans les périodes «dangereuses» de l'année, il est préférable de maintenir une température et une humidité optimales à la maison en utilisant la technologie moderne. L'air sec créé par le chauffage des radiateurs, les cheminées irrite les muqueuses, provoque des éternuements, des démangeaisons.

La maison doit être nettoyée quotidiennement à l'eau. Une autre mesure préventive importante consiste à surveiller de près le régime alimentaire d'une femme enceinte, car presque chaque produit peut devenir un allergène potentiel. Si un irritant alimentaire est à l'origine de la rhinite allergique, excluez-le du régime. Une prophylaxie est également nécessaire après l'accouchement pendant la période d'allaitement pour éviter la détérioration et les traitements indésirables.

Rhinite allergique pendant la grossesse

Souvent, les femmes en situation peuvent avoir des problèmes liés à des maladies des organes ORL. La rhinite allergique pendant la grossesse, caractérisée par la présence de sécrétions muqueuses nasales, est la plus «populaire» parmi les affections. La principale raison de son apparition est une immunité affaiblie..

Causes d'occurrence

Peu importe que la femme soit enceinte ou non, dans tous les cas, elle souffrira d'une rhinite sévère si elle a une sensibilité excessive à des allergènes. En fait, c'est pourquoi presque toutes les femmes enceintes sont confrontées à une rhinite allergique, en particulier pendant les plantes à fleurs.

En outre, l'apparition de tels inconvénients est influencée par les hormones, dont la quantité augmente considérablement pendant la conception, ce qui entraîne une augmentation de la sensibilité à une variété d'allergènes et d'autres stimuli externes. En cours de contact direct avec eux, la membrane nasale commence à gonfler, ce qui conduit au développement de la maladie.

De plus, dans la plupart des cas, une allergie pendant la grossesse apparaît sur les substances qui étaient facilement tolérées par une femme avant la gestation. La sensibilité disparaît généralement une fois le fond hormonal normalisé, c'est-à-dire après l'accouchement. Pour la sensibilisation allergénique du corps féminin, les progestérone, les œstrogènes et les hormones de croissance sont responsables.

Cependant, si l'allergène est absent, la femme ne sera pas confrontée à la rhinite allergique, car un facteur secondaire de sa formation est la présence de cette substance dans l'air..

Les principaux «provocateurs» de la rhinite allergique sont:

  • pollen de plante;
  • Peluches de peuplier;
  • décharge formée par les acariens, qui peuvent se trouver dans l'appartement;
  • chlore;
  • plumes d'oiseaux;
  • laine animale;
  • composants de désodorisants et déodorants;
  • piqûres d'insectes suceurs de sang ou piqueurs;
  • jus d'agrumes;
  • décharge laissée par les helminthes.

Si une femme enceinte a tendance à développer une réaction allergique, même la présence d'un fond hormonal normal ne la protège pas d'un rhume. Il y a des moments où il y a une soi-disant «allergie au froid», provoquée par une basse température de l'air.

Il est à noter! Fondamentalement, une réaction allergique se produit en raison de l'influence d'un allergène spécifique. Il est extrêmement rare qu'une sensibilisation à plusieurs facteurs puisse être observée à la fois..

Souvent, la formation d'une maladie peut être facilitée par les conséquences d'autres maladies associées à la cavité nasale. Ceux-ci incluent la rhinite virale et bactérienne. De plus, la sinusite chronique et le tabagisme peuvent affecter.

Symptômes

Un nez qui coule allergique pendant la gestation est caractérisé par les manifestations et symptômes allergiques concomitants suivants:

  • obstruction nasale, suggérant l'apparition d'un gonflement de la muqueuse nasale, entraînant des difficultés respiratoires et une congestion;
  • des démangeaisons et des rougeurs dans les yeux;
  • rhinorrhée, qui se caractérise par l'apparition de mucus ou de liquide clair du nez;
  • éternuements systématiques, qui sont une réaction réflexe à une grande quantité de mucus, ainsi qu'à une sensibilité accrue de la membrane muqueuse;
  • éruption cutanée et urticaire (rare).

L'intervalle de temps pour la formation de la maladie pour chaque femme enceinte est individuel, car chez certaines personnes, les symptômes de la rhinite surviennent déjà dans les premières semaines, tandis que dans d'autres - au cours du deuxième ou du troisième trimestre.

Important: Si une rhinite allergique chez la femme enceinte est «complétée» par une rhinite infectieuse, la femme enceinte peut faire face à une maladie telle qu'une sinusite.

Les symptômes peuvent être observés environ six mois de gestation ou deux semaines après le dernier accouchement.

Diagnostique

Aujourd'hui, il existe plusieurs types de maladies, qui sont assez similaires les uns aux autres, cependant, ils ont leurs propres caractéristiques particulières, grâce auxquelles ils diffèrent selon les médecins spécialistes. Ceux-ci inclus:

  • absence de toux ou d'inflammation dans la gorge, qui s'accompagnent d'hypothermie et de maux de gorge;
  • manque de température, qui augmente presque toujours avec une infection de nature infectieuse;
  • une période plus longue de nez qui coule - au moins deux semaines, tandis qu'un écoulement infectieux du nez est observé pendant plusieurs jours;
  • l'apparition d'une éruption cutanée à la surface du corps, qui n'apparaît pas avec d'autres types de rhinite.

Il est à noter que la rhinite allergique pendant la grossesse se développe dans la plupart des cas très rapidement si une femme est toujours proche du facteur qui a causé la maladie. Cela peut être observé en présence d'acariens, dont la femme enceinte ne soupçonne même pas.

Dans cette situation, les symptômes sont particulièrement aigus lors du nettoyage de la chambre ou pendant le sommeil. En plein air, il est le plus souvent absent. Quelle que soit la cause de la maladie, le médecin doit la confirmer, en utilisant l'anamnèse.

