loader

Principal

Rhinite

Rhinite allergique

La rhinite allergique chronique est la réponse du corps à un allergène persistant. S'il ne peut pas être éliminé, un traitement symptomatique compétent est effectué, ce qui réduit la gravité des symptômes désagréables. Ou une désensibilisation est effectuée - une méthode qui forme une résistance à un irritant.

Comment traiter la rhinite allergique chronique?

La rhinite allergique est une réaction inflammatoire qui affecte les sinus et se produit lorsqu'elle est exposée à des irritants allergènes. Il est difficile de traiter ce type de rhinite si l'allergène n'est pas éliminé, ce qui peut conduire à un dysfonctionnement partiel du nez (subatrophie). La rhinite allergique chronique est particulièrement dangereuse car l'exposition à l'agent allergène est constante. La tâche des médecins est d'exclure ou de minimiser la source de la réaction pathologique et d'éliminer les symptômes graves..

Qu'est-ce que la rhinite allergique chronique??

Ce type de rhinite, contrairement aux crises aiguës de la maladie, a une longue évolution. Si une personne développe une allergie à une certaine substance, elle s'accompagne dans la plupart des cas d'un écoulement nasal aqueux, ce qui indique l'apparition d'une rhinite allergique vasomotrice. Il a une nature non infectieuse, par conséquent, il n'est pas accompagné d'une température élevée typique des rhumes..

Pour la rhinite vasomotrice chronique, le composant allergique peut être une substance qui est entrée dans les sinus de l'extérieur ou qui se forme dans le corps lui-même (par exemple, des toxines ou des constituants chimiques d'antibiotiques). Contrairement à ce type de rhinite, les causes possibles de la rhinite chronique non allergique peuvent être des formes chroniques de SRAS, des excroissances pathologiques dans le nasopharynx (polypes, végétations adénoïdes) et des maladies graves telles que la tuberculose, la coqueluche, la rougeole, la rubéole.

La rhinite allergique chronique est une forme lente de la maladie dans laquelle le corps s'adapte partiellement à l'exposition constante de l'allergène, mais avec un affaiblissement du système immunitaire et une augmentation de la quantité de substances irritantes, des rechutes et des poussées violentes de réactions allergiques sont possibles.

Cela peut entraîner de l'asthme bronchique et des formes compliquées de conjonctivite. S'il est impossible d'éliminer l'allergène, il est important d'effectuer un traitement en temps opportun qui réduit la gravité des symptômes d'allergie. Un bon effet est fourni par la désensibilisation - l'introduction de petites portions du stimulus par voie sous-cutanée, mais la procédure n'est effectuée que pendant la période de rémission, et tous les patients ne peuvent pas parvenir à un rétablissement complet.

Types de maladies

Les symptômes de la maladie peuvent changer de gravité sur plusieurs semaines, mois, années. Ils peuvent s'atténuer, créant l'illusion de la guérison, puis se manifester avec une vigueur renouvelée. La maladie varie en durée:

Rhinite allergique chronique
IntermittentLe nez qui coule dure moins de 4 jours par semaine ou moins de 4 semaines par an
PersistantLes symptômes de la rhinite surviennent plus de 4 jours par semaine ou plus de 4 semaines par an

Selon la source de l'allergie, la rhinite allergique chronique est divisée en types:

SaisonnierDes signes de pollinose apparaissent - une réaction allergique qui commence pendant la période de floraison des plantes
Toute l'annéeL'allergène ne s'arrête pas: il peut s'agir de poussière domestique, de gaz ou de charbon sur le lieu de travail, d'acariens, de spores de moisissure

La rhinite allergique saisonnière se caractérise par une nette amélioration de l'état du patient lorsque les plantes cessent de fleurir. Les allergènes forts et communs sont le cerisier, le lilas et les peluches de peuplier. Pas d'irritant - les symptômes du rhume disparaissent. Beaucoup plus difficile pour les personnes exposées quotidiennement à une source allergénique. Si les oreillers en duvet peuvent être jetés et qu'un animal de compagnie peut être donné à des amis, vous ne pouvez pas fuir les mauvaises conditions environnementales et la poussière, qui recouvre les meubles tous les jours en été..

Avec une forme bénigne de la maladie, le patient peut ressentir un léger malaise, de la fatigue, mais cela n'affecte pas la qualité de vie: un appétit sain, un sommeil normal et une capacité de travail antérieure restent. Dans les stades sévères du rhume, épaississement de la coquille de l'appareil cartilagineux et osseux (hypertrophie) ou amincissement des parois nasales et mort cellulaire (atrophie)

Causes de l'apparition de la rhinite allergique chronique

Le patient a une réaction allergique aux irritants aux propriétés prononcées: fleurs à fort arôme; les plus petites poussières ou particules chimiques qui pénètrent facilement avec l'air dans la cavité nasale; les toxines qui empoisonnent le corps; aliments au goût aigre-doux prononcé (agrumes, miel). L'apparition de cette maladie est due aux raisons suivantes:

  • certains produits alimentaires;
  • acariens, poussière domestique;
  • peluches sur les oreillers;
  • plumes d'oiseaux et poils d'animaux;
  • moisissure, dont la formation commence dans des endroits humides non ventilés;
  • substances nocives dans l'air dans les entreprises où se trouvent de la poussière de charbon, du gaz et des particules chimiques dans l'atmosphère;
  • pollen de fleurs.

En plus des substances allergènes, des bactéries nocives peuvent pénétrer dans la cavité nasale, qui commencent à se multiplier activement, provoquant des symptômes caractéristiques d'une rhinite infectieuse.

Il est important pour les médecins de différencier les signes de la maladie, en effectuant un diagnostic approfondi du patient.

Facteurs associés

Le degré de manifestation des symptômes de la rhinite allergique chronique est influencé par:

  • situation écologique;
  • prédisposition héréditaire - chez les enfants, il existe une intolérance individuelle aux mêmes substances, puis chez les parents;
  • maladies concomitantes des voies respiratoires supérieures et du nasopharynx - trachéite, pharyngite, laryngite;
  • pathologie du tractus gastro-intestinal;
  • épuisement physique;
  • immunité affaiblie;
  • blessures au nez, qui entraînent souvent une courbure de la cloison nasale;
  • complications postopératoires.

Cette forme de pathologie chronique dans le contexte des conditions énumérées se manifeste beaucoup plus activement que chez une personne relativement en bonne santé.

