loader

Principal

Rhinite

Comment traiter la rhinite pendant la grossesse?

La grossesse est un processus normal, qui s'accompagne de changements profonds dans diverses fonctions, visant à répondre aux besoins du fœtus en développement et aux réserves qui lui permettent de grandir et de se développer continuellement..

Qu'est-ce que la rhinite allergique chez la femme enceinte

La rhinite allergique de la grossesse est une inflammation de la muqueuse nasale. La cause principale est divers allergènes - pollen de plante, allergènes ménagers et alimentaires, allergènes épidermiques. La rhinite des femmes enceintes, selon les statistiques, affecte environ 50 à 70% des femmes enceintes.

Causes de la rhinite allergique chez la femme enceinte

Les principaux changements physiologiques dans le corps de la mère pendant la grossesse provoquant le développement d'une rhinite allergique:

  • une augmentation de la teneur en hormones dans le sang, ce qui aide à détendre les muscles lisses de l'utérus, des voies respiratoires supérieures et du tractus gastro-intestinal;
  • la charge psycho-émotionnelle, la température, etc. augmentent, ce qui peut provoquer une congestion nasale et un bronchospasme chez la femme enceinte en raison d'une hyperréactivité tissulaire bronchique et nasale non spécifique;
  • les changements dans le fonctionnement du système immunitaire d'une femme enceinte sont causés par une diminution des réponses immunitaires de la femme. Une diminution de l'immunité cellulaire est facilitée par une augmentation de la teneur en cortisol, œstrogènes, progestérone.

Les principales causes de la rhinite allergique chez la femme enceinte sont:

  • une augmentation du volume de sang circulant;
  • une augmentation de la concentration de progestérone, ce qui provoque une relaxation des muscles lisses des vaisseaux du nez;
  • les effets des œstrogènes provoquant un gonflement de la muqueuse nasale.

Symptômes de la rhinite allergique chez la femme enceinte

Les principaux symptômes cliniques de la rhinite allergique sont:

  • difficulté à respirer par le nez;
  • éternuements;
  • écoulement muqueux transparent;
  • démangeaisons de l'épiderme;
  • gonflement de la muqueuse nasale.

Traitement de la rhinite allergique chez la femme enceinte

Médicament pour la rhinite allergique

Pour les femmes enceintes, le médecin prescrit le plus souvent:

  • préparations d'acide cromoglycique (intal, cromolyne);
  • antihistaminiques d'action locale (allergodil);
  • glucocorticostéroïdes topiques (nasaux) (flixonase);
  • antihistaminiques systémiques (loratadine, claritine);
  • la thérapie de barrière est plus souvent utilisée comme prophylaxie (prevalin, nazaval).

Les principaux objectifs du traitement de la rhinite allergique sont de soulager les symptômes de la maladie ou de passer à un état de sécurité maximale pour la mère et le fœtus pendant la grossesse et l'accouchement et de préserver le fonctionnement normal des systèmes respiratoire et corporel de la femme enceinte. Lors du traitement de la rhinite allergique pendant la grossesse, seuls sont prescrits les médicaments approuvés pour une utilisation chez la femme enceinte, indiqués dans le mode d'emploi officiel.

1. Les préparations d'acide cromoglicique - intal (cromoglycate de sodium), cromolyne sodique - stabilisants des membranes des mastocytes, ont un profil d'innocuité élevé. Les données obtenues sur les femmes enceintes et les animaux indiquent l'absence de tératogénicité de ces médicaments..

2. Un médicament topique - l'allergodil (azélastine) a montré une grande efficacité dans la rhinite allergique et la conjonctivite. Il n'y a pas de données sur l'efficacité clinique et la sécurité du médicament chez les femmes enceintes et allaitantes. Lors des tests sur les animaux, aucune preuve d'action tératogène n'a été obtenue. Allergodil - a un effet antihistaminique, antiallergique, réduit la perméabilité capillaire et l'exsudation, stabilise la membrane des mastocytes et empêche la libération de médiateurs (histamine, sérotonine, leucotriènes) qui provoquent un bronchospasme et contribuent au développement de réactions allergiques et d'inflammation.

3. Dans la rhinite allergique sévère, il est possible d'utiliser des glucocorticostéroïdes nasaux - flixonase (propionate de fluticasone), qui ont une efficacité et une sécurité supérieures..

4. Les médicaments à action systémique chez les femmes enceintes ne sont prescrits que s'il y a une indication dans les instructions d'utilisation du médicament qu'il peut être utilisé pendant une période spécifique de la grossesse. Les antihistaminiques systémiques ne sont approuvés que pour une utilisation dans les catégories A ou B. Les antihistaminiques non sédatifs de deuxième génération sont préférés. Pour certains antihistaminiques, l'utilisation n'est possible qu'au cas où. Si le bénéfice attendu l'emporte sur le risque potentiel pour le fœtus (loratadine, fexofénadine).

5. Les thérapies de barrière comprennent des méthodes qui créent des barrières à l'exposition à l'allergène. Protéger l'organisme du contact avec un allergène et de l'exacerbation d'une maladie allergique, en particulier au cours du premier trimestre, ainsi que pendant l'allaitement - prévalin, nazaval, etc. Prevalin est recommandé pour la prévention de la rhinite allergique chez la femme enceinte, tous ses composants sont inertes et non toxiques. Le médicament ne provoque pas de somnolence, ne contient pas de conservateurs ni de parfums chimiques.

Attention! Pour de nombreux médicaments, l'exception incontestable est le premier trimestre de la grossesse, au cours duquel les organes de l'enfant à naître sont posés. Toute influence chimique pendant cette période peut avoir un effet négatif sur le développement du fœtus, avant utilisation, il est nécessaire de consulter un médecin.

Ce que vous devez savoir avec la rhinite pendant la grossesse Symptômes, dangers et règles de traitement

Comment distinguer la rhinite enceinte des autres formes de la maladie

La principale caractéristique distinctive de la rhinite pendant la grossesse est l'état général normal d'une femme. Avec cette maladie, la température corporelle n'augmente pas, le malaise n'apparaît pas, la femme ne se sent pas dépassée, elle n'a pas mal de tête, son appétit n'est pas perturbé et les symptômes d'intoxication du corps n'apparaissent pas.

C'est ce qui permet, lors du diagnostic initial, de distinguer la rhinite des femmes enceintes de la rhinite virale habituelle - avec les ARVI, la norme est la détérioration de la santé, l'intoxication du corps et une augmentation de la température.

La maladie diffère de la rhinite allergique par l'absence de douleurs oculaires et d'éruptions cutanées sur le visage et le corps. En outre, avec la rhinite des femmes enceintes, un fort éternuement, typique d'une rhinite allergique, se développe rarement..