Avec son aide, le spécialiste déterminera si la femme enceinte a une prédisposition allergique héréditaire, si elle avait une rhinite avant la conception. Après cela, si nécessaire, des tests spéciaux sont effectués pour la sensibilité à certains stimuli:

  • échantillons intradermiques;
  • un frottis de mucus;
  • analyse sanguine générale.

En cas de résultat positif, le médecin prescrit le traitement nécessaire, en tenant compte des caractéristiques individuelles du patient.

Naturellement, il y a un effet stressant sur le système immunitaire, mais la concentration de l'allergène est si insignifiante que le risque de problèmes à l'avenir est réduit à zéro..

Cependant, malgré les statistiques réconfortantes, il y a eu des cas déplorables.Par conséquent, les médecins spécialistes préfèrent utiliser d'autres méthodes de diagnostic, qui, à leur avis, sont totalement sûres:

  • observation des symptômes existants;
  • anamnèse.

De plus, récemment, dans la pratique, le RAST est utilisé - un test de radioallergosorbant. C'est une option plus coûteuse pour déterminer la rhinite et moins précise par rapport aux tests cutanés..

Traitement

La règle principale pour se débarrasser du problème est d'éliminer l'allergène lui-même. Cependant, cela ne suffit pas toujours, le médecin peut donc prescrire des mesures thérapeutiques supplémentaires. Regardons de plus près comment traiter.

Médicament

Il est fortement conseillé de s'abstenir de prendre des médicaments pendant la gestation, en particulier au cours du premier trimestre. Mais parfois, il est nécessaire de prendre des médicaments.

Une drogueLa description
DelufenSpray nasal à effet antiallergique, anti-inflammatoire, protecteur et réparateur sur la zone des sinus paranasaux et des muqueuses. Élimine la présence d'un nez qui coule, quelle que soit la cause de son apparition. Injectez 2 doses 4-5 fois par jour.
CompositumRemède complexe homéopathique qui a des effets anti-inflammatoires, anti-allergiques et réparateurs. Il est utilisé pour éliminer la rhinite d'origines diverses. Injectez 2 à 3 doses 3 à 4 fois par jour.
FliksonaseUn médicament très efficace, dont l'action vise à éliminer la rhinite allergique saisonnière. Injectez 2 doses 1 à 2 fois par jour.
AqualorMédicament anti-inflammatoire et hydratant capable d'éliminer les irritations existantes. Rincer la cavité nasale 3-4 fois par jour.

En plus de l'utilisation de médicaments, il est nécessaire de ventiler systématiquement la pièce, d'effectuer un nettoyage humide et le plus souvent d'être à l'air frais.

Physiothérapie

En aucun cas, de telles manipulations ne doivent être effectuées, car la rhinite allergique pendant la grossesse peut "se développer" en une maladie plus complexe avec des formations purulentes dans la cavité nasale. En particulier, l'interdiction s'applique à la procédure de chauffage.

ethnoscience

Cette méthode pour se débarrasser de la rhinite allergique consiste à effectuer une variété de lavages et d'inhalations avec des décoctions à base de plantes. Il est également extrêmement important de respecter le régime alimentaire prescrit, car il peut atténuer considérablement les symptômes de malaise:

  • consommer des raisins de Corinthe et de l'oseille sous quelque forme que ce soit;
  • buvez plus de thé avec du miel ajouté;
  • prenez des médicaments avec de l'échinacée ou du ginseng;
  • inclure des aliments riches en vitamines B et C dans les aliments.

Toutes les actions thérapeutiques liées à l'élaboration d'un régime et de la médecine traditionnelle lors du port d'un enfant doivent être convenues avec un médecin spécialiste..

Il déterminera le traitement en tenant compte de l'état de santé de la femme, comment ces mesures peuvent affecter le fœtus, et également à quel stade de la grossesse elle se trouve..

La prévention

Il est quasiment impossible de se protéger complètement de l'apparition d'allergies, surtout s'il existe une prédisposition acquise ou génétique. Mais tout de même, en adhérant à des règles préventives simples, vous pouvez réduire le risque de sa manifestation à un indicateur minimum:

  • essayez d'effectuer un nettoyage humide dans toute la maison tous les jours et refusez de balayer;
  • enlever absolument tous les "dépoussiéreurs": peluches, tapis, livres, etc.;
  • ne pas avoir d'animaux domestiques;
  • en été, il vaut la peine de resserrer toutes les fenêtres avec des couches de gaze, en les mouillant périodiquement avec de l'eau;
  • éviter les odeurs de cosmétiques, de parfums, de tabac et de produits chimiques;
  • n'épluchez pas les jeunes pommes de terre;
  • le linge de lit doit être bouilli chaque semaine;
  • passer plus de temps à l'extérieur;
  • utiliser des médicaments qui peuvent dilater les bronches.

Il est beaucoup plus facile de prévenir la formation d'allergies que d'y faire face plus tard..

Rappelles toi! Il est strictement interdit d'utiliser des médicaments sans avis médical préalable..

La grossesse est le rêve de toutes les femmes. Après tout, chacune s'efforce de devenir mère, de donner tout son amour à une petite créature, mais le processus de porter n'est pas toujours aussi simple qu'il y paraît à première vue. En effet, la santé du futur bébé dépend du bien-être émotionnel et physique de la future maman..

C'est pourquoi toute maladie, même la plus insignifiante, peut lui nuire, même un nez qui coule, ce que peu de gens prennent au sérieux. Cependant, la rhinite peut causer de graves problèmes, il est donc important de prendre son traitement de manière responsable, en écoutant toutes les recommandations d'un médecin spécialiste..