Symptômes

Lorsque des irritants allergènes pénètrent dans la cavité nasale, les symptômes de la maladie sont notés:

  • gonflement et rougeur de la membrane muqueuse de l'appareil cartilagineux;
  • écoulement nasal aqueux abondant et clair;
  • démangeaisons de la peau au-dessus de la lèvre supérieure et au niveau des ailes du nez;
  • une sensation de douleur dans la cavité nasale et des éternuements fréquents;
  • pose d'une ou des deux voies nasales;
  • sensation de lourdeur et de plénitude dans les sinus.

En plus des signes locaux, des manifestations supplémentaires sont possibles:

  • maux de tête;
  • fatigue chronique;
  • faiblesse générale;
  • larmoiement;
  • sensation de cran dans les yeux;
  • irritation de la peau autour du nez.

Lorsqu'ils sont exposés à des animaux, à de la poussière ou à d'autres allergènes libérés dans l'air, les symptômes d'une rhinite chronique peuvent évoluer vers une crise aiguë. Il s'agit d'une condition dangereuse qui peut provoquer un gonflement sévère de la muqueuse nasale (pouvant aller jusqu'au blocage des voies nasales), une toux sévère, des crampes thoraciques et des étouffements..

Diagnostique

La tâche des allergologues est de différencier soigneusement les symptômes de la maladie et de prescrire un traitement compétent en temps opportun. L'établissement d'un diagnostic précis et la formation d'un schéma thérapeutique sont possibles après la mise en œuvre des mesures suivantes:

  • un test sanguin clinique - le niveau d'éosinophiles (granulocytes qui détruisent les protéines étrangères dans le corps), de mastocytes (participent à l'immunité adaptative), de plasmocytes (une classe de leucocytes qui produisent des corps spécifiques - immunoglobulines) est déterminé;
  • méthodes d'examen instrumental: endoscopie, rhinométrie acoustique, rhinoscopie, tomodensitométrie (tomodensitométrie);
  • test cutané - des doses minimales de l'allergène sont injectées sous la peau;
  • examen histologique (étude de la structure du matériau au microscope optique) et cytologique (étude de la structure morphologique des cellules: noyau, cytoplasme) examen des sécrétions nasales.

Les activités sont réalisées après entretien du patient, examen externe et analyse des antécédents médicaux.

Caractéristiques de l'évolution de la maladie chez les enfants

La rhinite allergique chronique est diagnostiquée chez l'enfant dans 50% des cas si ses parents sont allergiques. La rhinite allergique chronique se développe activement chez les bébés avec:

  • contact fréquent avec un irritant allergénique;
  • utilisation à long terme d'antibiotiques;
  • utilisation à long terme de gouttes vasoconstricteurs: Tizin, Otrivin, Vibrocil;
  • infections respiratoires chroniques;
  • prolifération du tissu caverneux du nez.

Chez les enfants sujets à une réaction allergique, les symptômes de la maladie peuvent être observés en mangeant des œufs de poule, des préparations pour nourrissons, de la semoule, du lait de vache. De plus, ce n'est pas seulement un nez qui coule, mais aussi tout un complexe de symptômes qui l'accompagnent: une éruption cutanée et des taches rouges sur la peau, une forte détérioration de la santé, des larmes, de la nervosité. Les enfants respirent principalement par le nez et lorsque leurs voies nasales se chevauchent partiellement ou complètement, ils ont de graves problèmes respiratoires.

Médicaments et régime

Les efforts des médecins visent à trouver la source des allergies et à l'éliminer, à soulager les symptômes et à restaurer le corps à l'aide d'un régime antihistaminique et à la prise de complexes vitaminiques qui aident à renforcer le système immunitaire. Lorsqu'un allergène pénètre dans la muqueuse nasale, le corps libère des histamines - des composés organiques impliqués dans la régulation des fonctions vitales. Lorsque leur concentration dans le sang atteint ses valeurs maximales, une réaction allergique commence. Par conséquent, une attention particulière est accordée à la nutrition dans le traitement de la rhinite allergique chronique. Les aliments qui sont des allergènes potentiels sont exclus:

  • mon chéri;
  • cacao;
  • agrumes;
  • aliments épicés et salés;
  • œufs de poule;
  • lait de vache.

Un adulte doit boire au moins 1,5 à 2 litres d'eau propre par jour, manger en même temps par petites portions, en évitant de mélanger différents produits dans le même plat.

Des médicaments sont prescrits:

  • solutions salines - Aquamaris, Aqualor;
  • antihistaminiques - Zyrtec, Erius;
  • agents oraux - Loratadin, Tsetrin;
  • stabilisateurs de mastocytes (éliminer les premiers signes d'une réaction allergique) - Kromohexal, Kromosol;
  • entérosorbants - Polypefan, Polysorb.

Une technique efficace - la sensibilisation - est utilisée pour former une résistance à un irritant allergénique. Elle est effectuée uniquement pendant la période de rémission et constitue une procédure d'introduction progressive d'un allergène sous la peau. Tout d'abord, la substance est injectée une fois par semaine, puis toutes les 6 semaines pendant 3 ans.

Traitement à domicile

Les médicaments seuls ne suffisent pas - la rhinite chronique peut également être traitée avec succès avec des remèdes populaires. Parmi ceux-ci, les plus efficaces sont le rinçage avec une solution de sel, l'utilisation de décoctions anti-inflammatoires et d'agents antiallergéniques.

MédicamentCompositionRecetteApplication
Solution salineSel - ¼ cuillère à café, 1 verre d'eau bouillieDissoudre le sel dans de l'eau bouillie tièdeInstiller 3-4 gouttes dans chaque narine et après quelques minutes, expirez fortement avec le nez pour éliminer le mucus (les aspirateurs sont utilisés pour les enfants)
Décoctions anti-inflammatoiresFeuilles de bouleau - 5 g, prêle - 10 g, feuilles d'airelles - 3 g, églantier - 15 gVersez le mélange avec 1 tasse d'eau bouillante dans un thermos, fermez bien les plats et infusez le bouillon pendant 8 heures, filtrezBoire un tiers de verre 3 fois par jour avant les repas pendant 20 à 30 minutes
Feuilles de framboisier, ortie, fleurs d'achillée millefeuille et de camomille - 20 g de chaque planteUn mélange d'herbes à raison de 2 cuillères à soupe versez 500 ml d'eau, faites bouillir à feu doux, laissez reposer 2 heures et filtrezBoire un tiers de verre 3 fois par jour une demi-heure avant les repas
Agent antiallergéniqueMomie de l'Altaï - 1 g, eau bouillie - 1 lDissoudre la substance dans l'eauEnfants de 1 à 3 ans - boire 50 ml une fois par jour après le réveil, jeunes écoliers - 70 ml, adolescents et adultes - 100 ml

Lors de la préparation du mélange à la maison, vous devez respecter strictement les dosages indiqués. Les remèdes populaires sont des mesures auxiliaires - ils complètent le traitement principal. Mais dans ces domaines, le mot décisif appartient au médecin traitant..