Il est possible de distinguer la rhinite des femmes enceintes d'un rhume (rhinite aiguë non spécifique) par l'état de santé normal de la femme et 5-6 jours après le début de la maladie - par la couleur et la consistance du mucus nasal. Avec la rhinite aiguë à ce moment, elle devient épaisse, verte ou vert-jaune, avec la rhinite des femmes enceintes tout au long de la maladie, elle reste transparente et assez liquide.

Il est beaucoup plus difficile de distinguer la rhinite des femmes enceintes de diverses formes de rhinite chronique - atrophique, hypertrophique, hyperplasique. Le principal symptôme de la rhinite des femmes enceintes ici est son apparition précisément pendant la période de gestation, car d'autres formes de la maladie tourmentent généralement une femme avant même la grossesse. Autrement dit, si la patiente n'avait pas de rhinite chronique avant le début de la grossesse et que le fœtus se développe, il est probablement question de rhinite chez la femme enceinte..

Dans le même temps, si avant la grossesse la patiente souffrait d'une rhinite chronique, pendant la gestation, la rhinite de la femme enceinte peut s'y superposer.

Seul un spécialiste après examen des muqueuses peut clairement différencier la rhinite des femmes enceintes des autres formes de rhinite chronique. De par la nature de l'inflammation et de l'apparition des tissus, il pourra exclure les pathologies liées à l'atrophie, la prolifération ou la dégénérescence de la muqueuse nasale et poser un diagnostic fiable. À la maison, il est presque impossible de distinguer la rhinite des femmes enceintes des autres formes de rhinite chronique uniquement par les symptômes généraux..

Fondamentalement, la rhinite des femmes enceintes diffère des autres formes de rhinite chronique en ce qu'elle n'entraîne pas de modifications irréversibles de la muqueuse nasale. Après son achèvement, le fonctionnement normal du nez est rétabli et aucun signe résiduel de la maladie ne reste sur la membrane muqueuse. Au contraire, avec la même rhinite atrophique, la membrane muqueuse peut complètement dégénérer, avec la rhinite hypertrophique elle ne revient pas à son état normal et la respiration nasale n'est pas rétablie.

Étant donné que le traitement de différentes formes de rhinite nécessite l'utilisation de différents médicaments, dont beaucoup sont contre-indiqués pendant la grossesse, la première chose à faire si vous soupçonnez une rhinite de grossesse est d'aller chez le médecin. Il n'y a rien à craindre: les examens et diagnostics du nez ne nécessitent généralement pas de tests et sont effectués rapidement. Mais après cela, le médecin pourra certainement dire ce que la femme doit faire ensuite..

Comment traiter la rhinite chez la femme enceinte Que pouvez-vous

N'attendez pas que le nez qui coule disparaisse tout seul. Seul un médecin peut dire à une femme quoi faire et comment la traiter pendant la gestation, et leur sélection doit être abordée de manière significative.

De plus, il n'est pas possible de soulager les symptômes de la rhinite enceinte tant que la muqueuse nasopharyngée ne s'est pas adaptée aux nouvelles conditions - l'utilisation de médicaments ne procurera qu'un soulagement à court terme..

Le traitement de la rhinite enceinte vise à réduire la gravité des symptômes, avec l'utilisation temporaire de médicaments lors d'une exacerbation. La thérapie est effectuée selon le schéma suivant:

  1. Restauration du tissu muqueux du nasopharynx. Pour ce faire, une femme doit rincer la cavité nasale avec une solution saline, rester à l'extérieur plus souvent et maintenir un régime de température optimal de 19 à 21 ° C et une humidité de l'air de 55 à 75% à la maison..
  2. Réduire le gonflement du nez la nuit. L'option la plus simple est de surélever la tête du lit..
  3. Utilisation de médicaments nasaux approuvés. Aux moments critiques, lorsque le nez ne respire pas du tout, des glucocorticostéroïdes intranasaux sont utilisés à des doses approuvées afin de ne pas nuire à l'enfant. Ces fonds comprennent Alcedin, Nazonex, Budoster, Fluticasone, etc..

Ces médicaments intranasaux soulagent le gonflement de la muqueuse nasale en quelques heures seulement. La durée de leur action est de 6 à 24 heures, en fonction de la gravité de la maladie et de la réponse du corps au médicament.
Les sprays et gouttes vasoconstricteurs, antiallergiques, antiviraux et immunostimulants, ainsi que les médicaments contenant des antibiotiques pendant la gestation ne sont pas recommandés, sauf dans les cas où la maladie se prolonge..

Rincer les voies nasales avec une solution saline (1 cuillère à café de sel de mer / de table pour 1 litre d'eau bouillie) et des moyens d'action similaire (Aquamaris, Humer, Marimer, Dolphin, etc.) vous permet de laver le mucus accumulé, d'hydrater la muqueuse nasopharyngée et de normaliser la capacité respiratoire.

La médecine traditionnelle


Parmi la grande variété de "recettes de grand-mère" pour un rhume pendant la grossesse, les médecins recommandent d'utiliser ce qui suit:

Gouttes maison à base d'oignons, d'ail, de carottes ou de betteraves en mélangeant leur jus avec la même quantité d'eau ou d'huile d'olive. Un mélange de jus d'aloès et de Kalanchoe, pris en proportions égales, est utile. Enterrez le nez avec des composés prêts à l'emploi toutes les 2 heures.
2

Infusion aux herbes de cassis, feuilles d'eucalyptus, camomille (facultatif). Rincer les voies nasales avec une infusion prête à l'emploi.
3

Faire bouillir les pommes de terre, au plafond, sans égoutter le liquide, ajouter le miel, l'anis et l'huile de sapin. Respirez la vapeur avec une serviette enroulée autour de votre tête.

Traitement de la rhinite hormonale

Un traitement spécifique pour ce type de rhinite n'est pas nécessaire - les symptômes disparaissent dès la naissance de l'enfant. Mais une femme doit savoir comment soulager son état de congestion nasale sévère:

  • Assainissement de la cavité nasale avec des solutions salines;
  • Inhalation avec infusions d'herbes et huile d'eucalyptus.

Traitement de la rhinite allergique

Lorsqu'un nez qui coule de nature allergique commence pendant la grossesse, il est nécessaire d'éliminer le facteur irritant.

L'isolement de l'allergène aide généralement à soulager les symptômes.

Si la congestion nasale persiste, le thérapeute prescrit des gouttes intranasales, autorisées pendant la gestation.

Traitement de la rhinite infectieuse

Un nez qui coule avec un rhume n'est qu'un symptôme. Par conséquent, pour s'en débarrasser, la cause de la maladie doit être éliminée. Avec la rhinite infectieuse sont montrés:

  • manipulations thermiques - plâtres à la moutarde sur les jambes, réchauffant les sinus;
  • médicaments sûrs contre le rhume (dextrométhorphane, guaifénésine, acétamorphine, morenazal immuno);
  • remèdes populaires.

