loader

Principal

Bronchite

Rhinite allergique chez un enfant: symptômes, comment traiter

La rhinite allergique est une inflammation de la muqueuse nasale associée à la pénétration d'allergènes aéroportés dans le corps. Si l'un des parents a déjà suivi un traitement, l'enfant est plus susceptible de développer les symptômes correspondants..

Rhinite allergique des enfants

La rhinite allergique chez un enfant, dont les symptômes et le traitement peuvent différer en complexité, est la réaction défensive du corps à un irritant. Son apparition est liée au fait que chez les enfants particulièrement sensibles, le système immunitaire perçoit les allergènes comme une menace immédiate pour un petit organisme..

Mécanisme de développement

Les anticorps IgE (immunoglobuline E) sont le principal participant à la réaction allergique en cours. Lorsqu'un irritant pénètre dans le corps, le système de défense produit des anticorps.

Il existe de nombreux types d'anticorps IgE, et chacun d'eux est associé à un allergène spécifique. C'est pourquoi certains enfants peuvent être allergiques aux chats, tandis que d'autres développent une réaction allergique aux particules de poussière ou aux fleurs de plantes..

Les raisons

La rhinite allergique n'est pas une forme contagieuse du rhume.

Le plus souvent, cette maladie affecte les enfants qui ont:

    contact prolongé avec un allergène;

La rhinite allergique chez un enfant apparaît avec un contact prolongé avec un allergène.

  • immunité affaiblie, infections respiratoires aiguës fréquentes;
  • utilisation fréquente et injustifiée d'antibiotiques;
  • prédisposition héréditaire.
  • Chez ces enfants, la manifestation de réactions allergiques peut commencer au cours des six premiers mois de la vie d'un bébé. Parallèlement à cela, les premiers symptômes de la diathèse exsudative apparaissent sur la peau jeune - éruptions cutanées et démangeaisons. L'apparition d'une diathèse indique que l'enfant a une sensibilité accrue aux irritants environnants et, par conséquent, est sujet au développement d'une rhinite allergique.

    Les principaux types d'irritants qui provoquent la rhinite allergique sont:

    1. Allergènes alimentaires - pénètrent dans le corps avec la consommation d'aliments familiers et provoquent le développement d'une rhinite allergique.
    2. Allergènes ménagers - poussière domestique, particules de détergents et de colorants, tissus synthétiques et en coton.
    3. Allergènes d'origine animale - laine, plumes, salive de divers animaux et leurs excréments.
    4. Allergènes fongiques - spores fongiques trouvées dans les zones poussiéreuses, humides et mal ventilées.
    5. Allergènes végétaux - pollen, herbe, arbres, cosmétiques et médicaments contenant des irritants végétaux. Également présent dans les fruits et légumes
    6. Allergènes bactériens - contenus dans la structure des cellules microbiennes.

    En outre, les causes importantes de la rhinite allergique sont: une mauvaise écologie, une industrie, un manque de vitamines, un air sec.

    Formes

    Dans la plupart des cas, la forme de rhinite allergique chez un enfant, les symptômes et le traitement dépendent de la période de l'année et ont une forme saisonnière.

    Il existe 3 types de maladies:

    • épisodique aigu - les symptômes apparaissent immédiatement après le contact direct de l'enfant avec un irritant (consommation de certains aliments, médicaments, cosmétiques);
    • saisonnier - se fait sentir pendant la période de floraison, pendant le reste de l'année, il n'apparaît pas;
    • toute l'année - les symptômes sont constamment dérangeants, puis s'intensifient, puis s'atténuent. Causé par un contact constant avec des irritants (poussière domestique, squames animales, duvet et plumes).

    Les symptômes de la rhinite allergique

    Il est impératif de distinguer les signes d'infections respiratoires aiguës de la rhinite allergique chez l'enfant. Les symptômes et le traitement de ces maladies sont différents. La principale différence entre la rhinite allergique et les infections respiratoires aiguës est l'absence de fièvre. Les symptômes d'une allergie nasale peuvent apparaître quelques minutes ou heures après le contact avec un allergène et durer jusqu'à plusieurs jours.

    Les parents doivent faire attention si leur enfant présente les symptômes spécifiques suivants:

    • des épisodes réguliers d'éternuements, surtout le matin;
    • écoulement abondant de mucus du nez;
    • larmoiement, rougeur et démangeaison des yeux;
    • gonflement du visage;
    • toux improductive;
    • congestion nasale, ronflement possible;
    • haute sensibilité à la lumière des yeux.

    Un enfant peut développer des signes de rhinite épisodique saisonnière et aiguë entre 4 et 6 ans.

    Les symptômes suivants en sont les plus typiques: congestion nasale, écoulement aqueux fréquent, gonflement de la membrane muqueuse, douleur dans le nez et les yeux, mal de gorge. Pendant la rhinite saisonnière, l'enfant a l'air épuisé et fatigué. La gravité des symptômes allergiques est influencée par la concentration d'irritants dans l'air..

    La forme de rhinite toute l'année est caractérisée par un œdème muqueux, une congestion et un écoulement muqueux épais. Peut être accompagné d'épisodes de toux sèche, de saignements de nez, de faibles performances et de fatigue.