Il est inacceptable d'utiliser vous-même des méthodes de traitement alternatives sans consultation préalable avec un spécialiste.!

La prévention

Les médecins conseillent de respecter les recommandations:

  1. Humidifiez l'air intérieur sec. S'il n'y a pas d'appareils spéciaux, il suffit de placer des serviettes humides dans la pièce ou de mettre plusieurs récipients d'eau.
  2. Époussetez régulièrement les meubles. Il existe un moyen simple de nettoyer le rembourrage rembourré: couvrir avec un drap humide de couleur claire et tapoter. Toute la poussière restera sur le tissu.
  3. Planifiez un menu composé d'aliments sains et simples, mais pas d'aliments inconnus, en particulier en conserve.
  4. Être dehors régulièrement, faire de la randonnée, faire du sport.
  5. Les procédures de durcissement sont d'une grande importance: frotter, verser d'abord avec de l'eau chaude puis froide.

Ces conseils simples peuvent vous aider à éviter les récidives de rhinite allergique chronique et à réduire les symptômes inquiétants. Que le patient récupère ou non - dépend principalement de lui-même.

Rhinite allergique - symptômes, causes et traitements de la rhinite

Rhinite allergique, rhinite allergique, causes de rhinite allergique

La rhinite allergique (rhinite allergique) est une maladie répandue qui touche plus de 25% de la population mondiale. De plus, le nombre de patients qui consultent un médecin avec ce problème augmente chaque année. La rhinite allergique, dont la nature est causée par des facteurs allergiques, est associée à des processus inflammatoires se produisant sur les muqueuses du nez. Ils apparaissent en raison de l'action d'une variété d'allergènes. La maladie peut se développer sur une longue période et entraîner de graves complications. Par conséquent, son diagnostic rapide et la nomination d'un traitement adéquat sont nécessaires..

Rhinite allergique, caractéristiques de la maladie

La rhinite allergique est une manifestation d'un nez qui coule, provoqué par une réaction de type allergique du corps. Étant donné que les allergènes affectent activement les muqueuses nasales, un processus inflammatoire se produit et progresse, ce qui devient la cause de la maladie. Cette maladie, associée à une toux allergique, est considérée comme le problème le plus courant avec lequel les patients se tournent vers des allergologues spécialisés..

Cette maladie est considérée comme une réaction du corps à un facteur irritant. Il se manifeste par des changements inflammatoires dans la cavité nasale, accompagnés de sécrétions. Cette condition peut raisonnablement être considérée comme un problème immunitaire car les patients avec une forte immunité sont moins sensibles aux changements allergiques. Sans surprise, le diagnostic d'une rhinite allergique confirme souvent la présence de perturbations immunitaires dans le corps..

La maladie est plus fréquente chez les jeunes enfants, mais chez les adultes, elle est assez courante. Au premier contact avec un allergène, un trouble immunitaire se produit. Le système immunitaire considère le composant irritant comme un élément de type étranger et commence donc à produire des anticorps. Habituellement, le premier stade de la maladie n'est pas accompagné de symptômes spécifiques de la cavité nasale. Mais avec un contact répété, un processus inflammatoire se produit, des médiateurs biologiquement actifs sont libérés.

Tant l'allergène lui-même que les parois vasculaires, dont la perméabilité augmente, sont souvent attaqués par les cellules immunitaires. En conséquence, un gonflement apparaît. Les caractéristiques de la manifestation de la réaction du corps sont déterminées par le type d'allergène, la méthode de pénétration et la durée du contact.

Causes de la rhinite allergique

Une réaction allergique sous la forme d'un nez qui coule est déclenchée par divers allergènes qui provoquent des changements inflammatoires chez les personnes sensibles aux irritants. Chez une personne ordinaire, un tel contact ne provoque aucun signe significatif et chez les patients sensibilisés, tout le bouquet de signes apparaîtra..

Habituellement, l'allergène pénètre par des gouttelettes en suspension dans l'air, bien que la pénétration soit possible par contact normal ou contact avec des aliments.

Les causes les plus courantes de rhinite sont:

• pollen des plantes pendant leur période de floraison;
• composants de cosmétiques, produits chimiques ménagers;
• les impuretés qu'une personne rencontre dans un environnement de production;
• médicaments

• éléments de salive, laine, excréments d'animaux de compagnie;
• la poussière domestique et les acariens et certains types de champignons qui y sont présents;
• les allergènes contenus dans les insectes et les produits de leur activité vitale;
• produits alimentaires sélectionnés.

Tout composant qui provoque une hypersensibilité du corps à celui-ci peut agir comme un allergène. Les experts notent que les conditions climatiques, par exemple le vent, les sauts de température, peuvent provoquer une réaction. Parfois des situations stressantes, des perturbations hormonales, des réactions psychosomatiques deviennent des provocateurs. Tout aussi importants sont la prédisposition génétique, les affections virales et chroniques fréquentes, les infections virales respiratoires aiguës prolongées et les végétations adénoïdes enflammées.

Cliquez ici - tout le matériel sur le rhume (rhinite)

Tous les documents du portail sur le rhume (rhinite) sur le lien ci-dessus

Symptômes de la rhinite allergique

La rhinite allergique ne peut pas toujours être diagnostiquée correctement par vous-même en la séparant du rhume.

Les symptômes fréquents sont associés à:

• l'apparition de démangeaisons et d'inconfort dans la cavité nasale, qui provoquent des éternuements;
• l'apparition d'un œdème entraînant des difficultés respiratoires;
• écoulement nasal clair et similaire à l'eau.

Les symptômes d'un nez qui coule sous une forme allergique peuvent apparaître avec un délai différent. Certains d'entre eux sont déjà visibles dans les premières minutes après le contact avec un facteur irritant, tandis que d'autres apparaissent après quelques heures..