Pommade pour un rhume pendant la grossesse

Un nez qui coule pendant la grossesse est l'un des premiers symptômes qui indiquent la possibilité d'une infection virale pénétrant dans le corps. Bien sûr, il peut y avoir d'autres causes de rhinite, mais le plus souvent, ce symptôme est associé à des épidémies saisonnières de rhume et de grippe. Les femmes enceintes, qui ont une diminution des forces immunitaires du corps, sont particulièrement sensibles à l'infection par ARVI. Pour le traitement d'un rhume et la principale raison de son développement pendant la grossesse, il est nécessaire de ne choisir que les médicaments qui n'auront pas d'effet négatif sur la formation du fœtus. Fondamentalement, les femmes enceintes se voient prescrire des gouttes nasales, des sprays ou des onguents homéopathiques, qui ne contiennent pas de composants interdits pendant la grossesse.

La pommade pour le rhume pendant la grossesse, qui est le plus souvent utilisée pour les rhumes viraux et les rhumes, à la fois à des fins thérapeutiques et prophylactiques, est oxolinique. Le mécanisme de l'action principale de ce médicament implique l'oxoline, une substance qui réduit l'activité des virus de la grippe, des adénovirus et de l'herpès. Grâce à l'oxoline, l'infection est retenue dans les voies respiratoires supérieures et ne pénètre pas plus profondément dans le corps.

La procédure d'application de la pommade oxolinique est assez simple: elle est appliquée avec une fine couche de la muqueuse nasale. Une femme enceinte doit appliquer cette pommade chaque fois qu'elle quitte son domicile dans des endroits bondés où le risque de contracter le virus est plus élevé. Pendant la saison des rhumes, pour éviter la pommade oxolinique, il suffit d'appliquer deux fois par jour. Pour le traitement d'un rhume d'étiologie virale, le médicament doit être utilisé trois fois sur plusieurs jours..

En général, il n'y a pas de contre-indications à l'utilisation de la pommade oxolinique par les femmes enceintes. En cas de sensibilité à l'oxoline, l'ingrédient actif du médicament, une sensation de brûlure dans le nez peut survenir. Cependant, en raison du fait que des études médicales sur la présence ou l'absence de conséquences négatives de cette pommade chez la femme enceinte n'ont pas été réalisées, il est impossible d'affirmer la sécurité absolue du médicament. Dans tous les cas, un médecin doit prescrire une pommade oxolinique à une femme enceinte, en tenant compte de tous les avantages de l'utilisation du médicament, car les chances de contracter le virus dans un organisme affaibli par la grossesse sont trop élevées.

De nombreux experts médicaux conseillent d'utiliser une pommade homéopathique pour le rhume pendant la grossesse, qui contient des extraits de plantes utiles. L'une des pommades courantes est considérée comme «Doctor Mom» - une préparation à base de plantes à base d'une combinaison complexe d'huiles de muscade, de térébenthine et d'eucalyptus, de menthol, de camphre, de thymol et de vaseline. Pénétrant profondément dans la peau, les composants actifs de la pommade Doctor Mom détruisent les germes et les microorganismes nocifs, soulagent efficacement l'inflammation et aident à améliorer l'état général d'une femme enceinte: restauration de la respiration, soulagement de la rhinite, élimination des autres symptômes du rhume.

Evamenol, une pommade à action anti-froid, a fait ses preuves, ce qui est très efficace dans le traitement du rhume chez la femme enceinte. Les composants actifs de la pommade (extrait de menthol et huile d'eucalyptus) ont un effet complexe sur l'infection, procurant un effet anesthésique, anti-inflammatoire et antiseptique. Grâce à cet effet, le bien-être s'améliore considérablement avec la congestion nasale, le rhume, la sinusite..

L'utilisation de la pommade Evamenol se fait en l'appliquant en petites quantités sur la muqueuse nasale plusieurs fois par jour pendant une semaine. En raison des effets locaux de ce médicament, le risque de son effet sur le développement fœtal est considérablement réduit.

Un nez qui coule pendant la grossesse de nature chronique est traité efficacement avec une pommade homéopathique Thuja contenant des pousses de thuya, de la propolis, de l'huile de lin, de palme et d'eucalyptus, ainsi que de l'extrait de camomille. La pommade est appliquée sur les narines deux fois par jour pendant plusieurs semaines.

Pour le traitement de diverses rhinites chez les femmes enceintes, la pommade de Fleming est utilisée, qui contient des oligo-éléments tels que des glycosides, des caroténoïdes, de l'anéthol, de l'alfalinène, du cinéole, du menthol et a un effet antibactérien. À l'aide d'un coton-tige, il est nécessaire de lubrifier chaque narine de l'intérieur avec une pommade deux fois par jour. La pommade de Fleming renforce l'immunité locale et améliore la microcirculation.

À quel point un nez qui coule est dangereux pendant la grossesse

Si les femmes non enceintes ne prêtent souvent pratiquement aucune attention à un nez qui coule, alors, étant dans une position intéressante, de nombreuses questions se posent à ce sujet. Chef parmi eux - quel est le danger d'un rhume?

Au début, ce n'est pas le nez qui coule lui-même qui pose un grand danger, mais ce qui a causé son apparition. Cela peut être le résultat d'une infection pénétrant dans le corps. À leur tour, les virus pénètrent dans le sang de l'enfant, ce qui, au début, peut provoquer.

Au cours des 2e et 3e trimestres, un nez qui coule et ses symptômes, en particulier la congestion nasale, empêchent l'oxygène de pénétrer dans le corps de la mère et du bébé. Si rien n'est fait, cela peut provoquer le développement d'une hypoxie..

De plus, les complications qui peuvent provoquer l'apparition d'un rhume sont également dangereuses. Parmi ceux-ci:

  • sinusite;
  • sinusite frontale aiguë;
  • sinusite aiguë;
  • prolifération de polypes dans la cavité nasale.

Traitement de la rhinite aiguë

Le traitement de la rhinite aiguë chez la femme enceinte a ses propres spécificités. Une femme «en position» est contre-indiquée dans les procédures conventionnelles de réchauffement et de physiothérapie. Vous ne pouvez pas prendre un bain chaud, monter vos pieds, mettre des pansements à la moutarde, faire de l'UHF, l'électrophorèse.

Mais ensuite, vous pouvez vous réchauffer les mains, mettre des chaussettes chaudes avec de la moutarde sèche, envelopper votre gorge avec un foulard, réchauffer votre nez «localement» - par exemple, avec une lampe bleue, des œufs durs, des sacs de sel chaud ou de sable.

Les antibiotiques sont impuissants contre une infection virale, il est donc inutile de les utiliser. Et au fait, c'est très nocif! Pendant la grossesse, vous devez également vous abstenir de prendre des immunostimulants. Par exemple, les teintures d'échinacée, de ginseng, de réglisse augmentent la pression artérielle et accélèrent le rythme cardiaque non seulement chez vous, mais aussi chez votre enfant. Et l'enfant a déjà environ 200 battements par minute!