    Complications possibles

    La rhinite allergique touche rarement les enfants de moins de 3 ans. Le nombre de cas commence à augmenter, avec le début des visites dans les établissements d'enseignement et les jardins d'enfants. À l'âge de 6 ans, parmi toutes les maladies allergiques, la rhinite représente 70% des cas.

    En négligeant de contacter immédiatement un allergologue, la maladie peut devenir chronique, ce qui entraînera de graves complications.

    Au stade initial du développement des complications, l'enfant commence à se sentir fatigué et irritable. Le sommeil agité et la fatigue pendant la journée peuvent réduire davantage les performances scolaires de votre enfant..

    Le risque de développer de l'asthme et de l'eczéma

    L'allergie nasale peut entraîner le développement d'un asthme bronchique ou d'autres réactions allergiques, telles que l'eczéma - allergies cutanées, accompagnées de démangeaisons fréquentes et de sécheresse de l'épiderme. Il existe souvent des cas où diverses allergies et asthme coexistent et sont causés par une forme chronique de rhinite allergique..

    Cas sévères

    Si vous ignorez les symptômes de la rhinite pendant une longue période ou si vous les blâmez sur l'IRA, des complications désagréables surviendront très bientôt.

    Dans les cas graves, l'enfant développe une otite moyenne, une eustachite, une rhinosinusite, une sinusite, des polypes nasaux et même une malocclusion.

    Diagnostique

    La rhinite allergique est une maladie chronique diagnostiquée par un médecin en fonction des plaintes et des symptômes de l'enfant. Des tests spéciaux sont utilisés pour détecter une réaction allergique à un irritant spécifique. Afin de diagnostiquer, le médecin peut prélever un écouvillon des sinus.

    Un examen microscopique indiquera la condition allergique et la cause de la maladie. Lors du diagnostic, la forme de rhinite (allergique ou non allergique) sera établie et un traitement sera prescrit.

    Rhinite non allergique

    Il représente un groupe de maladies qui ne sont pas d'origine allergique. La rhinite infectieuse est la forme la plus courante de rhinite non allergique. Il est subdivisé, à son tour, en aigu et chronique. La rhinite aiguë est un rhume, est causée par des virus et dure 7 à 10 jours.

    Les plus vulnérables à cette maladie sont les enfants scolarisés et préscolaires. Il se traduit par un mal de gorge aigu, de la fièvre et une faiblesse générale. La rhinite chronique se manifeste par un écoulement muqueux et purulent de la cavité nasale. Dure plus de 10 jours. À l'avenir, il peut se développer en maladies de l'oreille moyenne.

    Rhinite allergique

    Il est diagnostiqué avec des symptômes caractéristiques et un examen complet. Les symptômes de la rhinite allergique peuvent être observés après un contact direct avec l'agent pathogène. Par exemple, si les symptômes s'aggravent après avoir rendu visite à des amis qui ont un chien, il est probable que les poils de chien soient l'agent causal de l'allergie..

    S'il est difficile d'identifier l'allergène, un test cutané est nécessaire pour identifier correctement l'agent causal direct de l'allergie.

    Comment se déroule un test cutané?

    Le test ne provoque pas d'inconfort et est réalisé très simplement:

    1. Une petite quantité de l'agent pathogène suspecté est distribuée sur la peau du bébé.
    2. La peau est légèrement rayée avec une aiguille stérile.
    3. Si un enfant développe une rougeur ou une irritation visible sur la zone cutanée endommagée, une allergie à cet irritant est probable..

    Ce test a ses limites. Par exemple, si votre enfant prend des médicaments spécifiques, a une affection cutanée spécifique ou a moins de cinq ans.

    Test sanguin

    La rhinite allergique chez un enfant, dont les symptômes et le traitement sont ensuite considérés individuellement, peut être diagnostiquée non seulement à l'aide d'un test cutané. Dans une situation où un enfant ne peut pas être testé pour une raison ou une autre, du sang peut être prélevé sur l'enfant pour analyse afin d'identifier les allergies.

    Diffamer

    Un frottis des sinus nasaux est examiné au microscope pour les facteurs qui affectent la cause du rhume.

    L'allergie peut être indiquée par un grand nombre de leucocytes, trop élevé ou, au contraire, un taux réduit d'éosinophiles.

    Recherche visuelle

    Si les résultats d'autres tests ne sont pas concluants, le médecin utilise une tomographie. Cela aidera à confirmer ou à nier la présence de sinusite ou de polypes sinusaux. L'endoscopie est utilisée pour étudier la structure de la cavité nasale et toute violation dans ce domaine..

    Comment traiter la rhinite allergique chez un enfant?

    L'évitement des allergènes directs est le facteur déterminant dans le traitement de la rhinite allergique chez un enfant. Limiter le contact avec l'irritant et essayer de contrôler l'environnement sont les plus efficaces pour combattre les maladies..

    La rhinite allergique chez l'enfant (les symptômes et le traitement de la maladie dans certains cas doivent être surveillés quotidiennement) implique principalement plusieurs options de traitement.