Les premiers symptômes sont les suivants:

1. Éternuements fréquents incontrôlés, qui surviennent souvent le matin. Il est très difficile de l'arrêter.
2. Décharge prolongée de liquide clair de la cavité nasale. Si l'allergie se manifeste dans le contexte d'une infection, la décharge peut devenir plus épaisse..
3. Percussion dans le nasopharynx.
4. Sensation de démangeaisons dans le nez et les yeux, qui commencent à couler.

Au fil du temps, les symptômes commencent à se compliquer, des signes apparaissent caractéristiques d'une rhinite allergique prolongée:

• essoufflement résultant de la congestion nasale;
• détérioration de l'odeur;
• douleur au niveau du visage;
• ronflements et bouffées pendant le sommeil;

• toux sèche prolongée, qui n'est pas éliminée par la prise de médicaments;
• douleur dans le nasopharynx et enrouement;
• douleur à l'oreille, congestion, déficience auditive;
• saignements de nez.

Dans certains cas, il y a une rougeur au niveau de la lèvre supérieure et des yeux. Les patients se plaignent de maux de tête, d'un manque d'appétit, d'une diminution des performances, de fatigue et d'irritabilité. Les problèmes de sommeil sont fréquents - une mauvaise respiration entraîne de l'insomnie.

Chez les enfants, la rhinite allergique se manifeste par des problèmes d'appétit et de sommeil, des bruits nasaux, des ronflements ou des ronflements la nuit. Ces bébés sont généralement léthargiques pendant la journée, avec des difficultés de concentration. Si le gonflement est fort, la bouche de l'enfant est toujours ouverte, les plis nasogéniens sont lissés.

Formes et types de rhinite allergique

La maladie peut être active pendant différentes périodes de temps, et il en existe donc plusieurs types:

1. Saisonnier - se manifeste à certaines périodes de l'année, lorsque l'un ou l'autre allergène est actif.

Par exemple, nous parlons de la période de floraison des plantes ou de la vie des insectes. Dans ce cas, la période d'exacerbation est remplacée par une rémission à long terme. Si les exacerbations sont fréquentes ou prolongées, la maladie peut prendre une forme chronique..

2. Toute l'année - le contact avec un allergène, comme la poussière domestique, reste constant tout au long de l'année.

Dans ce cas, les éternuements se produisent moins fréquemment et la décharge acquiert une consistance muqueuse épaisse. Problèmes oculaires plus fréquents sous forme de larmoiement ou de conjonctivite, ainsi qu'avec les organes auditifs - une otite moyenne ou une congestion se développe.

3. Professionnel - causé par des allergènes, dont le contact est associé au travail d'une personne.

Le degré de manifestation des signes de la maladie dépend de l'état du patient.

La rhinite allergique peut être:

• léger, lorsque les symptômes ne sont pas particulièrement dérangeants, bien que plusieurs signes puissent être présents, l'état général n'est pas aggravé, le sommeil nocturne n'est pas perturbé;

• modéré - les symptômes sont plus prononcés, les performances diminuent, le sommeil s'aggrave;

• sévère - les signes de maladie se manifestent de manière aiguë, le sommeil nocturne est difficile, le rythme de vie est différent de l'ordinaire.

Diagnostic de la rhinite allergique

Pour diagnostiquer de manière fiable la présence de rhinite allergique chez un patient, différents types d'études sont réalisés:

1. Analyses sanguines cliniques afin d’identifier le taux d’éosinophiles, la saturation en plasma et mastocytes, les leucocytes, pour évaluer les paramètres des anticorps IgE généraux et spécifiques.

2. Procédures instrumentales - rhinoscopie, endoscopie sont utilisées. Les médecins peuvent prescrire une tomodensitométrie, une rhinomanométrie, une rhinométrie acoustique.

3. Réalisation de tests cutanés pour identifier les allergènes topiques. Dans ce cas, il devient possible de diagnostiquer l'origine exacte de la rhinite allergique..

4. Examen du type cytologique et histologique auquel la décharge collectée est soumise.

Traitement de la rhinite allergique

Pour un traitement efficace de la pathologie, un diagnostic rapide est effectué.

Ensuite, les efforts sont dirigés vers:

• exclusion du contact avec les irritants;
• élimination des symptômes de la rhinite allergique;
• réaliser une immunothérapie de type allergène spécifique;
• mesures préventives et de soutien complètes.

Antihistaminiques

Le traitement de la rhinite allergique comprend nécessairement l'utilisation de médicaments antihistaminiques. Ceci s'applique à la nomination d'enfants et d'adultes.

Il est recommandé d'utiliser des médicaments:

• deuxième génération - les médecins décongelleront leur préférence pour Zodak, Tsetrin, Claritin;
• troisième génération - il est recommandé d’utiliser Zirtek, Erius ou Telfast.

Le médicament est généralement sélectionné par un spécialiste en fonction de l'état du patient et des caractéristiques individuelles. Le médecin doit choisir le bon dosage. La durée d'admission peut varier, mais est généralement d'au moins 14 jours. Les antihistaminiques plus modernes sont caractérisés par un effet hypnotique moindre ou nul, et le début de l'action est observé après 20-30 minutes. après consommation. L'effet de ces fonds persiste pendant longtemps..

Préparations de lavage

Un rinçage régulier de la cavité nasale aide à atténuer les symptômes de la manifestation saisonnière de la rhinite. Peut être utilisé avec des produits tels que Dolphin, Aqua Maris, Aqualor. Les médecins recommandent d'utiliser d'autres sprays d'eau de mer - Marimer, Allergol, Quix, etc. Si nécessaire, un remède simple peut être préparé à la maison - diluez un quart de cuillère à café de sel et de soude dans 1 verre d'eau, ainsi que 1 à 3 gouttes d'iode.

traitement par le froid, symptômes de la rhinite

Gouttes à effet vasoconstricteur

Ce groupe de médicaments aide à soulager la congestion nasale, à soulager l'œdème et les manifestations vasculaires. Il est conseillé d'appliquer les gouttes avant la procédure de lavage. Les médicaments ne sont généralement pas prescrits aux jeunes enfants.

Stabilisateurs de membrane mastocytaire

Ces médicaments aident à éliminer les changements inflammatoires dans le nez. Les médecins peuvent prescrire des sprays topiques. Les moyens du groupe de cromones sont également prescrits - Kromoheksal, Kromosol, Kromoglin. Grâce à leur utilisation, il devient possible d'éviter le développement d'une réaction rapide à l'action d'un allergène. Ont une valeur préventive.