Le miel et les vitamines ne peuvent être utilisés que selon les directives d'un médecin. Ils peuvent être dangereux à certains stades de la grossesse..

Pour le traitement et le soulagement de la respiration, tous les moyens énumérés ci-dessus conviennent - rinçage avec des solutions salines, massage, remèdes homéopathiques, inhalations, oreiller haut.

De la même manière, avec prudence, vous devez traiter des gouttes vasoconstricteurs. Vous devrez peut-être les utiliser pendant la phase aiguë de la maladie, mais ne les égouttez pas pendant plus de cinq à sept jours.

Les médicaments spécifiques, leur posologie et leur fréquence d'utilisation doivent être prescrits par votre médecin.

Pour le traitement de la rhinite aiguë, vous pouvez également utiliser:

  • Gouttes de jus fraîchement pressé de betteraves, carottes, pommes, Kalanchoe. Les jus peuvent être mélangés, instillés dans chaque passage nasal environ 6 gouttes 3 ou 4 fois par jour.
  • Inhalation avec l'oignon bouilli et l'ail.
  • Inhalation avec des huiles (menthol, eucalyptus, etc.).
  • Baumes comme "Star" - ils peuvent être utilisés pour enduire l'arête du nez et les coins extérieurs des narines.
  • Boisson enrichie: infusions d'églantier, thé au citron, jus de canneberge, compote de cassis, etc..

Médicaments

La première chose qu'une femme achète dans une position est des gouttes vasoconstricteurs. Ils fournissent des résultats immédiats, sauf si la congestion a été causée par un allergène. Il est préférable de consulter un médecin ORL, car il n'est pas recommandé d'utiliser des gouttes au 1er et au 3ème trimestre. Pour les femmes enceintes, les médicaments sont interdits: Naphtizin, Tizin, Xymelin. Le moindre risque lors de l'utilisation de gouttes contenant de la phényléphrine, qui n'a pas d'effet négatif prononcé sur le corps de la mère et de l'enfant. Par exemple, Nazol Baby et Nazol Kids. C'est bien si vous utilisez les gouttes une fois par jour et avant de vous coucher. Les gouttelettes de Sinupret ont un léger effet indirect.

Idéal à combiner avec d'autres médicaments nasaux d'eau de mer:

Ils irriguent parfaitement la membrane muqueuse, soulagent l'inflammation. Excellents produits d'hygiène nasale. Il existe un analogue moins cher, c'est la solution saline Dolphin. Vendu dans une pharmacie et a déjà réussi à recueillir des avis positifs de la part des femmes enceintes.

N'oubliez pas de vous gargariser lorsque vous vous rincez le nez.

L'un des médicaments antibactériens les plus efficaces est Bioporox. Il soigne les maladies nasales (sinusite, trachéite, amygdalite). La substance active n'est pas absorbée dans la circulation sanguine. Suivez strictement les instructions, mais consultez plutôt votre gynécologue.

Une rhinite allergique vaincra Nazal. Il soustrait la membrane muqueuse aux effets des allergènes. Un autre bon médicament hormonal est Nasonex (prescrit à partir du deuxième trimestre). Il bloque également les effets des allergies, aide même à réduire les polypes nasaux. À partir des comprimés du troisième trimestre, les médecins prescrivent Loratadin. La rhinite vasomotrice est vaincue par une pommade homéopathique - Evamenol. Avec l'état d'asthme, des injections de corticostéroïdes sont prescrites, mais cette procédure est lourde d'effets secondaires.

Des médicaments homéopathiques, Compositum, Euformibum sont prescrits. Le moyen le plus simple d'augmenter la résistance du corps et de lui fournir un ensemble complet de micro et macro éléments est de prendre des vitamines. Pour les femmes enceintes, c'est Vitrum, Prénatal. Analogue russe bon marché - Complivit Mom.

Attention! N'utilisez pas d'immunomodulateurs comme traitement d'appoint!

Comment prévenir les rhumes

Il consiste en une attention particulière à votre santé..

  • Ne refroidissez pas trop;
  • Avant de sortir, frottez votre nez avec une pommade oxolinique;
  • Évitez tout contact avec des personnes malades;
  • Si un membre de la famille est infecté par un ARVI ou la grippe, portez un bandage de gaze;
  • Surveiller l'humidité et la température ambiante optimale.

La grossesse est une période passionnante pour une femme qu'elle n'oubliera jamais. Si pendant cette période vous avez le nez qui coule et un rhume, essayez de voir rapidement le médecin qui vous dirige. Les médecines progressives et la médecine traditionnelle vous aideront à améliorer rapidement votre santé. Offrez-vous du repos au lit, des boissons chaudes abondantes, levez la tête du lit. Une rhinite virale disparaît dans les 7 à 14 jours, une rhinite allergique - une fois la cause éliminée, et causée par un microclimat incorrect dans l'appartement encore plus rapidement. Vous devez humidifier l'air et le garder propre.

Complications

Parmi les complications de la rhinite chez les femmes enceintes, les suivantes sont les plus probables:

  1. L'hypoxie est possible à la fois avec une augmentation de l'activité physique et sans elle, car les voies respiratoires sont obstruées. Le manque d'oxygène affecte directement non seulement le métabolisme de la mère, mais également la formation d'organes, le métabolisme du fœtus. Le risque de développer une hypoxie chez les femmes qui ont une prédisposition au développement de l'asthme bronchique augmente; Le manque d'oxygène affecte le bien-être de la femme enceinte
  2. Hypertension artérielle, insomnie, faiblesse - en raison d'une hypoxie tissulaire déjà persistante.

Rhinite des conséquences de la grossesse pour le bébé. Un nez qui coule, qui a été traité au début de la grossesse, est absolument sans danger, il vous suffit de contacter votre médecin à temps. Il convient de noter que la rhinite "hormonale" pendant une longue période n'affecte pratiquement pas la santé de l'enfant..

La rhinite enceinte n'a pas disparu après l'accouchement. Si une femme a accouché et que le nez qui coule n'est pas passé, elle doit contacter un oto-rhino-laryngologiste et un endocrinologue, car une telle condition ne peut être due qu'à deux raisons: une perturbation hormonale, qui ne pourrait pas passer pendant la grossesse et une hypersécrétion de la membrane épithéliale de la cavité nasale dans le contexte de changements structurels.

8 Manifestations d'ARVI

Au deuxième trimestre, la possibilité de contracter des virus est considérablement augmentée si une femme a le nez qui coule. Avec un nez bouché, vous devez inhaler de l'air par la bouche, ce qui augmente le risque que des bactéries pathogènes pénètrent directement dans les poumons. Dans le nez, ces bactéries sont retenues et excrétées. Si un nez qui coule apparaît pendant une saison froide, vous pouvez très facilement avoir froid. L'air passant par les voies nasales a le temps de se réchauffer avant de pénétrer dans la gorge et les poumons. Lorsque l'air froid est inhalé directement par la bouche, il ne permet pas à l'air de se réchauffer, la gorge est surfondue et enflammée.