    Ils sont les suivants:

    • traitement local de la cavité nasale;
    • éviter les allergènes potentiels;
    • traitement systémique - stéroïdes, gouttes vasoconstricteurs antihistaminiques;
    • immunothérapie.

    Les enfants présentant des signes sévères d'hypertrophie des cornets ou d'anomalies nasales peuvent être indiqués pour un traitement chirurgical.

    Stéroïdes nasaux topiques

    Dans le traitement de la congestion nasale, les stéroïdes nasaux ont un net avantage sur les antihistaminiques en raison de leur fort effet anti-inflammatoire. Pour être efficace, le médicament doit être administré systématiquement à l'enfant..

    Les médicaments contenant des corticostéroïdes commencent à agir dès 3-4 jours d'utilisation. L'effet maximal est atteint après 2-3 semaines. Lorsqu'il est traité avec des stéroïdes nasaux, la congestion est soulagée, les démangeaisons et les éternuements sont éliminés. Les processus inflammatoires et les sécrétions muqueuses sont réduits.

    Le médicament doit être administré une fois par jour. Pour le meilleur effet du médicament sur la membrane muqueuse, il est d'abord nécessaire de rincer la cavité nasale et de l'éliminer du mucus.

    Dans 5 à 10% des cas, des effets secondaires sont observés - une sensation de brûlure dans la cavité nasale, des maux de tête, des éternuements et une irritation de la membrane muqueuse. Dans ce cas, les signes ne sont pas clairement exprimés et sont temporaires, vous n'avez pas besoin d'arrêter de prendre le médicament.

    Les médicaments les plus efficaces pour le traitement de la rhinite allergique sont:

    Une drogueÂge de l'enfant autoriséMode d'administration et posologie
    Flonazà partir de 2 ans1 injection, 1 fois par jour
    Nazonexà partir de 3 ans1 injection, 1 fois par jour
    Vancenazà partir de 6 ans1 injection, 2 à 4 fois par jour
    Rinocortà partir de 6 ans1 injection, 1 fois par jour

    Avec une grande variété de stéroïdes, tous ne sont pas les mêmes en termes d'absorption et d'assimilation dans le corps. L'utilisation à long terme de corticostéroïdes entraîne un retard de croissance de l'enfant. On ne sait pas si le traitement avec des stéroïdes affecte la taille ultime d'un adulte. Si vous constatez un retard de croissance d'un enfant, contactez votre pédiatre.

    Antihistaminiques topiques

    Minimise les symptômes tels que le nez qui coule, les éternuements et les yeux larmoyants, mais ne soulage pas la congestion. Des antihistaminiques topiques sont administrés au besoin. La liste complète des antihistaminiques locaux peut être divisée en trois générations de médicaments.

    Les médicaments de première génération ont de nombreux effets secondaires tels que la léthargie, la somnolence, une diminution de la concentration et la léthargie. Par conséquent, dans le traitement de la rhinite allergique, y compris chez les enfants, sont utilisés extrêmement rarement.

    Les antihistaminiques de deuxième génération sont utilisés lorsqu'ils n'ont pas d'effet sédatif, parmi lesquels:

    Une drogueÂge autoriséMode d'administration et posologie
    Loratadinà partir de 2 ans5-10 mg, selon le poids de l'enfant
    Cétirizineà partir de 1 an5 mg pour les enfants de 1 à 6 ans. Enfants de plus de 6 ans, 10 mg

    Parmi les antihistaminiques de troisième génération, les médicaments suivants sont préférables:

    Une drogueÂge autoriséMode d'administration et posologie
    Desloratadineà partir de 2 ansSelon l'âge, 2,5-5 mg
    Fexofénadineà partir de 6 ansSelon l'âge, 30-120 mg

    L'utilisation d'antihistaminiques est la plus appropriée à des fins de prévention, en particulier lorsque la maladie est saisonnière. Dans ce cas, les antihistaminiques sont pris 2 semaines avant la floraison..

    Autres médicaments topiques

    Cromones

    Ils sont utilisés pour les allergies nasales légères. Ils préviennent le développement de complications, soulagent les démangeaisons, les éternuements et le nez qui coule. Ils ont un effet prophylactique persistant et sont appliqués de 2 à 6 mois. Bien toléré sans effets secondaires, mais moins efficace que les stéroïdes.

    Décongestionnants

    Ce sont des vasoconstricteurs, qui contiennent de la xylométazoline, de la naphazoline ou de l'oxymétazoline. Le rétrécissement des vaisseaux sanguins a un effet temporaire sur la congestion nasale. Dans le même temps, ils ne soulagent pas les symptômes allergiques tels que les démangeaisons ou les éternuements..

    L'utilisation systématique à long terme de médicaments vasoconstricteurs peut entraîner le développement d'une rhinite médicamenteuse.

    Si l'utilisation de médicaments est nécessaire, l'administration doit être effectuée avant l'utilisation de corticostéroïdes et ne pas être utilisée pendant plus de 7 jours.