Un ensemble de mesures de désensibilisation

Une composition contenant un allergène est injectée sous la peau sur l'épaule du patient. La dose est progressivement augmentée. Les traitements sont effectués toutes les semaines, puis 6 semaines plus tard sur une période de trois ans. Le système immunitaire s'habitue à l'allergène et cesse d'y répondre. Cette méthode est efficace si la réaction ne se produit qu'à 1 allergène..

Préparations entérosorbantes

La prise de Polyphepan, Polisorb, Enterosgel ou Filtrum STI aide à activer l'élimination des toxines, des toxines et d'autres composants nocifs du corps. Ils sont prescrits dans le cadre d'une thérapie complexe avec une durée d'admission ne dépassant pas 14 jours.

comment traiter la rhinite allergique

Médicaments hormonaux

Il est pris comme indiqué par un médecin si d'autres antihistaminiques et anti-inflammatoires se sont révélés inefficaces. Le cours d'admission est court.

La nécessité d'une intervention chirurgicale

Un traitement chirurgical de la rhinite allergique sera effectué si le patient:

• la cloison nasale est courbée, il y a des épines avec des arêtes, qui créent des obstacles à la respiration normale par le nez;
• présence de polypes ou de sources infectieuses purulentes;
• les cornets inférieurs sont hypertrophiés pathologiquement.

Si le médecin le juge approprié, une opération est prescrite au patient. Il est effectué en dehors de la période d'exacerbation possible de la maladie, à la saison où il n'y a pas de floraison des plantes et où le contact avec un allergène actif est exclu.

Remèdes populaires pour le traitement de la rhinite allergique

Les méthodes traditionnelles de traitement de la rhinite à domicile impliquent l'utilisation de procédures complexes.

L'une des méthodes les plus simples et les plus abordables consiste à rincer les voies nasales..

Une solution saline douce peut être préparée pour fluidifier le mucus. Le sel, à la fois le sel de mer et le sel de table commun, sert de bon traitement et de prévention des maladies.

En plus de la solution saline, une solution d'iode douce peut être utilisée. Pour le préparer, vous devrez dissoudre quelques gouttes d'iode dans un verre d'eau bouillie, après l'avoir refroidi.

rhinite allergique lavage nasal

Les bouillons de sauge, de camomille ou de calendula sont efficaces pour se rincer le nez. Une condition importante pour l'utilisation d'infusions à base de plantes est l'absence de réaction allergique à certaines plantes..

Il est pratique d'utiliser une seringue ou une seringue sans aiguille pour rincer et irriguer le nez. Ne vous rincez pas le nez en cas d'otite moyenne, de saignements de nez fréquents ou d'épilepsie.

L'inhalation de vapeur est également un traitement efficace contre la maladie. La vapeur liquéfie activement les dépôts muqueux et pénètre même dans les sinus. Les muqueuses sont bien hydratées, exemptes de bactéries.

Un appareil d'inhalation de vapeur traditionnel est une casserole à vapeur ordinaire. Pour plus de commodité, vous pouvez acheter un nébuliseur.

Pour le traitement par inhalation appliquer:

  • pommes de terre bouillies;
  • solutions salines;
  • solution de bicarbonate de soude;
  • décoctions d'herbes médicinales.

Le sel ou la soude à raison de 5 grammes doivent être dissous dans un litre d'eau chaude. Les infusions aux herbes sont préparées à raison de 5 grammes d'herbes sèches hachées par litre d'eau chaude.

Lors de la procédure, il est nécessaire de respirer avec les deux narines, si possible. À la fin de l'inhalation, vous devez envelopper votre visage avec une écharpe chaude.

Il n'est pas recommandé de traiter la rhinite immédiatement après avoir mangé, avec une exacerbation d'un certain nombre de maladies chroniques et une température élevée.

Vous pouvez effectuer la procédure de réchauffement du nez et des sinus à la maison. Pour l'utiliser, il faut un sac de sel. Le sel de table est placé dans un sac en lin propre et chauffé dans une poêle. Ensuite, appliquez doucement en alternance sur les deux côtés du nez. En plus du sel, ils utilisent du sable lavé, du sarrasin, un œuf.

L'échauffement entraîne une stimulation de la circulation sanguine. Le sang se précipite activement vers les vaisseaux, ce qui favorise la libération rapide de mucus avec les allergènes. Il est important de savoir qu'avec une forme purulente de la maladie, le chauffage ne peut pas être fait.

réchauffement de la rhinite allergique

Un autre traitement efficace pour le coryza allergique est l'utilisation d'huiles essentielles. Il est nécessaire de faire tomber l'huile dans de l'eau chaude à raison de 7 à 10 gouttes par litre. Utilisez de l'huile d'eucalyptus, de thuya, de sapin, d'arbre à thé.

La vapeur parfumée a un effet positif sur la muqueuse nasale, soulageant le gonflement et éliminant les allergènes.

L'huile peut être frottée dans la région des sinus. Il est recommandé de préparer des gouttes curatives à base d'huile d'olive. Un bon effet est donné par des gouttes de jus de Kalanchoe et d'huile d'olive naturelle.

L'ancienne technique d'acupression favorise la circulation sanguine vers les tissus et aide à faciliter la respiration. Le schéma de la procédure comprend:

  • mouvement circulaire dans la région des sinus pendant quelques minutes;
  • tapotements doux du nez aux oreilles;
  • massage du front avec les deux mains.

Les mouvements doivent être précis, si la douleur survient, la procédure n'est pas interrompue.

L'utilisation d'épices dans les aliments aide également à se débarrasser d'une maladie allergique. Le régime doit inclure des oignons, de la moutarde, du raifort, de l'ail, des piments forts.

Utiliser des herbes

Pour le traitement de la rhinite aiguë, les herbes peuvent être utilisées:

  • Vous devez prendre du gingembre à raison de 50 grammes par verre d'eau. La plante est écrasée, insistée et bue à la place du thé.
  • La camomille sèche est insistée et utilisée pour laver, inhaler ou boire une infusion chaude.
  • Le thé vert a des propriétés antiseptiques prononcées, renforce le système immunitaire. Il n'est pas seulement bu, mais utilisé pour rincer les voies nasales..
remèdes populaires contre la rhinite allergique

Autres remèdes populaires efficaces

Les compresses de miel sont un traitement efficace. Le miel est également ajouté aux gouttes maison, à condition que le corps y réagisse positivement, sans manifestations allergiques.