Avec les ARVI, la grippe et d'autres maladies virales, une attention particulière doit être portée au traitement pour quelques raisons simples:

Une congestion nasale sévère perturbera le métabolisme placentaire pendant une longue période. Le bébé manquera également d'oxygène reçu de la mère, ce qui entraînera une hypoxie fœtale. Pendant cette période, le bébé grandit activement et renforce ses organes internes. Avec un nez qui coule prolongé, le manque d'oxygène peut provoquer une naissance prématurée - le bébé naîtra avec un faible poids, peut-être un retard physique ou mental.

Les infections et les virus, se déplaçant dans le sang dans le placenta jusqu'à l'enfant (le placenta ne peut pas toujours protéger le bébé contre l'infection), lui causent des dommages irréparables. Une fois dans le fœtus, le virus affecte la division cellulaire active, provoquant des pathologies à des degrés divers.

3 Rhinite due à une infection virale

Jusqu'à 8 semaines, tous les principaux organes sont formés dans l'embryon. Si pendant cette période une infection s'infiltre dans l'utérus, les conséquences peuvent être graves:

  • développement retardé;
  • manque d'oxygène (hypoxie);
  • mauvaise formation des organes internes;
  • fausse couche spontanée.

Pendant la période de maladie pendant la grossesse au 1er trimestre, vous ne devez pas reporter la visite chez le médecin. Lui seul sera en mesure de poser le bon diagnostic, d'expliquer ce qui est possible pour les femmes enceintes atteintes d'un rhume et de prescrire un traitement adéquat. Il est nécessaire de demander l'aide d'un médecin si, après une semaine, un nez qui coule ne peut être guéri ou si de nouveaux symptômes se sont ajoutés. Une augmentation de la température corporelle, une toux, un nez qui coule et des maux de tête permettent d'identifier la femme enceinte dans le service des maladies infectieuses. Il vaut mieux ne pas résister à cela, afin de ne pas vous guérir vous-même et votre futur bébé avec des méthodes inefficaces. Dans le cas d'une infection virale, seul le médecin traitant peut aider à récupérer avec un minimum de dommages pour le fœtus.

10 Mesures préventives

La meilleure maladie est celle qui n'est pas tombée malade. Vous devez toujours surveiller votre santé, améliorer le système immunitaire en vous tempérant, faire des exercices physiques, puis le risque de tomber malade sera beaucoup plus faible. Si une personne ordinaire tombe malade, après un traitement, elle guérira, mais si nous parlons d'une femme enceinte, prendre des médicaments n'est pas souhaitable et, dans de nombreux cas, c'est tout simplement dangereux pour la vie du bébé. Même un nez qui coule peut nuire à un enfant. Mais comment renforcer votre immunité dans la position?

Beaucoup de gens pensent à tort qu'être à la maison sans sortir leur assure un avenir sain. Mais en réalité, assis à la maison, ils sont plus susceptibles de tomber malades. Pour une immunité saine, vous devez sortir à l'air frais tous les jours. À la maison (surtout pendant la saison de chauffage), l'air de la maison devient avec une faible humidité et stagne. En conséquence, la muqueuse nasale s'assèche, irrite, des microfissures apparaissent. Dans cet état, il est très facile d'attraper un bacille. Et les bactéries et les virus peuvent être amenés de la rue par des proches. Par conséquent, vous ne devez pas négliger les promenades dans la rue..

En cas d'épidémie, vous ne devez toujours pas vous exposer au risque d'infection. Il est nécessaire de ventiler périodiquement la pièce et d'humidifier l'air. Cela peut être fait avec des serviettes humides alimentées par batterie ou un humidificateur..

Besoin de déplacer plus d'org. Les promenades quotidiennes satureront le corps d'air frais. L'air frais est utile, même si une femme enceinte a le nez qui coule, au contraire - il deviendra beaucoup plus facile de respirer à l'extérieur.

Traitement

Il existe certains médicaments que vous pouvez prendre pendant la grossesse. Cependant, les femmes enceintes elles-mêmes se sentent souvent anxieuses à propos de tout médicament pendant cette période. Par conséquent, pour le traitement des femmes enceintes, la préférence est donnée aux agents non pharmacologiques..

Pendant la grossesse, les femmes donnent la préférence aux traitements non médicamenteux

Leur action peut être dirigée vers:

  • élimination des poches;
  • normalisation des niveaux hormonaux;
  • stabilisation de l'état émotionnel;
  • se débarrasser de l'hypersensibilité muqueuse;
  • hydrater les voies respiratoires et maintenir la santé des muqueuses.

Vous trouverez ci-dessous quelques moyens de traiter la rhinite pendant la grossesse..

Tableau 1. Thérapie non médicamenteuse

MéthodeLa description
Hydrater le nezL'inhalation d'eau alcaline ou de solution saline aidera à restaurer la santé des muqueuses des voies respiratoires et à les nettoyer des impuretés inutiles.
Conditions climatiques favorablesL'air frais et humide est considéré comme idéal pour la santé respiratoire. Les paramètres optimaux sont une température de 20 degrés et une humidité de 60%. Cela peut être réalisé avec des appareils spéciaux - des humidificateurs ou des serviettes humides suspendues dans la pièce. Aidera à éliminer la congestion nasale, par exemple, les promenades en soirée d'été. Il est recommandé d'effectuer un nettoyage humide quotidien pour réduire la quantité de poussière et d'autres particules dans l'air inhalé.
Plantes médicinalesLes huiles aromatiques ou tisane à la menthe sont un bon remède contre le rhume si la femme enceinte n'est pas allergique à de tels ingrédients.
Position du corps élevéeLes femmes enceintes ne doivent pas mentir, mais être en position semi-assise. Il est recommandé de dormir sur un oreiller haut ou une tête de lit surélevée. Cela aidera à réduire le gonflement des voies nasales et à soulager le ronflement..

Tableau 2. Médicaments

Une drogueLa description
Contient des enzymes naturelles qui ont des effets anti-inflammatoires, anti-œdèmes et immunomodulateurs. Normalise naturellement de nombreux processus biologiques dans le corps. Le médicament accélère également l'élimination des toxines et des produits de désintégration sur le site de l'inflammation. Lors de la prise de médicaments hormonaux, Wobenzym réduit le nombre d'effets secondaires et les rend plus sûrs pour la mère et le fœtus.
AscorutineContient des vitamines qui renforcent les parois des capillaires et réduisent leur perméabilité. Le médicament aide à augmenter la résistance du corps aux facteurs indésirables, y compris les situations stressantes chez les femmes enceintes et les conditions météorologiques variables.
FluticasoneSous la forme d'un spray nasal, les médecins prescrivent ce médicament pour soulager les conditions sévères. L'action se déroule instantanément. La fluticasone aide lorsque d'autres médicaments sont inefficaces. La posologie exacte et la durée d'utilisation doivent être consultées avec un médecin..