    Hydratants

    Ils sont utilisés pour nettoyer la cavité nasale de l'excès de sécrétions, éviter de trop sécher la membrane muqueuse et réduire l'inflammation du nez. Avant d'utiliser des hydratants, rincez soigneusement la cavité nasale avec une solution saline ou saline. Cela éliminera toutes sortes de bactéries et d'allergènes de la surface des voies nasales..

    Traitement antihistaminique systémique

    L'utilisation systématique d'antihistaminiques peut aider à contrôler certains types de symptômes, notamment le soulagement d'un nez qui coule, des éternuements et des démangeaisons oculaires. Les antihistaminiques n'arrêtent pas la réaction allergique, mais protègent l'épithélium de ses conséquences possibles.

    Le médicament ne peut être pris que si nécessaire, cependant, l'effet maximal du médicament est atteint après 1 à 2 heures..

    Stéroïdes systémiques

    Une courte utilisation de stéroïdes a un effet profond directement sur le soulagement des symptômes. Les sprays stéroïdes sont les médicaments les plus efficaces pour contrôler les symptômes d'une maladie sévère à modérée.

    Après une cure de stéroïdes, les enfants ressentent une amélioration du sommeil nocturne, une élimination de l'inflammation et une diminution de la quantité de mucus. Utilisé seul ou en association avec des antihistaminiques de 2e génération.

    Immunothérapie

    L'immunothérapie peut être montrée à un enfant en cas d'inefficacité ou d'intolérance individuelle aux antihistaminiques ou aux stéroïdes.

    En agissant au contraire, lors de l'immunothérapie, la dose de substances allergiques est progressivement augmentée, stimulant ainsi le système immunitaire. Ce type de traitement est effectué sous la surveillance constante d'un médecin, car le patient est constamment exposé à l'allergène..

    L'immunothérapie est la plus efficace pour traiter les allergies au pollen, aux insectes ou aux animaux. C'est un cours d'injections et prend de 3 à 12 mois. Cette forme de traitement est contre-indiquée chez les enfants de moins de 5 ans..

    Traiter les allergies nasales saisonnières

    L'allergie saisonnière est la forme la plus simple de la maladie. Parce qu'il ne dure que quelques semaines, les médecins ne recommandent pas de médicaments sur ordonnance sérieux pour son traitement..

    Les allergies saisonnières sont traitées avec les méthodes suivantes:

    • rinçage des voies nasales;
    • l'utilisation de médicaments vasoconstricteurs;
    • utilisation d'antihistaminiques de deuxième génération;
    • l'immunothérapie;
    • les médicaments sur ordonnance sont utilisés dans les cas graves.

    Traitement de l'allergie nasale modérée à sévère

    La rhinite allergique chez un enfant, les symptômes et le traitement de sa forme modérée à sévère doivent être accompagnés d'une prise quotidienne des médicaments suivants.

    Par exemple:

    • corticostéroïdes (utilisés avec des antihistaminiques de deuxième génération ou seuls);
    • l'immunothérapie;
    • antihistaminiques non sédatifs.

    Prévoir

    Le corps de l'enfant est le plus sensible aux facteurs externes. Par conséquent, un traitement complexe doit être instauré le plus tôt possible. Les symptômes de la rhinite allergique peuvent s'améliorer avec l'âge ou persister à vie parce que l'allergie nasale est une maladie chronique.

    Avec l'utilisation de médicaments et un contrôle approprié de la maladie de l'enfant, cela n'entraînera pas de complications graves. La rhinite allergique ne peut être évitée en raison de sa susceptibilité génétique, mais les symptômes et la maladie peuvent être atténués.

    Conception de l'article: Oleg Lozinsky

    Vidéo sur la rhinite allergique chez un enfant

    Rhinite allergique chez les enfants - symptômes, traitement:

    Rhinite allergique: symptômes et traitement

    La congestion nasale, associée à des difficultés respiratoires, n'est pas seulement une affection connue, mais un symptôme courant de nombreuses maladies. Par conséquent, il est assez rare qu'une personne sans formation médicale distingue un nez qui coule d'une maladie telle que la rhinite allergique..

    Qu'est-ce que la rhinite allergique

    Le terme «rhinite allergique» est généralement compris comme une réaction immédiate du corps à tout allergène, lorsque des problèmes de respiration par le nez, une inflammation, un écoulement muqueux commencent. Il est à noter que la rhinite de type allergique est l'affection la plus fréquente dans la population. Et selon les études, ce sont le plus souvent les enfants âgés de quatre à six ans qui y sont exposés. Et il convient de noter que les garçons sont plus sensibles à la rhinite que les filles..

    Il a déjà été mentionné que les symptômes de la maladie sont extrêmement similaires à ceux de nombreuses autres maladies. À cet égard, de nombreux parents n'emmènent pas leurs enfants chez le médecin à temps, dès les premiers symptômes de la maladie, de sorte que l'âge le plus courant pour le diagnostic clinique de la rhinite allergique est de 10 à 12 ans.

    Pour déterminer la maladie exacte chez un enfant, il est nécessaire de se référer à l'histoire des parents. Ainsi, si le père ou la mère sont allergiques, il y a 50% de chances que l'enfant hérite d'une réaction d'hypersensibilité. À cet égard, si les symptômes ci-dessus apparaissent, vous devez immédiatement consulter un médecin..