Le jus d'aloès peut être utilisé pour l'instillation en mélangeant à parts égales avec de l'eau bouillie.

Comment traiter la rhinite allergique chez les enfants?

De nombreux parents savent ce qu'est la rhinite. Cependant, ils ne comprennent pas comment traiter correctement cette maladie chez un enfant..

Les experts notent que les premiers signes d'une maladie allergique apparaissent à l'âge de 5 ans. Les symptômes de la rhinite sont:

  • l'apparition d'un mal de gorge;
  • larmoiement accru;
  • rougeur des paupières et du globe oculaire;
  • démangeaisons dans les oreilles, le nez et les yeux;
  • écoulement abondant de mucus des voies nasales;
  • gonflement du nez et du visage entier.

Les manifestations sont généralement saisonnières. Les allergènes ménagers sont une exception..

Chez les enfants de moins de 5 ans, les symptômes de la rhinite sont moins prononcés. Le nez se bouche, en règle générale, la nuit. Un rinçage régulier du nez aidera à éliminer les dépôts muqueux et les sécrétions. Avant de verser les gouttes prescrites par un spécialiste, les voies nasales doivent être soigneusement rincées avec une solution saline de pharmacie, une solution saline faible ou une infusion de camomille. Une cuillère à café d'herbe sèche est infusée dans 250 ml d'eau pendant environ 10 minutes. Pratique à utiliser des sprays à base d'eau de mer prêts à l'emploi pour la procédure.

Il est important de savoir que les gouttes qui contractent les vaisseaux sanguins peuvent entraîner une dépendance. Ils ne sont pas utilisés pour la rhinite allergique pendant plus de 5 jours..

Les recours efficaces comprennent:

Le traitement de la rhinite doit être prescrit par un spécialiste, en tenant compte de l'âge de l'enfant et des caractéristiques individuelles de l'organisme. L'utilisation de méthodes de traitement alternatives doit également être coordonnée avec le médecin traitant. Le médecin expliquera au patient en détail ce qu'est la rhinite et comment la traiter correctement.

Tout d'abord, le spécialiste prescrira des antihistaminiques:

Les sprays et les gouttes serviront d'ajout. Une méthode alternative inoffensive de thérapie sera de rincer le nez avec une solution saline faible. Il est important de se rappeler qu'il ne sera pas possible de soulager l'enfant de la rhinite allergique en utilisant des méthodes traditionnelles.

traitement de la rhinite allergique

Comment traiter la rhinite allergique chez la femme enceinte?

Les experts recommandent d'utiliser des médicaments qui peuvent:

  • réduire le gonflement de la membrane muqueuse;
  • faciliter la respiration;
  • réduire partiellement la production de mucus;
  • rétrécir les vaisseaux dans la cavité nasale.

Afrin donne un bon effet. Mais il ne peut être utilisé que selon les directives d'un médecin..

Le but du traitement de la rhinite allergique chez la femme enceinte est de réduire les symptômes. Une attention particulière doit être accordée à la prévention de la maladie. Pour réduire le risque de maladie, les experts conseillent d'utiliser le remède moderne Nazaval, qui crée un film protecteur sur la membrane muqueuse de la cavité nasale. Cela réduit le risque d'exposition aux allergènes.

Pour soulager la condition, il est recommandé d'appliquer un rinçage nasal et un massage.

Prévention de la rhinite allergique

Le principal objectif des mesures préventives est de réduire la probabilité de contact avec des sources d'allergies. Les mesures préventives comprennent:

  • nettoyage humide régulier;
  • aération systématique des pièces;
  • débarrasser les locaux des tapis, des peluches et d'un grand nombre de textiles.

Ces mesures conduisent à une réduction de la poussière domestique dans les locaux d'habitation, ce qui peut provoquer une réaction allergique. Si possible, il est nécessaire de se débarrasser des revêtements textiles à poils longs, de remplacer les peluches par du caoutchouc ou du plastique. Une ventilation et un nettoyage constants réduiront le risque de poussées.

En cas de réaction négative du corps à la laine ou au duvet des animaux, il est nécessaire de se débarrasser des animaux domestiques et d'éviter tout contact avec un oiseau, ainsi qu'avec des produits en laine naturelle, plumes et duvet.

Lorsque les allergies saisonnières commencent, en raison de la floraison de certaines plantes, vous devez prendre une dose prophylactique de médicaments qui aident à arrêter les crises aiguës..

Le renforcement général du corps est également appelé mesures préventives. Ceci est facilité par de longues promenades au grand air, une alimentation équilibrée et complète et l'apport de complexes vitaminiques.

Dans la forme chronique de la maladie, il est nécessaire de consulter constamment un immunologiste. Il sera en mesure d'identifier la cause spécifique de la réaction négative du corps afin d'éviter tout contact ultérieur avec des allergènes. La source est recherchée à travers des recherches en laboratoire et diverses analyses.

Lorsque le corps réagit aux composants chimiques de certains cosmétiques ou produits chimiques ménagers, il est nécessaire de se débarrasser de ces fonds.

Conséquences et complications après rhinite allergique

Aux premiers signes de rhinite allergique, vous devez contacter un spécialiste pour obtenir des conseils et une sélection de mesures thérapeutiques efficaces. La source de la réaction doit être identifiée et tout contact ultérieur évité..

En l'absence d'action thérapeutique et préventive appropriée, la maladie prend rapidement une forme chronique. Les complications de la rhinite interfèrent avec le travail et la vie normaux d'une personne. Le nez constamment bouché complique la respiration, provoque des troubles du sommeil, entraîne une fatigue et une irritabilité accrues.

Le manque d'oxygène dû à l'essoufflement affecte négativement tous les organes, entraîne une diminution notable des performances et un syndrome de fatigue chronique. En raison de la congestion des voies nasales, l'odorat est fortement détérioré. Les signes de rhinite affectent négativement la vie d'une personne.

Dans le contexte de la forme chronique, de nombreuses complications de la rhinite apparaissent. L'immunité diminue et le risque de rhume augmente. Une rhinite chronique ou une sinusite peuvent se développer, augmentant le risque de problèmes de gorge.

En cas d'absence prolongée de traitement, les experts notent une forte probabilité de développer des polypes ou une atrophie de la membrane muqueuse.