Conseil: n'essayez pas de vous diagnostiquer vous-même. De nombreux traitements courants sont interdits pendant la grossesse. Cela s'applique, par exemple, aux emplâtres à la moutarde et à certains médicaments populaires..

Ne vous soignez pas, c'est dangereux pour votre santé et celle de l'enfant

Pour soulager l'enflure et la congestion nasale, le groupe le plus populaire de médicaments vasoconstricteurs sous forme de gouttes. Les femmes doivent se rappeler qu'il est impossible d'utiliser de tels produits pendant la grossesse. L'effet vasoconstricteur peut provoquer une augmentation du tonus de l'utérus et entraîner un risque de fausse couche. De plus, l'effet de ces gouttes s'étend aux vaisseaux du placenta, réduisant l'apport de nutriments et d'oxygène au fœtus..

Rhinite allergique pendant la grossesse

Une femme enceinte est incroyablement vulnérable à toutes sortes de maux en raison de processus spéciaux dans son corps. Les propriétés protectrices de l'immunité sont réduites et il n'est pas toujours possible de se cacher des vents et des courants d'air perçants. La congestion nasale est un symptôme très courant que les patients essaient de guérir avec des remèdes populaires, sans y attacher beaucoup d'importance.

Causes de la rhinite allergique chez la femme enceinte

Les médecins conseillent fortement de contacter des spécialistes même avec la moindre détérioration de la santé. De nombreuses femmes enceintes et mères allaitantes sont confrontées à une rhinite allergique, bien qu'elles n'aient jamais souffert d'une telle maladie auparavant. La nature allergique de la maladie ne peut être établie que dans des conditions de laboratoire, par conséquent, l'automédication ne doit pas être entreprise.

Un diagnostic opportun et des méthodes de traitement soigneusement sélectionnées par un médecin sont la clé de la santé de la future mère et du bébé. Les causes de la maladie sont la réponse du système immunitaire humain après l'inhalation des irritants suivants: poussière, pollen, air froid, moisissures, champignons et bien d'autres.

Les symptômes de la maladie chez la femme enceinte sont les mêmes que chez les autres patients d'âges et de sexe différents:

  • écoulement nasal incolore;
  • démangeaison;
  • difficulté à respirer;
  • éternuements;
  • manque d'appétit;
  • faiblesse physique.

Dès qu'une femme enceinte a ressenti les symptômes énumérés, cependant, des douleurs dans le corps et les muscles, de la fièvre, des frissons, qui sont habituels pour une infection virale respiratoire, ne sont pas observées, il s'agit probablement d'une rhinite allergique. Une femme dans une position similaire devrait penser non seulement à son propre bien-être, mais aussi à l'état du fœtus, tandis que sa santé, et parfois sa vie, dépend directement du diagnostic et du traitement opportuns des maux du patient. La rhinite allergique, bien qu'elle se manifeste par des symptômes très inoffensifs à première vue, mérite une attention particulière de la part du patient et du médecin.

Diagnostic de la rhinite allergique chez la femme enceinte

Le diagnostic comprend une visite à l'ORL, qui examinera la cavité nasale, ainsi que chez un immunologiste. Un prélèvement de la cavité nasale pour déterminer le nombre d'éosinophiles confirmera (plus de 5%) ou réfutera (moins de 5%) la cause allergique de la maladie. Pour confirmer le diagnostic, le médecin traitant ordonne à la patiente de faire un test sanguin pour détecter la présence d'immunoglobulines E. Si les tests indiquent que la patiente est atteinte de rhinite allergique, il est important d'établir la cause, l'irritant avec lequel elle aurait pu être en contact récemment. La méthode moderne de tests cutanés aidera à déterminer l'irritant, ce qui est important dans le traitement et la prévention ultérieurs..

Traitement de la rhinite allergique chez la femme enceinte

Le traitement de la rhinite allergique chez la femme enceinte est incroyablement complexe et nécessite une attention maximale à la sélection des médicaments. Si le médecin constate qu'il est impossible de se passer d'antihistaminiques, il lui prescrit des médicaments «doux» (Telfast) à des doses minimales. Les sprays nasaux pour lutter contre les symptômes désagréables sont également sélectionnés en tenant compte de l'état du patient, tous doivent avoir une base naturelle ("Aqua Maris" est créé à partir de l'eau de la mer Adriatique).

Méthodes traditionnelles de traitement de la rhinite allergique pendant la grossesse

De nombreux médecins pour les patients atteints de rhinite allergique au cours du premier trimestre de la grossesse excluent complètement les médicaments traditionnels, les remplaçant par des remèdes populaires efficaces.

Le jus d'aloès, qui doit être pressé de la tige cueillie de la plante, doit être dilué dans un rapport de 1: 3. Cet agent doit être instillé dans le nez deux à trois gouttes dans chaque narine 3-4 fois par jour, en fonction du degré de manifestation des symptômes. Une autre méthode efficace est le jus d'ail mélangé à de l'huile végétale (5-6 gouttes par cuillère à soupe).

Le mélange doit être instillé une goutte trois fois par jour, si vous ressentez une sensation de brûlure et de sécheresse après utilisation, changez la proportion en réduisant le nombre de gouttes d'ail.

Prévention de la rhinite allergique chez la femme enceinte

La prévention de la rhinite allergique est très importante pour une femme enceinte. Comme beaucoup d'autres maux, dont le traitement dans cette situation est difficile, voire parfois impossible, il peut facilement passer d'un stade bénin à un stade sévère. Surtout si la femme enceinte a déjà observé des signes d'allergies saisonnières. Dans les périodes «dangereuses» de l'année, il est préférable de maintenir une température et une humidité optimales à la maison en utilisant la technologie moderne. L'air sec créé par le chauffage des radiateurs, les cheminées irrite les muqueuses, provoque des éternuements, des démangeaisons.

La maison doit être nettoyée quotidiennement à l'eau. Une autre mesure préventive importante consiste à surveiller de près le régime alimentaire d'une femme enceinte, car presque chaque produit peut devenir un allergène potentiel. Si un irritant alimentaire est à l'origine de la rhinite allergique, excluez-le du régime. Une prophylaxie est également nécessaire après l'accouchement pendant la période d'allaitement pour éviter la détérioration et les traitements indésirables.

Un traitement efficace et sûr pour la rhinite allergique pendant la grossesse

La rhinite allergique pendant la grossesse devient une surprise désagréable pour la femme enceinte. La maladie peut affecter la santé du fœtus, mais son traitement rapide et compétent garantit le bien-être de la mère et de son bébé.