    La rhinite allergique peut également se développer activement dans le contexte des facteurs suivants:

    utiliser sans la recommandation des médecins et avec des violations de la posologie des agents antibactériens;

    maladies respiratoires aiguës antérieures.

    Les raisons de l'apparition de cette maladie peuvent être considérées comme un contact avec les substances suivantes:

    changement de nutrition (survient le plus souvent chez les enfants lors du passage à un autre régime);

    Comment traiter la rhinite allergique chez un enfant?

    Les enfants sujets à des réactions allergiques peuvent périodiquement ou constamment avoir le nez qui coule, également de nature allergique. Elle est provoquée par des allergènes dans l'environnement: pollen, poussière, peluches de peuplier, etc. Essayons de comprendre ce qu'est la rhinite allergique chez un enfant, quels sont ses signes et son traitement, ses complications possibles, et s'il est possible de se débarrasser de cette maladie une fois pour toutes.

    Symptômes

    La rhinite allergique chez un enfant peut survenir sous forme aiguë et chronique, ponctuelle ou permanente. Dans tous les cas, les parents doivent connaître ses principaux symptômes afin de réagir à temps à l'apparition et au développement de la maladie..

    La maladie sous forme aiguë présente les symptômes suivants:

    • Congestion nasale qui fait respirer le bébé par la bouche;
    • Écoulement nasal fluide et assez abondant;
    • Épisodes périodiques d'éternuements lorsque l'allergène pénètre dans le nez;
    • Sensations de démangeaisons dans le nez, la bouche et même dans les oreilles;
    • Gonflement important du visage, en particulier du nez;
    • Un mal de gorge, provoquant une toux sèche;
    • Déchirure sévère, inconfort au niveau des yeux.

    Si un enfant a une rhinite chronique ou vasomotrice, les symptômes suivants sont observés:

    • Le nez est obstrué tout le temps, quelle que soit la saison ou la saison;
    • Des saignements du nez se produisent périodiquement;
    • Dans le contexte d'une congestion nasale constante, le développement d'une sinusite ou d'une otite moyenne est très probable;
    • En raison de la congestion, l'enfant développe une parole nasale dans son discours;
    • Dans les cas graves, des ronflements et des troubles du sommeil sont possibles, c'est pourquoi l'enfant ne se repose pas la nuit.

    La rhinite chronique interfère avec l'enfant dans sa vie quotidienne, peut sérieusement affecter sa capacité de travail et ses performances scolaires (avec le temps, sa mémoire se détériore, son QI diminue).

    En l'absence de traitement approprié de la rhinite vasomotrice dans le nez d'un enfant, le bon fonctionnement des vaisseaux sanguins est perturbé, des polypes apparaissent, la structure des muqueuses change, se déforme.

    En quoi est-ce différent d'un rhume

    Comme vous pouvez le voir, les symptômes de la rhinite allergique et de la rhinite commune, qui survient souvent avec un rhume, sont très similaires. Pour un diagnostic correct, vous devez prêter attention à certaines des caractéristiques de chaque maladie..

    • Avec la rhinite allergique, les symptômes commencent à apparaître immédiatement après le contact avec un irritant, et avec une rhinite commune, ils augmentent progressivement sur plusieurs jours avec le développement de la maladie sous-jacente.
    • La durée d'une rhinite allergique est égale au temps de contact avec un irritant. Un nez qui coule commun dure 3 à 7 jours avec un traitement approprié.
    • Un nez qui coule causé par un rhume apparaît le plus souvent pendant la saison froide - en automne ou en hiver - à la suite d'une hypothermie du corps de l'enfant et une rhinite allergique se produit au printemps pendant la période de floraison des arbres, arbustes et autres plantes.
    • La rhinite allergique se caractérise par des symptômes prononcés: l'enfant est tourmenté par des épisodes d'éternuements, des larmes coulent de ses yeux, son visage gonfle beaucoup et les symptômes de la rhinite ordinaire sont assez modérés.

    Diagnostique

    En aucun cas, faites les diagnostics vous-même, demandez de l'aide médicale à la clinique pour enfants. Là, afin de déterminer la maladie par un pédiatre ou un oto-rhino-laryngologiste pédiatrique, les actions suivantes sont effectuées:

    • Les parents sont interrogés sur la présence d'une prédisposition génétique aux allergies dans la famille;
    • Une analyse générale et spéciale du sang du nez de l'enfant est effectuée pour identifier les éosinophiles dans sa composition;
    • Des échantillons sont prélevés à la surface de la peau du bébé pour détecter l'allergène;
    • La présence d'immunoglobuline E dans le sang est détectée;
    • La cavité nasale est examinée à l'aide de miroirs spéciaux, etc..

    Les causes d'un rhume chez un enfant dans chaque cas ne peuvent être déterminées que par un médecin à l'aide des résultats de l'anamnèse et des tests de laboratoire. Il prescrit également un traitement et prédit les complications possibles sans traitement approprié..