Symptômes et traitement de la rhinite allergique aiguë

La rhinite allergique aiguë est une maladie associée à une inflammation de la muqueuse nasale causée par des allergènes. Il a un développement rapide et un parcours extrêmement inconfortable.

La rhinite allergique aiguë touche au moins 25% de la population du pays, enfants et adultes compris.

Le traitement de la rhinite allergique aiguë est nécessaire, car si elle est laissée sans surveillance, la forme chronique devient un développement naturel. Et elle, à son tour, est extrêmement difficile à traiter. Mais la symptomatologie de la maladie peut être légère et très similaire à une rhinite commune. C'est pourquoi les patients viennent le plus souvent chez le médecin ORL avec une rhinite chronique..

Comment distinguer la rhinite commune de la rhinite allergique, quels symptômes sont extrêmement importants pour le diagnostic, comment traiter la maladie et en quoi elle est dangereuse pendant la grossesse - en détail dans notre article.

Types et causes de la rhinite allergique aiguë

La rhinite allergique aiguë est un écoulement nasal soudain, qui s'accompagne d'une congestion nasale sévère, d'éternuements aigus et répétés, de démangeaisons et d'un écoulement nasal abondant. Cela peut commencer comme si sans raison apparente, il est impossible de le prédire.

La rhinite allergique est le plus souvent subdivisée en trois formes: saisonnière, annuelle et professionnelle. Quelle est la différence?

La forme saisonnière est familière à beaucoup de première main et apparaît à certaines périodes de l'année. Le plus souvent, c'est le printemps-été, lorsque divers arbustes fleurissent activement. La concentration de pollen dans l'air à ce moment est simplement hors échelle et pénètre activement dans les organes respiratoires d'une personne. Ceci est facilité par le temps venteux et sec, ce qui rend le pollen plus volatil. Bien sûr, pour les plantes, c'est un plus - la pollinisation et la reproduction se produisent, mais pour les personnes allergiques, le véritable enfer commence. Il est difficile de se sauver des allergies saisonnières même à la maison, car les particules de pollen volent dans les fenêtres et sont transportées sur les chaussures et les vêtements.

La rhinite toute l'année peut survenir à tout moment de l'année, car il existe de nombreuses raisons à son développement. Il:

  • Poils d'animaux;
  • Aliments;
  • poussière de maison;
  • cosmétiques (shampooings, déodorants, parfums);
  • produits chimiques ménagers (poudres, détergents à vaisselle);
  • la présence de moisissure dans la salle de bain (et pas seulement);
  • acariens;
  • les cafards.

Il ne s'agit pas d'une liste complète des causes possibles de la rhinite allergique pérenne, qui peut être aiguë. Une réaction au froid en hiver, à la pourriture des feuilles en automne est possible, car la maladie peut également dépendre de plusieurs raisons à la fois.

La rhinite professionnelle est généralement diagnostiquée à l'âge adulte. Cela est dû au fait qu'un contact régulier avec n'importe quelle substance contribue à l'accumulation progressive de l'allergène dans le corps. Les allergènes professionnels comprennent les composés chimiques (pour les coiffeurs - pour la peinture, pour les ébénistes - pour la colle et la peinture), les métaux (pour les ouvriers d'usine), la laine et les sécrétions animales (pour les vétérinaires et les éleveurs), le latex (pour les médecins pour les gants stériles), et autres.

De plus, la rhinite allergique est également classée en fonction de sa durée. Ils sont intermittents (d'une durée de moins de 4 jours par semaine ou moins de 4 semaines par an) et persistants (respectivement, d'une durée de plus de 4 jours par semaine ou de plus de 4 semaines par an).

Rhinite intermittente - moins de 4 jours par semaine ou moins de 4 semaines par an.

Rhinite persistante - plus de 4 jours par semaine ou plus de 4 semaines par an.

Cette classification a été créée dans le cadre du programme Rhinite allergique et son impact sur l'asthme, développé en 2001 en collaboration avec l'OMS. ARIA contient des recommandations pour le traitement de la rhinite allergique et des maladies allergiques associées (en particulier l'asthme).

La rhinite allergique est toujours causée par une allergie aiguë à toute substance ou produit. Dans ce cas, l'allergie elle-même peut se développer progressivement, au fil des années, puis se faire soudainement sentir. Et c'est bien s'il s'agit d'une rhinite allergique et non d'un choc anaphylactique..

Symptômes

Les symptômes de la rhinite allergique aiguë apparaissent immédiatement. Dès que l'allergène pénètre dans la muqueuse nasale, la réaction du corps se manifeste immédiatement: un éternuement aigu, fort et répété commence, après quoi le nez se bouche (contrairement à un nez qui coule normal, après les éternuements, le contenu est dilué et vous pouvez vous moucher) de sorte qu'il devient impossible d'inhaler. Dans le même temps, de graves démangeaisons commencent dans le nez, qui peuvent également se propager au contour des yeux..

Si des symptômes similaires de la maladie se sont manifestés plus d'une fois, et pas deux fois, nous pouvons dire avec certitude qu'il s'agit d'un signe de rhinite allergique aiguë.

Malheureusement, le corps ne nous permet pas toujours de comprendre immédiatement ce qui lui arrive. Les symptômes peuvent être légers et très similaires à ceux d'un rhume. La plupart notent l'apparence standard des symptômes:

  • Le nez ne respire pas;
  • sensation de sécheresse dans le nez;
  • maux de tête;
  • éternuements;
  • difficulté à sentir;
  • congestion de l'oreille.

Et ils pensent que c'est un rhume. Une différence importante entre la rhinite (virale) commune et la rhinite allergique aiguë est que cette dernière se manifeste immédiatement, c'est-à-dire à la vitesse de l'éclair. Alors qu'une rhinite virale prend 2-3 jours pour prendre pleinement effet (la période d'incubation, pendant que les bactéries se «fixent» sur la membrane muqueuse et se multiplient jusqu'à la quantité requise).

Comment comprendre quelles manifestations sont les symptômes de la rhinite allergique? Les signes (symptômes) typiques sont:

  • éternuements répétés (3-4 fois de suite, les éternuements sont très forts, forts, qui ne peuvent pas être contenus);
  • manque d'odorat et de respiration nasale (peut être complètement absent: il devient difficile de manger, car le nez ne respire pas du tout et il est extrêmement difficile de respirer avec la bouche en mangeant);
  • troubles du sommeil (des problèmes respiratoires empêchent le sommeil ou provoquent des réveils fréquents, plusieurs fois par nuit);
  • irritabilité (due au manque de sommeil dû à une mauvaise qualité du sommeil);
  • sensation de «tête lourde» (une congestion nasale persistante provoque une pression dans la région des sinus);
  • des démangeaisons dans le nez et les yeux (éventuellement le développement d'une conjonctivite allergique).