Un traitement efficace et sûr pour la rhinite allergique pendant la grossesse

La rhinite allergique pendant la grossesse est une réaction pathologique du corps à certaines substances allergènes. Avant la conception, les femmes peuvent éprouver une intolérance individuelle aux aliments, aux composants chimiques, au pollen et à d'autres agents allergiques, et la situation est aggravée lors du port d'un enfant. D'autre part, les femmes enceintes en parfaite santé, dans le contexte de changements hormonaux dans le corps, peuvent trouver une pathologie en elles-mêmes, qui disparaît sans laisser de trace après l'accouchement..

Raisons du développement de la rhinite allergique chez la femme enceinte

Après la conception, de violents changements commencent dans le corps de la femme: l'utérus augmente de taille, le fœtus grandit, les nutriments pénètrent dans l'embryon par le placenta. Le sang de la mère, enrichi en oxygène, assure le développement normal des organes internes du bébé. La rhinite allergique de la grossesse est une condition dangereuse dans laquelle une hypoxie est observée chez les futures femmes en travail. La famine en oxygène se développe en raison d'un essoufflement qui se produit avec un gonflement de la muqueuse nasale. Le fœtus manque également d'oxygène, ce qui peut entraîner des anomalies du développement au cours des différents trimestres de la grossesse..

Pendant la période de procréation, des hormones de croissance, de l'estradiol et de la progestérone sont activement produits. Bien que leur niveau accru ne soit pas une cause directe de rhinite allergique chez les femmes enceintes, il crée un contexte favorable à son apparition. La sensibilisation (sensibilité) aux substances qui sont des allergènes potentiels augmente considérablement. Par conséquent, les poussées hormonales augmentent le risque de rhinite allergique. La maladie peut être provoquée par:

  • pollen de plantes - les fleurs fleurissent sur les arbres au printemps, les fleurs sauvages gagnent en vigueur pendant les mois d'été;
  • produits chimiques ménagers - crèmes, déodorants, détergents avec additifs, détergents;
  • composants chimiques en production;
  • duvet et plumes d'oiseaux;
  • excréments d'animaux domestiques (chats, chiens) et leurs poils;
  • poussière domestique;
  • les acariens, qui se reproduisent activement dans les vieux oreillers en duvet, les tapis en laine naturelle, les vêtements non utilisés fabriqués à partir de fibres naturelles "en réserve";
  • certains produits alimentaires - miel, agrumes, chocolat;
  • colorants alimentaires.

Les femmes enceintes avant la naissance d'un enfant doivent se limiter à bien des égards, mais même après l'accouchement, des précautions doivent être prises, en introduisant progressivement certaines innovations dans leur vie et chez l'enfant, qu'il s'agisse d'un nouvel aliment ou d'un changement de décor. La rhinite allergique, à la naissance d'un enfant, ne «perd pas de terrain» immédiatement, mais recule progressivement, de sorte que la maîtrise de soi doit être constamment présente. De plus, si la mère avait une prédisposition aux réactions allergiques avant même la conception. Seul un allergologue expérimenté sait comment traiter une maladie chez une femme enceinte - il accompagne une future femme en travail pendant toute la durée de la naissance d'un enfant.

Les symptômes de la maladie

Avec la rhinite allergique, une réaction pathologique des vaisseaux de la muqueuse nasale est observée. La capacité de régulation (rétrécissement et expansion) est altérée, les cellules de la coupe sont remplies de mucus, la muqueuse hyperémique se transforme en un épithélium squameux stratifié. Les voies nasales sont rétrécies; pendant une nuit de repos, l'une d'entre elles (du côté sur lequel la personne dort) peut se chevaucher complètement. Avec une sensibilité accrue de la membrane muqueuse à divers allergènes, des symptômes sont observés:

  • écoulement nasal persistant ou récurrent - clair, aqueux, abondant;
  • rougeur et irritation de la peau près des ailes du nez et au-dessus de la lèvre supérieure;
  • sensation de cran dans les yeux;
  • démangeaisons dans la cavité nasale et la peau sous le nez;
  • éternuements;
  • larmoiement;
  • sensation de lourdeur dans la tête, maux de tête;
  • faiblesse générale, diminution des performances.

Les symptômes d'une rhinite allergique à évolution légère n'affectent pas la qualité du sommeil, mais une femme ressent une sensation de surcharge physique, cherche souvent à se reposer et se sent fatiguée. Elle a l'impression que quelqu'un siphonne son énergie..

Au stade intermédiaire d'une rhinite allergique, la membrane muqueuse enflée crée des problèmes respiratoires et, à ce stade, le traitement symptomatique ne peut plus être évité. Si un allergène est détecté et éliminé, le problème est résolu sans l'utilisation de médicaments et l'état de la femme enceinte reviendra rapidement à la normale. Mais si l'effet de l'agent allergique est constant, vous ne pouvez pas vous passer de médicaments. Fondamentalement, ce sont des remèdes homéopathiques qui ne nuisent ni à la femme ni à l'enfant. Mais ils ne peuvent pas être utilisés sans consulter d'abord un médecin. À ce stade, des troubles du sommeil et des névroses peuvent survenir. La fatigue se fait sentir tout le temps.

Au troisième stade de la maladie, une détérioration de la respiration nasale et une toux fréquente peuvent entraîner des processus destructeurs dans les poumons - bronchite et même asthme bronchique. Pendant la période de procréation, l'utilisation de médicaments puissants peut avoir des conséquences imprévisibles pour la mère et le fœtus, mais elles ne peuvent pas se faire sans eux.Les médecins prennent donc le risque de prescrire à une femme des médicaments qui éliminent l'effet des allergènes et arrêtent la décharge d'exsudat aqueux..

La rhinite allergique est-elle dangereuse pour le fœtus??

L'état du corps d'une femme pendant la grossesse est instable: des pics de pression se produisent, le fond hormonal change et des changements émotionnels se produisent. Le bébé a besoin de suffisamment de nutriments et d'oxygène, qui sont fournis par le sang de la mère. Pour éviter l'apparition de réactions allergiques, vous devez minimiser les risques possibles: pour vous reposer complètement, marcher au grand air, éviter l'hypothermie et organiser correctement le menu.

Si l'immunité d'une femme est affaiblie, son corps devient plus sensible aux effets des allergènes. Dans un contexte de malaise physique et d'interruptions hormonales, même l'hypothermie banale ou la fumée de cigarette peuvent être à l'origine d'une rhinite allergique. Par conséquent, la menace pour le fœtus existe autant que le corps de la mère est résistant (résistant) à une menace extérieure. Si l'allergie n'est pas saisonnière (par exemple, rhume des foins - intolérance au pollen des plantes), mais constante (l'exposition à l'allergène ne s'arrête pas), alors la prédisposition à une réaction allergique peut être transmise à l'enfant.