    Les allergènes

    Le traitement de la maladie chez les enfants peut être un médicament et en éliminant l'allergène lui-même. Dans le second cas, il est complètement éliminé du corps de l'enfant ou son effet est considérablement réduit.

    Les actions des parents, les conseils et recommandations du pédiatre, ainsi que les médicaments prescrits par lui dépendent directement du type d'allergène qui a un effet négatif sur l'enfant.

    Pollen

    Si l'enfant réagit au pollen, l'aération de sa chambre au printemps et à l'automne doit être réduite au minimum. De plus, vous devez moins marcher avec votre enfant dans la rue et le baigner davantage après une promenade afin d'éliminer le pollen du corps et des cheveux..

    Pour ventiler la pièce, il est préférable d'installer un climatiseur qui empêche le pollen de pénétrer dans la rue. Et pendant la floraison de masse au printemps ou en été, emmenez l'enfant à la mer, car il y a beaucoup moins de pollen dans l'air marin.

    Moule

    Les spores de moisissure qui poussent dans un appartement humide sont souvent la cause de la maladie. Cela signifie qu'un tel espace de vie doit être ventilé et séché plus souvent et que la moisissure doit être soigneusement éliminée..

    Si un enfant a le nez qui coule à la suite d'une exposition à la poussière sur son corps, le nettoyage humide dans l'appartement doit être effectué plus souvent, le linge de lit doit être lavé, des mesures doivent être prises pour éliminer la tique, etc..

    Il est nécessaire d'enlever de l'appartement tous les tapis et meubles rembourrés, qui accumulent la plupart de la poussière. Les meubles en cuir peuvent être remplacés. Ces mesures drastiques aideront à guérir rapidement la maladie..

    Animaux domestiques

    Le plus souvent, une personne allergique réagit aux poils d'animaux. Dans de telles situations, vous devez limiter au maximum le contact de l'enfant avec un animal de compagnie et, dans les cas extrêmes, donner le chien ou le chat à vos proches ou amis..

    Les aliments agissent souvent comme un allergène: lait de vache, tomates, poivrons, carottes, agrumes, poisson, etc. De nombreux enfants de moins d'un an réagissent à ces aliments, bien que plus tard leur corps s'y habitue.

    En cas d'allergie, vous devez immédiatement exclure ces aliments de l'alimentation du bébé. Et plus tard, vous pouvez essayer de les donner en petites portions et surveiller attentivement la réaction du corps de l'enfant.

    Traitement médical

    La thérapie est réalisée à l'aide d'antihistaminiques bien connus qui éliminent les symptômes douloureux (éternuements, transpiration, démangeaisons). Cela pourrait être:

    Dans les cas graves, les préparations hormonales topiques sont utilisées sous forme de crèmes, pommades, sprays, lotions, qui éliminent assez rapidement la congestion nasale, les démangeaisons, les éternuements, etc. Cela peut être:

    Afin d'hydrater et de nettoyer la cavité nasale, votre médecin peut vous prescrire:

    Pour la prophylaxie ou comme aide, les éléments suivants sont utilisés:

    Le rétrécissement des vaisseaux sanguins dans la cavité nasale, le soulagement de l'enflure et de la congestion nasale peut nécessiter:

    Le traitement de la rhinite allergique chez un enfant de plus de cinq ans peut également inclure l'immunothérapie. Dans ce cas, un allergène est introduit dans le corps de l'enfant pendant plusieurs années, à la suite de quoi l'enfant développe une habitude..

    De plus, il est important de ne pas oublier les activités suivantes:

    • Traitement des maladies concomitantes;
    • Exercice modéré
    • Respect d'un régime hypoallergénique;
    • Renforcer l'immunité, etc..

    N'essayez pas de traiter une rhinite allergique chez un enfant avec des remèdes populaires. Premièrement, cela ne donnera pas de résultat thérapeutique positif, et deuxièmement, vous perdrez un temps précieux et commencerez la maladie..

    En aucun cas, ne suivez pas les conseils d'amis et de connaissances sans formation médicale, rendez-vous immédiatement à la clinique pour enfants pour obtenir de l'aide. Seul un pédiatre ou un oto-rhino-laryngologiste pédiatrique aidera votre enfant.

    Évaluer l'article: 35 Veuillez noter l'article

    Actuellement, l'article a 35 critiques, note moyenne: 4.14 sur 5

    Rhinite allergique chez un enfant - symptômes et traitement de la rhinite

    La rhinite allergique ou la rhinite se caractérise par le fait que ses symptômes n'apparaissent le plus souvent qu'à certaines périodes de l'année, par exemple lors de la floraison des plantes. Pour une telle maladie, les symptômes typiques sont: démangeaisons, rougeur des yeux et larmoiement, éternuements, congestion nasale, etc..

    Au cœur d'une rhinite allergique se trouve un processus inflammatoire, causé par la pénétration d'allergènes sur la muqueuse nasale.

    N'oubliez pas que le traitement de la rhinite allergique peut ne pas être aussi facile qu'il y paraît. Un diagnostic tardif et l'automédication peuvent entraîner de graves complications au niveau des organes ORL.