Ces symptômes peuvent survenir simultanément et sélectivement. De plus, les symptômes d'allergie augmentent progressivement en intensité si le contact avec l'allergène se poursuit..

Traitement de la maladie

La rhinite allergique, comme les autres maladies ORL, doit être traitée avec l'aide d'un professionnel, à savoir sous la supervision et la supervision d'un oto-rhino-laryngologiste. Cela est nécessaire principalement pour que le diagnostic soit correct et que le traitement prescrit soit individuel. Si le patient a déjà une réaction allergique qui a provoqué une rhinite allergique, les médicaments dont il a besoin doivent être sélectionnés avec plus de soin, car les médicaments font partie des vastes groupes d'allergènes. Si, néanmoins, le traitement prescrit se révèle être un médicament auquel apparaît une réaction inappropriée, un médecin expérimenté pourra immédiatement choisir un analogue qui aura un effet similaire, mais sans conséquences négatives.

Copains! Un traitement opportun et correct garantira un rétablissement rapide!

Pour que le gonflement de la membrane muqueuse disparaisse le plus rapidement possible, que la respiration nasale soit rétablie et que la santé redevienne normale, la physiothérapie est prescrite à la clinique ORL, ce qui ne peut pas être fait à la maison (presque personne à la maison n'a beaucoup d'appareils spécialisés coûteux). Parmi les procédures de traitement les plus efficaces figurent:

  • Contraction de la muqueuse nasale;
  • irrigation de la membrane muqueuse à l'aide d'une moissonneuse-batteuse ORL;
  • thérapie infrarouge de la cavité nasale et du nasopharynx;
  • irradiation ultraviolette de la cavité nasale et du nasopharynx;
  • thérapie vibroacoustique pour les sinus du nez;
  • thérapie photodynamique au laser de la cavité nasale et du nasopharynx;
  • magnétothérapie;
  • exposition laser infrarouge (transdermique).

Toutes ces manipulations vous permettent d'arrêter rapidement une maladie aiguë: pour nettoyer la membrane muqueuse des allergènes, éliminer l'enflure et la congestion, et soulager les démangeaisons. Grâce à la respiration nasale rétablie, le sommeil s'améliorera, l'odorat et la joie de vivre reviendront avec lui..

Cependant, il convient de rappeler que tout cela n'est possible que dans le cas d'une assistance professionnelle à la clinique. L'automédication avec des remèdes populaires et des médicaments pour le traitement du rhume peut non seulement ne pas soulager, mais également aggraver considérablement la situation, ne soulageant que temporairement les symptômes de la maladie

L'automédication peut nuire considérablement à la santé et entraîner le développement de nombreuses complications graves.!

Ainsi, par exemple, lutter contre la congestion nasale avec des sprays vasoconstricteurs peut conduire à une pharmacodépendance. En utilisant des herbes anti-inflammatoires, vous pouvez aggraver la réaction allergique - que se passe-t-il s'il y a un autre allergène dans le mélange de la boîte? Avec une inflammation prolongée de la membrane muqueuse de la cavité nasale, le processus pathologique peut également affecter les sinus - et bonjour, la sinusite! Ignorer une certaine réaction de votre corps peut provoquer le développement d'autres maladies allergiques, par exemple l'asthme bronchique..

Et ce n'est qu'une petite fraction des complications et des problèmes qui peuvent être obtenus par l'automédication. Confiez votre santé à des professionnels qui vous aideront rapidement et sans problèmes inutiles à éliminer les symptômes de la maladie et ses causes.

Caractéristiques pendant la grossesse

Pendant la grossesse, le corps de la femme enceinte subit d'énormes changements - il y a une restructuration hormonale et physiologique complète. Dans ce contexte, il est possible de ressentir un arrière-plan émotionnel sans importance, perturbé et une maladie physique..

Bien sûr, de nombreux changements ne contournent pas le système immunitaire, qui peut soudainement échouer: par exemple, réagir brusquement aux fraises précédemment tant aimées et donner une réaction allergique (démangeaisons, rougeurs, urticaire, congestion nasale sont des symptômes d'allergies). Si vous ne vous écoutez pas attentivement et ne surveillez pas votre bien-être, le "produit nocif" entraînera finalement une rhinite allergique..

Pourquoi la rhinite allergique sous forme aiguë est-elle dangereuse pour le fœtus? Bien sûr, il est bien protégé de la réaction allergique elle-même par le placenta, mais avant de prendre des médicaments anti-allergiques, il est absolument sans défense..

Les groupes de médicaments utilisés peuvent provoquer le développement de diverses pathologies chez l'enfant à naître, la formation d'une excitabilité accrue. Dans les premiers stades (le plus souvent au cours du premier trimestre), un traitement incontrôlé peut même entraîner une fausse couche.

La plupart des antihistaminiques sont nocifs pour le fœtus. L'automédication de la rhinite allergique pendant la grossesse est strictement interdite.!

Par conséquent, tout médecin dira que l'automédication n'est absolument pas autorisée! Voici ce que les médicaments antiallergiques les plus populaires peuvent menacer un enfant à naître:

  • La diphenhydramine peut provoquer une hypertonicité utérine;
  • la terfénadine entraîne une perte de poids chez le nouveau-né;
  • Suprastin et Claritin ne doivent être prescrits que si les bénéfices du traitement l'emportent sur le risque potentiel de fausse couche;
  • tavegil affecte négativement le développement du fœtus, il n'est utilisé que lorsque la vie de la femme enceinte est menacée.

Et ce n'est qu'une petite partie des médicaments qui comportent des risques pendant la grossesse. C'est pourquoi le traitement est uniquement sous la surveillance d'un médecin, mais il est préférable d'utiliser des méthodes préventives: nettoyage humide régulier, contrôle des aliments, refus des animaux domestiques ou en prendre soin, nettoyage et humidification de l'air dans la pièce - le minimum que la future mère doit observer pour l'entretenir. santé. Et aux premiers symptômes de la maladie, vous devez consulter un médecin.

Catégories Populaires

Un Kyste Dans Le Nez

Perte De L'Odorat