La famine en oxygène se développe en raison de l'essoufflement qui se produit lorsque la membrane muqueuse gonfle.

Les conséquences des allergies pour le fœtus
La mère avait des allergies avant la conceptionL'allergie de la mère est apparue pendant la grossesse
Il est possible que l'enfant ait une prédisposition héréditaire aux allergies aux mêmes substances que la mèreSi l'allergène est éliminé, les symptômes alarmants de la femme disparaissent et le bébé naît en bonne santé
Si la respiration nasale est perturbée, l'hypoxie menace les troubles du développement fœtalLe manque d'oxygène peut provoquer des anomalies du développement chez l'enfant
L'utilisation à vie de médicaments anti-allergiques réduit la résistance d'une femme à la maladie, ce qui peut nuire à la santé de l'enfantUn traitement médicamenteux périodique peut éliminer les symptômes d'allergie (à condition qu'ils soient sélectionnés par un spécialiste compétent), et cela n'affectera pas l'état du fœtus.

Si une rhinite allergique est diagnostiquée chez la femme enceinte, seul un médecin peut prescrire un traitement. Même si le remède est relativement sans danger pour la santé, la réaction du corps féminin à ce moment est imprévisible, surtout lorsque la maladie a progressé avant même de concevoir un enfant..

Méthodes de traitement de la rhinite allergique chez la femme enceinte

Le traitement de cette forme de rhinite est effectué dans un complexe et comprend l'utilisation de médicaments, de remèdes populaires, de physiothérapie, de formations psychologiques. On remarque que l'instabilité émotionnelle et le stress créent un «vide» dans l'immunité, ce qui rend le corps féminin moins résistant à la rhinite allergique. Par conséquent, il est nécessaire de «garder la protection» de tous les côtés: à la fois physique et psychologique.

Médicaments

Les efforts pour traiter la rhinite allergique hormonale visent à éliminer les symptômes de la maladie et à rechercher la cause qui l'a provoquée. Les médecins évitent les médicaments contenant des produits chimiques car ils peuvent nuire au fœtus. Pour désinfecter les voies nasales et arrêter le processus inflammatoire, un rinçage avec des solutions salines est prescrit:

Pour l'irrigation de la cavité nasale, le Pinosol est utilisé - un médicament contenant des extraits de plantes médicinales. Efficace contre la rhinite allergique et les gouttes d'Euphorbium Compositum. Un organisme, empoisonné par ses propres toxines, a une faible résistance aux maladies, donc des sorbants peuvent être prescrits: charbon actif, Enterosgel. Ils «collectent» les poisons et les éliminent naturellement. En plus du rinçage de la cavité nasale avec des solutions salines, des médicaments qui régulent l'activité des mastocytes sont utilisés. Ils contiennent de l'histamine, et s'il y en a beaucoup dans le corps, une violente réaction allergique commence. Au 2ème et 3ème semestre de grossesse, les antihistaminiques sont autorisés:

  • Chlorapamine (Suprastin);
  • Azelastine;
  • Fexofénadine (Telfast).

Les médicaments ne sont prescrits que par le médecin traitant, qui surveille l'état de la femme et ajuste le schéma thérapeutique si nécessaire. L'auto-traitement est inacceptable!

Traitement à domicile

La méthode la plus sûre de traitement de la rhinite allergique pendant la grossesse est l'inhalation. Il n'est pas pratique de faire des décoctions à partir d'herbes anti-inflammatoires, car seules des gouttelettes d'humidité pénètrent dans la cavité nasale, mais il est logique d'utiliser des huiles essentielles:

Ajoutez 2-3 gouttes de l'une des huiles essentielles à 1 litre d'eau chaude. Vous pouvez utiliser le baume «Asterisk» si une femme le tolère normalement: la composition lubrifie les ailes du nez et la zone au-dessus de la lèvre supérieure. Pour l'inhalation de vapeur, de l'eau minérale saline ou légèrement gazeuse est utilisée, à partir de laquelle vous devez d'abord libérer des bulles de gaz et la diluer avec la même quantité d'eau. Avec ce traitement, le développement de l'œdème s'arrête et la membrane muqueuse enflammée et fissurée commence à guérir. L'inhalation ne peut pas être utilisée pour les crises aiguës de la maladie - elles sont utilisées pendant la rémission..

En cas de congestion nasale, les médecins permettent aux femmes enceintes de se rincer avec une solution saline: 0,5 à 1 cuillère à café de sel pour 1 litre d'eau bouillie. Mais il est beaucoup plus pratique d'utiliser des solutions toutes faites à base d'eau de mer: Aqualor, Aquamaris. Lors de la pulvérisation, le médicament est uniformément réparti sur la cavité nasale et il est mieux débarrassé du mucus accumulé.

Les recettes folkloriques sont des méthodes auxiliaires utilisées en combinaison avec les procédures prescrites par le médecin traitant.

Massage

Dans la lutte contre la rhinite allergique chez la femme enceinte, le massage est un remède efficace. Cela doit être fait quotidiennement - en moyenne, il faut 2-3 minutes pour masser un point.

Emplacement du pointTechnique d'exécution
L'arrière de l'avant-bras est à 3 largeurs de doigt au-dessus du poignetAppuyez avec le coussinet de votre pouce sur un point situé de l'autre côté. Le massage se fait à deux mains.
Dépression entre les os de l'index et du pouceAppuyez sur la pointe avec le pouce de l'autre main jusqu'à ce que la peau devienne rouge
Le point est situé à la base du cou, le long de la surface avant, dans la fosse jugulaireFaites de légers mouvements circulaires avec votre doigt dans le sens horaire et antihoraire. Vous pouvez fixer une pièce de monnaie en cuivre à cet endroit avec du plâtre adhésif

Prévision et prévention

Les médecins assurent aux futures femmes en couches que, dans le strict respect des recommandations médicales, la rhinite allergique peut être traitée sans nuire au corps de la mère et sans conséquences néfastes pour l'enfant. Les médecins conseillent:

  • éliminer les allergènes potentiels dans la maison - oreillers en duvet, tapis de laine;
  • essuyez plus souvent la poussière qui s'accumule sur les objets intérieurs;
  • aérer et humidifier l'espace de vie;
  • surveiller la nutrition - les aliments doivent contenir suffisamment de calcium (ces aliments ont des propriétés anti-allergènes);
  • passer du temps au grand air régulièrement;
  • effectuer des procédures de durcissement doux;

Les médecins sont très prudents lorsqu'ils prescrivent des médicaments aux femmes enceintes car leurs réactions peuvent être imprévisibles. En revanche, les méthodes folkloriques ne sont pas très efficaces. Il est important de trouver un terrain d'entente pour que la future mère soit elle-même en bonne santé et donne naissance à un bébé fort. Par conséquent, beaucoup dépend des décisions de la femme elle-même..

Catégories Populaires

Un Kyste Dans Le Nez

Perte De L'Odorat