    Définition de la maladie

    La rhinite allergique (rhinite) est une inflammation allergique de la muqueuse nasale. La rhinite allergique est une maladie courante qui représente environ un quart de la population mondiale. Cela se produit lorsque des allergènes pénètrent dans le nez ou les yeux d'une personne sensible aux allergènes.

    Les symptômes de cette maladie peuvent disparaître avec le traitement approprié ou d'eux-mêmes, mais ils peuvent réapparaître après un autre contact avec l'allergène. Le plus souvent, les signes d'une rhinite allergique surviennent quelques minutes à quelques heures après l'exposition à un allergène.

    • Pot d'échappement de voiture.
    • Produits de beauté.
    • Laque pour les cheveux.
    • Fumée de cigarette.
    • Produits chimiques ménagers.
    • Rembourrage de meubles.
    • Acariens.
    • Poils d'animaux.

    Il existe plusieurs formes de cette maladie:

    1. Forme légère. Dans ce cas, le sommeil ne se détériore pas et les performances ne diminuent pas..
    2. Forme moyenne. Mauvais sommeil et activité diurne réduite.
    3. Forme sévère. L'insomnie se produit, les performances sont considérablement réduites.

    Actuellement, la classification de la rhinite allergique est la suivante:

    1. Rhinite allergique intermittente. Symptômes survenant moins de quatre jours par semaine ou moins de quatre semaines par an.
    2. Rhinite allergique persistante. Les symptômes de la rhinite surviennent plus de quatre jours par semaine ou plus de quatre semaines par an.

    L'écoulement nasal allergique est le plus fréquent chez les enfants, les adolescents et les jeunes adultes.

    La rhinite allergique peut être de deux types: saisonnière (allergie au pollen), toute l'année (allergique à la poussière, aux poils d'animaux).

    Dans le premier cas, les symptômes n'apparaissent qu'à certaines périodes de l'année. Une personne peut éprouver les symptômes les plus graves, comme lorsque les plantes à fleurs produisent du pollen, lorsque l'herbe à poux fleurit ou lorsque le blé est récolté. Pendant la saison des pluies, l'humidité peut provoquer une forte croissance de moisissure et de mildiou, qui est également une cause fréquente de rhinite allergique saisonnière..

    Et les symptômes de la rhinite pérenne ne sont pas si prononcés, mais ils sont une préoccupation constante..

    Parfois, la rhinite allergique est confondue avec la rhinite commune. Il faut se rappeler qu'une simple rhinite se développe progressivement et progresse lentement, et qu'une rhinite allergique peut survenir soudainement. Avec la rhinite allergique, des démangeaisons se produisent dans le nez, qui se font sentir à l'arrière du nez. Les personnes atteintes de cette maladie ont souvent des cernes bleu-noir sous les yeux et peuvent avoir une décharge abondante et aqueuse..

    Causes d'occurrence

    La rhinite allergique saisonnière se reproduit d'année en année au cours de la même saison. Pour de nombreuses personnes atteintes de cette maladie, c'est la saison printanière où les arbres et les plantes fleurissent. Parfois, une allergie survient à la floraison automnale des plantes..

    Un allergène peut être le pollen des arbres (bouleau, noisetier, chêne, aulne, orme, érable, etc.), des céréales (fléole des prés, fétuque, seigle, etc.) et des mauvaises herbes (quinoa, absinthe, herbe à poux). En outre, les champignons de moisissure peuvent devenir la cause de la rhinite allergique..

    La forme de rhinite allergique qui dure toute l'année est caractérisée par la présence de symptômes cliniques constants tout au long de l'année sans exacerbations saisonnières. Le principal symptôme est la congestion nasale..

    La cause de la rhinite allergique toute l'année est un contact constant avec des allergènes tels que la poussière de maison ou de papier, les poils d'animaux, la nourriture pour poissons d'aquarium, les champignons de moisissure, etc. Les allergènes alimentaires, par exemple le lait, les œufs, le poisson, le chocolat, peuvent également provoquer le développement d'une rhinite allergique..

    L'évolution d'un tel rhume peut être compliquée par l'influence d'un certain nombre de facteurs non spécifiques, par exemple, l'air froid, la fumée de tabac, les infections virales.

    Symptômes

    Normalement, notre immunité lutte activement contre diverses bactéries et virus. Mais lorsqu'une rhinite allergique se produit, elle réagit à des substances totalement inoffensives, par exemple le pollen, la moisissure, les poils et les squames d'animaux de compagnie, les considérant comme une menace pour le corps..

    Symptômes d'une rhinite allergique:

    1. Écoulement muqueux du nez.
    2. Les éternuements.
    3. Larmoiement.
    4. Rougeur autour du nez.
    5. Démangeaisons dans le nez, la bouche, la gorge, les oreilles.
    6. Gonflement des paupières.
    7. Mal de gorge, nez.
    8. Toux sèche (improductive).
    9. Mal de crâne.
    10. Altération partielle de l'odorat, du goût et de l'audition.
    11. Se sentir fatigué.
    12. Cernes noirs et bleus sous les yeux.

    Il existe un certain nombre de facteurs de risque pouvant provoquer une rhinite allergique. Ceux-ci incluent les premiers cas de réactions allergiques, la fumée secondaire, la présence de parents allergiques.

    Complications possibles

    La rhinite allergique peut entraîner le développement d'un syndrome de fatigue chronique, une altération de la mémoire et de l'attention, des sautes d'humeur fréquentes et une dépression. Cette maladie réduit l'activité sociale et les performances. Cela provoque également une forte diminution de l'immunité, la muqueuse nasale devient vulnérable à diverses infections. Cela peut entraîner des complications telles que la rhinite infectieuse ou la sinusite..

    La rhinite allergique provoque souvent le développement d'un syndrome de ronflement et d'apnée (arrêt de la respiration pendant le sommeil).

    Une autre complication possible est l'asthme bronchique, qui est une maladie inflammatoire chronique des voies respiratoires inférieures. Il est souvent d'origine allergique et se caractérise par un bronchospasme, un essoufflement, une respiration sifflante, une congestion thoracique, une toux.

    Traitement

    Le traitement de la rhinite allergique vise à soulager la réaction allergique et à prévenir la récurrence des épisodes allergiques.

    L'objectif principal est d'éliminer les allergènes, car la gravité des symptômes dépend de leur concentration dans l'air ambiant. Pour ce faire, il est nécessaire d'identifier et d'essayer de minimiser le contact avec les allergènes..

    Le plus souvent, il est impossible d'éliminer complètement l'allergène, par conséquent, le traitement est effectué à l'aide de médicaments..

    Médicament

    Les médicaments suivants sont utilisés pour soulager les symptômes de la maladie:

    1. Antihistaminiques en comprimés et injections (dans un état grave).
    2. Thérapie locale:
      • Rincer la cavité nasale avec des solutions salines (Aqua Maris, Aqualor, etc.).
      • Sprays nasaux avec antihistaminiques ou acide cromoglycique (spray nasal Cromohexal).
      • Sprays avec des hormones corticostéroïdes.
      • Gouttes nasales vasoconstricteurs pour la congestion nasale sévère.
    3. Hormones corticostéroïdes pour les symptômes sévères qui ne répondent pas aux autres traitements.

    S'il est impossible d'éliminer complètement l'allergène, une immunothérapie spécifique est utilisée pour réduire la gravité et la fréquence des symptômes de la rhinite allergique. Dans ce cas, des doses croissantes de l'allergène sont introduites, ce qui réduit la sensibilité à celui-ci. L'immunothérapie est réalisée dans un hôpital sous la supervision d'un médecin. Son effet peut durer plusieurs années..

    En outre, avec la rhinite allergique, elle peut être réalisée chirurgicalement. Il est utilisé pour les anomalies concomitantes de l'anatomie du nez, avec des maladies concomitantes des sinus paranasaux, avec l'inefficacité du traitement médicamenteux.

    Remèdes populaires

    Il faut se rappeler que les remèdes populaires contre la rhinite allergique ne peuvent atténuer ses symptômes que partiellement et pendant une courte période.

    • Instillez cinq gouttes de jus d'aloès jusqu'à quatre fois par jour. Vous pouvez utiliser de l'huile d'argousier au lieu de l'aloès.
    • Diluez un gramme de momie dans un litre d'eau. Boire cent millilitres le matin avec du lait chaud. La durée du traitement est de vingt jours. Il doit être répété deux fois par an..
    • Faites défiler les pissenlits dans un hachoir à viande, après avoir coupé les racines. Mettez la masse obtenue dans une étamine et pressez le jus. Le jus de pissenlit doit être dilué à moitié avec de l'eau et porté à ébullition. Pete le matin et le soir vingt minutes avant les repas, trois cuillères à soupe.
    • Versez cinquante grammes de racines de framboise avec deux verres d'eau, faites cuire à feu doux pendant quarante minutes. Boire deux cuillères à soupe trois fois par jour. Le bouillon doit être conservé au réfrigérateur..
    • Diluez deux cuillères à café de vinaigre de cidre de pomme dans un verre d'eau tiède, ajoutez une cuillerée de miel. Boire trois fois par jour, un tiers de verre.

    Les comprimés pour le nez qui coule et la congestion nasale sont décrits ici.

    La prévention

    La prévention de la rhinite allergique devrait inclure:

    1. Éviter le contact avec les allergènes.
    2. Avant le contact prévu, il est recommandé d'utiliser des sprays spéciaux qui créent un film protecteur sur la membrane muqueuse..
    3. Prendre une douche au moins deux fois par jour, se laver les cheveux.
    4. Nettoyage humide quotidien.
    5. Suivi du calendrier de floraison, utilisation en temps opportun des sprays de corticostéroïdes intranasaux.
    6. Procédures d'hygiène, rinçage du nez avec une solution saline.

    Pour réduire l'incidence et la gravité des symptômes de la rhinite allergique, il est nécessaire de réaliser une immunothérapie spécifique.

    Vidéo

    conclusions

    Avant de commencer le traitement de la rhinite allergique, vous devriez consulter un allergologue. Seul un spécialiste expérimenté vous aidera à choisir les médicaments nécessaires, car l'automédication peut entraîner le développement de complications.